Communauté Francophone Bienvenue sur le site français du F.C. Internazionale Milano aussi connu sous le nom d'Inter ou Inter Milan !
Ce site est le point de rencontre quotidien des supporters francophones de l'Inter Milan. Javier Zanetti, capitaine emblêmatique de l'Inter Milan, en est le parrain.

 
 
Un article au hasard !


Primavera/Viareggio: La Fio passe à la trappe

 
Primavera/Viareggio: La Fio passe à la trappe

Date de publication26/03/2016 à 12h37         CatégoriePrimavera        

En ce moment c'est le célèbre tournoi Viareggio. Tenante du titre, notre Primavera va tenter de réaliser le doublé. Pour suivre les péripéties de nos jeunes pousses, Samus -toujours friand et en quête de jeunesse- suit la compétition et nous propose ses résumés de match. Après le probant 5-0 en huitième de finale contre les congolais de l'Ujana, les joueurs de Stefano Vecchi avaient un bel adversaire pour les quarts de finale ; la Fiorentina, sortie indemne de son duel contre l'Atalanta (1-0). Résumé.


Un beau match que les jeunes nerazzurri entament avec un atout dans leur manche, deux même. En effet, deux nouvelles têtes débarquent dans l'équipe titulaire. Le jeune Andrea Pinamonti fait sa première apparition dans cette Viareggio Cup mais surtout Assane Gnoukouri arrive en provenance de l'équipe A.

Radu
Gyamfi - Gravillon - Della Giovanna - Sobacchi
Zonta - Gnoukouri - De Micheli
Kouame - Pinamonti - Baldini




C'est donc une Primavera renforcée qui affronte la Fiorentina, et cela se voit par un gros pressing de l'Inter qui cloître la Fiorentina dans sa zone. A la 5ème minute Pinamonti récupère un ballon mal négocié par le central Baroni, et s'en va défier Satalino le portier adverse qu'il essaye de battre grâce à une roulette audacieuse mais le gardien s'en sort bien grâce à une intervention risquée, mais sur laquelle l'arbitre ne voit pas de penalty. La réaction de la Fiorentina ne se fait pas attendre. A la 7ème minute Castrovilli est à la réception d'un corner, enchaîne contrôle de la poitrine et demi-volée mais le ballon est bien capté par Radu.
A la 10è arrive la première grosse action du match, Baldini sur la droite centre pour Pinamonti qui ne peut que dévier le ballon qui retombe dans les pieds de Christian Kouamé, qui tire sans contrôle. Le ballon est contré et arrive dans la course d'Enrico De Micheli qui remet dans la boîte du pied gauche. Un centre qui atterrit sur la tête de Pinamonti, et trouve de peu la lucarne de Satalino.

La Fiorentina tente de sortir a tête de l'eau avec encore Castrovilli qui, à la 24è, frappe fort mais ça finit largement au-dessus de la transversale. A la 34è les voix s'élèvent sur le terrain. Centre de Baldini pour la tête de Pinamonti et le ballon semble rebondir sur la main de Baroni, pas de Penalty selon l'arbitre. En toute fin de première période, la Fiorentina tente encore de prendre les devants. Abdou Diakhaté tire de loin du droit, sans inquiéter Radu cependant. La mi-temps arrive dans une rencontre avec quelques occasions de part et d'autre mais un match somme toute équilibré.

A la reprise, on reprend sur à peu près les mêmes bases pendant 15-20 minutes. Puis comme lors des quatre matches précédents ; Mister Vecchi s'adonne à un peu de coaching, lançant coup sur coup Bonetto, Bakayoko et Ze Turbo dans le bain. Et comme précédemment cela change le match. Le jeune portugais ne met pas longtemps à se mettre en évidence, bien lancé par Sobacchi après un long rush, le n° 9 de la Primavera frappe du droit, légèrement excentré et ne peut trouver que le petit filet de Satalino. Mais ce n'est que partie remise.

A la 67è arrive l'ouverture du score des jeunes de Vecchi. Bakayoko lancé par Zonta entre dans la surface et efface deux défenseurs avant de centrer en retrait pour Correia. Ce dernier ne peut cependant tirer, cerné d'adversaires. Après une série de feintes, il sert en retrait Loris Zonta qui n'a plus qu'à faire feu et dont la frappe tendue ne peut qu'être déviée par Satalino dans ses propres cages. Deuxième but avec la Primavera pour l'ex-capitaine de la Beretti.

Correia est inarrêtable. A la 77è il justifie son surnom de Zé Turbo et intercepte une passe en retrait de Trovato, le milieu défensif de la Fio. Il s'envole perforer la défense de la Fiorentina qui s'était jetée à l'attaque. Le portugais distance ses poursuivants avant d'aller battre Satalino d'un extérieur du gauche très serré sur la gauche du gardien. Quatrième but dans cette compétition pour Correia qui a changé la face de la rencontre, fournissant une assist et marquant le but du KO contre une Fiorentina qui ne s'en relèvera pas.


L'Inter est en demi-finale de cette Viareggio Cup et le rêve de réaliser le doublé après le sacre de la bande à Bonazzoli la saison passée devient de plus en plus concret. Rendez-vous ce lundi de Pâques pour la demi-finale contre Palermo, vainqueur de Virtus Entella en quarts.




Rédigé par Samus