Communauté Francophone Bienvenue sur le site français du F.C. Internazionale Milano aussi connu sous le nom d'Inter ou Inter Milan !
Ce site est le point de rencontre quotidien des supporters francophones de l'Inter Milan. Javier Zanetti, capitaine emblêmatique de l'Inter Milan, en est le parrain.

 
 
Un article au hasard !


La Guerre continue: "Juve vs Inter, Moratti vs Agnelli, Elkann vs Suning!"

 
La Guerre continue: "Juve vs Inter, Moratti vs Agnelli, Elkann vs Suning!"

Date de publication10/02/2017 à 13h27        Commentaires 3 commentaires         CatégorieActualité        

Milan – C’est inutile de le nier, la grande rivalité entre la Juve et l’Inter ne date pas d’aujourd’hui et va bien au-delà du terrain.

L’Histoire de cette féroce rivalité qui divise les deux plus grands clubs d’Italie (avec le Milan) trouve ses racines, dans les années précédentes et suivantes du Calciopioli

  • Les Nerazzurri et les bianconeri se sont livrés deux guerres importantes, en tête du championnat en 1997-1998 et en 2001-2002. Les Scudetti ont été remportés par la Juve grâce à la complicité des arbitres de l’époque

  • La situation a dégénéré quand le titre de 2005-2006 a été radié à la Juve, qui s’est retrouvée en Serie B et pénalisée par le Commissaire de la FIGC, Guido Rossi. Plus que l’humiliation de la Serie B, le titre a été remis au troisième classé de cette saison-là, à savoir l’Inter.
  • Pour Moratti, ce Scudetto est lié à son nom, pour le peuple juventine, c’est un Scudetto en carton.  "Mais quel est ce Scudetto des Honnêtes?"a demandé à plusieurs reprises, Luciano Moggi. Ce dernier n’a eu de cesse de chercher notre Président.  Elkann en avait remis une couche : "C’est un Scudetto gagné à notre détriment, il n’existe pas, il ne vaut rien." Réponse de Moratti, à l’époque : "Sans cette bande d’escroc, il n’y aurait jamais eu de 5 mai"

Avec le retour à la présidence de la Juve d’Andrea Agnelli, la Juve a tout tenté pour faire révoquer ce titre assigné à l’Inter.

  • Une guerre judiciaire infinie aura lieu. Finalement, il n'y aura aucun effet , sur le Tricolore des Nerazzurri.

A son retour Andrea Agnelli s’y mettait également : "Le Calciopoli était une procédure ridicule." La réponse du principal intéressé, Massimo Moratti : "Le Calciopoli a été gravissime, c’est une chose humiliante pour le Calcio."


Depuis lors, la Juve est toujours sujette à d’importantes polémiques :
  • La troisième étoile de 2012
  • Les dommages et intérêts que la Juve a osés réclamer à la Figc
  • L’échange avorté Guarin-Vucinic, qui avait la marque d’Elkann
En 2014, Agnelli avait allumé Moratti en disant: "C’est une folie de la part de Moratti d’accepter le Scudetto de 2006."  Moratti l’avait calmé en lui répondant :  "La Juve se voile la face. Elle a été reléguée avec sa réputation en Serie B."


Depuis lors, la situation semblait revenir  "au calme"…Tout, avant le Derby d’Italie du 03 février 2017….

Avec Elkann, ce bianconero de bistrot, s’est lancé à une déclaration à l'image de son club:
  • "L’Inter n’a jamais su perdre, et elle n’a pas encore l’esprit de victoire. Elle devrait avoir l'habitude de perdre"
  • Dans le passé, il avait également allumé l'Inter avec un : "Je ne sais pas pourquoi l’Inter ne gagne plus, mais je me réjouis de les voir continuer à perdre."

Le Suning a eu l’intelligence de répondre qu’il ne comprenait pas pourquoi la Juve n’avait de cesse de se justifier de sa victoire et que l’Inter avait autre chose à penser, en indiquant qu’on pensait à notre futur.


©Antony Gilles - Internazionale.fr

 


Connectez-vous pour réagir !


S'inscrire

3 commentaires


     

  1.  
    10/02/2017 à 18:52

    C'est chiant ces polémiques...

    Tant mieux que les nouveaux proprios ne s'embarrassent pas à se vautrer dans ce genre de joutes verbales. De toute façon ça ne les concerne pas.

    On a vraiment d'autres chats à fouetter que de répliquer à un type qui en plus n'est pas très populaire auprès des tifosi bianconeri j'ai l'impression.




  2.  
    11/02/2017 à 09:35

    Je n'y prête aucune attention je trouve tout cela ridicule. L'ignorance est le meilleur des mépris.




  3.  
    11/02/2017 à 12:49

    De façon générale, je trouve qu'il est temps de passer à autre chose. Ce n'est pas normal que 5 ou 6 jours après un match, on fasse encore des Unes de quotidiens. J'ai l'impression que ça prend des proportions plus grandes que le but de Muntari, et je rejoins Kroutch : ça en devient ridicule.

    Les médias sportifs italiens font dans le sensationnalisme. Si les dirigeants de chaque club font encore des déclarations au sujet de ce match, c'est principalement parce que des journalistes viennent encore leur poser des questions à ce sujet. Je pense que dans les deux camps, il aurait été préférable de botter en touche et de passer à autre chose. De même, à moins de subir des torts a répétition de l'arbitre, il serait bon que les joeurs, coachs & dirigeants apprennent à se focaliser sur leurs propres erreurs. (Cf Allegri après le coup franc annulé de Pjanic, ou après la défaite contre la Fiorentina).

    Il y a encore 45 points à prendre cette saison, et chaque club a encore son destin entre ses mains.