Communauté Francophone Bienvenue sur le site français du F.C. Internazionale Milano aussi connu sous le nom d'Inter ou Inter Milan !
Ce site est le point de rencontre quotidien des supporters francophones de l'Inter Milan. Javier Zanetti, capitaine emblêmatique de l'Inter Milan, en est le parrain.

 
 
Un article au hasard !


L'après-match de Pioli : "Si j’ai déjà oublié Juve-Inter ? Oui, déjà le lendemain du match!"

 
L'après-match de Pioli : "Si j’ai déjà oublié Juve-Inter ? Oui, déjà le lendemain du match!"

Date de publication13/02/2017 à 11h23        Commentaires 4 commentaires         CatégorieActualité        

Milan – L’Inter de Pioli renoue avec la victoire, suite à ses deux défaites de rang face à la Lazio de Rome (en Coupe d’Italie) et face à la Juventus (en Serie A), et ce malgré un très grand nombre de joueurs absents (Banega, Perisic, Brozovic, Icardi)


Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer les déclarations d'après-match de notre Tifoso d'entraineur:

""Cette année, la course pour la troisième place est très disputée, nous devons maintenir ce rythme nous aussi. Si nous gagnons tous nos matches, y compris les confrontations directes, c’est possible d’y arriver. Ce ne sera pas facile, ce sera même très difficile, mais rien n’est impossible, nous voulons y parvenir. Nous devons chercher à nous motiver et continuer à être proche de nos ambitions."

Rizzoli ?
"Nous avons demandé de ne plus recevoir de question sur la Juve, mais je retourne sur l’arbitrage vidéo du directeur de la rencontre. Je n’ai jamais rien vécu de ce genre, c’est très particulier. Je l’ai encaissé comme une surprise.  J’ai dit ce que je pensais à Rizzoli à la fin du match à Turin et c’est fini. Lorsque l’on se reverra, je n’en parlerai plus"

Notre match ?
"Nous avons disputé une belle partie, face à un adversaire qui n’était pas facile. Nous aurions pu concéder moins d’occasion mais faire un résultat est important. C’était important de réagir après une semaine assez compliquée. L’Empoli est une équipe qui joue souvent en contre. Nous leur avons laissé notre couloir central d’ouvert même si les joueurs étaient bien placés."

Durant la semaine, on a relevé les quatre motivations de l’entrainement nerazzurro :
"Vous n’avez rien vu de nos semaines précédentes. Nous avons, chaque semaine, des objectifs à atteindre, ce qui nous stimule encore plus dans notre travail. Nous connaissons notre calendrier. Ce sera très très difficile d’y parvenir, mais nous voulons continuer à gagner tous nos matchs d’ici à la fin de la saison. C’est pour cet objectif maximal que l’équipe se bat et qu’elle est devenue compétitrice."

Si Gagliardini peut devenir un leader au milieu ?
"Il a tout le potentiel pour y parvenir. Il observe tout, il joue avec simplicité. Sa personnalité s’est bien intégré dans le groupe et il apporte un plus. Mais c’est notre façon de jouer qui doit être prise en considération et nous y travaillons quotidiennement. Si nous y parvenons, nous jouerons toujours en équipe."

L’assistance vidéo a montré Rodrigo Palacio furieux lors de son changement....
"Il râlait car il voulait faire plus en attaque et il voulait marquer. Cela me convient,  car cela montre qu’il a encore plus de motivation pour continuer à s’améliorer.  Rien ne dépend d’un changement, mais de la volonté à retenir les petites choses. J’ai retenu qu’il pouvait faire de très bonnes choses lors de ses actions. C’était déjà le cas la semaine passée face à la Juve."

Si l’Inter est moins dépendante de Mauro Icardi ?
"C’est un très grand joueur et j’aspire à le revoir sur le terrain. Mais je suis entouré de grands joueurs."

Si j’ai déjà oublié Juve-Inter ?
"Oui, déjà le lendemain du match."

Si je suis déçu de ne pas être arrivé en été ?
"Non, je pense uniquement au présent, jamais au passé. J’ai envie de construire quelque chose pour ce club, pour nos tifosi, je veux toujours être proche d’eux et je suis concentré  sur ce que j’ai envie de rectifier pour le prochain match. Je ne dépense pas d’énergie inutilement à penser à un futur manqué, et je crois que tous mes collègues pensent pareils. A présent, nous pouvons faire quelque chose de plus. Je penserai à mon futur lorsque cela s’avérera nécessaire"

Si je vais supporter la Lazio ou le Milan ce soir ?
"Je supporte l’Inter car nous dépendons de nous-mêmes. Je verrais la partie, ce sera un match qui mettra aux mains deux équipes qui pratiquent un bon football."


©Antony Gilles - Internazionale.fr

 

Photo : Inter.it

 


Connectez-vous pour réagir !


S'inscrire

4 commentaires


     

  1.  
    13/02/2017 à 12:54

    C'est quand même extraordinaire que certains osent se plaindre de l'inter (le club) au motif qu'il serait sans arrêt en train de se victimiser, alors que :

    1) aucun dirigeant ou patron du club n'a fait la moindre déclaration en post-match de Juve-inter, seul l'entraîneur s'est exprimé, comme cela arrive chaque semaine en Italie

    2) en revanche, un dirigeant (Marotta) et un patron (Elkann) de la Juve se sont sentis obligés de tenter de décrédibiliser, voire même railler, l'inter par leurs déclarations

    3) encore hier soir, lors de l'émission novantesimo minuto sur la Rai, Pioli a dû hausser le ton pour que les journalistes de la rai cessent de le questionner à ce propos

    4) Rizzoli a jugé opportun de se faire interviewer par "le iene" au sujet des épisodes contestés lors de juve-inter, non sans insinuer que toutes ces polémiques (prétendument lancées par l'inter) ne visaient qu'à obtenir une réduction des matchs de suspension d'Icardi et Perisic....

    Mais si l'inter, par le biais de son entraîneur, ne s'est exprimée QUE dimanche soir de la semaine passée, alors qu'Icardi n'était même pas encore suspendu ?...

    Bref, c'est surtout aux médias de se remettre en question et d'arrêter de se planquer derrière les tifosi (eux sont libres de dire ce qu'ils veulent), qui n'ont jamais été des sources d'information sérieuses, et a fortiori derrière le club de l'inter, qui n'a pas pipé mot




  2.  
    13/02/2017 à 23:04

    Bien dit nicolasberty




  3.  
    14/02/2017 à 15:55

    Totalement raison, d'autant que dans cet partie on méritait pas de perdre. On s'est bien rattrapé face à Empoli, maintenant on a un déplacement important à Bologne qui va falloir bien négocier avant le big match face à la Roma chez nous.




  4.  
    14/02/2017 à 16:36

    Brozovic et Kondogbia sont forfait pour Bologne.
    Banega est incertain. Ca va etre dur de composer un milieu solide à moins d'y faire jouer Medel.

    Sinon faut pas oublier que notre chute libre durant la manche aller est partie de ce match.
    Ils viennent de se prendre un 7-1 contre Naples, perdre contre le Milan à 11 vs 9 et perdre contre la Samp 3-1 en prenant les trois buts en 4 minutes après avoir mené jusqu'a la 80è et on un paquet d'absents. Je crois qu'on reviendra avec les 3 points.