Gonzalez

Tifosi
  • Content count

    310
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About Gonzalez

Previous Fields

  • Joueurs
    Zanetti Rooney Giggs Cambiasso

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0
  1. PS3

    Bon j'ai eu Skyrim cet après midi, j'y ai joué deux heures et mon impression est plutôt bonne. Graphiquement c'est beaucoup moins moche que ce qu'on m'avait laissé entendre et la prise en main est facile et pas trop déroutante même si je n'avais jamais joué à un Elder Scrolls. Les voix françaises pas mal non plus. Plutôt satisfait pour le moment donc
  2. J'ai voté oui à la vente de l'Inter par Moratti. Tout d'abord j'ai beaucoup d'affection pour lui et sa famille et je respecte beaucoup l'amour qu'il porte au club. Néanmoins, les faits ne sont pas en sa faveur. Force est de constater que la période dorée commencée avec le Calciopoli est terminée. De plus, je pense que cette période où nous enfilions les titres comme des perles n'a pas grand chose à voir avec Moratti, mais à la compétence de types comme Mancini, Mourinho, Oriali-Branca... J'ai donc voté oui même si j'ai conscience du déchirement que cela engendrerait, pour lui comme pour nombre de tifosis. Concernant l'entrée de Qatari dans le capital de la société, la question qui est indirectement posée est: jusqu'où est-on prêt à aller pour continuer à gagner ? Car il faut bien le dire les résultats sportifs sont quasi-proportionnels à "l'argent", et c'est encore plus vrai aujourd'hui. Or aujourd'hui si nous voulons encore faire parti du gratin européen nous devons investir. Je faisais partie de ceux qui étaient optimistes suite à la victoire en C1, qui pensaient que notre effectif allait être rajeuni petit à petit. Or il n'en a presque rien été, et nous avons aujourd'hui un effectif des plus âgés. Il est urgent d'investir MASSIVEMENT dans de jeunes joueurs de qualité pouvant être utilisés immédiatement (Hazard and co). Le côté négatif, dont j'ai conscience, c'est une perte d'identité à plus ou moins long terme. J'ai par conséquent voté oui à la venue de Qatari. Je ne vois pas qui d'autres en ces temps difficiles peut nous permettre de réaliser des investissements comme nous en avons besoin maintenant.
  3. Au delà de la défense centrale de Chelsea qui me fait étonnamment penser à la nôtre sur ce match, Cech est pas exempt de tout reproche sur les buts d'Arsenal...
  4. J'irais même plus loin que toi: pour moi OP a déjà largement surpassé tous les mangas que tu viens de citer. Je me posais cette question avant, mais depuis MarineFord le manga a franchi un nouveau palier et surpasse tous les autres à mon avis.
  5. Juste pour savoir Interniko, combien de points il faut pour passer de la div2 à la div1 ?
  6. Je sais pas vous, mais en ligne j'ai l'impression quand je vois certains joueurs adverses se déplacer que la "défense tactique" est désactivable en ligne. Et qu'on peut repasser au pressing X. J'aime bien le nouveau mode de défense, mais il faut avouer qu'il est plus compliqué à gérer, si alors en plus on n'est pas tous sur un pied d'égalité...
  7. La finale se joue actuellement, Nole mène 2 manches à 1. Depuis 1 set ils se mettent des trucs les deux c'est pas humain. Néanmoins Djoko baisse physiquement là peut être 5 sets mais le niveau est juste énorme, dommage que Nadal se soit chié dessus sur les deux premiers sets.
  8. CHAPITRE 7:SIX MOIS PLUS TARD Il était sept heures du matin quand le réveil retentit. Bryan n'avait plus l'habitude de se lever aussi tôt, cela faisait six mois presque jour pour jour qu'il avait quitté l'université pour rentrer dans Epsom Green, la principale mafia de la ville de Clipperton. Aujourd'hui était un jour exceptionnel. Il ne fallait donc pas qu'il soit en retard. Il devait se rendre au siège principal de la mafia. Il sauta de son lit et alla se préparer un bol de céréales. Il pensait au chemin qu'il avait parcouru cette année après la mort de sa mère. Même si au départ sa nouvelle vie n'avait pas très commencé avec le guet-apens tendu par Koeman, ce qu'il s'était passé par la suite était dans la lignée de ce à quoi il s'attendait, plus ou moins: il passait la plupart du temps avec Georges, le capitaine de sa section, et ses trois acolytes Mark, Matt et Winston. Parfois ils avaient une mission à accomplir mais dans l'ensemble c'était très tranquille. Rien de bien passionnant, mais c'était déjà mieux que de passer sa journée à écouter du droit à la fac. Bryan s'habilla et mis son revolver dans la poche de son manteau. Trois mois qu'il avait appris à tirer, et Melk l'armurier d'Epsom venait de lui filer un Colt Python. Le jeune homme trouvait son arme splendide, et il prenait du plaisir à tirer avec au stand. Malgré le fait qu'il est apparu très tôt avoir une bonne technique de tir, il n'était pas encore assez habile pour concurrencer Georges et surtout son meilleur ami Mark dans ce domaine. Ils demeuraient bien plus précis que lui à la gâchette. Il était à peu près du niveau de Matt. Seul le pauvre Winston était à la traîne, lui qui se disait si fringuant étant jeune. Toute l'équipe aimait le chambrer sur sa pauvre rapidité et ses réflexes, le surnommant "la Tortue flingueuse". L'âge avait fait son effet sur lui. Georges avait conseillé à Bryan de prendre son pistolet à chaque fois qu'il sortait. Juste au cas où. Après tout, il était maintenant un soldat à part entière d'Epsom Green. Il finit de se préparer et descendit les escaliers de son immeuble. Le QG était à deux pâtés de maison d'ici. Il avait quitté son studio miteux de Witchwood pour s'installer dans cet appartement au premier étage à Stinson. Côté finance ça allait beaucoup mieux, et ça se voyait. "L'argent ne fait pas le bonheur" qu'ils disent. Même si cet adage lui semblait hypocrite, Bryan avait de plus en plus un côté vénal qui commençait à lui déplaire. Et pourtant son bonheur augmentait proportionnellement au renflouement de son compte en banque. Georges était déjà devant chez lui. Il serra la main du capitaine et se mirent à marcher. <<-T'as une sacrée poignée de main maintenant, fiston. Bryan sourit. Comme l'équipe le trouvait un peu frêle et pas très athlétique à son arrivée, ils l'avaient forcé à faire de la musculation. Il y allait régulièrement, à peu près trois fois par semaine, et il commençait à y prendre goût. D'autant que les résultats se faisaient assez nettement remarquer sur son corps. Sur la route, son supérieur le mis au courant de tout ce qui les attendait aujourd'hui. Ce matin avait lieu le conseil annuel d'Epsom Green. Tous les membres influents de l'organisation seraient présents: le grand Boss, son conseiller Andy, le sous-Boss et les cinq chefs de section, dont Georges faisait partie. Bryan savait qu'il appartenait à la section quatre, et que les sections étaient numérotées en fonction de la dangerosité du périmètre de la ville qu'elle contrôlait. Comme leur section officiait principalement dans le quartier assez tranquille autour du QG, Stinson, elle ne pouvait hériter d'un bon classement. Mais on lui avait également dit que les membres de section étaient mieux rémunérés en fonction de leur classement, ce qui lui paraissait logique. La section une et deux notamment étaient réputées extrêmement dangereuses, selon les dires de Mark. -Si c'est une réunion pour les grosses têtes, pourquoi est-ce que tu m'y emmènes ? questionna Bryan. -Chaque capitaine de section a le droit d'emmener un soldat avec lui à la réunion. Comme tu es nouveau et que tu n'a jamais rencontré personne d'autre que nous, j'ai pensé que ce serait bien de t'amener et te présenter aux autres. Aussi tu vas pouvoir assister au déroulement du grand conseil. Tu verras, ça ressemble à l'assemblée générale d'une entreprise en fait. Il est vrai que Bryan n'avait vu personne d'autre de la mafia durant ces six mois de "travail". Hormis la rencontre avec Andy lors de sa première visite au QG, et le type au sourire malsain dans les escaliers. Il était impatient de voir à quoi ressemblaient notamment les deux poids lourds d'Epsom Green, le Boss et le sous-Boss. Il était huit heures environ lorsqu'ils arrivèrent à destination. Il n'y avait personne dans la grande salle aux canapés. -Le conseil ne commencera pas avant huit heures et demie. Allons dans mon bureau pour le moment, proposa Georges. Les deux hommes montèrent les escaliers, puis prirent le couloir vers la droite. Georges s'arrêta devant l'avant dernière porte, qu'il ouvrit. Sur la plaque en argent, on pouvait lire: GEORGES-CAPITAINE SECTION 04. A l'intérieur, la pièce était dans le même style que celui d'Andy le conseiller, quoique plus petite et nettement moins bordélique. Elle était à l'image du capitaine: organisée et efficace. Chaque chose semblait être là où elle devait être, et Bryan appréciait déjà cet endroit. Un point questionna le jeune homme néanmoins: derrière le bureau était accrochée une série de tableaux assez intrigants, numérotés de un à dix. -Qu'est ce que c'est ? demanda Bryan. -Ce sont des règles. -Des règles ? -Ouais. Dans la mafia, il y a des paramètres, des principes, auxquels j'ai la conviction qu'il faut toujours se fier ou obéir. Je les ai fait encadrer. Pour ne jamais perdre de vue ces éléments quand je viens méditer ici. Bryan approcha des tableaux. Sur celui tout à gauche, il était écrit: 1/ NE FAIS PAS A AUTRUI CE QUE TU NE VOUDRAIS PAS QU'ON TE FASSE. -Je n'ai jamais été cruel, commenta Georges. Ça découle un peu de ce principe. C'est pas parce qu'on est des mafieux qu'on doit perdre notre humanité.>> Bryan commençait à bien connaître son supérieur, et il appréciait vraiment sa personnalité. Il est vrai que, loin des clichés hollywoodiens du mafieux sanguinaire prêt à tout pour arriver à ses fins, Georges avait un sens de l'honneur certain, et il n'avait jamais fait de mal à qui que ce soit sans que cela soit mérité. Un vrai exemple à suivre pour le jeune soldat. Néanmoins, il savait se montrer impitoyable avec tous ceux dont il jugeait qu'ils ne méritaient pas sa confiance. Un certain épicier pourrait en témoigner, pensa Bryan. Ils passèrent là un moment à discuter de choses et d'autres, puis ils descendirent dans la grande pièce afin de rejoindre la salle de réunion. Celle-ci était sur le point de commencer.
  9. Merci bien :)
  10. Si quelqu'un a un lien pour le match, je suis preneur
  11. Ça fait quelques temps que j'ai pas posté ici. J'avais pas beaucoup de temps pour continuer à écrire. CHAPITRE 6: PREMIER JOUR-PARTIE II Bryan se réveilla avec un fort mal de crâne. Il ne voulait pas ouvrir les yeux. Il savait ce qu'il trouverait là. Il essaya de bouger les bras mais il ne pouvait pas. Il était solidement attaché à une chaise, les mains dans le dos. <<-Ça y est t'es réveillé ? Bryan regarda en face de lui. Il reconnu un des géants qui protégeait l'épicier. Il était assis près d'une porte, le regard sérieux. -T'es pas vraiment coriace pour un mec d'Epsom. Tu t'es écroulé directement sans lutter, lui fit-il en ricanant. Le jeune homme ne lui répondit pas. Le colosse se leva et sortit de la pièce. Bryan observa autour de lui. L'endroit où il demeurait était presque vide, hormis quelques cartons ci et là. La porte devant lui se rouvrit et Koeman entra avec le géant. La différence de taille entre les deux aurait paru amusante à Bryan dans une situation différente. -Une occasion inespérée vraiment, commença Koeman. Je suis en train de plier bagage pour disparaitre définitivement de cette foutue ville, en cherchant un bon de sortie, et voilà qu'un gars d'Epsom entre seul dans ma boutique. Il se rapprocha de Bryan. -Je t'ai vu l'autre jour avec Georges. Vous étiez venu en repérage devant chez moi c'est ça ? Inutile. Je me tire d'ici. Et dès ce soir. Mais j'ai encore besoin de toi. J'ai besoin de plus d'argent pour refaire ma vie ailleurs. Une rançon contre ta vie, tu crois que tes fripouilles tiennent suffisamment à toi ? -Je ne vois pas du tout de quoi vous voulez parler. -Comment ? -Je suis pas d'Epsom ou je sais pas quoi. Je suis de passage à Clipperton et Georges est un ami de ma famille. Quand j'étais avec lui l'autre jour, il m'expliquait où je pouvais faire mes courses dans le coin et il m'a montré votre épicerie. Bryan essayait d'avoir l'air le plus sincère possible. Il avait inventé cette histoire en quelques secondes et même si ça avait peu de chances de fonctionner, il s'accrochait au peu d'espoir qu'il lui restait. -Tu me mens. Tu fais partie de la mafia Epsom Green. C'est évident que tu essayes de sauver ta peau. -Vous croyez vraiment, si j'étais de la mafia, que je serais venu ici seul sans personne pour me soutenir ? J'ai vraiment une tête de mafieux ? Koeman cogitait. Le petit n'avait pas tort il ne ressemblait pas du tout à un gangster. Et c'était pas dans leurs méthodes d'envoyer un type seul. Mais il était trop tard pour faire machine arrière. -De toute façon, je ne peux pas te laisser sortir maintenant, qui que tu sois. Personne ne doit être au courant de ma fuite. Au pire je traiterais de ta rançon directement avec Georges si c'est un de tes amis. Ça ne change absolument rien. Merde. Ça a foiré. Soudain, des sons se firent entendre dans la pièce d'à côté, puis un bruit lourd de chute. Bryan savait qu'un des gardes de l'épicier était resté dans la pièce principale. Koeman demanda au géant d'aller voir ce qu'il se passait. Il s’exécuta. Au moment où ce dernier en franchit le seuil, une balle fusa de dehors et vint l'atteindre directement en pleine tête. Avec une vitesse que Bryan n'aurait jamais soupçonné, Koeman se mit derrière lui, sortit un couteau de sa poche et la lui colla sous le cou. Sa respiration était forte et saccadée. Des gouttes de sueur dégoulinaient de son front. Les quelques secondes qui suivirent paraissaient être des heures dans la tête du vieil épicier. Deux hommes entrèrent dans la pièce. C'était Georges et Mark. Même s'il n'était pas tiré d'affaire, Bryan se sentit mieux à la vue de ses deux compagnons. Il ne put cependant détaché ses yeux de Mark. Il n'avait jamais vu son meilleur ami comme cela. Son regard était déterminé et concentré, il ne ressemblait en rien au jeune homme délirant qu'il connaissait. -Alors Koeman, fit Georges, t'essayes de filer en douce ? -Georges, espèce de salopard. Recule ou je saigne le gamin à blanc. -Tu devrais reculer Goerges, lança Mark. Ce type-là est à prendre au sérieux. -Ouais je sais. Tu vois Koeman. Je recule. Mais tu sais il est encore temps pour toi aussi de faire machine arrière. Tant que tu n'as encore blessé personne. -En fait je crois que je saigne de la tête, interrompit Bryan, incroyablement détendu vu la situation dans laquelle il était. La présence et le charisme de Georges suffisaient à le calmer. -Ah merde. T'as niqué ma réplique Bryan. -Ta gueule ! hurla Koeman. Comme si t'allais me laisser partir maintenant ! -Ai-je déjà failli à ma parole ? répondit Georges d'une voix douce et apaisante. Quand tu nous as emprunté ces $300 000, et que tu ne nous as pas remboursé à la date prévue, est-ce qu'on t'a fait du mal ? Je t'ai promis que ce ne serait pas le cas, et ça ne change pas maintenant. Relâche le petit. Je tiens toujours mes promesses. C'était impressionnant. En quelques phrases il avait convaincu l'épicier. Après tout, c'est vrai que même si Georges était passé plusieurs fois le presser de rembourser, il ne l'avait jamais touché. Il retira le couteau du coup de Bryan. -Voilà. Maintenant on va s'en aller, Koeman. Détache-le. Il obéit et Bryan put rejoindre ses coéquipiers. Il se sentait à présent le cœur léger. Georges le prit par l'épaule. -Sacré baptême n'est-ce pas ? Bienvenue dans la mafia, fiston. Mark ! Mark acquiesça de la tête. Il leva son arme et abattit froidement Koeman, qui s'effondra instantanément. Son sang s'écoulait sur le sol. Georges se rapprocha et se pencha au dessus de lui. -Quand tu t'attaques à l'un de nous, les règles changent. Tu aurais dû t'en douter Koeman. Ils sortirent ensemble de la boutique. Mark et Georges discutaient football. Comme si rien ne s'était passé.
  12. - aller sur http://ninjacloak.org/ - copier coller http://www.nba.de/ dans la barre de texte puis appuyer sur 'Entrée' - Ceci vous emmènera sur une image avec un logo 'Play'. Par contre il parait que chez certains ça ne marche pas, question de navigateur. En tout cas moi avec Firefox c'est nickel à chaque match
  13. Chicago-Miami c'est dimanche 2h du mat. Je sais pas si ça a déjà été posté mais ici: http://www.myp2pforum.eu/threads/55002-NBA...Spoilers/page68 On peut télécharger les matchs en entier sans se faire spoiler sur le score, souvent très très bonne qualité. Sinon j'ai une petite astuce pour mater les matchs sur nba.de (qualité HD), si quelqu'un est intéressé je le posterais ici.
  14. Perso j'ai rien contre le Heat ou Lebron ou même Wade que j'apprécie. Mais gagner dès maintenant ce serait envoyer le message suivant: on a pas de collectif ultra huilé, mais avec nos stars on gagne. Mais de toute façon à long terme le titre ne leur échappera pas c'est certain.
  15. Je vois Dallas-Miami en finale, avec une victoire de Dallas. Le Heat ne peut pas (et ne DOIT pas) gagner le titre dès sa première saison, ce serait l'apocalypse, les individualités et le talent qui priment sur le collectif. J'imagine déja James qui jouit d'avoir fait fermer les bouches des Haters, il va plus se sentir