Andrei

Topic Basket/NBA

5885 posts in this topic

Après une année passée à édifier le duo Dwyane Wade-Shaquille O'Neal, Miami est prêt à reprendre le flambeau de Detroit, affaibli par le départ de Larry Brown. A moins qu'Indiana ne se glisse dans l'intervalle avec son effectif corsé. Cleveland et New Jersey, avec les stars LeBron James et Vince Carter, sont des outsiders ambitieux.

 

 

1. Miami Heat

 

L'association Wade-O'Neal ayant immédiatement fonctionné, le GM Pat Riley s'est attaché cet été à densifier l'effectif avec les arrivées de deux meneurs (Jason Williams et Payton), d'un scoreur (Walker) et d'un défenseur (Posey). L'alchimie devrait venir d'elle même avec un leader de la trempe du Shaq. Mais ce dernier n'est pas éternel, d'où un surcroît de pression, et à 33 ans, sa santé demeure la clé du succès.

 

2. Indiana Pacers

 

Depuis trois années, Sarunas Jasikevicius gagnait tout en Europe. Pour le grand saut en NBA, après avoir été snobé à sa sortie d'université, le Lituanien a choisi une équipe qui lui ressemble : revancharde, talentueuse, physique et sacrément caractérielle. L'année dernière, ce fut d'ailleurs le problème avec la «baston de Detroit» et la suspension de Ron Artest.

Si Rick Carlisle garde le contrôle, le titre est envisageable.

 

3. New Jersey Nets

 

La règle veut qu'en NBA, les trois premières places des deux conférences soient réservées aux vainqueurs de division. New Jersey est la meilleure formation de la division la plus faible, comme Boston l'an dernier. Le trio d'extérieurs Kidd-Carter-Jefferson sera l'attraction offensive de la saison et le jeu intérieur est meilleur que l'an dernier avec la signature de Marc Jackson. Ce n'est pas forcément un podium par défaut.

 

4. Detroit Pistons

 

Passé à un cheveu du doublé en juin dernier, Detroit garde le même cinq majeur tout en ralongeant son banc (signature d'Evans, montée en puissance de Milicic). Mais les Pistons sont placés dans une division relevée (Cleveland, Indiana, Milwaukee, Chicago) et le départ du coach Larry Brown est tout sauf une bonne nouvelle. Rester tout en haut sera dur.

 

5. Cleveland Cavaliers

 

LeBron James est déjà le joueur le plus populaire de la NBA, mais il n'a pas encore disputé le moindre match de play-offs. D'où un recrutement féroce avec le meilleur intercepteur, Larry Hughes (22 pts, 2,9 in) et deux bons shooteurs à trois points (Marshall, Damon Jones). Alors, certes, l'équipe est belle et l'éclosion est annoncée, mais James, qui n'a encore que vingt ans, doit montrer qu'il sait être un leader. Le peut-il ?

 

6. Milwaukee Bucks

 

Considérée comme une franchise sans avenir au printemps dernier, Milwaukee a réussi son marché : resignature de son leader (Redd), arrivée du meilleur sixième homme de la NBA (Simmons), choix du n°1 de la Draft (Bogut) et acquisition d'un pivot All Star (Magloire). Le petit plus : le retour du meneur TJ Ford (14,8 pts en présaison), blessé l'an dernier. Alléchant !

 

7. Philaldelphia Sixers

 

En constituant un duo Allen Iverson-Chris Webber, les Sixers ont surtout récolté du scepticisme. Ces deux là ont atteint la trentaine sans n'avoir jamais rien gagné. Cependant, l'effectif est équilibré, avec des pivots athlétiques (Dalembert, Hunter) et des ailiers complémentaires (Iguodola, Korver). Avec une gloire locale comme entraîneur (Cheeks), pourquoi pas ?

 

8. New York Knicks

 

Quand on a pour coach un certain Larry Brown, qui a réussi des performances aussi marquantes que remporter les titres NCAA et NBA ou qualifier les Clippers en play-offs, il faut toujours espérer. Même avec un groupe en jachère comme celui des Knicks. Deux signes du désordre ambiant : Stephon Marbury pourrait quitter son poste de meneur et les rookies ont beaucoup joué en présaison. Pas le genre de Brown.

 

Les autres équipes

 

Parmi les équipes qualifiées en play-offs la saison dernière, trois pourraient reculer d'un cran après un été relativement décevant : Boston, Chicago et Washington, respectivement 3e, 4e et 5e en 2004-2005. Les Celtics n'ont pas remplacé Walker et Payton et pèchent au poste de meneur. Malgré un effectif très jeune (dix joueurs nés dans les années 1980) et prometteur, Paul Pierce risque de gronder. Les Wizards ont laissé partir l'arrière Larry Hughes, mais c'est à l'intérieur que la faiblesse est la plus criante. Reste un excellent entraîneur, Eddie Jordan, comme à Chicago, où Scott Skiles a réussi des miracles l'an dernier. Eddy Curry manquera sous le cercle, même si le mental de Ben Gordon peut inverser la tendance.

 

Parmi les quatre équipes que peu d'observateurs imaginent survivre à la saison régulière, Orlando est celle qui compte le plus d'atouts. Mais les interrogations restent les mêmes que l'an dernier : Steve Francis peut il jouer meneur ? Grant Hill est il carbonisé (il manquera encore le début de saison) ? Quel niveau peut atteindre Dwight Howard ? Toronto a aussi quelques arguments, dont la future star Charlie Villanueva, mais isolés dans un groupe moyen. Même après le départ de Boris Diaw, Atlanta compte toujours une pléiades de jeunes ailiers talentueux. Mais l'effectif est court et déséqulibré. Enfin Charlotte a encore bien recruté, mais le temps est toujours à l'apprentissage pour la deuxième saison NBA du club.

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je suis plutot pour les Minnesota Timbervolves avec un joueur que j'aime bien : Truy Hudson (pour le prénom, je suis pas sur de l'orthographe...). Sinon je prèfere le basket de rue, une fois je suis parti voir la Team des AND1, p***** que c'était spéculaire, avec des phases et des dunks de malades blink.gif. Le basket français aussi est pas mal, j'ai vu une fois le ALL STARS GAME à Bercy, c'était pas mal.

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si vous êtes un peu passioné ou même pourquoi pas beaucoup par la NBA et ue vous avez une préférence pour un club en particulier, n'hesitez pas à nous le présenter c'est toujours interessant avec quelques photos et le logo du club :smile:

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben moi c'est les Spurs, je ferais peut-être une petite présentation, demain... coo.gif

 

Les Spurs de TP tongu.gif

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis à fond sur les Rockets puis cette année y a vraiment moyen de faire quelque chose avec les arrivées de Swift et Alston et le duo T-Mac-Yao encore plus déchainé. tongu.gif

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben moi c'est les Spurs, je ferais peut-être une petite présentation, demain... coo.gif

 

Les Spurs de TP tongu.gif

Et de Duncan... tongu.gifcoo.gif

 

Et de Nick Van Exel! win.gif

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

LES EQUIPES

(EQUIPE : meneur, arrière, ailier, ailier-fort, pivot - BANC : 6e homme, autres joueurs importants

LE FACTEUR X : le joueur à suivre)

 

DALLAS : Jason Terry, Doug Christie, Josh Howard, Dirk Nowitzki, Erick Dampier - BANC : Stackhouse, Daniels, Van Horn, Harris

LE FACTEUR X : Doug Christie (arrière, 35 ans)

 

DENVER : Andre Miller, Voshon Lenard, Carmelo Anthony, Kenyon Martin, Marcus Camby - BANC : Boykins, Nene, D.Johnson, Watson

LE FACTEUR X : Voshon Lenard (arrière, 22 ans)

 

GOLDEN STATE : Baron Davis, Jason Richardson, Mike Dunleavy, Troy Murphy, Adonal Foyle - BANC : Piétrus, Fisher, Biedrins, Cabarkapa

LE FACTEUR X : Andris Biedrins (pivot, 19 ans)

 

HOUSTON : Rafer Alston, Derek Anderson, Tracy McGrady, Juwan Howard, Yao Ming - BANC : Sura, Wesley, Swift, J.Barry, Mutombo

LE FACTEUR X : Luther Head (meneur, 22 ans)

 

L.A. CLIPPERS : Sam Cassell, Cuttino Mobley, Corey Maggette, Elton Brand, Chris Kaman - BANC : Livingston, Wilcox, Ewing, Ross

LE FACTEUR X : Shaun Livingston (meneur, 20 ans)

 

L.A. LAKERS : Smush Parker, Kobe Bryant, Lamar Odom, Kwame Brown, Chris Mihm - BANC : George, Walton, Cook

LE FACTEUR X : Kwame Brown (intérieur, 23 ans)

 

MEMPHIS : Damon Stoudamire, Eddie Jones, Shane Battier, Pau Gasol, Lorenzen Whright - BANC : M.Miller, B.Jackson, D.Jones, Warrick, Tsakalidis

LE FACTEUR X : Hakkim Warrick (ailier, 23 ans)

 

MINNESOTA : Troy Hudson, Trenton Hassell, Wally Szczerbiak, Kevin Garnett, Michael Olowokandi - BANC : Griffin, Hudson, McCants, Madsen

LE FACTEUR X : Rashad McCants (arrière, 21 ans)

 

NEW ORLEANS-OKLAHOMA CITY-BATON ROUGE : Chris Paul, JR Smith, Desmond Mason, Maciej Lampe, PJ Brown - BANC : Nachbar, Claxton, West, Macijauskas, Andersen

LE FACTEUR X : Arvydas Macijauskas (arrière, 25 ans)

 

PORTLAND : Sebastian Telfair, Charles Smith, Darius Miles, Zach Randolph, Joel Przybilla - BANC : Patterson, Rattliff, Dixon, Khryapa

LE FACTEUR X : Sebastian Telfair (meneur, 20 ans)

PHOENIX : Steve Nash, Raja Bell, James Jones, Shawn Marion, Amare Stoudemire - BANC : Diaw, K.Thomas, J.Jackson, Barbosa

LE FACTEUR X : Boris Diaw (tous les postes, 23 ans)

 

SACRAMENTO : Mike Bibby, Bonzi Wells, Predrag Stojakovic, Kenny Thomas, Brad Miller - BANC : Abdur-Rahim, Williamson, Garcia, Skinner, Hart

LE FACTEUR X : Kevin Martin (arrière, 22 ans)

 

SAN ANTONIO : Tony Parker, Manu Ginobili, Bruce Bowen, Tim Duncan, Nazr Mohammed - BANC : Finley, B.Barry, Van Exel, Horry, Oberto

LE FACTEUR X : Nick Van Exel (meneur, 33 ans)

 

SEATTLE : Luke Ridnour, Ray Allen, Rashard Lewis, Reggie Evans, Johan Pétro - BANC : Radmanovic, Collison, Wilkins, Foston

LE FACTEUR X : Johan Pétro (pivot, 19 ans)

 

UTAH : Deron Williams, Gordan Giricek, Andreï Kirilenko, Carlos Boozer, Mehmet Okur - BANC : Harpring, McLeod, D.Brown, Humphries, Collins

LE FACTEUR X : Deron Williams (meneur, 21 ans)

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tony Parker contre son ami Boris Diaw, San Antonio face à Phoenix, le tenant du titre opposé au n°1 de la dernière saison régulière, tel devrait être le duel au sommet de la conférence Ouest. A moins que Houston ne perce enfin. Mickaël Piétrus (Golden State) et Johan Pétro (Seattle) regarderont cela de loin. Leur objectif : les play-offs.

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Phoenix Suns il sont vraiment trops fort avec un Steve Nash MVP de la saison réguliére, un Shawn Marion des plus impressionant et un Amare Stoudemire que je considére comme le meilleur joueur de la NBA ils vont faire mal, méme si Stoudemire est bléssé et qu'il reviendra qu'en Janvier cry[2].gif Sinon à l'Est j'aime bien les bads boys de Detroit, belle équipe mais bon Larry Brown parti je sais pas ce que ca va donner et puis j'ai un petit faible pour Les Heats de Miami avec son duo Wade-O'Neal blushing[1].gif

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Spurs et Parker en fanfare

 

San Antonio - Denver: 102-91

 

Le champion NBA va bien, merci pour lui. Les Spurs de San Antonio ont entamé la saison NBA aussi bien qu'ils l'avaient terminée, et ont montré si besoin était qu'il faudrait venir leur prendre leur titre. Face à une solide équipe de Denver, les Texans ont remporté un succès probant 102-91, entamant la saison avec une victoire pour la 9e fois d'affilée. Une première victoire marquée du sceau de Tony Parker. Le Français, meilleur marqueur du match avec 26 points, dont 14 dans la dernière période, et surtout un 13 sur 20 aux tirs, prouve que son travail de précision aux shoots avec Chip Engellund porte ses fruits. Un TP logiquement satisfait de sa prestation: «J'ai travaillé très dur avec Chip et j'ai vu des progrès pendant la présaison, et heureusement je continue à m'améliorer au niveau de mon shoot. Je crois que je grandis. Et j'avais envie de faire une belle performance pour le premier match, j'avais été tellement mauvais ces deux dernières années pour l'ouverture de la saison. Ce soir je me suis régalé.» L'autre grand bonhomme du match n'est autre que la recrue Michael Finley, qui a assommé les Nuggets dans le dernier quart-temps. L'ancien All Star n'a pourtant pas l'habitude de sortir du banc (cela ne lui était plus arrivé depuis sa saison de rookie en 1995-1996!), mais en inscrivant neuf points de suite, il a définitivement ruiné les derniers espoirs de Denver. Juste avant le match, les Spurs ont reçu leur bague de champion. Ils rêvent de répéter ce protocole l'année prochaine, les autres franchises sont prévenues.

 

Phoenix - Dallas : 108-111

Le premier choc de la saison n'a pas déçu, avec deux prolongations et surtout la victoire surprise des Mavericks sur le parquet de Suns orphelins d'Amaré Stoudemire. La nouvelle équipe de Boris Diaw, une des favorites pour le titre, aurait pourtant dû plier la rencontre plusieurs fois, sous l'impulsion d'un Steve Nash digne de son titre de MVP la saison dernière, avec 30 points, 9 passes et 8 rebonds contre son ancienne équipe. Mais Dallas n'a jamais lâché, revenant à chaque fois au buzzer, à la fin du temps règlementaire comme à l'issue de la première prolongation. Une première défaite qui n'occultera pas les bons débuts de Boris Diaw dans l'Arizona. L'ancien Palois a bien tenu son rôle de 6e homme, avec 7 points en 30 minutes, et surtout une grosse défense.

 

Philadelphie - Milwaukee: 108-117

L'autre victoire à l'extérieur de cette première journée est pour Milwaukee, encore après les prolongations, à Philadelphie. Les Sixers comptaient pourtant beaucoup sur l'association Allen Iverson-Chris Webber. Un duo qui n'a pas déçu, compilant à eux deux 67 points, 16 rebonds et 14 passes. Mais à l'inverse des Bucks, les locaux ne disposent pas d'un banc suffisant, et resteront tributaires de l'entente entre leurs deux stars, qui jouaient ensemble pour la première fois, après une présaison gâchée par les blessures. A Milwaukee, le duo Ford-Redd s'est chargé d'écoeurer l'adversaire et d'arracher une prolongation fatale aux Sixers. Les Bucks pourront aussi se féliciter des bons débuts d'Andrew Bogut, drafté en première position, qui rend une feuille de stats plutôt convaincante, avec 13 points et 9 rebonds.

 

Nouvelle Orléans - Sacramento 93-67

Privés de leur enceinte après la catastrophe provoquée par le cyclone Katrina, les Hornets ne voulaient pas manquer leur début de saison et rêvaient de donner un peu de baume au coeur à un état dévasté. Relogés à Oklahoma City, après un avant match plein d'émotion et de vibrants hommages comme savent le faire les Américains, ils n'ont connu aucune difficulté à surclasser des Kings qui ont semblé pétrifiés par l'ambiance particulière de la rencontre. Avec un taux de réussite plafonnant à 26% en seconde mi-temps, Sacramento n'avait pas grand chose à espérer de son déplacement au Ford Center. Les Hornets ont eux puisé dans l'émotion la force de se surpasser. Il faudra sans doute le faire toute la saison pour espérer jouer un rôle dans la conférence est.

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pt1 , Les syxers ont perdu malgres un Iverson on fire et c-webb aussi enorme , on a pas de banc c'est dommage mais bon on peut faire quelque chose si ces deux joueurs joue comme ça et sentendent bien

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Miami Heat - Indiana Pacers : 102-105

 

 

 

Le Heat a perdu sa star, Shaquille O'Neal, blessé dans la lutte pour revenir au score dans un furieux quatrième quart-temps. L'ancien pilier des Lakers s'est fait une entorse de la cheville en se réceptionnant sur le pied de Ron Artest. Avant ce coup dur, le Shaq avait marqué 18 pts à 6/12 aux tirs et pris 6 rebonds. Meilleur marqueur de la rencontre, auteur d'un double-double (31 pts à 10/17, 10 pds), Dwyane Wade avait la balle de la prolongation entre les mains mais sa tentative à 3 points a échoué alors que retentissait le buzzer. Dans les trois dernières minutes, Jermaine O'Neal a inscrit 6 de ses 27 pts et aidé les Pacers à résister au retour de Miami. Ron Artest (22 pts à 7/13) et Jamaal Tinsley (13 pts à 6/11) ont apporté leur pierre à l'édifice.

 

Los Angeles Lakers - Phoenix Suns : 112-122

Dans la Conférence Ouest, et en l'absence d'Amare Stoudemire, blessé, Shawn Marion (30 pts à 13/24 aux tirs et 11 rbds) a été le grand artisan de la victoire de Phoenix. Boris Diaw a joué 16 minutes, marqué 2 points sans forcer (1-2) et distribué 5 passes décisives. Avec ce succès, les Suns ont gâché le retour à Los Angeles de Phil Jakson, le coach le plus titré de la NBA, après un premier succès obtenu mercredi à Denver. Sans surprise, l'équipe californienne a tourné dans les grandes largeurs autour de Kobe Bryant (39 pts à 13/26, 7 rbds, 5 pds) et Lamar "Pippen" Odom (23 pts, 16 rbds, 8 pds), avec un bon complément du meneur méconnu Smush Parker (21 pts à 8/14). Mais ils ont dû faire face à un excellent Steve Nash, meilleur passeur de la la Ligue la saison dernière, qui a encore distillé 17 passes décisives à ses coéquipiers.

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parker a encore brillé

 

San Antonio Spurs - Cleveland Cavaliers : 102-76

 

 

 

Deuxième victoire en deux matches pour les Spurs. Les champions en titre ont facilement disposé la nuit dernière des Cavaliers de Cleveland. Tony Parker confirme son bel état de forme en ce début de saison régulière. Auteur de 18 points avec un bon pourcentage de réussite aux tirs (9/16), 8 passes et 4 rebonds, "TP" a grandement contribué aux succès de son équipe. Dans le premier quart-temps, il a même survolé les débats inscrivant 10 pts et prenant 5 passes. Tim Duncan a été l'autre grand bonhomme de ce match. Ce dernier a en effet brillé avec 21 points, 10 rebonds (dont 8 défensifs) et 2 passes. L'Américain a d'ailleurs fini meilleur marqueur de la rencontre. Du côté des Cavaliers, la star LeBron James n'a rien pu faire malgré une grosse activité : 20 pts, 6 rbds et 4 passes.

 

Seattle - SuperSonics - Minnesota Timberwolves : 107-102 a.p

Seattle a enlevé sa première victoire de la saison. Titulaire dans le cinq de départ des Sonics pour la deuxième fois consécutive, Johan Petro a joué 16 minutes, mais sa prestation n'a pas été fameuse. Il n'a inscrit que 2 pts avec 1 sur 3 aux tirs et n'a pas pris un seul rebond. Son coéquipier Ray Allen s'est en revanche illustré avec 32 pts, 8 rbds et 4 passes. Du côté des Timberwolves, Kevin Garnett, comme à son habitude, a survolé la rencontre. Auteur de 23 pts, 7 rbds, 9 passes et 3 contres, l'Américain a été l'homme du match même s'il n'a pas pu éviter la défaite de sa formation.

 

Golden State Warriors - Utah Jazz : 85-91

Mickaël Piétrus, qui a joué son deuxième match dans le rôle de sixième homme, n'a pas autant brillé que lors de sa première prestation. Le Français a bénéficié d'un temps de jeu de 18 minutes avec 8 pts pour un pourcentage de 3 sur 6 aux tirs. Les Warriors ont ainsi encaissé leur première défaite de la saison après leur joli succès sur Atlanta. Pour le Jazz, le Turc Mehmet Okur a bien dominé les débats avec 23 pts, 14 rbds (dont 11 défensifs), 3 passes et 3 contres.

 

Boston Celtics - Detroit Pistons : 81-82

Tout va bien pour les Pistons. Sur le parquet de Boston, ils ont remporté leur deuxième succès en deux matches. Richard Hamilton (26 pts, 4 rbds, 1 passe) et Chauncey Billups (16 pts, 3 rbds, 8 passes) ont été les grands artisans du succès. Pour les Celtics, Paul Pierce, meilleur marqueur de la rencontre avec 28 pts, a sauvé l'honneur de son équipe.

 

Philadelphie Sixers - Charlotte Bobcats : 93-110

Les 76ers connaissent un début de saison bien difficile avec cette nouvelle défaite à domicile, la troisième en trois matches. Malgré les 29 pts, 5 passes et 3 rbds, Allen Iverson n'a pas pu empêcher son équipe de chuter. Les Bobcats ont eux enlevé leur premier succès. L'Américain Emeka Okafor avec 24 pts, 11 rbds et 3 passes, est sorti du lot.

 

de plus:

 

Le pivot des Miami Heat, Shaquille O'Neal, blessé à la cheville droite, sera absent «au minimum deux semaines», a annoncé vendredi son club. O'Neal a passé vendredi une IRM (imagerie à résonnance magnétique) qui a révélé une entorse de la cheville droite qui le contraint à rester éloigné des parquets, alors que la saison a débuté le 1er novembre.

 

Le pivot vedette des Heat s'est blessé jeudi lors de la défaite des siens contre les Indiana Pacers (102-105), jeudi. Le 2 août, Shaquille O'Neal avait prolongé de 5 ans son contrat avec les Miami Heat, pour un montant évalué, selon la presse, à plus de 100 millions de dollars (environ 83 millions d'euros).

 

Shaquille O'Neal a remporté trois titres consécutifs avec son ancien club des Lakers de Los Angeles, en 2000, 2001 et 2002. Il a quitté les Lakers pour rejoindre les Heat de Miami en 2004 après s'être brouillé avec son ex-coéquipier Kobe Bryan.

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

New York Knicks - Golden State Warriors : 81-83

Deuxième victoire en trois matches pour l'équipe d'Oakland, avec un Mickaël Piétrus discret dimanche dans son rôle habituel de sixième homme (5 points à 2/2, 1 contre et 4 fautes en 22 minutes). A domicile, les Knicks menaient de cinq points au début du quatrième quart-temps, avant que Jason Richardson (24 points) et Baron Davis (16 points, 9 passes) ne renversent la situation. Larry Brown, le nouvel entraîneur new-yorkais, a encore profité de cette rencontre pour tester son effectif. Derrière Stephon Marbury (15 points), neuf joueurs ont joué de 15 à 30 minutes, dont trois bons rookies (Lee, Frye et Robinson). Résultat : une franche domination à l'intérieur (51 rebonds à 40, 52 points à 24), une maladresse fatidique (0/13 à 3 points, 13/25 aux lancers-francs) et une troisième défaite en trois matches. Il y a du travail sur la planche.

 

Phoenix Suns - Sacramento Kings : 117-118

Malgré huit joueurs à 10 points et plus, la franchise de l'Arizona a subi sa deuxième défaite consécutive à domicile. Le bourreau des Suns se nomme Shareef Abdur-Rahim, auteur de six points dans les 39 dernières secondes de la rencontre. Peya Stojakovic, auteur de 33 points, l'a bien suppléé pour signer la première victoire de la saison des Kings. Dans cette rencontre, Boris Diaw a joué 28 minutes. Avec 11 points, 11 passes décisives et 9 rebonds, le Français a raté de peu le premier triple-double de sa carrière.

 

Los Angeles Lakers - Denver Nuggets : 112-92

Quatre jours après avoir remporté le match aller (99-97) sur le parquet des Nuggets, les Lakers ont confirmé (112-92), signant ainsi leur premier succès à domicile. Kobe Bryant a de nouveau flambé avec 37 points au compteur (16/31) et 8 rebonds. Lamar Odom, et Chris Mihm, 20 points chacun, ont également été efficaces à l'intérieur. Pour Denver, Carmelo Anthony, Kenyon Martin et Andre Miller ont été à leur niveau, pas Marcus Camby, ce qui explique peut-être l'écart de 20 points à l'arrivée.

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Miami Heat - Houston Rockets : 88-84

Privé de sa superstar Shaquille O'Neal, blessé, le Heat restait sur trois défaites en cinq matches. Face à Houston, dans sa salle de l'American Airlines Arena, Miami a de nouveau souffert mais s'impose grâce notamment à Jason Williams qui a inscrit 11 de ses 13 points dans le quatrième quart-temps. Alonzo Mourning (13 pts et 9 rbds) a tenu tant bien que mal son face-à-face avec le pivot des Rockets, Yao Ming, auteur d'un double double (24 pts et 14 rbds). Meilleur marqueur de la rencontre (25 pts) et meilleur passeur du Heat (7 pds), Dwyane Wade a porté ses coéquipers.

 

Atlanta Hawks - Los Angeles Clippers : 95-102

Dans un troisième quart-temps décisif, Elton Brand a pris les choses en mains en scorant 10 points sur un total de 23 unités. Il a permis à son équipe des Los Angeles Clippers de confirmer son meilleur départ depuis 20 ans avec désormais cinq victoires pour une défaite. Les Clippers ont également trouvé leur salut grâce à l'adresse de Sam Cassel (21 points, 9 pds et 8 rbds). Corey Maggette et Cuttino Mobley ont completé la liste des marqueurs à deux chiffres (17 et 12 pts) pour Los Angeles. Joe Johnson a de loin été le meilleur joueur des Hawks avec 24 points mais lui et ses coéquipiers n'ont pas pu casser le rythme de Brand.

 

Pistons Detroit - Sun Phoenix : 111-104

Richard Hamilton et Chauncey Billups (18 et 27 pts) ont bien aidé les Pistons à garder leur invincibilité. Hamilton a inscrit 12 unités le dernier quart-temps avant que Billups ne réussisse, quant à lui, un panier à trois points en fin de rencontre qui a scellé le succès des siens. A l'origine de ce bon départ en Championnat (le meilleur depuis 1988), le nouveau coach Flip Saunders qui a fait évoluer Detroit d'une équipe défensive en une des plus performantes machines à scorer de la NBA. Malgré sept joueurs à plus de dix points et la bonne performance du remplaçant Leandro Barbosa (21 points à 8/12 aux tirs, 2 rbds, 2 pds en 21 minutes), les Suns ont dû céder.

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toronto Raptors - Utah Jazz : 84-99

Le réveil de Mehmet Okur. Habitué à une moyenne de 25 points par match, Mehmet Okur avait attiré les foudres de son entraîneur mercredi dernier contre New Jersey en ne marquant que 2 points. Cette fois, face aux Toronto Raptors, il a largement contribué au succès des siens grâce notamment à 14 points inscrits dans le dernier quart d'heure dont un 2 sur 4 à trois points. Deron Williams et Andre Owens ont ajouté 15 points chacun.

 

Indiana Pacers - New Jersey Nets : 102-90

Ron Artest a établi le deuxième record de la saison avec 30 points inscrits vendredi face à New Jersey pour l'un des matches les plus aboutis des Pacers cette saison. Avec ses coéquipiers Jermaine O'Neal auteur de 20 points et Anthony Johnson, 19 points, les Pacers ont acquis un quatrième succès pour une défaite. Prochain objectif pour Artest, dépasser les 260 points inscrits par Richard Jefferson.

 

Washington Wizards - Seattle SuperSonics : 137-96

Après un début de saison plutôt réussi avec trois succès consécutifs, les Wizards avaient marqué un coup d'arrêt mercredi contre les Los Angeles Clippers. Ils auront répondu vendredi avec le plus gros score qu'ils aient affiché depuis qu'ils jouent au MCI Center. Dans le détail, Gilbert Arenas s'est offert 32 points, Caron Butler 24 points, Antawn Jamison collecte 19 points and 11 rebonds et Chucky Atkins s'est illustré avec 8 assists.

 

Boston Celtics - San Antonio Spurs : 82-103

Les Spurs aiment jouer contre les Celtics et ils l'ont prouvé une nouvelle fois vendredi en s'imposant 103 à 82 pour la 22e fois en 23 rencontres dans les Séries. Tony Parker a inscrit 23 points pour des Spurs qui n'ont plus connu la défaite face à Boston depuis le 8 janvier 1997, soit 5 mois avant d'enroler Tim Duncan. L'ancien joueur de Boston n'a eu aucune pitié pour ses anciens partenaires en inscrivant 29 points et 12 rebonds.

 

Charlotte Bobcats - Dallas Mavericks : 88-98

Sur les quatre dernières saisons, Dirk Nowitzki n'a manqué que 17 matches. Mercredi, le « gunner » allemand était également absent pour la défaite des siens à Philadelphie. En revanche, il était bien présent pour inscrire 23 points et contribuer au succès des Mavericks. Devin Harris a lui aussi été très présent avec 21 points.

 

Cleveland Cavaliers - Memphis Grizzlies : 89-70

LeBron James a été l'un des cinq Cavaliers à inscrire plus de 10 points vendredi face aux Grizzlies. A 20 ans, LeBron James s'est offert 16 points qui en font l'un des plus jeunes joueurs à pouvoir dépasser les 4000 points dans sa carrière, une barrière qu'il pourra franchir dès dimanche contre Orlando, à condition toutefois que Cleveland donne la même impression positive en défense.

 

Philadelphia 76ers - LA Lakers : 85-81

C'est un véritable match tactique qu'ont disputé les 76ers face aux Lakers à l'image du très athlétique Andre Iguodala et de sa défense sur Kobe Bryant. Il l'a en effet contraint à n'inscrire qu'un 7 sur 27 aux tirs, ne marquant finalement que 17 points (bien loin de ses habituels 35 points par match) pendant que Allen Iverson, lui, y allait de ses 34 points, facilitant la victoire des siens.

 

Sacramento Kings - Denver Nuggets : 101-85

Les Kings peuvent remercier Peja Stojakovic et Brad Miller. Le premier a inscrit 23 points, le second en a collecté 12, avec en supplément 9 rebonds et 10 assists. Marcus Camby a été le plus réaliste du côté des Nuggets avec 20 points.

 

Golden State Warriors - New York Knicks : 86-84

Sur un service de Baron Davis, Adonal Foyle a offert, à 48 secondes de la fin du match, les deux points de la victoire aux Warriors face à des Knicks qui enregistrent leurs cinquième revers, une première depuis 18 ans. Davis a également inscrit 11 de ses 12 points après la mi-temps et ajouté 12 assists. Mickael Pietrus a pour sa part disputé 21 minutes et inscrit 10 points.

 

Portland Trail Blazers - Detroit Pistons : 81-84

Les Pistons déroulent. Chauncey Billups et les siens ont enregistré leur sixième succès consécutif face à Portland. Billups a terminé la partie avec 21 points et 10 passes. Zach Randolph a collecté 21 points et 10 rebonds.

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Diaw bat Piétrus, Parker perd

 

Phoenix Suns - Golden State Warriors : 101-86

 

«Nous devions gagner à domicile. Que dire de plus ?». Après trois défaites en trois matches à l'America West Arena, Shawn Marion et les Suns étaient au bord d'une crise précoce. Mais après Dallas, Sacramento et Detroit, tous les trois victorieux dans l'Arizona, Golden State paraissait plus accessible. Les Suns se sont échappés dès le premier quart-temps (35-18). Revenus à -6 à la mi-temps (53-47), les Warriors n'ont pas pu faire mieux ensuite que -5. Revenu sur le banc après avoir sa titularisation contre Detroit, Boris Diaw, a égalé son record de rebonds (12), ajouté à ses 8 points (à 2/8) et 5 passes décisives. A la place de "Bobo", le coach Mike D'Antoni a inclus un deuxième meneur dans le 5 majeur avec Leandro Barbosa en plus de Steve Nash. Meilleur marqueur de son équipe lors des deux matches précédents, le petit Brésilien (19 pts) est en pleine confiance alors qu'il semblait être l'un des grands perdants de l'intersaison. De son côté, Mickaël Piétrus pourrait bientôt être titularisé. Alors que Mike Dunleavy a encore dérapé (6, 4 et 0 pts à 3/19 en trois matches), le Français s'est révélé productif (16 pts à 5/13, 9 rbds).

 

Washington Wizards - San Antonio Spurs : 110-95

C'est en train de devenir un classique de la NBA. Sous-estimés tous les deux lors de la Draft 2001 (28e et 31e), Tony Parker et Gilbert Arenas ont pris l'habitude de se livrer des duels épiques. Depuis quelques temps, le second a aussi pris un certain ascendant sur le Français, constat confirmé cette nuit puisque le meneur All Star des Wizards (43 pts à 15/20, 6 pds) a explosé alors que le futur All Star des Spurs reproduisait ses chiffres habituels (23 pts à 10/20, 6 pds). Arenas a inscrit 18 points dans le seul troisième quart-temps, quand Washington est passé devant (de 52-53 à 85-78). Le club de la capitale fédérale poursuit sur sa lancée (5 succès, 1 défaite) alors que Tim Duncan a raté son match (11 pts à 3/18), ce qui n'arrive qu'une ou deux fois par an.

 

Milwaukee Bucks - Indiana Pacers : 103-102

Les Bucks remportent le choc de la nuit dans la conférence Est sans n'avoir jamais mené, même un centième de seconde ! C'est possible. Après qu'Indiana a compté jusqu'à vingt points d'avance (56-36) peu avant la mi-temps, Milwaukee est revenu progressivement au score et est passé devant sur un tir à trois points déclenché à la sonnerie finale et tombé dans le cercle juste après. Le coup de poignard parfait n'a pas été l'office du gaucher magique Michael Redd (28 pts à 7/22) mais du meneur remplaçant "Mo" Williams. Ce dernier trouve une raison de sourire après avoir perdu sa place dans le 5 majeur au profit du revenant TJ Ford, encore excellent cette nuit (19 pts, 5 rbds, 9 pds).

 

Source :L'équipe

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

San Antonio Spurs - Atlanta Hawks : 103-79

Les Spurs de Tony Parker enregistrent une facile victoire face aux Hawks... même si Atlanta avait commencé la partie tambour battant en remportant le premier quart-temps (31-18). Malheureusement pour les partenaires d'Harrington (23 points, 9 rebonds), il restait encore trois périodes à jouer. Ginobili et Duncan se sont montrés particulièrement présents sur leur parquet, totalisant à eux deux 47 points et 10 rebonds. Le compteur de Tony Parker n'est pas non plus en reste, affichant un honorable 18 points, 8 passes et 3 rebonds. Cette victoire permet aux Spurs de rester dans le haut du tableau de la conférence ouest (2es, à égalité de points avec les Clippers de Los Angeles). En revanche, les Hawks, toujours en quête d'un premier succès, ne décollent pas des dernières places et pointent à la 14e place de la conférence est.

 

New Jersey Nets - Seattle Supersonics : 109-99

Seattle, qui restait sur une victoire à Toronto, n'a pas pu continuer sur sa lancée et subi son cinquième revers de la saison, plongeant les partenaires de Petro en dernière position du classement de conférence ouest. Pourtant bien partis (27-19 en leur faveur en fin de premier quart-temps), les Supersonics n'ont pu rivaliser que l'espace des première et dernière périodes, ne comptant trop souvent que les performances de Lewis, auteur de 29 points, 6 rebonds et trois passes. Johan Petro n'a pas réalisé un grand match, ne marquant que 6 points pour un temps de jeu supérieur à 23 minutes. Du côté des Nets, Krstic a signé la meilleure marque de son équipe à l'issue du match avec 25 points affichés à son compteur. Avec quatre victoires pour autant de défaites, New Jersey se situe en milieu de tableau de la conférence est (9e).

 

Dallas Mavericks - Denver Nuggets : 83-80

Dallas s'est imposé sur son parquet, annihilant les velléités des Nuggets de l'emporter... mais que ce fut difficile ! Le bourreau de Denver s'appelle Dirk Nowitzki, auteur à lui seul de 35 points, dont 19 dans la seule deuxième mi-temps, où les Mavericks comptaient un retard de ... 19 points ! De son côté, Carmelo Anthony a marqué 24 points pour les Nuggets, n'empêchant pas son équipe de subir un quatrième revers à l'extérieur, et de perdre pour la quinzième fois sur le parquet de Dallas en seize rencontres. Si, grâce à cette victoire, les Mavericks restent en haut du tableau derrière les Spurs, Denver pointe à la 13e place de la conférence ouest.

 

Detroit Pistons - Boston Celtics : 115-100

Cette fois, les Pistons de Detroit n'ont pas eu besoin des points salvateurs de Richard Hamilton dans les dernières minutes pour s'imposer et demeurer invaincus cette saison. Chauncey Billups a en effet marqué 25 points pour 10 passes, et Hamilton a ajouté 25 points pour une nette victoire des Pistons 115-100 sur les Celtics. Rasheed Wallace a pour sa part collecté 20 points pour 14 rebonds. De leur côté, les Celtics ont surtout marqué grâce à Ricky Davis (31 points) et Paul Pierce (23 points). Cette quatrième défaite de l'année positionne Boston en 10e position de la conférence est, tandis que Detroit reste leader.

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les syxers obtiennent leurs 5eme victoires d'affilé avec 34pts , 12 assist pour Ivy , Enorme joueur qui confirme l'etat de forme de sa saison precedente ( maintenant qu'il est plus mur , moins critiqué a cause de ceci ou cela ) si il emmene son equipe tres loin , il sera un concurrent au titre de MVp

, il est parti pour etre meilleur marqueur de la ligue pr la 4eme fois de sa carriere ( 1er dans ce classement ) il est aussi deuxieme au niveau des steals et des assist

 

A noter que pour la semaine du 1er au 7 Novembre : Tj Ford ( Milwaukee ) et Bryant ( Lakers ) ont été elu joueurs de la semaine et que la semaine suivant ( Du 7 au 13 Novembre ) C'est l'interieur Camby ( Denver ) et Arenas ( Whasington ) qui ont été elu

 

Voici un blog dédié particulierement A Iverson , avec des tofs de rap des autres joueurs NBA ... Pour suivre les résultats des Syxers

 

http://nba31.skyblog.com

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Phoenix chute de nouveau

Phoenix Suns - Memphis Grizzlies : 103-115

 

Avec six joueurs à plus de dix points, Memphis ne pouvait laisser échapper la victoire sur le parquet des Suns. Damon Stoudamire a inscrit 26 points et Mike Miller 24. Côté rebonds, Pau Gasol (10) et Shane Battier (12) ont été aussi très présents sous les paniers. Dans ces conditions, les doubles-doubles de Steve Nash et Shawn Marion n'ont servi à rien. Enfin, Boris Diaw a été crédité de 8 points, 7 rebonds et 7 passes en 26 minutes.

 

Golden State Warriors - Milwaukee Bucks : 87-90

Défaits à domicile mardi dernier par les Warriors (110-103), les Bucks ont pris leur revanche ce mercredi à Oakland. Michael Redd a été le grand artisan de la victoire de Milwaukee avec 27 points, dont un 3/4 à trois points. Bobby Simmons l'a bien aidé avec un double-double (20 points, 11 rebonds). Côté Warriors, Mickael Piétrus a fait une belle partie avec 18 points en 31 minutes de jeu. En balance au poste d'ailier avec Mike Dunleavy Jr, le Français, auteur de plus de dix points lors de ces cinq dernières sorties, pourrait très bien devenir titulaire lors des prochaines rencontres vu les performances très décevantes de son concurrent.

 

Boston Celtics - Seattle Supersonics : 100-113

Au Banknorth Garden, les Sonics ont fait la différence en première mi-temps grâce à Ray Allen, auteur de 18 de ses 32 points finaux. Allen s'est bien repris après son piteux 4/18 de mardi face aux Nets. Rashard Lewis n'a pas été en reste avec 22 points et 8 rebonds. De son côté, Johan Petro a une nouvelle fois débuté la partie. Il a inscrit seulement 2 petits points (en 12 minutes) en claquant un dunk en début de troisième quart-temps. Il est ensuite sorti pour trois fautes. Pour les Celtics, Paul Pierce et Ricky Davis ont passé la barre des 20 unités, mais cela a été insuffisant.

 

Charlotte Bobcats - Indiana Pacers : 122-90

voilà bien un résultat improbable ! Auteur de 35 points, avec un 12/15 à deux points et un 6/7 à trois points, Kareem Rush a battu ses records personnels en carrière et, dans le même temps, ceux de la jeune franchise de Caroline du Nord. De son côté, le rookie Raymond Felton, promu titulaire à la place de Brevin Khnight, a fait des étincelles avec 18 points et 10 passes. Pour Indiana, seul Ron Artest a surnagé avec 27 points, 7 rebonds et 6 passes.

 

Los Angeles Lakers - New York Knicks : 97-92

Avec 42 points de Kobe Bryant, les Lakers ont renoué avec la victoire qui les fuyaient depuis trois rencontres. Chris Mihm et Lamar Odom ont été précieux sous les paniers avec neuf rebonds chacun. Pour New York, la maladresse a pris le dessus - comme trop souvent cette saison. Stephon Marbury, malgré ses dix passes, a été inexistant avec seulement deux tirs réussis

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Minnesota Timberwolves - Washington Wizards : 109-98

 

Dans le milieu du classement des deux conférences, Minnesota et Washington avaient à coeur d'effacer leur revers respectif subi lors de leur dernière rencontre. Après un premier quart-temps où les deux équipes se retrouvaient au coude à coude (22-22), le salut des Timberwolves est venu de Kevin Garnett, auteur de 25 points, 13 rebonds et 9 passes, ainsi que de Wally Szczerbiak (17 points, 5 rebonds, 5 passes). Infligeant un +10 en fin de seconde période, les Wolves encaissaient un +11 lors du troisième quart-temps, notamment grâce au Wozard Gilbert Arenas (35 points, 5 rebonds, 5 passes). Washington revenait à trois points de Minnesota avant l'ultime période de la recontre, mais ne réussissait pas à maintenir le rythme et subissait son troisième échec de la saison, échouant à la sixième place de la Conférence Est. De l'autre côté, les Wolves se classent huitièmes. mad.gif

 

Prochain match au Target Center contre Charlotte Bobcats. devil[1].gif

0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.