Communauté Francophone Bienvenue sur le site français du F.C. Internazionale Milano aussi connu sous le nom d'Inter ou Inter Milan !
Ce site est le point de rencontre quotidien des supporters francophones de l'Inter Milan. Javier Zanetti, capitaine emblêmatique de l'Inter Milan, en est le parrain.

 
 


Bienvenue invité ( Connexion | Inscription ) · Recherche

Collapse
BARETTO: BOISSONS ET DELIRES A VOLONTE, MAIS FOOT INTERDIT
Forlán  --  (Avec du retard ) Auguri Nathi!
Forlán  --  (avec du retard) Auguri Nathy!
gladis32  --  j\'ai eu une après midi beaucoup plus longue que prévue qui s\'est fini en soirée biggrin.gif - mais comme j\'ai confance en vous j\'ai su que vous alliez gérer hehe.gif
SANGOKU  --  Je m'en charge !
tifosii  --  Guith ou Gladis ,vous auriez pas légèrement zappé le match ,y'a toujours pas de topic ermm[1].gif
tifosii  --  Gladis qui cherchait un prétexte hehe.gif Auguri Nathy smile.gif
gladis32  --  Je bois un verre à ta santé tiens !
B4TISTA  --  auguri Nat !
Antony  --  Auguri Nath!
guith33  --  Auguri Nathy! bisouzp3.gif
| Règles | Historique
 
Reply to this topicStart new topic
> Fiction - MAFIA
Gonzalez
* lundi 31 janvier 2011 à 23:23
Message #1


Visiteur
Group Icon

Groupe : Tifosi
Messages : 203
Inscrit : 31/08/2009

Joueurs Préférés : Zanetti Rooney Giggs Cambiasso
Pays :



Je vous propose ici ma fiction que j'ai décidé d'appeler "Mafia" et qui parle de l'entrée d'un jeune homme dans l'univers mafieux.

1) L'action se déroule dans une ville de taille moyenne de la côte Est des Etats-Unis, Clipperton. Il s'agit d'une ville fictive, inutile de chercher sur une map :)

2) Je possède peu de connaissances sur l'univers mafieux et dans cette fiction je m'attarderais surtout sur l'aspect humain, et moins sur l'aspect "mafia" pur et dur. De plus par souci de simplification les structures organisationnelles des mafias seront les mêmes, enfin ça vous le découvrirez en lisant wink.gif Il y aura donc possiblement pas mal d'erreurs en liaison avec l'histoire de la mafia et ses codes, pardon d'avance.

3) Le manque de repères temporels est voulu.

J'attends bien sûr quelques réactions positives ou négatives. Tout est constructif, surtout que c'est ma 1ère fiction.

Je crois que c'est tout pour le moment. Ah oui, vous pouvez également trouver le début de la fiction sur un autre fofo, ne soyez pas étonné.
Let's go.


CHAPITRE 1: UN CHOIX CRUCIAL

Bryan regarda par la fenêtre. Il était environ minuit, et il faisait sombre sur l'avenue faiblement éclairée.
Le jeune étudiant de vingt-deux ans venait d'achever une dissertation de droit sur laquelle il travaillait depuis le début de la soirée. Il était très fatigué. Mais il éprouvait depuis quelques nuits des difficultés à s'endormir. Et il savait exactement pourquoi.

Ca ne pouvait plus durer. Cela fait depuis le début de l'année qu'il vit seul dans un petit studio austère de la ville de Clipperton. La faute à un effroyable accident de voiture qui avait coûté la vie à sa mère, la seule famille qui lui restait, et qui l'avait laissé sans ressources. Il n'avait plus les moyens financiers de vivre dans cette grande maison, et pire encore il était maintenant obligé de s'atteler à un job du soir en plus de ses études de droit. Si seulement son père avait été encore là, lui qui les avait abandonné inexplicablement alors que Bryan n'avait encore que six ans...
Les rêves qu'il avait en tête à son entrée à l'université lui paraissaient bien lointains à présent. Il était exténué par la surcharge de travail. Il se sentait comme étouffé par une atmosphère trop pesante qui l'empêchait de respirer.

Bryan soupira longuement et retourna s'allonger sur le matelas à même le sol. Sa décision, ce choix auquel il avait réfléchi si longuement ces derniers jours, allait sans doute complètement changer sa vie. Mais il sentait au fond de lui que les dés étaient déja jetés. Il allait postuler dans la mafia locale.

Il repensa aux paroles que lui avait prononcé Mark, son meilleur ami à Clipperton, soldat dans une de ces organisations depuis déjà pas mal de temps, quand Bryan lui avait parlé de son incapacité à joindre les deux bouts.
<<Faut que tu viennes Bryan. On cherche un gars en ce moment et je peux t'appuyer. Même en bas de l'échelon ça paye super bien et franchement ça glandouille pas mal du temps. En plus c'est sans risque, les mafias du coin graissent la patte de la police bien comme il faut, on a jamais aucun problème avec eux.

On ne pouvait qu'appuyer Mark sur sa dernière affirmation. Il était de notoriété publique que Clipperton était une ville tenue par la pègre et complètement corrompue. Même Bryan qui était ici depuis peu de temps avait eu vent de cette réputation.
Cela n'avait toutefois jamais vraiment intéressé le jeune juriste de se lancer dans quelque chose d'illégal. Surtout pour un étudiant en droit il trouvait cela paradoxal. Non pas que son sens de la moralité l'a poussé à éviter ce genre de choses, mais plutôt son aversion au risque.
Mais il ne pouvait continuer ainsi. Après tout, une fois qu'il aurait ramassé assez d'argent il se tirerait de ce patelin qu'il détestait et reprendrait ses études.

Le lendemain, Bryan se leva assez tard, vers onze heures du matin. Mais il n'avait plus à se préoccuper d'aller à la fac, son choix était fait. Il se pressa dès son réveil d'appeler Mark pour le lui annoncer.

-Mark, c'est Bryan. J'ai fais mon choix. Je veux entrer dans la mafia.
Il sentait l'excitation monter chez son ami à l'autre bout du fil.
-Oh putain tu vas pas le regretter mec. Ce soir, je t'amène au bar rencontrer les autres. S'ils sont d'accord ça va être super ! >>

Bryan ne savait pas que cet appel allait bouleverser l'existence de nombreuses personnes, et pas seulement à Clipperton.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Gonzalez
* mardi 01 février 2011 à 20:44
Message #2


Visiteur
Group Icon

Groupe : Tifosi
Messages : 203
Inscrit : 31/08/2009

Joueurs Préférés : Zanetti Rooney Giggs Cambiasso
Pays :



CHAPITRE 2: PRÉSENTATIONS


Il était vingt heures lorsque Mark arriva chez Bryan. Ce dernier avait passé l'après-midi à se questionner. Il n'aimait pas du tout réagir impulsivement, sur un coup de tête. Est-ce qu'il avait suffisamment réfléchi ? Pesé le pour et le contre ? Au final il serait fixé dès ce soir sur la question. Il allait rencontrer d'autres membres de la mafia.
Il ouvrit la porte du studio et sortit. Son acolyte l'attendait posé contre sa voiture quelques mètres plus loin.

Mark était un jeune homme de vingt-cinq ans, plutôt petit. Il avait constamment une barbe de trois jours et un regard enjoué. Mais ce qui le caractérisait le mieux, c'était cette crête qu'il arborait sur la tête, ce qui lui valait les constantes moqueries de son entourage.

Les deux garçons se saluèrent puis se mirent en route.
<< -Ça va être un truc de fou mon pote, dit Mark alors qu'ils remontaient l'avenue. J'ai rêvé de ce moment depuis si longtemps, toi et moi dans le même business !
Une telle réaction aurait pu paraître étrange à quiconque ne connaissait pas Mark. Mais pas Bryan. Il savait quel tempérament avait son ami. C'était un sanguin, un emporté, toujours dans la démesure et l'exagération. Tout le contraire du caractère posé du jeune juriste.
-C'est pas dit que je le fasse, lui répondit-il avec un sourire. J'ai bien réfléchi et je veux voir ce que tes collègues ont à me dire avant de me décider.
-J'ai aucun doute. Tu nous rejoindras j'en suis sûr.

Pendant le trajet, Bryan regardait les rues défiler par la vitre de la voiture. Ils avaient quitté le quartier pauvre de Witchwood où il habitait, et étaient déjà presque arrivés au Limerick Pub. Le bar se situait à Stinson, un quartier majoritairement commercial, réputé pour ses nombreux bars. Il en connaissait quelques uns pour y avoir pris quelques cuites avec ses amis de la fac.

Bryan et Mark pénétrèrent dans le pub. Contrairement aux autres bars, qui étaient bondés, celui-ci était presque vide. Une seule table était occupée par deux types.
-Voilà les gars. Amène-toi.
Mark alla saluer chaleureusement les deux hommes. Ils étaient tous deux des soldats, de même grade que Mark, et les trois appartenaient à la même "équipe". A son tour Bryan les salua et ils lui apparurent fort sympathiques.
Winston était le plus vieux des deux, la quarantaine facile. Il était très grand avec un physique imposant et de grandes mains. Un début de calvitie se devinait sur son front et ses cheveux étaient grisonnants. Le second se prénommait Matt et devait avoir le même âge que lui. Il était bel homme, avec des yeux bleu océan et des cheveux mi-longs et lisses.
Ils passèrent tous une bonne partie de la soirée à discuter et à s'amuser, parlant de tout et de rien, et Bryan en oubliait presque la raison de sa venue.
-Donc tu viens pour postuler chez nous c'est ça ? fit Matt.
-Ouais en quelque sorte.
-Il va remplacer Francis, lança Mark. Je vais dire au capitaine de le prendre, c'est un gars réglo mon Bryan.
-Tu sais bien que ça dépend pas de toi, coupa Winston. C'est Georges et seulement lui qui décidera s'il est apte à nous rejoindre. Quand on parle du loup.

Bryan regarda par dessus l'épaule de Matt. Un homme à la démarche vive et assurée était entré dans le bar et s'approchait d'eux.
-C'est Georges, notre capitaine, lui glissa Mark.
Ils se levèrent pour le saluer. Georges serra la main de Bryan, et lui posait la main sur l'épaule. Il était vêtu d'un manteau de grande classe et dégageait un certain charisme qui impressionnait le jeune homme.
-Le fameux Bryan dont on m'a tant parlé. J'ai pas trop le temps je vais être bref. Si Mark a jugé qu'on pouvait te faire confiance je le crois. Néanmoins il y a certaines choses que tu dois savoir. D'abord, si tu réussis le test auquel je vais te soumettre, tu n'auras pas le grade de soldat comme ces trois-là. Tu seras postulant, et tu devras faire tes preuves sur le terrain. Maintenant suis-moi.
Bryan acquiesça et s'exécuta. Il avait dans son cursus passé pas mal d'entretiens d'admissions assez éprouvants et il savait parfaitement gérer ce genre de test. Et il s'y était préparé.

-Tu m'as l'air d'un garçon intelligent. Mark a dit que tu faisais des études de droit. Ça te servira peut-être chez nous.
Ils marchèrent presque jusqu'au bout de la rue et s'arrêtèrent devant une épicerie. Un homme petit et trapu sortait les poubelles sur le trottoir d'en face.
-Tu vois ce type ?
-Ouais.
-On lui a prêté pas mal d'argent et il n'a toujours pas remboursé malgré deux visites de Mark et Winston.
Georges regardait Bryan dans les yeux. Il sortit un revolver de la poche de son manteau.
-Voici ton test d'entrée, mon garçon. Tue-le.>>
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Gonzalez
* mercredi 16 février 2011 à 10:27
Message #3


Visiteur
Group Icon

Groupe : Tifosi
Messages : 203
Inscrit : 31/08/2009

Joueurs Préférés : Zanetti Rooney Giggs Cambiasso
Pays :



Personne n'a encore lu ? cry[2].gif

CHAPITRE 3: LE TEST D'APTITUDES


Georges scrutait Bryan avec attention. Depuis le départ de Francis de l'équipe, il n'avait trouvé personne capable de se substituer à lui. Personne qui avait les qualités requises pour pouvoir reprendre le flambeau. Il se demandait comment l'étudiant allait réagir. Après tout, c'est la réponse qu'il donnerait qui déterminerait si oui ou non il était celui qu'il recherchait.

Dans la tête de Bryan, la dernière phrase prononcée par Georges résonnait. Il se demandait s'il avait bien entendu. Tuer ? Il ne s'était jamais demandé, même durant ces derniers jours où il avait tant réfléchi, comment il réagirait face à la mort. Il aurait dû s'en douter, ces types sont des mafieux et cela fait partie du job.
Est-ce qu'il pouvait prendre la vie de quelqu'un comme cela ? Il commençait à douter de sa capacité à entrer dans la mafia s'il était déjà opposé à un tel dilemme, alors qu'il n'avait même pas commencé. Et Georges qui le fixait si intensément, guettant ses réactions.
Mais oui bien sûr.
Bryan détacha son regard de celui du capitaine et fixa le vide quelques instants. Les choses commençaient à s'emboiter dans son esprit. Il pensait avoir compris.

<<-Alors, tu vas le faire ou non ? Si tu refuses je comprendrais, mais dans ce cas tu n'es pas fait pour figurer dans une organisation comme la nôtre, fit Georges.
-Vous mentez.
Georges ne put cacher son étonnement. Le jeune homme avait-il compris ?
-Quoi ?
-Depuis le départ vous mentez sur vos réelles intentions. Le test, c'est pas de savoir si je suis capable de buter quelqu'un. Ce sont ma réaction et ma façon de penser que vous analysiez.
-Qu'est ce qui te fait dire ça ?
-Plein de choses auxquelles je viens de penser. D'abord, quand vous m'avez parlé du test et d'aller refroidir ce type, vous n'arrêtiez pas de me fixer. Vous cherchiez à savoir si j'étais du genre à paniquer et à perdre mon sang froid dans une situation inconfortable. Ensuite, la teneur même du test est absurde, demander à un postulant de tuer quelqu'un ? J'imagine que ce genre de tâches doit être confié à des hauts gradés. Et pour finir, un truc un peu simpliste mais si un test du genre m'attendait Mark m'aurait averti.

Il était doué, au delà même de ce que Georges avait imaginé. Il avait vu juste en si peu de temps. Le capitaine s'approcha et donna une grande tape dans le dos du jeune homme.
-T'a tapé dans le mille mon garçon ! Ce que je testais, c'était tes capacités d'analyse et à réagir de façon posée dans une situation compliquée. La vérité c'est que j'ai besoin de quelqu'un d'intelligent dans l'équipe, capable d'analyser calmement une situation. C'est le profil qu'il nous manque. Mark et Matt sont trop bouillants et ils se laissent vite emporter par leurs émotions. Winston se fait vieux et il est moins réactif que dans le passé.
Bryan se sentait soulagé, et même fier d'avoir passé ce test avec brio. Dans le fond ce n'était pas si différent d'un entretien d'embauche normal.
-Et le type d'en face ? Il vous doit réellement du blé ?
-Ouais, regarde à quelle vitesse il est rentré chez lui dès qu'il m'a vu, répondit Georges avec un sourire narquois. Mais je te rassure on est pas des tueurs sanguinaires hein ! Après c'est sûr qu'on va pas être tendres avec lui.
Le capitaine se tut un instant puis repris.
-A partir de demain, tu fais partie de l'équipe en tant que postulant soldat. Dis à Mark de t'emmener au QG rencontrer Andy. C'est le conseiller du chef. Il t'expliquera tout ce qu'il y a à savoir sur nous et notre business. Ensuite tu pourras commencer à travailler avec nous. Je dois y aller Bryan. A plus tard.>>

Les deux hommes se serrèrent vigoureusement la main, et Bryan rentra au bar annoncer la nouvelle à ses trois compagnons. Il se sentait joyeux comme il ne l'avait plus été depuis bien longtemps.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
guilguil76
* mercredi 16 février 2011 à 11:18
Message #4


Visiteur
Group Icon

Groupe : Tifosi
Messages : 267
Inscrit : 14/01/2011

Joueurs Préférés : Recoba,Zanetti,Sneijder,Cambiasso
Pays :



Si si,
Déjà félicitations, c'est courageux de se lancer dans l'écriture et de s'exposer aux critiques.
Bah je trouve que l'entrée dans le milieu et trop facile, meme si son pote est dedans et qu'il se porte garant, je doute que l'on fasse confiance à un nouveau de la sorte, ce me fait penser à Mafia2.
Et puis la décision du mec qui jusque là faisait des études de droit d'entrer dans la mafia, me parait surréaliste.
Sinon je trouve c'est assez bien écrit et pas trop lourd!


--------------------
Image IPB



Ne juges pas le musulman, le juif ou le chrétien / la mixité c'est magnifique, t'y crois pas t'es qu'un crétin!!



Pseudo PS3 : makson

Pseudo xbox 360 : guilguil76
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Gonzalez
* mercredi 16 février 2011 à 11:35
Message #5


Visiteur
Group Icon

Groupe : Tifosi
Messages : 203
Inscrit : 31/08/2009

Joueurs Préférés : Zanetti Rooney Giggs Cambiasso
Pays :



D'abord merci à toi d'avoir pris le temps de me lire guilguil oki.gif

Tu as raison parce que plus je relis mes premiers chapitres plus je trouve que j'aurais dû appuyer plus sur l'introspection du personnage principal et ce qui le pousse à rentrer dans le monde de la mafia.
Là je suis allé trop vite notamment au chapitre 1 et du coup ça parait un peu parachuté et surréaliste.

Pour les études de droit, je trouve que ça montre bien la détresse du personnage, qui souhaite initialement la justice mais qui se retrouve finalement de l'autre côté du miroir.

J'espère que tu aimeras les prochains chaps et merci encore wink.gif

Ce message a été modifié par Gonzalez - mercredi 16 février 2011 à 11:36.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
gladis32
* mercredi 16 février 2011 à 11:39
Message #6


Igor Shalimov
Group Icon

Groupe : Rédacteurs
Messages : 13 346
Inscrit : 04/08/2005
Lieu : Villeneuve d'ascq/Lille

Joueurs Préférés : Zanetti - Yashin
Pays :



T'inquiètes pas on lis (perso j'ai lu) smile.gif

C'est vrai que c'est rapide on dirait que c'est un concentré en faites huh.gif


--------------------
Image IPB

Vainqueur de la
Coupe du monde
du Comunio 2014
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Gonzalez
* mercredi 16 février 2011 à 11:47
Message #7


Visiteur
Group Icon

Groupe : Tifosi
Messages : 203
Inscrit : 31/08/2009

Joueurs Préférés : Zanetti Rooney Giggs Cambiasso
Pays :



Oui des problèmes de rythme, je vais essayer de m'attarder plus lors des prochains chapitres.
Et quand j'aurais le temps, je vais refaire le premier chap pour qu'il soit moins lourd et plus réaliste.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Gonzalez
* vendredi 18 février 2011 à 16:08
Message #8


Visiteur
Group Icon

Groupe : Tifosi
Messages : 203
Inscrit : 31/08/2009

Joueurs Préférés : Zanetti Rooney Giggs Cambiasso
Pays :



CHAPITRE 4: CLIPPERTON


Bryan se réveilla tôt ce matin. Cela faisait deux jours qu'il avait été accepté dans la mafia. Il était particulièrement excité aujourd'hui. Il devait rencontrer Andy, le conseiller en affaires du chef. Il se demandait ce que celui-ci allait lui raconter, hormis lui expliquer les activités dans lesquelles trempait l'organisation.

Dès que Mark arriva ils se mirent en route. Le quartier général se situait à quelques rues du bar où il avait rencontré sa nouvelle équipe, au cœur du quartier de Stinson.
L'extérieur de l'immeuble était pour le moins commun. Sans doute dans un souci de discrétion. Mark utilisa un pass magnétique et ouvrit la porte d'entrée. L'intérieur du bâtiment était déjà plus luxueux, de somptueux lustres dominaient la salle. Celle-ci était entourée de canapés, sur lesquels quels hommes étaient assis. Mark les salua en passant.
<<-C'est des soldats d'autres équipes, souffla-t-il. Je les connais pas trop pour la plupart.
Au niveau vestimentaire c'était loin de ce qu'avait imaginé Bryan. Il avait en tête de nombreux films mafieux avec des types en costard et borsalino. Rien de tout cela ici.
Les deux amis continuèrent leur chemin et montèrent au premier étage. Toutes les portes étaient fermées et on pouvait distinguer dessus des plaques argentées avec des noms. Mark s'arrêta devant la dernière au fond du couloir gauche. Il y était inscrit: ANDY SMITH-CONSEILLER.
-C'est là. Je t'attends en bas à tout à l'heure.

Bryan frappa deux fois et ouvrit la porte. Il se retrouva dans un bureau où étaient disposées de grandes bibliothèques. Il put y distinguer quelques ouvrages de droit qui lui étaient familiers. Derrière le bureau central, un homme était assis. Il avait le crane rasé, et avait une petite moustache qui ne lui allait pas vraiment.
-Bryan c'est ça ? Andy, enchanté de faire ta connaissance. Assied-toi je t'en prie.
Il avait une voix grave, qui assez paradoxalement ne faisait percevoir aucune autorité, aucune assurance.
-D'abord je te félicite pour avoir réussi à impressionner Georges. Hier il a pas arrêté de parler de toi partout ici. Il te décrit comme un garçon très rusé.
-Ouais, je me suis pas mal débrouillé à mon test, répondit Bryan avec un sourire.
-Effectivement. Bon avant que t'aille sur le terrain je dois t'expliquer des choses sur notre organisation. Elle porte le nom d'EPSOM GREEN. Epsom est le nom de famille du grand Chef de la mafia qui est à New York. Nous sommes ici à Clipperton sous leur tutorat indirect. Si on veut on est un peu leur filiale dans cette ville.
En ce qui concerne notre business, il s'agit surtout de jeux d'argent, de la drogue et de prêts aux résidents. Même si on a tendance à toucher un peu à tout.
Pour le contexte, on est pas la seule mafia à Clipp. D'autres sévissent ici, au nombre de trois.
Les KINGSTON, il s'agit du gang jamaïcain, qui s'occupe presque uniquement du trafic de cocaïne et de crack. Ils sont surtout dans les quartiers pauvres de la ville. Leur chef s'appelle Asafa.
LA TRIADE ensuite, la mafia chinoise. Ils trafiquent un peu de tout, avec un penchant pour les armes et l'opium. Lee est leur chef.
Enfin la mafia russe, LA BRATVA, qui contrôle principalement la prostitution. Ils sont dirigés par un certain Nikolay.

Bryan était surpris de ce qu'il entendait, surtout du nombre de mafias en ville.
-Mais je te rassure, poursuivit Andy, tu n'auras aucun problème avec eux, du moins en principe. Ça fait quatre ans que l'on a signé une trêve commune, et chacun exerce son pouvoir dans des territoires bien définis. Te parler de la police serait inutile. Tant qu'on ne s'attaque pas à l'un d'eux ils nous laissent tranquille. Pour terminer la structure d'organisation interne.
Andy prit un document sur son bureau qu'il tendit à Bryan.

» Cliquez pour voir le message - Recliquez pour le cacher... «
Image IPB


-Comme tu le vois je suis affilié au chef directement. C'est moi qui le conseille dans tous les domaines stratégiques et en juridique. Le sous-chef possède la plupart des prérogatives du chef mais est plus proche du terrain. Après les capitaines et les soldats constituent les équipes de zone. Je crois avoir tout dit. Des questions ?
Bryan essayait d'assimiler toutes les informations qu'il avait entendu.
-Qu'est ce que vous voulez dire par "le sous-chef plus proche du terrain" ?
-En fait le chef n'est pas en relation directe avec les équipes de zone. Le sous-chef établit la relation entre les deux lorsqu'il y a ce besoin, et coordonne le travail des équipes. Autre chose ?
-Pour le moment rien d'autre.
-Très bien. Te voilà prêt à partir bosser avec tes nouveaux compagnons, fit Andy. Bonne chance à toi et encore une fois soit le bienvenu. Tu fais partie de la famille maintenant.
Bryan se leva en saluant poliment le conseiller et quitta le bureau. Le seul point qui l'avait surpris dans le long speech d'Andy était l'existence de trois autres entités du même type. Clipperton était vraiment corrompue jusqu'à la moelle.

Il descendait l'escalier quand il entendit une voix grave et suave.
-Bienvenue le nouveau.
Bryan leva les yeux du sol et vit un homme monter les escaliers. Celui-ci avait les yeux vert foncé et les cheveux gominés. Il portait un costume de haute facture. Il arborait un sourire qui déplaisait fortement au jeune homme, qui avait quelque chose de malsain.
-Merci, répondit-il sèchement.
Au moment où ils se croisèrent, Bryan cru entendre en un murmure:
-Orphelin.>>
Il se retourna derechef vers l'inconnu, qui continua son chemin dans le long couloir jusqu'à l'une des portes.
Qui était ce type ?

Ce message a été modifié par Gonzalez - lundi 21 février 2011 à 12:39.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
guilguil76
* lundi 21 février 2011 à 11:06
Message #9


Visiteur
Group Icon

Groupe : Tifosi
Messages : 267
Inscrit : 14/01/2011

Joueurs Préférés : Recoba,Zanetti,Sneijder,Cambiasso
Pays :



Je me permet :

Dans leur quartier général, tout les membres de l'organisation ont un bureau avec leur nom et leur fonctions écrit sur la porte?? Pratique en cas de descente de flics!

CITATION(Gonzalez @ vendredi 18 février 2011 à 15:57) *

Les KINGSTON, il s'agit de la mafia jamaïcaine,

Pour les jamaïcains, on ne parle pas de mafia mais de gangs.
Je trouve que ya beaucoup de rivaux pour une ville qui n'a pas l'air si grande que ça.





--------------------
Image IPB



Ne juges pas le musulman, le juif ou le chrétien / la mixité c'est magnifique, t'y crois pas t'es qu'un crétin!!



Pseudo PS3 : makson

Pseudo xbox 360 : guilguil76
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Gonzalez
* lundi 21 février 2011 à 12:32
Message #10


Visiteur
Group Icon

Groupe : Tifosi
Messages : 203
Inscrit : 31/08/2009

Joueurs Préférés : Zanetti Rooney Giggs Cambiasso
Pays :



CITATION(guilguil76 @ lundi 21 février 2011 à 10:55) *

Dans leur quartier général, tout les membres de l'organisation ont un bureau avec leur nom et leur fonctions écrit sur la porte?? Pratique en cas de descente de flics!


Non, juste les hauts gradés en fait. Pour les descentes de keufs, comme je l'ai mis ils sont pire que ripoux jusqu'à la moelle, donc pas (encore) de descente bleh[1].gif

CITATION(guilguil76 @ lundi 21 février 2011 à 10:55) *

Pour les jamaïcains, on ne parle pas de mafia mais de gangs.


Merci je ne le savais pas je rectifie oki.gif
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
guilguil76
* lundi 21 février 2011 à 15:58
Message #11


Visiteur
Group Icon

Groupe : Tifosi
Messages : 267
Inscrit : 14/01/2011

Joueurs Préférés : Recoba,Zanetti,Sneijder,Cambiasso
Pays :



Initialement, j'avais écrit " même si la police est corrompue" avant de l'effacer.
Le FBI pourrait venir lui et généralement, les arrestations d'organisation mafieuse ne sont pas faite par le Shériff du coin mais par les autorités fédérales.


--------------------
Image IPB



Ne juges pas le musulman, le juif ou le chrétien / la mixité c'est magnifique, t'y crois pas t'es qu'un crétin!!



Pseudo PS3 : makson

Pseudo xbox 360 : guilguil76
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Gonzalez
* lundi 21 février 2011 à 16:37
Message #12


Visiteur
Group Icon

Groupe : Tifosi
Messages : 203
Inscrit : 31/08/2009

Joueurs Préférés : Zanetti Rooney Giggs Cambiasso
Pays :



Oui bien sûr, mais à vrai dire je n'ai pas encore pensé à comment je vais étendre l'environnement à une si grande échelle (FBI), ça viendra sans doute par la suite, pour le moment je souhaite poser la situation initiale et les bases du truc.
Sinon est-ce que le début de l'histoire donne envie de découvrir la suite ? J'ai du mal à me faire une idée même en essayant d'être objectif par rapport à mon travail.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
guilguil76
* mardi 22 février 2011 à 11:06
Message #13


Visiteur
Group Icon

Groupe : Tifosi
Messages : 267
Inscrit : 14/01/2011

Joueurs Préférés : Recoba,Zanetti,Sneijder,Cambiasso
Pays :



Je comprends bien ton idée mais en n'étant pas assez réaliste tu risques d'avoir beaucoup d'incohérence.
Tu présentes les autres groupe de la ville alors qu'ils n'auront surement pas trop d'importance dans ton récit car comme tu le signales dans ton intro, ton histoire sera plus centré sur l'aspect humain que mafieux.

J'ai pour habitude de finir tous les livres que je commence alors t'as pas intérêt à me laisser en plan!! bigrin.gif


--------------------
Image IPB



Ne juges pas le musulman, le juif ou le chrétien / la mixité c'est magnifique, t'y crois pas t'es qu'un crétin!!



Pseudo PS3 : makson

Pseudo xbox 360 : guilguil76
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Gonzalez
* mardi 22 février 2011 à 12:30
Message #14


Visiteur
Group Icon

Groupe : Tifosi
Messages : 203
Inscrit : 31/08/2009

Joueurs Préférés : Zanetti Rooney Giggs Cambiasso
Pays :



CITATION(guilguil76 @ mardi 22 février 2011 à 10:55) *

Tu présentes les autres groupe de la ville alors qu'ils n'auront surement pas trop d'importance dans ton récit.


Au contraire mon intention était au cours du développement futur de développer certains personnages des autres entités et à plus long terme que chaque "mafia" ait le même temps de parole si je puis dire. Je vais pas développer là-dessus, je vais pas te spoiler wink.gif

CITATION(guilguil76 @ mardi 22 février 2011 à 10:55) *

J'ai pour habitude de finir tous les livres que je commence alors t'as pas intérêt à me laisser en plan!! bigrin.gif


Mdr t'inquiète je vais continuer, même si prochainement le rythme d'écriture sera sans doute moindre pour cause d'examens oki.gif
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Gonzalez
* mercredi 23 février 2011 à 15:49
Message #15


Visiteur
Group Icon

Groupe : Tifosi
Messages : 203
Inscrit : 31/08/2009

Joueurs Préférés : Zanetti Rooney Giggs Cambiasso
Pays :



CHAPITRE 5: PREMIER JOUR-PARTIE I


Bryan marchait nonchalamment sur le trottoir en direction de l'appartement de Mark. C'était sa première journée de "travail" et toute l'équipe avait rendez-vous chez son ami.
Cependant il ne pouvait s'empêcher de repenser à sa mésaventure de la veille. L'inconnu avait-il réellement murmuré "orphelin" ? Bryan pensait au départ avoir clairement entendu ce mot, mais à froid cela n'avait aucun sens. Ce type ne le connaissait même pas, à part de nom, comment pourrait-il savoir pour la mort de sa mère ? Et surtout ce qu'il serait advenu de son père, alors que lui n'avait aucune idée à ce sujet. Il envisageait de plus en plus que son ouïe lui avait joué des tours.

Il s'efforça d'avoir l'air détendu en entrant chez Mark. Matt et Winston étaient déjà arrivés et ils n'attendaient plus que Georges pour partir.
Ce dernier arriva quelques minutes plus tard et ils se mirent instantanément en route. Il paraissait pressé comme la première fois où Bryan et lui s'étaient rencontrés dans ce bar. Ils roulaient dans le véhicule de Georges, un Range Rover presque neuf.

<<-Où on va ? fit Bryan, impatient de connaître leur destination.
-Vous lui avez rien dit ? Bravo les gars bel esprit d'équipe, ricana le capitaine. On va chez le type de l'autre jour, tu te rappelles celui que je t'ai proposé de flinguer ?
Comme s'il allait oublier le test qu'il a réussi il y a à peine trois jours. Ils se garèrent à quelques rues de l'épicerie que tenait leur cible et Georges commença.
-Voilà le boulot. Vous vous souvenez tous les trois de Monsieur Koeman ? Il est venu il y a quelques mois nous emprunter de l'argent, une coquète somme d'après ce que j'en sais. Depuis, il n'en a même pas remboursé un centime. C'est pas dans nos habitudes, mais malgré nos visites répétées il veut toujours pas régler sa dette. On va passer à des choses plus sérieuses.
Il s'arrêta un instant pour réfléchir et reprit.
-Bryan, comme t'es nouveau il ne te connaît pas. Tu vas entrer dans son épicerie et prendre la température en quelque sorte. Je veux savoir s'il est entouré ou non. J'ai eu vent qu'il avait pris deux ou trois costauds pour assurer sa garde. Mais aujourd'hui il devrait être seul. Là-bas, prend le maximum d'infos que tu peux sans éveiller ses soupçons. Essaie de savoir s'il y a quelques un d'autre dans le bâtiment. Ça nous facilitera la tâche pour la suite.

Le jeune homme acquiesça et se dirigea vers l'épicerie. Il réfléchi à ce qu'il pourrait dire ou faire pour paraître convaincant et ne pas chercher ses idées devant l'homme.
Il entra. Il reconnut de suite Koeman, petit et moustachu, derrière son comptoir. Les rayons de la petite supérette étaient vides. On entendait des voix à l'étage.
-Vous auriez des œufs ? lança Bryan, en essayant d'avoir l'air d'un client lambda.
L'épicier lui indiqua de la main un rayon au fond du magasin. Pendant qu'il alla chercher sa boîte, Bryan entendit Koeman parler à quelqu'un, puis des bruits de pas lourd. Quand il revint au comptoir, deux types à la carrure démesurée se tenaient aux côtés du commerçant. Bryan se pressa de payer et fit demi-tour vivement vers la porte sa boîte sous le bras. Il ne put s'empêcher de se dire que la mission n'allait pas être qu'une simple formalité.
Ce fut la dernière pensée du jeune homme avant qu'il s'écroule. Quelqu'un avait brisé une bouteille en verre sur sa nuque.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Gonzalez
* lundi 15 août 2011 à 17:49
Message #16


Visiteur
Group Icon

Groupe : Tifosi
Messages : 203
Inscrit : 31/08/2009

Joueurs Préférés : Zanetti Rooney Giggs Cambiasso
Pays :



Ça fait quelques temps que j'ai pas posté ici. J'avais pas beaucoup de temps pour continuer à écrire.

CHAPITRE 6: PREMIER JOUR-PARTIE II


Bryan se réveilla avec un fort mal de crâne. Il ne voulait pas ouvrir les yeux. Il savait ce qu'il trouverait là.
Il essaya de bouger les bras mais il ne pouvait pas. Il était solidement attaché à une chaise, les mains dans le dos.

<<-Ça y est t'es réveillé ?
Bryan regarda en face de lui. Il reconnu un des géants qui protégeait l'épicier. Il était assis près d'une porte, le regard sérieux.
-T'es pas vraiment coriace pour un mec d'Epsom. Tu t'es écroulé directement sans lutter, lui fit-il en ricanant.
Le jeune homme ne lui répondit pas. Le colosse se leva et sortit de la pièce.
Bryan observa autour de lui. L'endroit où il demeurait était presque vide, hormis quelques cartons ci et là.

La porte devant lui se rouvrit et Koeman entra avec le géant. La différence de taille entre les deux aurait paru amusante à Bryan dans une situation différente.
-Une occasion inespérée vraiment, commença Koeman. Je suis en train de plier bagage pour disparaitre définitivement de cette foutue ville, en cherchant un bon de sortie, et voilà qu'un gars d'Epsom entre seul dans ma boutique.
Il se rapprocha de Bryan.
-Je t'ai vu l'autre jour avec Georges. Vous étiez venu en repérage devant chez moi c'est ça ? Inutile. Je me tire d'ici. Et dès ce soir. Mais j'ai encore besoin de toi. J'ai besoin de plus d'argent pour refaire ma vie ailleurs. Une rançon contre ta vie, tu crois que tes fripouilles tiennent suffisamment à toi ?
-Je ne vois pas du tout de quoi vous voulez parler.
-Comment ?
-Je suis pas d'Epsom ou je sais pas quoi. Je suis de passage à Clipperton et Georges est un ami de ma famille. Quand j'étais avec lui l'autre jour, il m'expliquait où je pouvais faire mes courses dans le coin et il m'a montré votre épicerie.
Bryan essayait d'avoir l'air le plus sincère possible. Il avait inventé cette histoire en quelques secondes et même si ça avait peu de chances de fonctionner, il s'accrochait au peu d'espoir qu'il lui restait.
-Tu me mens. Tu fais partie de la mafia Epsom Green. C'est évident que tu essayes de sauver ta peau.
-Vous croyez vraiment, si j'étais de la mafia, que je serais venu ici seul sans personne pour me soutenir ? J'ai vraiment une tête de mafieux ?
Koeman cogitait. Le petit n'avait pas tort il ne ressemblait pas du tout à un gangster. Et c'était pas dans leurs méthodes d'envoyer un type seul. Mais il était trop tard pour faire machine arrière.
-De toute façon, je ne peux pas te laisser sortir maintenant, qui que tu sois. Personne ne doit être au courant de ma fuite. Au pire je traiterais de ta rançon directement avec Georges si c'est un de tes amis. Ça ne change absolument rien.
Merde. Ça a foiré.

Soudain, des sons se firent entendre dans la pièce d'à côté, puis un bruit lourd de chute. Bryan savait qu'un des gardes de l'épicier était resté dans la pièce principale.
Koeman demanda au géant d'aller voir ce qu'il se passait. Il s’exécuta. Au moment où ce dernier en franchit le seuil, une balle fusa de dehors et vint l'atteindre directement en pleine tête.
Avec une vitesse que Bryan n'aurait jamais soupçonné, Koeman se mit derrière lui, sortit un couteau de sa poche et la lui colla sous le cou. Sa respiration était forte et saccadée. Des gouttes de sueur dégoulinaient de son front.
Les quelques secondes qui suivirent paraissaient être des heures dans la tête du vieil épicier. Deux hommes entrèrent dans la pièce. C'était Georges et Mark.
Même s'il n'était pas tiré d'affaire, Bryan se sentit mieux à la vue de ses deux compagnons. Il ne put cependant détaché ses yeux de Mark. Il n'avait jamais vu son meilleur ami comme cela. Son regard était déterminé et concentré, il ne ressemblait en rien au jeune homme délirant qu'il connaissait.

-Alors Koeman, fit Georges, t'essayes de filer en douce ?
-Georges, espèce de salopard. Recule ou je saigne le gamin à blanc.
-Tu devrais reculer Goerges, lança Mark. Ce type-là est à prendre au sérieux.
-Ouais je sais. Tu vois Koeman. Je recule. Mais tu sais il est encore temps pour toi aussi de faire machine arrière. Tant que tu n'as encore blessé personne.
-En fait je crois que je saigne de la tête, interrompit Bryan, incroyablement détendu vu la situation dans laquelle il était. La présence et le charisme de Georges suffisaient à le calmer.
-Ah merde. T'as niqué ma réplique Bryan.
-Ta gueule ! hurla Koeman. Comme si t'allais me laisser partir maintenant !
-Ai-je déjà failli à ma parole ? répondit Georges d'une voix douce et apaisante. Quand tu nous as emprunté ces $300 000, et que tu ne nous as pas remboursé à la date prévue, est-ce qu'on t'a fait du mal ? Je t'ai promis que ce ne serait pas le cas, et ça ne change pas maintenant. Relâche le petit. Je tiens toujours mes promesses.
C'était impressionnant. En quelques phrases il avait convaincu l'épicier. Après tout, c'est vrai que même si Georges était passé plusieurs fois le presser de rembourser, il ne l'avait jamais touché. Il retira le couteau du coup de Bryan.

-Voilà. Maintenant on va s'en aller, Koeman. Détache-le.
Il obéit et Bryan put rejoindre ses coéquipiers. Il se sentait à présent le cœur léger. Georges le prit par l'épaule.
-Sacré baptême n'est-ce pas ? Bienvenue dans la mafia, fiston. Mark !
Mark acquiesça de la tête. Il leva son arme et abattit froidement Koeman, qui s'effondra instantanément. Son sang s'écoulait sur le sol. Georges se rapprocha et se pencha au dessus de lui.
-Quand tu t'attaques à l'un de nous, les règles changent. Tu aurais dû t'en douter Koeman.
Ils sortirent ensemble de la boutique. Mark et Georges discutaient football. Comme si rien ne s'était passé.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Gonzalez
* jeudi 18 août 2011 à 19:12
Message #17


Visiteur
Group Icon

Groupe : Tifosi
Messages : 203
Inscrit : 31/08/2009

Joueurs Préférés : Zanetti Rooney Giggs Cambiasso
Pays :



CHAPITRE 7:SIX MOIS PLUS TARD


Il était sept heures du matin quand le réveil retentit. Bryan n'avait plus l'habitude de se lever aussi tôt, cela faisait six mois presque jour pour jour qu'il avait quitté l'université pour rentrer dans Epsom Green, la principale mafia de la ville de Clipperton. Aujourd'hui était un jour exceptionnel. Il ne fallait donc pas qu'il soit en retard. Il devait se rendre au siège principal de la mafia.

Il sauta de son lit et alla se préparer un bol de céréales.
Il pensait au chemin qu'il avait parcouru cette année après la mort de sa mère. Même si au départ sa nouvelle vie n'avait pas très commencé avec le guet-apens tendu par Koeman, ce qu'il s'était passé par la suite était dans la lignée de ce à quoi il s'attendait, plus ou moins: il passait la plupart du temps avec Georges, le capitaine de sa section, et ses trois acolytes Mark, Matt et Winston. Parfois ils avaient une mission à accomplir mais dans l'ensemble c'était très tranquille. Rien de bien passionnant, mais c'était déjà mieux que de passer sa journée à écouter du droit à la fac.
Bryan s'habilla et mis son revolver dans la poche de son manteau. Trois mois qu'il avait appris à tirer, et Melk l'armurier d'Epsom venait de lui filer un Colt Python. Le jeune homme trouvait son arme splendide, et il prenait du plaisir à tirer avec au stand. Malgré le fait qu'il est apparu très tôt avoir une bonne technique de tir, il n'était pas encore assez habile pour concurrencer Georges et surtout son meilleur ami Mark dans ce domaine. Ils demeuraient bien plus précis que lui à la gâchette. Il était à peu près du niveau de Matt. Seul le pauvre Winston était à la traîne, lui qui se disait si fringuant étant jeune. Toute l'équipe aimait le chambrer sur sa pauvre rapidité et ses réflexes, le surnommant "la Tortue flingueuse". L'âge avait fait son effet sur lui. Georges avait conseillé à Bryan de prendre son pistolet à chaque fois qu'il sortait. Juste au cas où. Après tout, il était maintenant un soldat à part entière d'Epsom Green.

Il finit de se préparer et descendit les escaliers de son immeuble. Le QG était à deux pâtés de maison d'ici. Il avait quitté son studio miteux de Witchwood pour s'installer dans cet appartement au premier étage à Stinson. Côté finance ça allait beaucoup mieux, et ça se voyait.
"L'argent ne fait pas le bonheur" qu'ils disent. Même si cet adage lui semblait hypocrite, Bryan avait de plus en plus un côté vénal qui commençait à lui déplaire. Et pourtant son bonheur augmentait proportionnellement au renflouement de son compte en banque.

Georges était déjà devant chez lui. Il serra la main du capitaine et se mirent à marcher.
<<-T'as une sacrée poignée de main maintenant, fiston.
Bryan sourit. Comme l'équipe le trouvait un peu frêle et pas très athlétique à son arrivée, ils l'avaient forcé à faire de la musculation. Il y allait régulièrement, à peu près trois fois par semaine, et il commençait à y prendre goût. D'autant que les résultats se faisaient assez nettement remarquer sur son corps.

Sur la route, son supérieur le mis au courant de tout ce qui les attendait aujourd'hui. Ce matin avait lieu le conseil annuel d'Epsom Green. Tous les membres influents de l'organisation seraient présents: le grand Boss, son conseiller Andy, le sous-Boss et les cinq chefs de section, dont Georges faisait partie.
Bryan savait qu'il appartenait à la section quatre, et que les sections étaient numérotées en fonction de la dangerosité du périmètre de la ville qu'elle contrôlait. Comme leur section officiait principalement dans le quartier assez tranquille autour du QG, Stinson, elle ne pouvait hériter d'un bon classement. Mais on lui avait également dit que les membres de section étaient mieux rémunérés en fonction de leur classement, ce qui lui paraissait logique. La section une et deux notamment étaient réputées extrêmement dangereuses, selon les dires de Mark.

-Si c'est une réunion pour les grosses têtes, pourquoi est-ce que tu m'y emmènes ? questionna Bryan.
-Chaque capitaine de section a le droit d'emmener un soldat avec lui à la réunion. Comme tu es nouveau et que tu n'a jamais rencontré personne d'autre que nous, j'ai pensé que ce serait bien de t'amener et te présenter aux autres. Aussi tu vas pouvoir assister au déroulement du grand conseil. Tu verras, ça ressemble à l'assemblée générale d'une entreprise en fait.
Il est vrai que Bryan n'avait vu personne d'autre de la mafia durant ces six mois de "travail". Hormis la rencontre avec Andy lors de sa première visite au QG, et le type au sourire malsain dans les escaliers. Il était impatient de voir à quoi ressemblaient notamment les deux poids lourds d'Epsom Green, le Boss et le sous-Boss.

Il était huit heures environ lorsqu'ils arrivèrent à destination. Il n'y avait personne dans la grande salle aux canapés.
-Le conseil ne commencera pas avant huit heures et demie. Allons dans mon bureau pour le moment, proposa Georges.
Les deux hommes montèrent les escaliers, puis prirent le couloir vers la droite. Georges s'arrêta devant l'avant dernière porte, qu'il ouvrit. Sur la plaque en argent, on pouvait lire: GEORGES-CAPITAINE SECTION 04.
A l'intérieur, la pièce était dans le même style que celui d'Andy le conseiller, quoique plus petite et nettement moins bordélique. Elle était à l'image du capitaine: organisée et efficace. Chaque chose semblait être là où elle devait être, et Bryan appréciait déjà cet endroit. Un point questionna le jeune homme néanmoins: derrière le bureau était accrochée une série de tableaux assez intrigants, numérotés de un à dix.
-Qu'est ce que c'est ? demanda Bryan.
-Ce sont des règles.
-Des règles ?
-Ouais. Dans la mafia, il y a des paramètres, des principes, auxquels j'ai la conviction qu'il faut toujours se fier ou obéir. Je les ai fait encadrer. Pour ne jamais perdre de vue ces éléments quand je viens méditer ici.
Bryan approcha des tableaux. Sur celui tout à gauche, il était écrit: 1/ NE FAIS PAS A AUTRUI CE QUE TU NE VOUDRAIS PAS QU'ON TE FASSE.
-Je n'ai jamais été cruel, commenta Georges. Ça découle un peu de ce principe. C'est pas parce qu'on est des mafieux qu'on doit perdre notre humanité.>>
Bryan commençait à bien connaître son supérieur, et il appréciait vraiment sa personnalité. Il est vrai que, loin des clichés hollywoodiens du mafieux sanguinaire prêt à tout pour arriver à ses fins, Georges avait un sens de l'honneur certain, et il n'avait jamais fait de mal à qui que ce soit sans que cela soit mérité. Un vrai exemple à suivre pour le jeune soldat. Néanmoins, il savait se montrer impitoyable avec tous ceux dont il jugeait qu'ils ne méritaient pas sa confiance. Un certain épicier pourrait en témoigner, pensa Bryan.

Ils passèrent là un moment à discuter de choses et d'autres, puis ils descendirent dans la grande pièce afin de rejoindre la salle de réunion. Celle-ci était sur le point de commencer.

Ce message a été modifié par Gonzalez - jeudi 18 août 2011 à 19:24.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
2 utilisateur(s) sur ce sujet (2 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :