Aller au contenu
  • Coupes d'Europe


    703 articles dans cette catégorie

    1. Paris pourrait-il perdre son richissime propriétaire ?

      C'est, en effet, la question que l'on peut se poser suite à l'article paru sur le site de RTLINFO.BE : "Le Qatar négocierait pour racheter un géant du football européen et proposerait une offre "mirobolante"."
       
       

       
       
      "Le Qatar, qui prend de plus en plus de place dans le monde du football, veut encore s'y imposer un peu plus.:  En quête de nouveaux investisseurs, le club historique de Manchester United pourrait bien se voir être racheté par de richissimes Qataris. En effet, après bientôt 20 ans à la tête des Red Devils, les Glazer souhaitent vendre le club. La nouvelle a même été communiquée via un message posté sur le site officiel du club."
       
      Le Qatar à l'affut
      "Nous évaluerons toutes les options pour nous assurer que nous servons au mieux nos fans et que Manchester United maximise les importantes opportunités de croissance disponibles pour le club aujourd’hui et à l’avenir. Tout au long de ce processus, nous resterons pleinement concentrés sur le service des meilleurs intérêts de nos fans, actionnaires et diverses parties prenantes", ont précisé les actionnaires actuels."
      "Ce mercredi, le Daily Mail rapporte que le club négocierait avec le Qatar. D'après le média anglais, des investisseurs comptent formuler une offre gigantesque pour acquérir le club mancunien. Selon eux, l'offre serait mirobolante et les Qataris n'auraient aucun doute que cette somme puisse écraser une éventuelle concurrence.  D'après les dernières informations, la famille Glazer voudrait 6,7 milliards pour céder le club."
      "Cependant, un problème pourrait venir contrer ces plans : étant déjà propriétaire du PSG, le Qatar Sports Investments ne pourrait pas posséder deux équipes qui disputent la même compétition. Or, le PSG et Manchester sont susceptibles de se rencontrer en Coupe d'Europe."
       
      ®Louis Vandendriessche-RTLINFO.BE

      5 commentaires
      713 vues
    2. Huitièmes de finale C1 2022/23 : l’Inter Milan favori face au FC Porto ?

      Suite au tirage au sort des 1/8 de finale de la Champions League 2022-2023, l’Internazionale Milano FC (Inter Milan) a été positionné pour affronter le FC Porto. Malgré sa présence dans le groupe le plus relevé de cette édition au cours de la phase de groupes, l’Inter a su tirer son épingle du jeu et terminer la phase à la 2 ème place, devant le FC Barcelone. Mais désormais, c’est un tout autre défi qui attend les Nerazzurri. Seulement deux matches décideront du sort du club pour la suite de la compétition. Dans ce contexte, le club milanais est-il vraiment le favori que dépeignent les médias ? Analyse des chances de l’Inter face au club de la capitale portugaise.
       
      Un parcours moyen en phase de poules pour l’Inter

      Depuis l’exploit réalisé en 2010, sous la houlette de Samuel Eto’o, Javier Zanetti, Maicon ou encore Diego Milito, avec à la baguette José Mourinho, le club Nerazzurri est à la traîne en C1, alternant entre non-participation et éliminations précoces. Le titre de champion d’Italie en 2021 symbolise une embellie générale visible depuis 4 ans. Mais en Ligue des Champions, le renouveau ne semble pas encore être au rendez-vous. La qualification au terme des matches du groupe C, dans un groupe qui comprenait le Barça et le Bayern représente toutefois un motif d’espoir, même si les chiffres invitent à la prudence.
      En 6 matches, les hommes à Simone Inzaghi n’ont inscrit que 10 petits buts, soit une moyenne de moins de 2 buts par match, alors qu’ils en ont encaissé 7 dans le même temps (1,16 but par match). Au bilan, le club achève la phase de poules avec 3 victoires, 1 nul et 2 défaites, un parcours positif, mais loin d’être élogieux.
      Pour autant, le FC Porto ne fait pas beaucoup mieux. Même si le club mené par Sérgio Conceição a fini en tête de son groupe (groupe B), il n’a inscrit que deux buts de plus et en a aussi encaissé 7. Du côté des résultats, Porto comptabilise 4 victoires et 2 défaites.
       
      L’Inter Milan peut compter sur la complémentarité de ses joueurs

      Si d’aucuns considèrent que l’Inter Milan devrait prendre le dessus sur le FC Porto lors des huitièmes de finale, c’est en partie à cause de son effectif. Pas forcément le plus clinquant d’Europe, mais théoriquement plus talentueux que celui du FC Porto, cet effectif a pour atout d’avoir su construire une certaine cohésion. Cette solidité collective commence par la
      complémentarité entre le champion du monde argentin Lautaro Martinez et le belge Romelu Lukaku, qui se connaissent depuis plusieurs années et ont évolué ensemble sur plusieurs saisons. Marcelo Brozović, Milan Škriniar, Edin Džeko ou encore Robin Gosens font aussi partie des valeurs sûres du club. L’entente qu’ils peuvent afficher sur le terrain sera déterminante pour la suite. L’apport des derniers venus (Henrikh Mkhitaryan, André Onana (gardien de but), etc.) et le style de jeu prôné par S. Inzaghi, basé sur les mouvements en bloc, peuvent aussi permettre à l’Inter de dominer le FC Porto sur l’ensemble des deux 2 confrontations.
      Il faudra toutefois rester sur ses gardes ! Car en face, se trouve un ancien vainqueur de Champions League (1987 et 2004), 69 fois champion du Portugal et actuel champion en titre, et victorieux face à des cadors comme la Juventus ou Chelsea en 2021. Avec le roc Pepe en défense, le solide milieu de terrain Mateus Uribe ou encore le buteur Mehdi Taremi, le club qui a également remporté 2 fois l’Europa League (2003 et 2011) peut donner du fil à retordre à
      l’Inter.

       

      15 commentaires
      1,3k vues
    3. Ex Inter : "Divorce annoncé entre les Spurs et Conte. Direction la Juve ?"

      Gianluca Di Marzio en est sûr, l'aventure d' Antonio Conte à Tottenham se terminera cette saison. La Gazzeta parle d'un retour possible à la Juventus.
       
      Gianluca Di Marzio parle de certitudes, et ce en partie parce que le contrat de Conte est sur le point d'expirer. A cela s'ajoute le fait qu'il n'arrête pas de dire qu'il partira ainsi qu'il semble que le club ne lui ait pas proposé de renouvellement. Ses mots à Skysport.
      "Lui et Levy ne sont pas faits l'un pour l'autre. Le président n'aime pas tous les coups qui viennent de l'entraîneur et il veut un club où l'on peut gagner, ne pas pouvoir concourir à certains niveaux. De plus, il n'y a plus le sentiment qui est né, vu qu'il n'y a pas de couverture de Paratici. On va donc aller vers un divorce. Je ne sais pas encore où il va s'entraîner et peut-être y réfléchira-t-il avant de retourner s'entraîner à l'étranger vu ce qui a été dit."
       

       
      Selon la Gazzetta dello Sport, la Juventus envisage une approche pour Antonio Conte, alors qu'elle s'interroge sur l'avenir du titulaire Massimiliano Allegri. En effet, les Bianconeri seraient prêts à apporter de gros changements après avoir été frappés d'une déduction de 15 points à la suite d'une enquête sur la fraude de gains en capital. Cela pourrait affecter Allegri. L'avenir de l'ancien tacticien du Milan au stade Allianz étant incertain, il est suggéré que le club turinois pourrait revenir à Conte pour reconstruire le club, après l'avoir fait il y a dix ans lorsqu'il les dirigeait aux trois premiers des neuf titres de champion consécutifs.
       
      Moralité: tout n'est qu'éternel recommencement... et on rigole bien en attendant.
       
      Traduction alex_j via FCInter1908 et Sempreinter.

      7 commentaires
      1,8k vues
    4. Ex-Interiste : "Antonio Conte d'un jour, Antonio Conte toujours"

      Mauvais début en 2023 pour le Tottenham d'Antonio Conte qui perd contre Aston Villa.
       
      Mauvais début d'année 2023 pour Tottenham, tombé à domicile face à Aston Villa qui s'est imposé 2-0. Une défaite qui semble compromettre les chances des Spurs de remporter la Premier League. Dans la foulée, l'entraîneur Antonio Conte exprime toute son amertume.

      "Si quelqu'un pensait que nous pouvions être une équipe pour le titre, il se trompait. Je n'y ai jamais pensé. Pour gagner, il faut des joueurs de haut niveau, il faut des joueurs valant 60, 70 M€, avec des ajouts qui peuvent élever le niveau de l'équipe chaque année. Je pense qu'il est pertinent d'envoyer ce message, de faire comprendre à ceux qui pensaient que nous pouvions qu'ils avaient tort."
      "Je veux être honnête et clair : je l'ai dit au club, ils savent ce que je pense depuis longtemps. Les fans méritent le meilleur. Rester à la cinquième place est un objectif réaliste, mais nous pourrions aussi terminer sixième ou septième. Certainement pas au-delà de la quatrième place."
       
      Moralité: c'est bizarre, cela me rappelle quelque chose...
       
      Traduction alex_j via FCInternews.

      8 commentaires
      2,2k vues
    5. In memoriam : Pelé est décédé - le monde du football en deuil

      Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé, est décédé ce Jeudi à l'âge de 82 ans, à l'hôpital Albert-Einstein de Sao Paulo.
       
      Pelé est mort, terrassé par le cancer à l'âge de 82 ans. L'information a été confirmée à l'agence AP par son agent Joe Fraga. Et le nombre de personnes en deuil se compte en centaine de millions.
      Longtemps considéré comme le meilleur footballeur du monde, il a depuis été contesté par Diego Maradona et Lionel Messi, mais il y aura toujours débat, et Pelé est sans aucun doute parti avec ses certitudes. Le triple champion du monde (1958, 1962 et 1970) a toujours veillé à ce qu'on écrive sa légende.
      Edson Arentes do Nascimento est né à Tres Coraçoes, une petite ville située entre Belo Horizonte, Sao Paulo et Rio de Janeiro, le 21 octobre 1940 (selon les registres de l'état civil) ou le 23 octobre 1940 (selon la paroisse). Ville qu'il a quittée avec sa famille pour s'installer à Bauru, dans l'État de Sao Paulo. Fils d'un footballeur amateur, Dondinho, il fut d'abord surnommé Dico par sa famille : puis il est devenu « Pelé » quand son père a constaté que le gamin n'arrivait pas à prononcer le nom de Bilé, le gardien de Vasco de Gama, qu'il appelait « Pilé ».
      L'année 1957 marqua aussi son arrivée en sélection mais le surdoué se révéla à la planète foot en remportant la Coupe du monde en 1958. Blessé, il fut forfait pour les deux premiers matches contre l'Autriche (3-0) et l'Angleterre (0-0), mais joua les quatre suivants, inscrivant le but de la victoire contre le pays de Galles en quarts (1-0), un triplé contre la France en demies (5-2) et un doublé contre la Suède en finale (5-2).
      Pelé participa à sa quatrième et dernière Coupe du monde, en 1970, au Mexique. Pour la première fois, le football était retransmis en direct et en couleurs, d'un continent à l'autre, via le satellite. L'icône participa, cette fois, à tous les matches, pour le bilan suivant : quatre buts et six passes décisives, notamment celle à destination de Carlos Alberto pour le quatrième but en finale contre l'Italie (4-1).
      C'est à Santos, entre 1957 et 1974, que Pelé a marché sur l'eau (six titres de champion et deux Libertadores, entre autres). Une fidélité au pays anachronique avec nos yeux du XXIe siècle, une époque où, si tout ne se passe pas en Europe, tous les grands y passent un jour. Cela a pu, a posteriori, altérer le statut du roi. Pourtant, si Pelé est une légende, c'est qu'il a réuni le football d'avant et celui d'après, concilié la spontanéité et la performance. Gracieux comme peu, puissant comme personne, il fut l'attaquant parfait, et aurait probablement été le seul à pouvoir débarquer dans le football moderne sans avoir besoin de mise à jour. Ce n'est qu'une fiction, et la réalité est aujourd'hui moins joyeuse. Pelé est mort, mais il y a longtemps qu'il est éternel.
       
      alex_j via l'Equipe et connaissances personnelles.

      9 commentaires
      1,2k vues
    6. Super League : L’ECA réagit à la décison de l'Avocat-Général Athanasios Rantos

      A travers un Communiqué officiel, l'ECA qui  l'Association des Clubs Européens, a fait part de de sa satisfaction suite à l'avis de l'Avocat-Général de la Cour Européenne de Justice, en regard à la Super League Européenne
       
       
      "L'avis publié aujourd'hui par l'Avocat-Général  Athanasios Rantos renforce l'opposition de longue date de l'ECA vis-à-vis de  la Super League Européenne et à tout projet séparatiste. L'ECA représente l'évolution responsable et progressiste du football et reste fermement convaincue qu'en Europe, celle-ci doit être réalisée dans l'unité et en coopération avec l'UEFA en qualité d'instance gouvernementale dirigeante légitime, avec d'autres joueurs de football professionnels et avec les institutions européennes et gouvernementales."
       

       
      "L'ECA attend maintenant la décision finale de la Cour et indique que dans l'intervalle, qu'elle continuera à poursuivre les meilleurs intérêts de tous ses membres, soit tous les clubs qui font du football européen le meilleur du monde."
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      0 commentaire
      576 vues
    7. AFP: L'Avocat Général de la Cour Européenne de Justice donne raison à l'UEFA!

      AFP-LESOIR.BE - C'est l'information de la journée Super League: l’UEFA remporte une bataille judiciaire devant la Cour de justice européenne: En effet, La Cour de justice européenne a estimé que l’instance européenne a tout à fait le droit de sanctionner les clubs qui participent au projet de Super League.
       

       
      "L’avocat général de la Cour de justice européenne a estimé jeudi que l’UEFA était dans son droit lorsqu’elle a menacé de sanctionner les clubs à l’initiative du projet de Super League qui avait failli faire imploser le foot européen en 2021 : Les règles de la FIFA et de l’UEFA soumettant toute nouvelle compétition à une autorisation préalable sont compatibles avec le droit de la concurrence de l’Union", a estimé l’avocat général Athanasios Rantos. Si la décision de la CJUE n’est pas attendue avant début 2023, les conclusions de l’avocat général sont fréquemment suivies par les juges.
       
       
      Dans un tweet, l’UEFA dit saluer "chaleureusement des conclusions sans équivoque rendues aujourd’hui recommandant une décision de la CJUE en faveur de notre mission essentielle de diriger le football européen, de protéger son système pyramidal et de développer le football en Europe".
      La question posée à la CJUE est de savoir si l’UEFA, qui régule le foot européen tout en organisant la Ligue des Champions, l’Europa League et la Conference League, abuse de sa position dominante en voulant sanctionner les clubs mutins à l’initiative de ce tournoi privé et semi-fermé. Derrière cette question, apparemment technique, se joue non seulement l’avenir du football de clubs sur le Vieux Continent, mais plus largement la possibilité pour les instances sportives de protéger leurs compétitions, bien au-delà du ballon rond.
       

       
      Le specte de la Super League toujours bien là
      Pour l’avocat général Athanasios Rantos, l’UEFA était pleinement dans son droit: "Les règles de la concurrence de l’Union n’interdisent pas à la FIFA, à l’UEFA, à leurs fédérations membres ou à leurs ligues nationales de proférer des menaces de sanctions à l’encontre des clubs affiliés auxdites fédérations lorsque ces derniers participent à un projet de création d’une nouvelle compétition qui risquerait de porter atteinte aux objectifs légitimes poursuivis par ces fédérations dont ils sont membres"  a-t-il encore estimé.
      Ce projet de Super League, une compétition privée lancée par douze grands clubs européens, avait été dévoilé en fanfare en avril 2021. Mais face à la fureur de nombreux supporters et à la menace de mesures politiques, l’affaire avait capoté en 48 heures. Neuf des douze clubs mutins, notamment les puissants clubs anglais, ont fait amende honorable, mais le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus Turin continuent d’entretenir la flamme.
      Mais le spectre d’un tournoi privé a resurgi mi-octobre avec le lancement d’une structure baptisée A22 Sports Management, qui assure vouloir ouvrir "un dialogue" sur l’avenir du football européen de clubs en rencontrant chacun de ses acteurs.
       
      ®AFP-LESOIR.BE

      0 commentaire
      889 vues
    8. Francesco Toldo se livre sur la façon de stopper un Pénalty

      Francesco Toldo, le gardien légendaire de la Nazionale Italienne et finaliste de l’Euro 2000, mais aussi Numéro Un de la Fiorentina et de l'Inter s’est livré à l’Ansa. Et 12 ans après avoir arrêté toute activité professionnelle, Toldone se décrie de la sorte : "Je n'ai aucune nostalgie", même s’il suit les matchs de la Coupe du monde depuis son canapé et aime deviner où l'attaquant tirera le penalty, "et je le devine presque toujours".
       
       
      Par le passé, l’issue d’un pénalty semblait toujours acquise, mais cette Coupe du Monde semble marquer une tendance vers une issue moins prévisible du tir des 11 mètres:
       
      "Il est toujours intéressant de comprendre ce qui se passe, de prêter attention aux détails. Il ne s'agit pas seulement d'une question de chance, mais de "se mettre dans la tête" du tireur. Après tout, il y a trois possibilités : A droite, à gauche et au centre. Et ll te faut de l'intuition, ce n'est qu'avec beaucoup d'expérience que tu peux comprendre les intentions du tireur. Ce sont des moments où les deux se regardent dans les yeux et s'envoient des messages."
       

       
      "Il y a aussi la lecture du corps, pour deviner comment il va se déplacer: Et ce langage corporel, vous savez le lire en tant que gardien de but car pour le tireur, c'est un test mental, même pour le plus confiant des attaquants. Certains joueurs peuvent même être conditionnés par des erreurs commises dans leur jeunesse. Dans ces moments-là, l'attaquant doit éliminer sa peur".

      "Pour le gardien, par contre, c'est un peu comme le jeu du chat et de la souris, sauf que le "chat" est le gardien de but et il s'agit de travailler davantage sur le mental  que sur le corps. Si vous restez immobile, vous pouvez rendre nerveux celui qui doit tirer. Cela m'est arrivé avec Kluivert qui, voyant que je ne bougeais pas, a tellement incliné son tir qu'il a touché le poteau. La même chose est arrivée à Kane face à un Lloris fixé sur sa ligne de but et lui qui n’a pas cadré."
       

       
      La taille des gardiens de buts
       
      "Oui, c'est aussi une question de centimètres, étendre les bras, bouger, avoir une certaine attitude peut conditionner l'attaquant. Je me souviens de Grobbelaar de Liverpool contre la Roma, ou de Dudek contre l'Ac Milan. Les gardiens de but sud-américains sont un vrai spectacle de ce point de vue.... Finalement, c’est bien plus facile de les parer en match qu'à l'entraînement."

       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      0 commentaire
      549 vues
    9. Ex Inter :Message d'Hakimi à MBappé "A bientôt mon ami"

      Après la qualification du Marco et de la France en demie, Hakimi a envoyé un message à MBappé.
       
      Mercredi 14, le Maroc partira à la recherche de son plus grand rêve. En effet, contre la France championne en titre, les Lions de l'Atlas ne joueront rien de moins qu'une participation en finale de la Coupe du monde. Un rendez-vous historique pour tout le pays maghrébin qui comptera également un match entre les deux coéquipiers du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi et Kylian Mbappé. L'ancien joueur de l'Inter donne rendez-vous à la star des Bleus : "A bientôt, mon ami."
       
       
      Notons que le Maroc avait été la première équipe d'Afrique à franchir les phases de pool en coupe du monde et c'était en 1986 après une victoire contre le Portugal. En 2022, 36 ans plus tard, le Maroc devient le premier pays africain à atteindre les demies après avoir battu... le Portugal.
       
      Traduction alex_j via FCInterNews

      0 commentaire
      954 vues
    10. Achraf Hakimi déclare son amour à l’Inter et veut y revenir

      Achraf Hakimi est l'homme du moment : Avec son Maroc, il impressionne tout le monde, preuve en est l’élimination retentissante de l’Espagne en huitième de finale de la Coupe du Monde. Et si les Tifosi de l’Inter ont pu admirer leur ancien voltigeur, celui-ci semble s’être lancée dans une opération reconquête
       
      Révélation du Corriere Dello Sport
       
       
      "Le Nerazzurro est encré en lui : À ce jour, ce n'est qu'un rêve qu’il à rangé dans un tiroir, mais après ce qui s'est passé cet été avec Lukaku, Hakimi a commencé à nourrir l'espoir de le réaliser. Il l'a même avoué à certains anciens équipiers de l'Inter avec lesquels il est resté en contact, dont Lautaro. Et il l'a également répété à quelques amis communs avec l'attaquant argentin, qu'il avait invité à Paris pour un match de Ligue des Champions : "Si je pouvais, je n'hésiterai pas un seul instant, je reviendrais à l'Inter".

      "Penser toutefois qu’Hakimi est triste à Paris est erroné car il y est un titulaire indiscutable : Maintenant avec Galtier, avant avec Pochettino sur le banc : Mais il s'agit plutôt d'une question de relations internes. Le vestiaire de l'équipe française est particulièrement agité, tant les prima donnas y sont nombreuse: L'équipe s'est rangée à Mbappé et n'a rien contre les autres stars."
      "Toutefois, à l’Inter, il y avait cette harmonie, ce sentiment d’unité et le désir de revenir "est remonté dans les pensées d’Hakimi, surtout avec l'exemple de Lukaku". Son intention est également alimentée par les rumeurs autour de Dumfries."
       

       
      Mais peut-on imaginer que le club français renvoie un joueur pour lequel il a investi une telle somme et qui ne joue certainement pas un rôle secondaire dans l'équipe ?
      "Contrairement à Lukaku, dont la valeur, après une saison cauchemardesque Chelsea, avait chuté, celle du Madrilène, en revanche, est en hausse. De plus, l'Inter, suivant précisément l'exemple de Big Rom, ne pourrait reprendre Hakimi que par un prêt bon marché: Il est donc permis de rêver, mais il faut toujours tenir compte de la réalité. La fin de la saison aura lieu dans plusieurs mois et cela signifie qu'Hakimi pourrait travailler sur ce dossier avec le Paris-Saint-Germain tandis que le Club Nerazzurro, conscient des désirs du Marocain, ne peut qu'attendre"
       
      Valideriez-vous un échange même monétisé entre Denzel Dumfries et Achraf Hakimi ?
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      5 commentaires
      1,6k vues
    11. Officiel : l'UEFA ouvre une enquête sur la Juventus pour violation de FPF

      L'UEFA a ouvert une enquête contre la Juventus pour violation du FPF après les accusations portées par le parquet de Turin et la Consob.
       
      "La première chambre de l'ICFC (l'organe de contrôle financier des clubs de l'UEFA, ndlr) a ouvert une enquête contre la Juventus FC pour de potentielles violations des règles sur l'octroi de licences aux clubs et le fair-play financier dit la note. L'enquête de la première chambre portera sur les allégations d'infractions financières récemment rendues publiques à la suite des poursuites menées par la Consob et le parquet de Turin. Le 23 août 2022, la première section de l'ICFC a conclu un accord de règlement avec la Juventus FC. Cet accord transactionnel a été conclu sur la base des informations financières précédemment présentées par la Société relatives aux exercices clos en 2018, 2019, 2020, 2021 et 2022."
       

      Luciano Moggi: "Ha non, désolé, cette fois, je n'ai rien fait! Demandez à Andrea!"
       
      "Dans le cas où, après la conclusion de cette enquête, la situation financière du club serait significativement différente de celle évaluée par la première chambre de l'ICFC au moment de la conclusion de l'accord de règlement, ou si des faits nouveaux et importants apparaissent ou deviennent connus, la première chambre de l'ICFC se réserve le droit de résilier l'accord de règlement, d'engager toute action en justice jugée appropriée et d'imposer des mesures disciplinaires conformément au règlement intérieur de l'UEFA CFCB conclut l'UEFA. La première chambre de l'ICFC coopérera avec les autorités nationales et n'émettra pas d'autres commentaires sur l'affaire tant que l'enquête est en cours."
      Juste une question: qui est surpris que la Juve soit visée par une enquête?
       
      Traduction alex_j via FCInterNews.

      9 commentaires
      1,8k vues
    12. Officiel: La Liga Espagnole allume la Juve: Nous exigeons des sanctions sportives immédiates"

      LaLiga, soit la Fédération Espagnole de Football, a décidé d'allumer la Vieille Dame qui est en pleine perdition suite à la démission de l'ensemble de son Conseil d'Administration
       
      Communiqué officiel

       
       "Après la démission du conseil d'administration de la Juventus, tard dans la soirée du lundi 28 novembre. LaLiga demande des sanctions sportives immédiates contre le club. LaLiga a déposé une plainte officielle contre la Juventus auprès de l'UEFA en avril 2022, dénonçant des violations du Fair-Play Financier qui font l'objet d'une enquête par la Guardia di Finanza italienne, une agence exécutive sous l'autorité du ministre de l'économie et des finances du pays, et le ministère public auprès du tribunal de Turin ."

      La plainte accuse la Juventus d'avoir comptabilisé des transferts en sus de leur juste valeur et d'avoir comptabilisé des dépenses de personnel, ce qui a entraîné une violation des exigences de l'UEFA en matière de seuil de rentabilité. En outre, la plainte accuse la Juventus de dissimuler les véritables salaires de ses joueurs.

      La demande de sanctions

      "Ce lundi, dans le même communiqué annonçant la démission de son conseil d'administration, la Juventus reconnaît des irrégularités comptables financières, qui visent également à tromper les autorités du fair-play financier de l'UEFA, entre autres. Dans le cadre de sa campagne visant à promouvoir un football financièrement durable en Europe, LaLiga poursuit ces plaintes contre la Juventus et exige des sanctions sportives immédiates de la part des autorités compétentes."

      "LaLiga est depuis longtemps l'un des principaux défenseurs de la mise en œuvre et de l'application de règles saines de viabilité financière dans le football. En avril de cette année. LaLiga a déposé des plaintes pour violation du fair-play financier auprès de l'UEFA contre la Juventus, mais aussi contre Manchester City et le Paris Saint Germain. La compétition espagnole elle-même applique ses règles de "contrôle économique" depuis près de dix ans, à la demande des clubs qui composent le championnat. La viabilité financière est essentielle pour protéger l'activité du football. Protégeons notre football !".


      Oléééééé, préparez le Pop-Corn les amis!
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      11 commentaires
      1,7k vues
    13. Javier Zanetti encense Lautaro Martinez !

      Interviewé par La Nacion, Javier Zanetti s’est livré sur Lautaro Martinez , la flèche Argentine, qui une candidate très sérieuse au titre Mondial.
       

       
      "J’espère que Lauti va inscrire de très nombreux buts. Avec nous, à l’Inter, il a connu une croissance exponentielle, et il a complété son jeu jusqu’à devenir un point de référence dans le Club et en Nationale. Il a un grand futur, et il n’a pas exprimé tout son potentiel : Ce sera son premier mondial et je lui ai conseillé de bien s’amuser."
      "Il a une culture de travail très importante et cela lui permet aussi d’influencer et de faire la différence dans le jeu: Lorsqu’on le voit jouer, on croirait voir un Vétéran."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      8 commentaires
      1,2k vues
    14. Ex-Inter: Wanda Nara allume Mauro Icardi sur son départ de l'Inter

      C'est une information relayée par football-italia.net: "Wanda Nara confirme avoir rompu avec Mauro Icardi, ajoutant qu'il était "plus facile"  pour lui de la rendre responsable de son départ de l'Inter."  En effet, Wanda Nara a été l'agent de Mauro Icardi pendant de nombreuses années. Elle avait en premier lieu rompu avec son premier mari, Maxi Lopez, alors qu'Icardi jouait à la Sampdoria avant son transfert à l'Inter en 2013.  Ce qui avait provoqué un tollé en Italie vu le lien d'amitié qui liait les deux argentins
       
      Son interview au Vanity Fair


      "Mauro m'a demandé de devenir son agent et je suis devenue assez douée pour ajouter ou annuler des clauses: J'ai de la personnalité et de l'intelligence, mais je suis une personne calme, lui  a une forte personnalité"


      Sur le départ de l'Inter
      Pour rappel "Maurito"  a quitté l'Inter pour le Paris-Saint-Germain après que sa relation avec l'entraîneur Luciano Spalletti et le reste de l'équipe implose:  "Il a tout fait par lui-même: Je mettais sur papier ses désirs. Bien sûr, il est plus facile de blâmer une fille, surtout dans un monde sexiste comme le football. Il y a quelques années, j'ai dû envoyer un homme me remplacer pour signer un contrat parce qu'un président de club refusait de traiter avec une femme."

      Un beau gâchis étant donné qu'Icardi a marqué 124 buts en 219 apparitions avec les Nerazzurri en y devenant Capitaine en 2015.
       

       
       
      Rupture, vraiment ?
      "C'est rare de voir une femme de footballeur travailler. Je me suis occupée de mes enfants et de mon mari pendant longtemps, mais maintenant je veux retrouver mon temps-libre et continuer à poursuivre ma profession. On m'a proposé de nombreux rôles à la télévision en Argentine, mais Mauro n'a pas aimé. Cela ne signifie pas que j'ignorerais ma famille. Mauro s'entraîne deux heures par jour et il pourrait m'aider, mais il n'aimait pas l'idée de ne pas me voir concentrée sur la famille."

      "D'un autre côté, je pense que l'indépendance est vitale. Mauro essaie sans cesse de me reconquérir. L'autre jour, il est venu me chercher à l'aéroport avec une voiture pleine de fleurs et m'a emmenée dîner en me disant : "Je n'abandonnerai pas. Cependant, je sais déjà que si nous nous remettons ensemble et que je reçois une nouvelle offre, tout recommencera."

      Reste juste à présent à savoir quel type de rôle lui était proposé....


      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      12 commentaires
      2,9k vues
    15. Porto de Conceiçao en huitième : formation et précédents. Méfions-nous de Taremi !

      Le tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des champions a eu lieu aujourd'hui à Nyon. L'Inter a tiré le Porto de Conceiçao.
       
      Résultats en C1
      L'Inter a tiré le Porto de Conceiçao qui s'est classé premier du groupe B avec 12 points. Voici les résultats des Portugais dans le groupe de la Ligue des Champions :
      Atlético Madrid-Porto: 2-1
      Porto-Club Bruges: 0-4
      Porto-Bayer Leverkusen: 2-0
      Bayer Leverkusen-Porto: 0-3
      Club Bruges-Porto: 0-4
      Porto-Atlético Madrid: 2-1.
       
      Formation
      Le Porto de Conceiçao joue habituellement en 4-3-3. Diogo est entre les poteaux. Pepe et Sanusi sont les deux latéraux avec Fabio Cardoso et David Carmo pour compléter la défense. Au milieu, nous avons Uribe, Otavio et Estaquio. Enfin, Taremi, Evanilson et Galen sont les deux avants.
       
      Mehdi Taremi le bombardier
      L'Iranien a déjà marqué 5 buts dans cette Ligue des champions en 5 matchs disputés jusqu'à présent. Un but toutes les 88' pour l'attaquant de Porto. Deux des cinq buts ont été marqués par des penalties, Taremi a également fait deux passes décisives dans le groupe. D'autre part, Taremi a marqué six buts dans le championnat portugais en 12 matchs joués.
       
      Sergio Conceiçao l'entraîneur
      L'entraîneur, ancien joueur de l'Inter, est à la tête de Porto depuis 2017. A la tête des Lusitaniens, il a remporté trois championnats du Portugal, une Super Coupe et deux Coupes du Portugal.
       
      Les précédents avec l'Inter
      Il y a eu 4 matchs entre l'Inter et Porto, tous en Ligue des champions. En 2005, l'Inter a battu les Portugais en huitièmes de finale, faisant match nul 1-1 à l'extérieur puis s'imposant 3-1 à domicile. La saison suivante, les deux équipes se sont à nouveau affrontées dans les groupes, l'Inter a perdu 2-0 à l'extérieur, puis s'est imposé 2-1 au Meazza.
       
      Traduction alex_j via FCInter1908.

      3 commentaires
      1,5k vues
    16. Simone Inzaghi : "Nous allons donner du rêve à nos fans !"

      L'Inter affrontera Porto en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Voici les mots de Simone Inzaghi.
       
      "Pour la deuxième année consécutive, nous jouerons les huitièmes de finale. L'Inter est enfin de retour pour jouer des matchs aussi importants en Europe, et avec continuité. Ce seront deux matches magnifiques, dans deux stades pleins et devant un public spécial, digne d'une telle compétition. On respecte Porto car c'est une équipe qui se porte bien en Ligue des champions depuis des années. L'entraîneur est Sérgio Conceição, mon coéquipier à la Lazio depuis des années, je le connais très bien."
       

       
      "Notre objectif est d'aller jusqu'au bout et de donner un rêve à nos supporters; disputer les quarts de finale de la Ligue des champions après un long moment. Ce ne sera pas facile du tout, il va falloir travailler pour être prêt pour une double confrontations où les détails feront la différence. Ce seront deux magnifiques matchs, nous serons prêts."
       
      Traduction alex_j via le site officiel.

      17 commentaires
      1,6k vues
    17. Javier Zanetti : "J’ai le plus grand respect pour Porto"

      Pour certains Simone Inzaghi est un entraineur qui a du cul, d’autres voient en Porto le meilleur tirage possible parmi les différentes têtes de série, toutefois Javier Zanetti, le Vice-Président de l’Inter et Parrain d'Internazionale.fr s’est voulu bien plus respectueux et nuancé dans ses propos, vis-à-vis du club entraîné par l’ancien de la maison: Sergio Conceiçao.
       
      A Mediaset

       
      "Ce sont toujours des rencontres difficiles, il faut avoir le plus grand respect pour tous les adversaires. Je connais bien Porto qui est entrainé par mon ancien équipier Sergio Conceiçao. L’état de forme avec laquelle l’équipe se présentera en février comptera énormément. Nous allons préparer les rencontres de la meilleur des façons possible, comme en phase de groupe où nous avions obtenues tant de bonne réponses."
      "A présent, il nous reste deux matchs avant l’arrêt du championnat, et nous nous devrons de le reprendre de la meilleure des façons: Nous devrons trouver de la continuité et de l’équilibre en championnat. Et je suis déçu pour la défaite d’hier, avec une telle première période, le résultat à la pause aurait dû être tout autre. La Juventus a marqué à sa première occasion, nous devons travailler sur les détails et nous améliorer."
      "C’est un tirage au sort que l’on observe avec énormément de confiance, ce n’était pas simple de passer la phase de groupe et nous l’avons fait avec conscience et maturité, nous travaillerons de la meilleure des façons pour parvenir à passer ce tour."
       
      Skriniar ?
      "Nous sommes en pleine discussion, il y a des bonnes bases pour aller de l’avant, j’espère que cela se résoudra le plus vite possible, car nous en ressortirons tous heureux."
       
      A Sky Sport

       
      "Je suis toujours d’un naturel optimiste, surtout lorsque les choses se corsent. J’ai le plus grand respect pour Porto, s’il est arrivé premier, cela veut dire qu’il a fait de belles prestations. Je connais bien Conceiçao qui réalise de l’excellent travail, je l’ai vu à l’œuvre face à l'Atletico Madrid, et son équipe joue bien avec des joueurs intéressants. Quant à nous, nous travaillerons au mieux pour cette double confrontation, j’espère que nous serons en forme lorsqu’elles se présenteront."
       
      Sous-évaluer Porto ?
      "Non, je sais très bien comment défend l’Atletico et Porto s y ’est créé tellement d’occasions. Ce seront des rencontres très difficiles et il faudra les préparer de la meilleure des façons: Ils sont très dangereux au milieu."
      "Lorsque tu fais partie d’une équipe, tout se doit de fonctionner et j’estime que nous encaissons trop de buts, nous devons encore énormément travailler sur cela. Hier, nous avons eu nos occasions pour avoir l’avantage en première période, ensuite la rencontre s’est compliquée : Nous devons faire preuve de continuité, avoir de l’équipe, nous travaillons sur cela."
      "Je m’attendais à tomber sur Chelsea, mais ça me va bien : Porto est une équipe pour laquelle il faut avoir le plus grand respect , ils se créent tant d’occasions."
       
      Le Saviez-Vous ?

       
      A Appiano Gentile, les joueurs ont accueilli avec une certaine satisfaction le tirage au sort: "Il y a cependant la certitude que, contrairement aux dernières fois, ils feront face à un adversaire "jouable", avec lequel l'Inter peut se mesurer et avec lequel ils ne seront pas des outsiders. Le mot, comme toujours, passera sur le terrain. Rendez-vous en février." nous relaye Sky Sport
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      4 commentaires
      1,2k vues
    18. Ligue des Champions: C'est Porto!

      Ce lundi 7 novembre 2022 s'est tenu le tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Si de nombreux Colosses étaient à craindre, mis à part le Bayern de Munich déjà joué dans la phase de groupe, l'Inter a hérité de Porto!
       

       
      Bon à savoir:
      Les équipes ayant terminée à la première place recevront au match retour, l'Inter jouera donc la première manche au Stade Giuseppe Meazza. Si le calendrier n'est pas encore tombé, les matchs aller sont prévu pour les mardi 14 et mercredi 15 février ou pour les mardi 21 et mercredi 22 février 2023 à 21h00. Les matchs retour auront lieu soit les mardi 7 et mercredi 8 mars ou pour les mardi 14 mars et mercredi 15 mars 2023 à 21h00!
         
      Quel est votre avis sur ce tirage au sort ?
       
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      21 commentaires
      1,7k vues
    19. Ligue des Champions : Bayern 2 - 0 Inter

      Munich - Des buts de Pavard et Choupo-Moting décident du match à l'Allianz Arena.
      L'Inter est entrée sur le terrain à Munich avec Darmian dans l'arrière-garde à trois, Bellanova et Gosens sur les côtés et Asllani au milieu de terrain, Gagliardini et Correa étant également titulaires. Les Nerazzurri se sont montrés brillants en début de match, même si la pelouse s'est avérée problématique pour tous les joueurs, avec beaucoup de glissades.
      Comme cela a souvent été le cas ces derniers temps, Nicolò Barella s'est montré menaçant en attaque dans les dix premières minutes. En effet, le milieu de terrain italien a eu deux occasions de but, sa première étant sauvée par Ulreich et sa seconde étant bloquée par les bras de Mané. L'Inter a fait appel pour un penalty et l'arbitre s'est rendu sur le moniteur de la VAR. Verdict : pas de penalty. Tout compte fait, avec ces deux occasions, plus une autre occasion en or pour Lautaro à la 27ème minute, les Nerazzurri auraient pu avoir l'avantage pendant la première demi-heure, même si Kimmich s'est fait remarquer par ses tirs de loin. Les hommes d'Inzaghi mettaient en place de belles actions sur les ailes, et Bellanova semblait particulièrement vif.
      Juste après le raté d’El Toro, n'ayant pas réussi à convertir un centre à ras de terre de Gosens, le Bayern prenait l'avantage à la 32ème minute : Pavard se libère des attentions de Lautaro Martinez et reprend de la tête un corner venu de la droite. Ce but a permis aux hôtes de jouer avec une réelle sérénité et de tirer le meilleur parti de la vitesse de Coman et Mané.
      L'Inter, cependant, n'allait pas accepter la défaite et cherchait à égaliser. Gagliardini avait une tentative timide après avoir piqué le ballon sur les orteils de Correa dans la surface, tandis qu'Acerbi voyait son but refusé pour hors-jeu. De nombreux changements étaient effectués et l'un des remplaçants doublait l'avantage des Allemands, à savoir Choupo-Moting, qui décochait une frappe du droit imparable qui finissait dans la lucarne (72'). Après le deuxième but du Bayern, Inzaghi a fait entrer Valentin Carboni pour ses débuts en Ligue des champions.
      À ce stade, le match est pratiquement terminé. Malgré les efforts de Dzeko, qui était excellent après son entrée en jeu à l'heure de jeu. Le Bosniaque était à deux doigts d'inscrire un but de consolation à la 93ème minute, mais Ulreich s'interposait pour le contrer.
      C'était le dernier effort de l'Inter dans un match sans importance pour le classement du groupe, mais qui a vu le Bayern réaffirmer sa domination. Les Nerazzurri ont toutefois montré de nombreux signes prometteurs et se tournent désormais vers leur prochain match de championnat contre la Juventus.
       
      Tableau récapitulatif
       
      Buteurs : 32' Pavard, 72' Choupo-Moting
      Bayern Munich (4-2-3-1) : 26 Ullreich ; 40 Mazraoui (42 Musiala 66'), 5 Pavard, 2 Upamecano (19 Davies 46'), 44 Stanisic ; 6 Kimmich, 18 Sabitzer ; 11 Coman (14 Wanner 76'), 38 Gravenberch, 17 Mané (7 Gnabry 66') ; 13 Choupo-Moting (39 Tel 73').
      Remplaçants : 35 Schenk, 8 Goretzka, 36 Janitzek, 37 Marusic, 46 Ibrahimovic.
      Entraîneur : Julian Nagelsmann.
       
      Inter (3-5-2) : 24 Onana ; 36 Darmian, 6 De Vrij (37 Skriniar 76'), 15 Acerbi ; 12 Bellanova, 23 Barella (20 Calhanoglu 60'), 14 Asllani, 5 Gagliardini (22 Mkhitaryan 60'), 8 Gosens ; 10 Lautaro (9 Dzeko 60'), 11 Correa (45 Carboni 76').
      Remplaçants : 1 Handanovic, 21 Cordaz, 2 Dumfries, 32 Dimarco, 42 Curatolo, 47 Fontanarosa, 95 Bastoni.
      Entraîneur : Simone Inzaghi.
       
      Avertis : Sabitzer (BM), Gosens (I), Kimmich (BM), Stanisic (BM), Carboni (I).
      Temps additionnel : 4' - 3'.
       
      Arbitre : Kružliak (SVK).
      Assistants : Hancko, Pozor (SVK).
      Quatrième arbitre : Ocenáš (SVK).
      VAR : Higler (NED).
      Assistant VAR : Millot (FRA).
       
      Résumé du match
       
       
      Classement du Groupe C

       
      ®Oxyred – Internazionale.fr via Inter.it

      4 commentaires
      1,2k vues
    20. Champions League, Inzaghi : "Nous voulons jouer un match sérieux et organisé"

      Munich - Après le succès contre le Viktoria Plzen qui a permis à l'Inter de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, les Nerazzurri clôtureront ce mardi 1er novembre les défis du groupe par un match contre le Bayern Munich, premier du groupe C. À la veille du match à l'Allianz Arena, voici les déclarations de Simone Inzaghi :
       
      Par rapport au match aller, comment l'équipe a-t-elle réellement changé ?
      "Par rapport à début septembre, quand nous avons joué le match aller, nous sommes dans un meilleur moment, l'équipe a grandi en condition, tout comme les joueurs. Le match de demain est un match qui ne compte pas pour le classement mais un défi dans un beau stade contre l'une des meilleures équipes d'Europe. Nous voulons jouer un match sérieux et organisé, en sachant qu'il y aura des difficultés car nous trouvons une équipe forte avec un effectif profond, nous trouverons un adversaire en forme".
       
      Combien de changements prévoyez-vous de faire demain ? L'état de Lukaku ?
      "Lukaku a eu un petit problème avec sa cicatrice lors du match de samedi, il y a eu une déclaration, il devra se reposer quelques jours et sera réévalué à la fin de la semaine. C'est dommage parce qu'il donnait tout ce qu'il pouvait, mais nous espérons qu'il pourra revenir avant la pause, Brozovic nous espérons qu'il pourra revenir dimanche, D'Ambrosio aussi s'est arrêté, il a serré les dents pendant 30/40 jours mais il a dû s'arrêter et jusqu'à après la pause nous ne l'aurons pas, nous allons essayer de le faire revenir du mieux que nous pouvons."
       
      Dans quelle mesure le match de dimanche peut-il influencer les choix de demain ?
      "Nous savons quel match nous avons le dimanche mais nous sommes habitués, quelque chose va changer mais pas trop. Nous avons fait un peu de terrain aujourd'hui, plus dans la salle vidéo, l'équipe donne de très bonnes réponses en ce moment."
       
      Y aura-t-il également un renouvellement dans les buts ?
      "Le gardien qui jouera est Onana, Handanovic n'est pas disponible pour demain, puisque nous serons de retour il va travailler pour être disponible pour dimanche. Quant à l'attaque, Dzeko a pris un coup mais je pense qu'il est disponible, je l'évaluerai demain, Correa et Lautaro vont bien et il y a Carboni et Curatolo qui peuvent nous donner un coup de main peut-être dans le match."
       
      Demain, j'imagine qu'Asllani jouera, sera-t-il l'occasion d'oublier l'incident avec Barcelone ?
      "Au-delà de l'épisode, Asllani grandit beaucoup, demain je pense que ça pourrait être le bon match pour lui ainsi que pour ses autres coéquipiers."
       
      ®Oxyred – Internazionale.fr via Inter.it

      5 commentaires
      1,2k vues
    21. Ex-Interiste : "Antonio Conte peste contre la VAR et voit rouge"

      Antonio Conte se plaint de la VAR après un but de Kane annulé.
       
      Un but annulé pour Harry Kane juste sur la route de la conclusion du match. Ainsi Tottenham a été stoppé sur un match nul par le Sporting Lisbonne et n'est pas encore qualifié pour les huitièmes de la Champions League. Antonio Conte a également été expulsé en fin de match pour protestations véhémentes. Et sur les micros de BT Sport, il ne mâche pas ses mots. Florilège.
       

       
      "Je pense que la balle était devant Kane et le but était valable. Je ne comprends pas la ligne qu'ils ont tracée. C'est très difficile de commenter cette décision. La VAR fait beaucoup de dégâts. Je voudrais voir si dans un autre stade d'une grande équipe ils seraient capables d'annuler ce genre de but. Je vois tellement d'injustices. Je n'aime pas ce type de situation. La deuxième mi-temps a été positive et nous avons joué avec une grande intensité."
      Sacré Tonio, toujours le même!
       
      Traduction alex_j via FCInterNews.

      9 commentaires
      1,5k vues
    22. Simone Inzaghi: "Nous voulions réaliser une très grande phase de groupe et nous sommes allés au-delà de nos attentes!"

      Simone Inzaghi s’est livré en conférence de presse, mais également à Sky Sport, Amazon Prime et Inter TV suite à la qualification "inattendue" de l’Inter en huitième de finale de la Ligue des Champions avec une journée encore à disputer dans le Groupe de la Mort
       
      Simone à Inter TV

       
      "C’était une rencontre jouée sérieusement, bien organisée, nous savions ce qu’il y avait en jeu ici. Je dois féliciter les garçons, ils ont réalisé une phase de groupe incroyable. Cela nous apportera de l’auto-estime pour les prochains match et c’est juste de profiter de ce succès devant nos Tifosi. Dès demain, nous penserons à la prochaine rencontre. C’était un match où nous avions tout à perdre, dont l’issue était à l’avance connue. En Ligue des Champions, tu dois aborder toutes tes rencontres de la meilleure des façons."
      "J’applaudis nos garçons qui ont réalisé une grande rencontre : L’équipe a interprété les différentes périodes de celle-ci de la meilleure des façons : Lorsqu’il fallait attaquer nous le faisions bien, de même lorsqu’il fallait défendre.
       
      Lukaku?
      "C’est un Homme important qui nous a énormément manqué, je suis content aussi bien pour lui que pour Gaglia qui était aussi forfait. J’attends à présent Brozo, il ne reste plus trop à attendre. Lorsque tu as tout le monde à ta disposition, tu te dois ensuite de faire les bons choix."
       
      Simone en conférence de presse

       
      "Lukaku sera extrêmement important, nous l’avions perdu durant deux mois, c’est un joueur important connu de tous, il revient en forme et il a une envie folle, pendant que dans le même temps, les autres donnent tout : Je suis content pour Correa qui a délivré une délicieuse passe décisive, Lautaro a réalisé un match extraordinaire et Dzeko a été génial dans la gestion du ballon et pour nous permettre de remonter. J’ai toujours dû jouer avec deux attaquants, à présent je devrai être bon pour les choisir."
      "Marotta avait dit ce soir que nous pourrions réaliser un petit rêve après un tel tirage au sort : Nous avons été excellent et, pour la seconde année de suite, nous sommes en huitième de finale avec une journée encore à jouer. Je suis content pour les garçons, pour le Club et pour les Tifosi : Voir un Meazza comme ça, c’est si beau. En Ligue des Champions, les garçons ont fait quelque chose de totalement inattendu! : Nous avons tous remonté les manches pour toucher le Bayern et Barcelone et  Cette qualification doit nous apporter énormément d’auto-estime, nous avons atteint le premier objectif de notre saison, nous l’avons atteint avec des prestations toujours plus performantes."
      "En championnat, nous avons du retard, mais j’estime que nous travaillons pour le réduire, je suis confiant et j’ai de l’espoir avec le retour des joueurs blessés qui vont me venir en aide : Nous devrons fournir de derniers efforts jusqu’à la trêve, nous avons réalisé une emprise qui te donne de l’estime en toi, c’est juste d’en profiter en ce moment, ensuite nous serons à nouveau de retour ici pour le championnat, nous devrons nous réorganiser pour faire face à une rencontre importante face à la Sampdoria."
      "Dimarco et Bastoni ont été excellent et parler de Perisic ne me va pas : Ils ont été excellent, Gosens est en reprise continue. En ce moment, Dimarco et Bastoni, qui ont été écarté face à la Salernitata pour choix technique et à Florence car ils avaient quelques pépins, ont réalisé un excellent match. J’ai vu une équipe qui avait tout à perdre dont on attendait d’elle une victoire attendue, et nous avons été très bon sur le terrain, les gars ont été très sérieux pour remporter une rencontre fondamentale."
       
      Steven Zhang?
      "J’ai d’excellents rapport avec le Président et nous allons de l’avant depuis le jour de ma signature, il y a une très grande estime réciproque, et elle s’est renforcée entre nous car nous traversons une période importante. Je sais ce que représente la Champions pour l’Inter, je voulais lui offrir une suite à ce que nous avons vécu l’année dernière : Nous avons donné de très belle satisfaction au club et au Tifosi qui ont été ce soir, notre véritable moteur."
       
      Simone à Sky Sport

       
      "Je suis très fier de mes joueurs, pour le club et pour ces merveilleux tifosi. Lors du tirage au sort, nous n’étions pas heureux, mais nous avions de l’espoir. Nous avions la possibilité de couronner ce petit rêve et nous y sommes parvenu. C’est juste de profiter de la soirée ce soir car cela fait deux saisons de suite que nous nous qualifions pour les huitième de finale de la Ligue des Champions, c’est quelque chose qui n’était plus arrivé depuis longtemps à l’Inter."
      "Je suis heureux pour mes garçons qui ont réalisé un match sérieux, ordonné, dans lequel nous avions tout à perdre mais notre équipe a fait preuve de maturité. Ce type de match est difficile à jouer, dans le passé nous en souffrions, et déjà lors du match aller nous avions fait preuve de maturité. Nous ne pouvions également pas laisser s’échapper cette possibilité après les deux rencontres face au Barça."
       
      Le Championnat ?
      "En ce moment, profitons de ce résultat, dans 48 heures, nous serons de nouveau sur le terrain. Nous savons que nous avons du retard mais nous allons chercher à nous relancer via le retour des joueurs importants et à coup de victoire."
       
      Lukaku?
      "Je suis très heureux pour lui et pour Correa avec sa passe décisive, je suis content pour Lautaro qui dimanche avait été extraordinaire et qui ce soir aurait mérité de marquer. Dzeko, au-delà des deux buts qu’il a inscrits a été l’auteur d’un match extraordinaire. Ce sont des signaux excellent et nous avons atteint notre premier objectif, nous allons de l’avant avec confiance."
       
      Simone à Amazone Prime

       
      "Nous avions l’espoir de nous qualifier dans un groupe extrêmement difficile : Barcelone et le Bayern sont extrêmement fort, mais nous avions de l’espoir. Nous voulions réaliser une très grande phase de groupe et nous sommes allés au-delà de nos attentes, je dois vraiment encenser les joueurs."
      "Je suis satisfait du jeu exprimé, nous avons atteint le premier objectif de la saison en parvenant à réaliser quelque chose de spécial. Le début face au Bayern était très dur, mais nous avons grandi de match en match, surtout lors de la double confrontation face à Barcelone: C’est une récompense pour le Club et pour nos merveilleux Tifosi."
       
      Çalhanoğlu Play-Maker
      "Il réunit la qualité et la quantité, l’année passée, il était discret à ce poste. Asllani s’exprime très bien, mais nous étions dans une période vraiment délicate et j’ai retesté Hakan qui s’améliore continuellement."
       
      Les retours importants
      "Lorsque Brozovic et Lukaku seront de retour à plein régime, nous serons dans de bonne conditions, car nous jouons tous les trois jours et j’aurais plus de choix et de possibilité pour alterner. C’est une période de match très rapproché, et ce ne sera pas facile de les mener tous à bon terme."
       
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      2 commentaires
      1,4k vues
    23. Steven Zhang : "L’Inter ne sera pas en vente tant que j’en serai le Président"

      Steven Zhang s’est livré à Sky Sport suite à la qualification de l’Inter en huitième de finale de la Ligue des Champions : "L’entraîneur est Top, très résilient face aux difficultés, des difficultés qu’il s’est montré capable de surmonter. Nous avons tous vu la qualité de notre équipe et de l’entraineur."
       

       
      La prolongation de Skriniar ?
      "Chaque année, tous doivent savoir que je cherche à améliorer le noyau et cet été, nous avons fait de notre mieux pour permettre à l’équipe d’être encore plus compétitive. Skriniar est un joueur incroyable et il sait lui-même à quel point je souhaite qu’il reste, je suis confiant sur le fait que nous parviendrons à le conserver."
       
      L’Inter est-elle en vente ?
      "Ces dernières années, le Club a toujours été au centre de ces spéculations. Nous devons nous concentrer seulement sur nous-même, je n’échange avec aucun investisseur et le club ne sera pas en vente tant que j’en serai le Président."
      "Aujourd’hui, c’est la preuve du travail que nous avons réalisé: Les Tifosi, comme moi, désirent le meilleur pour le club. J’aimerai que nous fassions tous encore mieux pour nous améliorer, et ce soir, avec cette qualification et avec ce que nous avons vécu lors des 18 derniers mois écoulés, des mois durant lesquels nous avons remporté trois trophées, quelque chose qui n’était d’ailleurs plus arrivé depuis des années, nous avons la preuve que nous avons pris les bonnes décisions."
      "Je travaille quotidiennement avec fermeté afin de faire de mon mieux, nous ne sommes jamais satisfaits et nous voulons toujours nous améliorer. Aujourd'hui, nous avons montré que nous sommes une équipe gagnante sur et en dehors du terrain. Je dédie cette victoire aux Tifosi :  Tous les gens qui nous soutiennent, nous critiquant peut-être parfois, veulent toujours, comme moi, le bien de notre club. Je dédie aussi cette victoire à toutes les personnes qui travaillent autour de moi et à ma famille qui me soutient."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      8 commentaires
      1,2k vues
    24. Rivaux : "Comme le téléphone, Xavi et Laporta pleurent... et les supporters aussi"

      Xavi Hernandez et Joan Laporta expriment leurs regrets, ou pleurent, après l'élimination du Barça de la Champions League.

       
      Pour lavanguardia.com, Xavi Hernandez a analysé la défaite 3-0 contre le Bayern Munich et l'élimination de la Ligue des champions.
      "Le Bayern était plus fort à bien des égards. Nous n'étions pas à leur niveau. Ils étaient meilleurs, c'est clair. Nous n'avons pas bien jouer. L'élimination nous a frappé psychologiquement mais il est temps de récupérer et de continuer. La saison ne se termine pas en octobre, il est temps de déconnecter puis de se reconnecter pour les autres compétitions. C'était un mauvais coup, nous avions un groupe vraiment compliqué et tout nous est arrivé, la compétition était cruelle."
       
      Joan Laporta montre ses regrets lors de la conférence de presse après la défaite à domicile contre le Bayern Munich.
      "Malheureusement, le miracle ne s'est pas produit. Nous devons remercier les supporters car dans un match très difficile, ils ont encouragé les joueurs et l'équipe (des supporters ont quitté le stade à la mi-temps, ndlr). Nous avons les meilleurs supporters du monde des clubs. Un match émotionnellement difficile à jouer après avoir vu le match de l'Inter tous ensemble. Ce match a été une torture pour nous. Maintenant, nous devons regarder vers l'avenir, nous avons encore la Liga et d'autres compétitions. Nous savions que dans cette période de construction, il y aurait des hauts et des bas. Nous devons continuer à grandir chaque jour. Le Bayern est une équipe consolidée et puissante, l'une des meilleures d'Europe. De plus, rien n'était fini et ils ont su jouer détendu et risquer jusqu'à la fin."
       
      Traduction alex_j via FCInterNews.

      5 commentaires
      1,2k vues
    25. Officiel: L'Inter se qualifie en huitième de finale!

      En effet, après explosé le Viktoria Plzen sur le score de  4-0 via  un doublé signé Edin Dzeko et un but de Romelu Lukaku, l'Inter se qualifie, avec une journée encore à disputer, pour les huitième de finale de la Ligue des Champions.
       

      Disponible exclusivement sur vos différentes consoles de jeu!
       
      L'Inter propulse de la sorte le Fc Barcelone de Xavi en Europa League, lui qui sera en charmante compagnie avec la Juventus!
      Les réactions d'après-match et le résumé de celui-ci suivront très prochainement!
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      33 commentaires
      1,9k vues
    26. Marco Materazzi à InterTV : "Si j'étais Xavi..."

      Invité aux micros d' Inter TV lors de l'avant-match Inter-Viktoria Plzen, Marco Materazzi présente le match décisif pour la qualification en huitièmes comme suit.
       
      "J'ai dit qu'il fallait faire le match contre Barcelone et on l'a fait! Maintenant on a pour terminer le travail. On a ravivé l'enthousiasme avec la victoire contre les blaugrana au Meazza. Certains joueurs comme Barella et Lautaro se sont remis en ordre de marche après ce match et l'équipe les a suivis."
      "À mon époque, les gens vous poussaient peut-être moins, à partir des quarts de finale je dirais. Mais maintenant, il y a toujours 65 000 à 70 000 spectateurs et c'est une bonne chose pour ceux qui prennent le terrain en marche dès le départ."
      "Aujourd'hui, dans le football, il n'y a pas d'équipes qui viennent prendre trois buts comme ça. Donc nous devrons jouer Inter à domicile. Si nous jouons Inter, il ne devrait pas y avoir de problèmes. Si j'étais à Xavi, je penserais à Barcelone et non à l'Inter! Il y a déjà trop pensé."
       
      Traduction alex_j via FCInterNews.

      3 commentaires
      1,4k vues
    27. Le Fc Barcelone et Xavi Hernandez vont regarder Inter-Plzen !

      En effet, si Gerard Piqué risque bien de se retrouver à porter un maillot faisant la publicité de son ex suite à des accord convenus entre Shakira et Spotify, son club a lui décidé de se flageller en décidant de regarder la rencontre du Giuseppe Meazza opposant l’Inter au Viktoria Plzen:
       
      Révélation de la Gazzetta Dello Sport

       
      " "Être tous ensemble pour soutenir Viktoria"- C’est ce que feront les joueurs du Fc Barcelone cet après-midi, eux qui seront réuni devant un téléviseur placé pour l’occasion dans le Vestiaire du Nou Camp."
      "En temps normal, Xavi convoque toujours les siens dans un hôtel proche du stade mais cette fois-ci, il a changé sa routine : Les joueurs arriveront directement au Stade depuis leur domicile bien avant le coup d'envoi et assisteront à la rencontre entre l'Inter-Viktoria, pour ensuite passer à la préparation de leur rencontre face au Bayern Munich."
      "Une rencontre qui pourrait bien n’avoir aucun sens au niveau sportif étant donné que si les Nerazzurri gagne, le Fc Barcelone sera propulsé en Europa League avant même d’avoir foulé la pelouse."
       
      Si tel est le cas, pensez-vous à  un 8-2 bis ?
       
      PHOTO DE L'ARTICLE : FCIM PICTURES
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      13 commentaires
      1,4k vues
    28. Un petit pactole en cas que qualification !

      En effet, l’Inter peut se qualifier dès ce soir pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, "à la surprise générale" tant le coefficient de difficulté est extrêmement élevé en cette phase groupe avec le Champion allemand, le Bayern de Munich et un Fc Barcelone qui s’est retrouvé sous Xavi Hernandez
       
      Révélation de Calcio&Finanza

       
      "En se qualifiant, en plus de l’aspect sportif, il y a lieu de se soucier positivement de l’aspect économique. En poursuivant dans le tournoi et outre les primes garanties par l’Uefa, il y a lieu de prendre en considération la recette du stade. Le tout pourrait donc s’élever entre 5-6 millions d’euros pour les huitième de finale."
       
      La phase de groupe
       
      "On sait que pour la participation à la phase de groupe, que  les Nerazzurri ont déjà perçu 15,64 millions d'euros, une somme qui restera toujours la même jusqu’à la saison 2023/24, tandis que sur le plan du Classement Historique, l'Inter a déjà empoché près de 16 millions d'euros."
      "En ce qui concerne le Market Pool, la première partie qui a été attribuée en fonction du classement en Serie A 2021/22, a vu l’Inter percevoir 6 millions d'euros et il s’agit de la seconde somme la plus importante parmi les équipes italiennes participantes, après le Milan. En ce qui concerne sa deuxième partie, la somme minimale en cas d’accession en huitième de finale est estimée à 4 millions d'euros."
       
      L’accession en huitième

       
      "En plus des fonds déjà susmentionné, avec très certainement un Market Pool revu à la hausse, il faut prendre en considération les primes liées aux performances en phase de groupe et, en cas de succès face au Viktoria Plzen, l'Inter percevra 9,33 millions d'euros. Il est important de noter que les matchs nuls doivent encore être ajouté et 9,6 millions d’euros supplémentaires proviendront des huitièmes de finale."
      Enfin, l'amende infligée par l'UEFA pour violation du fair-play financier doit être soustraite du total. Il s'agit d’une somme de 4 millions d'euros que l'Association européenne de football a décidé de retenir sur les primes de compétition des clubs sanctionnés pour la saison en cours."
      "Pour l’heure et dans l’attente des résultats face au Viktoria Plzen et face au Bayern de Munich, l'Inter devrait au moins percevoir 56,5 millions d'euros en atteignant la phase à élimination directe."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      5 commentaires
      1,4k vues
    29. Henrik Mkhitaryan : "Ce n'est pas encore l'Inter que nous voulons. Demain, le match le plus important du groupe!"

      Henrikh  Mkhitaryan est le joueur qui s'assoit aux côtés de Simone Inzaghi en conférence de presse d'avant match contre le Viktoria Plzen. Voici les propos du milieu de terrain arménien.
       
      Où peut aller cette Inter ?
      "Nous voulons monter le plus loin possible, il y a encore place à l'amélioration car ce n'est pas encore l'Inter que nous voulons. Nous devons travailler davantage avec toute l'équipe, il y a un grand potentiel et nous ne sommes pas satisfaits de cela."
       
      Sur le groupe de la Ligue des champions et la possible qualification. Qu'est-ce que cela signifierait de passer dans ce groupe ? 
      "Nous ne sommes pas encore passés, il reste deux matchs. Au début, personne ne croyait en nous car le groupe était difficile. Mais nous avons cru en nous et avons montré qu'avec cette équipe nous pouvons atteindre les objectifs que nous voulons. C'est celui de demain."
       
      Vous avez écrit sur Instagram après Sassuolo "le début du retour". Dans quel aspect avez-vous le plus progressé ?
      "Ce que nous écrivons sur Instagram est pour les réseaux sociaux, ce n'est pas ce que nous pensons. Après Barcelone, j'ai dit que nous avions tourné la page, nous savions que nous ferions mieux match après match. Contre Sassuolo, c'était difficile de gagner. Au Camp Nou tout le monde a vu ça on voulait gagner. Demain, c'est le match le plus important du groupe, plus encore que la double confrontation avec Barcelone. Il faut être parfait."
       
      Maintenant tu réagis toujours après les buts de tes adversaires, qu'est-ce qui a changé ?
      "Je ne suis que 4 mois à l'Inter, je ne sais pas comment c'était avant. Je peux dire qu'on s'est parlé et on a compris qu'il faut jouer jusqu'au bout. Peu importe ce qui se passe pendant le match, il y a 95 minutes et non 90. C'est arrivé aussi à Florence, après le 3-3, on n'a pas lâché ni baissé la tête. On s'est dit que c'était le match de notre vie, j'ai tiré après que Dzeko ait pris le ballon, sachant que Barella me le donnerait."
       
      Qu'est-ce que Lukaku vous apportera de plus ?
      "C'est un joueur très important, on l'attend comme Brozovic. On a besoin de tout le monde, il n'y a pas que les 11 titulaires. J'espère qu'avec son tempérament il va nous donner beaucoup. C'est un joueur avec l'envie de gagner et marquer des buts."
       
      Quelle erreur ne faut-il pas commettre ?
      "Les risques sont toujours là. La seule chose que nous devons faire est de jouer notre jeu. Il n'y a pas de matchs faciles, chacun cache des difficultés. Nous voulons gagner et aller en huitièmes."
       
      Comment voyez-vous la progression d'Asllani ?
      "L'entraîneur a trouvé la solution sans Brozovic, nous essayons de nous aider. Asllani a un grand potentiel, à mon avis il a une grande envie d'étudier et de s'améliorer. Nous l'aidons car nous savons que nous avons besoin de tout le monde."
       
      Pourquoi en êtes-vous arrivé si tard à la quadrature du cercle ?
      "Toutes les équipes ont des hauts et des bas. Nous avons mal commencé. Maintenant nous sommes dans un haut et nous voulons aller encore plus haut. La vie est comme ça, maintenant nous trouvons notre jeu. Il n'y a pas de place pour les erreurs, donc nous voulons gagner chaque match sans faire d'erreurs." 
       
      Vous êtes un joueur polyvalent : où vous êtes-vous le mieux trouvé sur le terrain ?
      "Je me sens très à l'aise de jouer, peu importe où. Je me sens mieux près du but, mais j'aime aussi en tant que milieu de terrain parce que nous savons jouer en équipe. Il n'y a pas de différence en jouant aux côtés de Brozovic ou de Calhanoglu, nous nous comprenons très bien parce qu'ils sont bons."
       
      Comment vivez-vous cette expérience à l'Inter ? 
      "Je me retrouve très bien. Je remercie mes coéquipiers qui m'ont aidé dès le premier jour à me sentir chez moi. Je ne suis pas encore au niveau que je veux. Je dois travailler pour être au niveau que tout le monde connaît. Je sais que je peux faire encore mieux."
       
      Traduction alex_j via FCInterNews.

      3 commentaires
      1,5k vues
    30. Simone Inzaghi : "Demain ce sera une Finale"

      Veille de match contre le Viktoria Plzen. Simone Inzaghi s'est adressé devant FCInter1908. Voici ses mots.
       
       
       
      Introduction
      "En ce qui concerne les objectifs, au regard les joueurs que nous avons, nous devons progresser lors la phase de non-possession. Je ne parle pas seulement des défenseurs mais de toute l'équipe. Demain ce sera une Finale, on est dans les mêmes conditions que l'an dernier avec un groupe beaucoup plus difficile."
       
      Match facile ?
      "Absolument pas! L'année dernière la même situation avec le Shkhtar. Cette année, c'est la même chose, nous devons profiter de l'opportunité que nous avons. Gagner est important car cela signifierait avoir à faire avec le premier objectif de la saison." 
       
      Romelu Lukaku
      "S'il confirme l'entraînement d'hier il sera convoqué. Il travaille avec envie et enthousiasme. Il est en net regain. C'est très important pour nous, il a manqué deux mois mais les autres attaquants ont bien fait mais nous doit toujours s'améliorer."
       
      Attitude
      "Il y a une différence entre un match à domicile et à l'extérieur et l'année dernière il n'y en avait pas. Il va falloir travailler plus dur. Les buts encaissés sont différents, sur le second on aurait dû mieux couvrir le terrain. On a réagi timidement, on a vu et revu le troisième but et on ne doit pas l'encaisser."
       
      Renouvellement de Skriniar
      "J'ai la chance d'avoir de très bons managers qui y réfléchissent. On a d'autres joueurs dans la même situation que lui. Skriniar est en forte progression car il est sorti d'une mauvaise blessure et il a repris l'entraînement tard. Il est en forte progression mais il faut continuer. En tant qu'entraîneur, j'espère que les situations contractuelles pourront être résolues."
       
      Jugement
      "Nous sommes toujours jugés sur la base des résultats. Maintenant, je pense au match de demain. La qualification en huitième, le jour du tirage au sort, était impensable pour tout le monde, mais pas pour moi et pour le Groupe. Nous savons à quel point nous avons travaillé dur et nous espérons donner cette satisfaction."
       
      Coupe du Monde
      "Je vois tous les gars calmes, j'ai 7 joueurs qui vont aller en Coupe du monde, je les vois tous concentrés avec l'Inter en tête."
       
      Traduction alex_j via FCInter1908.

      7 commentaires
      1,5k vues
    31. L'Inter sera qualifiée si...

      En effet, condamnée avant-même le début de la phase de groupe à l'Europa League lors dur tirage au sort, l'Inter pourrait déjà se qualifier ce mercredi, en huitième de finale de la Ligue des Champions, soit avec une journée encore à disputer et  un match de gala en Bavière!

      Comment est-ce possible ?


      Pour se qualifier, l'Inter devra simplement s'imposer sur le Viktoria Plzen. Si les Nerazzurri n'y parviennent pas, il leur suffira de réaliser le même résultat que le Fc Barcelone qui accueillera le Bayern au Nou Camp.
      Avec des catalans qui auront déjà connaissance du résultat réalisé par l'Inter.

      ®Antony Gilles - Internazionale.fr

      14 commentaires
      1,9k vues
    32. Fabrizio Biasin : "La classe d'un joueur ne se mesure pas en nombre de buts"

      Dans les pages de Libero, Fabrizio Biasin a critiqué l'attitude de Cristiano Ronaldo la comparant à celle de son coéquipier et ancien joueur de l'Inter Christian Eriksen.
       

       
      "Manchester United contre Tottenham s'est joué l'autre soir. Beau match. Cela s'est terminé à 2-0 grâce à la belle performance du gardien Lloris. Mais là n'est pas le sujet. Le fait est qu'à quelques minutes de la fin, le joueur le plus célèbre du monde, Ronaldo, a décidé de sortir. Il en avait marre d'être sur le banc. Si ses coéquipiers 'dessinaient le foot', il avait mieux à faire; la douche, on suppose. Sur le même banc, soit dit en passant, se trouvait Christian Eriksen. Juste avant le match, il a croisé Antonio Conte, son ancien entraîneur à l'Inter. Rappelons qu'avant de le mettre titulaire, il l'avait un peu 'maltraité' avec des entrées à la dernière minute. Au moment où le Danois n'a pas dit 'bien', Mercredi, les deux se sont étreints. On les appelle des 'différences' : Cr7 restera toujours dans les mémoires comme un Dieu du ballon rond. Malheureusement pour la classe, eh bien, ça ne dépend pas du nombre de buts."
       
      Traduction alex_j via FCInter1908.

      3 commentaires
      1,1k vues
    33. Antonio Conte retrouve Christian Eriksen lors de United-Tottenham

      Retrouvailles entre Antonio Conte et Christian Eriksen capturées par les caméras lors de Spurs - United.
       
      Pour les fans de l'Inter, le match de Premier League entre Manchester United et Tottenham, terminé 2-0 en faveur des hôtes, était spécial. En effet, à Old Trafford, plusieurs anciens joueurs de l'Inter se sont rendus sur le terrain et sur le banc. Si l'ancien entraîneur de l'Inter, Antonio Conte, et notre ancien ailier , Ivan Perisic, n'ont pas souri à cause du résultat final, ce ne fut pas le cas pour l'entraîneur des Spurs et un autre ancien Nerazzurri, Christian Eriksen. Le Danois, à propos duquel le manager du Salento avait exprimé des mots mielleux, a été capturé par les caméras alors qu'il discutait et riait avec Conte.
       
       
      Traduction alex_j via FCInterNews.

      3 commentaires
      1k vues
    34. Xavi : "Nous devons penser que l'arbitre est honnête"

      S'exprimant en conférence de presse, Xavi est revenu sur les matches disputés contre l'Inter et le Real Madrid.
       
      "Nous avons joué avec nos idées. Au Bernabéu et aussi contre l'Inter, nous avons joué comme nous le voulions. Nous voulons être des protagonistes, plus près de la zone, avec une défense avancée. Parfois vous réussissez et parfois vous ne réussissez pas. En insistant, vous pouvez continuer à réussir."
      "Nous essayons de bien nous entraîner pour obtenir des résultats. On a les idées claires et les joueurs se sentent à l'aise."
      "Je me suis beaucoup plaint le soir d'Inter-Barcelone et ça n'a pas aidé. En fin de compte, c'est le jugement de l'arbitre et nous devons penser qu'il est honnête. Je pense toujours qu'en fin de saison, les erreurs et les avantages se compensent, se rééquilibrent. Voyons si la situation se rééquilibre."
       

       
      Traduction alex_j via FCInter1908.

      7 commentaires
      1,2k vues
    35. Tomas Roncero : "Je paye un voyage à Lourdes au Barça pour sa qualification en huitième de la Champions"

      Tomas Roncero, journaliste et fan du Real, raille Barcelone et évalue très sérieusement les chances de qualification pour les huitièmes de la Ligue des champions après la défaite et le nul contre l'Inter.
       
      Tomas Roncero a commenté la victoire du Clasico contre Barcelone, florilège.

       
      "Je n'ai pas célébré de manière aussi euphorique car nous devons regarder les faits. Les faits sont que Barcelone a une grande histoire mais la dure réalité, c'est qu'il s'agit désormais d'une équipe de Ligue Europa."
      "La qualification possible ? Oui, bien sûr, Lourdes est là pour ça! Je leurs paierai un voyage à Lourdes si l'Inter ne bat pas le prestigieux Vitkoria Plzen. Bien sûr, il y existe une possibilité et cette possibilité s'appelle un miracle. Mais c'est Barcelone lui-même qui s'est dit résigné, c'est le scénario le plus réaliste. Je n'ai pas tellement célébré la victoire contre Barcelone parce que nous ne sommes pas le Barcelone qui a gagné 0-4 l'an dernier et célébré cela comme un trophée. Je fête la Ligue des champions, je ne bats pas un club d'Europa League."
       
      Traduction alex_j via FCInter1908.

      3 commentaires
      1,4k vues
    36. UEFA Euro 2032 : Milan candidate !

      Milan est candidate pour accueillir l'Euro 2032. Le conseil municipal l'a acceptée lors de la dernière session.
       
      Milan est candidate pour accueillir l'Euro 2032, le conseil municipal ayant approuvé cette candidature lors de la dernière session. Ces derniers mois, la FIGC a officialisé son intention de désigner l'Italie pour accueillir les compétitions de l'UEFA Euro 2032. Selon la fédération, dix villes italiennes ainsi que de leurs stades respectifs sont impliqués: Milan, Rome, Naples, Bari, Palerme, Cagliari, Gênes, Bologne, Florence et Turin.
      Les compétitions se dérouleront entre Juin et Juillet 2032 et verront la participation de 24 équipes nationales européennes. Un dossier de candidature préliminaire sera envoyé avant le 17 Octobre 2022, soit demain. Il se concentre sur les aspects opérationnels, infrastructurels et économiques. En cas d'acceptation, le dossier de candidature final doit être soumis avant le 13 Mars 2023. Il se focalisera sur les aspects juridiques et toute information complémentaire. La procédure sera coordonnée par la FIGC. L'attribution définitive de l'Uefa Euro 2032 est prévue pour Septembre 2023.
       
      Traduction alex_j via FCinter1908.

      4 commentaires
      1,1k vues
    37. Qualification du Barça en huitième ? Peu d'espoir même si...

      Julio Salinas et Alfonso Perez Munoz s'expriment sur l'avenir du Barça, en particulier de celui de Xavi, qui s'annonce sombre, très loin de postuler à une quelconque place en Coupe du Monde.
       
      Julio Salinas , ancien attaquant barcelonais, ne mâche pas ses mots lorsqu'il définit la situation des Catalans en Ligue des champions après le match nul face à l'Inter qui laisse les hommes de Xavi avec un pied en Ligue Europa. Voici ses mots en marge du Desafio Nacex.
      Déception ou catastrophe ?
      "Une déception ou une catastrophe, vous choisissez le mot. Parce que je crois que tous les supporters du Barça avaient de grands espoirs pour cette équipe telle qu'elle se présentait cette saison. C'est très dur parce que nous sommes pratiquement en Ligue Europa. Pour une équipe comme celle-ci, qui s'est construite avec ces joueurs, qui est bien supérieure à l'Inter, être dans cette situation est compliqué."
      Optimiste pour la qualification ?
      "L'Inter doit jouer contre le Viktoria Plzen et tout peut arriver dans le football, c'est vrai, mais c'est compliqué. Le Barça peut gagner ses matchs, bien sûr, mais c'est un coup trop dur. Plus encore que la question financière, et tout le monde sait quelle est la situation économique, des occasions sont gâchées depuis deux ans avec une équipe construite de cette manière."
      Qui est le principal responsable ?
      "Xavi! Ils ont créé une équipe qui lui convenait et avec toutes les signatures qu'il voulait. Il a une superbe équipe et est responsable de la tactique et stratégie de cette formation, de son système de jeu."
       
      Quant à l'ancien barcelonais et du Real Madrid Alfonso Perez Munoz, il se dit sceptique quant aux chances des Catalans de passer cette phase de groupes.
      "Les Nerazzurri ne feront pas de bêtises, même si Barcelone peut gagner les deux matches. Si ce n'est pas mathématiquement fait, tout le monde sait que c'est pratiquement impossible."
       

       
      Traduction alex_j via FCInterNews.

      4 commentaires
      1,1k vues
    38. Daniele Adani : "L'Inter a donné une leçon au Barça !"

      Daniele Adani explique son concept de bien jouer à Bobo TV sur Twitch.
       
      "C'est créer les conditions pour mériter un résultat favorable. C'est le sens du beau jeu. Ce n'est pas avoir un concours de dribbles, de tirs sur la barre transversale ou de faire comme des phoques avec le ballon sur la tête. Bien jouer, ce n'est pas faire mille passes. C'est créer les conditions sur le terrain pour mériter un résultat. Plus vous avez de chances de mériter la victoire, plus vous avez de chances de gagner le match."
      "Sans prendre conscience de leurs difficultés, les Nerazzurri n'auraient pas pu songer à mener le match à Barcelone. Nous avons vu de nombreux ingrédients comme qualité, sacrifice, engagement, spectacle. Elle a donné une leçon à Barcelone. Je n'ai pas aimé la façon dont Xavi a préparé le match, la façon dont l'univers blaugrana a accueilli ses adversaires. L'histoire de Barcelone le dit clairement, ils ne préparent pas un match comme s'il s'agissait d'une bataille. Le football a parfois raison."
       
      Traduction alex_j via FCInternews.

      5 commentaires
      1,1k vues
    39. Joan Laporta n'a toujours pas digéré la main supposée de Denzel Dumfries !

      Impossible de se lasser des sempiternelles lamentations et autres pleurnicheries du FC Barcelone après la défaite et le nul contre notre bien aimée. Joan Laporta remet une pièce dans le jukebox et nous aussi par la même occasion. Dans une longue interview accordée à Mundo Deportivo, le président barcelonais revient sur le penalty non accordé au Barça à cause la supposée main de Dumfries.
       

       
      "Quand je pense au match, je pense à remercier les fans qui savaient à quel point c'était difficile. Nous avons beaucoup de blessés. Je suis triste et en colère de ne pas avoir gagné, même si l'équipe a marqué trois buts. L'objectif premier était la Liga. La phase de groupes de la Champions est devenue très compliquée mais je préfère parler quand c'est fini. Nous devons gagner les deux matchs. Ce n'est pas une question d'espoir. L'Inter joue avant nous et quand nous jouerons contre le Bayern, on saura si on a une chance ou pas."
      "Maintenant, nous devons nous concentrer sur la Liga. Je ne m'attendais pas à être dans cet état à ce stade de la saison. De la part du staff technique et du coach, on a tout fait pour être compétitifs, on avait un groupe complet. Cependant, contre le Bayern on a réussi à faire un bon match. L'arbitre de la VAR n'a pas accordé de penalty à Dembélé à Milan, c'était scandaleux. Nous n'aimions pas la gestion du match de l'arbitre, bien sûr, mais si nous avions marqué, cela aurait été plus facile. J'ai eu la réaction que j'aurais dû avoir en parlant à l'UEFA mais vous ne pouvez pas revenir en arrière. La prochaine fois, il faudra marquer plus de buts. Concernant Xavi, fe lui ai dit d'aller de l'avant, de ne pas penser à la Ligue des champions et de se concentrer sur la Liga."
      "Bien sûr que de sortir de la Champions a un impact, mais ce ne sera pas 30 ou 35 M€. Il faut continuer à chercher de nouveaux sponsors et continuer à concourir en Europe car cela rapporte aussi des revenus. L'impact net sera moindre que prévu. Le public du Camp Nou a réagi comme lors des grandes soirées de Ligue des Champions. C'était un match très ouvert et nous n'avions pas prévu cette deuxième mi-temps. L'Inter a bien joué en contre-attaque. Le but de la tête de Lewandowski est d'une esthétique extraordinaire. Quand on a vu l'équipe arriver, on ne pouvait pas perdre. Je dirais aux fans de continuer à y croire. Nous avons une excellente équipe, cela doit nous donner de la joie, ils doivent soutenir Xavi, le retour que nous avons fait mercredi fut grâce aux fans. Nous sommes toujours en vie."
       
      Traduction alex_j via FCInter1908.

      8 commentaires
      1,2k vues
    40. Arrigo Sacchi : "L’Inter est l’équipe qui pratique le plus le football à l’italienne"

      C’est qu’il va finir par devenir Nerazzurro, l’ami Arrigo ! En effet, celui-ci a encensé l’Inter suite à ses performances européennes à la Gazzetta Dello Sport
       

       
      L’Inter n’a besoin que d’un succès face au Viktoria pour se qualifier...
      "L’exploit n’est pas impossible : L’Inter est l’équipe qui pratique le plus le football à l’italienne : Une solide défense, des contres et une grande  confiance en ses individualités."
      "Ses joueurs ont des qualités techniques intéressantes et ils ont tellement d’expériences. Son jeu n'est pas toujours Da Europa, c'est-à-dire moderne, mais avec le Barça au Nou Camp, ils ont réalisé une excellente performance. L'Inter peut aussi continuer à aller de l’avant et de profiter des talentueux et nombreux champions qu’elle a dans son équipe."
       
      Est-ce possible d’aller jusqu’à envisager les Demi-Finales pour les Nerazzurri ?
      "Rien n’est impossible, je crois que la double confrontation face à Barcelone, après une période aussi difficile, va l’aider à retrouver son autoestime. Et lorsqu’elle est en toi, tu peux penser à courir vers la Gloire."
       
      Réaliste selon vous ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      1 commentaire
      1k vues
    41. Albert Botines et Alejandro Camaño se livrent sur les prestations d’Onana et de Lauti au Nou Camp

      Hauteur de prestations remarquables et d’une phase de jeu à montrer dans les écoles de Football sur le troisième but Nerazzurro, André Onana et Lautaro Martinez ont été encensé par leurs agents:
       
      Pour André  à Serie A News

       
      "André est extrêmement heureux du résultat atteint mercredi, c’est vraiment une fierté car le groupe est retourné vers les hauteurs : L’équipe ne traversait pas une grande période, mais elle propose, à nouveau, un niveau de compétitivité très important  et ce malgré les absences de Lukaku, Brozovic et Correa. L'Inter n’a pas perdu sa volonté qui lui est propre : Elle a gagné au Meazza et elle a obtenu un résultat très important à Barcelone."
      "Toute l’équipe avait la conviction qu’il était possible de l’emporter au Nou Camp, regardez le nombre d’occasions net qu’ils ont eu ; Tous savent que la qualification pour le tour suivant en Ligue des Champions est entre leur main à présent : André est très heureux, il est fier de ce qu’il se passe en ce moment."
      "Il travaille et il veut continuer à bosser pour jouer et pour venir en aide à l’équipe."
       
      Et pour Lautaro

       
      "C’était une partie incroyable, je suis très fier car je sais que Lautaro est si heureux d’avoir aidé son équipe, de faire partie de l’Inter. Et son but a rendu si fier autant de Tifosi de l’Inter en Italie, pour moi c’une confirmation supplémentaire du bonheur que Lautaro connait : Il fait partie d’une très grandissime équipe en Italie, mais aussi en Europe, C’est une période très positive pour nous."
      "Donc : VIVA l’Inter !"
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      0 commentaire
      691 vues
    42. La MasterClass de Simone Inzaghi

      Telle est l’analyse de la Gazzetta Dello Sport qui voit l’Inter être sur le point de composter sa qualification en huitième de finale de la Ligue des Champions, en cas de succès sur le Viktoria Plzen
       

       
      "Ne faites pas attention à la salle des trophées, mieux encore, ne vous limitez pas à cela" Car ici au Nou Camp, Simone Inzaghi a passé la plus belle nuit de sa carrière d’entraineur à l’Inter : L’objectif est partiel et ne remplit pas sa salle des trophées, mais ce 3-3 est comme un verre qui ne peut pas être plus remplis.
      "Mes que un parti, dirait-on ici en Catalogne, plus qu'une partie" car ce "match-point"  ouvre la voie aux huitièmes de finale, mais plus que tout, il rend définitivement vie à l’Inter elle-même et à son entraineur : Nous retrouvons enfin l’équipe qui a illuminé la saison dernière tout au long de son parcours."
      "Inzaghi a préparé la rencontre de la meilleure des façons, en la conduisant comme il l’avait imaginé: A ses joueurs, il leur avait rapporté la veille à quel point était important d’alterner les deux phases de jeu, car si tu penses uniquement à vouloir protéger Onana, tu ne sors pas indemne du Nou Camp : S’en est suivi une série de balles de buts : Inzaghi n’a pas voulu renoncer à ses deux attaquants, une idée qui ne peut être que saluée."
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      6 commentaires
      1,2k vues
    43. La prémonition de Xavi

      En effet, l’une des principales caractéristiques d’André Onana, ce sont ses longs ballons précis en profondeur et face au Fc Barcelone, cet atout majeur a porté à des conséquences dramatiques pour les catalanes et pourtant…elles étaient prévenues
       
      A la mi-temps, Xavi avait mis en garde les siens
       
       
      "Lorsqu’Onana a le ballon, vous devez repartir tous défendre comme des animaux, car ça arrivera, car quand Onana l’a, il balance des longs ballons, il l’a déjà fait une fois et vous étiez resté bloqué sur une aile putain…. Vous devez retourner défendre, tous derrière….!"
       

       
       
       
      Et avec Samir on aurait eu droit: "Vous devez tirer au second poteau, il fera usage de son arrêt laser, je l'ai déjà vu à l'œuvre"
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      4 commentaires
      1,2k vues
    44. Corriere et Tuttosport : "Nuit blanche pour Xavi et massacre économique en cas d'élimination de la Champions !"

      La défaite suivie du match nul contre l'Inter sont le prélude d'une tuerie économique pour la Barça alors que le pauvre Xavi ne comprend pas ce qui lui arrive. Récit du Corriere dello Sport et de Tuttosport.
       

       
      Xavi aurait opté pour une punition contre l'équipe d'après le Corriere. On pouvait lire qu'"En ces heures troublées, la décision punitive a également été prise d'annuler le congé du Vendredi, initialement accordé aux joueurs. Le protégé de Guardiola a passé une nuit blanche. Incrédule pour les erreurs défensives, qualifiées d'impardonnables et graves ou de gaffes pour Piqué et de ses compagnons de garde."
      Après le match, l'ancien milieu de terrain a clarifié la situation. "La Ligue des champions est désormais une chimère, mieux vaut se concentrer sur la Liga, à commencer par le Clasico dimanche prochain. Le but de Lewandowski, à la fin, qui sur le plan théorique entretient encore un mince espoir, est en fait vécu comme un prolongement ironique de l'agonie."
      Cependant, nous pouvons nous demander si Xavi a bien mesuré l'ampleur du désastre économique annoncé. Selon Tuttosport, les Catalans avaient inclus dans les prévisions budgétaires une accession en quart de finale de la Champions comme objectif minimum. En cas d'élimination, ces 20 M€ ne pourront être récupérés qu'en remportant la Ligue Europa. La victoire finale de la Liga a également été inscrite au budget alors que Barcelone est premier avec le Real Madrid. Mais ce titre reste encore hypothétique avec un long chemin à parcourir."
      "Si l'on ajoute à ce panorama les dégâts institutionnels et, donc, à l'image de l'entreprise, on comprend pourquoi les cadres blaugrana, après l'enthousiasme affiché des derniers mois, froncent les sourcils. La marque Barça fonctionne et continuera de fonctionner mais quand une équipe gagne, les sponsors sont prêts à mettre quelques dizaines de millions d'euros de plus dans la balance. Ainsi, une élimination dans la Champions serait une tuerie sportive, économique et institutionnelle. La situation en Ligue des champions est pour Barcelone une demi-catastrophe. Bien sûr, si Messi revient tout serait différent, conclut Tuttosport
       
      Traduction alex_j via FCInternews et FCInter1908.

      18 commentaires
      1,7k vues
    45. Marco Tronchetti Provera, Ivan Cordoba, Spillo Altobelli et Julio Cesar saluent la performance de l'Inter au Camp Nou

      Le PDG de Pirelli et trois légendes interistes se sont exprimés après ce magnifique 3-3 de l'Inter au Camp Nou.
       
      S'exprimant sur Sky Sport, le PDG de Pirelli, Marco Tronchetti Provera, a parlé du match de l'Inter à Barcelone.
      "Une grande soirée de football pour l'Inter et ses supporters, la passion que l'équipe a mise nous rappelle celle du Triplete. Evidemment, le Camp Nou, c'est un terrain de foot qui fait peur, les gens ont une passion infinie. L'Inter a bien joué, ils méritaient la victoire, terminant par un match nul alors qu'il y avait plus de place pour la victoire que pour la défaite. C'est un résultat fantastique. Merci à Inzaghi et aux garçons pour avoir préparé le match et joué un excellent football."
       
      S'exprimant sur Sky Sport, Ivan Cordoba a parlé du match nul de l'Inter contre Barcelone.
      "Aller à Barcelone vous transporte directement à ce moment-là, en 2010. C'étaient deux scénarios différents, cependant, deux équipes différentes. Quand vous faites face à deux équipes aussi fortes, il y a toujours le désir de ramener un bon résultat à la maison, l'Inter a fait son devoir. Il reste, cependant, le regret de ne pas avoir gagné après le match magnifique d'hier. Bon, c'était globalement, et en regardant les deux matchs, une belle performance. En Italie, les équipes sont tactiques, tous les entraîneurs ont une culture de la tactique de haut niveau, ils étudient les mouvements et chaque détail, ils font tout leur possible pour ne pas laisser développer le jeu, ça devient difficile. En Ligue des champions tu trouves des espaces mais il faut faire attention, tu peux marquer 3 buts et en encaisser 3."
      "L'Inter a une équipe forte, ils peuvent aspirer à des choses importantes, ils savent souffrir dans les bons moments et ils savent faire mal à des équipes comme Barcelone sans être en défense et chercher le résultat, sans mettre le bus. C'est important et fait progresser les joueurs qui, peut-être, n'ont toujours pas la conscience d'être forts et cela augmente l'estime d'eux-mêmes. C'est une question de temps, on l'a fait en 2010 et l'Inter actuelle doit continuer comme ça."
       
      Interviewé par Mediaset Infinity après le 3-3 de l'Inter contre Barcelone, Spillo Altobelli a parlé du match au Camp Nou.
      "L'Inter a fait un grand match, ils sont allés à Barcelone pour gagner et jouer ce match, ils auraient pu le gagner mais cela s'est passé autrement. Ce sont des matches qui vous réconcilient avec le football. Deux équipes qui ont joué ouvert. Il faut être honnête pour le dire, l'Inter a gâché la victoire et la qualification directement, même si la qualification est faite à 90%. A Lautaro un 7.5, il a participé à tout le match, il est parti de loin et a toujours tenu le ballon, il a marqué un superbe but. Ceci dit, il peut faire beaucoup plus. Je m'attends à une amélioration car en championnat il peut marquer 20 buts par saison. J'espère qu'il trouvera la tranquillité et la sérénité pour faire ce qu'il faut dans la surface. Il a les qualités pour être un grand joueur et c'est le meilleur dans le domaine."
       
      Intercepté sur les plages de Barcelone par les micros de Sportitalia, Julio Cesar est revenu sur le 3-3 d'hier au Camp Nou.
      "Un goût amer pour ce but pris à la fin, alors que tout semblait réglé, mais Barcelone reste Barcelone. Hier, le tournant comme à  Kiev en 2009-2010 ? Différents scénarii car perdre à Kiev et on serait allé en Ligue Europa. On sait comment ça s'est terminé. Onana ? Un grand gardien, jeune, avec une marge de progression mais Handanovic doit continuer à se battre pour une place et, surtout, continuer avec cette attitude. Plus difficile sur le terrain ou en tribune ? Toujours en tribune!"
       
      Traduction alex_j via FCInter1908 et FCInterNews.

      0 commentaire
      1,1k vues
    46. Franco Vanni : "Les supporters barcelonais pleurent (encore) sur l'arbitrage..."

      L'anecdote rapportée par Franco Vanni, journaliste à la Repubblica, de Barcelone après le match montre, si besoin était, le caractère exécrable de ce "club".
       
      Cette fois, il n'y a pas de place pour la moindre récrimination ni discussion. L'Inter a bloqué Barcelone au Camp Nou grâce à une performance autoritaire et obstinée, ne profitant d'aucun ralenti douteux ou de la VAR. En effet, ce sont les Nerazzurri qui se plaignent de la non expulsion de Dembele suite à une faute dangereuse contre Darmian. Pourtant, en Catalogne, il y a encore des chouineurs se plaignant de l'arbitrage. En effet, on lit dans le tweet de Franco Vanni.
      "Ici, à l'hôtel, j'entends les supporters de Barcelone se plaindre des arbitres d'hier soir. D'un autre côté, ils ont chanté Uefa mafia. De toute évidence, ils voulaient l'expulsion de Darmian pour ce vilain coup de tibia sur les crampons de Dembelé."
       
      Voici la bonne réponses à ces éternelles pleureuses

       
      Traduction alex_j via FCInter1908.

      4 commentaires
      1,2k vues
    47. André Onana : "Nous sommes l'Inter et lorsque nous y mettons du cœur...."

      pécialiste du gain de temps, mais visionnaire sur le but de Robin Gosens en lançant Lautaro Martinez, André Onana s’est livré en conférence d’après-match suite au retentissant partage entre l’Inter et Barcelone au Nou Camp
       
      Son interview à Sky Sport
       
       
       
      "Ce n’est pas une victoire, mais un point important, mais nous ne sommes pas parvenus à gagner, nous avions pris deux fois l’avance, mais nous ne sommes pas parvenus à faire ce qu’étions venu chercher... Mais je suis très content du travail fait et je pense que les Tifosi les sont aussi, je cherche à apporter mon aide à tout le monde, à encourager mes équipiers et mes défenseurs, je suis satisfait du caractère que l’on a démontré, nous étions venus avec l’envie de l’emporter et nous l’aurions vraiment mérité."
       
      Samir Handanovic?
      "Je parle énormément avec lui, la semaine dernière j’ai mon premier match en Serie A et je ne connaissais pas le terrain de l’adversaire : Handanovic m’a aidé et m’a énormément parlé des joueurs adverses et de mes points à améliorer."
       
      Son interview à Sport Mediaset

       
      "C’était une rencontre très difficile, à l’extérieur : C’était le résultat que nous voulions, je suis satisfait du résultat."
       
      Vous êtes proche de l’objectif...
      "Oui, c’était notre but. A présent, nous allons avoir un match difficile à la maison maintenant et ce sera important, pour nous, de gagner."
       
      Les sifflets ?
      "C’est quelque chose de normal pour moi, je suis habitué à jouer dans ce type de situation, mon job est de faire de bonne prestation et de penser à jouer au mieux pour l’équipe : Nous avons fait preuve d’un grand sacrifice collectif et nous devons continuer à travailler pour la Victoire."
       
       
      Son interview à Amazon Prime Video

       
      Un test de maturité ?
      "C’est certain, j’ai été recruté pour cela....Mais, j’ai disputé plus de 300 matchs, je ne manque pas d’expérience, ça me fatigue d’entre parler de manque d’expérience. Je suis heureux de la partie proposée par l’équipe, nous nous sommes assez bien débrouillés en défense, je suis content du travail de tous."
      "L'important, aujourd’hui, était de ne pas perdre."
       
      Sur Instagram
       
       
      "Nous sommes l’Inter, nous avons démontré que peu importe la difficulté de l’objectif, en bossant dur et en y mettant du cœur, nous sommes capables de l’atteindre: Je veux remercier les tifosi qui nous ont accompagné au cours d’une soirée vraiment spécial. C’était beau de revenir dans ce qui a été ma maison : Barcelone."
       
      Comment jugez-vous la prestation d’André ?
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      4 commentaires
      1,3k vues
    48. Nicolo Barella MVP de Barça - Inter !

      Nicolo Barella MVP de Barça - Inter pour l'UEFA.
       
      Danseur de Ballet, Barella, comme l'a défini l' UEFA hier soir en marge de la belle prestation de l'Inter à Barcelone. Le milieu de terrain sarde a été nommé meilleur joueur du match. Les observateurs techniques ont déclaré: "Il a travaillé dur, est dynamique et a montré de bonnes compétences techniques et tactiques, avec un beau but pour le 1-1", lit-on sur le site officiel de l'UEFA.
       
       
      Traduction alex_j via FCInterNews.

      7 commentaires
      1,4k vues
    49. Quand présomption et arrogance sont l'antichambre de défaite et consternation

      L'analyse de Fcinter1908.it après le grand test des Nerazzurri à Barcelone.
       
      Ils ne s'y attendaient tout simplement pas. Déjà dans le milieu Nerazzurri, même s'il y avait de la confiance grâce à cette bonne passe de l'équipe d'Inzaghi, un voile de réalisme était de mise autour du match très compliqué d'hier. Mais à Barcelone, ils étaient tous convaincus qu'ils ne feraient de l'Inter qu'une seule bouchée. Avec une prise de conscience qui a abouti à la présomption, la première énorme erreur d'une soirée qui s'est très mal terminée pour le Barça. Presque comme un psychodrame, si ce n'était l'erreur d'Asllani en fin de match qui a un peu terni le retour malgré la grande satisfaction du 3-3. Qui aurait pensé ?
      Certainement pas les supporters locaux. Extraordinaire pour l'affection témoignée à son équipe avant et pendant le match, figée trois fois par quelque chose qu'elle n'aurait jamais imaginé. Le silence assourdissant du Camp Nou a été une triple injection de confiance dans le groupe bleu et noir. Même avec un peu de regret, l'Inter revient à Milan avec la conscience d'avoir disputé l'un des meilleurs matches de ces dernières années et d'avoir fait un pas en avant extrêmement important pour les huitièmes. De mentalité, plutôt que technique. Objectivement, il n'a pas été facile de se présenter sous les regards à la maison des leaders de la Liga, ainsi que l'un des candidats pour aller jusqu'au bout de la Champions.
      Mais maintenant, en Catalogne, ils ont peut-être des idées plus claires. Peut-être auraient-ils, dû moins, s'inquiéter de l'aspect chromatique et coloré dans les tribunes et plus d'une éventuelle démonstration de force de l'Inter. Ils parlaient beaucoup, trop et mal. En général, mais plus encore en ce qui concerne la phase défensive des Nerazzurri qui, paradoxalement, ont perdu des points importants en Serie A en raison de lacunes apparues à l'arrière. Car dans ces coins européens, Italie semble rimer avec "catenaccio", mot dont on a énormément abusé en marge de la double confrontation. Personne, Xavi en premier lieu probablement, n'aurait imaginé un tel "affront". Au lieu de cela, elle est arrivée et a été récompensée, l'Inter a trouvé la meilleure attitude. Et le meilleur reste à venir.
       
      Traduction alex_j via FCInter1908.
       
      Pour avoir une idée du catenaccio, vous pouvez lire cet article
       

      7 commentaires
      950 vues
    50. Simone Inzaghi : "En Espagne, ils se souviendront pour très longtemps de l’Inter"

      C’est un Simone Inzaghi heureux, mais conscient d’être passé à côté d’un exploit Historique, qui s’est livré à la presse, suite à l'excellente performance Nerazzurra en Catalogne! 
       
       
       
      En conférence de presse
       
       
       
       
      Un exploit ?
      "Il y a de l’amertume vu ce que nous avons proposé : Avec la victoire, nous aurions clos le discours de la qualification avec deux journées encore à disputer, cela aurait été importantissime vu le calendrier : Nous avons fait deux rencontres pleine de course, d’intensité et de détermination face à Barcelone."
       
      Cette victoire peut-elle sonner la révolte ?
      "Nous avons réalisé un grand match, nous voulions l’emporter et entrer dans l’Histoire car, en Ligue des Champions, l’Inter ne s’est jamais imposée ici: Cela aurait été un exploit qu’en cas de victoire, à présent, il nous rester la dernière marche, mais avant tout, nous aurons deux matchs de championnat à disputer de la meilleure des façons. La saison peut être relancée mais il nous manque la dernière étape à franchir."
      "Nous nous devons d’offrir, avec cette qualification, de la satisfaction à nos tifosi, comme nous l’avons fait l’année dernière, après onze années de disette. Ce serait la seconde année de suite, j’espère que nous franchirons ce petit pas devant nos tifosi."
       
      Barcelone avait beaucoup de problèmes...
      "C’est une très grande équipe avec un grand entraineur. Leur problème, c’est qu’ils ont trouvé une Inter à la hauteur de son Histoire et qui a réalisé techniquement une grande prestation positive. Nous avons fait circuler le ballon de la meilleure des façons, nous sommes parvenus à nous créer tellement d’occasions, la latte de Dzeko aurait pu nous débloquer bien plus tôt."
       
      Votre mérite en revient au fait d’avoir joué à visage découvert….
      "Nous jouons toujours à visage découvert, j’avais pensé à n’aligner qu’un seul des deux attaquants et j’aurais pu faire montrer quelqu’un, mais j’aurai envoyé un mauvais signal à l’équipe :  Dzeko et Lautaro ont été très bon pour jouer avec leurs équipiers et réaliser un excellent match, ils sont parvenus à limiter leurs adversaires en évoluant en groupe et en compacité."
       
      Est-ce une représailles ?
      "Je n’ai aucune raison d’avoir des représailles avec quelqu’un : Ici, en en Espagne, ils apprécieront car ils savent que Barcelone n’avait réalisé qu’un seul partage en championnat et ne s’était incliné en Ligue des Champions que face au Bayern : A présent, ils se souviendront pour très longtemps de l’Inter. Il nous reste une étape à franchir."
       
      Les rencontre disputées l’année dernière face au Grands d’Europe ont-elles aidé l’Inter ?
      "L’année dernière, nous avions rencontré le Real Madrid et Liverpool qui ont été de grands adversaires, face à Barcelone, nous avions deux rencontres très rapprochée et nous avons réalisé deux bons matchs qui nous ont permis de nous placer dans une très bonne position."
       
       
      A Amazon Prime

       
      "Je dois féliciter les garçons, ils ont réalisé un très grand match face à un adversaire d’une valeur absolue : Nous avons tant créés, souffert, et en gagnant ce match nous aurions mis un terme à la phase de groupe. A présent, nous avons deux matchs de championnats et Plzen devant nos Tifosi, j’espère leur offrir cette satisfaction."
      "Je savais que nous allions devoir faire preuve de courage et l’équipe n’a jamais renoncé à jouer, en première période nous nous sommes parlés après le but, je leur ai dit de rester serein et de jouer car je savais que nous étions capables de nous créer des occasions importantes. Lautaro et Dzeko ont tant donné, ils ont réalisé une excellente rencontre et nous avons une grande chance de nous qualifier dans le groupe le plus difficile de la Ligue des Champions devant nos Tifosi."
       
      Le Meazza ?
      "Je m’attends à ce qu’il soit plein, je n’ai aucun doute: Cela fait 15 mois que je suis ici et notre Stade nous a toujours accompagné et ce sera toujours le cas contre Plzen, mais avant tout, nous devons penser à la Salernitana et à la Fiorentina".
       
      Simone à Inter TV

       
       
      "Je suis très satisfait, j’ai félicité les garçons, ils ont réalisé un grand match face à un adversaire très très fort, il nous reste une dernière étape à franchir face au Viktoria, devant nos Tifosi et dans notre Stade."
      "C’est normal que l’on ressente une grande satisfaction vu ce que nous sommes parvenus à faire face à Barcelone, en tant qu’entraineur cela te donne beaucoup de fierté. Vu ce que nous avions créé, nous aurions pu aussi en finir avec la phase de groupe, je savais quel type de match nous allions devoir proposer, nous nous sommes montrés agressif, déterminé, courageux, tu dois faire preuve d’un grand courage lorsque tu viens ici."
       
      Simone à Sky Sport

       
      "C’est un partage de point important, mais vu le déroulement de la rencontre, il y a un peu d’amertume, nous avons réalisé un grand match, je suis satisfait, mais pas complètement, il nous reste une d dernière étape à franchir qui peut avoir lieu face à Plzen, mais nous devons disputer deux matchs de championnat important auparavant."
       
      Avez-vous été marqué positivement par l’équipe ?
      "Absolument pas, cette équipe sait faire des choses importantes et je n’ai pas besoin de vous rappeler ce que nous savons tous : Nous avons joué contre une très grande équipe de qualité, nous méritions d’être devant, c’était une belle soirée, mais elle n’était pas optimale, avec un 3-4 nous aurions pu en terminer avec cette phase de groupe avec deux journées encore a disputer, là on aurait pu parler d’exploit, nous sommes bien placés, mais il reste une ultime marche."
       
      Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?
      "De la satisfaction, mais l’année dernière nous étions également parvenu à atteindre les huitièmes après tant d’années…Nous sommes habitué à présent et que ce soit face au Bayer ou face au Barça, nous nous devions de réaliser un exploit."
       
      Lukaku sera-t ’il disponible dimanche ?
      "Il y a de l’espoir aussi bien pour lui que pour Correa, moins pour Brozovic qui travaille tout de même très bien. Je me souhaite qu’ils reviennent car ce sont trois joueurs importants."
       
      Jouer l’offensive au Nou Camp, personne ne l’a vu venir en Catalogne !
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr

      19 commentaires
      1,5k vues
  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

    • L’Inter retrouvera les Etats-Unis cet été !
      Si l'on ne connait pas encore la forme qu’aura la nouvelle Inter, tant les changements sont à prévoir, Steven Zhang compte emmener les siens visiter le pays de l’Oncle Sam avec un double objectif

       

      Révélation de la Gazzetta Dello Sport


      Vive la mi-temps!

       

      "C’est un choix dicté par la Propriété, et aussi pour des raisons extra-sportives : L’Inter va s’envoler en Amérique pour y disputer quelques matchs amicaux l’été prochain, avec l’idée de s’ouvrir à un marché qui sera toujours des plus importants dans le monde du football."

       

      Avouez-le les gars, vous cherchez un actionnaire minoritaire ou un repreneur !

       

      ®Antony Gilles – Internazionale.fr
        • Goaaal
        • J’aime
      • 5 commentaires
    • Skriniar confirme qu'il a signé au QSG... en attendant les accords entre les deux clubs
      Le futur ex-défenseur de l'Inter a confirmé qu'il rejoindrait le Qatar Saint-Germain et attend que les deux clubs parviennent à un accord.

       

      L'international slovaque est en fin de contrat en Juin et a rejeté un nouvel accord avec les Nerazzurri, alors qu'il a maintenant révélé qu'il irait dans le meilleur championnat du monde, la Ligue 1. Dans une interview accordée au média slovaque Futbalsfv.sk, notre futur ex-défenseur a annoncé qu'il avait convenu des conditions avec le PSG et qu'il pourrait partir pour la France ce mois-ci s'ils parviennent à un accord avec l'Inter.

      "J'ai signé avec le PSG, je ne peux pas en dire plus. J'attends un accord entre les clubs."

       

      Traduction alex_j via Sempreinter.
        • Triste
        • Haha
        • J’aime
      • 21 commentaires
    • Simone Inzaghi prolonge l'aventure
      Auteur d'une très belle première saison à la tête de l'Inter, avec 2 trophées au compteur et une belle seconde place, Simone Inzaghi restera liée à l'Inter pour les années à venir
        • Goaaal
        • Triste
        • J’aime
      • 13 commentaires
    • Paulo, Lautaro, Romelu…. Vers une Révolution tactique ?
      Si les transferts de Paulo Dybala et Romelu Lukaku sont confirmés, l’Inter proposera une puissance de feu qui ne sera pas sans rappeler les formidables paires formées par Samuel Eto’o et Diego Milito, ou encore celle composée de Ronaldo, Christian Vieri et un certain Adriano...
        • J’aime
      • 23 commentaires
    • Denzel Dumfries pour éviter le départ de Milan Skriniar
      Ce sont des heures très intenses sur le Mercato pour l’Inter, qu’il soit entrant ou sortant.
        • Goaaal
        • J’aime
      • 17 commentaires
    • Ivan Perisic salue officiellement l’Inter
      Ivan Perisic a quitté l’Inter pour retrouver Antonio Conte
        • Triste
        • J’aime
      • 37 commentaires
    • La folle proposition de Chelsea pour céder Romelu Lukaku
      Les Blues ont sorti la sulfateuse en proposant une offre "hors-norme" vu les finances actuelles de l’Inter
        • Haha
      • 20 commentaires
    • Giuseppe Marotta : J’espère que Dybala jouera chez nous
      "Dans le sport, il faut savoir accepter ce que je défini de jeu de dupe. Il est clair que j’espère que Dybala jouera chez nous."
        • J’aime
      • 8 commentaires
    • Le Milan officiellement racheté par Redbird
      C'est une information en provenance de Calcio&Finanza
        • J’aime
      • 19 commentaires
    • Retour en Enfer: L’Inter va signer un nouveau Settlement Agreement avec l’UEFA !
      Ce n’est pas une blague, et comme ce fut le cas de 2015 à 2019, l’Inter prévoit la signature d’un nouveau Settlement Agreement avec l’UEFA
        • Grrr
        • Wouah
        • Triste
        • Haha
      • 27 commentaires
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...