Aller au contenu
  • Damien
    Damien

    L’Inter montait sur le toit de l’Europe il y a 12 ans

    De retour au premier plan ces dernières saisons, l’Inter Milan n’est pas parvenu à retrouver les sommets continentaux pour le moment. Si le futur semble radieux, le dernier succès en Champions League remonte à 2010, au cœur d’une campagne historique et auréolée d’un titre dans la plus grande des compétitions européennes. Retour sur un exercice continental rentré dans les mémoires des supporters nerazzurri … 

     

    Une entrée en matière poussive 

    Seulement présent dans le Pot 2 lors du tirage au sort, aux dépens de son rival de l’AC Milan, l’Internazionale ne profitait clairement pas de son titre national obtenu quelques semaines avant le tirage. Un coefficient UEFA plus faible obligeait le club à, logiquement, affronter une autre grande cylindrée en poules. Qui d’autre dans ce cas-là, que le tenant du titre, le FC Barcelone ! 

    Tombés en Espagne, les Interistes assuraient l’essentiel en ne perdant aucun autre match lors de cette phase de poules, y compris face aux deux autres équipes du groupe, Kazan et Kiev. La qualification pour les huitièmes était alors validée, mais avec l’assurance, d’affronter un premier de groupe pour une tâche, ardue. 

     

    La patte Mourinho 

    Après avoir contribué à la montée en puissance de Chelsea sur la scène anglaise et européenne, le technicien portugais, alors en poste à l’Inter, retrouvait son ancienne équipe. Des retrouvailles qui furent idoines pour le tumultueux Lusitanien, avec d’impressionnantes victoires à l’aller et au retour, sans la moindre contestation possible. De ce fait et avec tant de facilité, l’Inter s’avançait parmi les favoris légitimes au titre suprême les semaines suivantes. 

    Toujours avec son bloc bas et sa marque de fabrique, le Special One permettait à son équipe de signer deux victoires 1-0, avec un contrôle indéniable, face au CSKA Moscou en quarts de finale. 

     

    Comme on se retrouve 

    En demi-finale, l’Inter Milan retrouvait alors le FC Barcelone, affronté en phase de poules, sans toutefois le même son de cloche. Impressionnants à l’aller, les joueurs italiens harcelaient les Catalans et prenaient les devants au score, avec une avance considérable avant le match retour (3-1). Au Camp Nou et malgré l’expulsion à la 28e minute de Thiago Motta, homme de base du système, les Interistes résistaient et voyaient Piqué ouvrir le score seulement à quelques minutes de la fin du match pour le Barça, en vain. 

    Une solidité mentale et défensive qui ouvrait les portes de la finale à Mourinho et ses hommes. 

     

    Bernabeu était noir et bleu 

    Madrid accueillait une finale de rêve entre le Bayern Munich et l’Inter Milan. Sans surprise, le club allemand contrôlait le ballon et se voyait dominer la rencontre avec une relative aise. Mais comme toujours cette saison-là et sous le système de bloc bas, l’Inter ne s’exposait que très peu, au contraire de la dominatrice équipe bavaroise. Une opportunité parfaite pour un joueur de la trempe de Diego Milito qui signait un doublé, presque contre le cours du jeu, pour offrir un souvenir immuable aux supporters : la troisième LDC de l’histoire du club. 

     

    Près et loin à la fois cette saison 

    Le retour au premier plan de l’Inter s’est bel et bien fait sentir cette saison en Europe, où, en tant que champion d’Italie en titre, le club est parvenu à jouer les premiers rôles. Deuxième de son groupe derrière le Real Madrid, le club milanais n’a malheureusement pas eu d’autre choix que d’affronter Liverpool en huitièmes de finale pour cette édition 2021/22. 

    Éliminés par les « Reds » sans être passés loin d’un coup de maître, les joueurs de l’Inter ont prouvé qu’ils étaient prêts à redonner au club ses titres de noblesse sur la scène continentale. Logiquement, les Reds méritaient leur qualification et il n’est pas surprenant de voir qu’ils sont, pour ceux qui apprécient les paris foot, les grands favoris de cette compétition. Le club anglais est impressionnant, mais fort de sa double confrontation face à lui, l’Inter et les clubs italiens dans leur ensemble pourraient de nouveau assouvir de grandes ambitions dans les prochains mois.

    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    très Bel article qui me replonge dans mes plus beaux souvenirs , un voyage dans le passé que tout Interiste aimerait faire . 


    Voir l’inter gagner la LDC pour moi c’est un accomplissement 

    Bcp ont attendu 45 ans , d’autres sont même morts sans le voir . Nous sommes nés au bon moment, et nous avons pris conscience de comprendre le foot au bon moment , nous sommes devenus nerazzuri au bon moment encore afin de voir ce trophée. 

    Heureux soient tout ceux qui ont vu ça de leurs propres yeux car en ce moment précis je dirais qu’avec l’inter nous avons déjà presque tout vécu , tout gagner , le reste ne sera que du bonus !

    • J’aime 7

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    QG1989

    Posté(e) (modifié)

    Article intéressant et qui fait du bien au moral. J'aurais néanmoins 2 remarques:

    L'article passe un peu vite sur les poules, qu'on lit être une formalité.en réalité on en a bavé en démarrant par 3nuls. Kiev a été un gros déclic, or l'article n'en parle pas. Idem, après la défaite au Barça, on a du mettre nos caleçons renforcés car on était à égalité avec Kazan (6points), qu'il fallait impérativement battre à la dernière journée.

    Chelsea en 1/8 est à peine évoqué, alors que ce sont ces gros matchs face au Champion d'Angleterre (et plein d'émotions pour Mourinho), qui nous ont vraiment fait prendre conscience de notre solidité.

    Modifié par QG1989
    • J’aime 3

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Ce match retour face au Barça en demi-finale,cette solidité défensive et cette solidarité de toute l'équipe à chaque fois que je regarde le résumé du match j'en ai des frissons.

    Et je me souviens des discussions avec mon père après la qualification à Chelsea,ou on parle de foot et que je lui dis que pour l'Inter c'est cette année ou jamais.

    Et cette finale,on a été dominé et contre le cours du jeu,on a marqué 2 buts dont l'un magnifique par un joueur que je respecterais jusqu'à la fin de ma vie: El principe Diego Milito.

    On peut dire qu'on a eu de la chance d'avoir vécu ce magnifique moment,voir son club gagné une champions league (sachant que l'on était ni le bayern,ni le barça ou le real),ce fut jouissif.

    Bon par contre déjà 12 ans ça fout un sacré coup de vieux dans la tronche 😅

    • J’aime 3

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Faut regagner une nouvelle C1 avant les bbilanistes et les rubentini pour les voir en dépression 😂😂😂

    • Haha 2
    • Cool 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il y a 3 heures, GregButcher a dit :

    Ce match retour face au Barça en demi-finale,cette solidité défensive et cette solidarité de toute l'équipe à chaque fois que je regarde le résumé du match j'en ai des frissons.

    Et je me souviens des discussions avec mon père après la qualification à Chelsea,ou on parle de foot et que je lui dis que pour l'Inter c'est cette année ou jamais.

    Et cette finale,on a été dominé et contre le cours du jeu,on a marqué 2 buts dont l'un magnifique par un joueur que je respecterais jusqu'à la fin de ma vie: El principe Diego Milito.

    On peut dire qu'on a eu de la chance d'avoir vécu ce magnifique moment,voir son club gagné une champions league (sachant que l'on était ni le bayern,ni le barça ou le real),ce fut jouissif.

    Bon par contre déjà 12 ans ça fout un sacré coup de vieux dans la tronche 😅

    Si ton père est toujours vivant passe lui bonjour de ma part, merci.

    • Cool 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Si on reste sur la base des 45 ans avant de remporter la LDC alors il reste 33 ans pour une nouvelle victoire en C1

    • Haha 2
    • Cool 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il y a 5 heures, Moratti1908 a dit :

    Si on reste sur la base des 45 ans avant de remporter la LDC alors il reste 33 ans pour une nouvelle victoire en C1

    Bien calculé patriote t'es un bon prof de math et tu sera un bon comptable d'inter milan 

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...