Aller au contenu
×
×
  • Créer...
  • Supprimer les pubs

    Les publicités diffusées sur notre site le sont uniquement aux visiteurs non connectés. Créez votre compte maintenant ou connectez-vous pour bénéficier du site sans aucune publicité.

  • alex_j
    alex_j

    Les meilleures équipes européennes de football acceptent de rejoindre la Breakaway League

    Un groupe des clubs de football les plus riches et les plus capés du monde a convenu en principe d'un plan visant à créer une compétition interclubs européenne séparatiste qui, si elle se concrétise, bouleverserait les structures, l'économie et les relations qui ont lié le football mondial pendant près de un siècle. internazionale.fr vous livre la traduction intégrale de l'article paru dans le New York Times, "Top European Soccer Teams Agree to Join Breakaway League".

     

    Après des mois de discussions secrètes, les équipes séparatistes qui comprennent le Real Madrid et Barcelone en Espagne, Manchester United, Manchester City, Liverpool et Chelsea en Angleterre, ainsi que la Juventus et le Milan en Italie pourraient faire une annonce dès dimanche, selon plusieurs personnes connaissant les plans.

    La soi-disant super ligue sur laquelle ils se sont mis d'accord, une alliance de clubs de haut niveau plus proche des ligues fermées comme la NFL et la NBA que le modèle actuel du football, entraînerait la restructuration la plus importante du football d'élite européen depuis les années 50, et pourrait annoncer le plus important transfert de richesse à un petit groupe d'équipes dans l'histoire du sport moderne.

    Dans sa forme actuelle, le football européen complète le jeu de la ligue nationale avec des compétitions continentales comme la Ligue des champions. Les deux affectent des centaines de millions de dollars de revenus annuels de télévision et de sponsoring aux clubs les plus riches du monde, qui se qualifient régulièrement pour les joutes européennes en fonction de leur succès dans leurs propres ligues. Mais le format soutient également des équipes plus petites dans chaque pays, qui profitent de la brillance de leurs rencontres avec les géants et partagent l'argent que ces équipes rapportent aux diffuseurs.

    Le nouveau modèle de super ligue changerait cela, en isolant efficacement les clubs les plus riches dans leur propre compétition fermée et en leur permettant de se partager des milliards de dollars de revenus annuels. Selon les projections partagées avec les clubs potentiels plus tôt cette année, chacune des équipes pourrait gagner plus de 400 millions de dollars rien que pour sa participation, plus de quatre fois ce que le vainqueur de la Ligue des champions a remporté en 2020.

     

    Au moins 12 équipes se sont inscrites en tant que membres fondateurs ou ont exprimé leur intérêt à rejoindre le groupe séparatiste, dont six de la Premier League anglaise, trois de la première division espagnole et trois de l'Italie, selon les personnes au courant des plans.

    Les responsables du football européen ont agi rapidement pour essayer de le bloquer. La Premier League a condamné le concept dans un communiqué et a envoyé une lettre à ses 20 clubs membres les avertissant de ne pas y participer. Elle et les ligues d'Espagne et d'Italie ont tenu des réunions d'urgence du conseil d'administration ce dimanche.

    Les officiels de l'instance dirigeante du football européen, l'UEFA, ont qualifié la proposition d'une super ligue fermée de "projet cynique" dans une déclaration formulée et cosignée par la Premier League, la Liga en Espagne et la Serie A, ainsi que le fédérations de football de chaque pays.

     

     

    Mais l'UEFA prenait également cette menace au sérieux. Ses dirigeants ont passé le week-end à discuter des options pour bloquer le plan, notamment en interdisant potentiellement aux équipes séparatistes des ligues nationales et à leurs joueurs de concourir pour leurs équipes nationales dans des événements comme la Coupe du monde. Et cela a rappelé aux clubs séparatistes (et, effectivement, à leurs joueurs) que la FIFA et ses six confédérations avaient déjà fait une menace similaire.

    "Nous examinerons toutes les mesures dont nous disposons, à tous les niveaux, à la fois judiciaire et sportif, afin d'éviter que cela ne se produise",

    indique le communiqué de l'UEFA .

    "Le football est basé sur des compétitions ouvertes et sur le mérite sportif; il ne peut en être autrement."

    Néanmoins, l'UEFA a également commencé à contacter les législateurs de l'Union européenne, espérant que le bloc serait en mesure de renforcer son poids dans la préservation du statu quo. Et la Premier League, la Liga et la Serie A ont toutes tenu des réunions d'urgence du conseil d'administration ce dimanche.

     

    Les équipes engagées dans le plan de la super ligue sont, pour le moment, limitées à près d'une dizaine de clubs d'Espagne, d'Italie et d'Angleterre. Une cohorte de six équipes de la Premier League - United, Liverpool, Manchester City, Arsenal, Chelsea et Tottenham - représente le plus grand groupement d'un seul pays. L'Atlético Madrid est l'autre équipe espagnole qui aurait approuvé le projet, tandis que les rivaux milanais l'Internazionale et le Milan AC rejoindraient la Juventus en tant que représentants de l'Italie.

    Mais les dirigeants du groupe séparatiste ont tenté de convaincre d'autres équipes de premier plan, comme le Bayern Munich et le Borussia Dortmund ainsi que le champion de France, le Paris St.-Germain, de s'engager. Mais à ce jour, ces clubs et d'autres ont refusé de tourner le dos aux structures nationales et des compétitions continentales qui sous-tendent le football européen depuis des générations.

    Le PSG, par exemple, a été invité à la rejoindre mais a jusqu'à présent résisté aux ouvertures. Son président, Nasser al-Khelaifi, siège au conseil d'administration de l'UEFA et dirige également beIN Media Group, la chaîne de télévision basée au Qatar qui a versé des millions de dollars à l'UEFA pour le droit de diffuser les matchs de la Ligue des champions.

     

    Le New York Times a contacté un certain nombre de clubs impliqués dans les plans séparatistes, mais tous ont refusé de commenter ou n'ont pas répondu. Mais la Premier League a écrit à ses 20 clubs après une réunion du conseil d'administration dimanche, les avertissant que les règles de la ligue des clubs interdisent de se joindre à des compétitions extérieures sans approbation et les exhortant à "s'éloigner" de cette idée.

    "Cette entreprise ne peut pas être lancée sans les clubs anglais et nous appelons tout club envisageant de s'associer ou de rejoindre cette entreprise à se retirer immédiatement avant que des dommages irréparables ne soient causés",

    a-t-il déclaré dans une lettre aux équipes.

     

    Le moment choisi pour les nouvelles de dimanche semble avoir éclipsé le projet de l'UEFA de ratifier lundi une Ligue des champions (encore) modifiée. Cette compétition serait décimée par le départ de ses plus grosses équipes.

    Les répercussions d'une scission entre le football européen et ses clubs les plus connus, les mieux suivis et les plus riches seraient sismiques pour toutes les parties concernées. Sans les meilleures équipes, l'UEFA et les ligues seraient confrontées à des demandes de remboursement de millions de dollars de la part des diffuseurs qui paient des milliards pour les droits télévisés des tournois. Les clubs perdraient des sources de revenus qui pourraient paralyser leurs budgets alors que le football européen continue de sortir de l'épave financière causée par le Covid-19, et toute interdiction de jouer en équipe nationale pourrait affecter leur capacité à recruter les meilleurs talents.

     

    Parmi les équipes les plus notables impliquées dans le groupe séparatiste se trouve la Juventus, le champion italien en cours. Son président, Andrea Agnelli, dirige également l'European Club Association, un organisme qui regroupe plus de 200 clubs de première division, dont la majorité sera exclue de la Super League proposée. Il est également membre du conseil exécutif de l'UEFA. Lorsqu'on lui a demandé cette année par le Times de discuter de son rôle dans les discussions d'une ligue séparatiste, Agnelli a balayé l'idée comme une "rumeur".

    Pourtant, selon des documents examinés par le Times en janvier, les plans de la ligue séparatiste s'étaient accélérés depuis l'été. Les meilleurs clubs ont cherché à profiter de l'incertitude dans l'industrie du football causée par la pandémie pour tracer une nouvelle voie qui leur assurerait une certaine stabilité financière, mais qui conduirait presque surement à une perte de valeur et de revenus significative et potentiellement dévastatrice pour les équipes exclues du projet.

    Chacun des futurs membres permanents de la super ligue proposée se voit promettre 350 millions d'euros, soit 425 millions de dollars, pour s'inscrire, selon les documents.

    Dans le cadre des propositions examinées à l'époque, la super ligue, qui disputerait ses matchs au milieu de la semaine, cherchait à obtenir 16 franchises de football de haut niveau en tant que membres permanents et à ajouter quatre qualifications via les compétitions nationales. Les clubs seraient divisés en deux groupes de 10, les quatre meilleures équipes de chaque groupe se qualifiant pour les huitièmes de finale, aboutissant à une finale qui aurait lieu un week-end.

    L'événement générerait, selon les documents, des centaines de millions de dollars de revenus supplémentaires pour les équipes participantes, qui sont déjà les clubs les plus riches du sport. (Une version alternative du plan proposait 15 membres permanents et cinq places qualificatives.) Le groupe avait entamé des discussions avec JPMorgan Chase & Co. pour lever le financement du projet, selon des personnes connaissant le sujet. La firme a jusqu'à présent refusé de commenter.

     

    L'UEFA a trouvé un allié puissant contre ces projets, la FIFA. La FIFA a averti que tout joueur qui participait à une telle ligue non autorisée serait interdit de participer à la Coupe du monde. Cette déclaration est intervenue après que le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, ait demandé le soutien de son homologue de la FIFA, Gianni Infantino, alors que les spéculations croissantes voulaient que l'échappée bénéficierait du soutien de la FIFA.

    Les dirigeants européens du football se sont blottis au téléphone et lors de vidéoconférences pendant le week-end pour forger une contre-attaque. Cependant, trouver une solution à la perte potentielle des plus grandes marques du football n'est pas une tâche facile. La Premier League, par exemple, perdrait une grande partie de son éclat (et presque certainement une grande partie de l'attrait commercial qui en a fait la ligue la plus riche du football) si elle décidait de bannir ses six meilleures équipes.

     

    En tant que clubs appartenant à leurs membres, Barcelone et le Real Madrid auraient probablement besoin du soutien de milliers de leurs supporters avant de se joindre officiellement, et tout club allemand qui accepterait de participer serait confronté à des obstacles similaires. Tous peuvent s'attendre à une forte opposition interne; des groupes de supporters de toute l'Europe avaient déjà exprimé leur opposition depuis que les détails des plans pour une super ligue sont apparus plus tôt cette année.

     

    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés



    Il y a 11 heures, Rahim95 a dit :

    Well well well, y'en a des trucs à dire sur cette compèt de merde. Et bien sûr, pas besoin de vous donner mon avis pour que vous sachiez ce que j'en pense.

    C'est très simple, cette compétition pour les 12 clubs (et plus engagés) c'est du biff, du biff et du biff, rien de plus. Il ne faut surtout pas croire que les mecs font ça pour les fans, l'histoire ou quoi que que ce soit d'autre. Maintenant, pourquoi c'est mauvais pour les autres ?

     

    - Les droits TV : beaucoup de clubs professionnels se raccrochent à ces droits, et je pense notamment à ceux qui n'ont pas ce qu'il faut pour aller en ligue des champions ou pour remporter un titre national. Prenons l'exemple de notre bonne vieille série A, une série A qui galère actuellement à vendre sa Coppa (qui est diffusée gratuitement sur Youtube). Imaginez vous ce que va devenir ce championnat sans la Juve, sans l'Inter, sans Milan. Vous pensez que le Torino va survivre ? Vous pensez que Sassuolo va continuer à exister sans ces droits TV ? En rejoignant cette ligue fermée, on saigne à blanc la Série A, la main qui nous a nourri pendant des années et des années. On est en train de détruire sciemment les autres clubs de Série A. De quel droit ?

    - La légitimité : A quel moment, nous (les milanais !), a quel moment ose t-on venir regarder les Napolitains et les Romains droits dans les yeux, en leur disant "Hey, il y'a une nouvelle compétition qui rapporte beaucoup de sous, nous on a le droit d'y aller mais pas vous" ?. Alors qu'on a passé la dernière décennie à se faire soulever aux quatre coins de l'Europe et de l'Italie (coucou le Hajduk Split). On a pas honte sérieux ? Alors que ça fait à peine un deux ans qu'on est réellement compétitiif ? On se tait juste parce qu'il y'a la perspective de prendre un énorme billet de façon régulière. Qui a décidé que Tottenham ou Arsenal sont de plus grands clubs que l'Ajax ou Séville ou Naples? Des chauves en col blanc, qui ont juste été voir les indices KPMG des différentes équipes, cross-référencés avec le nombre de followers sur Twitter pour créer leur ligue ?

    - Le mérite : Surtout pour les autres. La superligue c'est tuer la concurrence. " Bonjour M. Aulas, vous voulez acheter un club de ligue 2 et en faire l'un des plus grands clubs du pays ? Oula, on ne fait pas ce genre de choses chez nous. Chez nous on respecte l'ordre établi, vous êtes un petit club, vous restez dans les bas fonds. Pareil pour vous M. De Laurentis, même si votre club être historique. Pareil pour vous M. Percassi, vous tapez tout le monde dans la Botte, mais ça fait pas de vous un "$$$grand $$$"

    - La mort des championnats nationaux : Rêvez pas, si superligue il y'a les championnats nationaux sont morts (même sans les problèmes de droits TV). Vous voulez un exemple ? Citez moi une équipe de Basket américaine en dehors de la NBA ? Personne les connait ! Encore une fois, je vais citer l'Ajax, Naples, Séville, Leicester qui comme l'Atalanta vient de se tailler une grosse part dans son championnat, tout ça va disparaitre. Rien que ce matin, je regardais un petit docu sur le Grande Torino et son histoire, tous ses clubs là, avec leur riche histoire, leur particularité, tout ça va disparaitre.

     

    Bon je crois que je vais m' arrêter là. Mais franchement c'est une idée de merde. Et je trouve ça honteux que l'Inter soit mêlé à tout celà. Je trouve ça honteux quand je me dis qu'un mec comme Zhang Jr (que j'apprécie hein) va venir fouler du pied le travail effectué depuis des décennies par des mecs comme Aulas, De Laurentis, Percassi etc... Je crois que j'ai jamais autant été déçu par mon club !

     

     

    Edit : Merci pour l'article @alex_j Je l'ai pas encore lu du coup je le garde pour demain quand je me ferais chier au taff ;)

    Un SCANDALE ! un véritable SCANDALE !  Je suis complètement abasourdi quand tu vois que ces dirigeants pensent qu'ils sont dans une play Station où tu peux créer ta ligue comme tu veux sans te soucier des autres ! Du la cupidité , de l'arrogance , du mépris de la part de ces gens c'est tout ce que j'ai à dire ! 

    HONTE À VOUS !!!!!! 

    n'empêche que 350 millions ça fait réfléchir quand même 😏 non mais HONTE À VOUS !!! le football est entrain de disparaitre franchement , j'ai le seum ! 

    • J’aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    il y a 4 minutes, Christ thunder09 a dit :

    n'empêche que 350 millions ça fait réfléchir quand même 😏

    Je préfère 1000x gagner 350M en merchandising ou consort, que de cette manière dans une compétition segmentaire sans plus aucun métrite sportif. Même si le chiffre est mirobolant.

    • J’aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Ca fait depuis qqes années que les clubs mettent des coups de pression sur l'UEFA, là en pleine période de crise sanitaire et économique où bcp se serrent la ceinture c'est "le bon moment" pour remettre un gros coup de pression...

    Le pire dans l'histoire, si j'ose dire, c'est les supporters, comme l'ont dit nombre de camarades, ça me fait chier de voir le nom de l'Inter dans ce carnage mafieux... J'ai cru lire qu'en Allemagne avec le principe du 50+1, les supporters auraient encore le choix de refuser au vote d'AG, mais à l'échelle + globale tous les supporters en majorité en veulent pas c'est obligé. 

    Je suis loin de défendre les politiques de l'UEFA et de la FIFA mais là clairement il faut un gros boycott de cette énorme fumisterie... même si ça me gave que l'Inter rentre dans ce truc

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 14 heures, Juldo a dit :

    @Rahim95

    Tu n'aborde pas l'iniquité total des championnats nationaux actuel. C'est un scandale aussi gros que ce que tu développe dans ton message

    C'est comme si je faisait un championnat sur football Manager avec mes potes, je prend l'Inter et ils prennent Cagliari et Sassuolo

    Ya un gros coté faux cul, au nom de la soit disant beauté du sport du petit qui bat le gros, Genial.........

    Le système en place n'est pas équitable pour les petits, on va donc les écarter tout bonnement. C'est d'une logique implacable, on pouvait pas trouver mieux comme solution.

    Tout est loin d'être parfait, surtout quand on connaît les visages de la FIFA/UEFA mais sérieux, ce système a eu moins permis à des équipes bien gérées de devenir des pointures nationales voir internationales. Atalanta en Italie, Leicester, et même le BVB, l'Atletico et Paris qui sont désormais des pointures en CL. Des clubs comme Lille, Monaco se structurent, et je parle même pas de l'OL ou de Naples qui sont à 100% des grands clubs dans leur pays

    Aujourd'hui ce système entérine à jamais cette progression. Les petits/ moyens n'auront plus aucune raison de chercher à devenir des institutions du football puisque de toute façon, c'est 15/20 mecs ultras riches qui décideront si oui ou non, ton club a le droit de figurer parmi les grands.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    @Rahim95

    Encore une fois c'est ce voiler la face ce genre de vision

    Leicester and co ce font piller leur meilleur joueur la saison qui suis par les gros ! Génial "le rêve footballistique". Le Bayern qui refuse la Super League pour le moment, pille chaque saison tout ses concurrents ! Génial vraiment quel bonheur ce football rempli de rêve pour tout les clubs. Système de faux cul ouai !

    Les progressions de club sont extrêmement rare (sauf mécène hallucinant qui n'a rien avoir avec cette progression rêver dont tu parle). Et dans le cas ou elles arrivent, ils sont ramené au rang de petit quasi instantanément.

    Donc stop vendre du rêve ou yen a pas !

    • J’aime 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    il y a 9 minutes, Juldo a dit :

    Donc stop vendre du rêve ou yen a pas !

    On devrait liker 10 000 fois ton post car c'est exactement ça.

    Le Bayern qui "refuse" cette ESL? Tartufferie quand on sait qu'il a pillé la Bundesliga sans vergogne!

    Depuis quand les petits gagnent? Non, il font des parcours, nuance car, à la fin, c'est toujours un grand qui l'emporte. On peut parler des 4 ou 5 tours préliminaires que doivent se taper les petits avant les phases de poules. Si ça, c'est donner leur chance. Leicester, combien de fois champion? Le Hellas Verone en 1985, combien de fois? La FIFA, grande moralisatrice augmente sans vergogne le nombre de participants et donc de matchs uniquement pour les droits TV. Les petits ont leur chance? Ha oui et depuis quand? Arrêtez de vous bercer d'illusions et de rêves.

    Non, cette ESL, si elle se concrétise mettra fin à cette tartufferie que sont l'UEFA et la FIFA. La FIFA menace les joueurs des grands clubs d'exclusion à la coupe du monde? Ha ouais? Donc elle diffusera des matchs sans ses tops joueurs. Bravo la cohérence. La même FIFA qui met la VAR sans consultation et qui crée un foot à deux vitesses, et qui se plaint maintenant? J'applaudis! Je me marre et vive @Juldo

    • J’aime 1
    • Haha 1
    • Goaaal 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    tibou55

    Posté(e) (modifié)

    Merci, gros travail @alex_j.

    Apparemment ça a quand même un peu leaké avant l'annonce. 😉

    Une idée me vient à la lecture de l'article (sorry si déjà mentionné dans les commentaires ou ailleurs), on ferait face à un deuxième arrêt "à la Bosman" où des joueurs pourraient casser leur contrat car rater la champion's league ou la coupe du monde serait préjudiciable pour leur carrière.

    La seule manière de faire marche arrière c'est l'acceptation d'un no limit dans les investissements des clubs qui en ont les moyens. C'est terminé les clubs des familles, place aux clubs des groupes d'investissement. Il y a bien longtemps que le foot n'est plus qu'un business comme un autre.

    Vivement le super bowl du football européen! On prend les pronos? Madrid-City, score finale 22-18 (oui z'ont aussi revu les valeurs des buts dans les matches, but en cours de jeu 4pts, penalty 2pts, contre son camp +1 et -1 pour l'adversaire et but du gardien depuis son terrain +8):phear:

    Modifié par tibou55
    Avais oublié mon emoji ^^
    • Haha 1
    • Cool 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    il y a 23 minutes, tibou55 a dit :

    Une idée me vient à la lecture de l'article (sorry si déjà mentionné dans les commentaires ou ailleurs), on ferait face à un deuxième arrêt "à la Bosman" où des joueurs pourraient casser leur contrat car rater la champion's league ou la coupe du monde serait préjudiciable pour leur carrière.

    Je te rassure ça n'arrivera jamais. Ils sont actuellement comme des cons et ne savent pas comment stoppé leur "mort".

    Ces menaces sont ridicule, elle leur font plus mal a eux qu'aux clubs de la SL

    Il n'y aura jamais une Coupe du Monde sans les joueurs des clubs SL

    • ;-) 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

Baretto

Baretto

    Vous devez être connecté pour pouvoir chatter

    Nos t-shirts sur l'Inter !

    Voir la boutique

    Les visages oubliés de l'Inter

    Voir les articles