Aller au contenu
  • alex_j
    alex_j

    Complète analyse financière de l'Inter de Carlo Festa

    Dans une interview exclusive avec FCInter1908, Carlo Festa décrit en détail la situation financière de la famille Zhang et explore son lien avec la situation financière actuelle de l'Inter.

     

    L'analyse de Festa est très perspicace et il explique les raisons pour lesquelles des circonstances sous et hors du contrôle du Suning ont rendu la propriété de l'entreprise intenable à l'heure actuelle.

    Festa brosse un tableau quelque peu sombre de la situation de l'Inter, dans laquelle aucune solution ne sera totalement à l'abri des problèmes posés par l'incapacité du Suning à financer le club et la dette contractée par la suite. Cependant, Festa pense que les fans de l'Inter auront une meilleure idée de la structure de propriété du club dans un an.

     

    Festa a donné un aperçu de la signification des récentes déclarations de Zhang.

    ''Les problèmes financiers d'Inter sont dus à la santé du Suning. Les Nerazzurri ont une structure de propriété définie depuis des années, ce qui a conféré une stabilité à l'ensemble. Désormais, cette certitude n'existe plus. On ne sait pas qui sera le propriétaire de l'Inter dans un an. Par conséquent, un plan de croissance et de développement défini et certain ne peut pas être donné dans cette situation. Zhang a gardé le club à un moment où il pouvait le vendre, entre Janvier et Février, mais ce faisant, il s'est lourdement endetté. Il n'a pas augmenté la dette d'Inter, qui avoisine déjà les 400 M€, mais a encore endetté l'actionnaire luxembourgeois qui appartient à la famille Zhang. Il l'a fait en mettant en gage des actions de l'Inter. Dans un certain sens, donc, l'avenir de l'Inter est engagé pour Oaktree, qui à tout moment lorsque les conditions préétablies du prêt ne sont pas respectées, deviendrait rapidement le nouveau propriétaire d'Inter de plein droit.''

     

    Allant plus loin, Festa a élaboré sur les fondements économiques sous-jacents aux problèmes financiers actuels bien connus de l'Inter.

    "La situation économique de l'Inter n'est pas la meilleure, même si dans le football nous vivons dans une situation de 'mal comune, mezzo guardio', en d'autres termes, les problèmes de l'Inter ne sont que relatifs à la situation d'autres clubs qui ont des problèmes similaires. L'Inter, par rapport à d'autres clubs, présente deux faiblesses à son bilan :

    1. d'une part, la situation de la dette qui voit 375 M€ d'obligations arrivant à échéance en 2022, à rembourser ou à refinancer;
    2. la deuxième faiblesse réside dans le fait que l'Inter brûle actuellement de l'argent et ne génère aucun revenu.

    Pour pallier ce problème, il existe deux solutions:

    1. d'une part, que des augmentations de capital soient effectuées en permanence, même si l'on voit que le Suning ne peut pas gagner d'argent en Chine;
    2. le second est de réduire les coûts en augmentant les revenus, ce que tentent de faire les dirigeants.

    Mais ce n'est pas une tâche facile étant donné que l'Inter a une masse salariale élevée qui est compliquée de réduire, étant donné qu'elle risque de fragiliser l'équipe. La situation est complexe, même si elle touche de nombreux clubs. L'Inter est dans une situation nettement moins bonne car elle doit faire face à la dette et à la situation des obligations arrivant à échéance en 2022.''

     

    Festa est également entré dans les détails concernant l'importance des nouvelles directives du gouvernement chinois pour déterminer les problèmes rencontrés par le Suning.

    "C'est à moitié vrai que ces directives ont empêché le Suning de diriger avec succès l'Inter. L'intérêt de Pékin pour le football a toujours été un grand fantasme. La Chine ne s'est jamais vraiment intéressée au football, sauf pendant une brève période où le gouvernement chinois a tenté d'investir en Occident. Au départ, la Chine voulait investir dans d'autres secteurs, mais le football était un excellent véhicule publicitaire. Lorsqu'ils ont réalisé que cet investissement n'était pas nécessaire, l'intérêt pour le football est revenu à zéro. L'exemple est la Super League chinoise qui se voulait l'expression du mouvement interne: elle s'est considérablement affaiblie, à tel point que les sponsors ne peuvent même plus associer leur nom à celui des équipes. Le Suning a laissé tomber le Jiangsu Suning et cela veut tout dire. Dans les prochaines années, à moins qu'il n'y ait un changement de cap majeur que je pense peu probable, la Chine sera complètement hors du football. En conséquence, les entreprises chinoises seront incitées à se développer à l'étranger mais dans d'autres secteurs. Cela étant dit, le Suning a eu des problèmes majeurs, à la fois à cause du COVID, et à cause d'une tendance négative dans l'immobilier. Tout s'est passé lorsque le Suning a dû rembourser des obligations de plusieurs centaines de millions d'euros. Par conséquent, à Najing, ils ont décidé de vendre des actions de leur entreprise à l'État. Parce que Pékin ne s'intéresse pas au football, l'argent collecté ne servira pas à financer des activités liées au football, notamment à l'étranger. Au contraire, ils serviront à stabiliser le Suning et la Chine afin d'éviter de licencier des employés. Il n'y a aucun moyen pour le Suning de retirer des capitaux de Chine pour le football. Elle ne pouvait le faire qu'à travers des filiales externes: par exemple, le Suning a des participations au Japon. À moins que nous ne voyions des surprises, l'Inter n'aura pas d'argent provenant du Suning pour la prochaine année et demie et devra partir seule. La seule lueur d'espoir est que les droits de télévision pourraient rapporter plus de revenus.''

     

    Festa a expliqué les principales différences entre Oaktree Capital et Elliott Management.

    ''La principale différence est qu'Elliott est un fonds qui gère également des entreprises, tandis qu'Oaktree a une perspective plus purement financière. Dans le cas où ils deviennent propriétaires, il est difficile pour Oaktree de gérer l'Inter pendant quelques années. En revanche, je pense que la spéculation selon laquelle le fond peut immédiatement lancer un processus de vente du club à un autre investisseur, éventuellement américain, est plus crédible.''

     

    Au sujet de ce que l'avenir réserve au Suning et aux Zhang à l'Inter, Festa a été assez clair quant à ce qu'il prédit ce que le résultat sera.

    ''Si je devais faire une prévision pour les prochains mois, en regardant les chiffres, je ne pense pas qu'il y ait trop d'incertitudes. Les chiffres de l'Inter parlent clairement: avec ces chiffres et avec un actionnaire qui ne peut pas sortir de l'argent de Chine, il est pratiquement certain que l'Inter aura bientôt un autre actionnaire majoritaire. L'important est qu'aucun dommage supplémentaire ne soit causé au bilan du club et que les actifs des joueurs du club soient respectés. Cela dit, personne pour le moment n'achète l'Inter pour un milliard d'euros. Cependant, à 600-700 M€, cela peut être fait une fois la pandémie terminée. Il est important que Zhang ne mette pas le club encore plus en péril financier dans les mois à venir. La situation de l'Inter est également compliquée car le nouvel acquéreur devra mettre en œuvre une sorte de révolution: si l'on regarde le bilan, une grande partie de l'argent provient de sponsors chinois, avec des noms inconnus. Lorsque le Suning sera parti, ces sponsors disparaîtront. Par conséquent, le nouveau propriétaire devra inverser complètement le model business du club et trouver de nouveaux sponsors. Zhang aura un travail préparatoire à faire avant la vente, sur le front du budget et des sponsors. Je pense qu'à ce stade, l'Inter sera vendue d'ici deux ans.''

     

    Malgré de nombreuses discussions sur l'actionnariat des supporters et le projet InterSpac, Festa a exprimé un grand scepticisme quant à la faisabilité d'un tel projet.

    ''Au Bayern Munich, c'est vrai qu'il y a un actionnariat populaire, mais il y a aussi des sponsors qui sont de grands groupes. C'est un modèle mixte. Ces modèles sont potentiellement applicables aux équipes italiennes, mais pas à l'Inter étant donné son état actuel. Pensons à l'aspect économique: combien d'argent cet actionnaire doit-il lever? Quel devrait être le quota pour chaque actionnaire? Soit, prenez, par exemple, un million de personnes payant chacune un forfait, soit cela devient un fantasme de penser à un tel projet. Assez problématique à mettre en œuvre surtout à court terme, c'est ce dont on parle, car ce n'est pas un projet sur cinq ans. Je dis cela sur un plan purement fantasmatique, spéculatif: le groupe Luxottica, avec le supporter de l'Inter Leonardo del Vecchio, pourrait entrer dans le club avec une part de 5 à 10 %. Ce n'est pas un projet impossible, mais c'est quand on considère les conditions dans lesquelles se trouve actuellement l'Inter. Zhang en particulier, ayant investi 800 M€ dans le club, ne négociera certainement pas avec InterSpac. Cela ne l'intéresserait pas. Il n'y a pas de temps."

     

    Festa a également dissipé l'idée que l'Inter a à un moment donné été confrontée à la possibilité d'une faillite, délimitant le sens dans lequel les problèmes rencontrés par le club diffèrent de la faillite en tant que telle.

    ''La faillite, non. Mais il est toujours problématique d'avoir des dettes et de ne pas les payer. Il se peut que certains créanciers passent par les tribunaux. Le gros problème, c'est le remboursement de l'obligation en 2022. Là, nous pourrons comprendre comment l'Inter compte évoluer. Entre fin 2021 et début 2022, il y aura une étape importante. Si une caution n'est pas remboursée, la société fait défaut. Parmi les principaux souscripteurs de l'obligation se trouve Oaktree avec 100 M€, mais il y a aussi d'autres groupes financiers qui pourraient demander la vente de l'Inter dans ce cas.''

     

    Un point important clarifié par Festa dans l'interview est que malgré le délai de trois ans du prêt signé entre Suning et Oaktree, la situation avec la propriété d'Inter devrait être totalement clarifiée beaucoup plus tôt que cela, probablement dans un an.

    ''Oui, je pense que dans un an, la situation sera parfaitement claire. Soit le Suning sera de retour sur selle, soit il y aura un autre propriétaire.''

    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Article très intéressant et bien expliqué merci pour le boulot.

    Par contre ça soulève une question, tout ça remets en cause l’arrivée de Tonali lundi non?

    • J’aime 1
    • ;-) 1
    • Haha 4
    • Wouah 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 9 minutes, Sylar a dit :

    Article très intéressant et bien expliqué merci pour le boulot.

    De rien. Effectivement, il est plutôt clair et bien étayé. Le seul petit bémol que je mettrai concerne l'intérêt du PCC pour le football; il n'était pas si feint que ça. D'ailleurs, Xi Jinping est fan de foot et il y avait un plan pour que la Chine "gagne" la Coupe du Monde dans les 30 ans. Mais devant la montagne à gravir et devant les difficultés internes que la chine doit faire face, le PCC a décidé de "recentrer" les investissements et la politique. D'ailleurs, tu peux lire ceci sur Xi Jinping

    "Sa présidence, structurée autour du concept de rêve chinois, se distingue par une présence accrue de la Chine sur la scène internationale, une réhabilitation plus assumée qu'auparavant de la culture traditionnelle chinoise et un renforcement radical de l'emprise politique et idéologique du PCC sur la société."

    ce qui est vrai.

    • J’aime 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Si je comprend bien, en gros faut serré les fesses pendant un an ou deux, jusqu'à ce qu'on est un nouveau proprio...

    Virtuellement, c'est comme si le Suning était déjà parti.

    • Goaaal 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 35 minutes, Trent_FCI a dit :

    Si je comprend bien, en gros faut serré les fesses pendant un an ou deux, jusqu'à ce qu'on est un nouveau proprio...

    Virtuellement, c'est comme si le Suning était déjà parti.

    Moi je dirais plutôt qu on va serrer les fesses pendant beaucoup plus qu un an ou 2 parce que meme le nouvel actionnaire devra assainir la situation, notamment en cherchant de nouveaux sponsors, avant de pouvoir investir.

    • J’aime 1
    • Goaaal 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    @3ou Ouais ouais.. J'étais avec les papillons et tout... Laisse moi tranquille ! 😄😉

    • Haha 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 49 minutes, 3ou a dit :

    Moi je dirais plutôt qu on va serrer les fesses pendant beaucoup plus qu un an ou 2 parce que meme le nouvel actionnaire devra assainir la situation, notamment en cherchant de nouveaux sponsors, avant de pouvoir investir.

    Sauf si le nouvel actionnaire est plus dépensier. 

    Quand je vois MILAN/JUVE/BARCA et tout, ça à l'air d'aller malgré leurs dettes. On est les seuls à faire attention...

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Sauf si un Qatari prend le relai tout de suite ! 
     

    On sait tous que sans grand sponsor, sans supporter, égale à pas de rentrée d’argent.

    Les seuls rentrées dans les mois à venir seront les bénéfices des réductions de salaire (18 à 20M), la vente de quelques joueurs (70 a 80M), et les quelques millions de la LDC (50 à 60,voir plus)  .

    Un total de 150 et 180M, qui peut même aller jusqu’à 250 si un autre gros joueur est vendu. 
     

    Ça sera juste repousser l’échéance, car l’année prochaine faudrait jouer sur la même corde, sauf si les stades réouvrent, une signature d’un gros sponsor.

    Regardez Chevrolet à Manchester , le club anglais avait signé un contrat avec général motors (dont la marque est Chevrolet bien sûr) de 452M sur 7 ans, doit 64,5M par an , bon là ils viennent de signer avec un nouveau sponsor pour 273 sur 5 ans, soit 54,6M par an, oui une réduction de 10M mais c’est quand même 54M.

    Nous combien nous payait Pirelli ? Lisez bien 234M depuis 1995, soit 9M par an, ce que Manchester touche en 5 ans, nous c’est sur 26 ans, il y a pas un problème ? 
     

    Bref, la situation est catastrophique, j’ai regardé le projet en étant le plus objectif possible, ce qui m’inquiètera sera sur la « décision » de certains joueurs , une année instable au niveau de la direction est supportable, mais 2,3 ans il y en aura un qui craquera et claquera la porte, ils peuvent aimer le club mais ils aiment le bifton. En espérant surtout que ça déteigne pas sur leurs prestations.

    Mais oui, deux solutions les plus prudente et efficace:

    — c’est que le Sunning nous ramène des sponsors dignes de ce nom, ce qui m’étonnerait (on es nul en LDC et on affaiblissant l’équipe, faut voir si on reste compétitif) 

    — Ou qu’ils fassent comme Moratti l’avait fait, ou tohir, en trouvant un investisseur solide qui prendra le relai sans sourciller. 
     

    Forza inter !! 

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    en 2019 on chassait la juve, mtn on vas chasser troyes,le paris fc, levante wahooooouuuuu la chute dramatique du club 

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...