Aller au contenu
  • Damien
    Damien

    JOSE MOURINHO: "LE 5 MAI ? IL N'A AUCUNE SIGNIFICATION POUR MOI..."

     

    1221316941_6.jpg

     

    APPIANO GENTILE - Josè Mourinho s'est exceptionnellement livré au jeu de l'interview ce jeudi 30 avril 2009 en vue du match qui se tiendra, pour le compte de la 34ème journée de championnat 2008/2009, ce samedi 02 mai au "Giuseppe Meazza" de San Siro à Milan, et qui mettra au prise l'Inter à la Lazio de Rome.

     

    Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer l'intégralité des déclarations de l'entraîneur lusitanien:

     

    Mourinho, Sulley Muntari sera-t-il disponible pour le match de ce samedi soir qui vous oppose à la Lazio ?

     

    "Je pense que oui."

     

    "Il s’est entrainé aujourd’hui entièrement avec le groupe et il n’a rien ressenti de mal."

     

    A ce sujet, que pensez-vous des déclarations écrites ces derniers jours sur une théorique remontée du Milan ?

     

    "Vous le dites bien, en théorie...."

     

    Depuis dimanche, les rossoneri ont fait savoir que sans ce but de la main d’Adriano, le Milan serait distancé que d’un point....

     

    "Il y a tellement de choses qui auraient pu être différentes sans ce but. Il peut arriver que des entraîneurs se soient trompés, que les joueurs se soient trompés et que les arbitres ont fait de même, et, pour parler honnêtement, on devrait parler de tout et pas de ce qui uniquement de ce qui contient à chacun d’entre nous."

     

    "Je ne veux plus m’exprimer avec le type de vocabulaire que j’ai employé il y a quelques temps car il m’a semblé qu’une bombe atomique s’était abattue sur l’Italie. Je ne veux plus le faire, cependant, je veux parler de tout, et il me semble qu'on parle d'un but qui peut emmètre des doutes à certains, mais on doit aussi parler du nombre de points qui ont été récolté grâce à des pénaltys peu réguliers, du fait que ce derby aurait bu finir sur le score de 2, 3 ou 4 à zéro si lorsque le résultat était de 2-0 le Milan était resté durant 40 minutes à dix, on doit parler du Derby du match aller que le Milan a remporté 1-0 avec un hors-jeu lors de cette action de but."

     

    "On devrait en somme parler de tant d’autres choses. Je préfère ne pas parler car si je le fais, je dois parler de tellement de choses, et d’autres encore, mais cela n’en vaut pas la peine. Dans un championnat avec des erreurs humaines, le meilleur l’emporte toujours, nous devons seulement attendre un petit peu plus, mais il nous manque presque rien."

     

    Le milieu de terrain du Milan, Massimo Ambrosini, a déclaré son espoir: Celui de voir Josè Mourinho se repentir d’avoir dit que le Milan restera avec “Zéros titres” cette saison. Vous en voulez-vous d’avoir d'avoir employé certaines expressions ?

     

    "Non, je ne m’en veux pas."

     

    "Cependant, si au terme du championnat, je me suis trompé, je suis assez Homme pour m’excuser au Milan. Alors que je ne travaillais pas encore en Italie, il m’est resté une impression dans ma mémoire sportive d’Ambrosini, qui en fêtant la victoire en Champions League, a insulté dix millions d'interistes."

     

    "Tant d’années se sont écoulées et je ne l’ai jamais vu s’excuser. C’est un joueur charismatique, qui est allé un grand nombre de fois avec sur le terrain avec le brassard du Capitaine d’un grand club tel que le milan, et je ne l'ai jamais vu faire des excuses aux tifosi de l'Inter. De ce fait, je ne crois pas qu’il ait assez de qualité morale pour parler de cette façon."

     

    "Cependant, et comme je viens à peine de le dire, je m’excuserais si le Milan venait à remporter le championnat. C’est une hypothèse en théorie pratique : théorique car elle est difficile, pratique car les mathématiques sont très objectives et qu’elles le permettent. Je l’ai déjà fait lorsque j’ai perdu le championnat face à Manchester en Angleterre, ce ne serait pas un problème de le faire ici, en Italie."

     

    "Et comme ce qu’à fait Ambrosini est encré dans ma mémoire, il est encré aussi ce que Eto’o a fait après un match au Real Madrid : Il avait insulté les tifosi du Real Madrid et seulement 24 heures après, en Grand Homme, il s’est excusé en expliquant que son geste était dû à une réaction émotive sur le moment et en disant qu'il les respectait."

     

    "Par contre Ambrosini, un joueur charismatique, qui a souvent été capitaine d’une grande institution telle que le Milan lorsque Maldini ne joue pas, n'a jamais présenté ses excuses aux interistes alors qu’un grand nombre habitent dans sa ville."

     

    Les suspensions de Mario Balotelli et Dejan Stankovic dérangent-elles vos plans tactiques en vue du match programmé ce samedi soir ?

     

    "Balotelli jouait actuellement très bien et il est devenu un footballeur qui provoque beaucoup de déséquilibres dans la structure de jeu des adversaires. C’est dommage qu'il ne puisse pas jouer cette partie, mais des suspensions arrivent dans le championnat et je ne vois pas son absence de samedi comme un drame, car cela signifie qu’il n’aura plus de risques de suspensions pour les quatre prochains matches. Mario s'était très bien adapté à notre façon de jouer."

     

    "De même pour Stankovic, qui est un footballeur très important pour nous, surtout lorsque nous jouons en diamant au milieu car c’est l’homme que nous avons le plus utilisé derrière les attaquants."

     

    "C’est pour cette raison, vu que nous n’avons pas d’ailiers et que nous ne disposons pas de joueurs qui puissent jouer derrière les pointes qu’il faut considérer que Jimenez sera convoqué, même si j’ai encore quelques doutes sur sa condition athlétique sur 90 minutes de jeu, il est possible qu’il soit nécessaire de le changer et de jouer sans ailiers et sans une formation en diamant. "

     

    Ces derniers jours, le souvenir du 5 mai est souvent présent, un jour lors duquel l’Inter perdait le scudetto justement face à la Lazio....

     

    "Je me souviens du 1er mai, du 25 avril, qui pour vous italiens a une signification et qui pour nous portugais en a une autre, je me rappelle du 25 décembre et du 26 janvier, le jour de mon anniversaire, du 4 novembre et du 2 de février, mais je ne comprends pas la signification du 5 mai."

     

    "Je ne suis pas un expert en date, mais, il y a cependant des dates dont je me souviens et le 5 mai n’y figure pas et je crois que l’Inter, si elle doit vraiment se souvenir de quelque chose en particulier, doit se souvenir de la conquête du 16° championnat."

     

    "Le 18 mai, en effet, est beaucoup plus important que le 5 du même mois. Le 5 mai sera important pour la Juventus qui cette année-là a remporté le scudetto, certainement pas pour l’Inter. Je le pense de cette manière. Si vous me demandez les dates des jours les plus noirs de ma vie, et tout ceux où j’étais très triste, je peux vous assurer que je ne m'en rappelle pas."

     

    "J'ai souvenir des personnes que j'ai perdu et qui ont été importantes dans ma vie, mais c’est un souvenir positif. Mais si vous me demandez la date à laquelle est morte une personne importante de ma vie, je ne le sais pas et je ne veux pas me rappeler de cela."

     

    "L’Inter doit se souvenir de ses beaux moments et pas nécessairement du 5 mai. Si vous me demandez quand j'ai remporté la Champion’s League avec Porto, je vous le dis, mais certainement pas du jour où j’ai perdu la demi-finale de la Champion’s League aux penaltys. C’est une façon différente de voir les choses."

     

    "Et si la date du 5 mai vient à être instrumentée ? Selon moi oui, je peux penser que le monde interiste soit pessimiste, qu’il préfère se souvenir de périodes noires et non des belles, il y a sûrement parmi les tifosi interisti quelqu’un qui pense de cette façon, mais je suis aussi certains que le peuple interiste pense de façon positive, des beaux moments qui se sont passés et qui peuvent se passer."

     

    "Je vous promets que je me rappellerai toujours du jour où nous remporterons le scudetto, la phobie du 5 mai ne m’intéresse pas et lorsque l’on me reparlera de cette date dans le futur, je répondrai à celui qui m'en parle, la date à laquelle j’ai remporté le Scudetto avec l’Inter."

     

    "Je pense ainsi, pour moi le 5 mai n’a aucune signification."

     

    Quelles sont les choses qui vous rendent optimiste en cette fin de saison ?

     

    "Le fait que nous n'ayons pas besoin de dépendre de qui que ce soit ou d'être préoccupé des résultats du Milan et de la Juventus, d'un penalty donné ou pas. Nous devons uniquement penser à nous-mêmes et c’est un grand privilège, nous avons 7 points d’avance, cela augmente la conviction de nos propres moyens. J’ai confiance en l’équipe."

     

    "Face à Palerme par exemple, nous avons disputé l’une des plus belles première mi-temps de la saison. Et ce jour-là, un des deux penaltys aurait du être octroyé, quinze jours après, en seconde mi-temps, le Milan a eu deux penaltys inexistants qui lui ont été octroyé face à Palerme. Nous avons ensuite réalisé une très mauvaise seconde période et avons perdu deux points."

     

    "Nous sommes allé par la suite à Turin où nous avons disputé, selon moi, le match le plus complet de la saison, mais cela n’a pas été suffisant pour l’emporter car le football est ainsi, mais lors des 90 minutes de jeu, l’équipe a disputé une très grande partie."

     

    "Nous avons ensuite relevé le défi face à la Sampdoria en Coupe d’Italie : Nous avons été sorti de la Coupe, mais les garçons ont disputé ce match avec un très grand cœur, un très grand état d’esprit et une empathie avec les tifosi."

     

    "Enfin a eu lieu le match face à Naples, qui est toujours vraiment difficile et dans lequel on pouvait perdre deux ou trois points et nous en avons perdu trois, même si je crois que l’on méritait au moins le match nul, mais tel est le football."

     

    "Je ne peux cependant pas parler de période difficile et dramatique durant laquelle l’équipe n’a ni joué, ni travaillé, car nous n’avons pas connu de problèmes."

     

    "De plus, il y a ces 7 points et il y a une curieuse histoire car nous avons cet écart qui nous poursuit

    depuis des mois, nous sommes par la suite arrivé à 10 points d’avances pour une ou deux semaines, mais l’avantage a toujours été de 5 à 7 points, il nous reste seulement 5 parties et nous avons encore cet écart sur nos poursuivants et on nous parle de l’histoire du 5 mai (il sourit...)."

     

    "Si nous regardons, par exemple, les autres championnats européens, aucune équipe n’a un avantage similaire, si nous excluons les championnats hollandais et chypriotes où deux équipes sont déjà Championnes."

     

    "Je suis très content pour l’Az aux Pays-Bas car je connais l’entraineur qui est très très bon. En Angleterre, il n’y a qu’un écart de trois points entre le premier et ses poursuivants, en Espagne, il y en a quatre, mais il y a encore la confrontation directe entre le premier et le second à jouer."

     

    "En Allemagne trois équipes sont très proches et toutes peuvent devenir Championnes. En France, pour la première fois depuis des années, il y a la possibilité que Lyon ne remporte pas le titre, au Portugal, il y a quatre points de différence."

     

    "Nous devons probablement aller voir le classement du championnat Paraguayen pour trouver un écart similaire à celui qu’il y a en Italie entre le premier et le deuxième, et comme je l’ai à peine dit, il y a aussi à Chypres une équipe qui est Championne et j’en suis très heureux car il y a quelques joueurs portugais qui y jouent, et l’un d’entre eux a même été un de mes joueurs. Nous avons 7 points d’avances sur le deuxieme, parlons du 25 mai....(Il sourit)."

     

    Y-a-t’il quelques problèmes dans l’équipe d’un point de vue mental vu que les garçons se sont fait rejoindre au score par Palerme et la Juventus, pourrait-il y avoir une baisse de concentration ?

     

    "Mais quelle baisse de concentration ? Je peux dire que nous nous sommes troués lors du match face à Palerme, mais certainement pas face à la Juve. Tu parles de baisse de concentration face à la Juventus alors que Buffon a réalisé deux grandes parades sur les tirs de Stankovic et Cruz et dans un match ou il y avait peut-être aussi un penalty sur Ibrahimovic."

     

    "Nous avons ensuite encaissé un but sur une balle arrêtée, c’est une chose qui peut se passer à 10 contre 9, 10 contre 5, et de toute façon lorsque personne ne s’y attend. Peut-être que nous avons commis une petite erreur, cependant on ne peut pas parler de baisse de concentration."

     

    "Le match face à Naples fût une partie durant laquelle aucune des deux équipes n'a bien joué, un match nul aurait été plus équitable, mais ils les ont conquis, comme les trois points que nous avons remportés à Udine grâce à un but qui nous est venu du ciel alors qu’un match nul aurait été plus juste."

     

    "Comme on dit au Portugal, nous sommes aussi ici dans un pays de " Résultatistes", un pays dans lequel seul le résultat compte."

     

    "Avant de commenter la partie, je dois la connaitre. Je prends par exemple Juventus-Inter : Quelqu’un qui commente par écrit le match a dû annuler ce qu’il a écrit et réécrire ce passage suite au but de l’égalisation de la Juve. Il avait probablement écrit à dix minutes de la fin que l’Inter était fantastique, qu’elle avait 12 points sur le second et qu’elle avait déjà remporté le titre."

     

    "Ensuite, après l’égalisation de la Juventus : "Tout va mal à l’Inter, une attitude négative, l'Inter n'a pas bien joué la partie", c’est pour cela que je dis que nous sommes des "Résultatistes"."

     

    "Nous étions tous heureux après le match face à l’Udinese, j’ai reçu quelques sms sur mon téléphone de personnes qui me félicitaient, mais j’étais seulement heureux pour les trois points, et non pour le match. Après la rencontre face à Naples, je n’ai reçu aucun message."

     

    "Si c’étaient des sms de journalistes ? Leurs numéros ne sont pas dans mon téléphone. Je comprends que le résultat compte énormément, mais on ne peut pas vivre uniquement de cela."

     

    Qu’attendez-vous de ces cinq derniers matches de championnat ?

     

    "Que le Milan va remporter celles qui restent, en jouant bien ou mal, en le méritant ou pas, et que l’Inter par contre va en remporter 3 ou 4 et faire un nul pour celles qui restent."

     

    Qu’attendez-vous de l’équipe ? Est-ce le moment où vous vous attendez à un saut de qualité afin d’éviter de jouer le titre lors du dernier match de championnat comme cela s’est produit l’année dernière ?

     

    "Je m’attends à la normalité, et la normalité pour cette équipe est de l’emporter."

     

    "Cette saison, nous n’avons jamais perdu deux matches de suite et nous avons toujours très bien réagi après une défaite. Après l'élimination contre Manchester, par exemple, tous s’attendaient à ce que l’on rencontre de très grands problèmes qui n’ont pas eu lieu, la même chose est arrivée suite aux défaites face à l’Atalanta, au Milan et à la Sampdoria."

     

    "La normalité pour cette équipe est de faire son jeu de façon sereine et d’atteindre l’objectif principal qui est le Scudetto. Il nous reste cinq matches et ce ne sera pas un problème pour y arriver."

     

    Il n’y aura donc pas le problème qui est survenu l’année dernière avec la victoire du Scudetto à l’ultime journée ?

     

    "Non, non. Si cela devait se terminer comme l’année dernière ce serait parfait pour moi. Il n'y aura pas de problèmes, mon cœur est préparé pour des grandes émotions."

     

    "Gagner avec 10 points d’avance, avec 7, avec 5 ou au dernier match c'est exactement la même chose. Si ensuite tu me demandes si je m'attends à quelquechose de similaire cette année, alors je peux te répondre non. Évidemment, je respecte les adversaires que nous aurons à affronter car ils sont tous de qualités, ont des objectifs et personne ne régalera personne."

     

    "Il n’y a que les penaltys qui sont offerts....mais personne ne se fait de cadeau. C’est pour cela que je m’attends à ce que les parties face à la Lazio, le Chievo et Sienne s’annoncent difficiles. J’espère cependant remporter le Scudetto face à Sienne."

     

    Quel type de Lazio vous attendez-vous à affronter samedi soir ?

     

    "Je m’attends à la normalité et la normalité est la qualité. Ils ont connu des moments difficiles durant lesquels ils ont perdu beaucoup de points, cependant c’est une équipe qui me plait avec énormément de joueurs qui me séduisent."

     

    "Ils ont une façon de jouer que j’apprécie et leur entraineur est bon. Peut-être, qu’actuellement, le plus grand défi de la Lazio sera de l’emporter à domicile en Coupe d’Italie, réussir ainsi à saisir le titre, et donc se qualifier pour la coupe d’Europe. L’entraineur et les joueurs de la Lazio sont des personnes honnêtes, qui veulent faire bonne figure et qui ont leur orgueil."

     

    "Comme nous, ils veulent toujours l’emporter et ils viendront à San Siro pour jouer leur match sans rien n’offrir à personne. C’est la raison pour laquelle je m’attends à une partie très difficile, la Lazio joue par orgueil, pour les trois points et parce que ce sont des grands professionnels, nous jouons pour toutes ces raisons, mais aussi pour les trois victoires qui nous manquent pour remporter le titre."

     

    "Notre motivation sera très certainement très forte."

     

     

    L'équipe a-t’elle joué à Naples pour l’emporter ou s’est-elle contenté du match nul ? Avez-vous entendu les déclarations de Massimo Moratti, au lendemain du match ?

     

    "L’Inter est entré sur le terrain à Naples pour l’emporter comme le montre le grand arrêt de Navarro lors de la première minute de jeu. C’était difficile de faire plus lors du match."

     

    "Un championnat est fait de victoires, de défaites et de matchs nuls : nous en avons perdu, concédé certains matches nuls, et si nous sommes premiers, c’est dû au fait que nous en avons gagné énormément. En ce qui concerne les déclarations du Président, comme vous le savez, je ne les commente jamais."

     

    Pourquoi lors des dernières parties tu as moins utilisé Davide Santon ?

     

    "Santon est un joueur important pour l'équipe, mais je pense aussi à son futur dans cette société et il me semble qu'à un moment si determinant de sa carrière croissante, il a eu une période moins positive. Il m'a moins plu sur le terrain et à l'entraînement. Je crois que pour un joueur aussi jeune, il est important de comprendre que dans cette vie il n'y a pas que des choses positives, il ne doit pas penser être arrivé à un objectif et par conséquent pouvoir changer sa manière de penser et de travailler. Je pense que pour lui, le message qu'il est en train de recevoir en ce moment est important.

     

    Il est vrai aussi qu'il peut avoir une petite baisse physique et psychologique: il a vécu trois mois très intenses en jouant toujours 90 minutes lors de compétitions difficiles à affronter psychologiquement comme ce fût le cas contre Manchester United et Milan.

     

    Je pensais que sur le côté droit, il apporterait à l'équipe un peu de ces choses que nous avions avec Maicon: cependant il était habitué à jouer à gauche où il a des automatismes différents, et quand il est entré à droite il lui manquait un peu de profondeur et c'est le jeu que nous voulons sur ce couloir, et qui est différent de ce que nous faisons à gauche.

     

     

    Quand est arrivée la partie contre la Juventus, la présence de Zanetti me semblait fondamentale pour contrecarrer le jeu de Nedved et de Del Piero. Et ce parce que Zanetti est un joueur avec un peu plus de capacités techniques pour couvrir ce rôle, étant donné qu'il manque encore à Davide quelques améliorations tactiques.

     

    J'ai inséré Zanetti et nous avons beaucoup mieux joué: quand une équipe joue si bien il n'y a pas de raisons de faire des modifications et c'est pourquoi après le match de Turin j'ai décidé de ne pas changer la onze de départ".

     

    Certains soutiennent qu'Ibrahimovic est perplexe concernant le jeu de l'Inter.

     

    "Je t'explique une chose: cette saison nous avons joué une cinquantaine de matchs et environ mille parties à l'entraînement. Est-ce que tu sais combien de fois j'ai vu Ibra satisfait? Seulement quand il gagnait. Si il ne gagne pas une manche, à titre d'exemple, à 4 contre 4, c'est la faute de l'arbitre, du gardien, de l'herbe, de la balle qui est un peu dégonflée, de la caméra de télévision d'Inter Channel qui est derrière la porte, du soleil qui était un peu bas... S'il gagne il ne se plaint pas par contre. Il l'a fait après la défaite contre Naples, après l'élimination en Champions League et en Coupe Italie. Et moi ça plaît beaucoup qu'il soit comme ça.

     

    Pour te dire la vérité l'autre jour j'étais faché contre Toldo parce qu'il a perdu un match d'entrainement avec son équipe, un défi qui se terminait avec la victoire du premier à marquer. Francesco a fait une erreur, son équipe a perdu et il souriait et je me suis faché avec lui parce que même lors de matchs d'entrainements, ça ne me plaît pas qu'un joueur se trompe, perde et sourit. Toldo m'a expliqué qu'il l'avait fait pour créer un bon climat dans le groupe et moi je lui ai répondu que cela se fait quand le partie est gagnée et non pas quand elle est perdue.

     

    Et nous sommes en train de parler d'un joueur qui a 36 ans et une grande maturité. Ibra, s'il ne gagne pas, il n'est pas heureux, et pour ce motif il peut dire tout ce qu'il veut, parce que ses mots sont la conséquence de la défaite, et dans ce cas, une personne qui se fache montre son ambition parce que c'est un gagnant.

     

    Dans ce cas, il peut aussi critiquer l'entraîneur, tu peux tout dire parce que les mots sont la conséquence d'une colère qui vient de la défaite et je crois que c'est pour cette raison qu'il gagnera le titre de champion et peut-être en plus le titre de meilleur buteur."

     

    Si tu étais assis sur le banc d'une équipe avec sept points de retard sur le premier au classement à cinq journées de la fin, déclarerais-tu croire au titre de champion?

     

    "Je croirais pouvoir gagner cinq matchs. Si je penserais au titre de champion ? Peut-être, psychologiquement c'est possible: je parlerais pour motiver mes joueurs. Je ne saurais pas, mais je serais convaincu de gagner mes cinq matchs, et avec les statistiques, d'avoir trois-quatre penaltys en plus."

     

    Tu continues à penser que Milan finira la saison avec zero titre ?

     

    "Oui, je continue à le penser".

     

    Tu crois que Milan puisse battre le record de penaltys accordés à une même équipe au cours d'un championnat ?

     

    "Quel est le record ?".

     

    Ils en ont concédé 12 au Milan et le record est de 18.

     

    "Ce serait... trop, trop. Mais avec un par match, peut-être, peut-être, peut-être."

     

    Rédigé par Antony et Le Kid (inter.it)


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Cependant, si au terme du championnat, je me suis trompé, je suis assez Homme pour m’excuser au Milan. Alors que je ne travaillais pas encore en Italie, il m’est resté une impression dans ma mémoire sportive d’Ambrosini, qui en fêtant la victoire en Champions League, a insulté dix millions d'interistes."

    Putain mais qu'est ce qu'il ma fait plaisir sur ce passage là !!! Mourinho sei un grande !!!

     

    Ambrosini figlio di p**** !!!

     

    Quelqu'un a le lien vidéo ??

    Modifié par BASTURK

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il y a vraiment dix millions d'interistes vous pensez?

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Pour te dire la vérité l'autre jour j'étais faché contre Toldo parce qu'il a perdu un match d'entrainement avec son équipe, un défi qui se terminait avec la victoire du premier à marquer. Francesco a fait une erreur, son équipe a perdu et il souriait et je me suis faché avec lui parce que même lors de matchs d'entrainements, ça ne me plaît pas qu'un joueur se trompe, perde et sourit. Toldo m'a expliqué qu'il l'avait fait pour créer un bon climat dans le groupe et moi je lui ai répondu que cela se fait quand le partie est gagnée et non pas quand elle est perdue...

    Un peu dur envers Toldo tout ça quand même, on connait Francesco, on sait forcément que ce n'était pas parce qu'il en avait rien à foutre d'avoir fait une erreur au match d'entrainement qu'il rigolait mais parce que c'est un grand Monsieur et que c'était plus intelligeant d'en rire pour le groupe. On le voit lors des match malgrès la quasi totalité qu'il regarde depuis le banc, c'est toujours l'un des premiers à encourager ces coéquipiers.

    Modifié par Polo

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour la traduc. Bonne interview

     

    Le passage sur Ibra est très interessant. Il souligne bien que c'est un gagnant. Mais il ne parle pas de son manque de volonté et d'envie flagrant ! et les exemples qu'il cite a l'entrainement le montre bien, il aime ce chercher des excuses.

     

    Même si je le redit, cette saison il c'est amélioré ! même moi qui ne l'aime pas je le reconnait. C'est le bon moment pour le vendre :D:P

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Énorme le passage sur Toldo, j'imagine parfaitement la scène. :bigrin:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Pour te dire la vérité l'autre jour j'étais faché contre Toldo parce qu'il a perdu un match d'entrainement avec son équipe, un défi qui se terminait avec la victoire du premier à marquer. Francesco a fait une erreur, son équipe a perdu et il souriait et je me suis faché avec lui parce que même lors de matchs d'entrainements, ça ne me plaît pas qu'un joueur se trompe, perde et sourit. Toldo m'a expliqué qu'il l'avait fait pour créer un bon climat dans le groupe et moi je lui ai répondu que cela se fait quand le partie est gagnée et non pas quand elle est perdue...

    Un peu dur envers Toldo tout ça quand même, on connait Francesco, on sait forcément que ce n'était pas parce qu'il en avait rien à foutre d'avoir fait une erreur au match d'entrainement qu'il rigolait mais parce que c'est un grand Monsieur et que c'était plus intelligeant d'en rire pour le groupe. On le voit lors des match malgrès la quasi totalité qu'il regarde depuis le banc, c'est toujours l'un des premiers à encourager ces coéquipiers.

     

    Tu n'a pas compris ou il voulais en venir, n'y sa manière de penser.

     

    Mourinho enseigne la culture de la gagne et il ne laisse aucun détail de coté ! c'est ce qui fait qu'il en est la aujourd'hui ;)

     

    Il n'avais rien contre le coté sympa et "bonne ambiance" de Toldo. C'est sa manière de montrer a tout les joueurs present a l'entrainement qu'il travail sérieusement pour gagner !

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    C'est le terme faché que j'ai trouvé quelque peu abusif, une simple remarque suffirait mais bon on n'y était pas et on ne sait pas exactement comment ça s'est passé. Je trouve juste qu'il y a culture de la gagne et culture de la gagne si tu vois ce que je veux dire (trop en faire pour si peux). J'imagine juste la situation, Toldo qui rigole (je pense pas non plus qu'il était écroulé de rire par terre) et Mou' qu'arrive et s'énerve sur le fait qu'il ne devrait pas rigoler après son erreur, ça peut jeter un froid quand même.

    Modifié par Polo

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    merci bcp pour l'itw! Enorme, du grand Mou comme d'hab!

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Allez hop Ambrosini remis en place cash par Mourinho, mon dieu que c'est bon d'entendre et de lire ça B):laughing[2]:

    Les petites piques sur les pénos sont amusantes aussi, meme s'il aurait dû juste en faire référence une fois ça aurait suffit, mais lui en remet 1 ou 2 couches au long de l'interview (aussi aidé par les questions es journalistes a la fin) :bigrin:

     

    Le passage sur l'entrainement avec Toldo meme si on comprend que dans le fond c'est aussi ça une culture de la gagne qui se travaille quotidiennement à l'entrainement, je trouve quand meme la réaction exagérée meme si je suppose que Mourinho ne l'a pas non plus engueulé comme un gosse :bigrin:

     

    J'aime aussi son état d"esprit concernant le 5 mai et le fait qu'il ne garde pas en mémoire les moments douloureux dans une carriere (par contre l'histoire des dates douloureuses dans la vie privée je ne serais pas aussi catégorique que lui mais c'est autre chose). Quand on est footballeur professionnel ou qu'on soit dans le staff d'une équipe pro, on ne doit pas regarder le passé, on doit avancer et créer une nouvelle page de l'histoire, je suis d'accord avec lui que c'est inutile de parler de 2002, les comparaisons on les fera quand la saison sera finie en esperant que ça ne se finisse pas comme a cette époque.

     

    J'aime bien aussi ses éclaircissements sur les cas Santon et Ibrahimovic, et son optimisme sur la fin de saison que je partage entièrement, sauf quand il dit qu'on aurait mérité un nul a Naples ce qui n'est pas vraiment le cas.

     

     

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Trop fort Mourinho!!! Ils te gagneront jamais. :bigrin:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    si avant, etre tifoso de linter cetait comme porter une croix, depuis mourinho cest une vraie fierte car qui sy frotte sy pique!!!

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Grazie pour l'interview :nikel:

    Il a grave raison quand il parle de ce ** d'Ambrosini ;)

    Mourinho je t'aime ! :blushing::bigrin:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Unfortunately, your content contains terms that we do not allow. Please edit your content to remove the highlighted words below.
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • 📣 Actualité de l'Inter

  • 💬 Derniers articles commentés

    En ce moment sur le forum

  • 📈 Statistiques des membres

    14 039
    Total des membres
    LeBreton
    Membre le plus récent
    LeBreton
    Inscription
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...