Aller au contenu
  • alex_j

    Les visages oubliés de l'Inter : Gabriel Batistuta

    Cette série d'articles nous rappelle les joueurs dont nous avons (peut-être) oubliés, qu'un jour, ils ont porté notre maillot noir et bleu. A travers eux on refait l'histoire, on discute et on dissèque leur temps à l'Inter ainsi que le reste de leur carrière. Retrouvez l'ensemble des articles de cette série ici : Les visage oubliés de l'Inter.

    Le tour est venu à Gabriel ‘Batigol’ Batistuta. Le grand argentin est un homme connu pour avoir passé des années à déchirer la Serie A avec la Fiorentina et la Roma, alors quand il est venu à l'Inter après des passages dominants avec ces deux clubs, les attentes étaient mitigées en raison de son âge élevé.

     

    BatistutaBatistuta est arrivé en Europe en 1991 de Boca Juniors, rejoignant La Viola pour remplacer Roberto Baggio, parti à la Juventus. C’est à la Fiorentina que ‘Batigol’ passera les plus belles années de sa carrière et où il plongera dans le folklore comme l’un des meilleurs joueurs du club. Sur une période de neuf ans, Batistuta a marqué plus de 200 buts pour la Viola et a fait partie de l'équipe qui a soulevé la Coppa Italia et la Supercoppa en 1996. Ses performances à Florence lui ont valu une troisième place au Ballon d'Or 1999.

     

    Après avoir vu leurs voisins honnis de la Lazio remporter le Scudetto en 2000, la Roma décida qu'elle avait besoin d'un titre à part en termes de vantardise dans la capitale. Au cours de l'été 2000, la Louve paye 36 M€ à la Fiorentina pour Batistuta, alors âgé de 31 ans, provoquant la joie dans les rues de Rome et le désespoir dans les rues de Florence. Cette décision s'est avérée excellente pour Batistuta et la Roma qui ont en fait remporté le titre de champion en 2000/2001. L'argentin ayant marqué 20 fois dans le championnat et formant un partenariat mortel avec Francesco Totti et Vincenzo Montella.

     

    Cependant, c'était le chant du cygne de Batistuta. Le grand attaquant commençait à voir les kilomètres au compteur le rattraper et il n'a trouvé les filets que six fois l'année suivante, alors que la Roma n'a pas conservé son titre, terminant à seulement un point du vainqueur de la Juventus. À ce moment-là, Batistuta a 34 ans et la Roma tient à le vendre dans l'espoir de pouvoir récupérer une partie de l'investissement qu'ils avaient fait sur lui.

     

     

    BatistutaL'Inter est venu avec une offre de prêt avec option d'achat pour que Batistuta puisse s'associer avec Christian Vieri en attaque. 'Batigol' a rejoint l'Inter pour le plus grand plaisir de nos fans qui ont évalué la perspective de voir les deux attaquants jouer ensemble à l'avant comme vraiment appétissante. Cependant, ce transfert avaient aussi ses cyniques qui ont affirmé qu'il était déjà trop tard pour signer Batistuta et, finalement, ils avaient raison.

     

    Batistuta a fait 12 apparitions pour les nerazzurri, récoltant seulement deux petits buts. Son partenariat avec Vieri n'a pas éclaté autant que les fans l'avaient espéré, bien que Batistuta fut un bon associé pour Vieri, avec quatre assists. En fin de compte, les performances de Batistuta sous un maillot Inter étaient celles d'un homme qui avait déjà passé son meilleur niveau. Il manquait le rythme et la puissance qui avaient fait de lui une icône de la Serie A à la Fiorentina et à la Roma. Il est revenu à Rome cet été et est parti pour le club qatari Al-Arabi, où il allait terminer sa brillante carrière en gagnant un dernier bulletin de salaire.

     

     

    BatigolIl ne fait aucun doute que Batistuta est l'un des plus grands attaquants à avoir jamais honoré l'Italie. Sa loyauté envers la Fiorentina était inébranlable dans les années 90 car il a même joué en Serie B avec le club après leur relégation en 1993. Il a conquis le cœur des fans de Florence qui ont depuis érigé une statue son honneur. Bien que coûteux, son transfert à Rome a finalement guidé la Louve vers le Scudetto en 2001, les 20 buts de Batistuta jouant un rôle déterminant à cet égard.

     

    Au moment de son arrivée de 2003, Batistuta n'était plus au meilleur de sa forme. L'Inter avait simplement signé l'argentin trop tard dans sa carrière. Les vingt buts en une saison d'un attaquant d'antan avaient trop de kilomètres au compteur et cela a été prouvé par son prochain transfert qui l'a vu quitter la Serie A pour une dernière pige au Qatar avant de raccrocher les crampons. Si l'Inter avait réussi à convaincre Batistuta de quitter la Viola dans les années 1990, il ne fait aucun doute que nous aurions vu un joueur qui aurait illuminé le Meazza. Cependant, nous devons plutôt accepter que le Batistuta qui est venu chez nous était un Batistuta qui, sans le blâmer, n'était simplement plus à son meilleur.

     

     

     

    ®alex_j - internazionale.fr

    • J’aime 5
    • Goaaal 1


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Un seigneur ce mec, chaque dimanche dans l'EDD j'attendais de voir ses buts, il aurait certainement fait partie des légendes de notre club adoré s'il était arrivé plus tôtmais bon, niveau attaquant on a eu des cadors ne nous plaignons pas même si certaines sont arrivés en fin de course ( Bati, Forlan...)

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    @Anti_Juventino Pas sûr de ça, on avait un entraîneur purement débile qui juré par le fait que selon lui Baggio et Ronaldo ne pouvait pas jouer ensemble... Du coup on a jamais réellement vu son potentiel chez nous, pour moi Baggio a toujours était incroyable, et c'est pareille en coupe du monde. Cesare Maldini ne jurait que par Del Piero et ne faisait jamais jouer Baggio, il l'a juste fait rentrer contre la France et quelques minutes après son entrée il se créer une magnifique occasion. Baggio ce sont des circonstances atténuantes.

    Par contre oui Batistuta était incroyable quand j'étais gamin c'est lui qui m'a fait kiffer le foot, à l'époque j'étais un fou de la Fiorentina juste pour Batistuta, même à l'AS Roma il faisait encore de belles choses et puis à l'Inter le pauvre il était déjà fini. Je crois même qu'à un moment donné on disait qu'il avait des soucis aux jambes au point de ne plus pouvoir marcher, et si je me trompe pas il est entraîneur non? Ou entraîneur adjoint.

    Il était fantastique dans mon top 5 des meilleurs attaquants de tout les temps ♥

    • J’aime 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Qu’est-ce que j’ai pu l’adorer, notamment ses frappes puissantes.

    A la viola avec Rui Costa, c’était un carnage!

    A son arrivée à l’Inter j’ai hésité à me prendre son maillot et j’ai finalement pris Recoba (une 2e fois 🤗)

    • J’aime 3

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il sentait le but c'est clair. Une frappe sèche. Un bomber argentin de grande qualité comme ils en produisent pas mal au final ^^

    En 98 il marchait sur l'eau. C'était dans le top 5 des noms qui revenaient quand tu citais les meilleurs attaquants au monde. Mais bon cette équipe argentine s'est faites crucifier par Bergkamp en quart de finale. Encore maintenant ce but, ce contrôle, reste une des merveilles du foot :D

    • J’aime 4

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 4 heures, gladis32 a dit :

    Il sentait le but c'est clair. Une frappe sèche. Un bomber argentin de grande qualité comme ils en produisent pas mal au final ^^

    En 98 il marchait sur l'eau. C'était dans le top 5 des noms qui revenaient quand tu citais les meilleurs attaquants au monde. Mais bon cette équipe argentine s'est faites crucifier par Bergkamp en quart de finale. Encore maintenant ce but, ce contrôle, reste une des merveilles du foot :D

    Tu parle de berkamps voila tout les joueurs énorme qu'il y avait dans chaque équipe les de boer, overmars van der sar Davids seedorf berkamps kluivert, pour les hollandais que dire de l'Italie et de l'Angleterre !  et dans chaque équipe nationale tu avais autant de noms que l'on pouvait citer comme bon joueur tous marchait sur l'eau, les bomber à chaque poste il y en avait oui oui tout les postes gardien chilavert lol c'était magique une époque extraordinaire 

    Modifié par nicolas22190
    • J’aime 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 7 heures, nicolas22190 a dit :

    c'était magique une époque extraordinaire 

    Heu... je me permets de modérer un peu tes ardeurs car je pourrai te citer des (putain) de noms à chaque coupe du monde (bon, j'avoue qu'avant 1958 j'aurai du mal :sweating:). 

    Après, certes Batistuta est un très bon joueur, je ne le conteste pas, mais quand t'as vu jouer Maradona... ben... désolé, mais après tout te semble fade...

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    C'est pour ça une Coupe du Monde, ça reste magique. Tu peux éclater aux yeux de tous, de manière positive ou négative. C'est un formidable accélérateur. Pour ça une CdM à 32 c'est très bien, 48 équipes je ne sais pas ce qu'ils ont pondu mais ils vont y arriver ces cons :phear: (enfin si je sais pourquoi ils l'ont pondu, mais ça me gave).

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Nos T-Shirts sur l'Inter

  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également



×
×
  • Créer...