Aller au contenu
×
×
  • Créer...
  • Supprimer les pubs

    Les publicités diffusées sur notre site le sont uniquement aux visiteurs non connectés. Créez votre compte maintenant ou connectez-vous pour bénéficier du site sans aucune publicité.

  • Ranocchia: "Mes débuts ici étaient spéciaux"

    Le dernier chat vidéo effectué par le site officiel avec un de nos nerazzurri a vu Andrea Ranocchia répondre aux questions de fans et a parlé de cette période délicate que nous traversons toutes et tous :

     

    "Personne ne s'attendait à quelque chose comme ça, ni notre génération, ni celle de nos parents avaient déjà vécu ça. Mais nous devons tenir et travailler en équipe pour passer à travers ça le plus tôt possible. Ces derniers jours, j'ai pris du temps pour moi. Je m'entraîne deux fois par jour avec différents exercices en les adaptant à mon environnement familial. Ensuite, je lis, cuisine, écoute de la musique et organise ma journée. Tout ce que nous pouvons faire, c'est rester à la maison et rester en sécurité, en nous protégeant et en protégeant les autres. J'espère que tout cela passera dès que possible."

     

    rrr.PNG.4dd3cddf3fc5cc8eb5686a1ced6a043c.PNG

     

    Dans la vie, tout comme dans le sport, il est si important d'affronter les moments délicats de la meilleure façon possible, le tout pour sortir encore plus fort :

    "Sur le plan sportif et personnel, moi aussi j'ai vécu des moments difficiles. Dans nos vies, nous avons tous eu des hauts et des bas. Il y a aussi eu des moments compliqués dans le foot, mais ils ont toujours été des opportunités de s'améliorer et grandir pour l'avenir. Les difficultés aident à vous former et, à ce jour, je suis satisfait de ce que j'ai fait et de ce que j'ai créé depuis le début de ma carrière, en particulier sur le plan humain, ce qui est vital pour un footballeur."

     

    Notre défenseur nerazzurro a abordé quelques faits de carrière, les émotions de ses débuts à l'Inter à aujourd'hui :

    "Ma première apparition à San Siro était en tant qu'adversaire, c'était en fait mes débuts en Serie A, j'étais à Bari et nous avons fait nul contre l'Inter du Triplete (1-1 le 23 Aout 2009, ndlr). C'était un super match et une sensation inoubliable ! Mes débuts avec l'Inter ont été spéciaux car c'était à Catane. Je suis resté quelques minutes à la fin et je me souviens de l'émotion. En effet, jouer officiellement dans une équipe qui a tout gagné l'année précédente est un sentiment unique, jouer à côté de ces joueurs était juste la meilleure chose à mes yeux. Nous avons une grande équipe et nous devons continuer à grandir, le club a fait beaucoup de bons recrutements dans ce sens. Conte ? Il n'a pas changé par rapport à avant, ses méthodes d'entraînement un peu mais il a toujours le même esprit guerrier, ce feu à l'intérieur qui l'a toujours fait ressortir, c'est sa force."

     

    rerer.thumb.jpg.fe2303bbf31a078a89d6051a8953a5a0.jpg

     

    Il passe ensuite à ses moments les plus mémorables sous le maillot nerazzurro :

    "Il y a eu tellement de grands moments avec l'Inter, évidemment ils sont liés aux trophées. Je me souviens quand nous avons gagné la Coppa Italia contre Palerme à Rome. Gagner avec ce maillot c'est autre chose, une chose unique ! Ce sauvetage contre le Bayern Munich est un autre grand souvenir, empêcher ce but m'a rendu si fier, ainsi que le fait que nous ayons réussi à progresser à travers le match retour pour atteindre cette force (l'Inter avait perdu 0-1 à l'aller pour gagner 2-3 à Munich après prolongations en 8e de la C1 2010-2011, ndlr). Ce n'était qu'une fraction de seconde mais c'est un souvenir que je n'oublierai jamais."

     

    Il y avait aussi des sentiments différents en portant le brassard du capitaine :

    "Porter ce brassard après Zanetti fut un grand héritage, une grande source de fierté et une énorme responsabilité. Tout le monde n'a pas la chance de porter le brassard d'un club aussi grand, c'est quelque chose dont je me souviendrai pour le reste de ma vie."

     

    De nombreux souvenirs nerazzurri pour Andrea Ranocchia :

    "Les buts les plus importants de l'Inter étaient certainement ceux de Milito lors de la finale de la Ligue des champions. Ce sont les buts dont les gens se souviennent le plus, même si tous les autres pour arriver à ce stade étaient également fondamentaux. Entrer dans le vestiaire l'année suivante, avoir connu ces joueurs de près était tout simplement merveilleux. Je suis toujours en contact avec tant d'anciens joueurs, j'ai parlé à Materazzi il y a quelques jours. Je vois souvent Zanetti, puis Stankovic, Chivu. J'ai vu Cambiasso il n'y a pas si longtemps, j'ai écrit à Milito sur Instagram, Jonathan aussi."

     

    zrezr.jpg.d29775c9916d84a7f5b84d17e7ca13b1.jpg

     

    Sur ses premières idoles de football :

    "Quand j'étais petit, je jouais devant, j'étais déjà très grand et je pouvais courir alors ils me mirent en attaque. Mon idole était Ronaldo «El Fenomeno». Puis, quand je suis devenu défenseur central, Nesta a toujours été mon inspiration, au-delà de l'amour footballistique, sur le plan humain et sur le terrain. J’ai échangé plusieurs maillots avec des adversaires, j’ai une pièce pleine que je trierai un jour, et je suis sûr que je me rappellerai de tous les souvenirs des matchs auxquels j’ai joué. Ensuite, il y a des maillots spéciaux que j'ai gardé pour moi, pour ma propre collection. J'ai gardé un maillot de l'Inter de chaque année depuis que j'ai commencé à jouer au football. J'ai quatre maillots accrochés dans ma chambre, un de Zanetti de l'année où j'ai joué avec lui, qui est signé avec une note pour moi. Un de Nesta, un de Buffon de l'équipe nationale et un de Maldini quand je l'ai croisé à Bari. Ils font partie des joueurs qui ont marqué l'histoire du football de ces dernières décennies. J'en ai aussi un de Totti, une autre icône."

     

    Enfin, un mot sur ses coéquipiers, l’avenir et le message vidéo d’Esposito :

    "Je me heurte souvent à lui sur le terrain d’entraînement, il a tellement de talent, plus que ce que je m'attendais d’un joueur de son âge. L'avenir ? Je pense à ce que je dois faire ensuite, je ne sais pas encore. Je voudrais rester dans le monde du football et travailler avec des jeunes. Mais j’ai quelques idées et j’y réfléchirai une fois que j’aurai définitivement fini. J'ai une passion pour ce sport, donc le quitter sera difficile. Le "beau-gosse" de l'équipe ? Je me moque souvent de D’Ambrosio pour cela car il est toujours précis, impeccable, mais Brozovic prend soin de lui aussi, j’ai hâte de le revoir !"

     

     

     

    ®alex_j - internazionale.fr



    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Il n’y a aucun commentaire à afficher.



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

Baretto

Baretto

    Vous devez être connecté pour pouvoir chatter

    Nos t-shirts sur l'Inter !

    Voir la boutique

    Les visages oubliés de l'Inter

    Voir les articles