Aller au contenu
  • Victor "Antony" Newman

    Inter-Samp, Antonio Conte: "Nous devons tuer sportivement l’adversaire!"

    Antonio Conte s’est livré à Sky Sport et à Inter Tv suite à la victoire de l’Inter, 2-1, au Giuseppe Meazza, face à une bienveillante Sampdoria

     

    Interview à Sky Sport

    conte-dopo-samp-630x415.jpeg

     

    "Il faut tuer l’adversaire, je le dis toujours à mes joueurs. Nous avions eu des occasions. Face au Napoli aussi la rencontre était limpide, nous avions énormément créé, tu fais 1-1,tu rentres à la maison et tu es sujet aux critiques."

     

    "Aujourd’hui, il fallait être déterminé, cynique, car après une action tu peux être mis sous pression. Nous sommes passés du 3-0 au 2-1, cette rencontre était pour nous vitale. Nous n’avons pas la possibilité de nous  planter, nous avions eu les occasions pour faire 3-0 et nous n’en avons pas profité. Nous voulons revenir dans la course, nous sommes à 6 points et il reste 12 match."

     

    "Mon souhait est d’avoir tout le monde à disposition, je veux pouvoir jouer avec toutes nos cartes, en sachant que notre marge d’erreur est minime. Cette rencontre doit être un signal : Lorsque l’on peut tuer l’adversaire, il faut le faire."

     

    "Ce n’est pas une question de personnalité, mais si tu veux être protagoniste et gagner, tu dois apprendre à être méchant et lorsque tu as la possibilité de marquer un but, tu dois tuer l’adversaire. C’était juste de dire que nous étions hors-course pour le Scudetto, lorsque nous étions à 9 points, si nous avions remporté nos confrontations directes, nous serions à égalité avec la Juve, la différence est là, nous avons une marge de croissance et je suis satisfait de ce que j’ai vu."

     

    "Nous avons fait une belle prestation, mais si nous voulons réaliser quelque chose d’extraordinaire, nous devons être plus incisifs. Je suis très confiant, il faut être vicieux, nous devons alimenter l’espoir : Je suis satisfait de notre rempart offensif, nous avons tant créé, je pense que nous avons réalisé un bon match."

     

    "Eriksen pouvait inscrire une paire de but minimum, il doit aussi devenir plus vicieux, être déterminé à inscrire aussi des buts. Nous avons travaillé aussi bien tactiquement que techniquement avec lui. Je suis content de tous, mais j’ai trouvé le point faible. Nous avons pansé nos blessures face au Napoli, pas ce soir."

     

    "Ceux qui sont devant nous peuvent se planter, la Lazio a toute les cartes en main pour réaliser quelque chose d’extraordinaire. La Juve a prouvé sa supériorité ces dernières années, cette saison, c’est plus difficile est c’est une situation que recadre les choses de façon inattendue. Pour moi, la Juve reste une équipe très très forte, habitué à jouer avec détermination ses matchs et la Lazio peut faire quelque chose d’ important."

     

    "Nous voulions nous y insérer et briser ce cadre jusqu’au bout du bout, nous voulons nous battre pour quelque chose d’important. Nous devons penser à la victoire si nous voulons nous construire avec une mentalité conquérante, nous ne devons pas exclure d’objectifs. Je suis déçu pour la Coupe d’Italie car nous aurions mérité plus. Nous devons donner notre vie à chaque match, ne pas avoir de regret. Je suis fier d’être l’entraîneur de ces garçons."

     

    Interview à Inter Tv

    conte-eriksen-cattivo-630x415.jpg

     

    Le fait que j’étais marqué lors de la minute de silence ?

    "J’ai une profonde tristesse pour les victimes du Covid. Nous avons vécu et nous vivons d’une façon plus sereine, c’est si incroyable et inattendu et cela laisse aussi beaucoup d’amertume. Je suis tellement attristé par la vision de ces victimes en Italie mais aussi dans le Monde. C’est difficile de trouver les mots, je suis aussi triste pour la perte d’un champion et par-dessus tout d’un Homme : Mariolino Corso que j’ai eu la chance de connaitre."

     

    "C’était une personne solaire qui aimait l’Inter et c’était un plaisir de discuter avec lui. C’est triste et c’était aussi si imprévu. C’est Lele Oriali qui m’a prévenu. Je suis très proche, avec l’équipe, de la Famille. C’était un champion de Vie, une très belle personne. C’est toujours triste quand de tels champions partent."

     

    "Je pense que nous avons tout fait ce soir : C’était une prestation optimale, nous avons tant créé. Là où l’on pèche, c'est que l'on crée énormément mais que l'on inscrit seulement deux buts. Nous devons apprendre à être plus vicieux et à tuer sportivement l’adversaire. Je n’oublie pas qu’il y a une semaine à Naples, nous avons connu une situation similaire et qu’au final, ce sont eux qui ont remporté la Coupe d’Italie, pendant que nous étions entrain de manger une pizza en regardant le match à la télé."

     

    "Il faut apprendre à analyser les différences durant les phases de la rencontre. Aujourd’hui, nous aurions dû terminer le match, le tuer….A la place, sur un corner et après deux occasions incroyables pour nous, ils reviennent dans le match et la partie prend une tournure émotionnelle. Pour nous, c’était le match de notre vie. Si nous voulons garder l’espoir, qu’il soit petit, moyen ou grand, il est important pour moi que l’on croit à cet espérance. Nous devions gagner et nous devrons gagner lors de nos prochaines rencontres. Nous n’avons pas de grande marge d’erreur."

     

    "Cette équipé y croit, j’y crois, nous y croyons tous. Nous sommes accordés et nous voulons y aller jusqu’au bout du bout. Et c’est juste que cela se passe de la sorte pour une équipe comme l’Inter. C’est une situation nouvelle pour quasi tout le monde : Nous allons jouer tous les trois jours, ce qui proposera des situations anormales, nous devrons avoir de la chance aussi et je dois pouvoir compter sur tout le noyau."

    "Je suis très content de notre façon de travailler, de l’envie démontrée et du fait que nous y croyons. Aujourd’hui, nous avons un impératif catégorique : Ne pas gagner aujourd’hui aurait laissé trop de point de distance, avec six points de retard, nous mettons la pression sur les autres."

     

    Eriksen?

    "J’ai profité de cette période pour chercher à proposer et à travailler sur de nouvelles solutions tactiques, en cherchant à intégrer au mieux un joueur comme l'est Christian. Il était arrivé en janvier et je n’avais pas eu cette possibilité, il était arrivé dans une très grande méforme physique."

    "Aujourd’hui, il aurait pu inscrire au moins deux buts, il a les qualités pour marquer et pour faire des passes décisives. Ici, il devait marquer. Nous devons devenir encore plus vicieux et cynique si nous voulons nous battre jusqu’àu bout du bout pour quelque chose d’important."

     

    Le Scudetto?

    "Nous devons alimenter nos espérances et l’envie de vivre un final de championnat de la meilleure des façons, nous sommes à 6 points à 12 matchs de la fin. Pour nous, il n’est pas tolérable de nous planter. La Juve et la Lazio peuvent se planter, pas nous. Nous devrons nous montrer plus féroce devant le but et tuer le match. Si tu le fais, tu peux être plus serein durant le match et aussi reprendre des forces , au lieu de te faire secouer."

     

    ®Antony Gilles - Internazionale.fr

    • J’aime 2


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Au moins il voit ce qu’on voit tous ici, à savoir jouer comme des cancres dès que la pression monte, et de ne pas être assez cynique. 

    • J’aime 2
    • Goaaal 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    "mais si tu veux être protagoniste et gagner, tu dois apprendre à être méchant et lorsque tu as la possibilité de marquer un but, tu dois tuer l’adversaire", "il faut être vicieux"... cela me semble évident... Et cela est vrai pour tous les sports. Spécial dédicace aux amateurs de "beau jeu"...

    • J’aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Au moins il a conscience des problèmes et il travaille pour les corriger. Il protège ses joueurs mais on voit qu’il exige beaucoup. « Eriksen aurait dû marquer »

    Ca change du « on a fait un bon match, c’était un adversaire difficile, qui nous connaît bien, bla-bla-bla »

    • J’aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    il y a 44 minutes, Victor "Antony" Newman a dit :

    Et toi, t'es un vrai vicelard @alex_j :bigrin: 

    :aie: 

    Personne ne s'en plaint (même pas mes copines éphémères)... sauf mes adversaires :D 

    il y a 46 minutes, Victor "Antony" Newman a dit :

    j'aurai pas voulu le croiser à la sortie du San Paolo :phear: 

    Il a toujours été plus ou moins volcanique...

    Blague à part, ça fait chier car Gattuso que beaucoup décrivent (à tort) comme un rustre, un braillard et sans finesse tactique et stratégique, il a un trophée, lui :aie:

    • Triste 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Conte croit vraiment au titre, lui ne se contente pas de sa place et d'un manque d'ambition comme son prédécesseur. 

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Nos T-Shirts sur l'Inter

  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également



×
×
  • Créer...