Aller au contenu
  • alex_j

    Marco Materazzi passe à table pour Sebastien Frey

    Notre ex-défenseur Marco Materazzi s'est entretenu avec l'ancien gardien Sébastien Frey via Instagram, discutant de sa carrière et de ses souvenirs liés à l'Inter, sa déclaration a été intégralement rapportée par FcInterNews. L’ancien gardien de but a rappelé une anecdote de la Legends Cup 2020 organisée en Russie, remportée par l’équipe All-Stars de Materazzi.

     

    "Nous sommes allés en Russie pour la Legends Cup. Les Russes gagnent depuis douze ans, tu es venu et as dit : « C'est la première fois et peut-être la dernière que je suis ici, mais les Russes ne gagnent pas cette année.» "

    "A trois minutes de la fin de la finale, tu es parti parce que tu as paniqué, tu as dit qu'il y avait trop d'injustice. À un moment, il y a eu une interruption de quarante minutes, les joueurs ne voulaient pas revenir jusqu'à ton « revenez », personne n'est revenu jouer. En fin de compte, ce match a été joué et gagné."

     

    L'ancien défenseur central de 46 ans vainqueur de la Coupe du Monde 2006, né à Lecce, a souligné à quel point il était une personne qui n'aime pas l'intimidation.

    "Je me bats avec personne, mais je déteste l’intimidation et ceux qui l'utilisent pour gagner. En fait, il y a peu d'équipes que je déteste dans le monde, que celles qui intimident. On ne donne pas de noms, je dis juste le nom de l'équipe que j'aime, l'Inter."

     

    Il a ensuite répondu à une question de fans concernant une équipe rivale en particulier et ses sentiments envers elle.

    "Sportivement, j'exècre la Juve. Mais uniquement sur le plan sportif, car je les connais tous. Mais si l'Inter gagne, je suis plus heureux."

     

    Materazzi a évoqué la puissance de l'équipe Nerazzurra de Jose Mourinho.

    "Nous étions déjà très forts la première année, puis la deuxième année, quand tu sais que Lucio, Eto'o, Milito, Thiago Motta, etc. sont arrivés. À un certain moment, à la fin, avec les adversaires, il semblait que nous faisions tomber des quilles. Pensez aux trois derniers matchs, tous ont été décisifs. Sienne, la semaine précédente, la finale de la Coppa Italia à l'Olimpico avec tout le monde contre nous. Et Sienne puis Madrid, les deux marqués par Milito."

     

    Materazzi a ensuite évoqué sa relation avec Samuel Eto’o.

    "Super! C'est un frère et je le remercie éternellement car il m'a amené la Ligue des Champions. Il me l'a promise et il me l'a apportée, je l'aime. Avant qu'il ne vienne, je lui ai envoyé un message, je lui ai dit "viens tu peux gagner". "

     

    Materazzi a ensuite évoqué sa relation avec Mourinho.

    "Que puis-je dire ? C'était un bouclier, un père, un frère. Celui qui s'est mis en colère nous a donné des leçons incroyables. Il trouvait les mots justes, et en fait, il a atteint ses objectifs. J'ai arrêté de jouer au football avec lui. J'avais 37 ans. La relation que j'avais avec lui était une relation de confiance et de respect. Je pouvais jouer un ou vingt matchs mais je savais que j'avais toujours son estime. On m’a dit que j’étais en colère contre celui qui était venu après lui mais je ne l’étais pas. J'avais une excellente relation avec Mourinho parce qu'il était cohérent. Avec la personne qui est venue après, je n'avais pas de bonnes relations parce qu'il n'était pas cohérent."

     

    L’homme de 46 ans a parlé de l’Inter après le départ de Mourinho.

    "Difficile, oui, mais il faut être intelligent. Mais si, dans la manière de faire, vous vous approchez de Leonardo, vous risquez de gagner le Scudetto et nous aurions pu le gagner si la saison avait commencé en janvier avec 19 points d'avance sur Milan. Si nous n’avions pas perdu le derby où Pato a marqué un but au début du match, nous aurions pu le gagner. Je vous assure que Leo a copié tout ce qui a été fait avant les six derniers mois, c'était intelligent."

     

    Il a parlé de l'ancien défenseur italien Daniele Adani.

    "L'une des rares personnes à vous faire tomber amoureux du foot. Il est impartial et l'apprécie comme s'il était un enfant, et là, il fait croire à tout le monde qu'il est au stade. Il sait tellement de choses, il est préparé, il est l'un des rares à en savoir autant."

     

    Materazzi a révélé qu'il existe un groupe WhatsApp regroupant à la fois les gagnants de la Coupe du monde 2006 et l'équipe du Triplé de 2010.

    "Nous avons un groupe WhatsApp de la Coupe du Monde et aussi du Triplé. Nous nous réunissons. Nous organisons un tournoi que nous ne pouvons pas faire maintenant, mais nous le reportons à octobre. Ensuite, nous en ferons de nouveau un avec les Legends. C'est bien parce que nous nous rencontrons tous à nouveau, une reprise de bons matchs comme Inter vs Roma ou Inter vs Barcelone."

     

    Le vainqueur de la Coupe du Monde 2006 a parlé de l'ancien attaquant brésilien Ronaldo.

    "J'ai eu la grande chance de jouer avec Ronie, ne serait-ce que sur une courte période. Puis, quand il est revenu au Milan, il n'était plus le même qu'avant, mais il savait qu'avec moi il allait doucement avec les shimmies, je ne les comprenais pas. Si vous le mettiez à côté de moi au moment où il était en pleine forme, je concéderais 20 buts! Colonese a fait plus de passes décisives à Ronie qu'à Ventola, m'a-t-il dit. Ciccio Colonnese, l'épine dorsale de cette Inter. Je ne sais pas si tu te souviens de lui à Paris en Coupe UEFA."

     

    Il a abordé la finale de la Coupe du monde 2006, où il a été frappé par Zinedine Zidane.

    "La veille, je les ai vus s'entraîner sous l'eau, y aller comme des robots. J'espérais finir le match bientôt, si vous vous souvenez de la 120e minute, j'ai balancé la dernière balle hors du terrain. Je pensais qu'on irais aux pénos et advient ce qu'il advient. Le penalty accordé à la France pendant le match n'était pas justifié ? Eh bien, ça fait longtemps maintenant."

     

    Materazzi évoqua un match particulier qu'il aimerait rejouer.

    "5 mai 2002 (l'Inter perd le titre suite à une défaite 4-2 contre la Lazio, ndlr). Je rejouerais celui-là. Après le 5 mai, je ne suis pas sorti pendant des semaines. Le 5 mai, nous quittions le stade, nous étions dans le bus et Gresko a demandé: "Pourquoi êtes-vous tous en colère ?" Di Biagio l'a regardé et a dit: "De quoi tu parles ?" Et il répondit: "C'est la troisième fois que cela m'arrive."
    Effectivement, en un an, Gresko (
    alors au Bayer Leverkusen, ndlr) avait perdu la finale de la C1, le titre de champion le dernier jour, la Super Cup en août et la finale de la Coupe d'Allemagne. Quatre sur quatre."

     

    Il a également parlé de l'ancien attaquant de l'Inter et de City, Mario Balotelli.

    "Mario est numéro un, c'est un gars formidable. C’est que... parfois je devais lui donner quelque chose, une fois il est arrivé avec les chaussettes du Milan AC et je les ai toutes découpées. Une fois à Barcelone, il est devenu fou et moi, eh bien, je lui ai dit que je lui aurais botté le cul. Mais je l'aime trop. Mario n'est pas méchant, c'est un bon gars, un grand garçon."

     

    L'homme de 46 ans a parlé de l'ancien attaquant de l'Inter et de la Roma, Antonio Cassano.

    "Si nous étions dans des soirées, nous nous amusions. Il est super aussi et c'est un grand connaisseur de football, il connaît tous les footballeurs du monde. Il a dit que j'étais décisif et le meilleur sur le terrain, donc je ne peux pas dire du mal de quelqu'un qui a dit ces choses à mon sujet."

     

    Il a évoqué un futur remplaçant du capitaine Samir Handanovic.

    "Je pense qu'il restera encore plus de deux ans, même 3-4. Il est tellement fort, il effectue beaucoup d’arrêts décisifs. J'aime beaucoup Musso aussi."

     

    Enfin, Materazzi a parlé du défenseur de l'Inter Alessandro Bastoni.

    "Je l'aime tellement, il est méchant, il a de la personnalité et un bon avenir."

     

    Rédigé par Alex_j - Internazionale.fr

    • J’aime 4


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Musso va signer je le sens mais on le prêtera 1 an à son club, de plus si Lautaro part ça va faire l'Inter avec 0 argentin, et ça doit faire plus de 20 ans que c'est pas arrivé :o 

    • Triste 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    il y a 39 minutes, Marco Materazzi a dit :

    ça va faire l'Inter avec 0 argentin

    Une Inter sans argentin, c'est comme une soupe sans sel 😢 Question con: ça remonte à quand une Inter sans argentin?

    • Goaaal 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    il y a 14 minutes, Marco Materazzi a dit :

    Déjà avant Zanetti donc ya longtemps ...

    yep... t'as raison, avant 1995, cad, l'arrivée de Zanetti

    https://www.worldfootball.net/teams/inter/1995/2/

    J'avais une doute avec Sosa, mais il est uruguayen. Ceci dit, les règles concernant le nombre d'étrangers étaient différentes. Hé bé, ça ne me rajeunit pas ça!

    • Goaaal 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    On va récupérer Messi il y a pas de problème haha. Superbe interview, je savais déjà que c'était un bon gars Materazzi, encore une fois il est loin de l'image du monstre sanguinaire que la presse française et certains supporter des bleus lui avaient donnés à l'époque.

    • J’aime 1
    • Haha 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    @Marco Materazzi Sur les forum c'étaient incroyable "il a insulté sa mère", "non non Thuram a dit qu'il a insulté sa soeur". On voyait plein d'absurdité sans fondement.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Ha... Marco... l'ennemi n°1 en France dès le 10/07/2006 😉 Il avait mangé des gosses je crois. Beaucoup voyaient la France déjà gagnante alors que l'obstacle italien était haut.

    Materazzi n'est ABSOLUMENT PAS le boucher que la presse française a voulu faire croire. Bien au contraire! Bon, OK, il était assez "dur". Comme l'a dit @Marco Materazzi , tout ça n'était que de l’amertume, point. Elle succédait à la désillusion de 2002. D'ailleurs, je me demande si Adidas n'avait déjà pas sorti un maillot à 2* en 2002... à vérifier. De toutes façons, dans les années 80, on détestait les allemands (bon, y avait de bonnes raisons), en 2006, les italiens, en 2016, les portugais... bref, ceux qui nous battent quoi 🤭

    Puis bon, Thuram... comme l'a dit Frey "un monsieur je-sais-tout".

    • J’aime 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    @alex_j En plus tu appuies le absolument pas,lol Matrix c’était un vrai boucher,il se retenait pas quitte à se faire mal lui même et c’était un grand comédien aussi.

    Je me rappelle d’un de ses tacles,il n’y es pas de main morte ,il a défoncé le joueur,et il s’est mis à crié en se tordant de douleur pour échapper à la sanction,ça n’a pas marché,sa réputation jouait aussi en sa défaveur des fois !!

    • Cool 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    il y a une heure, bouba930 a dit :

    Matrix c’était un vrai boucher

    Ho po po po po po po... Mister @bouba930 I totally disagree!!! Comme je l'ai dit, il était rugueux, certes. Maintenant, je n'ai pas souvenance qu'il ait pété une jambe à un joueur à contrario de Nigel De Jong sur Ben Arfa. Il me fait penser à notre Eric Di Meco... qui était tendre mais qui n'a jamais blessé un joueur. J'aimais bien aussi Carlos Mozer avec ses crampons coniques...

    Ceci dit, je me vois mal critiquer Materazzi alors que je n'ai jamais fait dans la dentelle... et je n'y fais toujours pas d'ailleurs 😉

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    @alex_j Matrix je l’aime mais c’est pas pour autant que je vais négliger son passé,je te conseil d’aller regarder quelques matchs de lui . Il pouvait te marcher dessus et fesait comme si de rien n’était,et ça de façon subtile,comme Van bommel d’ailleurs mais Materazzi était pire .

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    il y a 19 minutes, bouba930 a dit :

    je te conseil d’aller regarder quelques matchs de lui

    T'inquiète pô, je suis très au courant 🤭

    il y a 20 minutes, bouba930 a dit :

    Il pouvait te marcher dessus et fesait comme si de rien n’était

    Ben ouais... c'était fréquent dans les années 80-90... on me l'a même enseigné et montré comment empêcher un attaquant de bouger dans la surface pendant un corner. Tu lui mettais ton pied sur le sien et l'arbitre n'y voyait que du feu; très efficace.

    il y a 22 minutes, bouba930 a dit :

    comme Van bommel

    C'était un bon aussi celui là... mais c'est pas boucher... c'est très rugueux, certes, mais pas boucher.

    Je vous trouve sensibles sur ce forum... pourtant, au niveau défense, l'Inter a une belle histoire non?

    On va dire que c'est une question de sensibilité et de génération 😉

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    steph'

    Posté(e) (modifié)

    Mais bien sûr que Materazzi était un boucher, lui-même l'a reconnu qu'il aimait jouer dur sur l'homme, et ses adversaires l'ont également souligné, et qui de mieux qu'Ibrahimovic, un des rares joueurs modernes à ne pas chercher la simulation grotesque, pour le confirmer, c'est ce qu'il a raconté dans une itw y'a quelques temps (je sais plus si c'est Gazzetta ou autre), il avait pris en exemple la faute (bien débile) de ce guignol qui avait amené au penalty dès la 1ère minute de jeu dans le derby de 2010-2011. Boateng lui-même dans une itw sur Bein avait admis que c'était l'adversaire qu'il a le plus détesté quand on lui a posé la question, et que quand il jouait contre lui, son seul but était de faire mal, au sens propre du terme, pour décourager les adversaires,

    Si on ne peut pas reconnaître que "Matrix" comme vous aimez bien l'appeler, était une brute, alors autant aussi douter que la terre est ronde. Après tout c'est de mode que de nier les évidences. Rien à voir avec le fait de blesser un joueur, ou sinon à ce moment là on va devoir traiter Cambiasso de boucher vu que son tacle a manqué de peu de casser la jambe de Giovinco y'a quelques années.

    Modifié par steph'

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

    • Quelle est la valeur réelle des Clubs ?
      KPMG a analysé la valeur des 32 meilleurs clubs européens.

       


       

      Il y a un changement important dans le Top 3, les deux premières positions sont restées inchangées avec les présences du Real Madrid et Manchester United. Le nouveau-venu sur le podium se nomme le Fc Barcelone qui prend le meilleur sur le Bayern de Munich

       

       

      Le Top 10 reste majoritairement le même. Exception faite du Paris-Saint-Germain qui débarque à la 9ème place. Le Champion de France parvient à exclure la Juventus qui était l’année dernière à la 10ème place. Deux tendances importantes s’opposent avec Liverpool qui grimpe de 2 places pour se retrouver 5ème tandis qu’Arsenal chute à la 10ème position.

       

      Seul le Top 4 peut se vanter de présenter une valeur supérieure à 3 milliard d’euros, même si les clubs allant jusqu’à la huitième position présente une valeur supérieure à 2 milliard d’euros. Le Top 10 se clôture avec Paris et Arsenal qui valent respectivement 1,91 milliard et 1,85 miliard d’ euros.

       

      Et les clubs italiens ?

      La Juventus perd une place mais gagne 12% de sa valeur pour culminer à 1,73 milliard d’euros.

      L’Inter gagne une place en enregistrant une belle augmentation de 42%, passant de de 692 à 983 millions d’euros, soit très proche du milliard d’euros.

      La Roma et le Napoli sont respectivement à la 16ème et à la 17ème place avec des augmentations respectives de 17% et 4% comparé à 2019. Les Giallorossi ont pris le meilleur sur les Partenopei, la Roma valant 602 millions d’euros contre 590 millions d’euros pour le Napoli.

      On peut constater que Valence et Porto reviennent, alors que Villareal et Monaco, les deux nouveaux de 2019, en sont déjà ressorti. La valeur globale des clubs continue d'augmenter, en culminant à 39,7 milliard d’euros, soit une augmentation de 12% sur un an. Depuis 2016, la valeur globale a doublé +51%.

       

      Les valeurs par pays

       


      Au final, les clubs anglais dominent toujours, en proposant 9 équipes dans ce classement pour une valeur totale de 16,39 milliard d’euros. Le Royaume-Uni est suivi par:

      L’Espagne : 7 clubs pour 9,27 milliard d’euros


      L’Allemagne : 3 clubs pour 4,97 milliard d’euros


      L’Italie : 6 clubs pour 4,76 milliard d’euros (+12%)


      La France : 2 clubs pour 2,45 milliards d’euros




       

       

       

      Rapport complet : voir le document PDF

       

      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
        • J’aime
      • 9 commentaires
    • Main Sponsor : le changement c'est maintenant
      Deux prétendants au titre de Main Sponsor se profilent à l’horizon.
        • J’aime
      • 25 commentaires
    • Branca: "Nous avons essayé de transférer Messi à l'été 2008"
      L'ancien directeur sportif de l'Inter, Marco Branca, a parlé de différents sujets liés à l'Inter
        • J’aime
      • 0 commentaire
    • Perisic: le club ouvert à un renouvellement de prêt
      Titulaire hier en Bundesliga contre l'Eintracht Francfort, Ivan Perisic se verrait bien rester à Munich, mais les allemands font tout pour baisser la note.
        • J’aime
      • 2 commentaires
    • Réseaux sociaux : L’Inter meilleure croissance du Top 20
      Sur les principales plateformes de réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram, YouTube et TikTok. 
        • J’aime
      • 3 commentaires
    • Lautaro, accord trouvé….
      ….Avec l’Inter ! A présent Giuseppe Marotta a toute les cartes en main pour faire casquer le Fc Barcelone.
        • J’aime
      • 5 commentaires
    • La lettre de Diego Milito aux supporters de l'Inter
      "Papa, pourquoi tu te tiens à l'arrière comme ça ? Sur toutes les photos, on te voit à peine". Mon fils Leandro me pose toujours cette question...
        • Triste
        • J’aime
      • 18 commentaires
    • Mourinho, larmes et défi, l'histoire de la saison 2009-2010 de l'Inter
      De toutes les images durables du triomphe de l'Inter en finale de la Ligue des Champions 2010, une se démarque des autres. Voici l'histoire de la fascinante Inter de Mourinho...
        • Goaaal
        • J’aime
      • 11 commentaires
    • L'ultime onze sud-américain de l'Inter du 21e siècle
      L'Inter dans le passé est longue, en particulier depuis le début du siècle, alors que le Meazza a accueilli certains des meilleurs joueurs de l'histoire.
        • J’aime
      • 14 commentaires
    • Mercato Inter : Sergio Aguero rejoint la liste de l'Inter
      L'Inter pourrait se rapprocher de Sergio Aguero actuellement à Manchester City si Lautaro Martinez quitte le club dans les mois à venir...
        • J’aime
      • 10 commentaires


×
×
  • Créer...