Aller au contenu
×
×
  • Créer...
  • Supprimer les pubs

    Les publicités diffusées sur notre site le sont uniquement aux visiteurs non connectés. Créez votre compte maintenant ou connectez-vous pour bénéficier du site sans aucune publicité.

  • Populaires actuellement

  • Mis en évidence
    Samus
    Samus

    Moratti parle aux tifosi: "Je vous raconte mon Triplete"

    Le jour de son 75ème anniversaire (hier), Massimo Moratti a envoyé un message aux intéristes, rappelant un peu le jour du Triplé il y'a 10 ans. Voici un extrait de la lettre publiée par Inter.it :

     

    967231578_MorattiSienne.jpg.1c1c93b4df1eea9b18defe695c561ee3.jpg

     

    "Je n'ai jamais perdu le sommeil avant un gros match mais souvent, quasiment tout le temps même, l'Inter occupe mes pensées jusqu'au moment où je m'endors. De douces pensées, des fantaisies concernant le terrain : je crée des schémas de jeu, j'imagine des actions qui mettent en scène nos champions. Un truc de tifoso en somme, pour relâcher la tension. Le matin ensuite, on passe à la phase pratique, des choix, des décisions, des obligations.

    Si je me suis énervé des fois? Des fois oui, je l'admets. Je pense que la plus grosse colère, celle où je me suis fait le plus entendre parce que je pensais que c'était ce qu'il fallait faire et c'était même indispensable, c'était lors de l'élimination contre Manchester United en Ligue des Champions en 2009. On peut accepter de ne pas gagner mais à un moment j'avais compris que nous pouvions faire un saut de qualité, franchir un palier.

    Certains détails aident à progresser. Le derby d'août 2009 je m'en souviens parce au-delà d'une rencontre merveilleuse avec des buts magnifiques, c'était un match qui arrivait après des débuts difficiles : la défaite en Super Coupe, le nul contre Bari. C'était aussi la première de Sneijder. Je vis une équipe très forte avec la conscience d'avoir ce qu'il faut. Ce dont tout tifosi rêverait : un groupe conscient de sa propre qualité.

    Kiev et Londres sont deux étapes fondamentales de cette chevauchée. Je n'étais pas du voyage en Ukraine. Nous avions en face ce Shevchenko qui nous avait toujours donné du fil à retordre. C'était important de ne pas refaire les mêmes erreurs qu'avant. Nous avions déjà subi une élimination à Kiev quelques saisons auparavant. Le final de ce match est mémorable avec la patte de Milito sur les deux buts. Quel joueur, ce Diego... Contre Chelsea cela dit, ce fut la vraie preuve de notre maturité.

    De Barcelone-Inter, tout le monde se souvient de ma réaction, la célébration rapidement mesurée pour aller saluer le président du Barca.

    Mais quelques minutes avant, il s'est passé des choses qui ne furent pas capturés par les caméras.

    J'ai senti mon cœur faire des bonds dans ma poitrine.

    Le temps s'est arrêté. Je n'entendais plus rien, j'ai vu l'arbitre faire un pas et indiquer un coup de pied arrêté. C'est là que le temps a repris son cours normal et j'ai repris mes esprits. A ma droite, Joan Laporta était debout, il exultait. Moi, j'étais assis. Je l'ai tiré par le bras pour le lui dire: "Ils l'ont annulé", je me souviens encore. Et oui, le but de Bojan avait été annulé.

    Il y a 10 ans. Je faisais le voyage vers Sienne, le cœur plein d'espoir. Tout comme tous nos supporters. Je savais que ce serait une bataille, sur un terrain tout petit dans un stade que nous connaissions bien. Ce fut un bel anniversaire, rien à dire sur cela, plein de souffrance mais aussi d'enthousiasme. Et il fallait en plus planter la dernière banderille, celle de Madrid. Au coup de sifflet final au Bernabeu, je n'ai éprouvé que de la joie. Une joie pleine, totale.

    Tout ceci s'est passé il y a 10 ans. Les souvenirs ne se sont pas évanouis, les émotions ne se sont pas effacées. A la tête de l'Inter, aujourd'hui il y a une famille qui a la même passion que la nôtre. Steven Zhang m'a répété maintes et maintes fois sa fierté d'être président de ce club. C'est un jeune, intelligent et sensible. Et c'est un interiste.

    Il n'y a qu'un seul mot pour décrire les interistes. Amoureux. Nous en avons toutes les caractéristiques, les défauts comme les qualités. Notre amour est inconditionnel pour les couleurs nerazzurri.

    A tout jamais.

    Massimo Moratti"

     

     

    ®Samus - internazionale.fr

    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

     

    Citation

    i je me suis énervé des fois? Des fois oui, je l'admets. Je pense que la plus grosse colère, celle où je me suis fait le plus entendre parce que je pensais que c'était ce qu'il fallait faire et c'était même indispensable, c'était lors de l'élimination contre Manchester United en Ligue des Champions en 2009. On peut accepter de ne pas gagner mais à un moment j'avais compris que nous pouvions faire un saut de qualité, franchir un palier.

    Je me demande si il fait référence à quelqu'un? Ha oui, celui qui a eu une occase de fou vous savez, le gars fort contre les faibles et faible contre les forts, j'ai oublié son nom…. 

    Ha oui, Ibrahimovic!

    • Goaaal 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    J'aurais préféré qu'il mentionne le match aller.

    La mémoire joue des tours à la plupart des gens, mais moi j'oublierai jamais à quel point on est passé tout près tout près tout près, d'une humiliation pire que ce que la Roma avait pris.

    C'est très simple, sans Julio César, c'était un 7 ou 8-0 propre et indiscutable. Un non-match avec un niveau digne de la L2, que seule l'Inter sait proposer.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Sky-Inter

    Posté(e) (modifié)

    L'aller est juste scandaleux en effet, Rivas titulaire du néant qui se fait remplaçant car tellement fébrile, juste Santon qui pose ses couilles, Ibrahimovic invisible...

    Une approche ultra défensive ( A l'instar d'un Mancini à Liverpool en 2008 qui nous pond un 442 à plat avec à gauche Chivu/Maxwell et Maicon/Zanetti, une honte au passage ) qui sera les prémices du futur Mourinho des années 2010 avec de plus une attitude de peureuse digne presque ( Car on passe à trois attaquants de mémoire à la fin ) de Spaletti alors que c'était pas le Barça de Guardiola en face même si c'était un immense MU avec un effectif incroyable, il y qu'à voir le retour, l'équipe joue et on les a mis difficulté plusieurs fois, franchement, c'est le match de C1 où j'ai eu le plus de regret ( Et c'est pas souvent arrivé avec notre équipe car en 2005, 2006 2007, 2008, 2011 et 2012 on mérite de sortir sans AUCUNE CONTESTATION ), pire qu'en 99 et 2003, car aucun score à remonter, c'était pas un mauvais résultat l'aller juste le contenu était gênant, quand je pense à ces occases où on aurait pu égaliser ( Et donc se qualier ) voire prendre l'avantage et l'autre futur Pousse Ballon 7 ( Qui commençait déjà à l'être ) qui nous crucifie...

    Et le pire c'est qu'il nous a refait le coup contre le Barça l'année suivante dès la phase de poule, j'avais été très déçu….

    Modifié par Sky-Inter
    • Goaaal 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

    • Kanté inaccessible, l’Inter vire sur Tolisso
      C’est une information en provenance de Voetbalnieuws, si Antonio Conte a avait coché le nom de N’Golo Kanté en première recrue du mercato estival, la négociation avec Chelsea n’a jamais réellement pris, étant donné que Frank Lampard n’a jamais marqué son accord pour le départ de l’un de ses meilleurs titulaires.
      • 14 commentaires
    • Cas Eriksen : L’Inter a choisi Conte
      Dans la confrontation opposant Christian Eriksen, et ses déclarations face à Antonio Conte, c’est l’entraîneur qui l’a emporté auprès de sa Direction.
        • J’aime
      • 8 commentaires
    • Les négociations pour le renouvellement de Lautaro Martinez se poursuivent actuellement.
      • 1 commentaire
    • Selon Sky Sport Deutschland, l’Inter et le Real Madrid sont actuellement en contact pour procéder à un Maxi-Scambio : Christian Eriksen partirait à Madrid et Isco viendrait à Milan.
        • J’aime
      • 15 commentaires
    • Auteur d’un nouveau doublé et de deux passes décisives, Big Rom s’est prêté au jeu de l’interview auprès de la DAZN. Si l’Inter l’a emporté 4-2, Romelu s'est montré honnête sur la prestation d’équipe.
        • J’aime
      • 7 commentaires
    • Romelu Lukaku, l’âme d’un Capitaine ?
      Le débat mérite d’être lancé. Comme le révèle la presse transalpine, Antonio Conte avait raison de miser sur Romelu Lukaku, un joueur considéré comme l’un des leaders du vestiaire, si pas LE leader.
        • Goaaal
        • J’aime
      • 13 commentaires
    • Giroud, même situation cet hiver que l'an passé
      Il y a un an lors du mercato hivernal, Giroud était très proche de l'Inter. Au final il a choisi de rester avec les Blues pour une saison de plus notamment en vue de l'Euro 2020.
        • J’aime
      • 8 commentaires
    • L’éclosion Bastoni
      La tranquillité et la sécurité d’un vétéran combiné à la volonté de s’améliorer et à la faim de la jeunesse : Alessandro Bastoni, après avoir conquis l’Inter, a conquis la Nazionale en étant complimenté et applaudi à chaque sélection.
        • J’aime
      • 7 commentaires
    • Genoa 0-2 Inter: Victoire au bout de l'ennui
      Le piège était prêt au Marassi, où Maran accueille ses hôtes avec une équipe totalement tournée vers sa défense. En face Conte reste fidèle à ses idées et voit le retour de Bastoni qui remplace Kolarov. Eriksen est titulaire en soutien du duo Martinez-Lukaku.
        • Hein ?!
        • J’aime
      • 16 commentaires
    • Guardian: Pourquoi le Real a vendu Hakimi à l’Inter ?
      C’est probablement le transfert qui aura marqué le plus le club Madrilène.
        • J’aime
      • 7 commentaires

Baretto

Baretto

    Vous devez être connecté pour pouvoir chatter

    Nos t-shirts sur l'Inter !

    Voir la boutique

    Les visages oubliés de l'Inter

    Voir les articles