Aller au contenu
Calendrier
  • Samus

    Inter Milan : Découvrez le meilleur 11 de la décennie

    Durant les trois dernières semaines, les membres d'Internazionale.fr ont voté pour élire les joueurs composant le meilleur 11 et le pire 11 de la décennie à l'Inter. Ils ont du choisir parmi 121 joueurs :

    • 7 gardiens
    • 40 défenseurs
    • 38 milieux de terrain
    • 36 attaquants

    Internazionale.fr remercie ceux qui se sont prêtés au jeu de réflexion, c'est maintenant l'heure de passer au conseil de classe !

     

    Le 11 de la décennie selon les membres

     

    Le gardien

    GettyImages.633933024.jpg.8a2d8921d53774b9f3382df3b541c7f2.jpg
     

    Pour commencer avec une quasi-unanimité, 91% des voix, l'actuel capitaine de l'Inter Samir Handanovic est élu au poste de gardien devant Julio César. Il faut dire que le slovène a tenu la baraque pendant la majeure partie des dix dernières années et malgré certains rares moments d'incertitudes, il a toujours été une valeur sûre pour l'Inter. Jamais menacé par les gardiens N° 2 et 3 qui se sont succédé jusque là, "Batmanovic" a disputé 321 matches et tenu sa cage inviolée 114 fois avec une moyenne de 1,07 buts encaissé par match. Infranchissable.

     

     

    La défense

    2014-05-10-javier-zanetti.jpg.a410008db455ca7fea05efae66457d97.jpg
     

    Devant lui, un mur de granit. Une belle défense à 4 avec pour commencer, avec 19% des votes, un certain Javier Zanetti. Joueur qu'on ne présente plus qui aura évolué presque partout sur le terrain, tant que cela servait à son Inter bien aimée. Réduire Zanetti à cette décennie serait un sacrilège et pour le niveau qu'il a montré durant toute sa carrière, son attachement au maillot et son incarnation des valeurs nerazzurri en comparaison notamment avec certains joueurs ayant évolué au club, "Pupi' avait déjà sa place attitrée. Dans une décennie qui l'aura vu soulever tout ce qui est possible en terme de trophée de clubs, Zanetti a laissé un souvenir indélébile et sa dramatique rupture du tendon d’Achille à 39 ans ne l'a pas empêché de revenir porter le maillot rayé. Infatigable.

    Dans l'axe de la défense, deux joueurs présents actuellement à l'Inter auront contribué au renouveau du club sur le plan de la solidité défensive. A égalité avec 17% des votes Milan Skriniar et Stefan De Vrij forment la charnière centrale du 11 de la décennie.
     

    Skriniar.jpg.206807ec9db7d30c7f83e3550dfef58d.jpgvi-11903077.jpg.643a3712613f19e06663d5b67fb3df0d.jpg
     

    Impressionnant de puissance, joueur hargneux à souhait, le slovaque aura ravi les tifosi dès sa première saison qui le verra même monter régulièrement aux avants-postes et contribuer offensivement. Deux saisons et demie après ses débuts, malgré quelques matches compliqués récemment, il reste un composant indispensable de l'effectif sur le terrain comme pour les membres du forum. Dominateur.

    A l'opposée des coups d'épaules et des duels physiques, un artiste. De Vrij n'aura joué que 18 mois à l'Inter, mais il a quand même convaincu son monde. L'actuel phare de la défense de l'Inter est un bijou de sens du placement, de l'anticipation et d'intelligence tactique, ajoutons à cela des pieds en velours et on a le meneur de jeu reculé par excellence. Capable de piloter sa défense et relancer de manière précise et efficace, le néerlandais est en plus une menace aérienne pour les adversaires. Un esthète.
     

    180419280-278efc58-557f-4807-b9eb-56a51ce8bc04.jpg.8baf01a1f1e5ecd35c82eeed7efe9031.jpg
     

    Dernier élément de la défense, un nom qui soulèvera certainement des souvenirs, présent au club seulement une saison et réellement actif seulement pendant 6 mois, Joao Cancelo se classe malgré cela 4ème avec 11% des voix. Le portugais intègre le 11 de la décennie grâce à son exceptionnelle saison 2017/2018. Souvent décrit comme le "meilleur latéral depuis Maicon", il finit devant le brésilien de juste 2 votes et le fait que l'Inter n'ait pu lever son option d'achat reste une grosse déception pour beaucoup de supporter. Vitesse, technique, précision, Cancelo a montré tout ce que l'on pouvait attendre d'un latéral moderne. Le plus regretté.

     

     

    Les milieux

    Place au cœur du jeu, l'Inter en a connu des milieux de grands talents, mais lesquels auront les faveurs des membres ?

    Premier au nombre de votes, "Cuchu" Esteban Cambiasso se place au milieu de terrain avec 25% des voix. Comment ne pas aimer Cambiasso ? Jusqu'au bout il aura toujours tout donné pour l'Inter. Cerveau du milieu de terrain, Cambiasso aura même joué quelques minutes en tant que défenseur central de la défense à 3 de Mazzari, Mourinho disait de lui qu'il était le joueur le plus rapide qu'il ait jamais entraîné, soulignant maintes et maintes fois la grande intelligence du joueur. Il n'aura, de plus, jamais cessé d'être l'homme en plus en attaque. Souvent à l'affût d'un ballon qui traîne dans la surface, l'argentin a marqué son lot de buts importants pour le club et reste un joueur très aimé des supporters. Indéboulonnable.
     

    article-2672119-1F2F33B000000578-258_634x424.jpg.04fb5cd41da5f6218dc1d8ec1fb91d46.jpg
     

    Second après lui, Marcelo Brozovic récolte 22% des voix. Souvent critiqué pour sa manière de lever les bras au ciel plusieurs fois par matches, "Epic Brozo" n'en reste pas moins un élément central de l'Inter des dernières années. Essayé trequartista puis mezzala, il a trouvé son poste de prédilection en étant replacé regista. A l'aise devant la défense, capable de faire tourner le ballon à sa guise et absolument infatigable dans l'entrejeu, Brozovic allie une condition physique monstrueuse à une intelligence footballistique très précieuse. Capable aussi bien de nettoyer les lucarnes de loin que de servir ses coéquipiers, Brozovic c'est aussi un homme de statistiques : 180 matches, 22 buts et 22 passes décisives tout en n'arrêtant jamais de courir, et les membres le lui rendent bien en l'élisant ainsi. La plaque tournante.
     

    408305-5d49d0069e47145a21962b4bada4894aeedb25a24d4dc1a23ca241a52547cf85.thumb.jpg.a35e284ebb4e1a29644b2ae091627cca.jpg
     

    Juste après le croate on retrouve un troisième héros du Triplete, Wesley Sneijder rallie 20% des votes. Souvent copié, jamais égalé. Les 10 se sont enchaînés durant la décennie, mais aucun d'eux n'a eu l'impact de Sneijder. Passeur hors-pair, énorme tireur de coups francs, compagne magnifique, au final Sneijder a laissé un bon souvenir aux tifosi. Le meneur de jeu de poche récemment retraité aura porté le maillot de la Beneamata durant 3 saisons et demie et durant les 116 matches auxquels il a participé, il aura marqué 22 buts et fourni 35 passes décisives et sa présence dans l'histoire du triplé amplifie l'affection que les supporters lui portent.
     

    Wesley-Sneijder-RETINA-1.png.ae544c975d2047fb36b0b26f6665da59.png
     

    La notoriété de Zanetti est telle qu'en comptant les votes qui le placent au milieu de terrain il pouvait aussi figurer dans ce secteur de jeu. Le clonage n'étant cependant pas encore chose courante, nous avons donc pris le suivant dans la liste.  Et c'est donc un autre joueur du triplé qui récupère cette place. Avec 7% des votes, Thiago Motta intègre de justesse notre 11 type. Joueur-clé jusqu'à son départ, l'italo-brésilien a mêlé qualité et assurance au milieu de terrain devenant un élément incontournable pour le club. On se souviendra longtemps de son expulsion contre le Barça qui lui fera injustement raté une finale de CL qu'il avait contribué à atteindre de même que son départ au PSG laissant un grand vide derrière lui. Il aura aussi apporté sa qualité dans le jeu aérien, marquant diverses buts avec les nerazzurri. La tour de contrôle.
     

    4bf930521d57923818b27bdf67cbe96b.thumb.jpg.7348d74244e2da9131e086ea7022a77e.jpg

     

     

    Les attaquants

    etoo1-e1334745513563.jpg.0a7d0c5199bbfa4378d32e8b72de82b6.jpg

     

    Dernier secteur de notre équipe, ce sera donc une attaque à deux, format le plus représenté dans les votes des membres.

    Le premier à intégrer l'équipe n'est autre que Mauro Icardi, avec 36% des voix, il se classe premier parmi les attaquants. Formidable buteur, d'un sang-froid hors-pair, Icardi est un bomber né. Dès son arrivée à l'Inter, il commence à marquer et ne s'arrêtera jamais. Même en connaissant la fin de son histoire avec l'Inter, on ne peut dire qu'il ait volé sa place dans ce classement. Solide candidat pour le titre de meilleur joueur de l'ère post-Triplete, Maurito aura fini deux fois capocannoniere du championnat italien et aura châtié bon nombre de défenses avec en particulier celles de la Juve, du Milan et de la Sampdoria. Avec 124 buts en 219 matches (dont bon nombre avec le brassard de capitaine), c'est le 8ème buteur de l'histoire du club et donc le premier attaquant à être élu dans ce 11 de la décennie. Impitoyable.

    Juste derrière l'argentin, avec 32% des voix, le dernier joueur du 11 de la décennie est un autre héros du Triplete. Samuel Eto'o qu'on ne présente plus, n'aura joué que deux saisons avec l'Inter. Et quelles saisons !  Capital dans celle du triplete, il se transforme en monstre lors de la saison 2010/2011, peut-être l'une des meilleures saisons qu'un attaquant aie fait sur le plan technique et statistique avec 37 buts toutes compétitions confondues. De près, de loin, pied gauche, pied droit, de la tête, en ciseau retourné, à domicile comme à l'extérieur, Eto'o aura démontré son immense talent et marqué l'Inter de sa classe. Il bénéficie en plus du bonus Triplete qui offre +3000 d'affection. Il Re Leone.

     

    AAA.jpg.a40803ea251d1d8d992328b9a87a2f64.jpg

     

    Le coach

    Un peu semblable au vote pour l'entraîneur du pire 11, celui-ci aussi est sans appel. Avec 90% des votes, et seulement 6 mois à la tête de l'équipe Antonio Conte remporte haut la main le vote. Le reste des voix ont été pour Roberto Mancini. Le début de saison prometteur de l'Inter n'est pas étranger à cette statistique.

     

    740594167_Conte1.0.thumb.jpg.ba00b6be26ce66a795b70b9387b41fab.jpg

     

     

     

    • J’aime 2


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés



    Alors pour faire vite, je fais comme dans l'autre topic du pire XI, mes points de désaccord, il y en a moins quand même.

     

    - Cancelo, oui d'accord, une belle histoire, mis au placard par Spaletti genius pour son mauvais repli défensif et son manque de rigueur tactique puis revient en étant un de nos meilleurs joueurs, mais c'est une période trop courte et de très bonnes performances, mais à relativiser tant on avait une animation proche du néant dois-je vous le rappeler, puis quand j'établis un XI, j'ai oublié un des facteurs énoncés dans l'autre topic, le comportement global, dois-je rappeler l'opportun qu'il a été ?

    - Motta, alors oui, quand IL AVAIT ENVIE et qu'il ne faisait pas la catin sur le terrain avec ses fautes lâches, c'était un des meilleurs à son poste dans le monde, j'insiste là-dessus, capital dans le 442 de Ranieri et quelques parties sous Leonardo, mais il ne faut pas oublier ses périodes irrégulières où il fut cataclysmique, lent comment une tortue, nonchalant, stupide, où un Obi LARGEMENT moins technique pouvait le mettre sur le banc rien qu'avec son activité athlétique... Honnêtement, c'est comme Cancelo, c'est juste l'inconnu laissée dans l'équation suite à son départ qu'il a manqué, où il a pas manqué de nous critiquer, à raison en partie certainement..

     

    Sinon le reste, en adéquation, mon équipe:

    Icardi - Eto'o

    Sneijder

    Cambiasso- Medel - Brozovic

    Zanetti - De Vrij -  Skriniar - Maicon

    Handanovic

     

    - Handanovic, un miracle qu'il soit resté parmi nous après avoir passé 5ans de galère, meilleur joueur de la saison en 2018/2019, second en 2012/2013 et 2015/2016 et enfin troisième en 2013/2014, a atteint un niveau PHENOMENAL pendant le premier semestre de la saison 2015/2016 où il fut pour une courte période un top 3 à son poste, malgré quelques phases frustrantes sur les tirs lointains, plongeons et mauvais placements avec un aspect statique énervant, et les face à face, on peut aisément le considérer devant Toldo, Bordon voire Pagliuca, mais derrière Julio Cesar et Zenga, un grand joueur.

    - Maicon, alors oui, le symbole des sénateurs et de la régression qui va avec, mais quand il avait envie, il y avait Daniel Alves et lui puis très loin derrière les autres, capable d'animer un couloir à lui seul, une frappe incroyable, physiquement imposant, combinaisons techniques dans les petits espaces capitales tellement notre jeu dépendait de lui quand Sneijder n'était pas là, même si sa faculté à centrer au troisième poteau, ses oublis défensifs étaient frustrants, avec la cause de son départ, une irrégularité monstre et un salaire qui n'était pas justifié, mais clairement, il y a pas débat possible, grande Colosso.

    - Skriniar, pourtant pas incroyable pendant sa dernière saison à la Samp, où un de ses anciens dirigeants avait confié qu'on avait fait mauvaise affaire, cet homme a juste rendu notre défense ses lettres de noblesses après un EURO U21 phénoménal, ultra régulier, fort physiquement, dans les duels juste impressionnant d'agressivité ( Son match au San Paolo en 2017... ), placements toujours justes, de très loin notre meilleur joueur 2017/2018 ( Et non Icardi car il marque des buts #jurisprudencevoussavezqui ) et la saison la plus impressionnante que j'ai vue en tant que central chez nous, continuant sur sa lancée la saison suivante avec cependant depuis le second semestre 2018/2019 une légère baisse de niveau, en terme de concentration notamment, mais quelle recrue à l'époque et quel joueur.

    - De Vrij, arrivé libre, une pioche incroyable, très bon l'an dernier ( Malgré un début décevant ) dans son duo avec Skriniar et surtout, pour l'instant, notre meilleur joueur actuellement, en libero il exploite toutes ses qualités de relances et d'anticipation, devance de peu Miranda et Samuel.

    - Zanetti, personne à mettre d'autre ( Pereira, Nagatomo, Telles, et j'en passe pour diverses raisons 🤦‍♂️... ) puis aussi ( Asamoah a un apport trop bancal ), comment ne pas mettre Pupi ? Toujours juste, bon, polyvalent, capitaine exemple, bref, on le sait tous, mais le plus dramatique c'est que je connais aucun joueur pendant 10ans qui a eu ses performances à ce poste alors que notre ancien capitaine a très peu joué à gauche...

    - Medel, j'ai choisi le chilien par rapport à Motta, de peu, alors oui, techniquement, il y a absolument aucun débat, ce dernier met la misère à Medel, mais il s'est rattrapé par une régularité, une présence tactique et physique pendant 2ans qui a permis à notre bloc de retrouver une solidité, surtout sous Mancini en 2015/2016, certes très limité en regista en 2014/2015 dans la construction offensive, mais comme j'ai exprimé, il y avait compensation permanente, deuxième meilleur joueur de la saison 2014/2015 , symbole peut-être de nos manques qui ont fait qu'on a jamais décollé de 2014 à 2017...

    - Brozovic, une tête à claque en mezz'ala malgré de bonnes percussions et frappes, irrégulier, puis.... Spaletti genius l'a replacé en regista et la palette technique du croate a fait mouche, a changé la face de notre saison en 2017/2018, l'une des rares bonnes choses qu'on peut reconnaitre à Spaletti, indéniablement.

    - Cambiasso, notre meilleur joueur en 2013/2014 et capitaine, pourtant victime de l'ingratitude de Thoir par la suite, mais avant ça, notre ancien vice-capitaine avait régalé sous Leonardo et Strama de quelques grandes prestations, malgré une saison 2011/2012 difficile jusqu'à être mis sur le banc par Ranieri, notre Cuchu a été d'une régularité et d'un professionnalisme exemplaires.

    - Sneijder, oui, il a été irrégulier ( Malgré ça il est largement devant du Hernanes, Rafinha, Llajic, Naingollan , Kovacic sans rentrer dans les détails techniques et tactique ) et n'a pas voulu perdre son salaire, où il était le mieux payé d'Italie pendant sa dernière année pour donner un divorce difficile.. Mais quand il voulait, quel fuoriclasse c'était ce mec ( Son match contre la Roma en 2011 ou le derby en 2012.. ), nous a permis de reprendre la saison 2011/12 avec son retour et motif d'espoir sous Strama pour la saison 2012/2013 mais malheureusement on connait la suite...

    - Eto'o, une seule saison sur la décennie certes, mais quelle saison, meilleur joueur de la saison 2010/2011, certainement la meilleure de la décennie parmi les MVP .... Je me demande encore si sans lui on se qualifie en C1 tant il représentait quasiment tout notre potentiel offensif, quand je pense à certains qui résument le camerounais à un vulgaire soldat dont l'égo a été bouffé par Mourinho, alors certes, égoïste et très frustrant par ses délires Cristinesques ( Sans les passements de jambes inutiles heureusement ) à vouloir dribbler tout le monde, et n'a pas pu empêché la venue inéluctable de la semaine noire où on perd la C1 et le titre, mais QUELLE PU**** DE SAISON.

    - Icardi, sujet facheux, meilleur joueur de la saison 2014/2015, second en 2017 puis troisième en 2018, progression quasi-constante, capitanat sorti de nul part mais mérité par son charsime et son ambition, buteur incroyable même si techniquement on a eu de biens meilleurs en prima punta, mais on va pas revenir sur les évènements, il aurait pu certainement rentrer dans l'histoire du club, mais il restera au même rang des grands joueurs à son poste, mais en fin de peloton à cause de son comportement, qu'un Vieri, Cruz, Crespo, Adriano et j'en passe...

     

    Mister: Alors certains vont être surpris, mais je ne vois pas comment on peut le décerner à Conte pour 5 mois de compétition même si il y a plus à dire avec son contenue que un an de Mazzari, Strama, et celui que je vais nommer ( Surtout lui dans le domaine technique ), mais je le donne à.... Mancini, c'est celui que j'ai le plus critiqué, à raison ( Surtout pour son ratio CATACLYSMIQUE dont on a ABSOLUMENT PAS PARLE quand il a repris l'équipe en 2014 jusqu'à la fin de la saison ), l'un de ses plus grands détracteurs, jusqu'à le qualifier d'escroc par rapport à sa réputation de top coach ( 🤦‍♂️), mais si on est redevenu attractif, c'est grâce à lui, en terme de professionnalisme, certains manquements en terme de rendement ne passaient plus, des joueurs sont venus grâce à son charisme, et a quand même réussi un semblant de saison correcte en 2015/2016 avec un jeu dégueulasse cependant avec une fin en adéquation avec son image, une sacrée pleureuse, bon le travail accompli avec la Nazionale change son image pour l'instant...

     

    Voilà, voilà.

     

     

    Modifié par Sky-Inter
    • J’aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Ne pas mettre Deki est un crime. Tu mets Brozo devant la défense et Deki à droite.

    Puis j'aime bien De Vrij, mais Samuel c'est niveau légende.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Stankovic est archi cramé depuis 2010. Samuel les blessures l'ont flingué. Ils peuvent pas être dans l'équipe de la décennie.

    Je suis encore d'accord avec Sky (cette saison 2010-11 mamamia..). C'est vrai que le retour de Mancio a été une sorte de déclic, d'amorce de retour. Pour autant je ne mettrais personne en coach de la décennie justement parce que ce club a souffert de ne pas avoir un manager capable de le guider correctement.

    • J’aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Jme prend des avertissement par un site qui met même pas Milito dans son 11 de la décennies ptdrrrr 😂😂😂 

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également



×
×
  • Créer...