Aller au contenu
  • Rycr3r7

    Quel dispositif tactique pour cette Inter 2018-2019 ?

    Le mercato cinq étoiles des nerazzurri interroge sur le système utilisé pour cette nouvelle saison. Comment gérer la présence de trois défenseurs centraux de niveau international ainsi que mettre en évidence la relation Lautaro-Icardi ? Analyse et retour sur la saison passée.

     

    L’indéboulonnable 4-2-3-1

    2.jpg
     

    La saison dernière, les nerazzurri ont entamé pratiquement toutes les rencontres dans ce dispositif si cher aux yeux de Spalletti. En effet, Luciano aime voir évoluer sur le terrain un bloc compact qui se projette très vite vers l’avant. Ce fonctionnement a été constaté tout au long de sa longue carrière d’entraîneur, à l’Udinese puis à la Roma, favorisant un jeu offensif tout en restant bien concentré derrière. Cette philosophie de jeu s’est également exportée à l’étranger pendant cinq ans du côté de la Russie et plus exactement à Saint-Pétersbourg au Zénith.

    Afin de pratiquer son jeu à l’Inter, Luciano a décidé de miser sur des profils moins offensifs qu’à Rome mais plus endurants et capables de revenir défendre afin de disposer d’un onze équilibré et non coupé en deux. Ces joueurs au profil infatigable sont représentés par Perisic et Candreva, leurs rôles étant d’épuiser les latéraux adverses par de fulgurantes accélérations le long de la ligne de touche et de centrer sur Icardi, véritable renard des surfaces. Malheureusement, coach Spalletti s’aperçoit que la manière de jouer de son équipe ne surprend plus personne à force de réitérer les mêmes mouvements au fil des matchs. Candreva et Perisic deviennent inexistants et le poste de numéro 10 n’est pas fait pour Borja Valero jouant trop bas pour pouvoir alimenter le capitaine trop esseulé devant. Pendant trois longs mois l’Inter est en crise et le seul véritable danger de l’équipe sera Icardi. Afin d’enrayer cette spirale négative et interminable, Spalletti demande à sa direction de trouver un véritable meneur de jeu à moindre coût.

    Le salut reviendra une nouvelle fois aux directeurs sportifs, Piero Ausilio et Walter Sabatini, dénichant un talent déchu dans son club Rafinha, cadet de la fratrie Alcantara. En six mois, le brésilien va faire ce que peu de joueurs ont réussi à réaliser en ce laps de temps : conquérir tout un peuple. Grâce à sa grinta, sa science du jeu et à son aisance technique les tifosi sont conquis, le problème du meneur de jeu jouant trop bas est réglé et l’Inter arrive à se qualifier pour la Champions League en terminant quatrième.


     

    L’éventuel 3-5-2

    3.jpg
     

    Ce dispositif a également pu être visible la saison dernière, en cours de match le coach toscan aime passer à une défense à trois afin de contrôler voir dynamiter la fin de match s’il le faut. Pour ce faire, Spalletti utilisait dans une configuration offensive l’intégralité de ses joueurs offensifs en laissant sur la pelouse Perisic, Rafinha, Icardi et en faisant rentrer Karamoh véritable poison pour les défenses adverses en fin de match.

    Au niveau de sa défense, il faisait monter Cancelo plus haut sur le terrain grâce à son aisance et à son importance sur le jeu offensif de son équipe, au détriment d’un D’Ambrosio au profil plus défensif qu’il préférait aligner dans une défense à trois avec Skriniar et Miranda à ses côtés, ce système se nomme le « 3+1 ». Cette configuration a permis à Spalletti de jeter toutes ses forces dans la bataille quand le score était en défaveur des nerazzurri et de mieux contrôler les fins de match avec une défense très regroupée à cinq derrières quand le score le permettait.

    Cependant, le système à cinq derrière dès le début de match n’a jamais souri à la Beneamata le souvenir de Walter Mazzarri utilisant toujours cette composition hante encore l’esprit des tifosi. Aussi, le passage de la défense à trois en cours de match perturbe les automatismes des joueurs sur le terrain en demandant plus de discipline défensive de la part des latéraux/ailiers et une bonne coordination des défenseurs axiaux.


     

    Quelle formation choisir pour la nouvelle saison ?

    lautato.jpg
     

    Après un mercato qui redonne des couleurs et s’approche de plus en plus au standing de l’Inter, c’est un véritable casse-tête dans la tête de Spalletti qui voit l’intégralité des postes doublés avec des joueurs de qualité. Ainsi : Lautaro Martínez, Nainggolan, De Vrij, Asamoah, Baldé Keita, Vrsaljko et Politano ont rejoint Appiano Gentile.

    La réflexion de Luciano est de trouver le bon compromis pour pouvoir faire monter en puissance un groupe disposant d’un noyau en y incorporant les nouvelles recrues. Au sein de son 4-2-3-1 fétiche, il va y avoir une féroce concurrence entre Miranda et De Vrij, Skriniar étant titulaire indiscutable avec ses performances de la saison passée. De plus, une autre question se pose : comment mettre dans les meilleures dispositions le duo Lautaro-Icardi ? Au vu des matchs de pré-saison, Lautaro a réussi à se faire une place en tant que second attaquant en raison de la blessure de Nainggolan mais il faudra voir s’il y a de la continuité dans ses performances au regard de son âge et de son apprentissage du championnat italien. Il sera aussi question de savoir qui occupera l’aile droite de cette Inter 2018-2019 entre Candreva, Karamoh et Baldé Keita, le dernier arrivé semble avoir une longueur d’avance mais les performances remarquées du jeune Karamoh la saison dernière demandent une continuité.

    La défense à trois permettrait de régler le dilemme des défenseurs centraux et permettrait aux tifosi de profiter du duo argentin en attaque mais rajouterait un problème : que faire des ailiers ? En réponse à ces nombreux problèmes de richesse d’effectif, Spalletti semble miser sur la continuité en optant pour la poursuite du 4-2-3-1 sur la pelouse du Giuseppe Meazza, apportant plus de certitudes que le 3-5-2 et mieux adapté au jeu de l’Inter et à la philosophie de son coach.

     

    Stéphane Cotte - Internazionale.fr

    • J’aime 5
    • Cool 1


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Merci pour l'article!

    A titre personnel, en l'absence d'un Modric dans l'effectif, je reste plutôt sur le 4-2-3-1 (bien que mon "rêve" c'est bien le 4-3-3). On a un effectif taillé pour tous les schémas de jeu, mais c'est dans ce dispositif qu'on a l'assurance d'avoir tous les postes doublés et probablement les meilleurs automatismes. Ce qui est pratique, c'est que beaucoup de nouveaux joueurs sont polyvalents et pourront occuper divers postes, je parle bien sûr de Asamoah (LG / MG / MC), Nainggolan (MO / MC), Lautaro (ATT / AID / AS / MO) et Keita (ATT / AID / AS). En soit, les options ne devraient pas manquer cette année. :nikel:

    • J’aime 1
    • Goaaal 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Le 4-2-3-1 avec Brozovic-Nainggolan devant la défense, Keita-Perisic sur les côtés, et Martinez en soutien d'Icardi est pour moi le meilleur schéma de jeu possible. 

    • J’aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Vous nous régalez niveau qualité d'article en ce moment les gars. Chapeau !

    Sinon j'ai pas de schéma préférentiel, je suis juste curieux de voir quel sera l'equipe type du mister au niveau des joueurs et surtout de voir sil il va aligner le même dispositif en Serie A et en ligue des champions.

    • J’aime 1
    • ;-) 1
    • Cool 1
    • Goaaal 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Toutes ces combinaisons se ressemblent, et ne diffèrent qu'à la marge (sauf le 3-5-2) Au final il nous manque toujours un organisateur de jeu à vocation offensive...

    Du côté de la défense, ça ne fait aucun débat et elle est d'un excellent niveau.

    Pendant la prépa, Lautaro a montré de bonnes qualités en finition mais aussi beaucoup de déchets dans la construction. Il n'a pas la vison de jeu d'un 10, ce serait juste du gâchis pour lui comme pour nous de le mettre à ce poste clé.

    Donc on va encore passer par les cotés, mais en étant moins prévisibles. On n'avait pas de répondant à Perisic sur le flanc droit. Keita Baldé sera bien plus percutant que Candreva. Et ces postes sont magnifiquement doublés (Karamoh, Politano). Les centres ne sont plus la seule option, je pense que Baldé est taillé pour percer les défenses dans l'entrejeu.

    Je doute de notre capacité à percer par le centre du terrain (Brozo, Ninja), c'est là où Modric aurait pu apporter énormément en distribuant et organisant notre jeu à la manière d'un Pirlo. Mais au moins c'est solide, j'espère que le Ninja aura la condition physique sinon on va clairement en chier.

    Au final on a un très bel effectif sur le papier, mais ça manque vraiment d'équilibre entre l'attaque et la défense (absence de relai) et j'ai peur que l'on soit déséquilibrés par des équipes qui posent le jeu et construisent au centre en nous prenant comme un boa constrictor. Si le duo Brozo/Ninja ne sécurise pas ça, c'est notre point vital clairement.

    L'avantage du schéma de Spalletti est que la façon dont nous construisons le jeu fatigue moins les organismes, sauf pour les ailiers qui vont douiller et pour lesquels on a des ressources avec entre autres l'inépuisable Perisic. On l'a vu face à l'Atletico, le reste des joueurs cavale avec un faux rythme, et doit surtout être solide. Ils vont bouffer de la salle de musculation et de l'entrainement ballon au pied.

    Face à l'écrasante majorité des équipes de Série A, on est en capacité à faire du lourd et à enchaîner les matchs. La coupe d'Europe, c'est déjà plus compliqué car sans Trequartista de haut niveau on ne va rien créer pour faire le décalage lorsque des joueurs de classe mondiale vont museler nos ailiers.

    Maintenant une saison c'est long, il faut gérer les aléas (blessures, déceptions, explosions, bonnes surprises, confirmations, etc.) et surtout créer une ambiance. L'état d'esprit n'est pas écrit sur le papier, mais c'est lui qui prime. On a une base solide, mais aussi beaucoup de nouveau qui vont avoir tendance à croire qu'ils se greffent à de l'existant alors qu'au contraire on construit le projet autour d'eux. Spalletti va devoir bien leur mettre ça dans le crâne.

    Je me rends compte que j'écris un sacré pavé donc je conclue : une année pleine de promesses, j'espère que tout le staff sera à la hauteur de l'enjeu qui est énorme, le retour de l'Inter au plus haut niveau.

     

    • J’aime 1
    • Goaaal 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Le 17/08/2018 à 14:07, KarimGipuzcoa a dit :

    3-5-2 sans hésiter si j'étais dans la tête de Spalletti.

    J'hésiterais un peu plus quand-même. Jamais été réellement fan des modules à 3 chez nous, et surtout, si De Vrij, Miranda, et Milan sont sur le terrain, quels centraux nous restent pour suppléer ? lol c'est chaud un peu 

    Un 4-2-3-1 avec Lautaro en 10.5 ça me semble être mieux. Mais bon de toute façon, cette fois, on a pas mal de possibilités haha 

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Autant redescendre Icardi en défense :rolleyes: Non mais sérieusement quoi, la plus grande force du gars, c'est bien sa capacité a conclure dans la surface, et sa plus grande faiblesse (au ressenti de la majorité ) c'est de pas suffisamment pesé dans la construction du jeu. Et toi tu veux le mettre en 10 ? :facepalm:

     

    En attendant que Radja revienne, je pense personnellement qu'on devrait rester en 4-2-3-1 avec Martinez derrière Icardi. Si le Toro convient à ce poste, faudra que Spaletti parle gentiment à son pote belge pour qu'il accepte de redescendre aux côtés de Brozovic.

    Sur les ailes, Keita et Politano parce que je pense que Perisic est pas encore prêt, contrairement à Brozovic revenu plus tôt et qui a déjà joué.

    • J’aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 3 heures, Rahim95 a dit :

    Autant redescendre Icardi en défense :rolleyes: Non mais sérieusement quoi, la plus grande force du gars, c'est bien sa capacité a conclure dans la surface, et sa plus grande faiblesse (au ressenti de la majorité ) c'est de pas suffisamment pesé dans la construction du jeu. Et toi tu veux le mettre en 10 ? :facepalm:

     

    En attendant que Radja revienne, je pense personnellement qu'on devrait rester en 4-2-3-1 avec Martinez derrière Icardi. Si le Toro convient à ce poste, faudra que Spaletti parle gentiment à son pote belge pour qu'il accepte de redescendre aux côtés de Brozovic.

    Sur les ailes, Keita et Politano parce que je pense que Perisic est pas encore prêt, contrairement à Brozovic revenu plus tôt et qui a déjà joué.

    Derrière en 10 c'est plus Rafinha qu on a , Martinez c'est un tueur pas un créateur.

     Icardi va vite ,technique, le jeu en une touche , devant le but un monstre et surtout sur les ballons aériens il prend tout de la tête , c'est aussi un énorme point de fixation , avec deux ailiers qui vont vite qui plongent dans le dos de La Défense,  ça peut faire très mal et cela c'est une qualité que Martinez n'a pas , déjà tu perds tout ton jeu en déviation avec Martinez en 10.

    Martinez je le trouve hyper brouillon , malgré ces buts , il perds un paquet de ballons et cela Spaletti l'a souligné .Mais par contre dans la surface c'est un animal , le mec fais des appels dans tout les sens, il a un centres de gravité bas  , va le bouger le bestiaux , avec lui en pointe les arbitres vont prendre une chaise et faire cuire les saucisses devant la VAR je te le garantie!!!

    C'est pour cela je choisirais de les inverser !

     

    • Haha 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 3 heures, Angelus a dit :

    avec lui en pointe les arbitres vont prendre une chaise et faire cuire les saucisses devant la VAR je te le garantie!!!

    😂😂

    • Haha 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Nerazzurri récemment passés par là   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également



×
×
  • Créer...