Aller au contenu
  • Victor Newman

    Frosinone 1-3 Inter : Place aux gros

    Une rencontre sans histoires pour l’Inter durant une heure, avant de laisser part au doute. A une semaine de la réception de la Roma, le premier but porte la griffe du Ninja, idéalement servi par Danilo D’Ambrosio à la 19’.

     

    image.png

     

    L’Inter domine et, à la 36’ Skriniar en mode brute de décoffrage est mis à terre dans la surface par Chibsah. Sanction logique, avertissement pour le joueur et pénalty pour les Nerazzurri. Après un bref échange avec Mauro Icardi, Ivan Perisic se chargera de le convertir en prenant à contre-pied Sportiello.

    On se dit alors que l’Inter peut gérer et dérouler tranquillement, mais c’est sans compter sur la nonchalance des joueurs qui offrent à Cassata, à la 62’ un but qui offrira à l’équipe hôte une nouvelle dynamique, mettant de la sorte l’Inter en difficulté. Mauro Icardi, aligné en lieu et place de Lautaro Martinez remis de blessure, rate le coche à deux reprises, son raté le plus scandaleux étant sur un centre tout en puissance de Keita Balé.

     

    image.png

     

    Vecino sera l’homme de la situation. Dans les arrêts de jeu, l’uruguayen lance une contre-attaque meurtrière qui le verra remonter tout le terrain, en ayant servi auparavant Radja Nainggolan qui remettra à Icardi qui servira, dans un très beau jeu en triangle, Matias qui, seul devant le portier, assène le coup de grâce pour Frosinone.

    L’Inter maintient donc une distance de sécurité de cinq points avant la réception, samedi prochain au Meazza, de la Roma, dans une confrontation qui pourrait d’ores et déjà s’avérer décisive dans la course à la Ligue des Champions

     

     

    Tableau Récapitulatif

    Résumé Vidéo

     

     

    Réactions de Tramontana

     

     

     

    Frosinone 1-3 Inter

    Buteur(s): 19’ Nainggolan (I), 37’ Perisic (I, pen.), 62’ Cassata (F), 92’ Vecino (I)

     

    Frosinone: 57 Sportiello; 6 Goldaniga, 15 Ariaudo, 25 Capuano; 7 Paganini, 24 Cassata (63’ 28 Ciano), 66 Chibsah, 16 Valzania (82’ 8 Maiello), 33 Beghetto; 89 Pinamonti (88’ 18 Dionisi), 9 Ciofani

    Banquette: 22 Bardi, 3 Molinaro, 4 Simic, 5 Gori, 17 Zampano, 20 Trotta, 21 Sammarco, 23 Brighenti, 32 Krajnc

    Coach: Marco Baroni

     

    Inter: 1 Handanovic; 33 D'Ambrosio, 6 De Vrij, 37 Skriniar, 18 Asamoah; 8 Vecino, 20 Borja Valero (74’ 5 Gagliardini); 16 Politano (89’ 15 Joao Mario), 14 Nainggolan, 44 Perisic (70’ 11 Keita Baldé); 9 Icardi

    Banquette: 27 Padelli, 10 Lautaro Martinez, 13 Ranocchia, 21 Cedric, 23 Miranda, 29 Dalbert, 87 Candreva

    Coach: Luciano Spalletti

     

    Arbitre: Massa

    Var: Pasqua

    Averti(s) : Paganini (F), Chibsah (F), Vecino (I), Ciano (F)

    Expulsé(s) : /

    Affluence: 15.856 Tifosi

     

    Réactions d'après-match

    image.png

     

    Spalletti à SkySport

    image.png

     

    Le classement est-il consolidé ?

    "Absolument pas, on a pu constater que lorsque nous ne sommes pas ne fut-ce qu’un minimum en danger, nous baissons notre garde et nous pratiquons un jeu confus, c’est un football qui mentalement te détruit par moment et qui peut aussi te causer des problèmes."

     

    Vous avez une marge de sécurité jusqu’à un certain point à présent, ce match peut-il vous servir de leçon ?

    "Il se passe un peu de tout, à l’Inter plus qu’ailleurs. Lorsque tu crois avoir le match en main, tu baisses en concentration et en solidité, alors que les autres en face n’ont plus rien à perdre. C’est pour cette raison que c’était très difficile aujourd’hui, nous avions uniquement l’objectif de faire une belle prestation et de prendre le match à notre compte, nous nous sommes donné au maximum. Et lorsque nous nous sommes libéré mentalement, les complications sont arrivées, cela démontre que nous devons gagner en maturité lors des matchs où nous débutons bien."

     

    image.png

     

    Sur le premier but, il y avait quatre joueurs dans la surface...

    "Tout dépend de comment se déroule l’action à la base, de comment se prépare l’action sur le terrain adverse. Avec notre défense située au milieu de terrain, les milieux sont plus rapidement dans la surface. Quand la balle est dix mètre à l’intérieur de leur propre camp et que nous jouons la possession, tout devient plus facile dans la lecture du jeu. Tout dépend de la façon dont on gère et construisons la partie en fonction de la possession du ballon."

     

    Même vos ailiers ont fait une belle prestation.....

    "Ce soir, selon moi, ils ont bien fait d'éviter de remiser aussi peu dans l’axe dans la partie de terrain adverse, cela vaut pour D’Ambrosio. Nous avons trouvé des espaces qui nous ont permis de bien faire, j’ai aussi inséré des joueurs de qualité à deux reprises, notre solidité défensive nous offre un avantage, mais cela ne veut pas dire que nous devons des espaces derrières ceux qui montent en attaque."

     

    Plus de rythme pour faire la différence, est-ce le message que vous adressez à votre équipe ?

    "Parfois, nous n’allons pas sur le ballon avec la conviction que nous sommes capable de mettre un terme à la partie."

     

    Nainggolan?

    "Il a fait de belle courses avec de l’impact physique, il a aussi tenté quelques frappes, le fait est que je connais Nainggolan et le voir inscrire un grand but est une valeur ajoutée."

     

    image.png

     

    Comment va Borja Valero?

    "Il est légèrement blessé, il a ressenti une douleur et il devra rester au repos."

     

    Qui a décidé que Perisic allait tirer le pénalty ?

    "Je ne le sais pas, c’était toutefois une bonne décision. Ils sont à trois ou à quatre à savoir les botter, ce n’est pas moi qui décide de qui tire, mais le moral du moment. La conséquence est que précédemment à ce tir, il y a eu un processus complété via la collaboration entre professionnels et l’amitié dont certains sont liés."

     

    Radja Nainggolan

    image.png

     

    "Nous avons cru que ce match allait être trop facile et nous nous sommes relâchés, ce qui est un comportement coupable, ils se sont donné, ont tant courus, ont joués avec leurs forces et nous ont mis en difficultés. De notre côté nous avons été bon dans la conservation du ballon et pour terminer le match."

     

    Si j’ai une dette avec Spalletti ?

    "J’ai toujours cherché à faire de mon mieux, j’ai connu trop de blessure et je ne suis pas parvenu à offrir le rendement que je voulais, l’important est de savoir tout donner à présent."

     

    Si face à la Roma, il s’agira d’une balle de match ?

    "Oui, ce sera une confrontation directe entre nous. Cela me déçoit de la jouer face à eux, car j’y ai beaucoup d’amis, mais c’est le football, je suis un joueur de l’Inter et je donnerais tout, j’ai le devoir de tout donner pour ce maillot même si je respecte la Roma."

     

    ®Antony Gilles - Internazionale.fr

    • J’aime 1
    • Goaaal 1


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Mauro Icardi, aligné en lieu et place de Lautaro Martinez remis de blessure, rate le coche à deux reprise, son raté le plus scandaleux étant sur un centre tout en puissance de Keita Balé.

     Icardi bashing encore. Le raté est pas scandaleux, le centre est mega-tendu et juste un peu derrière Icardi ! une action ratée, mais rien de scandaleux, il faut pas exagérer !  

    Et il est pas aligné en "lieu et place" de Martinez, c'est lui le titulaire, et cela depuis 5 ans !

    Un peu de mesure serait appréciée dans la manière dont on parle de Icardi dans les articles du forum. 

    • J’aime 6
    • Goaaal 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Quand je vois notre calendrier des matchs restant et celui du Milan AC, j'ai peur que le Milan nous passe devant.

    Ptain comment c'est possible ! dire qu'en début de saison on était appelé l'anti Juve

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Je propose qu’on se bourre tous la gueule le jour où Spalletti va annoncer qu’il ne restera pas à l’inter 

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 2 heures, JureUneFrite a dit :

    Quand je vois notre calendrier des matchs restant et celui du Milan AC, j'ai peur que le Milan nous passe devant.

    Ptain comment c'est possible ! dire qu'en début de saison on était appelé l'anti Juve

    C'est la presse et les anciens joueurs qui répétaient à la Gerbe que l'Inter se devait d'être l'Anti-Juve, ça l'a desservi.

    Y a encore quelques étapes à franchir comme par exemple faire preuve de régularité et savoir dominer les petits clubs.

    • J’aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également



×
×
  • Créer...