Aller au contenu
  • Inter 2-1 Bologne : L'Inter reprend la 3e place de Série A

    Milan - Après 8 matchs sans victoire, les Nerazzurri l'emportent face à Bologne qui terminera la rencontre avec 2 joueurs expulsés. Le but d'Eder, après 91 secondes, est le plus rapide inscrit par l'Inter en Série A depuis un but d'Adriano contre le Chievo il y a 11 ans !

    Au moment de sa sortie, Marcelo Brozović a répondu aux sifflets du Meazza par des applaudissements.  Spalletti lui a dit de se taire ! Rafinha et Karamoh donnent de l'espoir et doivent clairement être titulaire pour cette fin de saison. A noter la réduction du score de Bologne par l'intermédiaire de Rodrigo Palacio et l'expulsion de Mbaye du côté des anciens nerazzurri.

    Évidemment, il fallait de la fraicheur pour secouer une équipe au bord du gouffre. Une tête posée, des jambes agiles et aucune pression de la part de Spalletti, lui ont permis de faire la différence, lui c’est Yann Karamoh, qui sur un très bel une-deux avec Rafinha, a délivré le Meazza qui se mettait à sérieusement douter. Ce but de Karamoh offre la troisième place à l’Inter et permets de mettre fin à une série de 8 match sans victoire en Serie A.

    La jeunesse au pouvoir, cette jeunesse qui a permis d’éviter de voir une nouvelle fois le jeu dominer non pas par les adversaires, pas une fois de plus par les craintes et les fantômes Nerazzurri, le film à la fin ne sera pas le même et aura le gout de la victoire du sacrifice

    Deux mois d’attente

    Spalletti retrouve le succès après deux mois de contre-performances. Qui plus est, cette victoire permet à l’Inter de reprendre la troisième place aux Biancocelesti et de conserver son sort entre ses mains également dans la course qui l’oppose aux Giallorossi.

     

    Un banc qui en veut:  Ce but est un vrai bijou et son auteur sont synonymes d’insouciance, lui qui a été transféré de Caen et qui n’avait connu la joie d’être titularisé que face à Pordenone en dans la Coupe d'Italie.  Extension, Direction assistée, ruisselant, vision du jeu et bien sûr, une grande technique, tel est le cocktail qui lui aura permis de  transformer les huées en standing ovation au Meazza. En effet, San Siro se veut sévère avec ses joueurs, notre paire croate en a fait les frais, Perisic suite à des occasions immanquables et Brozovic suite à sa non-chalence.

    Cette victoire est la victoire de notre banc qui a su suppléer, à merveille, les sénateurs : Eder n’a rien à envier à Icardi, Karamoh prouve bien plus qu’un Gabriel, Rafinha est catalan. Seul Lisandro Lopez devra prouver qu’il mérite sa place. Le portugais a obtenu son billet d’entrée suite à une blessure et une belle toile de Miranda en cours de première période.

     

    Luciano a piégé l’adversaire

     

    Une victoire compliquée et pas très propre, mais accueillie à bras ouverts par Luciano Spalletti et les tifosi, c’est ce qu’il faut retenir, la Victoire. Spalletti a fouillé parmi ses ressources limitées pour essayer de changer le visage d'une Inter qui ne gagne pas et qui risque de voir le train de la Champion’s lui échapper. Dans les fonds de tiroirs, il s’est rappelé qu’il possédait certains joueurs : Eder, en vice-Icardi (blessé), Brozovic aligné mais qui semble avoir joué son dernier match, Rafinha qui tient une mi-temps, mais qui n’est pas encore prêt pour quatre-vingt-dix minutes...et surtout Karamoh qui fait énormément de bien par rapport à Antonio Candreva.

    Il n’aura fallu que deux minutes aux remplaçants pour ouvrir le score, Karamoh décroche à droite et se voit récompenser par l’insertion et le centre de de Brozovic, qui parvient à trouver un Eder est bien placé. Ce dernier prend le meilleur sur De Maio et Mirante pour le 1-0 immédiat, après 90 secondes de jeu

    Alors qu’Icardi est en manque de but, l’italien-brésilien inscrit son deuxième but en deux match, son cinquième sur quatre match où il a débuté. Notre Capitaine, sur la touche dans une veste en cuir, peut dormir paisiblement… ou pas!

    Cependant, l'illusion créée par le but, n'efface pas les maux de l'Inter, qui dès le début commence à couler comme prévu, tandis que Bologne gagne terrain et confiance. La sauce bolognaise prendra grâce à un ancien de la maison : Rodrigo Palacio qui était l’un des plus acclamés sur le terrain. Suite à un centre de la gauche de Masina, le ballon arrive sur Miranda qui ne parvient pas à le dégager suite à la pression bolognaise, le ballon se retrouve devant l’argentin qui n’a plus qu’à filer au but pour battre Handanovic. Sifflets et applaudissements, Palacio ne fête pas son but, mais replonge l’Inter dans la crise.

     

    Une question de Var

    Le Meazza est glacial et impitoyable, les joueurs de Spalletti semblent accaparés par la peur de ne pas gagner depuis 8 journées et de voir la Ligue des Champions devenir un rêve. Bologne, semble être le propriétaire du terrain, même si les possibilités réelles de 2-1 ne sont pas arrivés. Bologne comme des erreurs et Perisic ne parvient plus à trouver les ressources nécessaires pour marquer. Le Meazza en a marre des prestations du croate...

    En fin de première période, Eder s’écroule dans la surface, il semble être touché, mais la Var n’a pas été sollicité, le score en reste là et les joueurs rentrent évidemment sous  les sifflets.

    Miranda blessé ou sanctionné ?

    La performance de sa première-mi-temps, mais surtout sa mauvaise condition physique, une blessure au muscle adducteur à la cuisse gauche, aurait poussé Spalletti à remplacer Miranda à intervalle. On retrouve dès lors Lisandro Lopez aux cotés de Škriniar. Pour cette seconde mi-temps, le constat est clair : Ce qui doit changer chez les Nerazzurri, plus que chez les hommes, c'est l'attitude générale des joueurs sur le terrain, aussi pétrifiés par une responsabilité qu'ils savent qu'ils ne peuvent supporter. Comme Perisic et Brozovic, qui sont impitoyablement abattus par des sifflets chaque fois qu'ils loupent une action. La plus belle restera celle de l’ancien de Wolfsburg, à la 53 ' qui après la percée et le centre d’Eder, ne parvient pas à trouver le cadre pour battre Mirante de la tête. Il était plus facile de la mettre dedans, qu’à côté.

     

    Un duo qui fonctionne

    Le temps passe et la peur des Nerazzurri demeure, même si elle augmente. Spalletti rappelle Brozovic, qui se dévore une bronca de sifflet à laquelle il ose répondre en applaudissant. A la place du croate, il insère Rafinha, qui va se révéler être l’homme de la destinée de l’Inter dans ce match. Ce sera bel et bien le brésilien qui fera connaitre le sens du but à Karamoh, là où tous ses camarades avaient échoué: il prend la balle à droite, sauter deux joueurs de vitesse, deux avec Rafinha, il  en passe à un autre et tir à 20 mètres de la gauche, le ballon fini à raz du premier poteau, le Meazza peut célébrer un but dantesque pour ce jeunot.

    La fin de match se verra plus hachée avec une utilisation de la Var à deux reprises :

    • La première pour voir si D’Ambrosio dans sa surface, touche volontairement le ballon de la main, il n’en est rien

     

    • Le deuxième pour expulser Masina, suite à une faute honteuse qui aurait pût fracturer le tibia de Lisandro Lopez.

     

    L’Inter a retrouvé le gout de la victoire, à elle de confirmer qu’elle est sur le retour face au Genoa, samedi prochain !

     

    inter-bologne.png

     

    Tableau récapitulatif

    Résumé du match

     

     

    Réactions de Tramontana

     

     

    Inter 2-1 Bologne

    Buteur(s): 2′ Eder, 62′ Karamoh (I) 25′ Palacio(B)

     

    Inter (4-2-3-1): Handanovic; D’Ambrosio, Skriniar, Miranda(46′ Lopez), Cancelo; Vecino, Borja Valero; Karamoh (73′ Gagliardini), Brozovic (58′ Rafinha), Perisic; Eder

    Entraîneur: Spalletti

    Bologne (4-3-3): Mirante; Mbaye, De Maio, Gonzalez, Masina; Dzemaili, Pulgar, Poli(73′ Torosidis); Orsolini(66′ Falletti), Palacio, Di Francesco (80′ Avenatti)

    Entraîneur:: Donadoni

     

    Arbitre: Valeri di Roma

    Aveti(s): Palacio, Mbaye (B) D’Ambrosio (I)

    Expulsé(s:): Mbaye, Masina (via la Var) (B)

    Temps supplémentaire:  1′  et  9'

     

    ®Damien Chibane & Antony Gilles - Internazionale.fr

    • J'aime 2



    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Je ne comprends plus Spaletti, il sort l'homme du match mais laisse un Perisic diminué.Rafinha, Cancelo, Karamoh, quels joueurs! Pourquoi ne jouent-ils pas TOUS les matchs!?

    • J'aime 3

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    J'ai signé pour l'inter ,j'étais très jeune ,aujourd'hui avec plus de 700 matchs dans les yeux je peut confirmer que ce match (peut-être à égalité avec le match retour contre Barça en 2010) fut le plus stressant de toute ma carrière de supporter..

    À la fin de la saison,je prendrais une décision moi et ma famille si je dois prendre ma retraite ou continué encore quelques saisons.

    Tout dépendra de ma capacité mentale à tenir à regarder ces matchs..

    • J'aime 3
    • Haha 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    il y a 22 minutes, L ZiNe a dit :

    Je vient de revoir le match sur Inter Channel la faute de Masina sur Lisandro Lopez c'est violent il a eu de la chance l'argentin :danse: 

    C'est net, il a une jambe de Terminator ! B)

    et Masina qui discute avec l'arbitre suite à son rouge... :facepalm:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • A voir également

    • Le plan de l’Inter et du Milan sur le nouveau Stade
      Un stade similaire à l’Amsterdam Arena, tel est l’objectif qui a été défini par l’Inter et le Milan Ac quant à la tournure des évènements relatifs à l’éternelle question du stade.
        • J'aime
      • 11 réponses
    • Josè Mourinho veut revenir à l’Inter!
      Son agent, Jorge Mendes, a déjà contacté le Club et la transaction avec l’Inter peut à présent débuter...
        • J'aime
      • 38 réponses
    • Marotta mise toujours sur Spalletti
      "Spalletti en balance ? Un ultimatum à Parme ? Non Monsieur, la position de l’entraîneur est solide, c’est un entraîneur de grande expérience qui a déjà dû faire face à ce type de moment de difficulté et encore cette fois, il parviendra à le résoudre"
        • J'aime
      • 8 réponses
    • Edito: Du parmesan et de la Bolognaise, le mix parfait pour virer Spalletti ?
      Après la Bolognaise, le parmesan… Les spécialités italiennes risquent de rester longtemps sur l’estomac de Luciano Spalletti. En effet, suite à sa défaite à domicile face à Bologne, son avenir ne tient plus qu’à un fil.
        • Grrr
        • J'aime
      • 42 réponses
    • Mercato: Brazao finalement à Parme, en attendant cet été
      Dans les dernières heures du mercato, un petit retournement dans la transaction du jeune gardien Brazao. Voici son déroulement.
        • J'aime
      • 3 réponses
    • Spalletti convoqué par l’Inter
      C’est l’information de la matinée, parue sur les sites spécialisés vers 11h20 : Spalletti a été convoqué par la Direction de l’Inter.  Le natif de Certaldo aurait eu un entretien avec le club pour comprendre les raisons de cette période difficile...
        • J'aime
      • 19 réponses
    • Sponsors : L’Inter confirme le partenariat avec Moovit
      Nouveau partenaire commercial pour l’Inter qui annonce avoir trouvé un accord avec Moovit, l’application qui aide ses utilisateurs à faire usage du transport public.
        • J'aime
      • 2 réponses
    • Spalletti maintenu ?
      La position actuelle de Luciano Spalletti est de plus en plus fébrile à l’Inter, et cette fois-ci, même son signe de croix ne pourra pas le sauver.
        • J'aime
      • 10 réponses
    • Cedric: "Zanetti, Alves et Lahm, mes modèles"
      Vous voulez en savoir un peu plus sur notre nouveau latéral droit Cedric Soares ? Protagoniste d'un chat en direct sur Instagram il a répondu à quelques questions des tifosi.
        • J'aime
      • 8 réponses
    • Arsenal tente le All-In pour Perisic
      Sauf retournement de situation,  Ivan Perisic devrait rester à l’Inter en cette fin de mercato hivernal... Malgré tout, Arsenal a mis une forte pression sur l’ailier croate Nerazzurro et les Gunners n’ont pas encore abdiqué.
        • J'aime
      • 16 réponses
    • LionRock - Inter, mariage prévu le 18 février 2019
      La Lion Rock Capital est devenue, depuis le 25 janvier 2019, le second actionnaire de l’Inter aux côtés du Suning, en lieu et place d’Erick Thohir.
        • J'aime
      • 0 réponse
    • Giuseppe Marotta: "Prématuré de parler de De Paul"
      Au cours d’une longue interview octroyée à Radio Rai Sport, Giuseppe Marotta s’est livré sur l’Inter, abordant plusieurs thématique dont celle de Perisic.
        • J'aime
      • 1 réponse
    • Antonio Conte : Moi à l’Inter ?
      Antonio Conte a été interviewé par la Gazzetta Dello Sport peut avant l’entame du match opposant une bien valeureuse Atalanta à la Juventus.
        • Grrr
        • Hein ?!
        • J'aime
      • 9 réponses
    • Perisic, une erreur de calcul qui va lui coûter cher….
      Ivan Perisic a réussi l’exploit d’être autant apprécié que Mario Balotelli à la Casa Inter. Mais contrairement à l’italien, Ivan lui, aura commis l’erreur de s’attaquer à l’Inter, dès le mois de janvier…
        • Grrr
        • J'aime
      • 23 réponses
    • Piero Ausilio se livre sur le Mercato Hivernal
      Présent hier à l’Hôtel Da Vinci, Piero Ausilio s’est livré sur la période actuelle traversée par l’Inter...
        • J'aime
      • 3 réponses
    • Pourquoi le Suning n'a investi que très peu sur le mercato ?
      Beaucoup de tifosi pestent par le fait de voir l’Inter serrer la ceinture depuis des années, de la voir compter ses sous et ne pas confirmer certains rachats, tels que celui de Joao Cancelo.
        • Cool
        • J'aime
      • 9 réponses
    • Steven Zhang n'est pas Massimo Moratti...
      Steven Zhang est le Président de l’Inter et, ceux qui ont cru pouvoir profiter de sa "jeunesse" auront des comptes à rendre. Pas naïf pour un sou, notre Numéro 1 procédera à une révolution totale durant l’été 2019...
        • J'aime
      • 13 réponses
    • Conte, l’ennemi sauveur ?
      En effet, Antonio Conte respire la Juve, vit la Juve, ancien joueur de la Vieille Dame où il en était devenu le Capitaine, ce dernier est d'ailleurs à l’origine de son succès actuel.
        • J'aime
      • 13 réponses
    • L’Edito : Luciano Spalletti, trahi par les siens...
      C’est en effet l’opinion de Daniel Mari, Directeur de Fcinter1908: "La trahison a toujours été la plus douloureuse des blessures par coup de poignard. Pour Spalletti, ce dernier a été trahi par deux personnes insoupçonnées et insoupçonnables en ce début de saison, elles qui ont le désir à présent de tout abandonner."
        • Triste
      • 7 réponses
    • Beppe Marotta a contacté Conte !
      Luciano Spalletti vit-il ses derniers matchs avec l’Inter, voire ses dernières heures ? Le point conquis face à Sassuolo et Torino aurait scellé son sort sur le banc de l’Inter.  
        • Goaaal
        • Wouah
        • Cool
        • J'aime
      • 18 réponses
  • Roberto Gagliardini devrait rester à l'Inter durant cette session de mercato.   98 membres ont voté

    1. 1. Vous êtes plus pour un départ de l'italien ou pour qu'il reste chez nous ?


      • Rester à l'Inter
      • Partir de l'Inter

    Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage. Afficher le sujet
×