Aller au contenu
  • Damien
    Damien

    Inter 2-1 Bologne : L'Inter reprend la 3e place de Série A

    Milan - Après 8 matchs sans victoire, les Nerazzurri l'emportent face à Bologne qui terminera la rencontre avec 2 joueurs expulsés. Le but d'Eder, après 91 secondes, est le plus rapide inscrit par l'Inter en Série A depuis un but d'Adriano contre le Chievo il y a 11 ans !

    Au moment de sa sortie, Marcelo Brozović a répondu aux sifflets du Meazza par des applaudissements.  Spalletti lui a dit de se taire ! Rafinha et Karamoh donnent de l'espoir et doivent clairement être titulaire pour cette fin de saison. A noter la réduction du score de Bologne par l'intermédiaire de Rodrigo Palacio et l'expulsion de Mbaye du côté des anciens nerazzurri.

    Évidemment, il fallait de la fraicheur pour secouer une équipe au bord du gouffre. Une tête posée, des jambes agiles et aucune pression de la part de Spalletti, lui ont permis de faire la différence, lui c’est Yann Karamoh, qui sur un très bel une-deux avec Rafinha, a délivré le Meazza qui se mettait à sérieusement douter. Ce but de Karamoh offre la troisième place à l’Inter et permets de mettre fin à une série de 8 match sans victoire en Serie A.

    La jeunesse au pouvoir, cette jeunesse qui a permis d’éviter de voir une nouvelle fois le jeu dominer non pas par les adversaires, pas une fois de plus par les craintes et les fantômes Nerazzurri, le film à la fin ne sera pas le même et aura le gout de la victoire du sacrifice

    Deux mois d’attente

    Spalletti retrouve le succès après deux mois de contre-performances. Qui plus est, cette victoire permet à l’Inter de reprendre la troisième place aux Biancocelesti et de conserver son sort entre ses mains également dans la course qui l’oppose aux Giallorossi.

     

    Un banc qui en veut:  Ce but est un vrai bijou et son auteur sont synonymes d’insouciance, lui qui a été transféré de Caen et qui n’avait connu la joie d’être titularisé que face à Pordenone en dans la Coupe d'Italie.  Extension, Direction assistée, ruisselant, vision du jeu et bien sûr, une grande technique, tel est le cocktail qui lui aura permis de  transformer les huées en standing ovation au Meazza. En effet, San Siro se veut sévère avec ses joueurs, notre paire croate en a fait les frais, Perisic suite à des occasions immanquables et Brozovic suite à sa non-chalence.

    Cette victoire est la victoire de notre banc qui a su suppléer, à merveille, les sénateurs : Eder n’a rien à envier à Icardi, Karamoh prouve bien plus qu’un Gabriel, Rafinha est catalan. Seul Lisandro Lopez devra prouver qu’il mérite sa place. Le portugais a obtenu son billet d’entrée suite à une blessure et une belle toile de Miranda en cours de première période.

     

    Luciano a piégé l’adversaire

     

    Une victoire compliquée et pas très propre, mais accueillie à bras ouverts par Luciano Spalletti et les tifosi, c’est ce qu’il faut retenir, la Victoire. Spalletti a fouillé parmi ses ressources limitées pour essayer de changer le visage d'une Inter qui ne gagne pas et qui risque de voir le train de la Champion’s lui échapper. Dans les fonds de tiroirs, il s’est rappelé qu’il possédait certains joueurs : Eder, en vice-Icardi (blessé), Brozovic aligné mais qui semble avoir joué son dernier match, Rafinha qui tient une mi-temps, mais qui n’est pas encore prêt pour quatre-vingt-dix minutes...et surtout Karamoh qui fait énormément de bien par rapport à Antonio Candreva.

    Il n’aura fallu que deux minutes aux remplaçants pour ouvrir le score, Karamoh décroche à droite et se voit récompenser par l’insertion et le centre de de Brozovic, qui parvient à trouver un Eder est bien placé. Ce dernier prend le meilleur sur De Maio et Mirante pour le 1-0 immédiat, après 90 secondes de jeu

    Alors qu’Icardi est en manque de but, l’italien-brésilien inscrit son deuxième but en deux match, son cinquième sur quatre match où il a débuté. Notre Capitaine, sur la touche dans une veste en cuir, peut dormir paisiblement… ou pas!

    Cependant, l'illusion créée par le but, n'efface pas les maux de l'Inter, qui dès le début commence à couler comme prévu, tandis que Bologne gagne terrain et confiance. La sauce bolognaise prendra grâce à un ancien de la maison : Rodrigo Palacio qui était l’un des plus acclamés sur le terrain. Suite à un centre de la gauche de Masina, le ballon arrive sur Miranda qui ne parvient pas à le dégager suite à la pression bolognaise, le ballon se retrouve devant l’argentin qui n’a plus qu’à filer au but pour battre Handanovic. Sifflets et applaudissements, Palacio ne fête pas son but, mais replonge l’Inter dans la crise.

     

    Une question de Var

    Le Meazza est glacial et impitoyable, les joueurs de Spalletti semblent accaparés par la peur de ne pas gagner depuis 8 journées et de voir la Ligue des Champions devenir un rêve. Bologne, semble être le propriétaire du terrain, même si les possibilités réelles de 2-1 ne sont pas arrivés. Bologne comme des erreurs et Perisic ne parvient plus à trouver les ressources nécessaires pour marquer. Le Meazza en a marre des prestations du croate...

    En fin de première période, Eder s’écroule dans la surface, il semble être touché, mais la Var n’a pas été sollicité, le score en reste là et les joueurs rentrent évidemment sous  les sifflets.

    Miranda blessé ou sanctionné ?

    La performance de sa première-mi-temps, mais surtout sa mauvaise condition physique, une blessure au muscle adducteur à la cuisse gauche, aurait poussé Spalletti à remplacer Miranda à intervalle. On retrouve dès lors Lisandro Lopez aux cotés de Škriniar. Pour cette seconde mi-temps, le constat est clair : Ce qui doit changer chez les Nerazzurri, plus que chez les hommes, c'est l'attitude générale des joueurs sur le terrain, aussi pétrifiés par une responsabilité qu'ils savent qu'ils ne peuvent supporter. Comme Perisic et Brozovic, qui sont impitoyablement abattus par des sifflets chaque fois qu'ils loupent une action. La plus belle restera celle de l’ancien de Wolfsburg, à la 53 ' qui après la percée et le centre d’Eder, ne parvient pas à trouver le cadre pour battre Mirante de la tête. Il était plus facile de la mettre dedans, qu’à côté.

     

    Un duo qui fonctionne

    Le temps passe et la peur des Nerazzurri demeure, même si elle augmente. Spalletti rappelle Brozovic, qui se dévore une bronca de sifflet à laquelle il ose répondre en applaudissant. A la place du croate, il insère Rafinha, qui va se révéler être l’homme de la destinée de l’Inter dans ce match. Ce sera bel et bien le brésilien qui fera connaitre le sens du but à Karamoh, là où tous ses camarades avaient échoué: il prend la balle à droite, sauter deux joueurs de vitesse, deux avec Rafinha, il  en passe à un autre et tir à 20 mètres de la gauche, le ballon fini à raz du premier poteau, le Meazza peut célébrer un but dantesque pour ce jeunot.

    La fin de match se verra plus hachée avec une utilisation de la Var à deux reprises :

    • La première pour voir si D’Ambrosio dans sa surface, touche volontairement le ballon de la main, il n’en est rien

     

    • Le deuxième pour expulser Masina, suite à une faute honteuse qui aurait pût fracturer le tibia de Lisandro Lopez.

     

    L’Inter a retrouvé le gout de la victoire, à elle de confirmer qu’elle est sur le retour face au Genoa, samedi prochain !

     

    inter-bologne.png

     

    Tableau récapitulatif

    Résumé du match

     

     

    Réactions de Tramontana

     

     

    Inter 2-1 Bologne

    Buteur(s): 2′ Eder, 62′ Karamoh (I) 25′ Palacio(B)

     

    Inter (4-2-3-1): Handanovic; D’Ambrosio, Skriniar, Miranda(46′ Lopez), Cancelo; Vecino, Borja Valero; Karamoh (73′ Gagliardini), Brozovic (58′ Rafinha), Perisic; Eder

    Entraîneur: Spalletti

    Bologne (4-3-3): Mirante; Mbaye, De Maio, Gonzalez, Masina; Dzemaili, Pulgar, Poli(73′ Torosidis); Orsolini(66′ Falletti), Palacio, Di Francesco (80′ Avenatti)

    Entraîneur:: Donadoni

     

    Arbitre: Valeri di Roma

    Aveti(s): Palacio, Mbaye (B) D’Ambrosio (I)

    Expulsé(s:): Mbaye, Masina (via la Var) (B)

    Temps supplémentaire:  1′  et  9'

     

    ®Damien Chibane & Antony Gilles - Internazionale.fr

    • J'aime 2


    Réactions & Commentaires


    Je ne comprends plus Spaletti, il sort l'homme du match mais laisse un Perisic diminué.Rafinha, Cancelo, Karamoh, quels joueurs! Pourquoi ne jouent-ils pas TOUS les matchs!?

    • J'aime 3

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    J'ai signé pour l'inter ,j'étais très jeune ,aujourd'hui avec plus de 700 matchs dans les yeux je peut confirmer que ce match (peut-être à égalité avec le match retour contre Barça en 2010) fut le plus stressant de toute ma carrière de supporter..

    À la fin de la saison,je prendrais une décision moi et ma famille si je dois prendre ma retraite ou continué encore quelques saisons.

    Tout dépendra de ma capacité mentale à tenir à regarder ces matchs..

    • J'aime 3
    • Haha 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    il y a 22 minutes, L ZiNe a dit :

    Je vient de revoir le match sur Inter Channel la faute de Masina sur Lisandro Lopez c'est violent il a eu de la chance l'argentin :danse: 

    C'est net, il a une jambe de Terminator ! B)

    et Masina qui discute avec l'arbitre suite à son rouge... :facepalm:

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant


  • A la Une

    • Peu avant le coup d’envoi de Lazio-Hellas Vérone, Igli Tare, le Directeur Sportif des Biancocelesti s’est livré sur le futur de Stefan De Vrij, objectif du mercato de l’Inter...
        • J'aime
      • 4 réponses
    • Interviewé par Sportv Globo, Joao Miranda, défenseur international brésilien est revenu sur le Mondial 2014 qui s’est joué dans son pays. Il a également abordé le Mondial 2018 en Russie et également son avenir à l’Inter. 
      • 4 réponses
    • Massimiliano Nebuloni, qui connait parfaitement bien la situation Interiste nous propose son analyse...
        • J'aime
      • 4 réponses
    • A la fin de la saison, les Nerazzurri pourront s’en vouloir, tellement de points ont été perdu lors de parties dites abordables….
        • J'aime
      • 6 réponses
    • Le temps est venu d'aborder ce fameux renouvellement de contrat. C'est cette semaine normalement que les deux parties devraient se rencontrer.
      • 22 réponses
    • Malgré la crise persistante à l’Inter, nos Directeurs Sportifs travaillent dans l’ombre : Ausilio et Sabatini pensent déjà à la prochaine saison !
      • 9 réponses
    • A l'Inter, c'est la chasse à la taupe. Luciano Spalletti de Certaldo est l'inspecteur qui a pris en charge cette épineuse affaire…. 
        • J'aime
        • Haha
      • 9 réponses
    • Le Suning est dans l’œil du cyclone. Jindong Zhang doit faire face à la colère justifiée des Tifosi. Pourtant, plus de 170M€ ont été investis.
        • Triste
      • 4 réponses
    • Milan - Est-ce le signe annonciateur d'un futur départ en masse des groupes chinois dans le monde du football européen  ? Le groupe chinois Wanda sort du capital de l'Atletico de Madrid.

      En effet, Sa part de 17% a été reprise par Quantum Pacific pour 50 millions d'euros, tel que rapporté par la presse espagnole. La multinationale de l'énergie dirigée par l'homme d'affaires israélien Idan Ofer était déjà actionnaire du club Colchoneros, qui détiendra désormais 32% du capital, bien que Miguel Gil et Enrique Cerezo restent les actionnaires majoritaires du club. 

      Pour rappel, la marque chinoise Wanda est rentrée dans le capital de l'Atletico en 2015. L'opération n'aura aucun impact sur les droits de naming du stade de l'Atletico, le "Wanda Metropolitano", qui ont été vendus au colosse chinois pour cinq saisons.

      Reste à savoir s'il s'agira ou non d'un cas isolé...

       

      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
      • 1 réponse
    • Milan - "Così niente CL” – "Comme cela, pas de Champion’s League"... Il ne faut pas être bilingue pour comprendre le message. La crise mentale que traverse l’Inter et l’immobilisme de notre propriétaire ont poussé nos Directeurs Sportifs italien, Piero Ausilio et Walter Sabatini à avertir le Suning.

      Placé sous un régime strict, notre aile italienne est tout de même parvenue à marquer le mercato hivernal, notamment via le transfert de Rafinha, un véritable tour de force vu notre situation. Cependant, les incroyables refus du Suning de prêter Ramires et Texeira, ont mis en lumière d’étranges intentions de la part du Suning. En effet, ces deux derniers évoluent au Jiangsu, le "demi-frère" de l’Inter. De plus, le transfert échoué de Javier Pastore a marqué les esprits....

       

      Secouer le cocotier

       

      La sonnette d’alarme a été, cette fois-ci non par Spalletti, mais bel et bien par les Hommes du mercato Nerazzurro. S’il est évident que l’intention principale de Jindong Zhang et de ses conseillers, étaient de mettre à l’équilibre les comptes de l’Inter afin de respecter le Fair-Play-Financier, le fait d’oublier le côté sportif est une gravissime erreur.

      Le plan d’action principal d’Ausilio et Sabatini consistait à permettre à l’Inter, d’atteindre en toute sécurité la Zone Champion’s League, et de réaliser une excellente vente avant le 30 juin, par excellente vente, il faut comprendre : Mauro Icardi.

      La prise de risque du Suning est importante car il ne sera pas simple de neutraliser les dommages économiques et en termes d’image, en cas de non qualification européenne en fin de saison....

       

      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
        • J'aime
      • 8 réponses
    • Milan - Cette crise frappe tout le monde, du blason du club à l’entraîneur, de la Direction aux joueurs : L’Inter est dans une période noire qui semble trop s’éterniser. Tant de contre-performances qui mettent sérieusement en danger la zone Champion’s League.

      A ce sujet, voici l’analyse de Calciomercato.com :

      “Des rumeurs font états qu’il y aurait des présumées division au sein même du vestiaire. Du côté de l’entraineur, ce dernier n’a de cesse que de crier à l’urgence auprès de ses directeurs sportifs." Pour faire simple, c’est le Bordel avec un grand B.

      "En cas de victoire de la Lazio, l’Inter pourrait se retrouver à la cinquième place, donc non-qualifiée pour la Champion’s, un objectif pourtant désiré par Zhang Jindong."

      Est-ce que notre propriétaire va pousser sa gueulante ?

      "50.000 tifosi, en moyenne, suivent l’équipe au Meazza et ces derniers ont besoin d’entendre les hauts responsables de l’Inter, ils ont besoin de les voir proche de l’entraîneur et de notre Direction italienne, il faut prendre le pouls de l’Inter."

      L’inconnue position de Thohir....

      "En effet, dans son explosive interview d’avant-match, Spalletti avait déclaré : Je vais demander au Président de suivre une ligne directrice différentes, vous me citez des noms et pour chacun d’entre eux, vous verrez avec lui….Spalletti n’a de cesse de citer notre propriétaire : Zhang Jindong, de son fils, Steven, voire d’Erick, le Président indonésien qui dispose tout de même de 30% de notre club."

      A quoi doivent s’attendre les tifosi ?

      "Beaucoup pense que l’on verra uniquement Massimo Moratti « reprendre » ses responsabilités, comme à la belle époque, celle où il était propriétaire et président, à la sortie de ses bureaux du Saras…."

       

      Est-ce suffisant…rien n’en est moins sûr….

       

      ®Antony Gilles – Internazionale.fr
      • 3 réponses
    • Du terrain au banc.....C'est, en effet, le titre du livre qui pourrait résumer la saison actuelle d'Antonio Candreva...
      • 2 réponses
    • Parmi les objectifs concrets pour la saison prochaine, le nom de Stefan De Vrij est en tête de liste à la Casa Inter. Comme le souligne la Gazzetta dello Sport, l'intention de notre club est de former l'une des plus importante charnière centrale de Serie A...
        • J'aime
      • 14 réponses
    • Si pour Mauro Icardi, les discussions sur une prolongation de contrat seront très prochainement à l'ordre du jour, il semble que ces dernières ne seront pas...
        • J'aime
      • 8 réponses
    • Les bases du renouvellement de son contrat ont été posées, mais d'autres variables doivent être prises en compte concernant le futur d'Icardi...
        • J'aime
      • 3 réponses
    • Après la victoire contre Bologne , l’Inter veille de près sur la condition physique de ses joueurs blessés:  Icardi , Perisic , Miranda et Lisandro Lopez...
        • J'aime
      • 1 réponse
    • Les rêves de mercato de l'Inter, pour l’été 2018 devraient rester tels quel. S'il est avéré que le gouvernement chinois a freiné les investissements à l'étranger dans le secteur du sport...
        • J'aime
      • 6 réponses
    • Nous avons commencé à parler à l'Inter, du futur de Mauro Icardi. Comme le révèle le Corriere dello Sport ce matin, il y a déjà eu des contacts entre Piero Ausilio et Wanda Nara, accompagnés sur cette voie par les agents Ulisse Savini et Pino Letterio...
        • J'aime
      • 5 réponses
    • "Quand mon agent m'a dit que l'Inter refusait 65 millions, j'ai répondu ..."
        • J'aime
        • Cool
      • 8 réponses
    • Milan – L’Inter, après deux mois d’abstinence retrouve le chemin de la victoire et reprend la troisième place à la Lazio, suite à sa victoire 2-1 face à Bologne. En conférence de presse, Luciano Spalletti se livre sur la victoire contre les Felsinei...
        • J'aime
      • 0 réponse
    • Dans cette semaine qui nous porte à la Saint-Valentin, notre Belle Inter vient de mettre un terme à sa romance avec Marcelo Brozovic. Cette histoire tourmentée a débuté en janvier 2015 et elle s’est définitivement terminée à la 58’ minute d’Inter-Bologne, au moment de son remplacement, pour le nouvel élu nerazzurro: Rafinha!...
        • J'aime
      • 11 réponses
    • Milan - Après 8 matchs sans victoire, les Nerazzurri l'emportent face à Bologne qui terminera la rencontre avec 2 joueurs expulsés. Le but d'Eder, après 91 secondes, est le plus rapide inscrit par l'Inter en Série A depuis un but d'Adriano contre le Chievo il y a 11 ans !
        • J'aime
      • 7 réponses
    • Avellaneda - Interviewé par Fox Sports en Argentine, le président du Racing Club d'Avallaneda Victor Blanco a confirmé le futur transfert de Lautaro Martinez à l'Inter...
        • J'aime
      • 1 réponse
    • Milan - L'exclusion de Cancelo contre Crotone pourrait avoir des raisons disciplinaires, un comportement à l'entraînement que n'aimait pas Spalletti...
      • 7 réponses
    • Milan - L’Observatoire du Calcio, le Cies, s’est penché sur le turn-over pratiqué à domicile, par les clubs européens. Et il n’y a pas à dire, l’Inter ne fait pas dans la dentelle....
        • J'aime
      • 0 réponse
    • Milan - “Lautaro Martinez n’a pas encore officiellement signé avec l’Inter, mais il dispose déjà d’une clause plus important que celle de Mauro Icardi." - Luca Taidelli, Gazzetta dello Sport...
        • J'aime
      • 13 réponses
    • Milan - Gabriel 'Gabigol' Barbosa ne regrette pas sa décision de de rejoindre l'Inter, mais il admet qu'il a été "tenté d'insulter, à plusieurs reprises, des coachs durant sa carrière, comme il ne l'avait jamais fait auparavant...
        • J'aime
      • 16 réponses
    • A dater du prochain championnat, la Série A passera de 5 créneaux horaires, à 8 minimum. Le but sera de concurrencer les plus grands championnats européens...
        • J'aime
      • 3 réponses
    • Un nouveau sponsor pour le club, toujours en quête de partenariats et de l'apport qui va avec...
        • J'aime
      • 5 réponses
    • Et si au final, c’est ce qu’il manquait à l’Inter ? Un, voire des joueurs qui veulent mouiller notre maillot ?...
        • J'aime
      • 13 réponses
    • Massimo Moratti s’est livré à Rai Sport sur la vie actuelle Nerazzurra...
      • 1 réponse
    • L’Inter s’est qualifiée pour les 8ème de finale de l’Europa League des jeunes. Luciano Spalletti: présent au stade, s’est livré en zone mixte...
        • J'aime
      • 3 réponses
  • Série A - J24 : Inter 2-1 Bologne   27 membres ont voté

    1. 1. Votre appréciation de l'équipe face à Bologne ?


      • ⭐⭐⭐⭐⭐
      • ⭐⭐⭐⭐
      • ⭐⭐⭐
      • ⭐⭐

    Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage. Afficher le sujet
×