Aller au contenu
×
×
  • Créer...
  • Supprimer les pubs

    Les publicités diffusées sur notre site le sont uniquement aux visiteurs non connectés. Créez votre compte maintenant ou connectez-vous pour bénéficier du site sans aucune publicité.

  • alex_j
    alex_j

    Inter 2, Juventus 0: Analyse tactique de cette victoire par KO

    Après une victoire convaincante contre la Vieille Dame, cette analyse introduit la construction de l'Inter, discute de la structure défensive et de la façon dont elle a cherché à attaquer la Juventus. Il est expliqué comment tout s'est mal passé pour la Juventus.

     

    Compositions

    L'Inter est toujours alignée avec son 3-5-2 qui passait en un 5-3-2 très discipliné en défense et un 3-3-4 en attaque, avec les arrières latéraux Ashley Young et Anchraf Hakimi agissant comme ailiers, et Nicola Barella liant le jeu entre les milieux de terrain, Marcelo Brozovic et Arturo Vidal, aux attaquants.

    Du côté de la Juve, étaient absents Paulo Dybala et Matthijs de Ligt. Ils sont indispensables car Dybala est le lien entre le milieu de terrain et l'attaque cette saison pendant que Ligt a renforcé sa réputation comme l'un des espoirs défensifs les plus brillants. La Juventus s'est alignée dans un 4-4-2 qui passait en 3-4-3 en attaque (voire 2-3-5), avec Aaron Ramsey rentrant plus au centre, et Federico Chiesa rejoignant la ligne avant de Cristiano Ronaldo et Alvaro Morata.

     

    1-2.png.965c998bea81abd3a47b36b8b94784d6.png

     

    L'Inter verrouille le centre

    Passer le ballon de la défense au milieu a été difficile pour la Juventus. Lautaro Martínez et Romelu Lukaku ont été chargés de filtrer les milieux de terrain de la Juventus. Dans l'exemple ci-dessous, il ne s'agit que de Rodrigo Bentancur. Aaron Ramsey est trop loin de l'action, mais a souvent été surveillé par Barella. Leonardo Bonucci a la balle mais il n'a pas d'option de passes au milieu de terrain, juste l'arrière droit Danilo et ses coéquipiers les plus avancés. La Juventus avait rarement des options de passes dans ce match, grâce au monitoring intelligent de l'Inter.

     

    2-2.thumb.png.409e71b993c4509702d8698909a13c69.png

     

    La Juventus a eu du mal à créer des occasions dans ce match et ce pour de nombreuses raisons. La première est le manque de service aux joueurs du milieu de terrain. Ci-dessous, nous voyons une fois de plus que Lukaku et Martínez filtrent Bentancur, avec Barella surveillant de près Ramsey alors que nous voyons le jeu se déplacer sur le côté droit du terrain vers Chiellini. La Juventus a été obligée de faire des passes latérales qui n'ont jamais menacé l'Inter. Une fois la balle déplacée de chaque côté du terrain, les flancs les plus larges des joueurs faisaient le pressing. Par exemple, Lukaku et Barella cherchent à changer de direction ci-dessous. Si la Juventus devait avancer, l'arrière droit Hakimi pouvait presser.

     

    3-2.thumb.png.e785fca71afee8081092a4f29a889a0c.png

     

    Une défense de fer

    L'Inter a des joueurs tactiquement astucieux et polyvalents. Ci-dessous, nous voyons un exemple de cela. Chiellini entre dans le camp de l'Inter, alors Hakimi presse le plus proche ailier, Frabotta. Lorsque Hakimi presse, l'espace laissé derrière lui pouvait être occupé par Ramsey. Pour éviter toute menace, Barella a marqué Ramsey et le suivait alors que Ramsey s'enfonçait dans le dernier tiers.

     

    4-2.thumb.png.dbd458ca41717fcd7984f49475532b92.png

     

    La Juventus a souvent essayé de surcharger les joueurs d'un côté du terrain pour se créer des occasions. Pour défendre, l'Inter est resté dans son 5-3-2. Young s'approche de Ronaldo, qui a le ballon. Bastoni marque Rabiot, tandis que Barella et Brozovic prêtent une attention particulière aux options de passes centrales. La forme défensive de l'Inter peut être illustrée par les lignes jaunes ci-dessous.

     

    5-2.thumb.png.8c3a2d8a23f3b6161144d554169c3fbc.png

     

    La Juve touchée en contre

    Le thème récurrent de la Juventus était de surcharger un côté du terrain. Bien que ce soit une tactique solide, ce ne devrait pas être la seule à utiliser. Ci-dessous, Barella lance l'une des nombreuses contre-attaques. Lorsque la Juventus tentait ces surcharges, elle laisserait le flanc opposé vulnérable. Pour aggraver le tout, la Juventus a également déployé une ligne défensive très élevée composée de Giorgio Chiellini, 36 ans, et de Leonardo Bonucci, 33 ans, des joueurs peu connus pour leur vitesse. La Juventus a bêtement surchargé le côté gauche du terrain et poussé Frabotta sur le flanc opposé pour ajouter de la largeur. Dès que la possession a été perdue, l'Inter a puni la Juventus avec ses contres rapides.

     

    6-2.thumb.png.48c5e82ea454a986d6f6cc89e41925c4.png

     

    Ci-dessous, nous voyons un cinq contre cinq dans la moitié de terrain de l'Inter alors qu'ils construisent la défense. Barella a eu la liberté de se déplacer là où il était nécessaire en tant que principale ouverture de l'Inter, il aidait donc à relier le jeu d'un milieu de terrain plus profond comme Brozovic dans l'exemple ci-dessous, à l'attaque. Lukaku colle le défenseur tandis que Hakimi est dans l'aile au milieu du terrain. L'Inter peut attirer les joueurs de la Juventus dans la vaste zone car ils savent que Barella trouvera de l'espace pour recevoir le ballon. La Juventus a souvent basculé entre un bloc bas étroit et compact à une pression agressive dans la moitié de terrain de l'Inter. Cependant, comme nous l'avons vu, ces différents styles de défense ne se complètent pas très bien. Les joueurs semblaient être dans une indécision qui s'est avérée désastreuse sur le terrain.

     

    7-2.thumb.png.d4fc48d4fe4ff70dacca286c56298601.png

     

    Une construction impeccable

    Ci-dessous, nous voyons un exemple de construction de l'Inter et comment la Juventus n'a jamais menacé de gagner le ballon devant. Dans la phase de préparation, l'Inter passait d'une ligne à 5 arrières à une ligne à 4, tandis qu'un défenseur entrait dans le milieu de terrain. Dans cet exemple, c'est Stefan de Vrij. Désormais, l'Inter a trois options de passes au milieu de terrain en plus de ses coéquipiers arrière Young et Hakimi. Antonio Conte a mis en place son équipe de manière à ce qu'ils aient toujours des options de passe lorsqu'ils tentent de jouer hors de leur défense.

     

    8-2.thumb.png.c0793a75edc187aa42884078b70af4c5.png

     

    En jouant de l'arrière, l'Inter utilisait les flancs pour presser la Juve tandis que ses milieux de terrain se déplaçaient dans l'espace laissé derrière. Ci-dessous, nous voyons ça. Brozovic est sur le point de recevoir le ballon. Il a une option de passe immédiate à Hakimi, qui a perdu son marqueur, Frabotta. Brozovic a attiré trois joueurs de la Juventus, laissant un espace pour Barella et Vidal. L'Inter ne restait pas sur les flancs plus longtemps que nécessaire et chercherait à déplacer le ballon au centre, vers un joueur comme Vidal dès que possible afin de lancer une attaque.

     

    9-2.thumb.png.41af73db6cbdee00bade710e49099987.png

     

    L'Inter à l'attaque

    L'Inter déployait les arrières latéraux Hakimi et Young devant, les chargeant d'étirer la ligne arrière de la Juventus afin qu'un milieu de terrain comme Brozovic ou Vidal puisse exploiter les trous avec des courses dans la surface. Ci-dessous, nous voyons comment Hakimi avait capté l'arrière latéral gauche Frabotta, tout en incitant Ramsey à quitter son poste de milieu de terrain pour aider à défendre. La ligne d'attaque de l'Inter, illustrée par les lignes noires, va en 1 contre 1 contre la ligne défensive de la Juventus, illustrée par les lignes jaunes, tout en entraînant tout le milieu de terrain de la Juventus plus profondément dans sa propre moitié de terrain. L'Inter a six joueurs devant, mais la Juventus en avait besoin de sept pour se défendre en raison de la facilité avec laquelle l'Inter exploitait les zones.

     

    10-2.thumb.png.d4eb656aa2e58d934009a4d9474af7d5.png

     

    Lorsque la Juventus restait serrée, l'Inter avait l'un des arrières latéraux replié plus au centre, tandis que l'autre restait vers les flancs. Ci-dessous, nous voyons Young sur l'aile gauche, tandis que Hakimi se déplace au centre. Sur le ballon, Brozovic cherche à jouer vers Barella qui peut exploiter le bon espace. La Juventus a eu du mal à défendre les grands espaces et les zones centrales, en particulier lorsque l'Inter a attaqué les deux en même temps. Pour défendre, la Juve aurait dû charger Ramsey et Chiesa de marquer Hakimi et Young.

     

    11-2.thumb.png.9f0d6f4196cef988e2e1e4efffea35f9.png

     

    Conclusion

    Conte a battu Pirlo tactiquement dès le début. La Juventus n'a pas semblé prête à se défendre contre l'Inter lors des contre-attaque, ni lorsque l'Inter a pu profiter de longues périodes de possession. De plus, la Juventus sortait rarement de sa propre moitié alors qu'elle n'avait qu'à dépasser Lukaku et Martínez, la première ligne du bloc intermédiaire de l'Inter. La Juventus n'a malheureusement pas joué comme les champions de Serie A.

    Conte a été vivement critiqué pour ses mauvais remplacements cette saison, et à juste titre. Cela peut être la seule vraie lacune de l'Inter. Tant que Conte ne bricolera pas trop son équipe au moment de faire des changements, l'Inter restera tout autant favorite pour le titre que le Milan.

     

    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Nicolò Barella ! Avec un O ! 😠

    Au top l'article 👍

    On peut rajouter un petit truc que je viens de voir passer sur insta vite fait..

    Juste avant la divine passe de Basto, on voit Lautaro et Vidal lui dire ce qu'il doit faire. Preuve qu'ils font pas que se toucher le bout à l'entraînement.. Y a 2-3 trucs qui sont réfléchis quand même...

    • J’aime 2
    • Cool 2
    • Hein ?! 1
    • Wouah 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Tant que Conte ne bricolera pas lors des changements, effectivement on peut battre n’importe qui.

    Je lis l’analyse, je pense à certains matchs, puis je me rend à l’évidence que l’inter face à des équipes joueuses peut faire très mal. 
     

    On l’as vu sur certains matchs.

    Si on arrive à choper Papu Gomez qui est un joueur imprévisible, ça peut vraiment nous servir face aux équipes regroupées derrière, un joueur avec une bonne Vista, bonne qualité de passe, vif, percutant et précis . 
     

    Sinon pas mal l’analyse @alex_j

    • J’aime 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Plus sérieusement ( j'ai bu mon café ) le milieu de la juve s'est fait bouffer, mais ce que je comprend pas, c'est le placement de Rabiot beaucoup trop haut. 

    Pirlo devrait revoir sa tactique car les boulevard que laisse les latéraux est dingue !

    Vraiment nos joueurs ont été parfait et on a enfin un match référence et qui plus milieu janvier ahah 

    Est ce que vous croyez que Conte avait lu son jeu ? sérieusement ? car la tactique est la même non ? peut être en phase défensive avec ce système a 5 qui est nouveau ? 

     

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Les latéraux ont laissé des boulevards parce qu'ils essayaient de rester au contact de nos ailiers. Hakimi si rejoint les attaquants et qui se retrouve au niveau de Lukaku, c'est pas le première fois qu'on le voit(en CL notamment), mais jusque là, on avait pas le bon timing. Barella restait trop dans l'axe, Skriniar qui était encore un peu fragile ne montait pas autant. 

    Pour ce match on a enfin réussi à faire jouer nos automatismes, sur le côté droit Ils arrivaient à se trouver tellement facilement. À gauche, c'est pas encore aussi spontané, mais Bastoni à son canon de 70m donc ça reste une vraie menace à gauche. J'ai envie de voir ce que Darmian pourrait donner avec un peu plus de temps jeu à ce poste. 

    Dernier point, la débauche d'énergie des milieux. Gagliardini n'a pas la débauche d'énergie qu'il faut pour jouer comme nous milieux ont joué hier, Sensi en est capable quand il n'est pas blessé (faut voir ou il en est physiquement maintenant), Eriksen je demande à voir s'il retrouve de la confiance, mais à la place de Brozovic pour lancer l'attaquer ça peut être intéressant, même si il a encore du chemin s'il veut passer titulaire. Vecino est trop bête pour ce système en revanche il n'apportera rien.

    • J’aime 4

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    @alex_j merci mec pour cette analyse, toujours à la hauteur, bravo !!

    Sinon concernant @bouba930 quand tu disais:

    Il y a 9 heures, bouba930 a dit :

    Si on arrive à choper Papu Gomez qui est un joueur imprévisible, ça peut vraiment nous servir face aux équipes regroupées derrière, un joueur avec une bonne Vista, bonne qualité de passe, vif, percutant et précis .

    Si c'est pour faire doublure à Lautaro et relancer les matches en entrant, je suis tout a fait d'accord avec toi.. mais si pour bouleverser le système pour jouer en "10" dans une 3-4-1-2 ou dérière Lukaku en pointe dans une 3-4-2-1,  je dirais plutôt un grand non. Il est claire que seule la 3-5-2 nous va très bien.

    • J’aime 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 1 heure, Axone a dit :

    @alex_j merci mec pour cette analyse, toujours à la hauteur, bravo !!

    Sinon concernant @bouba930 quand tu disais:

    Si c'est pour faire doublure à Lautaro et relancer les matches en entrant, je suis tout a fait d'accord avec toi.. mais si pour bouleverser le système pour jouer en "10" dans une 3-4-1-2 ou dérière Lukaku en pointe dans une 3-4-2-1,  je dirais plutôt un grand non. Il est claire que seule la 3-5-2 nous va très bien.

    En faite tout dépend de comment les joueurs se comportent sur la pelouse et aussi comment l’équipe adverse nous accueille .

    En général quand on affronte des équipes regroupées derrière, on a du mal , donc un joueur imprévisible nous ferais du grand bien .

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 4 heures, Rahim95 a dit :

    Bastoni à son canon de 70m

    Encore un qui a était béni par les dieux 

    C'est vrai que gag n'a pas ce coffre d'énergie en plus d'être assez lent et de pas trop savoir quoi faire de la balle. un Sensi serait a tester je suis d'accord.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Bravo pour l'article @alex_j comme toujours la tactique c'est ton dada, en lisant cet article je ne me peux m'empêcher de penser à ce grand coach Raymond Goethals.

    Quelle crac !

    Et alors la légende raconte que Frabotta est toujours sur le terrain à la recherche d'Hakimi qu'il n'a pas vu tellement il était trop rapide pour lui.

    • J’aime 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    👍 l'article.

    Je vais faire un lien avec le précédent, qui présentait le système de la Juve, avec leur système en losange. Faudrait revoir le match mais je suis certain que nous avons toujours un joueur qui a cassé leurs lignes. En plus de ça nous avons gagné énormément de duels (en tout cas j'ai eu cette impression). Frabotta a bu la tasse et on a accentué dessus c'était une bonne chose.

    Parfois j'ai vu un écart entre l'attaque (comprenant Barella) et le reste, mais c'était très ponctuel, rectifié soit par la venue d'un latéral soit par Vidal ou Brozovic.

    Je pense qu'au cours du match ils ont perdu le fil de leur tactique. Notre but en contre leur a cassé l'herbe sous le pied lors de la reprise. La tête de CR7 après Barella elle ne ment pas. Du style "ça ne marche pas, on a pas la solution, ça nous pendait au nez déjà avant le retour aux vestiaires". Même avec les changements ensuite ils n'y arrivaient pas vraiment. McKennie a bien poussé un petit peu, mais derrière ça ne suivait pas. Non honnêtement c'était bon.

     

    On ne m’enlèvera pas de la tête que nous sommes tombés sur une Juve pas folle du tout, mais on l'a maitrisé point. Et ça c'est satisfaisant.

    • J’aime 1
    • Goaaal 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 6 heures, gladis32 a dit :

    Faudrait revoir le match mais je suis certain que nous avons toujours un joueur qui a cassé leurs lignes.

    Ben j'ai eu aussi cette impression et c'est marrant que tu le pointes. Peut-être ai-je tort mais j'ai eu aussi l'impression qu'il y avait toujours un joueur pour marquer le 3e joueur, i.e., celui qui est derrière la ligne. Et c'est cohérent avec le 5-3-2. Mais comme tu le dis, il faudrait revoir le replay. Pour rebondir à ce que disait notre analytique @Kroutch, c'est vrai que les images sont frappantes, surtout celles qui montrent les espaces (ou trous). Lors du direct, ce n'était pas si flagrant. Il serait intéressant que BeIn diffuse les matchs en mode "analyse" comme ils le faisaient lors de la CdM 2018. Tu voyais le match d'en haut, t'avais la position des joueurs, les stats, les phases... Bon, il fallait deux écrans: 1 pour le match en direct et un 2e pour les analyses.

    Il y a 6 heures, gladis32 a dit :

    Frabotta a bu la tasse et on a accentué dessus c'était une bonne chose.

    Complètement absent et Hakimi l'a bouffé. D'un autre côté, Frabotta n'a pas été aidé, quand tu vois les trous...

    Il y a 6 heures, gladis32 a dit :

    On ne m’enlèvera pas de la tête que nous sommes tombés sur une Juve pas folle du tout, mais on l'a maitrisé point.

    Ha ben là, tu soulèves l'éternelle question: est-ce l'Inter qui a gagné ou la Juve qui a perdu? Peut-être les deux.

    Le 19/01/2021 à 19:55, Imperator9 a dit :

    comme toujours la tactique c'est ton dada

    heu... pas tant que ça en fait. C'est plus l'histoire du club et du foot mon dada. Et Raymond la science, ça, c'était un manager... avec son franc parler.

    • J’aime 1
    • Goaaal 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    J'ai raté ça sur Be In, je ne savais pas. Ça devait être vraiment pas mal cette vue du dessus ! Des fois j'aimerai avoir les outils des préparateurs vidéos des staffs, je pense qu'il y a vraiment moyen de s'éclater.

    • ;-) 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    C'est sur, tu peux t'eclater. Le seul hic est que tu perds le côté excitant du direct et ça devient comme les sports US. De plus, s'il faut quatre écrans TV pour survivre le match ...

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

Baretto

Baretto

    Vous devez être connecté pour pouvoir chatter

    Nos t-shirts sur l'Inter !

    Voir la boutique

    Les visages oubliés de l'Inter

    Voir les articles