Aller au contenu
×
×
  • Créer...
  • Aurios-Inter
    Aurios-Inter

    L'Inter accrochée par l'Atalanta dans un match fou

    Pour le compte de la 6ème journée de Série A, l'Inter recevait l'Atalanta à Giussepe Meazza. Ce match était le premier d'une série difficile qui attend les Nerazzuri, qui affronteront successivement en championnat Sassuolo, la Lazio et la Juventus. Récit d'un match absolument spectaculaire.

    Nous sommes passés par tous les états, de la joie à la tristesse, de la frustration au soulagement. Le match s'est décanté en plusieurs parties : de la 1' à 5', de la 5' à 55', de la 55' à 85' et de la 85' à 96'.

    La première est pour l'Inter. À ce moment-là l'Inter joue, dicte le rythme à l'adversaire et marque ce magnifique premier but, un des plus beaux de la saison sans l'ombre d'un doute. Tout le monde faisaient les efforts, notamment Perisìć qui a réalisé un bon match dans l'ensemble. Mais Džeko loupe la balle du 2-0 et ce sera très important pour la suite de la rencontre. Et puis plus rien. On entre dans la seconde partie.

    image.png.373cfe5203858e3d01bc0ad0cc9163b7.png

    L'Atalanta est montée en puissance, physiquement dans le pressing, en s'implantant plus haut dans la moitié de terrain de l'Inter. Celle-ci reste solide mais les occasions s'enchaînent pour la Dea. Et ce qui devait arriver arriva. Škriniar laisse trop de temps et d'espace à Malinovski qui marque un but sublime. Imparable pour n'importe quel gardien.

    Derrière l'Inter souffre et l'Atalanta (Malinovski) ont la bonne idée de tenter leur chance de loin. Et ça n'a pas manqué. Frappe surpuissante de l'Ukrainien détournée par Handanović. Toloï reprend et marque le 2-1.

    image.png.22d14d8ec4f023ede54948f674b33341.png

    Fin de la 1ère période, avec des joueurs qui se donnent à fond (à l'image de Džeko qui fait un énorme repli défensif à la 26'); et un Maresca qui distribue des cartons jaunes (4 en 1ère période), comme il distribuait jadis les erreurs d'arbitrages contre l'Inter.

    Début de la seconde mi-temps sur les mêmes bases que la fin de la première, une Atalanta qui presse haut et une Inter qui a du mal à se créer des occasions et qui négocie mal les situations de contre qui se présentent à elle. À noter la grossière erreur de Maresca à la 50' qui accorde un coup franc totalement inexistant à Malinovski qui vient heurter le poteau. Coup de chaud pour la défense Interiste.

    Arrive la 55' et les sorties de Darmian, Bastoni et Çalhanoglu pour respectivement Dumfries, Dimarco et Vecino. Nous basculons sur la 3ème partie de ce match. Ces changements apporteront l'énergie dont l'Inter avait besoin pour revenir dans le match, avec mention à Vecino. L'activité au milieu change quand il remplace Hakan. Pareil pour Dumfries et Dimarco.

    image.thumb.png.b4c0ba5c6704bd91acaf9a2e53f08608.png

    L'Inter reprend le dessus sur l'Atalanta et se crée plusieurs occasions coup sur coup. Notamment cette offrande, ce caviar, ce saucisson de Barella déposé sur la tête de Džeko. Ce dernier reprend bien mais Musso réalise un arrêt décisif. Dommage pour l'Inter de ne pas avoir pris ce très bon gardien. Les occasions défilent, le but ne vient pas, jusqu'à la 71' et ce tap-in Ronaldesque d'Edin Džeko, sur un amour d'extérieur du pied de Barella pour Dimarco, qui voit sa tentative déviée par Juan Musso dans les pieds du Bosniaque. Le match est relancé et l'Inter pousse pour passer devant mais n'y parvient pas.

    image.png.d96aed542b38bd24bd51abcf259aba96.png

    Nous entrons alors dans le moment décisif de la rencontre : le pénalty.

    Long ballon de Brozović vers Dumfries qui conserve bien son ballon et qui parvient à se retourner. Il envoie un suberbe centre droit sur la tête de Džeko dans les 5m50. Demiral pose sa main sur le crâne du Bosniaque et concède le pénalty.

    L'occasion de prendre l'avantage est là et c'est Dimarco qui est choisi pour la convertir. Mais Dimarco, se croyant en train de tirer un coup franc, envoie une mine sur la barre de Musso. Trop de responsabilités pour Federico qui aurait sans doute dû laisser sa place à un quelqu'un d'autre.

    image.png.45ea9e4ddc9d0daf28ed3b07a6a65024.png

    Dernière partie du match après ce pénalty non-converti. L'Atalanta est comme revigorée et pousse pour arracher la victoire. 88', Handanović hésite un peu à sortir sur un ballon contré et dégage maladroitement. C'est récupérer par la Dea, bonne circulation de balle et superbe inspiration de Gosens qui joue en une touche pour Roberto Piccoli qui prend Handanović à contre pied. Ce dernier fait ce qu'il peut et ralentit la course d'un ballon qui finira malgré tout au fond des filets.

    L'Inter est à terre mais coup du sort, le VAR intervient et invalide le troisième but Bergamasque car le ballon était sortie des limites du rectangle vert. L'Inter est sauvée par la grâce (et la petite hésitation d'Handanović au départ de l'action).

    L'Atalanta pousse sur la fin de rencontre mais ne parvient pas à s'imposer. Du côté de l'Inter, fin de match discrète mais quand même une dernière occasion pour Džeko à la 96' sur un centre d'Alexis Sánchez. Sa tête finira à côté du but de Musso.

     

    M. Maresca siffle la fin d'une rencontre intense et rocambolesque, où tout les scénarios possibles ont pût être imaginés, par des joueurs et des supporters qui sortiront de ce match plutôt frustrés; par le pénalty pour uns et par le but refusé pour les autres.

    Match d'une très grande intensité qui pèsera sûrement mardi prochain à 18h45 en Ukraine contre le Shakhtar pour le compte de la 2ème journée de Ligue des champions.

    Inter 2-2 Atalanta, l'Inter laisse filer 2 points contre la Dea et manque l'occasion de reprendre les commandes de la Série A. 

                                 Tableau récapitulatif 

                                       Résumé Vidéo 

    Inter 2-2 Atalanta 

    Buteur(s): 5' Lautaro Martinez (I), 30' Malinovski (A), 37' Toloï (A), 71' Džeko (I)

    Inter (3-5-2): 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni (57' 32 Dimarco); 36 Darmian (57' 2 Dumfries), 23 Barella (89' 48 Satriano), 77 Brozovic, 20 Calhanoglu (57' 8 Vecino), 14 Perisic; 9 Džeko, 10 Lautaro Martinez (81' 7 Sánchez)

    Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 11 Kolarov, 13 Ranocchia,  33 D'Ambrosio, 5 Gagliardini, 38 Sangalli

    T1: Simone Inzaghi

     

    Atalanta (3-4-1-2): 1 Musso; 2 Toloï, 28 Demiral, 6 Palomino (70' 3 Maehle); 77 Zappacosta (77' 88 Pasalić), 15 De Roon, 11 Freuler, 8 Gosens; 32 Pessina (63' 19 Djimsiti); 18 Malinovski (63' 72 Ilicić), 91 Zapata (63' 99 Piccoli)

    Banc: 57 Sportiello, 13 Pezella, 31 Rossi, 59 Miranchuk, 66 Lovato, 7 Koopmeiners

    T1: Gian Piero Gasperini

     

    Arbitre: Fabio Maresca

    VAR: Aureliano

    Averti(s): Malinovski (A), Bastoni (I), Palomino (A), Zapata (A), Çalhanoglu (I), Zappacosta (A), Barella (I), Toloï (A)

    Expulsé(s): /

    ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter 

    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Chaque match on se prend des buts 
    La Défense n'y est pas 

    Les anciens ou les tauliers du vestiaire qui ne prennent pas leurs responsabilités dans une situation telle que ce penalty importantissime pour laisser à un novice comme DiMarco de nous envoyer le ballon je ne sais où 

    Et surtout  mes amis , surtout , que dire de notre plot de gardien légendaire qui plonge une fois sur 10 et qui ne rassure plus . N'attendons pas Onana, essayons RADU sinon ça risque le Naufrage 

    Enfin , pour une fois merci Maresca pour l'annulation de ce 3e but. 

    La Pazza inter est de retour en force , serrez vos couilles les frères! Cardiaque abstenez-vous!

    • J’aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il y a 9 heures, Yves Lunga a dit :

    Chaque match on se prend des buts 
    La Défense n'y est pas 

    Les anciens ou les tauliers du vestiaire qui ne prennent pas leurs responsabilités dans une situation telle que ce penalty importantissime pour laisser à un novice comme DiMarco de nous envoyer le ballon je ne sais où 

    Et surtout  mes amis , surtout , que dire de notre plot de gardien légendaire qui plonge une fois sur 10 et qui ne rassure plus . N'attendons pas Onana, essayons RADU sinon ça risque le Naufrage 

    Enfin , pour une fois merci Maresca pour l'annulation de ce 3e but. 

    La Pazza inter est de retour en force , serrez vos couilles les frères! Cardiaque abstenez-vous!

    Et le but refusé car le ballon sort lors du tacle d'Handa ouf😓 Pas très malin ce Handa,laisse sortir le ballon et pas grave si il y a corner mais dégager à l'aveugle en taclant avec les buts ouverts pour prendre un but derrière je vois pas l'intérêt. Tout a fait d'accord avec toi sur le raisonnement. Et j'ajouterai même que Dimarco se la raconte un peu trop,le mec débarque et se prend pour un élément essentiel. Je ne l'aime pas du tout pour sont comportement narcissique. Je garde en mémoire la sortie de Bastoni et Dimarco qui n'a même pas le respect de saluer son collègue qui passe à 50cm de lui. 

    Modifié par Zamorano31
    • J’aime 1
    • Triste 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également