Aller au contenu
  • Aurios-Inter
    Aurios-Inter

    L'Inter et le Milan se neutralisent

    L'Inter pouvait réaliser le coup parfait contre son rival à San Siro, dans le cadre de la 12ème journée de Série A. Les Nerazzuri, n'ayant pas su prendre le meilleur sur leur voisin milanais, devront, hélas, se contenter du point du match nul. Retour sur un match fort en intensité, en émotions, et qui nourrira des regrets pour les deux équipes.

    image.png.2a4d9b238be4138a1c1dcfa1477fb4f8.png

    Le match débuté, les plans de jeu des deux équipes sont très vite identifiés. L'Inter joue en bloc bas/médianLe Milan, quant à lui, montre de l'ambition dès la première minute en monopolisant le ballon, et en mettant une grande pression sur la surface Interiste.

    À peine le rouage Rossoneri huilé qu'un grain de sable vient déjà le perturber. Kessié récupère et est directement pris d'assaut par Džeko et Çalhanoglu. Le milieu Ivoirien commet l'irréparable et se fait avoir par le pressing du Turc. Il concède un penalty.

    Et comme un symbole, c'est bien l'ancien du Milan AC qui se charge de celui-ci. Hakan reste froid et vient ouvrir le score, malgré les huées de la Curva Sud.

     

    image.thumb.png.a318b2524373923474645be21a676c8b.png

    Ce pénalty conforte le Milan dans son plan de jeu. Il assiège les 16 derniers mètres de l'Inter. Leao allume les premières mèches à la 14' et 16', sans succès. Ensuite, Barella offre un coup franc à Sandro Tonali. Ce dernier, qui futun temps promis à la Beneamata, et comme un coup de poignard, offre l'égalisation au Milan, par le biais d'une superbe passe décisive à Stefan De Vrij. Le Néerlandais trompe son propre gardien. 1-1.

     

    image.thumb.png.054095c81a9f002cf6f264d251cf309d.png

     

    Milan et San Siro exultent. Mais de son côté, Hakan Çalhanoglu semble boosté par l'accueil de ses anciens supporters. Le Turc réalise un gros début de match, généreux dans la dépense d'énergie, et créatif à la passe, malgré la bronca qui lui est réservée.

    À la 23', Lautaro Martinez défie Simon Kjaer côté droit. Le Danois remporte le duel. Le match s'intensifie.

    Vient ensuite la 25'. Fodé Ballo-Touré se fait feinter par Matteo Darmian, lancé en profondeur. Il vient alors concéder le deuxième pénalty de la rencontre.

    Cette fois-ci, c'est Lautaro qui prend ses responsabilités. Mais c'est bien le Roumain Ciprian Tatarusanu qui s'impose face à l'Argentin, laissant le tableau d'affichage inchangé.

     

    image.thumb.png.00cd98e46c53f6a332375eb23217ec0b.png

     

    La physionomie du match reste la même. Les milanais ont la possession, mais une possession presque stérile. Les Nerazzuri quadrillent à la perfection le terrain et ne laissent que peu d'espaces à exploiter. 

    Le seul à faire des différences se nomme Rafael Leao. Malgré une prise à deux systématique, le Portugais s'en sort souvent. Une frappe lourde de sa part à la 37' provoque un léger frisson.

    L'absence de Théo Hernandez se ressent côté Rossoneri, Ballo-Touré n'apportant pas le tiers du quart de ce qu'apporte l'ancien du Real Madrid.

    Lors des 5 dernières minutes de la première période, l'Inter augmente d'un cran le pressing. Bastoni dédouble avec Perisić. Il parvient à s'échapper côté gauche et à adresser un exellent centre en retrait pour Nicolò Barella. La frappe du natif de Cagliari est stoppée sur la ligne par Ballo-Touré.

    Dans la minute qui suit, c'est Lautaro Martinez qui tente sa chance, à la suite d'une combinaison avec Džeko et Darmian. Sa frappe rase le poteau droit de Tatarusanu.

     

    image.thumb.png.8c76ab2eed972013679d8347dd472c66.png

     

    Daniele Doveri siffle la fin de ces 45 premières minutes à San Siro. L'Inter et le Milan partage l'enjeu 1 but partout.

    Les deux équipes reviennent sur la pelouse au centre du volcan San Siro. Pierre Kalulu est entré à la place de Ballo-Touré.

    L'Inter maintient sa bonne forme des cinqs minutes précédentes. C'est au tour des Nerazzuri de mettre la pression sur la surface des Milanais. Les occasions s'enchaînent, dont une reprise d'un Çalhanoglu qui passe tout près du poteau droit de Tatarusanu, personne n'étant parvenu à couper cette balle.

     

    image.thumb.png.6795b771dd8d81d679be215d3fb1c436.png

     

    Les minutes s'égrainent, le score ne bouge pas. Les premiers changements arrivent à la 59', et les sorties de Leao et Diaz, pour Saelemaekers et Rebić.

     

    image.thumb.png.590400aff8f2dcce476fecf404312ee9.png

     

    Le Croate fait mal à Darmian dès son entrée en jeu (littéralement).

    Nouveau coup de gaz de son compatriote Ivan Perisić à la 66', encore une fois sans succès. Sur l'action suivante, Barella effectue un très bon retour défensif, mais se blesse à la cuisse. Aucun risque n'est pris. Il cède sa place à Arturo Vidal.

    68' : Zlatan tente d'enrouler un de ses premiers ballons exploitables. Il ne fait pas assez tourner son ballon, ce qui n'inquiète pas Samir Handanović.

    Tonali sort pour Bennacer à la 69'. 

    Un des tournants de ce bouillant derby est la double frappe de Vidal, stoppées par Kalulu. Ces deux frappes seront les derniers dangers sur les buts Rossoneri.

     

    image.thumb.png.07a41b994a07dbd2d9d21f0b2c4717bf.png

     

    Darmian et Džeko sortent, visiblement à bout, au profit de Denzel Dumfries et Joaquín Correa. Malgré toute la bonne volonté de Simone Inzaghi, ses changements semblent déséquilibrer l'équipe. À l'approche du derniers quart d'heure, le Milan ressort peu à peu la tête de l'eau. Zlatan teste Samir Handanović sur coup franc. Le Slovéne sort la puissante frappe du Suédois. Le ballon fuse à gauche et à droite de la surface Interiste. Le danger semble pouvoir venir de n'importe où.

    La tension atteint son paroxysme lors de la 89'. Alexis Saelemaekers s'échappe au milieu de terrain. Il prend sa chance à ras de terre et manque de surprendre Samir Handanović de quelques centimètres, sa frappe venant s'écraser sur le poteau. Kessié suit, reprend en une touche et manque le cadre, à nouveau de quelques centimètres.

     

    image.png.4c709148635692108397e3f7efb230ac.png

     

    Daniele Doveri siffle la fin de la rencontre au bout de 3 longues et irrespirables minutes de temps additionnel. L'Inter et le Milan partagent les points au terme d'un derby bouillant. Les Nerazzuri affronteront le Napoli, leader de Série A à égalité de points avec le Milan, le dimanche 21 novembre à 18:00, pour tenter de se rapprocher de la première place.

     

    Tableau Récapitulatif 

     Résumé  Vidéo

     

     

    Milan 1-1 Inter 

    Buteur(s): 11' Çalhanoglu (I), 17' De Vrij csc (M)

     

    Milan (4-2-3-1) : 1 Tatarusanu; 2 Calabria, 24 Kjaer, 23 Tomori, 5 Ballo-Touré (45' 20 Kalulu); 8 Tonali (71' 4 Bennacer), 79 Kessié; 10 Diaz (58' Saelemaekers), 33 Krunić (84' 41 Bakayoko), 17 Leao (59' Rebić); 11 Ibrahimović

    Banc : 64 Pellegri, 83 Mirante, 9 Giroud, 27 Maldini, 14 Conti, 25 Florenzi, 46 Gabbia

    Entraîneur : Stefano Pioli

     

    Inter (3-5-2) : 1 Handanović; 37 Škriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni (84' 32 Dimarco); 36 Darmian (76' 2 Dumfries), 23 Barella (68' 22 Vidal), 77 Brozović, 20 Çalhanoglu, 14 Perisić; 9 Džeko (76' 19 Correa), 10 Martinez (84' 7 Sánchez)

    Banc : 11 Kolarov, 5 Gagliardini, 33 D'Ambrosio, 8 Vecino, 13 Ranocchia, 97 Radu, 12 Sensi

    Entraîneur : Simone Inzaghi

     

    Arbitre : Daniele Doveri

    Averti(s): 26' Ballo-Touré (M)

    Expulsé(s): /

     

    ®Aurios-Inter - Internazionale.fr

    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Carton Rouge pour Lautaro ! :cr:  rater un pénalty c'est interdit ! et encore plus dans ce genre de match

    Et surtout pour lui qui est un soit disant Buteur qui à déja du mal a bien cadrer en cours de jeu. Inadmissible je digère pas !

    Et si on prend en compte le ratio catastrophique action de but/but marqué de l'équipe c'est encore pire... Les cadeaux ça ce prend !

    • J’aime 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Ballo touré Calabria Kalulu Tomori... abusé qu’inzaghi ne nous ramène pas les trois points surtout avec deux penalties... comme d’habitude une fois qu’on mène au score on se repose sur nos lauriers. 

    • J’aime 1
    • Goaaal 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Grave amer ce derby, on aurait dû gagner c’est tout, y  avait que dalle en face, ils ont été bons les 10 dernières minutes, un poteau et basta. Nous on croque comme pas possible 

    • J’aime 1
    • Goaaal 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Encore 26 journées, espérons qu'on va en battre au moins un des gros cette saison, parceque pour le moment c'est un peu compliqué.

    • J’aime 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    La manière dont Tomori célèbre l’égalisation moi perso ça m’a buté. Le mec célèbre son but comme un fou furieux , on croirait qu’il avait scoré sur un coup de casque imparable... mais c’est un CSC de De Vrij 

     

    pire ce qu’il ne touche même pas le ballon ! 
    quel rigolo ce gar 

    • Haha 2
    • Goaaal 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Ce que j'espérai avec Inzaghi,  c'était qu'on reprenne tous les points positifs et la solidité acquise avec Conte et qu'Inzaghi ajoute un jeu plus leché.

    Malheureusement on a perdu 3 joueurs clés, et notre équilibre fondamental.

    Inzaghi pour l'instant ne corrige pas le tir avec ce qu'il a.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 40 minutes, Meds a dit :

    Ce que j'espérai avec Inzaghi,  c'était qu'on reprenne tous les points positifs et la solidité acquise avec Conte et qu'Inzaghi ajoute un jeu plus leché.

    Malheureusement on a perdu 3 joueurs clés, et notre équilibre fondamental.

    Inzaghi pour l'instant ne corrige pas le tir avec ce qu'il a.

    Lukaku malgré son déchet faisait facilement remonter le bloc à lui tout seul avec lautaro en soutien, aujourd'hui dzeko 35 ans n'en ai pas capable car déjà garder les ballons dos au buts c'est très compliqué et il plus le physique pour, quant à hakimi sa vitesse nous permettait de garder le latéral adverse très bas pour essayer de pas se faire prendre dans le dos et ça aussi darmian ne l'a pas malheureusement et dumfries est à chier dans ce rôle pour le moment, que dire d'ericksen qui était tout simplement l'équilibre de ce milieu et qui faisait facilement le liant entre l'attaque et la défense. 

    Les manquements à ces postes se font très vite ressentir lors de nos confrontations directes et je rappelle que c'est avec cette force qu'on a pu marcher sur les autres gros de la série a et fait reigner la terreur. Aujourd'hui même les milanais qu'on écrasait n'ont plus peur de nous du fait qu'on est perdu tant en qualité ! 

    Je le répète un mercato d'ajustement en hiver s'impose sauf vraiment grosse surprise de la part de nos gars qui peuvent nous faire mentir, quand même malgré cet effectif on peut quand même aller chercher ce scudetto, on reste légèrement Supérieur aux autres gros de série à.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...