Aller au contenu
  • Aurios-Inter
    Aurios-Inter

    L'Inter et le Napoli se quittent dos à dos

    Après la triste défaite contre le Milan samedi dernier, l'Inter devait se racheter. Mais un gros client se présentait face à elle: le Napoli de Luciano Spalletti, qui pouvait dépasser son adversaire du jour, et ainsi prendre la tête du championnat avec une victoire. Mais aucune équipe n'empochera la mise.

     

    L'Inter alignait son onze titulaire, à l'exception d'Alessandro Bastoni, blessé à la cheville (et suspendu). Il est remplacé par Federico Dimarco. Du côté du Napoli, il y avait le grand retour en défense du récent champion d'Afrique Kalidou Koulibaly. Le reste du onze était classique.

    Dès les premières minutes, quelque chose cloche du côté de l'Inter. Elle n'a pas sa maîtrise habituelle du terrain. Le duo Napolitain Lobotka-Ruiz donne du fil à retordre au milieu Nerazzurri.

     

    Ce malaise se traduit par un pénalty concédé par Stefan De Vrij pour une faute sur Victor Osimhen. Le Néerlandais accroche la cheville du Nigérian, en étant très en retard. Le capitaine du Napoli Lorenzo Insigne ne se fait pas prier, et envoie un missile dans les filets de Samir Handanović. Un à zéro pour Naples.

     

    L'Inter ne parvient pas à se montrer dangereuse offensivement, tandis que le plan de jeu tout en contre attaque de Spalletti est parfaitement exécuté. Piotr Zielinski trouve d'ailleurs le poteau sur une frappe lointaine. Début de match catastrophique des Nerazzurri, qui ne passent pas loin de la correctionnelle.

    L'Inter parvient tout de même à calmer les ardeurs Napolitaines, en mettant progressivement en place son jeu de possession. Mais les individualités font défaut à l'Inter. De Vrij est malmené par Osimhen, et Çalhanoğlu retrouve son niveau du début de saison. L'Inter perd la bataille du milieu. Elle ne maîtrise pas la partie.

    La possession est là, certes, mais les occasions ne suivent pas. Le seul joueur apportant un peu de danger est Denzel Dumfries. L'ailier montre une grande volonté d'aller de l'avant, mais c'est malheureusement l'un des seuls. Au delà de cela, l'inter n'est pas dangereuse.

    En revanche, le Napoli arrive à se monter sur chaque incursion dans le camp Nerazzurri. Il le fait par deux fois grâce à Osimhen, sans succès. L'on sent une défense de l'Inter fébrile. Petit point noir malgré tout côté Napoli : la sortie précoce de Matteo Politano, à la suite d'une blessure au mollet. Il est remplacé par Eljif Elmas.

     

    De l'autre côté du terrain, Edin Džeko et Lautaro Martínez ont énormément de mal à bouger le tandem Napolitain Rrahmani-Koulibaly, comme le montre la seule vraie situation de l'Inter en cette première période, à savoir cette tête anodine de Džeko, sur Ospina. Le Sénégalais tout juste champion d'Afrique se démarque dans cette défense et annihile chaque semblant d'occasion de l'Inter, à l'image de son tacle fabuleux sur Dumfries, qui partait seul. Le Napoli est plus globalement très solide. 

     

    Le Néerlandais parvient à se créer une dernière occasion en débordant côté droit sur un service de Lautaro. Mais la frappe de l'ancien du PSV passe assez largement à côté des buts d'Ospina.

    M. Doveri siffle la fin d'une première période ratée de la part de l'Inter. Le Napoli maîtrise complètement son sujet. 

     

    Mais dès le retour des vestiaires, un sursaut d'orgueil permet à l'Inter de revenir au score. Après un bon décalage de Džeko, Lautaro centre pour le Bosniaque, qui manque sa tête. Mais un mauvais dégagement de Di Lorenzo remet le ballon en jeu. Džeko suit bien et envoie une mine sous la barre d'Ospina, pratiquement dans la lucarne. Un but partout.

     

    Cette égalisation donne de la force aux joueurs d'Inzaghi. Le pressing est plus intense, les passes plus appuyées. Mais le mur Napolitain en béton armé ne concède quasiment rien, à la différence de celui de l'Inter, qui ressemble plus à un mur en papier mâché qu'à autre chose. Les Nerazzurri sont coupables d'erreurs techniques grossières. Barella remise mal un ballon de Brozović, Osimhen récupère, progresse puis frappe. Handanović répond présent et détourne la tentative de l'attaquant des Super-Eagles.

    À la suite de cette action, et après un centre de Perisić, Koulibaly sauve lui aussi son équipe. Dumfries arrivait dans le même temps lancé au second poteau. Dans son élan, il vient percuter Ospina. Alerte au genou pour le Colombien, qui s'en sort finalement indemne.

    Brozović est ensuite averti pour une faute sur Victor Osimhen. Le Croate manquera la prochaine journée contre Sassuolo.

     

    Nouvelle chaleur sur le but de l'Inter. Le ballon fuse dans la surface et arrive sur Osimhen mais il manque sa reprise. Par chance, le ballon fini sur Elmas. Le Macédonien frappe mais est repris par une exellente sortie de Samir Handanović. Une sortie qui rassure, malgré le fait qu'Elmas était hors-jeu.

     

    La fin de match arrive, et plus les minutes défilent, plus les deux équipes se recroquevillent. Le rythme et l'intensité diminuent. Et les changements de Spalletti y contribue fortement. Sortie de Zielinski pour Juan Jesus, le Napoli passe à cinq derrière et souhaite conserver ce nul. L'Inter tente timidement d'appuyer en cette fin de rencontre, mais pas suffisamment pour aller gagner les trois points. Les entrées de Sánchez et Vidal sont trop tardives pour espérer quelque chose.

     

    Daniele Doveri siffle la fin de la rencontre après cinq minutes de temps additionnel. L'Inter évite la défaite, ce qui était le plus important pour les Nerazzurri. Ils restent leader, devant son adversaire du jour (un point), et devant le Milan (deux points), en attendant son match contre la Sampdoria. Le Napoli loupe quant à lui une belle occasion de passer premier. 

    Rendez-vous dimanche prochain face à Sassuolo pour reprendre notre marche vers la deuxième étoile. Mais avant cela, rencontre de prestige à jouer face aux Reds de Liverpool, en 8ème de finale aller de la Ligue des Champions, mercredi à 21:00, à Giuseppe Meazza.

                                     Tableau récapitulatif

                                                 Résumé Vidéo 

    Naples 1 - 1 Inter

    Buteur(s): 7' Insigne (sp)(N), 47' Džeko (I)

    Naples (4-2-3-1): 25 Ospina; 22 Di Lorenzo, 13 Rrahmani, 26 Koulibaly, 6 Rui; 8 Ruiz (74' 99 Anguissa), 68 Lobotka; 21 Politano (26' 7 Elmas), 20 Zielinski (84' 5 Jesus), 24 Insigne (84' 33 Ounas); 9 Osimhen (84' 14 Mertens)

    Banc: 37 Petagna, 4 Demme, 99 Anguissa, 7 Elmas, 12 Marfella, 33 Ounas, 2 Malcuit, 1 Meret, 31 Ghoulam, 5 Jesus, 59 Zanoli, 14 Mertens

    Entraîneur: Luciano Spaletti 

     

    Inter (3-5-2): 1 Handanović; 37 Škriniar, 6 De Vrij, 32 Dimarco (90' 33 D'Ambrosio); 2 Dumfries, 23 Barella, 77 Brozović, 20 Çalhanoğlu (84' 22 Vidal), 14 Perisić; 9 Džeko, 10 Martínez (83' 7 Sánchez)

    Banc: 11 Kolarov, 5 Gagliardini, 21 Cordaz, 33 D'Ambrosio, 13 Ranocchia, 47 Carboni, 97 Radu, 36 Darmian, 7 Sánchez, 22 Vidal, 88 Caicedo

    Entraîneur: Simone Inzaghi 

     

    Arbitre: Daniele Doveri 

    VAR: Di Paolo

    Averti(s): 37' Insigne (N), 60' Brozović (I)

    Exclu(s): /

    Suspendu(s) pour le prochain match: Brozović (I)

     

    Internazionale.fr ~ © Aurios-Inter

    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Le match nul est une bonne opération et on a eu du répondant,  en revanche,  grosse inquiétude sur la forme actuelle de l'effectif, De Vrij toujours pas revenu de son monde imaginaire et un Lautaro inoffensif. 

    • J’aime 5

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Trouvez nous un 9 qui provoque et qui marque des buts s’ils vous plaît.. et un ou 2 milieu .

    De Vrij ta fais ton temps malgré tout , aide nous pour la deuxième étoile et laisse ta place merci 

    • J’aime 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    On a été nul avec un De Vrij méconnaissable et un Lautaro inexistant on n a pas attaqué colle on le fait d habitude pfff le championnat sera chaud

    • J’aime 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

     

    Il y a 11 heures, Mfaume a dit :

    Trouvez nous un 9 qui provoque et qui marque des buts s’ils vous plaît.. et un ou 2 milieu .

    De Vrij ta fais ton temps malgré tout , aide nous pour la deuxième étoile et laisse ta place merci 

    Tu as vu comment a joué notre milieu?Lautaro on aurait dû le vendre depuis il est plus que nul.le coach doit lui apprendre comment on marque sinon c est mort

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Les joueurs de cette équipe ne performent jamais tous au même moment, ce qui fait que a chaque match on a un handicap, les attaquants ne savent pas combiner dont un de 35 ans qui malgré toute sa volonté ne peut plus suivre le rythme et l'autre qui a complètement oublier le chemin des buts, les milieux qui jouent avec irrégularité, en défense on a déjà un maillon faible, un gardien de 37 ans qui tant bien que mal fait de son mieux mais le poids de l'âge ne l'aide pas... autant de chose qui font qu'il ya du ménage à faire, et on se plaint de cela depuis longtemps déjà. 

    Ca commence a se voir les conséquences des départs de lukaku, ericksen et hakimi, on a fait un début de saison qui masquait un peu tout ça, du aussi à l'état de forme de l'équipe, mais la il nous faut un 9 de top niveau, un milieu régulier, un jeune gardien encore solide et rassurant, et maintenant un défenseur central, sans compter un banc digne d'une équipe qui veut s'installer sur le long terme sur le toit en italie et faire de belles choses en Europe ! 

    Le mercato estival doit être mouvementé franchement, il ya beaucoup de carences à soigner dans cet effectif. 

    Très bon point face à naples, espérons vite réenclencher une nouvelle dynamique parceque derrière la chasse commence à se faire de plus en plus terrible !

    • J’aime 1
    • Goaaal 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il y a 8 heures, Mars Devilio a dit :

     

    Tu as vu comment a joué notre milieu?Lautaro on aurait dû le vendre depuis il est plus que nul.le coach doit lui apprendre comment on marque sinon c est mort

    Je suis d’accord moi Lautaro dehors sans un mec comme Lukaku il sait rien faire notre équipe joue bien il faut vraiment un attaquant qui provoque qui court marque des buts comme Vlahovic ou Oshimen . Mais après on vit une période moins bien c’est pas grave sa arrive à toutes les équipes faut juste en ressortir et ça je m’inquiète pas par contre les attaquants faut faire quelques chose . Mettez Lautaro sur le banc il comprendra qu’il doit commencé à faire des différences 

    • Goaaal 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    +1 si on  bat Bologne avec juste la Juve en avril et la Roma, on sort avec un poil du cul de se calendrier cauchemar, maintenant place à la vraie compétition et tu vas entendre les journalistes pleurer de ce nouveau format de match aller retour. 

    Face à Sassuolo, on doit partir pour l'envolée Scudetto surtout que Milan et le Napoli doivent se rencontrer si je dis pas de conneries 😏

    • J’aime 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Dans 3 journées. 

    On joue Sassuolo au Genoa Salernitana

    Eux vont à Salernitana Udinese à domicile et ils vont à Naples. 

    Et Naples reçoit Cagliari va à la Lazio et reçoit Milan

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Les 2 prochaines journées c'est Milan qui joue son match en premier et le troisième match c'est nous qui debutont le vendredi soir

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il y a 22 heures, Mfaume a dit :

    Je suis d’accord moi Lautaro dehors sans un mec comme Lukaku il sait rien faire notre équipe joue bien il faut vraiment un attaquant qui provoque qui court marque des buts comme Vlahovic ou Oshimen . Mais après on vit une période moins bien c’est pas grave sa arrive à toutes les équipes faut juste en ressortir et ça je m’inquiète pas par contre les attaquants faut faire quelques chose . Mettez Lautaro sur le banc il comprendra qu’il doit commencé à faire des différences 

    C'est vrai que oshimen il marque tellement de buts

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    j ai pa vu le match, le seul de cette saison d ailleur que j ai  raté. dzeko encore il a fait le taf, apparament lautaro nul , et de vrij archi nul. déja quand j ai dit ya plusieurs semaines que ranochia est meilleur que de vrij on ma rit au nez. maintenant je veut de vrij sur le banc. ce qui m inquiéte c l autaro, j ai l impression ca fait  10 ans il a pas marqué.mais pour le championnat on sera  champion meme si ca sera sans trop de marge. quand allegri dit on va etre champion ok, mais en ce moment la meilleur équipe d italie c est la juve. eux en C1 il peuve faire mal avec dybala morata vlahovic, en plus il joue villareal

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également

×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...