Aller au contenu
  • Victor Newman

    Nuit de folie à Florence : Un pénalty sorti des Abyss(o) à la 101’

    Une partie incroyable, invraisemblable, avec une donnée qui ne VARie pas : Celle d’un arbitre incapable de faire un bon usage de l’assistance vidéo

     

    image.png

     

    Dans un match de championnat "classique",  la Fiorentina est parvenue à égaliser au bout du suspens à la 101’ minute de jeu. Sur le fond, ce but égalisateur n’est pas volé, par contre sur la forme, la presse sportive est unanime : L’Inter l'a été suite à un comportement outrancier d’Abisso en toute fin de rencontre.

    Il était prédit que ce match allait être passionnant pour les amateurs neutres, mais tendu comme un string pour les passionnés des deux camps :

     

    image.png

     

    Il n’aura fallu que 18 secondes à la Fiorentina pour ouvrir la marque : sur le coup d’envoi, Chiesa lancé en profondeur sert admirablement Simeone dans la surface, fourbe, l’argentin dévie le ballon qui touche De Vrij avant de finir sa course dans les filets. Abisso emploie immédiatement la VAR et le but est validé.

     

    image.png

     

    6 minutes de jeu et l’Inter revient au score par Vecino qui récupère un ballon balancé dans la surface par Radja Nainggolan sur un corner mal dégagé. Nouvel usage de la VAR et nouvelle validation d'un but.

     

    image.png

     

    A la 40’ minute de jeu, Politano s’offre seul une occasion de but et sa reprise du gauche ne laisse aucune chance à Lafont. Sa célébration à la Icardi fera d’ailleurs couler beaucoup d’encre...

     

    image.png

     

    La reprise démarre sur les chapeaux de roues. A la 50’ minute de jeu alors que la Viola est en possession du ballon, Abisso est contacté par l’assistance vidéo. Ce dernier arrête le jeu et visionne le coup-franc botté par Brozovic quelques instant auparavant.

     

    image.png

     

    Résultat : Un pénalty est donné à l’Inter suite à une faute de main, volontaire, d'un Florentin dans la surface de réparation. Ivan Perisic prend ses responsabilités et prend à contre-pied Lafont. Le temps passe, la Fiorentina presse et se voit récompensée par Biraghi qui reprend un ballon mal dégagé par la défense Nerazzurra.

     

    image.png

     

    Le tir puissant ne laisse aucune chance au Capitaine Interiste… Mais la vidéo sortie des "Abysses" fait à nouveau parler d’elle, Danilo D’Ambrosio s’était écroulé dans sa surface peu avant le tir de l’ancien interiste. Le fait que le latéral droit de l’Inter soit à terre et laisse le champs libre à Biraghi trouve son origine suite à une faute de Muriel sur l’ancien internationale italien, le but est donc annulé.

     

    image.png

     

    La bande à Florence continue à pousser et Muriel inscrira le but du mois en Serie A. Un coup franc direct est octroyé à la Fiorentina aux environs des 25 mètres , Muriel prend ses responsabilités et envoie une mine dans la lucarne, Handanovic malgré son plongeon ne peut absolument rien faire, si ce n’est que constater la qualité de de frappe chirurgicale du Colombien.

     

    L’Inter résiste aux assauts de la Viola jusqu’aux arrêts de jeu interminable de cette seconde période :

    7 minutes seront à la base octroyées, celles-ci seront au final de 11 minutes, quasiment une première mi-temps de prolongation pour un match de Serie A…. et pour une équipe qui a joué l'Europa League 72 heures auparavant...

     

    image.png

     

    Un penalty inexistant sur base de l’assistance vidéo va être octroyé par Abisso pour la Fiorentina. Danilo D’Ambrosio est en premier lieu victime d’une faute non-sifflée à l’extérieur de son grand rectangle. Ce dernier se relève et contre par la suite et du blason interiste (donc de la poitrine) le tir de Chiesa.

    Contre -toute attente, l’arbitre de la rencontre désigne le point de pénalty avant d’être contacté immédiatement par l’assistance-vidéo. Ce dernier est invité à visionner les images vu son erreur de jugement. S’en suit un échange de plusieurs minutes entre l’arbitre du match et l’arbitre désigné à la VAR.

     

    image.png

     

    Malgré l’intervention de Fabbri, Abisso ne revient pas sur sa décision et accorde un penalty inespéré, mais surtout inexistant à Firenze. Veretout ne se fera pas prié et égalisera pour la Viola à la 101’ minute de jeu.

    L’Inter furieuse se voit voler cette fin de match et ne dispose, à présent plus, que de deux points d’avance sur l’Ac Milan et trois points sur la Roma, cinquième… Ou comment mettre fin à un match, jusqu’alors passionnant, de la plus mauvaise des manières…

     

    Réactions d’après-match

    image.png

     

    Luciano Spalletti, furieux et c’est logiqueimage.png

     

    "L’Inter a fait le match qu’elle devait faire, et à certains moment, elle a réalisé de très belles choses surtout si l’on considère la qualité de l’adversaire et la période que nous traversons. Nous avons livré un bon match, ensuite il y a des situations qui n’ont pas été gérées comme elles auraient dû être mais nous sommes parvenu à réagir d’une façon importante."

    "Le public a certainement dû bien se divertir, je regarderai le tout à la maison, je dormirais peu et je chercherai à faire un discours demain à l’entrainement, un discours correct car plus que le résultat, c’est l’enthousiasme actuel qui prime, surtout vu cette période particulière. Lorsque vous êtes mis en difficultés, vous êtes sous tensions, fatigué et tout joue contre vous car vous avez peur et êtes lessivé. C’était un résultat important, surtout que cela nous aurait permis de reprendre l’avantage également au classement."

     

    Comment évaluer les fautes de mains ?

    "Il y a des faits réalistes. Si une balle de trente mètres fini par toucher une main volontaire dans la surface de réparation…forcément…."

     

    La déclaration de Pioli qui dit qu’il n’aurait pas sifflé pénalty pour des fautes de main ? 

    "Il doit surement faire référence à celui donné à la Fiorentina alors qu’il s’agit au grand maximum d’un ballon qui touche les pectoraux, une faute de poitrine… Nous étions quarante devant la vidéo, nous avons tous vu que le ballon touchait les pectoraux, même les joueurs de la Fiorentina… Il me semble que les règles n’ont pas été suivies alors qu’il s’agit d’une situation claire, visible, pas comme pour d’autres. Dire qu’il y a une faute de main de l’Inter sur cette action est injuste car le ballon a touché la poitrine." 

     

    Si l’arbitre était conditionné ?

    "Il faut éclaircir les choses, je n’ai pas à m’exprimer comme si j’étais un Tifoso. C’est la poitrine, cela se voyait, il n’y avait rien. Cela se voyait aussi du banc, nous l’avons tous vu. Sur le premier pénalty, le joueur florentin va chercher le ballon, ici sur le second c’est un torse, c’est net. Sinon nous devons revisionner tous ces touchés de pectoraux et commenter tous ces types de penaltys."

    "Je sais quels seront les titres demain dans la presse : Dehors Spalletti, cette partie était gagnée. Je n’admets pas les doutes, l’arbitre ne m’a rien dit : Il n’a pas touché le ballon de la main. Mais peu importe qui parle, il s’agit ici de résultats fondamentaux pour nos objectifs à atteindre. Et devant les yeux de tous, même les 40 qui étaient avec moi sur le banc, tous ont vu qu’il n’y avait aucun doute et que le ballon touchait les pectoraux. L’arbitre a été conditionné et il s’est cabré : Il n’a pas le niveau pour se remettre en question. L’assistance-vidéo offre la possibilité de revisionner les images, même de ton domicile tu peux siffler. Ce qui compte le plus reste la prestation de l’équipe."

     

    Icardi ?

    "La Fiorentina est une équipe forte qui a fait un grand match et qui traverse une belle période, elle sait te mettre en difficultés en contre via des prestations individuelles de qualités, lorsque nous avions le ballon elle jouait en bloc. Sans Icardi, nous devons jouer mieux de façon individuelle, l’équipe, dans ces conditions a le bon mental pour atteindre ses objectifs. Comme quelqu’un l’a dit : Ces fautes de mains, je ne les siffles pas…mais ce n’était pas une main…"

     

     

    Stefano Pioli, Fiorentina et ancien entraîneur de l’Inter

    image.png

     

    "Cette rencontre était remplie de plusieurs fait de jeu, nous avons joué peu et beaucoup visionné la VAR. Je suis certain que je n’aurai jamais sifflé certaines fautes de main, mais lorsque l’arbitre décide de tout siffler, même les irrégulières... Pour moi, les joueurs ne doivent pas rester avec les mains dans le dos". 

    "L’Inter est une grande équipe pleine de qualité, nous avons décidé de la prendre tout de suite à la gorge et d’agresser Brozovic qui est celui qui propose les meilleures solutions. A la reprise, nous avons eu du mal à tenir la distance, mais nous avions toujours cette volonté d’y croire."


     

    Samir Handanovic, Capitaine de l’Inter

    image.png 

     

    "Tout le monde l’a vu, il y avait en tout premier lieu une faute sur D’Ambrosio, ensuite le penalty est inexistant. Ce n’est même pas nécessaire d’en parler, les images parlent trop bien d’elles-mêmes. Lorsque la Fiorentina était menée de 1-3 elle n’a pas abandonnée et a continué à courir derrière le ballon. Ensuite le coup-franc de Muriel l’a remis sur le droit chemin. Nous nous sommes trop relâchés après notre troisième but, il y a eu des erreurs commises, de part et d’autre."

     

    Si le vent a favorisé le coup-franc de Muriel ?

    "Oui, il lui a donné une trajectoire et une rapidité supplémentaire, je l’ai remarqué et il me l’a dit lui aussi, il l’a très bien tiré, c’est un grand but, j'étais si proche de mon poteau. Nous avons joué avec le bon état d’esprit, même si nous avons immédiatement été mené au score. Nous ne nous sommes pas désunis et avons recollé au score. Pour nous, chaque match est crucial, les trois points n’ont pas été récolté et on pense déjà à notre prochaine rencontre."
     

    Icardi ?

    "On ne peut pas parler que de cela quotidiennement."

     

    Si nous sommes déçu de cette fin de match ?

    "Oui nous sommes furieux, déçu, et nous nous sentons trahis, mais c’est normal."

     

     

     

    Tableau Récapitulatif

    Résumé Vidéo

     

     

     

    Réactions de Tramontana

     

     

     

    Fiorentina 3-3 Inter

    Buteur(s) : 18 sec  De Vrij (F, aut.), 6’ Vecino (I), 40’ Politano (I), 52’ Perisic (I, pen.), 74’ Muriel (F), 101’ Veretout (F, pen)

    Var : Validation du but de De Vrij, Validation du but de Vecino, octroi d’un pénalty pour l’Inter sur une faute existante, annulation du but de Biraghi pour une faute existante, octroi d’un pénalty pour Veretout, sur décision d’Abisso pour une faute inexistante malgré l’intervention immédiate de Fabbri pour lui signifier son erreur

     

    Fiorentina: 1 Lafont; 2 Laurini (79’ 14 Dabo), 5 Ceccherini, 31 Vitor Hugo, 3 Biraghi; 24 Benassi (58’ 10 Pjaca), 26 E. Fernandes, 17 Veretout; 25 Chiesa, 9 Simeone (58’ 29 Muriel), 8 Gerson

    Sur le banc: 23 Terracciano, 33 Branocolini, 4 Milenkovic, 6 Norgaard, 16 Hancko, 27 Graiciar

    Entraîneur: Stefano Pioli

     

    Inter: 1 Handanovic; 33 D'Ambrosio, 6 De Vrij, 37 Skriniar, 29 Dalbert (61’ 18 Asamoah); 8 Vecino, 77 Brozovic; 16 Politano (76’ 87 Candreva), 14 Nainggolan (90’ 20 Borja Valero), 44 Perisic; 10 Lautaro Martinez

    Sur le banc: 27 Padelli, 5 Gagliardini, 13 Ranocchia, 15 Joao Mario, 21 Cedric, 23 Miranda

    Entraîneur: Luciano Spalletti

     

    Arbitre: Abisso

    Var: Fabbri

    Averti(s) :  Nainggolan (I), Skriniar (I), Politano (I), Lafont (F), Brozovic (I), Dabo (F)

    Expulsé(s) : /

    Affluence : 32.824 tifosi

     

    ®Antony Gilles – Internazionale.fr

    • J’aime 1


    Réactions & Commentaires

    Commentaires recommandés

    Il l’a dit,ils se sont relâchés après le 3 eme but,ce nul fais mal mais tout n’est pas à jeté,l’arbitre était médiocre,et faudrait que lautaro prend un jaune pour qu’il sois suspendu contre la spal ainsi être présent contre Milan.

    D’ailleurs ces derniers ne pourront pas gagner tout leurs matchs.

    Et le feuilleton Perisic-Icardi-Wanda continu,au début ça me fesai marrer mais un moment c’est plus marrant du tout ,faut absolument régler cette histoire,on se rend compte qu’avec ausilio ça aurait été pareil,du m’en foutiste . 

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Rosario Abisso ou l'arbitre qui avait aussi a  arbitré Inter-Lazio en quart de final de la coupe d'Italie comme un plouc.

     

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Juste une question je suis perdu vu la célébrations de politano je voulais savoir il est contre ou avec icardi? 

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Je me permet (entre nous) de vous poser une question : cet arbitre dont je ne me souviens meme plus de son nom ( il en vaut pas la peine ...) , ils ont été le chercher dans un vide grenier ????????????

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    C'que je peux en avoir marre...

    Le sportif, l’extra sportif, les starlettes, les milfs, les genoux en bois, les croates cannibales, les entraineurs chauves, les nouveaux amoureux, les anciens amoureux, les clans, les coups de téléphones, tweeter, facebook... Et, et et... Maintenant, les arbitres...

    Non mais sérieux... Je vais me faire supporter de Trapani, ça a l'air plus calme et bien moins triste... Ouai, je craque , c'est fait !

    FORZA TRAPANI !!!

    J'en ai marre... Il est où le post sur les interistes en dépression ?

     

    Modifié par Ilprincipe22
    • J’aime 2

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    C'est quand même con tout ça, parce qu'au final l'arbitre va quand même revenir sur une action litigieuse pour donner le péno à l'Inter, et ensuite annuler un but pour la Fio. Ça paraît logique, mais y'a pas beaucoup d'entraîneurs qui auraient eu le courage d'arbitrer proprement 2 actions qui influent sur un but dans le même match. Sa prestation est entachée par cette seule mauvaise décision qui pèse lourd.

    Perso je retiens surtout que la Fio nous a trop martyrisé dans l'ensemble, on a joué grosso modo 30mins au total dans ce match, le reste du temps on a juste laissé jouer Chiesa à sa guise :facepalm:

    Pourquoi avoir reculé autant, c'est d'une débilité... et franchement Politano je sais pas si ce mec a un problème cardiaque ou si c'est réellement Spalletti qui s'obstine à le remplacer lui et pas un autre joueur, mais ça devient insupportable de voir un mec qui ne peut pas tenir 90 mins. A 25 ans ?

    Ça me fait penser par ailleurs que Nainggolan semble avoir retrouvé une forme optimale. Les 4 matchs consécutifs lui ont fait du bien.

    Sinon Dalbert j'avais espoir mais là c'est fini. Un énième bide au poste de latéral.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Voilà pourquoi je ne regarde plus le foot. Ça fait 3 mois que je ne regarde quasi plus rien hormis certains résumés d après match et je pense que je vais arrêter aussi. Le Calcio est le pire championnat d Europe. Vivement le prochain calciopoli. J ai la haine, je leur souhaite la mort.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 1 heure, Il Pazzo a dit :

    Voilà pourquoi je ne regarde plus le foot. Ça fait 3 mois que je ne regarde quasi plus rien hormis certains résumés d après match et je pense que je vais arrêter aussi. Le Calcio est le pire championnat d Europe. Vivement le prochain calciopoli. J ai la haine, je leur souhaite la mort.

    C'est radical

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Calciopoli pour quoi? Faut qu'il y en ai deja eu un qui a eu la legitimité d'exister...

    • Cool 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    C'est ça . Même si c'est une énorme injustice pour l'Inter , c'est tellement un jeu pourri et d'ailleurs avec des faits de jeux en notre faveur le penalty obtenu et le but annule , que la véritable injustice aurait était de voir cette équipe gagné hier tellement c'est médiocre .

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 19 heures, steph' a dit :

    . et franchement Politano je sais pas si ce mec a un problème cardiaque ou si c'est réellement Spalletti qui s'obstine à le remplacer lui et pas un autre joueur, mais ça devient insupportable de voir un mec qui ne peut pas tenir 90 mins. A 25 ans ?

    Si t'as vu le match, Politano avait des crampes juste avant sa sortie. C'est lui le problème, il ne tient pas un match, on est pas à Sassuolo où il pouvait rester en attaque sans revenir défendre. Les aller-retour c'est pas donné à tout le monde.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 16 heures, Momo_Goku a dit :

    Calciopoli pour quoi? Faut qu'il y en ai deja eu un qui a eu la legitimité d'exister...

    T'as des lacunes en droit apparemment. Inscris toi vite à l'Université, c'est gratuit 

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Nerazzurri récemment passés par là   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Derniers commentaires dans l'actualités de l'Inter

  • En ce moment sur le forum

  • A voir également



×
×
  • Créer...