Jump to content

Don Tony

Administrateurs
  • Content count

    31849
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    21

Don Tony last won the day on July 6

Don Tony had the most liked content!

Community Reputation

299 Excellent

3 Followers

About Don Tony

  • Rank
    CEO of Internazionale.fr
  • Birthday 11/03/81

Previous Fields

  • Joueurs
    J.Zanetti, Cambiasso, Ronaldo,Vieri

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Location
    San Siro, Milano

Recent Profile Visitors

2244 profile views
  1. La Gazzetta dello Paolo

    Nicolas, tu sais, en plus du topic du Milan, là tu reparles encore de l'Ac. Limite, je veux pas être vulgaire, mais ici c'est le topic de Paolo et de l'Inter, on est pas les Cugini. Qu'est-ce qu'on s'en tape de ce que fait l'Ac.On veut en parler, il y a le topic de l'Ac. Maintenant, si tu ressens que tu es plus pour le Milan que l'Inter, pas de soucis, mais ça fait beaucoup de "pro-milan" pour toi en si peu de temps..... Retour au sujet et à Paolo!
  2. BBilan AC

    La preuve, on te tolère bien toi, YGG
  3. Milan - L’Inter continue à traiter pour obtenir le prêt de Patrik Schick avec la Sampdoria. La Roma a offert un prêt avec une option (droit ou obligation ?) de 38M€ soit, 3M€ de plus que ce qu’a offert l’Inter, avec un prêt et l’obligation de rachat du joueur. Actuellement, on peut lire dans la presse transalpine que: “Schick serait parfait pour Spalletti, il peut être utile aux côtés d’Icardi, voire même son remplaçant ou remplacer un jouer sur les ailes... Même si cette transaction semble être complexe, l’optimisme règne à Milan. L’Inter a beau avoir, sur le dos le Fair-Play-Financier et le blocage des fonds du gouvernement Chinois, sur le terrain, l’Inter continue à faire son travail. Spalletti aimerait avoir un défenseur central, Mangala de Manchester City conserve l’avantage et arriverait en prêt. Spalletti voudrait également un milieu de terrain qui ratisse. Il se pourrait qu’un accord commercial, qui est en cours de perfectionnement, pourrait permettre de renflouer un peu les caisses et permettre de finir ce Ferrero, ce traitre Hier la Roma s’est de nouveau montrée pressante pour le joueur. La semaine dernière, un accord a été trouvé entre la Louve et le club génois : 5M€ versé immédiatement, le reste dans les années à venir. Dimanche soir, Monchi a parlé avec Bruno Satin, et Paska, l’agent du joueur a été contacté. Selon le Corriere Dello Sport, la Roma s’aligne sur l’Inter et offre la même proposition à l’attaquant : 2M€/saison et des bons. Le club giallorosso est parvenu à inverser la tendance car Ferrero recevrait une partie en cash. De plus Ferrero se ferait plaisir de céder le joueur à l’équipe qu’il supportait enfant ! Le Président blucerchiato est donc convaincu de parvenir à ses fins. Mais les représentants de Ferrero, qui sont encore en Italie, ont déjà un accord avec l’Inter ! Schick n’oublie pas le comportement de l’Inter La proposition de la Roma serait un prêt avec un rachat obligatoire du joueur. Schick, soutenu par ses propres agents, n’est pas du tout convaincu par le projet romain. En effet, il y a quelques jours, il a rencontré aussi bien la Direction de l’Inter que l’équipe de Spalletti. Schick n’a jamais oublié la prise de risque de l’Inter, le tout ou rien, suite à l’annulation du transfert du joueur à la Juve. De plus l’Inter continue, même après la confirmation médicale reçue par le joueur de rechasser les crampons, de se pencher sur sa santé. Le Paris-Saint-Germain est également rentré dans la course, mais le joueur souhaite rester en Italie. Dans un sens, Ferrero a obtenu ce qu’il voulait : Vouloir à tout prix vendre son joyau au plus offrant. Au départ, la Roma n’avait pas l’intention de marcher sur les plates-bandes de l’Inter, mais lorsqu’elle a constaté que l’opération n’était pas encore terminée, elle a décidé de tenter sa chance... Et pour Ferrero, le fait que Sabatini a proposé de payer l’intégralité de la valeur du joueur dès 2018, n’est pas suffisant... Résultat: - La Sampdoria, avec Ferrero en premier sponsor, veut transférer Schick ver la Roma. - Schick, en plus des "marques d’affections" de la part de l’Inter, est bien plus à l’écoute de son agent et ce dernier n’est pas convaincu par le projet romain, mais bien par le projet interiste Pazza Inter, Pazza Spalletti ? Actuellement, Spalletti tape des pieds et des mains pour avoir Schick, et il espère ne pas se le faire souffler : "Les Nerrazzurri espèrent parvenir à le recruter. L’Inter a renvoyé la balle au Suning : Le joueur a donné sa parole au club Nerazzurro et refuse toutes les offres qui lui sont proposées. Il a déjà été jusqu’à refuser des offres qui n’avaient même pas eu le temps d’atterrir sur le bureau de Ferrero. Tout le monde attend la réaction du groupe Chinois et le fameux OK pour la signature. D’ici à demain, il se pourrait que le Suning puisse avaliser la transaction!" Et la vente de nos joueurs dans tout cela : – Jovetic et Gabriel sont dans deux situations délicates : le Fc Séville ne parvient pas à trouver l’argent pour satisfaire l’Inter et le Sporting Lisbonne a abandonné la piste du brésilien, considérant le fait que le salaire du joueur, que le club lusitanien aurait dû payer, était bien trop élevé De son conté, Ansaldi et son agent évaluent actuellement les offres de l’Atalanta et du Genoa L’Aigle portugais à la rescousse Actuellement, l’Inter et Gabriel ont refusé toutes offres reçues, à part celle du Sporting Lisbonne qui vient de se défiler. Malaga s’était renseigné sans plus. Mais un autre club lusitanien peut soulager l’Inter, de Gabriel et de son salaire : Ce club est reconnu comme prestigieux au Portugal, il peut jouer le titre national et il peut aussi permettre au joueur de joueur en Champions League. De plus, une colonie brésilienne s’y trouve actuellement : Julio Cesar, Luisão, Jardel et Jonas. Ces derniers pourraient permettre à Gabriel de bien s’intégrer et pourrait également favoriser sa renaissance footballistique en jouant au…Benfica ! L’Inter a déjà marqué son accord sur l’opération et le joueur pourrait jouer la Liga Nos , sous la formule d’un prêt sec d’une année. Le club portugais e chargerait de payer la moitié du salaire du jouer et valoriserait l’investissement consenti par l’Inter l’année passée, à savoir les 30M€. Certains détails sont à définir, mais le Sporting Lisbonne pourrait bien voir, sa potentielle recrue, partir chez son rival historique à la photo finish. L’Inter doit faire les fonds de tiroir actuellement et il reste toujours de l’espoir pour recruter Schick en priorité et vendre certains de nos joueurs (Brozovic, Jovetic, Ranocchia,…) Pazza Inter qu'ils disaient ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Milan - Dans son habituelle "Interview au Championnat" ,le journaliste de la Repubblica , commente aussi les espoirs des Nerazzurri pour cette saison: Les probabilités de Scudetto: Napoli 31%, Juve 29%, Milan 13%, Inter 11%, Roma 9%, Lazio 7%. Concernant l'Inter "De très bons résultats en amicaux. La meilleure recrue est Spalletti , un entraîneur qui sait donner un jeu à son équipe , et ils ne sont pas nombreux à savoir faire cela. Il manque cependant un phare au milieu de terrain. Ce pourrait être Borja Valero ,s'il ne fait pas des prestations ternes comme la saison passée." "Par instinct , je dirais qu'ils sont pas prêts pour le titre mais en vérité , personne ne sait vraiment ce que l'Inter vaut. Je suis curieux de voir ce que ça donnera. La Roma , j'anticipe la question , est moins forte. Ils ont des problèmes dans tous les secteurs. C'est bien de renflouer les caisses , mais j'aurais gardé Salah . C'était sa vitesse , pas toujours associée à de la précision certes, qui permettait d'ouvrir les défenses et qui facilitait le boulot à Dzeko. J'ai du respect pour Di Francesco , il a montré qu'il est bon pour gérer des jeunes ,mais à Rome il devra aussi s'occuper de quelques plus gros morceaux. Je ne fais pas allusion à Totti qui s'est retiré et dont le nom sera souvent cité cette saison, car certaines de ces magies manqueront à Rome". ®Samus - Internazionale.fr
  5. Nankin – Selon la Repubblica, la Direction Nerazzurra a reçu, début août, un STOP au niveau du Mercato de la part du Suning. Le solde négatif actuellement est de -35M€ et il ne peut pas être dépass: On achète uniquement si on vend. C’est également ce stop qui a fait sauter le recrutement des jeunes joueurs du Genoa Pellegri et Salcedo pour 60M€, et c’est ce stop qui met également des bâtons dans les roues de l’Inter pour Schick. Nous ne "savons" plus payer en cash, du coup on demande le maximum "version prêt". Qui plus est, la piste menant à Vidal n’est que pure utopie..... Le Suning forcé de bloquer les fonds ! Spalletti a dû en prendre acte et en a été irrité…il s’en est d’ailleurs "amusé" avec les journalistes: "Lorsque vous parliez de Vidal et de Sanchez, je savais déjà qu’il n’y avait plus rien à espérer sur eux." Pourtant le 14 juillet dernier Sabatini déclarait : "Nous visons des joueurs très difficile à atteindre. Vidal est un profil qui nous intéresse grandement." Pourquoi ce retournement de situation ? A Pékin, le gouvernement chinois a décidé de limiter les investissements à l’étranger, ce qui a obligé le Suning à changer la stratégie de notre Mercato. Clair, précis, radical… Non Mollare Mai Les gros investissements réalisés en Chine et consentis pour l’étranger, on fait que l'économie même de la Chine en a ressenti des effets négatifs et il fallait mettre un halte là. Notre propriétaire, le Suning, a établi une stratégie qui pourrait lui permettre d’être tout de même présent pour l’Inter, en évitant de s'attirer les foudres du Gouvernement: Cette stratégie visera à miser sur le développement du marché chinois de l’Inter. Le Suning travaille pour procéder à la mise en vente, dans ses propres magasins, de produit ‘étiqueté "Inter". Il s’agira de collections avec la marque du club , avec un principe tout simple : "Au mieux nous réussissons au niveau sportif, plus hautes seront les possibilités d’augmenter la vente des articles de l'Inter et le bénéfice sera repris dans le chiffre d’affaires de la société." Les deux clubs milanais doivent-ils craindre les décisions du Gouvernement chinois ? L’Inter s’est montrée "correcte" durant ce mercato, par contre le Milan…. Seul l’avenir nous le dira ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. BBilan AC

    Tu sais, nous sommes une communauté très ouverte, on accepte tout le monde chez nous, nous sommes très ouvert. Faut juste savoir ce que tu veux
  7. BBilan AC

    Attends cette année-ci, on va voir ce qu'ils feront face à une vraie équipe, on a tous reconnu qu'on avait une équipe de branleurs sur le terrain l'année passée
  8. BBilan AC

    Quand tu vois le message comme cela, on croirait lire un Rossonero
  9. Résumé : Inter 3-0 Fiorentina

    Brozo oui, car il choisi les matchs Et Naga, il doit faire un contrôle anti-dopage
  10. En quinze minute, l’Inter a fait son match et sur les quatre-vingt-dix minutes de jeu, on peut remarquer la marche de croissance qui peut encore s’améliorer au niveau de physique et technico-tactique. Chaque jour, on voit de plus en plus de l’architecture de Luciano Spalletti, on a pu apprécier une équipe de léopards avec de la possession, des une-deux touche de balles, des mouvements synchronisés et une bonne série de passes. La Défense semble moins vulnérable Ce qui fait énormément de différence, c’est l’arrivée à l’Inter de Borja Valero et Vecino, qui viennent justement de la Viola et qui ont eu une emprise important sur le premier quart d’heure fatale au club de Florence. La conquête la plus importante de cette nouvelle Inter est la mobilité. Il n’y a plus de joueurs qui patiente pour recevoir le ballon dans les pieds sans créer de mouvement entre les lignes de passes, on ne voyait que cela sur ces dernières saisons. On a vu des tournants, des échanges, des appels dans des espaces et la volonté d’élargir le jeu De plus, le milieu de terrain espagnol est la prolongation de l’entraineur sur le terrain. Borja est celui qui donne le tempo avec une réaction d’action d’une surface à une autre... Tout tourne autour de ce que l’espagnol fait l’espagnol, mais attention. Borja a un certain âge et plus les étés avances, moins lui sera possible de gérer à ce niveau ce rôle si important. De fait, à la reprise, il ne semblait plus avoir d’énergie, il a raté des passes simples et a perdu un ballon dangereux, cela a coïncidé avec la reprise de confiance de la Viola. Spalletti l’a vu et l’a remplacé et par chance, l’Inter s’est découvert un autre joueur capable de remplacer haut la main Valero : Joao Mario, il est entré sur le terrain et a débuté de la meilleure des façons, c’est la note positive de cette compliqué demi-heure en seconde mi-temps. Il peut se montrer à son avantage et garde la capacité à souffrir avec le groupe, même Spalletti l’a complimenté. Son entrée a permis de revitaliser le milieu de terrain avec Gagliardini et Brozovic. L’équipe a montré aussi qu’elle savait souffrir. Elle se doit cependant d’être réaliste et demande à voir à présent si l’équipe sera à la hauteur pour viser l’une des deux ou trois premières places du championnat. Cela dépendra aussi de l’impact de ces deux nouveaux latéraux. Pour être sûr de voir l’Inter capable d’occuper la première place, il faudrait un joueur toujours au top capable de maintenir cet équilibre dans l’équipe. S’il n’arrive pas, il faudra patienter et attendre les confrontations directes. On peut déjà voir la patte de Spalletti : Sérieux, Qualité, Consistance. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Milan – L’Inter avait misé sur une présence de 50.000 tifosi. Ce que l’on peut dire, c’est que l’affluence, pour ce premier match de championnat au Meazza a dépassé toutes les attentes : 51.752 personnes étaient présentes pour assister à la victoire de l’Inter. Il faut remonter en 2009, soit à l’année du Triplé pour retrouver trace d’une telle affluence ! On n’oublie pas les amis Peu avant le début du match face à la Fiorentina, la Curva Nord Nerazzurra a souhaité remercier Stefano Pioli pour l’ensemble de son travail réalisé sur le banc de l’Inter, lors de la dernière saison écoulée : "Merci Pioli, seul et unique vrai interiste de la saison écoulée." Pioli a également eu droit à des chœurs : “Uno di noi, Pioli uno di noi…” ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Milan –“Nous tenions tous à faire une belle prestation, nous devons encore nous améliorer, nous avons eu beaucoup d’occasions. La Fiorentina a pris contiance à la reprise, mais nous nous sommes biens battus." Si je ressentais de l’émotion ? "Énormément." La Champions ? "Nous devons continuer à travailler comme nous le faisons." Icardi et Perisic? "Nous avons des grands joueurs en attaque et nous devons continuer à travailler comme nous le faisons." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Milan – "Mes arrêts valent un 10 et des éloges ? Non, c’était des bonnes parades. Rien n’est facile, mais tout s’est bien passé. Le poteau ? Le joueur a très bien tiré, le ballon est passé entre nos joueurs, nous avions pris un risque, car nous n’étions pas bien en place et chanceux, car cela aurait pu relancer le match qui devait déjà être terminé. Pour moi, après une demi-heure, nous devions déjà mener 3-0, nous avons mieux contrôlé le ballon, temporisé un peu, et cherché à marquer d’autres but. Eu final, c’est une victoire méritée et on a vu des bonnes choses et des choses à encore améliorer chez tout le monde." Les différences avec la saison dernière ? "Je n’ai pas envie d’en parler, nous devons penser à aujourd’hui, donc chaque jour écoulé figure dans le passé, nous devons penser à nous entraîner pour la rencontre contre la Roma et nous voulons démontrer à chaque fois qui nous sommes sur le terrain." Les Tifosi? "Je les remercie pour la confiance, je voulais de l’ambiance et je pense que nous avons bien répondu sur le terrain en nous créant beaucoup d’occasions et c’est un bon signe. Je vous attends encore plus nombreux pour le prochain match." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Milan – "On ne pouvait pas mieux débuter, j’avais même eu l’occasion de faire un triplé, il y avait la place pour y parvenir. Je me suis senti bien malgré cette blessure qui m’a mis hors des terrains durant trois mois et, pour mon premier match, j’inscrit deux buts en quinze minute, c’était très important." "Nous nous sommes bien trouvé sur le terrain et nous avons fait ce résultat à la maison. Spalletti nous a apporté de grands changements et il va continuer à le faire, nous travaillons énormément sur les phases défensives et aussi sur notre jeu en attaque. Nous avons des joueurs capables de tenir le ballon, cela te fait énormément de bien. C’est normal que l’on ait ressenti un coup de mou, nous sommes encore à la mi-août et c’était la première journée de Serie A. Nous avons visionné durant la semaine, comment nous pouvions faire mal à la Fiorentina et nous y sommes parvenu en première période, ensuite nous avons tué le match en seconde période." Si ma préparation est une réponse adressée à Sampaoli? "Je ne le crois pas. Je pense que les convocations sont le fruit du travail des dernières années et j’ai envie de bien faire en équipe nationale. J’y retrouve les meilleurs joueurs du monde c’est important pour ma croissance de joueur avec des joueurs comme Messi, Dybala, Banega: Cela va m’aider dans mon jeu et j’espère également rendre fier l’Argentine avec mes prestations." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Milan - "Si c’est la continuité de notre pré-saison ? Oui, l’équipe a donné un signe de continuité, elle est montée sur le terrain et les joueurs ont fait ce que je leur ai demandé de faire, à savoir construire le jeu avec les deux mieux en retrait dans leur milieu de terrain, à plusieurs reprises nous y sommes parvenus, parfois la Fiorentina a eu le mérite de nous presser, mais nous avons su nous relancer en contre à plusieurs reprises. Nous avons inscrit plusieurs buts, cela fait du bien, nous nous sommes aussi créés des situations importantes, je suis satisfait." Le coup de mou ? "On ne peut pas se permettre de concéder une demi-heure de jeu, la Fiorentina a su mettre la pression s’est créée des espaces et elle aurait mérité d’inscrire un but. Nous avons d’ailleurs eu de la chance d’avoir deux grandes parades d’Handanovic. Disons que si la Viola aurait marqué, ce n’était pas du vol. C’est le début que j’espérais, l’équipe a gagné avec la manière, pratiqué un bon football et a inscrit deux très grands buts avec Icardi et Perisic, nous nous sommes créés des belles phases de jeu et il me semble que le public s’est bien amusé. Notre défense a été solide et compacte, elle sortait les crocs pour défendre nos buts, même lorsque l’on menait 3-0. J’en suis très heureux." "Joao Mario et Gagliardini sont montés au jeu d’une façon exceptionnelle, il arrive toujours qu’un joueur soit déçu de ne pas être titularisé, puis quand je l’appelle, il fait table rase du passé, ils sont tout de suite montés sur le terrain pour en prendre possession, c’est ce que je voulais voir, c’est très bien." Le Meazza? "Il est sublime, je l’avais toujours connu en tant qu’adversaire, cette fois-ci il est là en ma faveur, j’en suis très heureux." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×