Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'chine'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Actualités de l'Inter
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Calendrier des matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris - Parigi Nerazzurra
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris - Parigi Nerazzurra
  • Photos de Inter Club Paris - Parigi Nerazzurra

Calendriers

  • Amicaux
  • Série A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Évènements de Inter Club Paris - Parigi Nerazzurra

15 résultats trouvés

  1. Milan – Depuis un an et quatre mois, le Suning a investi la somme de 496M€ pour l’Inter. Le Colosse de Nankin est solide financièrement, ambitieux et a tenu particulièrement à l’œil l’opération amenant au rachat de l’Inter. Comment ignorer cette montagne d’argent investi, même si le Suning Group dispose d’un revenu durable de 45 milliard d’euros. De plus, il vient de signer un partenariat stratégique de 2,5 milliards avec l’Evergrande, en misant sur le développement des canaux de vente. Maitre Zhang Zhang Jindong contrôle l’Inter par un treillis de passe-passe sans danger de la part du Suning Holdings Co. Le coffre-fort familial de Nankin passe de Hong Kong (Suning Sports International) jusqu’au Luxembourg grâce aux conduits qui mènent à Great Horizon. C’est d’ailleurs par l’intermédiaire de ce dernier que le 28 juin 2016, 68,55% des part de l’Inter ont été acquises. Les chinois ont payé 128 millions d’euros afin de liquider les anciens sociétaires et augmenter le capital lors d’une réunion convoquée le même jour en versant dans les caisses du club 142 millions d’euros. Depuis lors, le Suning n’a pas cessé d’investir. Les prêts Au lendemain de l’acquisition du club, un premier prêt de 40M€ a été effectué, suivi d’un autre de 177M€ qui a été repris dans l‘exercice 2016-17. Cette année, notre propriétaire a investi 81M€ entre juillet et août. Il s’agit bien sûr d’emprunt intéressant pour le Suning avec un intérêt annuel de 7,7 % jusqu'à la fin de février 2017 et 6,5 % par la suite. Si bien que le budget des charges Nerazzurro ont pondéré à 13,3 millions la saison dernière pour le paiement des intérêts et le remboursement du Capital devra être effectué en juin 2019. Mais ces 298 millions injectés, par le biais de différentes tranches des prêts et non pas avec des injections de capitaux ont une justification : il n’y a plus qu’à dissoudre ce que possède encore Thohir, qui n’a pas adhéré aux augmentations de notre capital. Et même s’il y a eu beaucoup d’argent qui a permis de mettre une base solide pour le patrimoine de l’Inter, le club présente toujours un solde négatif pour couvrir les frais de gestion actuel (même si le résultat net est passé de 140M€ de perte en 2014-2015 à 25M€ de perte en 2016-17). A cela, il faut également greffer le budget pour le Mercato, qui la saison dernière a coûté 89M€ en acquisition (ventes de joueurs incluses). Accords commerciaux Le Suning a trouvé un nouveau moyen de financer l’Inter : Les accords commerciaux. Ces derniers ont un caractère stratégique bien sûr, et ils font partie intégrante du plan d’expansion du Suning dans l’Occident, mais les avantages financiers pour l’Inter ont été immédiats. Notre propriétaire, par l’entremise de ses filiales, a déjà apporté 56M€ aux Nerazzurri. Tout d’abord le méga-contrat pour renommer Appiano et Interello, par le biais de parrainage des centres de formation parrain et par l’uniformisation d’un co-branding (c'est-à-dire l’utilisation de la marque Inter avec Suning) en Chine : Pour l’exercice de 2016-17, 44M€ sont rentrés dans nos caisses, à cela, il faut rajouter une annuité de 25M€ qui passera, dès l’année prochaine à 16M€ jusqu’en 2020. De plus, 12M€ sont encore arrivés l’année dernière du Suning : 8M€ pour l’ouverture des Académies en Chine, 3,5M€ pour le partage du personnel technique et professionnel et 0,5M€ pour la cession des droits de la chaîne thématique en Chine à PPTV. Kamehameha Cela ne fait aucun doute, le Suning dispose d’une puissance de feu extrêmement importante. Sa marque évoque, à elle seule un Mastodonte et son carnet d’adresse remplis d’éventuels partenaires et fournisseurs, est un atout majeur pour discuter de l’Inter. Preuve en est, le contrat signé en 2016-17 avec une société chinoise, qui même s’il ne s’inclus pas dans le périmètre de consolidation de notre propriétaire, a pour effets la vente des droits commerciaux en Chine, Malaisie, Singapour, Indonésie, Japon et en Corée, : 10M€ de bonus pour débuter et 20M€ fixe par an. Cette façon de procéder rappelle également le Méga-parrainage entre le Psg et le Qatar Tourism Authority, qui avait permis de contourner les paramètres de la Fair-Play de l’Uefa. Toutefois, dans chaque cas d’opérations, il y a un lien d’apparentés avec l’Uefa qui s’applique à sa juste valeur. Cela veut dire que le Suning agit en conformité avec le Marché. Le Suning en est conscient et il a choisi l’option de la quiétude. Le futur Jusqu’en juin, nos entrées sont liées entre les obligations européennes et de la direction gouvernementale de la Chine. Il faut faire profil bas et éviter de faire des folies, mais cela ne signifie pas que le soutien du Suning cessera. Pensez à 81 millions prêtés en été par Pékin, malgré la proximité du changement de cap sur les investissements dans le sport à l’étranger. Le Suning travail en misant sur une croissance graduelle de l’Inter, et cela passe également par le biais de l’activation de nouveaux partenariats d’affaires en Asie. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Nankin – Le Congrès du Parti Communiste Chinois bat son plein et le Président Xi Jinping a confirmé l’intention de s’ouvrir à l’avenir sur les investissements à l'étranger. Suite à cette nouvelle, notre Propriétaire, Jindong Zhang, s'est exprimé pour le Suning et pour l'Inter: "Cette ouverture apporte une amélioration, auparavant la porte semblait close, mais la Chine ne veut plus la laisser fermée et veut l’ouvrir. La Chine a besoin de suivre une nouvelle stratégie vitale pour augmenter sa croissance , et cela passe aussi par les activités commerciales et internationales de ses entreprises." "Je me sens très inspiré par le discours de Xi Jinping, je suis très confiant, nous connaissons bien le contexte actuel et nous l’avons vécu avec l’état d’esprit de nous battre. L’objectif est de construire une Puissance moderne socialiste et cela passera par le développement, également à l'étranger, de ses plus grandes entreprises nationales." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Nankin – Des journées importantes se déroulent actuellement en Chine. Le Congrès du Parti Communiste National Chinois a lieu et l’avenir de l’Inter et du Milan, tous les deux sous pavillons chinois, est remis en question: Retour en arrière Le 17 octobre, le Président Chinois, Ci Jinping, s’est livré devant les 2.280 délégués qui compose le 19ème Congrès du Parti Communiste Chinois. Ce dernier se tient dans la grande Salle du Peuple, qui est très proche de la Piazza Tiananmen. Des promesses sur l’ouverture des investissements et du commerce ont été dévoilées, ces dernières sont orientées vers le développement d’une nouvelle ère pour la Chine. Une ère qui se veut social tout en respectant les caractéristiques chinoises. Il s’agit d’un point de départ qui vise à faire de la Chine, en 2050, un grand et moderne pays socialiste. Passons à l’Inter et au Milan En regard au sport en général, d’importants investissements ont eu lieu venant du Pays de Pékin pour le Milan et l’Inter. Malgré la passion du Calcio, le Président Xi n’a pas fait de référence directe sur le ballon rond, mais c’est livré sur une idéologie plus générale en citant l’intérêt chinois pour le monde du sport en général: "Nous voulons faire de grands pas en avant dans différents programmes de fitness accessible à tous, nous voulons accélérer nos efforts pour faire de la Chine, un pays fort dans le monde sportif. Et nous nous préparations pour les Jeux Olympiques et Para-Olympiques de Pékin 2022. Tous les efforts, doivent être tenu dans l’objectif d’améliorer la vie du citadin chinois, et cela passe par le sport et le bien être intellectuel. Le physique et l’esthétique peuvent également servir de base aux jeunes pour épouser la cause de notre socialisme." Vu l’importance qu’attache le Président Chinois au Sport, est-ce que ce dernier va se servir de la vitrine Interiste et Milanaise pour que nos deux clubs puissent représenter la Chine de façon bénéfique, à travers le monde sportif ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Milan – Aujourd’hui se tient le premier jour du congrès du Parti Communiste Chinois. Des décisions importantes seront prises par le Gouvernement de Pékin. Pour l’Inter et surtout le Suning, le plus important est de connaitre les intentions de Xi Jinping, le Président de la Chine: "Nous devons rester fidèles à nos aspirations originales et tenir entre nos mains nos missions, nous devons hisser haut le drapeau du socialisme avec les caractéristiques chinoises, c’est l’assurance d’une victoire décisive dans la construction d’une société modérément prospère sous tous les points de vue. Il faut inaugurer cette nouvelle ère et régaler le rêve de rajeunissement national. Notre objectif est de rendre fier le peuple chinois." Passons aux choses sérieuses : Les Investissements à l’étranger! Xi Jinping a déclaré : "L’ouverture nous pousse vers l’avant, l’isolement nous ferait faire des pas en arrière. La Chine ne fermera pas ses portes au monde, elle va s’ouvrir de plus en plus. Nous souhaitons simplifier les investissements en Chine et favoriser la coopération internationale en formant des réseaux de commerce, des investissements et de financement. Nous devrons nous efforcer de promouvoir la libéralisation et l’échange de l’investissement et rendre la globalisation de la mondialisation inclusive plus ouverte." Nous n’en sommes qu’au premier jour, mais cela semble sentir très bon ! Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Nankin – Dans un été des plus tempétueux, l’Inter est parvenu à conclure certaines transactions, d’autres par contre lui ont échappée, suite à la décision du Suning, radicale, en août, de ne plus injecter de fonds pour la fenêtre estivale. Le Congrès se clôturera le mardi 24 octobre A présent, nous rentrons enfin dans le vif du sujet et le Suning connaîtra, dans les prochains jours son avenir, tout comme celui de l’Inter. L’un des points d’ordre du jour, qui nous intéresse le plus, reste les investissements à l’étranger des propriétés chinoises. Comme le confirme la Gazzetta Dello Sport, au plus tard le 24 octobre, l’Inter prendra connaissance de sa force financière et de sa capacité à pouvoir, ou pas, se renforcer déjà lors de la prochaine fenêtre du mercato, à savoir le mercato hivernal du mois de janvier. Il va de soi que les Tifosi, sont déjà heureux des résultats de l’Inter de Spalletti, mais un grand nombre de supporters espère enfin pouvoir réaliser un mercato important en janvier, histoire d’enfoncer le clou. Cet article sera régulièrement mis-à-jour, en fonction des éléments qui nous parviendront. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Milan - "On entend beaucoup parler de la restructuration du marché chinois, mais les recettes auxquelles aspirent les clubs italiens seront nettement inférieur. Le Mercato chinois est très particulier : Seul le Barça, United et le Real parviennent à en générer du bénéfice, car le Mercato est orienté de cette façon en Orient." "Les entreprises chinoises n’ont pas besoin de se faire connaitre dans le monde entier, car le marché national est important : Elles utilisent le football comme un moyen de communication. D’ailleurs le nombre d’équipes qui peuvent rentrer en Chine en vue d’être reprise par un entrepreneur chinois est très limité" Petite précision : Même si cette déclaration émane du Responsable des recettes du Fc Barcelone, il ne faut pas oublier que Francesco Calvo, est avant tout, un ancien dirigeant de la Juve. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Milan - La situation de l’Inter, comparée à celle du Milan et de la Roma, est mieux gérée. Néanmoins, le club italien du Suning ne peut pas encore se permettre d’investir sur le mercato, et ce, jusqu’au mois de juin. En fonction des résultats de la saison à venir, il y aura peut-être lieu de procéder à certaines cessions importantes. Le Suning n’est pas black-listé! Le 18 octobre, le tant attendu Congrès du Parti Communiste Chinois aura lieu. Parmi les différents sujets qui y seront abordés, un sujet retient l’attention de la ville de Milan et de ses deux clubs : Les investissements destinés à l’étranger dans le monde du sport, et en particulier le football. Selon nos confrères de la Gazzetta Dello Sport, le Suning aurait déjà reçu des garantie,s quant au fait qu’il ne ferait pas partie de la liste noire des entreprises qui verront leurs investissements gelés vers l’étranger. Et ce, dans le domaine du sport et du spectacle, cette décision court surtout sur le long terme. Cette nouvelle, est une excellente nouvelle pour la Galaxie Nerazzurra : Pour l’instant, cela va changer peu de choses sur le mercato dans l’immédiat, mais avec le soutien du gouvernement chinois, le Suning peut penser et investir concrètement sur les structures et infrastructures du club , sur des projets concernant le stade et sur la création d’un nouveau centre sportif pour la jeunesse avec la perspective, de trouver dans le temps, un espace suffisant pour créer une ville de sport, comme cela s’est produit pour le Real Madrid. Prisonnière du Fair-Play-Financier encore pour cette saison… Avec cette libération venue de l’Orient, l’horizon semble s’éclaircir pour l’Inter. Mais pour cette saison, notre club restera prisonnier du Fair-Play-Financier de l’UEFA. Il faudra à notre Pazza Inter, la force de serrer encore les dents pour cette saison 2017-2018: Ce qui exige un budget équilibré, qui est un équilibre entre les recettes et les dépenses (qui ne sont pas précisément calculé sur base des vertueux frais mentionnés ci-dessus) et qui, inévitablement, se reflète sur le Mercato. De plus, du côté d’Ausilio et de Sabatini, on n’oublie pas qu’il y a eu de sérieux investissements : Mis à part Skriniar, l’Inter a déboursée 50M€ pour s’offrir Vecino et Dalbert! L’Auto-Financement En principe en janvier, l’Inter poursuivra avec l’auto-financement : Vous investissez que ce que vous encaissez, peut-être avec un bonus de 5 à 6 millions d'euro, utiliser pour fixer quelques talents avec prêt très onéreux et les droits de rachat qui ne sont pas obligatoire. Certes, en l’absence d’approvisionnements importants, nos Directeurs Sportifs seront dans le dur, et cela ne nous permettra certainement pas de recruter un défenseur ou un milieu de terrain de haut niveau. Ces deux postes présentent des lacunes importantes, mais il faudra que Spalletti compose avec cette situation.... C’est beau l’esprit de famille Si le problème se pose surtout en défense, l’Inter pourra compter sur la "Famiglia" et sur l’aide de son demi-frère, le Jiangsu Suning. En effet, il y aurait déjà un accord qui serait entériné pour le prêt de Ramires Santos do Nascimento, qui est âgé de 30 ans. Il a disputé deux saisons dans la Chinese Super League. Il s’agit d’une opération low-cost, il est la recrue idéale pour l’Inter qui doit faire face au Fair Play financier. Cela ne veut pas dire que Sabatini et Ausilio seront satisfait que par cette recrue, mais cela permet déjà à l’Inter de miser sur des solutions alternatives pour atteindre ses objectifs. Même si nous sommes encore loin de la prochaine fenêtre de mercato, celle de Janvier, l’Inter songe toujours à recruter par le biais de prêt.C’est évident, qu’aussi bien à l’Inter que pour les Tifosi, la situation est loin d’être excitante, mais le Suning doit faire face aux accords signé entre l’UEFA et Erick Thohir. Il faut à présent faire preuve d’encore un peu de patience. Même s’il est bloqué, au niveau des joueurs, le Suning prouve sa volonté d’investir sur l’Inter, sans risquer le moindre problème. Grâce au Suning: Nous disposons d’une Pinetina plus moderne Nous disposons d’un nouveau centre sportif pour les jeunes Nous disposons de l’Inter Media House et de ses projets Nous sommes à la recherche d’un emplacement qui permettra de créer une "Inter-City", une petite ville dans le Club, et cela, avec l’accord du Gouvernement Chinois. Le Suning est en train de construire les fondations essentielles pour que notre club redevienne un grand club, qui, dans la durée, pourra se permettre de revenir au premier plan, également sur le Mercato. Reste juste à se libérer définitivement du Fair-Play-Financier... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Milan – Cette information émane directement du Ministère du Commerce chinois sur les investissements à l’étranger. Depuis, six mois, le Gouvernement de Pékin a imposé un contrôle très strict sur l’investissement des entreprises chinoises vers l’étranger. Selon les données communiquées par le Ministère du Commerce, qui ont été relayées par “News China”, les investissements destinés à l’étranger ont chuté de 45,8%, si l’on compare la période actuelle de cette année, à celle de l’année 2016. Il y a eu une chute importante au niveau de l’immobilier (-82%). A présent, ce secteur vaut seulement 2% des investissements à l’étranger. Il y a eu également une chute, tout aussi spectaculaire, qui s’est répercutée sur le monde de la culture, du sport et du divertissement en général (-82,5%). Dans la situation actuelle, ces investissements représentent, à peine, 1% des de la totalité des investissements étrangers. Le gouvernement de Pékin est extrêmement satisfait de ces résultats. Les décisions ont eu un impact très important sur le Suning, qui s’est vu limité dans sa façon de vouloir investir sur l’Inter. Preuve en est, notre Campagne de Mercato, à l’arrêt en août. Reste à présent à connaitre les décisions qui seront prises, après le Congrès du Parti Communiste Chinois, qui se tiendra le 18 octobre ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Milan – La fin de Mercato a dû mêler le génie de nos Directeurs Sportifs et aussi des frustrations, car au début du mois d’août, le Suning a coupé les fonds suite à la décision prise par le Gouvernement chinois de Xi Jinping, qui avait décidé de bloquer les investissements à l’étranger. Cette décision s’est immédiatement répercuté sur l’Inter, sur le Suning, sur notre Direction et a provoqué l’inquiétude de nos tifosi sur notre futur. Il semblerait que ce comportement de la part de notre Propriétaire ait porté ses fruits En effet, d’après la Gazzetta Dello Sport, une dépêche concernant le Suning est arrivée et cette dernière tend à dire que le Suning ne serait "pas/plus" repris dans la liste noire qui est établie par le Gouvernement Chinois et qui vise à geler les investissements à l’étranger. La décision officielle sera connue après le Congrès du 18 octobre, mais il semble que le travail réalisé cet été et ce serrage de ceinture ait porté ses fruits : "Outre le bilan assaini, la bonne nouvelle vient de Pékin. En attendant le Congrès du parti communiste chinois, le club pourrait respirer à nouveau : Le Suning ne sera pas dans la « liste noire » des compagnies qui devront continuer à geler les investissements à l’étranger sur le sport et le divertissement. Cela veut dire que le Suning ne pourra pas faire de folies lors des Mercato (par ex. un transfert à la Neymar), mais qu’il pourra réellement renforcer, de façon raisonnable, l’Inter, dès le mois de janvier." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Milan – Hormis l’Inter, quel a été le bilan du Mercato estival des clubs dont le propriétaire est également chinois ? Internazionale.fr s’est penché sur la question: Nous devions assister à une révolution, mais les décisions du Gouvernement compliquent la situation. Conséquence : l’avancée dans de la Chine dans le monde du football européen a subi un arrêt brusque. Les restrictions vers l’étrangers ont perturbé le Mercato de l’Inter, mais pas que : Le vice-président de l’Espanyol en conférence de presse, a également expliqué que son mercato était visé et que l’évolution de son club allait être plus lente. Durant le mois d’août, l’Inter du Suning, avec Ausilio et Sabatini, ont dû faire face avec cette situation et ont été contraint à réaliser une sorte d’autofinancement. Mais quels sont les dépenses des équipes, dont le propriétaire provient de Chine pour au moins 50% ? Est-ce vraiment fini de rêver ? Mis-à-part l’exception Milan, dont les investissements sont liés par le fond Américain Eliott que celui de son propriétaire Yonghong Li. Voici ce que nous révèle le site de Transfermarkt : EQUIPE SOLDE A LA FIN DU MERCATO MILAN -162,85 MLN WBA -43,95 MLN INTER -28,05 MLN WOLVERHAMPTON -17,14 MLN BIRMINGHAM -12,25 MLN AUXERRE -0,85 MLN NIZZA -0,8 MLN SOCHAUX 0 MLN ADO DEN HAAG +0,04 MLN ESPANYOL +0,45 MLN SLAVIA PRAGA +5,98 MLN GRANADA +6,17 MLN ASTON VILLA +15,03 MLN L’Inter a terminé son mercato avec un bilan négatif achat/vente modéré, à savoir -28,05M€. Nous sommes donc bien loin des investissements stratosphériques promis au début de l’été. De plus, tous les clubs dont le propriétaire est chinois, sont confrontés à la même problématique, même le club du WBA qui dispose pourtant d’important droits télés monstrueux. Malgré cela, le club anglais présente un solde négatif de 40M€. Cela vaut aussi pour l’Espanyol, Grenade et surtout Aston Villa, qui a été relégué et qui souhaite revenir rapidement en Premier League. Ce projet pour Villa est ralenti par les résultats, car l'équipe n’a remporté que 5 points en 5 match et il flirte actuellement bien plus avec la relégation. Le Congrès du Parti Communiste Chinois, qui se tiendra en octobre, aura donc d’importantes répercussions pour ces clubs européens, y compris le nôtre, soit les investissements à l’étranger se verront confirmés, soit les clubs pourront de nouveau investir dans le Mercato. Octobre Rouge Le blocage du Mercato à l’Inter dépend énormément de la situation qui s’est créée en Chine. Et le Cap des interdictions semble destiné à sauter. Ce ne sera pas simple, ce ne sera pas n’importe comment, car il pourrait tout de même y avoir des difficultés imposées par la Chine. Dans le meilleur des mondes, l’Inter pourrait avoir plus de liberté d’action pour compléter son noyau et ce, sans connaitre ce sentiment d’inachevé, qui a bloqué l’Inter en pleine campagne de recrutement. Depuis le 19 juillet dernier, l’Inter s’est retrouvé face à un défi insurmontable : Le Gouvernement de Pékin a ordonné une limitation des investissement vers Au Suning, bien que personne ne l’a jamais laissé entendre ouvertement, l’idée est de songer à trouver une façon de contourner cette interdiction mais depuis un mois et demi du marché, nous n’avons pas eu d’autre choix que de nous adapter. A présent, le mois d’octobre va permettre d’éclaircir la situation de plusieurs clubs, dont le club du Suning. Actuellement, il a dû y avoir un changement de stratégie, comme par exemple le cas de Nainggolan qui était désiré par Spalletti, c’était l’objectif numéro un du club. C’était la recrue phare, malgré le fait que deux joueurs de très grandes qualités sont arrivés, à savoir Borja Valero et Vecino, qui en impose plus au milieu de terrain que Gagliardini, qui est Nerazzurro depuis janvier dernier. La recrue vedette a donc dû être reportée Peut-être qu’au moins de janvier, il sera compliqué de recruter un nom redondant. Mais ce mercato hivernal nous permettra de comprendre comment l’Inter pourra agir sur le terrain. Le mois d’octobre est donc un facteur et un élément essentiel et il y a la probabilité que, dans la programmation du Congrès du parti communiste chinois, l’interdiction d’exportations des capitaux vers l’étranger, soit levée Outre la problématique de ce blocage de fond, l’Inter doit encore tenir compte du Fair-Play-Financier, rester dans les clous est obligatoire et il faut en tenir compte. Pour permettre de mieux respire, l’Inter compte vendre en janvier, Brozovic. La vague d’enthousiasme apporté par le Suning relative à notre Mercato était basée sur plusieurs ressources qui étaient disponibles et qui, en apparence, ont seulement disparue. Cette décision a dû imposer un inévitable stand-by pour l’Inter, et d’autres écuries européennes, qui ont dû naviguer à vue d’une certaine façon Zhang contre Yonghong Li: La guerre froide entre l’Inter et le Milan ? En principe, il s’agit d’un simple Derby dans le monde du Calcio. Pourtant, même sans confirmation officielle, les deux propriétaires des clubs milanais ont clairement évité de se saluer lors du dernier Derby de la Madonina. Il se dit que Steven Zhang a été invité à se tenir bien éloigné de Yonghong Li, sur base de la maison mère. La photo la plus attendu de ce Derby aurait dû être la poignée de main entre les deux nouveaux-propriétaires. Cela ne s’est jamais produit et ne se serait jamais fait même si l’ordre imposé par le Quartier Général du Suning n’as jamais été officiellement confirmé Ce qui est sûr, c’est que la Famille Zhang est une famille d’entrepreneur qui travaille à l’ancienne et qui est aux commande d’un Colosse International, le Suning. Ces derniers ont jugé qu’il n’était pas de bon sens de se trouver en présence de Yonghong Li, dont les activités sont clairement plus mystérieuses. Du mercato au bilan, du Stade, toutes les occasions sont bonnes pour se rencontrer pourtant…. Mais nous sommes à un carrefour dangereux, et les rapports se sont détérioré comme le fait de voir l’un de nos dirigeants Fassone qui a quitté l’Inter et pour occuper un poste à responsabilité au Milan. De plus, la façon dont le Milan a recruté cet été, en étant le club le plus dépensier de la Serie A, n’est pas passée inaperçue à Nankin. Il y a également la comparaison entre l’activité du club rossonero face à l’immobilisme Nerazzurro. Sabatini a dû monter au créneau : "Le Milan n’est pas un modèle pour nous, Nous, nous ne devons pas tout refonder, mais nous devons juste intégrer des joueurs." Même Thohir, qui est plus que jamais sur la sellette a l’Inter est intervenue pour préciser, en tant que Président de l’Inter : "Que le Milan AC a de nouveaux investisseurs qui dépensent énormément, mais à l’Inter, nous avons une conception différente." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Pékin - Le Vice-Président du Suning, Sun Weimin a commenté, à finance.sina.com, le présumé blocage imposé par le gouvernement chinois, sur les investissements étrangers, en illustrant la stratégie de Mercato de notre club: "J’ai vu le reportage de CCTV, une chaine de télévision chinoise. Le Suning soutient fermement la politique nationale sur les investissements étrangers. La stratégie du Suning s’est toujours basée sur le développement de son marché interne et de s’étendre sur les marchés étrangers, en satisfaisant aux exigences relatives au développement du marché national." "En investissant sur l’Inter, on peut étudier sur les expériences étrangères dans le secteur footballistique, en améliorant le niveau du football en Chine et en introduisant des techniques de gestion et de formations avancées. En misant sur l’Inter, le Suning vise à renforcer l’influence de sa marque dans le monde entier, grâce à un solide réseau commercial d’expansion à l’étranger." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Tout est prêt pour le "Summer Tour 2017" de l'Inter de Luciano Spalletti, partagé entre la Chine et Singapour durant les prochains jours. En attendant voici la liste des 28 nerazzurri convoqués qui ne comprend pas Davide Santon à cause d'une blessure musculaire. Présent par contre Ivan Perisic, en dépit des nombreuses rumeurs à son sujet ces derniers temps : Gardiens Tommaso Berni, Samir Handanovic, Daniele Padelli, Marco Pissardo Défenseurs Cristian Ansaldi (il rejoindra l'équipe après son programme de récupération), Danilo D'Ambrosio, Joao Miranda, Jeison Murillo, Yuto Nagatomo, Andrea Ranocchia, Milan Skriniar, Zinho Vanheusden, Federico Valietti Milieux Borja Valero, Marcelo Brozovic, Xian Emmers, Roberto Gagliardini, Joao Mario, Geoffrey Kondogbia, Rigoberto Rivas Attaquants Gabriel Barbosa Jonathan Biabiant, Antonio Candreva, Citadin Martins Eder, Mauro Icardi, Stevan Jovetic, Ivan Perisic, Andrea Pinamonti A noter également une autre absence dans cette liste, celle de Gary Medel ! Rédigé par Damien - Internazionale.fr
  13. MILAN – L'Inter est de retour en Chine cet été, pour leur tournée de pré-saison et se rendra également pour la première fois à Singapour. L'équipe s'envolera pour Nanjing demain après-midi et s'entraînera là bas jusqu'au vendredi 21 juillet, pour ensuite rencontrer Schalke 04 du côté de Changzhou à 19h30 heure locale (13h30 à Paris). Il s'agira du premier match amicale de la tournée en Asie. International Champions Cup Après le match, retour à Nanjing pour l'équipe afin de participer à l'International Champions Cup (ICC). L'Inter sera opposé à Lyon le lundi 24 juillet à 20h05 heure locale (14h05 heure de Paris). La tournée en Chine de l'Inter s'arrêtera là. Les Nerazzurri se rendront ensuite à Singapour le lendemain matin pour la suite de l'ICC. Tout d'abord, l'Inter jouera face aux champions d'Allemagne, le Bayern Münich au National Stadium le jeudi 27 juillet (coup d'envoi à 19h35 heure locale, 13h35 à Paris) puis deux jours plus tard, les Nerazzurri rencontreront Chelsea dans le même stade. Le match face aux champions d'Angleterre clôturera la tournée en Asie de l'Inter. Rédigé par Damien - Internazionale.fr
  14. Après les succès en tant que joueur sous les couleurs Nerazzurri et après avoir rejoint la famille de l'Inter pour toujours, l'ancien attaquant argentin sera l'ambassadeur de l'Inter Summer Tour prévu en Chine et à Singapour du 18 au 29 Juillet.Milito représentera le club à l'occasion des événements officiels et aura le plaisir de rencontrer les nombreux fans locaux lors des événements dédiés aux Inter Club, sponsors et médias.
  15. Milan - L’Association chinoise de Football a annoncé diverses restrictions pour l’été à venir, la plus importante d'entre elle est relative au marché des transferts: "Il est dit qu’à partir de l'été 2017, l’introduction du transfert des joueurs étrangers ne peut excéder 45 millions de yuans (presque 6M €), que les transferts des joueurs du pays ne peuvent pas excéder de 20 millions de yuans (soit 2,5M €)." Si un club de dépasse ce plafond, il devra payer une amende égale à 100% du montant dépensé. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×