Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'gabriel'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Actualités de l'Inter
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Calendrier des matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Inter Club Paris - Parigi Nerazzurra's Devenir membre
  • Inter Club Paris - Parigi Nerazzurra's Le QG : La Taverne des Korrigans

Calendars

  • Amicaux
  • Série A
  • ICC

Found 9 results

  1. Milan – L’attaquant brésilien, depuis une saison pénible, a exprimé plus d’une fois sa volonté de prouver sa valeur et de rester à Milan, mais avec l’arrivée d’Emre Mor, la concurrence augmente et le joueur pourrait se voir aussi placé en tribune. Cependant, l’Inter n’oublie pas la somme investie pour le brésilien et songe à le prêter afin qu’il acquière en expérience. Selon la presse portugaise, notre Direction aurait proposé le joueur en prêt au Sporting Lisbonne. Bruno de Carvalho, le Président du Club lusitanien, a récemment déclaré que son équipe était au complet, mais qu’il était prêt à offrir à ses supporters, un dernier cadeau d’ici à la fin du Mercato. S’agira-t’il de Gabriel ? Si oui, sous quelles conditions ? L’avenir nous le dira... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Milan – L’attaquant brésilien est tout proche du prêt au club Sporting Lisbonne. Wagner Ribeiro s’est livré sur cette possible future transaction concernant le jeune brésilien: "Je viens à peine d’avoir une réunion avec Ausilio et Gabriel est très intéressé par l’idée d’aller disputer une saison au Sporting. Je suis en pleine discussion avec le Président Bruno de Carvalho, nous verrons si nous parviendrons à finaliser l’accord, mais dans tous les cas, l’Inter facilitera les choses. Pour faire simple, tout dépendra du Sporting." "Ce qui est sûr, c’est que les deux clubs vont payer le salaire du joueur qui est assez important, c’est aussi une question à résoudre avec les lusitaniens. Il faut tout faire dans un certain laps de temps car d’autres clubs sont intéressés, mais dans tous les cas, pour Gabriel, le Sporting est prioritaire." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Milan – Le ciel azur est un peu nuageux actuellement au-dessus de l’Inter. À la différence de notre ancienne administration, notre nouvelle Direction a fixé des conditions pour vendre ses joueurs et, si un club veut s'offrir du Nerazzurro, il devra respecter les conditions, sinon il n’y aura pas de vente. Ivan Perisic veut partir, c’est la raison pour laquelle il n’a pas été convoqué par Spalletti, et comme d’autres joueurs, il ira seulement à Riscone lundi prochain. Manchester United a proposé 45M€ à l’Inter, Ivan veut Mourinho et vice-versa. Ce qui a changé à l’Inter, c’est que le Club est disposé à discuter et à céder le joueur pour 50M€ et pas un centime de moins. United sait à présent ce qu’il lui reste à faire s’il veut s’attacher les services du croate. Notre second croate est dans la même situation, Marcelo Brozovic pourra quitter l’Inter, si le club reçoit une offre entre 23 et 24M€. Une offre a été proposée au club, 18M€, elle a été immédiatement rejetée. De son coté, Gabriel veut discuter avec Spalletti, car il veut partir en stage avec l’Inter. Il devra le faire sans son agent, Wagner Ribeiro, qui risque 5 ans de prison pour évasion fiscale. Gabriel voudrait rester à l’Inter, mais du côté de l’Inter, on souhaite le prêter une année, afin qu’il engrange de l’expérience en Serie A, et le joueur doit se faire une raison. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Milan – Gabriel est à l’image de l’Inter cette année, même quand tu penses que ce n’est plus possible, tu continues à creuser. Et dans sa situation personnelle, Wagner Ribeiro, son agent a été condamné à 5 ans pour évasion fiscale : Wagner Ribeiro ne peut donc plus quitter le Brésil et son passeport a été consigné. Il a été condamné à 5 ans de prison avec un régime de semi-liberté, pour évasion fiscale. Ribeiro pourra faire appel et de fait pourra rester en liberté, mais il lui est strictement interdit de quitter le Brésil. Son passeport lui a été retiré. Fox Sports, qui a eu l’exclusivité de cette annonce a tenté de joindre l’agent, mais personne n’a répondu au téléphone. D’après la presse, Wagner Ribeiro aurait encaissé, entre 2002 et 2005, plus de 1,1 M€ mais en aurait seulement déclaré 160.000€. De plus, ce dernier n’aurait pas encore donné de détails sur la source des fonds déposés sur ses comptes. Márcio Assad Guardia, le Juge Fédéral a donc condamné Ribeiro et à défini la version de l’agent du joueur comme étant complètement privée de tout fondement. Ce qui veut dire qu’il n’y a pas de preuve dans ce qu’avance la Défense. Selon cette dernière, l’argent litigieux que Ribeiro détournait servait à rembourser un prêt que l’accusé aurait fait en qualité de personne physique, à une société dont il est également partenaire. Répercussion sur Gabriel Comme le souligne le Corriere Dello Sport, cette décision de justice aura des répercussions à l’Inter, vu que Ribeiro, même s’il peut toujours disposer de liberté, en attente des résultats de son appel, ne peut quitter le Brésil. Ribeiro devra donc envoyer l’un de ses collaborateurs afin de définir l’avenir de Gabriel avec la Direction Interiste et voir où évoluera le talentueux chauffeur de banc brésilien. Pour Gabriel, il s’agit d’un nouveau coup dur car il a été exclu du noyau, suite à la polémique qui a découlé de son départ volontaire en plein match du banc de l’Inter, à l’Olimpico quand Vecchi avait pris la décision de ne pas l’aligner. Gabriel s’est pris une amende très salée de la part de notre Direction. L’Inter se montre très déçue du joueur, qui, payé 29,5M€ n’a joué entre Serie A et Coupe d’Italie que 10 matchs, soit 182 minutes sur le terrain et a inscrit un but, qui plus est des plus faciles….. Faut pas pousser Mémé On connait tous l’Inter et sa façon de voir les jeunes pousses, mais est-ce que cette fois-ci et avec quatre entraineurs différents, le problème ne viendrait-il pas du manque d’investissement, à l’entrainement, du joueur … ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Milan – Les deux nerazzurri, qui ont quitté le banc de touche en plein match, lors du déplacement de l’Inter à la Lazio, sont entrain de payer le prix fort: Les deux joueurs se sont entrainés à part depuis trois jours et l’Inter songe sérieusement à ne pas les convoquer pour le dernier match de la saison, qui se tiendra ce dimanche à l’Udinese. Le Club a décider de punir les joueurs et d’envoyer un message fort à tout le vestiaire, qui a été tout, sauf brillant ces derniers mois. Le brésilien et le portugais ont couté à l’Inter 75M€ et cette saison à l’Inter, ils ont été plus que ridicule chez les Nerazzurri: Gabriel Beaucoup se demande encore comment l’Inter a pu dépenser 30M€ pour un joueur qu’elle n’a pratiquement pas utilisé et qui n’a marqué qu’un seul et unique but en Serie A. Le "Premier Choix" de l’Inter, l’année passée, se nommait Gabriel Jesus qui est parti à Manchester City. Le Suning, lui, ne voulait pas revenir les mains vide du Brésil et malgré les conseils d’Ausilio de ne pas prendre le joueur, notre propriétaire a voulu "frapper un grand coup" et Pirelli a fait part de son attachement à Gabriel. Mais à la lumière de cette saison, tout le monde est déçu de Gabriel. Pour l’heure, il est impossible de songer à le vendre en faisant une moins-value, l’unique option dont disposera Gabriel, lors de ce Mercato Estival, sera celle d'un prêt pour un club européen où l’idole des enfants pourra acquérir de l’expérience. Joao Mario Le portugais est arrivé à l’Inter auréolé de son titre de Champion d’Europe des Nations. L’Inter aura dû débourser 45M€ pour se l’offrir et il a été accueilli avec la manière. L’ancien du Sporting va rester à l’Inter pour la saison a venir et il devra prouver à tous qu’il est capable d’apporter sa contribution à l’équipe. Souvent utilisé en trequartista, il a souvent été mis en concurrence avec Banega. De fait pour Joao, lorsque ce dernier chaussera ses crampons, se devra de se battre et de prouver qu'il mérite d'avoir sa place au milieu du terrain. Spalletti aura la tâche de dynamiser un joueur qui vu son âge, sa technique et sa force physique, dispose de qualité énormes qui ne demandent qu’à être exploitées. Et oui, c'est fini le Club Med! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Milan - Marco Tronchetti Provera s’est livré à Premium Sport sur le Futur de l’Inter SPALLETTI "C’est un très grand entraineur, je suis d’accord avec Moratti. Nous sommes tous des passionnés du football et nous aimons le bon jeu. Il vient d’y avoir sept années de disettes, j’espère que ce cycle est terminé." L'ÉQUIPE "Il n’y a pas d’équipe, le plus négatif, c’est qu’il ne s’est même pas créé un esprit de groupe, le moral a également une grande partie de ce qu’il s’est passé. Il n’y a pas eu de création d’un bon état d'esprit." JOUEURS REVES "Il y en a tellement, mais je ne dis rien. Je ne nomme personne car ce n’est pas moi qui m’occupe de la campagne de recrutement. Je me souhaite de voir l’Inter avec un Champion qui pourra vendre du rêve. GABRIEL “C’est comme une bobine de film vide. Il semblait si beau de l’intérieur et une fois sur le terrain, rien. . Si je m’en tiens aux films que j’avais vu sur lui, il avait marqué quelques buts sympa." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Rome – Gabriel n’a absolument pas supporté le fait de voir Ever Banega monter en fin de match. En effet, Stefano Vecchi a préféré aligner Ever en lieu et place de Medel. Une décision qui a créé un malaise, car le brésilien a immédiatement quitté le banc de touche pour se rendre dans les vestiaires Interrogé à ce sujet Vecchi s’est exprimé sur ses choix : "J’ai décidé de mettre en première pointe Pinamonti, car j’avais un meilleur ressenti sur lui par rapport à Gabriel, c’était un choix technique que j’ai pris. A présent, il faudra voir comment va réagir le club suite à cette situation." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Milan – Piero Ausilio s’est livré à Premium Sport, peu de temps avant le match opposant la Lazio à l’Inter. Ce dernier a dû se justifier sur sa sortie polémique de ces derniers jours. Mes déclarations ? "Oui, j’en ai dit tellement. En réalité, cela s’est passé dans un contexte particulier et elles ont été reprises de leurs contextes. J’étais avec des étudiants et je tenais à leurs expliquer les choses de la façon la plus détaillée possible.. Ce n’est pas correcte que ce qu’il s’est dit soit paru dans la presse, mais j’ai été clair avec le club et pour moi, c’est déjà de l’histoire ancienne, nous devons à présent penser à la saison prochaine. Les commentaires sont plus venus des journalistes qui ont pris peu de temps à analyser mes déclarations." "Tout a été éclairci en une dizaine de minute, nous pensons au futur de l’Inter, sur le match de ce soir, car cela nous permettra d’évaluer beaucoup de choses." Le nouvel entraineur ? "J’ai fait référence à sept équipes, mais seules quatre ont été rapportées. Les caractéristiques de notre nouvel entraineur sont bien définies : Il doit connaitre le Calcio Nos joueurs Ce qu’il faut pour améliorer l’Inter Nous avons des idées en tête et nous chercherons à les développer afin de faire le meilleur choix possible." Le tweet di Gabigol? "Je suis très attentif à tout cela. Dans le passé, des joueurs ont été sanctionné, mais dans ce cas-ci, il faut lui laisser le temps de s’adapter à son nouvel environnement." "Tout le monde se doit être plus sérieux, nous devrons faire une analyse de la saison et nous renforcer pour être plus performant pour l’année prochaine. Il y aura aussi une confrontation entre nous tous." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Rome – Stefano Vecchi s’est livré en conférence d’après-match suite à la victoire de l’Inter, sur le terrain de la Lazio "Nous sommes parvenu à inverser cette tendance, c’était important, c’est une partie qui représentait tellement de chose dont notre orgueil. L’équipe s’est dit qu’elle ne pouvait pas faire pire et qu’elle ne voulait plus revivre cela." Allez-vous être prolongé ? "Oui, avec la Primavera, c’est plus spécifique. Nous devons en parler, le club m’estime, apprécie le travail que je fais et je suis à sa disposition. Nous en avions déjà parlé auparavant, je suis content et j’espère à arriver à cette prolongation." L’équipe doit-elle être reconstruite ? Y a-t ’il des éléments intransférables ? "Cette saison peut permettre de faire beaucoup d’évaluation, c’est une équipe qui était très proche de la Zone Champion’s League et qui a été porté disparue durant deux mois en championnat. Il faut faire les évaluations avec lucidité en prenant en considérations les problèmes, même les plus minimes, car cela peut déboucher à des problèmes bien plus importants." "J’ai apprécié l’attachement au maillot d’Andreolli et de Santon, qui n’ont pas beaucoup joué. Nagatomo lui s’est mis à disposition de Perisic. L’équipe, avec Brozovic et Candreva a montré qu’elle pouvait avoir des ressources importantes. Celui qui allait sur le terrain savait, aujourd’hui, qu’il était mis en examen pour faire partie des bases de la futur nouvelle Inter." Gabriel ? "J’ai déjà dit qu’il aurait pu trouver plus de place dans une partie en cours. Cette partie s’est déroulée d’une façon bien particulière, j’ai dû faire un changement rapidement derrière. Comme pointe centrale, j’avais Eder et en alternative, je voyais mieux Pinamonti. Ensuite Medel m’a demandé à être remplacé, je me devais d’insérer un autre milieu. Pour Gabriel, il n’y avait plus de possibilité, c’est un choix technique." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×