Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'icardi'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Actualités de l'Inter
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Calendrier des matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris - Parigi Nerazzurra
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris - Parigi Nerazzurra
  • Photos de Inter Club Paris - Parigi Nerazzurra

Calendriers

  • Amicaux
  • Série A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Évènements de Inter Club Paris - Parigi Nerazzurra

37 résultats trouvés

  1. Homme fort de l’Inter Milan, Mauro Icardi a plusieurs objectifs cette saison, comme disputer le Mondial 2018 et / ou rejoindre un autre grand club européen… Mauro Icardi a tout d’un crack, du haut de ses 24 ans. L’Argentin, terreur des défenses en Série A, s’est notamment distingué lors du derby du Milan il y a quelques mois en retirant son maillot devant la tribune, histoire d’écrire un peu plus son histoire. Buteur à déjà 16 reprises en 15 apparitions, l’attaquant passé par le centre de formation du Barça et de la Sampdoria de Gênes s’amuse des adversaires semaine après semaine. De quoi valoir l’intérêt des plus grands clubs européens, comme l’explique Wanda Nara, la femme et agent du principal intéressé. « Mauro est un joueur important et le Real Madrid, comme Chelsea et le Bayern Munich sont des clubs qui le suivent depuis longtemps » a-t-elle expliqué, lors d’un entretien accordé au Corriere dello Sport. « Le Real ? Je préfère ne rien vous dire. Les dirigeants de l’Inter sont au courant que Mauro a refusé des grosses équipes pour rester ici. Les équipes intéressées à lui sont nombreuses, plus nombreuses que l’on peut le dire ». Disposant d’une clause de 110 millions d’euros, valable seulement pour les clubs étrangers, cette dernière riposte qu’il « vaut plus que ça ! Il vaut minimum 200 millions d'euros. La clause ne doit faire peur à personne, le joueur aura toujours le dernier mot concernant son futur ». Des intérêts qui ne laissent, normalement, pas de marbre. Et pourtant… « Je ne réponds pas, je fais ce que je dois faire sur le terrain et il y a d’autres personnes qui sont en charge de ces questions. Je ne parle pas de ces choses, vous savez ce que je pense, nous sommes en novembre et vous parlez déjà du marché des transferts, le club est en charge de ces choses » confiait-il après un match. Forcément, les projets sont nombreux pour le Nerrazzuri qui a forcément la Coupe du Monde dans le viseur. Étincelant avec l’Inter, il devrait, sans problème, rejoindre le groupe de Jorge Sampaoli sauf cataclysme. Maintenant, au niveau individuel aussi, Icardi pourrait avoir de grandes ambitions. Avec déjà 16 buts en championnat, le gamin de Rosario peut viser, à long terme, le titre de soulier d’or. Même si cette récompense sera difficile à glaner puisque l’Inter ne dispute aucune compétition internationale. Sports Bwin a fait une longue enquête sur les derniers vainqueurs de ce prestigieux trophée, qui récompense le meilleur buteur du monde. Ainsi, l’Argentin, qui a déjà entamé un rythme d’enfer en terme de réalisations, ne devra pas flancher dans les deux dernière semaines du championnat puisque cela pourrait permettre à l’Interiste de récupérer le trophée. L’an passé, Hary Kane avait brillé lors des deux dernières rencontres, en inscrivant 7 buts. Un coup de pouce important dans cette fin de saison, et qui pourrait mettre en confiance n’importe quel buteur avant de voyager en Russie et d’honorer les couleurs de son pays…
  2. Milan – L’épouse et agent de notre Capitaine s’est livré sur son serial buteur de mari au Corriere Dello Sport : Machine à buts A l’Inter, Mauro Icardi représente le symbole de cette saison positive de l’Inter. Ce dimanche, face au Chievo, Maurito cherchera à se montrer à nouveau décisif, afin d’offrir trois nouveaux précieux points à son club... "Oui, je m’attendait à un tel départ de Mauro. Car je crois en lui et je sais de quoi il est capable. Avec cet entraineur et dans ce groupe, il se sent bien. Avec de telles conditions, il peut toujours parvenir à te surprendre et réaliser des choses hors du commun. Il est survolté et je ne sais pas combien de buts il pourra inscrire d’ici le mois de mai, mais chaque fois qu’il marque, j’en suis heureuse. Il ne quitte jamais le Meazza, même s’il est fiévreux. Si nous jouons à l’extérieur, nous prenons les écharpes et mettons la capuche sur la tête, comme on l’a fait à Vérone." Icardi est à un but des meilleurs goleadors de l’Inter... "C’est beau, Mauro est une personne qui mérite tout ce qui lui arrive. La chance qu’il dispose d’une mentalité juste, une mentalité avec un esprit de sacrifice. Quand il rentre après un match, il analyse sa prestation et étudie ses erreurs. Il travaille fort sur lui-même et il regarde le match dans son intégralité et regarde ce qu’il peut faire de mieux. Et il n’est jamais content, même s’il fait un doublé, il est sûr, au fond de lui, qu’il était capable d’en inscrire un autre." Mercato Le Real, Chelsea et le Bayern su Icardi ? "Mauro est un joueur très important, c’est normal que ces clubs le suivent depuis quelques temps. On parle tout simplement d’un des meilleurs n°9 du monde. C’est tout à fait logique que les grands clubs s’intéressent à lui et prennent en considération sa valeur. Mauro doit se faire plaisir à lui et à l’Inter." L’appel Du Real ? "Je préfère ne pas parler de ceux qui me contactent. Mauro pense à l’Inter et il est heureux de rester ici. L’Inter sait que Mauro a déjà refusé plusieurs équipes que d’autres joueurs n’auraient certainement pas refusés, il a son cœur coloré en Nerazzurri. Mais c’est aussi un fait qu’il y a des formations qui s’intéresse beaucoup à lui. Bien plus que celles qui filtrent dans la presse." Son futur ? "C’est difficile d’en parler car dans le football, on ne sait jamais ce qu’il peut se passer. Mauro a un contrat, il veut gagner avec l’Inter et il est très fier de comment il vit avec le club. Cependant son futur est incertain, car la personne qui a son mot à dire, c’est le Club et il peut toujours y avoir une offre qui serait impossible à refuser." Wanda, l’atout de l’Inter pour contrer le Real Madrid Selon Marca, même si le Real de Madrid aime notre Capitaine, il y a un détail qui hante la Maison Blanche, elle est blonde, très médiatique et s’appelle Wanda Nara….En plus d’être l’épouse de Mauro, elle est aussi son agent. Et c’est bien le principal souci pour l’équipe madrilène. Dans le passé, Daniele Massaro avait prévenu que le Real était intéressé et qu’il y avait l’aspect économique à prendre en considération. Mais la Maison Blanche avait "juste" oublié l'existance d'une crinière blonde... Wanda représente une menace à Madrid de par son prestige, sa présence constante dans les réseaux et ses déclarations sans préjugés devant les caméras et enregistreurs, Wanda est réellement une femme spéciale. Et pour compliquer la tâche Madrilène, c’est elle qui s’occupe de tout lorsqu’il s’agit des contrats de son Mari. Dernièrement, elle était présente lors de la prolongation de la fameuse insertion de la clause libératoire à 110M€. Mauro est d’ailleurs lié à l’Inter à l’Inter jusqu’en 2021. Pour la Casa Blanca, le meilleur scénario serait de recruter Icardi, tout en ayant pas cette personnalité polémique que représente Wanda. De plus, elle et son mari, sont amoureux de la vie à Milan où les enfants de la famille grandissent et où Mauro est adulé. De son côté Wanda est adulé en Chine, ce qui plait énormément au Suning! Comme quoi, même si on s’appelle le Real de Madrid, on ne peut pas tout s’offrir et surtout pas évincer l’épouse de Maurito ! Nouveau contrat en vue La prolongation ? "C’est un discours qui doit se faire avec le club. La Direction actuelle doit analyser si le contrat est correct et sinon, voir comment le modifier. Mauro est un joueur de l’Inter, il en est le Capitaine et il a toujours montré à quel point il tient à son maillot : Si le club souhaite modifier son contrat, c’est son choix." La clause libératoire ? "Il ne vaut plus 110M€, il explose chaque année les records et, dernièrement, les prix ont explosé sur le Mercato, il suffit juste de comparé ce Mercato à celui du mois d’août 2016. Chez Mauro, plus les années passent, plus il devient bon. Il va réaliser des choses que personne d’autres avant lui n'est parvenu à réaliser, Mauro connait ses limites." "Pour moi, il vaut au minimum 200M€. Cette clause, c’est une demande de ma part, car il était juste de juger la valeur du joueur en fonction de son niveau et de sa qualité, le tout en le considérant comme un Top Player. Cette clause ne doit faire peur à personne, car la décision finale en revient au joueur, même si un club dispose des fonds nécessaires." "Mauro est extrêmement heureux à l’Inter, il pense au groupe et il est fier de son entraineur et de ses équipiers. Il se préoccupe de ce qu’il se passe au vestiaire, il accueille les nouveaux et y apporte son vécu personnel, Par exemple, il a déjà donné des conseils à ses équipiers afin qu’ils puissent trouver une belle maison et une belle école pour leurs enfants." Ausilio vous considère comme une redoutable agente... "Il a raison, je suis terrible. La première fois que je l’ai appelé pour lui dire que j’étais devenu la représentante de Mauro, il a immédiatement compris qu’il n’aurait pas la vie facile. Mais les idées changent avec le temps. Il y a deux étés, j’avais perçu que Mauro était demandé sur le Mercato, et j’ai commencé à faire mon travail. Mes déclarations ont été dictées par le fait que nous, les Argentins ne sommes pas des diplomates, mais des gens sincères. J’ai voulu et je veux le meilleur pour mon mari. Parfois je ne savais même pas qui j’allais rencontrer, mais je voulais tout faire afin qu’il puisse rester serein." Un intérêt de la Juve ? "Comment dire….Elle rigole." De Laurentiis ? "C’est une personne très charismatique. J’ai toujours eu de bons rapports avec lui et avec toutes les personnes du monde du Calcio en général. Je n’ai dû faire face à des préjugés, contre moi parce que je suis habituée à gérer mes contrats seuls, même si j’ai des professionnels qui m’aident." Son Film ? "Comment dire…..c’était une belle opportunité, mais à l’époque j’étais enceinte." Luciano Spalletti "Je l’aime énormément: Il sait mettre ses joueurs au bon endroit et il a une très grande personnalité. Je l’écoute parler, il te caricature et il souhaite que tu sois attentif et que tu l’écoutes jusqu’au bout." Le Scudetto ? "Je n’ai pas envie d’en parler. L’équipe tourne à la perfection et j’espère que cela continuera ainsi." Le Brassard de Capitaine ? "C’est un honneur, mais même s’il n’avait pas eu le brassard, Mauro aurait joué avec l’amour du maillot car il est interiste depuis son enfance. L’Inter, avec lui, aura toujours un tifoso de plus." L’Argentine "Je suis très fier qu’il soit de nouveau convoqué. Je suis argentine et j’aime que les choses soient justes. Mauro devait déjà être international depuis plus longtemps, mais le plus important, c’est qu’il fait partie du groupe. Nous avons la chance d’avoir les meilleurs joueurs du monde, il y a Messi, Mauro, et 9 autres internationaux, j’ai toujours cru en Mauro." Le véto de Messi ? "Je ne sais pas si c’est vrai. Mauro et Leo s’entendent bien et Mauro est fier de l’avoir comme équipier sur le terrain, il est exactement le même joueur que celui qui se trouve dans le vestiaire à l’Inter, il aimerait être comme Zanetti. Je suis prête à partir en Russie, je veux être proche de lui. Dommage que l’Italie soit absente." Si nous aurons un autre enfant en cas de victoire finale en Coupe du Monde ? "Non non, avec les enfants c’est tout. Au maximum, je veux bien accepter un chien (elle rigole). Cela lui ferait tellement plaisir." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Milan – Le rendement phénoménal de Mauro Icardi de cette saison attise les convoitises : Notre Capitaine a inscrit 15 buts en 14 matchs, dans un championnat réputé très difficile pour les attaquants. Face à Cagliari, notre jeune navire de guerre de 24 ans a inscrit un doublé. Il culmine à 93 buts en Nerazzurro et a en ligne de mire Mario Corso, qui avec 94 buts, est le dixième meilleur buteur de tous les temps à l’Inter. Clause libératoire Cette fameuse clause risque de poser un sérieux problème, déjà en janvier, car si en Italie, seule la Juve pouvait prétendre à une telle folie, d’où la spécification : Solo Valido Per l’Estero. Cette somme apparait comme dérisoire pour les plus grands clubs européens. Parmi eux, trois clubs vont déposer cette somme sur la table pour discuter directement avec Wanda Nara et Maurito. Il s’agit du Bayern de Munich, du Real Madrid et du Paris-Saint-Germain. Interista Per Sempre Cet intérêt pousse l’Inter à réagir, surtout que cette année, Maurito a retrouvé le chemin de l’Albiceleste et disputera le Mondial. Vu son état de forme, il pourrait être l’une des révélations du tournoi. Le Real a l’intention d’attaquer le premier pour devancer le Bayern et Paris qui seraient en train de songer à se séparer de Robert Lewandowski et Edinson Cavani. L’Inter ne veut pas laisser partir Maurito et elle est prête à blinder son Capitaine. Un rendez-vous, relatif à une prolongation du contrat avec une attention particulière à la clause Libératoire, est déjà à l’agenda. Ce dernier aura lieu, au plus tard à la mi-janvier. Sabatini et Ausilio n’ont aucun problème à reconnaître la progression fulgurante de Maurito. Pour les deux parties, les rapports sont tellement bons qu’il s’agirait d’une simple formalité. Selon la Gazzetta Dello Sport, Icardi sera prolongé jusqu’en 2023 et touchera 7M€ par saison, avec un bonus en cas de qualification pour la prochaine Champion’s League. Concernant la clause libératoire, rien n’a filtré sur cette dernière. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Milan – Les célèbres stars du catch Shelton Benjamin et Chad Gable, de l’écurie Smackdown, ont tenu à remercier l’Inter et plus particulièrement Mauro Icardi avec une vidéo. Cliché de la vidéo Comme vous le constaterez, l’Inter est également appréciée outre-manche : Les deux superstars, sur Twitter, portent fièrement nos couleurs et ont souhait, lors de la diffusion de cette vidéo, un bon rétablissement à Maurito, blessé et non convoqué avec l’Argentine et un Forza Inter: “Grazie @MauroIcardi per il tuo messaggio, @WWEGable & @ Sheltyb803 e l’intero gruppo di #SmackDown ti augura un rapido recupero! #FCIM @Inter #ForzaInter” ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Milan - Après une autre performance décisive contre Cagliari la nuit dernière à la Sardegna Arena, le Capitaine Nerazzurro, Mauro Icardi, s'est confié à l'InterTV, revenant notamment sur le succès de l'équipe. Travail d'équipe "Mes buts ne sont que le fruit du travail réalisé par mes coéquipiers. Aujourd'hui le match fut difficile comme vous pouvez le voir au cours de la première période. Ensuite, j'ai marqué deux buts mais j'aurais dû marquer trois buts sur l'action où Matias (Vecino) me donne la balle. J'étais un peu fatigué au moment d'attaquer la balle, mais à la fin nous avons récolté la victoire et les trois points qui sont tout ce qui compte." Serez-vous capable d'atteindre 100 buts avec le maillot de l'Inter avant le Nouvel An? "J'en suis à 94 maintenant, non? Il en manque 6, voyons si je peux atteindre cet objectif avant Noël." La victoire d'un groupe "Un autre test vient d'être passé, nous voulons continuer à faire de notre mieux. Nous n'avons pas bien joué mais c'est le résultat qui est le plus important. Nous devons travailler toutes les choses qui n'ont pas fonctionné ce soir mais, nous sommes heureux d'être en tête du classement. Cela fait deux ou trois ans que nous travaillons très dur pour construire une bonne identité de jeu. Cette année nous ne disputons pas de Coupe Européenne et cela nous permet de bien travailler pendant toute la semaine. Nous sommes en train de construire une bonne base que nous pouvons améliorer. Je me sens détendu, chaque fois que je marque des buts, c'est le résultat du travail de l'équipe pendant la semaine. Si j'étais seul, je n'en marquerais pas autant." Clause libératoire? L'ex-attaquant de la Sampdoria et de Barcelone a ensuite été interrogé au sujet de la clause de libératoire figurant dans son contrat: "Je ne parle pas de ces choses. Nous sommes en novembre, il reste beaucoup de matchs à jouer, donc il est trop tôt pour parler de ce genre de sujet." En conclusion, Icardi a été interrogé sur la rumeur concernant l'intérêt du Real Madrid pour lequel il a répondu: "Je ne répondrai pas, je fais ce que j'ai à faire sur le terrain. Il y a déjà beaucoup de gens qui aiment parler de ces choses-là." ®Rheyou Diamweli et corrigé par Kroutch - internazionale.fr
  6. Milan - Voici les déclarations d'Icardi à Inter TV après son doublé contre l'Atalanta Bergame ce dimanche. "Je me devais d'être prêt une nouvelle fois. Le second but est plus agréable, le premier j'étais seul. J'ai vu D'Ambrosio centrer et je suis allé le chercher. Mon occasion du début de match je devais la mettre au fond, j'ai un peu de regrets. Le ballon est allé trop loin je n'ai pas réussi à faire ce que je voulais." Il y avait pénalty selon vous ? "Pour moi oui. Le défenseur m'enserre et me bouge, je ne pouvais rien faire d'autre. Les arbitres ont regardé et c'est passé. C'est comme ça il a gagné sur cette fois là. Le plus important c'est que l'équipe gagne, pour le reste vous pouvez m'appeler quand vous voulez (lâche-t-il avec un sourire malicieux en direction des tifosi de passage)." Prêt pour la Juventus ? "Bien sûr. Ça se joue le 9 ou le 10 ? Parce que le 10 c'est l'anniversaire de Wanda et je lui ai dit que je n'étais pas là..." Quelle est votre relation avec Spalletti ? "Il contribue tellement à ma progression, à celle de toute l'équipe. Nous devons continuer comme ça. Lui et son staff sont importants pour nous. L'objectif c'est la Champions League, on le répète mais c'est ce que nous voulons. Pour ça il faut gagner, encore et encore." Si Neymar est à 200M, vous êtes à combien ? "Je ne pense pas à tout ça, je suis bien ici." Vous êtes capitaine depuis plusieurs saisons maintenant, vous allez devenir une bandiera comme Zanetti. "Je l'espère de tout cœur, je le souhaite. Merci aux tifosi qui sont toujours aussi nombreux à venir au stade. Nous avons une moyenne très élevée c'est excellent pour nous. On gagne ensemble." ®gladis32 – internazionale.fr
  7. Milan – Une nouvelle polémique provient de l’Argentine et elle concerne précisément la blessure de Mauro Icardi. Cette dernière a empêché notre capitaine de répondre à sa convocation internationale. Rappel des faits "Lors du match face au Torino, l’attaquant Nerazzurro a pris des coups en première mi-temps, à la fin il est ressorti des examens médicaux qu’il ne souffre que d’une simple contusion avec une inflammation, il n’y a pas de lésion, mais il devra respecter un programme précis de physiothérapie." Durant ces dernières heures, sur Twitter, Wanda Nara, épouse et agent du joueur a déclaré que Mauro n’avait donc rien de grave. Réaction de Sampaoli "Le staff médical de l'Inter a parlé d'un genou enflammé, cela ne fait aucun doute: Les joueurs savent que cela peut se produire lorsque tu joues, et je comprends que s'il n'est pas venu, c'est parce qu'il n'était pas en condition. Mais il est également vrai que ces matchs amicaux sont importants. Si j'aurais voulu qu'il vienne ? S'il n'est pas venu, je dois comprendre qu’il n’était pas en condition. J’insiste, je fais confiance au personnel médical de l’Inter." La lionne d’Icardi ne sait pas laisser démonter "Mais est-ce que j'ai discuté avec toi ? Est-ce que tu connais le type de traitement qu’il doit suivre et ce qu’il y a de mieux pour lui ? Ou as-tu appelé l’Inter, avec qui as-tu parlé ?" Pour l’heure, il n’y a pas encore eu de réponse, mais ce qui est sûr, c’est que l’on ne touche pas à son homme. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Maurito Icardi a connu un après-midi frustrant à San Siro, où il n'a pas pu trouver le chemin des filets, malgré de nombreuses occasions. Sa déception a été aggravée par une blessure qu'il a subie en fin de match. La confirmation vient du site officiel de l'Equipe Nationale d'Argentine, qui a annoncé que l'attaquant de l'Inter Mauro Icardi sera indisponible pour son prochain match en raison d'une inflammation du tendon du genou de l'ancien attaquant de la Sampdoria. Cette blessure l'exclura du prochain match amical contre la Russie. L'attaquant Nerazzurri a souffert de ce problème pendant et après le match contre Torino. Spalletti a parlé dans les interviews d'après-match de nombreux coups et plaquages reçus par le capitaine de l'Inter dans le match qui semblent avoir causé cette blessure. Dans la Primavera, Andrea Pinamonti et Facundo Colidio ne rejoindront pas non plus leurs équipes nationales respectives en raison de problèmes physiques. Au cours des prochains jours, les trois joueurs seront évalués afin de déterminer quand ils reviendront à l'action. Rédigé par Rheyou Diamweli
  9. Milan – Mauro Icardi s’est livré à cœur ouvert à Fabrizio Biasin pour le magazine “Undici”. Internazionale.fr vous propose l’intégralité de l’article paru dans ce dernier. Être Capitaine de l’Inter "Pour moi, ce n’est pas un problème, j’ai la personnalité pour le faire en toute sérénité. Je suis ici depuis 5ans, même si on ne le dirait pas. Marquer des buts est pour moi le plus important, sinon je rentre à la maison en faisant la gueule, Wanda le sait…. Etre le Capitaine de l’Inter est pour moi…comment dire…une mission. Et je suis honoré de tout cela. Et par-dessous, je suis le Capitaine de l’Inter, mais je suis aussi un Interiste." Blonde platine "J’ai choisi de le faire, comment m’expliquer, à cause d'un pari avec Susana Jimenez qui est une star blonde argentine. Nous avions fait un pari ensemble, pour son spectacle. Ensuite, le temps du shooting photo est arrivé et je pensais arriver, les cheveux rasés, à ma convocation internationale. Je ne voulais absolument pas me faire voir ainsi." Jouer pour l’équipe "Tu fais référence à ma façon de jouer, n’est-ce pas ? Bah, si cela peut faire du bien à l’équipe et à l’Inter, je change volontiers ma façon de jouer. L’autre jour, j’ai sauvé un but sur la ligne après avoir parcouru une distance de 60 mètres (Ndr Inter-Genoa). J’étais fier de moi, c’était comme si j’avais marqué. Si ce genre de chose peut faire du bien à l’équipe, j’en suis heureux." Mauro l’Interiste… "Je l’ai déjà dit depuis longtemps. Je suis Interiste depuis tout petit. Quand je jouais à la Playstation et je prenais toujours l’Inter pour y jouer et affronter mes amis. J’ai aimé l’Inter car il y avait, en attaque, Adriano et il me plaisait tellement. Depuis ma plus tendre enfance et encore maintenant, je suis Interiste." Le Mercato et les rumeurs sur le Napoli en 2016 "Ce sont des choses qui ont été discutées entre mon agent et le club. L’année passée, c’était un peu le bordel, à cause de ces rumeurs sur le mercato, mais j’ai toujours été serein. J’ai toujours dit que je donnerai tout à l’Inter. Lorsque j’étais en stage, avec l’Argentine, je me souviens d’avoir longtemps parlé avec Mancini et je lui faisais part de ma sérénité." La relation avec la Curva Nord "Nous avons eu un discours clair l’année passée, il n’y a rien à rajouter. Je veux à San Siro, des gens qui nous veulent du bien, qui veulent le bien de l’équipe et de ses tifosi. Ma déclaration a foutu le bordel pour l’équipe et certaines choses m’ont fait me sentir très mal. Je fais un trait sur cela à présent. Les gens sont incroyables à chaque fois que nous jouons à la maison ou à l’extérieur, tu vois qui nous supporte vraiment ! Et nous sommes chanceux. Nous les remercions toujours à chaque match, et nous voulons tout donner sur le terrain pour remercier ces personnes qui viennent, comment dire, nous soutenir. Ils sont là quand tout va bien et quand tout va mal, je les remercie tous." L’erreur à ne plus refaire "Cela fait 5 ans que je suis ici et je pense que la seule chose que je peux regretter, c’est le livre. C’était quelque chose de malsain pour tout le monde. Je tiens tellement à l’Inter, vous le savez tous. C’était quelque chose de vraiment très moche pour tout le monde." Avec qui je voudrais jouer... "Je pense à jouer avec les meilleurs, ceux qui sont ici à l’Inter et c’était mon rêve de jouer pour le club. Je peux citer objectivement Messi, mais lui est lié à Barcelone et c’est un rêve qui ne deviendra jamais possible.." La clause de 110M€.... "C’est que je vaux peu ? Depuis ce qu’il s’est produit lors du dernier mercato, j’ai prouvé ma valeur et c’est la raison pour laquelle nous allons discuter avec le club pour savoir ce que l’on en pense tous: Ce dont moi j’ai envie, ce dont le club a envie, je suis très serein." Wanda Nara "Elle dépose les enfants à l’école, lors de chaque anniversaire, on la voit partout. Je cherche de mon côté, à faire de mon mieux dans ma profession et si je peux parvenir à l’aider, je suis totalement là pour elle. Entre nous deux, c’est elle qui fait le plus." Si les rumeurs sur le mercato me fatiguent ? "Non non, nous sommes habitués à cela et à ce qui se dit aussi de nous en Argentine. Les gens parlent d’elle car elle est mignonne, mais je sais qu’elle genre de personne elle est vraiment. Je cherche toujours à faire de mon mieux pour moi et pour notre famille." S’il y a eu l’amour au premier regard ? "Non, car avant j’étais à Gênes et nous avons appris à faire connaissance durant une année entière…Nous étions amis et ensuite……ce sont des choses qui peuvent se comprendre…" Milan "Nous nous y sentons très bien tous les deux, cela fait 5 ans que nous avons pris nos marques, les enfants ont beaucoup d’amis et c'est facile pour moi de venir ici à Appiano. Pourquoi ne parviendrais-je pas à y vivre ? C’est le prix à payer lors que tu deviens un très grand joueur." Icardi et l’Italie "J’aurais pu avoir cette possibilité. J’étais appelé par l’Under et j’ai eu un litige avec la Samp car je ne voulais pas y aller, je voulais représenter l’Argentine. Mon agent a été contacté et il a dit non. Même l’Espagne a tenté sa chance en contactant mon père, mais mon choix a toujours été l’argentine. C’était un choix difficile, mais j’ai atteint mon objectif." Le joueur préféré à l’Inter.... "Mmm beh, dans le club, l’attaquant numéro 1 au monde est passé : il Fenomeno. Il a fait l’histoire de ce sport." Zanetti ? "Je le vois dans le vestiaire et aussi à l’extérieur. Nous sommes souvent ensemble et c’est un fait que si nous nous y mettons, nous parlons de football, de tant d’autres choses, c’est quelqu’un qui parle beaucoup. Zanetti, pour moi, est comme un ami." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Milan – Interviewé par Rivista Unidici, le Capitaine de l’Inter s’est livré au cours d’une longue interview : Début de saison "Non, il ne s’agit pas de chance. Nous avons très bien travaillé durant le stage estival, cela change tout. Notre entraîneur, lui, est très attentif. Nous avons tous en tête l’objectif que tous veulent voir atteint : Du Président du club, jusqu’à la dernière personne qui travaille ici, nous le savons tous : Nous devons retrouver la Champion’s League. Je ne pense pas au Scudetto, j’ai dans ma tête l’idée unique de faire du bon travail." Capitanat "Etre le Capitaine de l’Inter, pour moi, n’est pas difficile, j’ai la personnalité pour le faire sereinement. Etre le Capitaine de l’Inter est ma mission. Et je suis très fier d’avoir ce capitanat." Arrivée à l’Inter "Celui qui m’a le plus voulu, c’était Massimo Moratti. Il m’a recruté de la Samp, lorsque je n’avais que 19 ans, et c’est celui qui a le plus voulu m’avoir. Ensuite il y a aussi Piero (Ausilio), qui a parlé avec mon père, qui était mon agent à l’époque. Ce sont eux qui se sont occupé de mon recrutement." La Saison écoulée "L’an passé, en mars et après la trêve internationale, nous nous sommes tous "un peu perdu". C’était une période où j’étais agacé et où je rentrais de mauvais poil à la maison." Futur "Je le vois ici. J’espère faire une longue route avec l’Inter, j’ai envie de gagner quelque chose avec ce maillot. A 40ans, je sais que je ne serai plus dans le monde du Calcio, je ne suis pas comme Totti. Je ne serais pas non plus entraîneur ou dirigeant, ce ne sont pas des rôles qui me plaisent. Je crois que je serai papa à plein temps, à la maison, avec ma famille." Barcelone "Nous avons connu un litige, c’est pourquoi j’ai pris la décision de venir en Italie, car j’étais convaincu que j’étais capable de faire mieux qu’en Espagne. Dans le Barcelone de cette époque, rien n’était facile. Ici, on m’a donné immédiatement la possibilité de jouer au plus haut niveau et c’était mon objectif." Wanda Nara "C’est elle qui fait tout, je ne fais rien. Elle dépose les enfants à l’école, aux anniversaires, elle fait tout à la maison, elle court partout. Je cherche toujours le meilleur pour moi et pour notre famille." L’Argentine "J’ai eu une possibilité, on m’avait appelé pour l’Under et j’ai eu un litige avec la Samp car je n’avais pas envie de jouer pour le club, je voulais jouer pour l’Argentine. Même l’équipe d’Espagne a tenté sa chance, elle a appelé mon père, mais mon choix a toujours été de représenter l’Argentine. Je l’ai choisi, c’était un choix dur, mais j’ai atteint mon objectif." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Milan – Notre capitaine, auteur d’un doublé, s’est livré à Inter Tv : "Aujourd’hui, je suis assez mécontent, c’était un match où nous avons tous fait de belles choses et nous avons pris le risque de repartir avec le point du match nul. Car c’est ce qu’il s’est passé. Nous devons nous améliorer sur ce type de situation, on ne peut pas prendre la fatigue pour excuse, même si nous avons joué il y a trois jours. A la fin du match, nous avons souffert, mais nous avons réalisé une excellente première période." Les occasions ? "J’ai dû, parfois, aller rechercher moi le ballon et je n’en suis pas satisfait. Demain, nous analyserons les différents faits de match. Nous avons joué durant 60 à 70 minutes de façon spectaculaire, en nous amusant dans le jeu, mais ce qu’il s’est passé ensuite n’est pas bon, surtout après une telle partie." La première place ? "C’est très beau, c’est la récompense du travail que nous abattons tous, de l’équipe au staff, nous avons un objectif en tête et c’est beau d’occuper cette position, même si c’est pour une nuit, après dix journées." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Milan - Le dernier a avoir inscrit un triplé face à l'AC Milan ? Diego 'Il Principe' Milito bien entendu. C'était en mai 2012 (victoire 4-2). Ce dernier revient pour la Gazzetta dello Sport sur l'exceptionnelle performance de Mauro Icardi. "Est-ce mon héritier ? L'Inter a assurément trouvé un grand attaquant, qui s'améliore match après match et semble encore avoir une marge de progression. J'espère qu'il pourra écrire d'autres pages de l'histoire du club, et pourquoi pas aussi de la sélection. Il a tout pour réussir, ses qualités sur le terrain sont indéniables. Il est létal dans la surface et fait preuve d'une grande intelligence pour comprendre où frapper. Une fois en place, le défenseur peut difficilement comprendre ou neutraliser les mouvements de Mauro. Le derby est le match que je voulais jouer absolument. J'adorais cette soirée spéciale où il faut dépasser ses limites. Bravo Icardi car ce n'est pas simple d'abattre un derby de cette façon." Zanetti dit qu'il ressemble à Crespo. Votre avis ? "C'est difficile de faire des comparaisons, chaque grand attaquant a quelque chose d'unique mais dans l'ensemble je suis d'accord. Icardi a beaucoup de Crespo, en particulier ses déplacements dans la surface. Comme Hernan il apparait de nulle part, attaque le ballon avec férocité et est très bon de la tête aussi. Nous parlons d'experts là, de personnes qui trouvent le cadre même avec un ballon pourri." Un mot sur le championnat ? "La Juve reste favorite même si le Napoli est sur un excellent niveau dans le jeu et emmené par un grand coach. Pour nous je vois un groupe solide qui doit encore exprimer une partie de son potentiel réel. L'équipe va grandir mais la patience est nécessaire. La route est longue et nous ne sommes qu'au début de celle-ci pour recommencer à rêver." Et enfin un petit commentaire sur les sélections argentines et italiennes. "Mais que de souffrances avec l'Argentine ! Cela aurait été incroyable de laisser le meilleur joueur au monde et quelques uns des plus grands talents du foot à la maison pour ce mondial. De même pour l'Italie, ce n'est pas la même chose s'il l'une des deux équipes ne vient pas. J'ai du sang italien et je souhaite de tout cœur qu'elles se retrouvent en Russie." ®gladis32 - internazionale.fr
  13. Milan - Adriano Fedele, ancien défenseur de l’Inter et du Vérone s’est livré à TMW Radio, sur le Derby della Madonnina, qui a vu l’Inter l’emporter sur le Milan, grâce à un Triplé de Mauro Icardi. Ce résultat propulse l’Inter, seule à la seconde place, à deux points du Napoli…. Hasard du calendrier, Napoli-Inter se jouera ce samedi soir à 20h45! Le Derby "C’était un Derby a deux visages. En première mi-temps, le Milan a fait peu, voir quasi rien, l’Inter de son côté faisait son match. A la reprise, le Milan a mis dans les cordes les Nerazzurri, en pensant parvenir à faire craque l’équipe de Spalletti. Mais l’Inter a prouvé qu’elle est à présent une équipe." Icardi "Ses qualités ne font aucun doute. Même face à la Roma, il a réalisé un très grand match, par contre, hier, il a littéralement explosé et a démontré qu’il a ses qualités, celles d’être un numéro 9 chirurgicale. En Italie, il n’y a que Dries Mertens qui peut lui tenir tête, même si ce n’est pas un attaquant de formation." Parvenir à produire du jeu "C’est évident que le match ne s’est pas disputé sur un rythme endiablé, mais l’équipe sait quand souffrir et connait aussi ses limites. Il me semble qu’il n’y a pas eu beaucoup d’intensité, mais ce sera quelque chose qu’il faudra corriger. L’Inter a une très grande confiance en ses moyens." Les personnalités décisives "Spalletti est au-dessus du lot. Un grand nombre de joueurs était déjà là, l’année passée. Personne ne se serait imaginé, qu’après 8 journées de Serie A, que l’Inter allait être devant la Juve. Il n’y a que Spalletti qui sait ce qu’il lui manque, il a une façon de faire jouer son équipe qui lui est propre. Et cette façon de jouer est unique en Italie. Nous verrons ce qu’l se passera à Naples, mais il ne serait pas étonnant de voir l’équipe de Sarri rencontrer de sérieux problèmes lors de son match face à l’Inter." Le Napoli "Je ne pense pas qu’il s’agira d’un match décisif, mais pour rester au sommet, tu as besoin de réaliser des prestations convaincantes, au-delà du résultat. Ici, on peut voir que le Napoli est devenu une grande équipe." L’Inter da Scudetto ? "L’équipe ne doit pas s’imposer de limites. Spalletti a l’expérience et il est talentueux. Il ne se trompe, quasi jamais, sur les équipes qu’il aligne sur le terrain... Il sait que l’Inter peut s’améliorer, nous verrons ce qu’il se passera face au Napoli." Icardi vs Mertens L'année passée, les deux joueurs étaient très proches. Cette année-ci, ils sont repartis sur les mêmes bases: Le saviez-vous ? L’année passée, l’Inter, hormis avec Frank De Boer face à la Juve, n’a pas su battre, par la suite, les grands d’Italie. Actuellement et en 8 journées de Serie A, l’Inter a battu la Roma à l’Olimpico et s’est offert le Milan Ac ce dimanche. En comptant qu’il n’y a "que" 5 grandes équipes, si l’Inter parvient à réitérer ses performances face à la Lazio, la Juve et le Napoli, là on pourra revoir réellement les objectifs à la hausse. Peut-être que la plus grande force de l’Inter cette saison, est de répondre présente, là où on ne l’attend pas…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Milan – Peu importe la catégorie, l'Inter a imposé sa loi dans chaque Derby en ce début de saison : Remporter un Derby, qui plus est dans chaque catégorie, a toujours une saveur spéciale. C'est cette saveur que peuvent goûter les tifosi de l’Inter, qui, durant cette saison, a fait sa loi et prouve que Milan est Nerazzurro ! La victoire de ce dimanche, avec un Icardi en forme internationale, est le point culminant d’un mois de couronnement pour le Navire Nerazzurro. Ce succès de l’équipe première permet aux hommes de Luciano Spalletti d’être dans le rôle du chasseur en étant seul deuxième à deux points du Napoli. D’ailleurs, ce samedi à 20h45, la rencontre "Scudetto" opposera l’équipe de Sarri à l’équipe de Spalletti, une confrontation directe qui pourra donner une nouvelle indication sur le niveau de notre Beneamata... De son côté, le Milan conditionné à remporter le Scudetto accuse déjà un retard de 10 points, ce qui en Italie, est extrêmement dur à remonter, si tu maintiens un bon niveau de jeu. Ce classement consolide encore plus la suprématie Nerazzurra dans la ville, et ce dans chaque catégorie. Un mois de Derby, un mois de victoires. Tout commence avec le Derby de la Primavera, le 16 septembre : Un rendez-vous qui arrive immédiatement pour la seconde journée de championnat. Les hommes de Vecchi, porté par un Odgaard en forme Icardienne, ont terrassé le Milan de Gattuso 3-0. Il s’agira du premier triplé de notre toute nouvelle recrue, qui fait ses classes chez Vecchi. Passons à présent au 1er octobre, une date qui fera marque dans le secteur giovanile interiste. Trois Derby sont programmés : Il y aura les confrontations entre les Under 17, Under 16 et Under 15. Chaque rencontre se concrétisera par un triomphe Nerazzurro ! INTER 2-0 Milan : pour l’U-17 de Zanchetta INTER 3-1 Milan : pour l’U-16 de Bonacina, INTER 1-0 Milan : pour l’U-15 d’Annoni. Une domination territoriale programmée par les jeunes, qui auront eu droit, en cerise sur le gâteau, de pouvoir assister à la victoire de l’Equipe Première! Conclusion : Plus que jamais Milano Siamo Noi, cinq derbys, cinq victoires indiscutables pour l’Inter. Fassone appréciera, tout comme Jindong Zhang, mais ce sera pour deux raisons totalement différentes ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Milan – Cela fait quelques matchs que le capitaine de l’Inter ne parvient plus à inscrire le moindre but. Cependant, les statistiques démontrent que notre attaquant de pointe, participe bien plus aux manœuvres de l’équipe, ce qui est fondamental pour Spalletti. On reprochait souvent à Maurito de ne pas participer, à juste titre, au jeu d’équipe. En effet, un attaquant ne se juge pas sur cette particularité, mais sur le nombre de buts qu’il marque. Et dans ce dernier rôle, il n’y a aucun doute, Maurito est capable de rendre dangereux n’importe quel ballon qu’il a à sa portée. Afin d’éviter tout débordement de rumeurs, Luciano Spalletti a voulu se montrer clair en conférence de presse sur ses attentes envers notre numéro 9 : L’Involution d’Icardi ? "Je ne vois pas un joueur qui traverse une période difficile, il souhaite continuer à être celui que nous avons connu jusqu’à la trêve. Un jour on parle de moi, un jour on parle de lui, mais tout cela fait partie d’un processus. Je l’ai contacté à quelques reprises pour discuter avec lui de mes attentes car ce que je souhaite peut lui être bénéfique, s’il reste bien attentif. Et j’ai vu que cela portait ses fruits pour l’équipe." "Le plus bel exemple est la course qu’Icardi a réalisé pour sauver le ballon sur la ligne, cela équivaut à un but inscrit et cela donne également plus de sens au jeu de l’équipe qu’un simple but. J’en ai déjà parlé avec Perisic avant et comme je l’ai dit également, cela vaut aussi pour Candreva." "Pour l’instant le poste de Trequartista est occupé différemment, mais avec de la continuité. Nous devons nous en accommoder, car dans cette zone, il n’y a que très peu d’espace. Nous avons besoin de nous perfectionner à ce poste, mais je ne vois absolument aucun problème, que ce soit avec un joueur en particulier ou un autre. De plus, Maurito a constamment besoin d’aller vers l’avant, mais ce n’est pas systématique de devoir verticaliser le jeu pour le trouver sans qu’il n’y ait plus de tâches à réaliser. Il doit également trouver sa place à l’intérieur du jeu, même si à son poste, c’est l’un des plus forts joueurs que j’ai vu et que j’ai entraîné dans ma carrière." Les statistiques donnent raison à Spalletti, Icardi face : Au Benevento, a touché 36 ballons pour zéro but inscrit Au Genoa, a touché 24 ballons pour zéro but inscrit A Bologne, a touché 18 ballons pour un but inscrit A Crotone, a touché 20 ballons pour zéro but inscrit A Spal, a touché 15 ballons pour un but inscrit Lors de son dernier match, Icardi a touché plus de ballon que Dzeko face au Milan (34). Il est à égalité avec Papu Gomez qui lui affrontait la Juve (36). Un attaquant moderne se doit d’être polyvalent et Maurito est sur la bonne voie. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. Milan – L’Inter a vécu une mauvaise soirée hier soir, face à une très belle équipe de Bologne qui a clairement pris le meilleur sur l’Inter. La sensation actuelle est qu’il faut se préparer à présent au prochain match, retenir que l’on a tout de même pris un point, mais qu’il y avait largement la place de remporter cette cinquième rencontre du championnat. C’est dans cet optique, que le Suning se penche sur le renouvellement de quatre de ces joueurs, trois hors-normes et un futur espoir : Per Sempre Handanovic Notre gardien qui sera en fin de contrat en 2019 a encore prouvé, en ce début de saison, toute l’étendue de ses talents. Il y a quelques saisons, il avait songé à quitter l’Inter pour jouer la Champion’s League. Ce rêve est toujours d’actualité pour Samir, mais il veut à présent y parvenir exclusivement avec les Nerazzurri. En conséquence, Ausilio a rencontré Fali Ramadani, car notre club souhaite prolonger le contrat de Samir et Samir ne serait pas contre le fait de terminer sa carrière chez nous. Des rencontres avaient déjà eu lieu à ce sujet lorsque Ramadani étaient venu discuter des cas de Perisic et Jovetic. Il ne devrait pas y avoir de gros obstacle pour parvenir à ce renouvellement des vœux. Handanovic a un contrat jusqu’en juin 2019 et il pourrait être prolongé au maximum jusqu’en 2021, avec le même salaire, à savoir 2,5M€ Reste juste à espérer que l’Inter se montre capable de réaliser le grand rêve de son géant slovène Le futur : Vanheusden Le contrat de notre jeune défenseur se terminera en 2019 et, il y a déjà des clubs qui frappent à la porte, dont Liverpool. De fait l’Inter souhaite procéder, dans les plus brefs délais à une prolongation de son contrat. Pour l’Inter, Vanheusden est déclaré intransférable et le souhait du Suning est de le voir prolonger jusqu’en 2022. Cette situation vaut aussi pour Miranda. Ô Capitaine, mon Capitaine Le Suning prend le temps de la réflexion sur la possibilité d’augmenter le salaire de Maurito, mais il se donne surtout le temps de réflexion adéquat afin de prendre une décision cohérente concernant la clause libératoire, sera-t’ elle supprimée, revalorisée ? Ce qui est sûr, c’est que Wanda sera la première à table lorsque le Suning se décidera à proposer un meilleur salaire à notre meilleur buteur, dont le contrat se termine en 2021. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Milan – Les trois premières journées de Serie A ont démontré toute la valeur de Spalletti depuis son arrivée. Plus important encore avec l'arrivée de Luciano, Icardi est devenu encore plus prolifique, en inscrivant déjà 5 buts en 3 matchs. Maurito en est à 76 buts inscrits en 128 matches. Il est entré dans le Top 10 des meilleurs buteurs de l’Histoire de l’Inter et il a en ligne de mire la 9ème place occupée par Cristian Vieri. Pour pouvoir encore profiter de ses buts, l’Inter doit le blinder: Concernant la clause de 110M€ qui est reprise sur le contrat, le club songe soit à la doubler, soit à la supprimer comme cela a déjà été réalisé lors du renouvellement du contrat d’Ivan Perisic. Nous n’en sommes qu’au début, mais ce qui est sûr c’est que Wanda Nara exigera une revalorisation salariale au Suning, par rapport au 4,5M€ perçu actuellement par notre Capitaine. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Milan – En effet, des statistiques intéressantes confirment l’impact dominant de nos deux funambules, qui à eux seul, portent le destin de l’Inter. Un duo en or Cette année, cela ne fait aucun doute que, sur chaque but inscrit pour l’Inter de Spalletti, il y a, à la base de celle-ci soit le croate, soit l’argentin. Perisic, qui a été courtisé par Manchester United cet été, a déjà inscrit deux buts et réalisé trois passes décisives (2 à Icardi, 1 à Vecino). De son côté Icardi a déjà fait trembler les filets à 5 reprises, alors que nous en sommes seulement à la troisième journée. Pour l’instant, l’argentin n’a pas encore fait d’assist. Si on analyse l’année solaire 2017, Perisic s’est montré tout aussi décisif que notre Capitaine. Pourtant les statistiques de notre numéro 9 sont impressionnantes : Depuis le mois de janvier, il a déjà inscrit 15 buts, et réalisé trois assist. Si on rajoute les trois buts de cette saison, Icardi tourne à 18 buts. Perisic, a déjà 3 assist cette saison, on peut rajouter ses 7 buts et ses 7 passes décisives sous la gestion de Pioli Résultats : 18 Buts + 3 passes décisives = A 21 reprise Icardi a été à la base d’un but ou a marqué. 9 buts + 10 passes décisives = A 19 reprises Perisic a été à la base d’un but ou à marqué. Ce ne sont que des statistiques, mais cela montre l’importance de notre duo offensif qui portera, très certainement à lui seul, les espoirs de tout le peuple Nerazzurro. Ils seront d’une importance capitale, en vue d’atteindre les objectifs fixés. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Milan – Voir Mauro Icardi jouer comme il le fait actuellement, fait rêver et notre Capitaine fait rêver nos Tifosi qui espère terminer la saison aux premiers postes. A ce sujet, Luciano Spalletti s’est livré sur notre Capitaine : "Mauro et Dzeko sont les deux attaquants les plus fort du championnat. Ils ont de grandes qualités pour se démarquer. Dzeko est plus technique, Mauro lui est plus dur, il est déterminé, même à l’entrainement. De temps à autre, il se détend, mais il ne parvient pas à s’en contenter." En souriant Spalletti nous souligne : "Allez dire à Icardi qu’il marque toujours comme avant, cela m’évitera des soucis." Spalletti détaille ensuite les prétentions de notre jeune homme qui vise de grands objectifs en grappes et qui dispose d’une marge de croissance importante : "Comme lors de la fin de rencontre face à la Roma, son adversaire peut tenter le tout pour le tout, lui parvient à le tenir et à protéger son ballon. Et si tu parviens à le bloquer dans la surface, il revient au milieu du terrain, mais il ne dépasse pas, au maximum de 10 mètres sa ligne." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Steven : "Je suis très heureux de ce début de saison. Je crois que la clé a été d’avoir fait une bonne préparation, les résultats se voient." Spalletti : "Si trois buts valent plus que trois poteaux ? Oui. Outre les trois buts, nous avons eu d’autres occasions très dangereuses. La Roma a pris des poteaux via des tirs lointains. Quand nous étions en difficulté et que l’on ne parvenait pas à construire bien, l’équipe a fait bloc, même en perdant des ballons, mais elle a fait en sorte que les actions ne portent pas à conséquence, et cela, de façon continue. C’est ce que je martèle en continue à l’équipe et cela lui a servi. Tu as besoin de faire vivre rapidement le ballon, sinon tu ne te créer riens. Si tu vas jouer le Napoli ou la Juve en faisant tourner lentement le ballon, tu auras des difficultés à prendre les commandes du match et d’exprimer de la qualité. Nous devions avoir une meilleure syntonie et avoir de meilleurs mécanismes car nous en avons les qualités." La trêve ? "Je la vis avec un peu d’anxiété, je suivrais ce que feront les joueurs et quand ils seront de retour à la Pinetina, je verrais comment on va composer, il faudra voir ce qu’ils auront fait. Un travail de monitoring sera effectué par mes collaborateurs, ils iront les superviser, comme ils le font ici dans une équipe qui est très forte. Nous sommes l’Inter, quand j’étais à la Roma, je disais nous sommes la Roma, mais ici Nous sommes l’Inter et nous voulions revenir à la maison avec la Victoire, ce sont des résultats qui donnent de la fierté à nos Tifosi, je leur veux que du bien, et je tiens à les remercier pour tout ce que j’ai vu de leur part, aussi ici, ce soir." Matias Vecino: “Avant tout, je ressens la confiance de l’entraineur, il me permet de m’exprimer à ma juste valeur. Je veux me mettre à la disposition de l’équipe et à sa façon de jouer." Quels sont les avantages qu’offrent Perisic et Icardi ? "Les défenseurs doivent les couvrir et comme c’est difficile de les marquer, cela te crée des espaces, et c’est à nous de profiter de ce genre de situation." Une Inter de Scudetto ? "S’imposer une limite serait une erreur, nous ferons les comptes à la fin. Nous savons que nous devons nous améliorer dans la dernière passe. La chose qui m’est le plus facile, c’est de construire de derrière, je dois faire mieux dans la dernière passe et m’améliorer pour aider mes équipiers à marquer des buts." Icardi : "Les buts ? J’espère en inscrire encore de cette façon durant de nombreux match, même si ce n’est pas toujours possible, mais je suis content de mon travail et de tous mes équipiers. Je suis content pour mes deux buts, mais je m’en veux d’avoir raté l’occasion où je suis parti du milieu de terrain, je n’avais plus de force en fin de match, j’aurai pu faire mieux et inscrire mon troisième but Sur le premier but, je ne m’attendais pas à recevoir ce ballon qui m’est arrivé assez rapidement, je pensais que Candreva tirait au but !" Si je suis le révolutionnaire ? "Non, nous sommes tous sur le terrain en train de nous battre, je suis celui qui doit conclure les occasions, c’est mon rôle." Des signaux ? "Nous avons réalisé une très belle préparation, face à des adversaires de haut niveau, je suis content que l’on est disputé ces matchs et maintenant, nous pouvons rester serein durant la trêve." Si je suis impitoyable ? "Je ne veux pas me toiler, si on me donne l’occasion de marquer des buts, je dois y parvenir." Etre Capocannoniere ? "Nous sommes au début de la saison, nous verrons bien à la fin de celle-ci, si je le suis, je serai content pour l’équipe, l’année passée, j’ai marqué de nombreux buts, mais nous n’avons rien gagné." Dalbert ? "Il a fait une bonne entrée, et il a été l’auteur d’un très grand sauvetage sur la ligne." Spal? "Nous ne devons pas oublier ce que nous avons fait aujourd’hui, mais nous allons affronter un promu, ce n’est jamais facile, ils viennent de Serie B et ils veulent nous rentrer dedans, nous ne devons surtout pas les sous-estimer, S’ils sont parvenus à monter en Serie A, c’est qu’ils ont de la valeur. C’est vrai que c’est toujours beau de jouer la Juve, la Roma, mais nous ne devons jamais sous-estimer une équipe." Si nous sommes une équipe unie ? "Oui, nous sommes un groupe très soudé, nous sommes tous de braves garçons. Les nouveaux s’intègrent bien et je suis content de voir la façon dont joue l’équipe, c’est quelque chose qui nous manquait l’année passée." Mon œil au beurre-noir ? "C’est à cause du coup-franc de Kolarov en fin de match, je me suis pris le ballon en plein visage." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Milan – Maurito a débuté à l’Inter cette saison , comme il l’avait quitté la saison passée avant sa blessure, en marquant ! Et ce n’est peu dire que notre Capitaine est en forme : En deux matchs de Serie A, face à des adversaires disposant d’un certain blason, la Fiorentina et la Roma, Maurito a été l’auteur d’un double doublé et est actuellement co-meilleur buteur de notre Serie A avec Dybala! Notre Capitaine est plus que jamais un élément clé du projet, il est l’élément central qui permettra à l’Inter d’asseoir ses ambitions de Retour en Champion’s League. Hier, notre numéro 9 a pris l’avion avec son épouse afin de répondre à sa convocation avec son équipe nationale, l’Argentine. "J'ai un vrai numéro 9 ici - Luciano Spalletti" Depuis l’arrivée de Spalletti, Icardi, qui a été absent durant un long moment du stage de préparation suite à sa blessure ,a été l’auteur d’un assist face au Villareal le 06 août, d’un premier but pour cette nouvelle saison, face au Real Betis, sur pénalty le 12 août, d’un doublé face à la Fiorentina et d’un doublé face à la Roma en Serie A. Avec ces 4 buts inscrits en Championnat, Icardi explose littéralement en attaque, surtout lorsque l’on connait les conditions dans lesquelles joue l’Inter depuis l’arrivée de Maurito, sa statistique est tout simplement monstrueuse : 82 buts en 148 matches. Il ne lui manque que 18 buts pour rentrer dans le cercle très fermé des buteurs ayant inscrit 100 buts en Serie A. Et, il est à 12 buts du Top 10 Nerazzurro de tous les temps, Mario Corso, 10ème, avait inscrit 94 buts sous nos couleurs. Si Maurito continue à ce rythme, il se pourrait bien qu’il rentre dans notre Top Ten déjà avant Noel... De plus notre attaquant est tout jeune ! Spalletti sait comment rendre Icardi encore plus performant Mauro Icardi a commencé fort cette saison, une partie de cette réussite est dû à la Cure qu’il a suivi par Luciano Spalletti. L’année passée, il avait inscrit 24 buts, mais s’il continue à jouer à ce niveau, il est parti pour réaliser une bien meilleure performance. Spalletti a sur revitaliser et redynamiser notre attaque, avec Icardi qui est souvent assisté de Perisic. Notre diamant argentin brille de mil feux. Avec de telles performances, notre Direction et le Suning plus en particulier, sont dans "l’obligation", d’ici à la fin de cette saison, de prolonger le contrat de notre joueur. Vu le cas Neymar, et vu les prestations d’Icardi, il apparaît évident que les 110M€ représente "peu", vu le potentiel de notre argentin. De plus, il faut remonter à avril 2014 pour voir notre Capitaine réaliser un double doublé en Serie A. L’Inter sait comment Spalletti a transformé Edinn Dzeko, son faux numéro neuf à la Roma. A l’Inter, Spalletti l’a déclaré lui-même, il dispose d’un vrai numéro neuf et, notre Capitano a un impact dévastateur à la Casa Inter : Outre ses 82 buts, il a également réalisé 21 assists! Le Suning souhaite inclure une clause dans le nouveau contrat de notre Capitaine, qui devrait se terminer en 2022, avec une clause libératoire "quasiment" intouchable. Icardi verrait également son salaire augmenter (Actuellement, il touche 50% de ses droits d’images par l’Inter et 5M et 100.000€). En effet, nous sommes dans une saison pré Mondial et si Icardi explose aux yeux de tous durant la Coupe du Monde, nul doute qu’il va susciter l’intérêt des plus grands d’Europe. Le Suning veut protéger son diamant qui a juré fidélité à l’Inter! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Rome - La vengeance est un plat qui se mange froid. Lorsque le nom Spalletti est cité par le Speaker, notre entraîneur a essuyé une pluie de sifflets, de la part de son ancien club. Deux heures plus tard, il repartait en vainqueur avec son Inter. Première Période: L’Inter débute bien le match, elle a la possession, le ballon roule rive, mais elle est lente à la manœuvre. La Rome ne parvient pas dans les premières minutes à prendre la mesure des Nerazzurri et court un bon paquet de fois derrière le duo Icardi-Perisic... Le premier fait du match concerne Fazio, qui sous pression ne parvient pas à reprendre le ballon suite à une soi-disant obstruction de Skriniar. Les protestations du défenseur sont mesurées et l’arbitre Irrati laisse se dérouler le match. A la 12ème minute de jeu, Icardi, qui se trouve à deux mètres du but ne cadre pas, le travail de notre soliste Perisic et sa passe décisive aurait mérité de finir au fond des filets. La Roma répond par Kolarov qui décoche un tir à distance, mais le ballon touche pour la première fois du match le poteau d’Handanovic. A la 15ème minute de jeu , une inspiration de Nainggolan, lance en profondeur Dzeko, qui, bien inséré entre nos deux défenseurs centraux contrôle et reprend immédiatement le ballon. Ce dernier ne laisse aucune chance à notre portier. L’Inter tente de répliquer, mais cela se termine par une timide reprise de la tête de Borja Valero sur un centre de Candreva. Il en faudra plus pour mettre en difficulté la Roma, dont seul Fazio semble convaincant en défense... Juan Jesus, qui s’occupe de l’aile droite, doit faire face à un Perisic on-Fire. En cette première période, Defrel, puis Dzeko manquent de doubler la mise. L’Inter tente de répondre avec Candreva et Perisic, mais leurs tirs, trop centrés, n’inquiète pas Alisson. Nainggolan, frustré de ne pas être retenu en équipe nationale, semble bien plus investi dans ce match par rapport à celui de l’Atalanta. Le Diable Rouge sera le deuxième joueur à trouver le poteau d’Handanovic. La dernière réaction de la première période vient d’Icardi, peu en vue en cette première période, qui tente les réflexes d’Alisson. Le gardien réalise une parade instinctive, décisive. Seconde période: Spalletti procède à quelques retouches, Gagliardini, vraiment peu en vue, durant la rencontre est remplacé par Joao Mario, la Roma démarre bien en étant bien agressive. Perotti et Dzeko ont immédiatement deux possibilités de doubler la mise. Spalletti, continue a redistribuer les cartes et aligne Dalbert en lieu et place de Nagatomo. Di Francesco répond en remplaçant Defrel par El Shaarawy. A la 55ème minute, fait du Match, Perrotti est touché par Skriniar dans la surface de réparation intertiste. Irrati, pour une raison inconnue, décide de ne pas utiliser le Var. Sans le savoir, cette décision va inverser la tendance. En effet, la Roma mangera une nouvelle fois du bois, cette fois-ci avec Perrotti. A l’heure de jeu, on en est à 3 poteau et un but de Dzeko pour la Roma C’est exactement choisi par l’Inter de Spalletti pour sonner la révolte, à la 67ème minute de jeu, Icardi reçoit dans les pieds une balle en profondeur de Candreva. Notre Capitaine déclarera en après-match, ne pas s’attendre à recevoir ce ballon en pensant à une frappe de l’international italien……Mais son instinct de buteur est bien là, Icardi récupère le ballon et le place à ras du poteau d’Alisson. 1-1. Le match est relancé. La partie est très belle et la tension y est présente. El Shaarawy lancé par Perrotti parvient à lober Handanovic, notre nouvelle recrue Dalbert, sauve les nôtres sur sa ligne. Nainggolan parvient à se créer une occasion, mais ce dernier tombe sur un attentif et impeccable Handanovic. L’Inter, sous pression, se reprend petit à petit en main et les vingt dernières minutes seront interiste. Suite à un travail incroyable de Perisic qui a testé les reins de Fazio, Icardi double la mise à la 67ème minute de jeu. Réaction immédiate de Di Francesco qui tente le tout pour le tout en insérant Under au poste de De Rossi. Spalletti lui aligne Cancelo à la place de Candreva. Nainggolan, toujours lui, aura la dernière grosse occasion pour la Roma, à la 85ème minute de jeu. Son tir partira très haut dans le ciel, bien loin du but d’Handanovic. L’Inter, à la 87ème minute de jeu, décide de tuer le match, sur une contre-attaque, Perisic réalise son second assist pour Vecino, qui anticipe l’intervention de Manolas. Alisson ne peut rien faire, la Roma est K-O debout. Quelques minutes plus tard, Irrati siffle la fin du match et l’Inter s’impose sur le terrain romain. 3 poteaux contre 3 buts interiste, cette différence importante aura permis à Spalletti de prendre sa revanche sur son ancien club, et de rentrer à Milan en Empereur de Rome. Icardi, lui débute sa saison par un second doublé en deux match de Serie A! Notre Capitaine se retrouve en tête du classement des buteurs avec son coéquipier, en Albiceleste, Dybala. L’Inter réalise un 6 sur 6 en ayant eu à affronter la Fiorentina et la Roma, le calendrier sera plus calme d’ici au Derby de Milan et l’Inter pourrait bien réaliser un très joli début de saison ! Tableau Récapitulatif Roma 1-3 Inter Buteur(s): 15' Dzeko (R), 67' et 77' Icardi (I), 87' Vecino (I) Roma (4-3-3): Alisson; Juan Jesus, Manolas, Fazio, Kolarov; Nainggolan, De Rossi (83' Under), Strootman; Defrel (62' El Shaarawy), Dzeko, Perotti (91' Tumminello) Entraineur : Di Francesco Inter (4-3-3): Handanovic; D'Ambrosio, Skriniar, Miranda, Nagatomo (56' Dalbert); Vecino, Borja Valero, Gagliardini (46' Joao Mario); Perisic, Icardi, Candreva (84' Cancelo) Entraineur : Luciano Spalletti Arbitre: Irrati di Pistoia Averti(s): 19' Candreva (I), 22' Juan Jesus (R) Expulsé(s) : / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Icardi part en chasse!

    Milan - 80 buts en 147 matchs sous nos couleurs, une très belle moyenne donc. Des chiffres extraordinaires compte tenu du fait qu'Icardi n'aura que 25 ans en février prochain et en seulement trois saisons qui plus est. Dimanche soir contre la Fiorentina c'était son 17é doublé. Selon le Corriere dello Sport, si tout se passe bien notre bomber pourrait atteindre la barre des 100 réalisations. "Seulement" vingt ballons à conclure avant la fin de saison, à disséminer entre la Coppa et 37 journées de championnat. Ses 80 buts actuels le place à la 12è place dans notre classement. Les deux contre Florence lui ont fait gagner une place, en dépassant Aldo Serena. Le suivant c'est Attilio Demaria, milieu argentin qui a sévit dans les années 30, avec 86 buts. S'en suit Mario Corso avec 94. Mais la consécration -personnelle- cette année serait l'entrée dans le top 10. Le dernier arrivant dans ce cercle est Christian Vieri. Six ans chez nous, 123 buts et un seul trophée, la Coppa. Gageons de croire que notre capitaine, qui a l'armoire toujours vide, souhaite avant tout lever un trophée. ®gladis32 - Internazionale.fr
  24. Milan – "On ne pouvait pas mieux débuter, j’avais même eu l’occasion de faire un triplé, il y avait la place pour y parvenir. Je me suis senti bien malgré cette blessure qui m’a mis hors des terrains durant trois mois et, pour mon premier match, j’inscrit deux buts en quinze minute, c’était très important." "Nous nous sommes bien trouvé sur le terrain et nous avons fait ce résultat à la maison. Spalletti nous a apporté de grands changements et il va continuer à le faire, nous travaillons énormément sur les phases défensives et aussi sur notre jeu en attaque. Nous avons des joueurs capables de tenir le ballon, cela te fait énormément de bien. C’est normal que l’on ait ressenti un coup de mou, nous sommes encore à la mi-août et c’était la première journée de Serie A. Nous avons visionné durant la semaine, comment nous pouvions faire mal à la Fiorentina et nous y sommes parvenu en première période, ensuite nous avons tué le match en seconde période." Si ma préparation est une réponse adressée à Sampaoli? "Je ne le crois pas. Je pense que les convocations sont le fruit du travail des dernières années et j’ai envie de bien faire en équipe nationale. J’y retrouve les meilleurs joueurs du monde c’est important pour ma croissance de joueur avec des joueurs comme Messi, Dybala, Banega: Cela va m’aider dans mon jeu et j’espère également rendre fier l’Argentine avec mes prestations." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Milan - La Serie A va reprendre ce week-end et l’Inter débutera "son" championnat dimanche soir, face à la Fiorentina. Marcelo Lippi, entraîneur plusieurs fois titrés à la Juve, au comportement honteux lors de son passage à l’Inter, et champion du Monde avec l’Italie en 2006, a tiré un bilan du mercato en cours, en se livrant à la Gazzetta Dello Sport: Que pense-t’on, en Chine, de l’Inter et du Milan ? "Il y a une grande attention. Le Suning est déjà connu vu sa puissance économique. Sur le nouveau propriétaire du Milan, certains restent perplexes, mais les Rossoneri ont fait aussi du bon boulot : Ils ont construit une équipe importante et je pense que Montella va jouer à la défense à trois avec un football en mouvement." Et l’Inter ? “Spalletti est la meilleure garantie pour les ambitions Nerazzurre. C’est un entraineur sage et il va permettre à des joueurs tels qu’Icardi et Perisic de devenir encore plus important en améliorant certains aspects. Connaissant Luciano, je suis certain qu’il n’a pas accordé trop d’importance aux victoires durant la pré-saison. Il serait même capable d’être préoccupé sur certains détails qui aurait pût être mal transmis." "L’Inter va être l'un des grands protagonistes du prochain Championnat. Elle vient immédiatement après la Juve et le Napoli, je la mets sur le même pied d'égalité que le Milan et la Roma." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×