Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'spalletti'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Évènements de Inter Club Paris

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

11 résultats trouvés

  1. Samus

    Pour stopper la Juve, il faudrait...

    Intervenu aux micros de Premium Sport, Luciano Spalletti a parlé de la rencontre contre la Juve : "Le nul nous serait fatal ? Oui, clairement." "Pour moi, les deux équipes joueront pour les trois points, un nul serait un mauvais résultat pour les objectifs que nous visons, cela dépend aussi du résultat des autres équipes". C'est un match capital ? "Le 3 points le sont en tout cas, si nous voulons atteindre l'objectif important que l'on s'est fixé, pour le club, les supporters, les joueurs aussi. Ils donneront tout". Comment stopper la Juve ? "En jouant comme une vraie équipe, en interprétant bien toutes les phases du mach, en étant capable de les priver d'espace et de temps en temps en faisant aussi preuve d'un peu de génie".
  2. Milan - Nouvelle défaite. Trois en trois rencontres. Une contre performance dans ce derby qui commence à transparaitre un peu dans les déclarations de Luciano Spalletti, qui demande une réaction à ses joueurs. "Le derby est une vitrine importante. Pour moi c'est le même sentiment qu'un match de Ligue des Champions, c'est une possibilité de faire une performance qui reste dans le temps. J'ai toujours vécu de cette manière, aussi bien avant ou en post-match. Nous avons perdu de la confiance. Nous faisons les choses avec moins de conviction et de ce fait nous ne pouvons pas profiter de nos qualités. C'est un travail psychologique et très caractéristiques que nous devons faire. Il faut réaliser qu'il faut ce petit plus constamment. Il faut du caractère, de la détermination. Du point de vue physique nous sommes bons et nous ne manquons pas de qualités intrinsèques, mais nous devons nous en sortir nous mêmes. On doit résoudre cela seuls. Cette équipe a le potentiel pour rester dans la course et gagner contre n'importe qui." Vous abordez la Lazio avec une journée de repos en moins et des prolongations dans les jambes, c'est à risque ? "Il faut juste beaucoup plus d'efforts car nous avons perdu, et ce trois fois. Redoubler d'efforts et réagir de la bonne manière encore et encore ce qui demande beaucoup d'énergie. A chaque défaite c'est du crédit qui est dépensé, à chaque fois il augmente. Maintenant il faut être bon au moins trois fois." ®gladis32 – internazionale.fr
  3. Sassuolo - L'entraîneur de l'Inter Luciano Spalletti s'est exprimé pour Premium Sport concernant la défaite de son Inter contre Sassuolo en Serie A au Mapei Stadium. Deux défaites d'affilée et Icardi qui rate un pénalty. Êtes-vous convaincu par cette équipe ? "Encore plus convaincu. J'ai vu des bonnes performances lors de ces deux dernières rencontres, puis il y a eu des moments où nous n'étions pas cohérents et pas intelligents quand nous pouvions en profiter. Nous avons concédé un but sur une contre-attaque, ce qui n'aurait pas dû arriver, contre une équipe physiquement endurante. Sur un terrain comme celui-ci il faut être bon pour ne pas se permettre de se trouer et nous n'avons pas profité des occasions créées." Quand Icardi n'est pas en forme, l'équipe se débat-t-elle ? "Oui mais nous avons eu de nombreuses occasions où nous aurions pu marquer, mais dans l'ensemble nous nous sommes bien battus. Puis en regardant les détails, il est évident que nous devons être plus efficaces." Que peut dire un entraîneur à son équipe après ces deux matchs ? "Le fait est que tout ne peut pas être dit devant les caméras. Je vais dire ce que j'ai à dire à l'équipe. Ensuite, au niveau individuel, certaines choses doivent être clarifiées, avec un raisonnement différent de l'analyse du jeu, mais je ne pense pas qu'il y ait trop de choses négatives à dire de ce match. L'équipe a bien joué, ils étaient agressifs et nous devions constamment pousser Sassuolo dans leur propre surface de réparation. Il faut plus de passes de qualité mais nous avons joué de la manière dont nous devions jouer, nous avions besoin de plus d'attention dans les 2-3 occasions qui leur permettaient de marquer. Puis félicitations à Politano pour sa course de 80 mètres sur leur but." A propos de la titularisation surprise de Cancelo et du repositionnement de D'Ambrosio : "Pour moi, cela a porté ses fruits: D'Ambrosio peut apporter sa contribution dans les deux cotés et Cancelo a continué à pousser avec qualité et continuité. Vous avez parlé du déséquilibre mais le fait est qu'il a toujours apporté la balle dans la bonne zone." Auparavant l'équipe réagissait en en équipe quand elle était en difficulté mais depuis deux semaines ça n'arrive pas. "La réaction pour moi était là, mais nous avons mis beaucoup trop de balles dans la surface de réparation en vain." Notre coach s'est également arrêté pour Sky Sport afin d'évoquer son ressenti après la défaite contre Sassuolo. Il affirme que son esprit de fête n'est pas ruiné malgré cette défaite : "Je vais passer un bon Noël malgré nos deux matchs perdus. Nous pourrions être meilleurs et faire un meilleur usage de nos qualités. Nous n'aurions pas dû concéder cette contre-attaque, nous avons payé un prix élevé pour certaines situations dans le match." L'équipe était-elle moins sereine ? "Peut-être, quand vous perdez, vous essayez de faire quelque chose de plus tout en ayant moins de tranquillité d'esprit. Il se peut que vous puissiez faire des erreurs, mais nos adversaires étaient bons aussi. Nous avons également joué dans la zone de Candreva et de Cancelo mais nous n'avons jamais concrétisé nos opportunités, mais la performance est bonne." Vos milieux doivent-ils être plus présents dans la zone de vérité ? "Cela ne fait pas partie de nos qualités, Brozovic n'est pas un finisseur, Borja et Joao Mario de même, on marque surtout avec Perisic et Icardi. On peut aussi chercher des balles basses sur lesquelles tout le monde peut intervenir, mais sur les centres, nous n'avons pas de joueurs capables de marquer du milieu de terrain. Nous devons toujours jouer des balles juste à l'entrée de la surface, comme cela s'est passé avec Brozovic, plus fréquemment et avec plus de précision." Qu'est-il arrivé sur le but que vous avez concédé ? "D'Ambrosio a perdu le ballon et nous n'avons pas réussi à bloquer la contre-attaque menée par Politano. Nous aurions dû mieux défendre sur ce contre, mais nous lui avons donné trop d'espace, puis il a mis un bon centre." Y a-t-il des problèmes qui peuvent être résolus sur le marché des transferts ? "Nous devons résoudre tous les problèmes que nous rencontrons en interne. Il est normal de traverser de mauvaises périodes pour nous améliorer, nous n'avons pas à penser au marché parce que nous avons de bons joueurs dont j'ai parlé clairement et sur lesquels je m'appuie. Si nous trouvons des opportunités à ramener chez nous, nous le ferons, mais nous devons travailler avec ce que nous avons maintenant." Nous sommes de tout cœur derrière Spalletti et espérons que l'équipe se ressaisisse le plus rapidement possible. ®Rheyou Diamweli - Internazionale.fr
  4. Milan – Parfois, les certitudes proviennent des chiffres, et plus d’une fois, ils peuvent nous informer sur la dimension d’un travail, d’un projet, d’une idée. Le travail réalisé par Spalletti, depuis son arrivée à Appiano est mis en avant, de par son dévouement, ses échanges de connaissances techniques et tactiques. Pourtant, son impact, qui se voit tant, ne remonte qu'à trois mois. Actuellement l’Inter est seule troisième en cette sixième journée de Serie A Si c’est pour voir du beau jeu, il faudra repasser, car la vraie marche de fabrique de notre "Chef de Projet" venu de Certaldo est tout autre, il faut du temps et de la patience. Des résultats inattendus, comme la victoire sur le terrain de la Roma, montrent déjà des signes d’encouragements. D’ailleurs ce n’est pas pour rien si les Tifosi soutiennent en nombre les Nerazzurri, cela s'est encore prouvé ce dimanche à San Siro. Le bilan est simple : l’Inter a obtenu sa cinquième victoires en six matchs de Championnat, elle ne s’est pas inclinée, et elle ne se retrouve qu’à deux longueurs du Napoli et de la Juventus qui sont seuls en tête avec le maximum de points Il s’agit tout simplement d’une incroyable amélioration comparée à l’année passée, où l’Inter de De Boer, après six journée n’avait ‘que’ 11 points au classement, certes à la quatrième place, mais avec uniquement 8 buts marqués (contre 12 actuellement) et 6 encaissés (contre 2 actuellement), soit un goal-average de +10 au lieu de +2 . Notre défense, actuellement, est l’une des meilleurs d’Europe après six journées de Serie A. Si l’on compare les deux classements, nous sommes troisième, invaincu, avec un bonus de 5 points en Serie A. Il n’y a que l’Inter qui a réalisé cette ‘performance’. Le Napoli s’est amélioré de 4 points et la Juve de 3 points. Le Milan juste de 2 points, tout comme la Roma, mais les Giallorossi ont un match en retard à disputer le week-end prochain et en cas de victoire, La Louve serait quatrième, à un point de l’Inter. Le jeu sur le terrain n’est pas encore "au point" et Spalletti cherche à présent à apporter du beau jeu, mais au niveau statistique, l’Inter de Spalletti est sûr de bons rails et réalise un très beau parcours. Reste juste à présent à voir du Spectacle et arrêter de se faire des frayeurs inutiles pour notre Pazza Inter! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Milan – Hier matin, Maté est devenu officiellement un joueur de l’Inter. Le Club Nerazzurro l’a d’ailleurs confirmé sur le site officiel du club. Le joueur uruguayen a signé pour 4 ans et touchera 3M€/saison. Après avoir vécu sa seconde nuit à Milan, Matias s'est rendu à la Pinetina rencontrer ses nouveaux équipiers, parmi eux, il a retrouvé un certain……Borja Valero. L’uruguayen s’est de suite mis dans le bain de Luciano Spalletti et a réalisé son premier entrainement avec le groupe Nerazzurro. RETROUVAILLES A Appiano Gentile, les retrouvailles avec Borja Valero ont été intenses, au final les deux joueurs auront été séparés que quelques semaines. De plus, au début de l’entrainement, les caméras d’Inter Channel ont capté Vecino avec Mauro Icardi dans notre salle de gym. Il se dit que Maté portera le surnom de Caméléon. Surnom qu’il a déjà reçu à Empoli vu ses longues jambes et son rythme sur le terrain. A Florence, les uruguayens et les sud-américains avaient créer leurs groupes en se surnommant "La Banda." Sur Twitter, Mate a publié une photo de son voyage en train. Mate a également cherché à découvrir Torella del Sannio, une commune de 800 habitants de la province de Campobasso d’où sont originaires ses ancêtres avant leurs départs pour l’Uruguay. Les pages blanches ne possèdent aucun numero avec son nom de famille, mais qui sait, peut-être rencontrera-t’il un parent proche... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Nankin - Steven Zhang a toutes les cartes en main pour devenir le Président de l’Inter. Il reste constamment proche de l’équipe et montre une implication riche pour le Monde Nerazzurro. Outre les bonnes intentions, il a besoin de trouver des solutions efficaces pour résoudre les problèmes de l’Inter et lui faire retrouver les sommets. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer les déclarations de Steven, devant le parterre de journalistes présents à Singapour: La tournée “Ce voyage en Asie était une opportunité importante. L’Inter a beaucoup de tifosi en Italie et au quatre coins du globe. Ce type de matchs te permets d’aller à la rencontre de tant de tifosi, de ceux qui vivent loin de Milan, et c’était si beau de voir leurs joies et leurs enthousiasmes. Nous avons rencontré des clubs comme le Bayern et Chelsea et je crois que c’était une expérience importante pour nos joueurs. Le seul aspect négatif était la chaleur, c’était important de faire une bonne préparation, le début de championnat approche." ICC “Dans ce genre de tournoi, le résultat compte peu, mais il peut te permettre de t’entrainer en te mettant en condition de match. Ce que l’on a fait en Chine et à Singapour prouve que l’entraineur et l’équipe font de leurs mieux pour améliorer notre situation. Spalletti a parlé avec nous, Ausilio et avec son staff jusqu’à 4h du matin. La victoire de ce tournoi prouve que c’est en travaillant que l’on obtient de bon résultat." Spalletti "C’est un vrai professionnel et il travaille énormément, il est toujours concentré sur le fait de faire des résultats, c’est mon entraineur et c’est celui de l’Inter, je le soutiendrai car il mérite d’être soutenu. Tout le club a compris cela. Je désire que tout le monde se serre les coudes, surtout que l’on s’approche du début de la saison." Idées "Les joueurs respectent le coach et son leadership, mais je ne peux pas m’exprimer en leurs noms, pour vous dire s’ils ont cerné le discours de Spalletti, mais c’est un grandissime entraineur" Mercato "Les tifosi voudraient voir des achats importants ? Nous voulons améliorer l’équipe. Les personnes qui ne font pas partie de notre projet doivent quitter le club. Celui qui y croit fort lui, a une chance de rester et est le bienvenue. Nous chercherons toujours les meilleures solutions. J’ai pris conscience de la pression depuis la fin de la saison passée, mais ce n’est pas le coût, ni les noms redondants qui compte." "Notre Direction, avec notre entraineur, est capable de savoir quel est le profil juste à recruter et nous tentons par la suite de le recruter. Le grand nom est plus celui qui peut t’être utile au niveau tactique et au niveau humain dans notre groupe. Je crois que, jusqu’à présent, nous pouvons être satisfaits des recrutements et toutes nos acquisitions sont fières d’être à l’Inter." "Quand tu joues pour notre club, ton sang et ta peau doivent être bleue et noire, parce que tu ne vas pas sur le terrain pour ton propre compte, mais tu représentes ton club et son histoire." S’il y a des noms de joueurs ? "Nous allons renforcer l’Inter, le Mercato se termine fin août. C'’est évident que nous n’en avons pas encore terminé. Pour toutes les questions techniques et pour tout ce qui regarde les noms des joueurs, il faut voir avec l’entraineur et nos Directeurs Sportifs." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Nankin – Demain, l’Inter rencontrera le Bayern d’Ancelotti, dans le cadre de l’International Champions Cup. L’ancien entraîneur de la Juve et du Milan s’est livré en conférence de presse sur l’Inter. Que pensez-vous du match de demain ? Qu’avez-vous en tête, face aux rumeurs entourant Vidal et Renato Sanches ? “Ce sera un match important, c’est un match à jouer en étant bien organisé. L’Inter a un nouvel entraîneur très expérimenté, de plus, il y a eu l’arrivée de nouveaux joueurs." "Concernant Vidal par contre, j’ai déjà dit amicalement à Sabatini et à Spalletti de le laisser tranquille. En ce qui concerne Renato, j’espère qu’il réussira à continuer à progresser." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Milan - L’Inter, par l’intermédiaire de Sabatini, prépare son combo : Matias Vecino (26 ans - Uruguayen) et l’attaquant Keita Baldè (22 ans - Sénégalais). Ce combo, s’il se réalise, donnerait une grande satisfaction à Spalletti. En effet, le sommet, qui s’est tenu lundi, a défini la stratégie définitive du Mercato de l’Inter. Sur Vecino : "C’est un bon joueur" - Sabatini Sur Keita : "C’est un joueur qui me plait, je l’ai dit aux dirigeants et ils ont regardé ce qu’il y avait moyen de faire " – Luciano Spalletti. A l’Inter, il y a ce sentiment d’unité dans les hautes sphères Sabatini a aussi rassuré son entraîneur : "Spalletti entraîne, il ne demande pas de garanties et n’est pas inquiet." Avec Ausilio, ils se sont décidés à passer à l’action en faisant des pas importants. Les deux dirigeants vont très bientôt débarqué en Chine pour participer au Manager Meeting organisé par le Suning et programmé pour ce week-end. Ce sera l’occasion pour l’Inter d’avancer sur ses dossiers. Dont celui de Perisic et Manchester United ; les anglais n’offrent pas les 55M€, donc c’est non ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Victor Newman

    Joao Mario: "Je veux rester à l'Inter!"

    Milan - Joao Mario s’est livré sur la préparation de l’Inter et de son Futur à Premium Sport. "Je suis en train de bien me préparer, j’ai bien récupérer et j’ai le bon mental pour faire de bonnes choses. J’aurais bien aimé partir en Coupe des Confédérations avec mon équipe nationale, mais je vais de l’avant à présent. Je me souviens de ce que nous avons fait l’année passée, nous voulions si bien faire et emmener l’Inter en Champion’s League, à présent c’est du passé et on ne peut que faire mieux, j’ai confiance en cette saison." Spalletti ? "On voit qu’il a énormément d’expérience et il veut transmettre sa façon de jouer à tous les joueurs. J’ai vu ce qu’il a fait lorsqu’il était à la Roma, j’ai confiance en lui." Paris ? "Je suis concentré sur la préparation et sur le Calcio, nous devons tous répondre présent et je veux rester ici." Si nous devons faire beaucoup de transferts pour rattraper notre retard sur la Juve ? "L’Inter est une très grande équipe, nous savons que tous les joueurs souhaiteraient venir y jouer, si certains veulent venir, ils sont les bienvenus." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Milan - D’après nos confrères, Spalletti estime Nagatomo et ne veut pas le voir partir ! Par contre, d’autres joueurs sont placés sur la liste des transferts : Outre le cas Perisic, voici les heureux élus : Santon, Ranocchia, Murillo, Medel, Brozovic, Biabiany et Jovetic. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Milan - Comme en 2015, Ivan Perisic risque de devenir le feuilleton de l’été, comme l’exténuant transfert qui l’a amené de Wolfsburg, à l’Inter. De son côté, L’Inter ne le bradera pas à Manchester United. Comme le relate la Gazzetta Dello Sport, hier, durant la tournée vers le Plan de Corones, le croate est arrivé sous les sifflets des tifosi et a eu un litige avec un journaliste qui était en train de le filmer. Par la suite, le numéro 44 s’est livré à faire plusieurs selfies, apparemment sur ordre de certains dirigeants du club. En ce qui concerne son successeur, l’Inter ne le lâchera pas à United, à moins de percevoir une offre de 55M€. Ce sera réellement à ce moment-là, que l’Inter bougera pour réaliser "le gros transfert" sur le mercato qui le remplacera. Comme l’a rappelé Ausilio, l’Inter ne compte pas engager des joueurs à 8-9M€/saison : "C’est impensable, car cela pourrait également perturber l’équilibre interne du vestiaire". Est-ce une référence envers Di Maria ? Vu que le PSG souhaite recruter Joao Mario, qui a déclaré hier vouloir rester en Nerazzurro... Perisic privé de tournée Selon les dernières indiscrétions et sur base des images, du comportement et de sa façon de parler, le club a virtuellement "transféré Perisic" qui lui n’aspire qu’à quitter l’Inter. D’ici à dimanche, Spalletti et le club vont évaluer l’opportunité de le faire participer à la tournée chinoise. Le joueur se montre correct lors de l’entrainement, mais il a déjà la tête ailleurs... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×