Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'steven zhang'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Série A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Évènements de Inter Club Paris

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

22 résultats trouvés

  1. Quand son aventure intériste a commencé, Steven Zhang ne s'attendait sûrement pas à vivre des émotions aussi intenses, tellement intenses qu'à la fin de la rencontre contre la Lazio, il n'a pas pu retenir ses larmes. Quelques jours après la fameuse soirée au Stadio Olimpico, Steven Zhang est revenu sur le match avec un post sur Instagram : "Les sensations du Dimanche passé sont encore présentes dans ma tête après tout ce temps. Ce qui s'est passé est un pur produit du Style Inter. C'est un honneur de travailler avec tous ces gens. Ils ont montré tout leur attachement et leur coeur et ils ont tout donné pour les couleurs de l'Inter, jusqu'au dernier souffle. Je n'arrive même pas à exprimer la fierté immense que j'éprouve à l'égard de mon équipe. Il n'y a que nous qui savons ce que nous avons enduré cette saison. Le voyage est encore long, mais construisons en se basant sur ces souvenirs et continuons à nous battre ensemble. Chi siamo Noi ?! L'Inter !! Dans mon coeur, vous êtes les meilleurs les gars! Merci."
  2. L’Inter et son entraîneur se sont rencontré ce mercredi soir, Steven Zhang et Luciano Spalletti se sont livrés à la presse, à l’issue de cette entrevue, qui s’est tenue au siège de l’Inter. Steven Zhang "Spalletti va prolonger rapidement. Nous avons tous travailler durement cette saison, des joueurs au staff, et cela passe également par notre entraîneur. Nous sommes tous heureux d’avoir atteint notre objectif. Ce résultat est arrivé grâce au travail de tous. Nos joueurs sont fiers, nous le sommes tous. A présent, nous nous préparons à la nouvelle saison et nous verrons ce qu’il sera juste de faire durant cet été. Il y aura plus de matchs à disputer l’an prochain, nous travaillons quotidiennement sur cette question. Je suis confiant pour le futur." "Tous les tifosi de l’Inter veulent revoir leur clubs faire son retour parmi les plus grands et l’Inter est en Champions League. Nous devons tous être heureux, même nos adversaires devront l’être car ce sera fascinant de nous rencontrer en Ligue des Champions." Si les tifosi peuvent rêver ? "Je n’aime pas parler de rêve, je veux atteindre des résultats en avançant un pas après l’autre, en travaillant. Tout ne se fait pas en un jour, nous devons travailler comme nous l’avons fait cette saison : Travailler dur et obtenir des résultats saisons après saisons, jours après jours. Nous avons dépensé 110M€ pour arriver aux résultats actuels pour l’Inter." "Nous voulons obtenir de meilleurs résultats avec l’Inter dans les prochaines années, mais il faut nous laisser du temps." Luciano Spalletti “Je suis venu ici pour participer à une scène de victoires, alors que plus personne n’y croyait. Nous, nous sommes parti depuis le début en étant convaincu d’y arriver, nous avons tout donné pour faire taire nos détracteurs. Et à présent, on en profite." Vous vous voyez à l’Inter, encore plus d’une année ? "Oui, très longtemps." Le contrat ? "C’est le jour de la signature du contrat d’Ancelotti aujourd’hui, non ? Si je vous dis que j’ai aussi signé, comparé à lui, je ne suis rien et cela passerait inaperçu, on en reparlera dans les prochains jours ." Si je suis heureux ? "Non, Je suis extrêmement heureux mais ce n’est pas tout, nous avions l’espoir d’y arriver, et comme on dit, là j’ai touché le Paradis." Ce jeudi, à 16h00, une conférence de presse a été organisée par l’entraineur qui veut rencontrer les journalistes. Les sujets abordés devraient être les remerciements à l’équipe pour la qualification. Luciano a laissé libre ses joueurs de faire ce qu’ils voulaient après le match de l’Olimpico. Il ne s’était d’ailleurs pas présenté en conférence d’après-match, préférant laisser ses protégés profiter de ces moments. Luciano vous donne donc rendez-vous à 16h, mais comme il l’a déjà dit, il est le plus fier des hommes et vu son émotion à la fin du match, l'Inter l'a touché en plein coeur: "E vostra!" "Elle est pour vous" en s'adressant aux Tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. L’Inter a triomphé au Stadio Olimpico de Rome, les joueurs sont rentrés le soir même à Milan et ont passé la nuit en boite de nuit, en présence également de notre numéro deux, Steven Zhang. Pour rappel, le fils de notre propriétaire avait fondu en larmes de joie, en rejoignant les joueurs sur le terrain. Un signe révélateur qui prouve son attachement à l’Inter, qui aura vécu une saison intense et riche de tension. La Ligue des Champions "Avant tout, je veux remercier les tifosi, les joueurs et le staff technique. Nous avons tout donné cette saison, nous avons aussi tous souffert et connu des hauts et des bas, mais à la fin, nous sommes parvenu à obtenir le résultat que nous voulions." "Tout le monde a contribué à ce que nous atteignons cet objectif : "Fino alla fine”, tel est l’esprit de cette Inter. C’est pour cela qu’il existe. L’Inter est un club qui transmet de l’espérance et de l’énergie positive envers toutes les personnes à travers le monde." "J’étais encore confiant lors de l’entrée du dernier quart d’heure, je n’avais pas perdu espoir, comme toujours." Spalletti et Icardi "Ce sont les points de départ qui ont initié notre début de saison. Nous avions choisi Spalletti et de recruté des joueurs juste pour le noyau." Si Spalletti va être prolongé ? "Ce n’est même pas une question à me poser." Et pour Icardi ? "C’est pareil !" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Milan - Steven Zhang est en train de devenir l’Homme fort de l’Inter. Le fils du propriétaire du Suning a fêté, hier, ses 26 ans et poursuit son processus d’Italianisation et d'intégration d’une façon extrêmement rapide. En effet, cela fait 16 mois que Steven vit à Milan. Il a fêté son anniversaire en travaillant et en étant présent à Appiano pour suivre l’entrainement de l’équipe en vue de la rencontre face à Sassuolo. Jindong Zhang et le Management Nerazzurro croient en lui Mais Steven va à son rythme, il prend le temps de faire ses preuves. Comme lundi dernier, à l’occasion du repas de Noël du club, où il est apparu comme le vrai Matador de la soirée, vu la teneur de son discours. En effet, Zhang Junior est très attaché à son nouveau rôle à l’Inter. Steven absorbe au quotidien comment se passe la vie du club, mais surtout, il en retire des enseignements et se montre aussi très direct. Ce comportement n’est pas typique à la Chine. Il est plutôt dû à ses études réalisées dans un établissement scolaire très huppé aux States. Cet enseignement a porté ses fruits, car il est devenu « le premier ministre des affaires étrangères du Suning » et 90% de son travail est dédié à l’Inter. C’est un signe de confiance très fort de la part de Jindong, son père, qui gère une entreprise qui facture 40M$ à l’année et qui est destiné à son unique garçon. Steven a une petite sœur de 13 ans. On pourrait croire qu’il s’agit d’un petit businessman à la vue des sommes annoncés, mais cela a un aspect fondamental, que l’on peut comparer à une vitrine sur le monde, pour la famille Même si parfois Steven souhaiterait être plus proche de son père : "Lorsque nous nous téléphonons, il me demande des nouvelles d’Icardi et d’Handanovic, mais me concernant…" Mais Steven le sait également, ses responsabilités augmentent graduellement. Avec le nouvel organigramme émis en été, Steven qui n’avait qu’un rôle de conseiller, est devenu un Homme de pouvoir. Il a la capacité de pouvoir signer des transferts à hauteur de 40M€ avec un salaire maximal de 10M€. Vu qu’il est toujours en rodage, pour tout transfert plus important, il faut l’aval du Board. Pour l’instant, et c’est l’avis des tifosi, il n’est pas prêt à contacter le Board pour un tel transfert, car ce serait trop risqué actuellement. Montée en puissance Le Suning a un projet à long terme pour l’Inter, un projet qui prévoit de voir le club grandir. Outre la Champion’s, l’objectif principal est celui d’avoir les comptes à niveau. Et actuellement, même si Jindong souhaite faire sincèrement des transferts qui peuvent combler notre faim de pouvoir, des transferts "à la Moratti", notre propriétaire sait parfaitement bien qu’il doit respecter le Fair-Play-Financier de l’UEFA et le véto actuellement en vigueur par Pékin, sur les investissements à l’étranger… Par contre, le jour où l’Inter et le Suning ne seront plus sous la pression de l’Uefa et du gouvernement chinois…là, l’Inter pourra passer à table et se faire plaisir après un tel régime… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Milan – Calcio&Finanza s’est penché sur les gains réalisés par Thohirs lors de la vente de ses actions au Suning. Depuis un an et demi, l’Inter est dirigée par deux entités : Le Suning, majoritaire à 68,55% et l’indonésien qui dispose encore de 31,05%. Cette division fait suite aux accords conclus en juin 2016. Ce n’est pas une surprise, pour Thohir, l’Inter ne représentait qu’une affaire…mais jusqu’à quel point ? Voici toutes les réponses à vos questions : Lors de la vente de la majorité de ses actions de l’Inter, Erick Thohir a non seulement récupéré les intérêts réalisés sur les emprunts, mais il a également profité d’une sérieuse plus-value. Selon les rapports consultés par Calcioefinanza.it, le bilan de la holding italienne de l’entrepreneur indonésiens, l’International Sports Capital Spa, a conclu son bilan au 30 juin 2016 avec une entrée estimée à 29M€, une plus-value qui a été générée suite à la prise de pouvoir du Suning à l’Inter : Extrait du bilan : “Le 28 juin 2016, ont été cédé au Suning Holdings Group 3.440.835.074 actions ordinaires du Fc Internazionale Milano Spa pour une valeur estimée à 31.599.506 euros. La vente a généré une plus-value de 28.400.494 euros. Dans le détail de ces données, la Société a acquis, via le Nusantara Sports Venture HK Limited, 3.440.835.074 d'actions ordinaires pour une somme de 60.000.000 euro et a cédé directement au Suning Holdings Group, 3.530.444.669 actions ordinaires pour une valeur estimée à 60.822.945, générant une plus-value de 737.055 euros”. Si l’on se penche dans le détail de cette affaire. Thohir a vendu ce second pack d’action personnelles au Suning contre 31,5M€, en réalisant une plus-value de 28,4M€. En effet, la Nusantara Sports Venture appartient à Thohir et c’est cette dernière qui a permis de reprendre la propriété de Massimo Moratti pour 60 millions d’euros. De son coté, Massimo Moratti, aura réalisé une plus-value estimée à 12 millions d’euro, en cédant également au Suning, le peu d'actions qui lui restait. Cela lui a rapporté 737.000 euros. Au total, Thohir a encaissé une plus-valus de 29,1 milions d'euros (29.137.549 euro pour être précis). Sa participation actuelle au sein du F.C. Internazionale Milano SpA (31,05%) vaut actuellement 42,5M€. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le Suning a proposé à l’indonésien le rachat de sa part pour 40M€. Mais ce dernier a refusé en en réclamant 5 fois plus selon la presse : 200M€ Thohir n’a rien perdu, financièrement parlant, vis-à-vis des prêts réalisés vers l’Inter Comme déjà anticipé lors d’une première analyse de cette situation, le Suning a entièrement remboursé l’ensemble de ses emprunts, pour un montant complessif avoisinant les 131,6 millions d’euros. La part de Thohir dans ce crédit était de 117,9 millions d’euros, destiné au financement valide jusqu’au 30 juin 2015 et 14,2 millions destiné à l’exercices 2015/2016, avec un taux d’intérêt estimé entre 8 et 9,4750%. La part relative aux intérêt que Thohir a reçu de l’Inter sont donc estimé à 14 milions d'euros. Une seule partie de cette somme tombera directement dans la poche de l’indonésien, et ce, par le biais des transactions à réaliser entre les les banques pour récupérer son argent et pour son travail réalisé à l’Inter. Actuellement, il reste à savoir quand Thohir cédera ses 31,05% d’actions, ces dernières lui appartiennent depuis l’automne 2013 et cela lui a déjà permis de récupérer 29,1 millions d’euros sur un investissement de 75 millions d’euros. On peut augmenter ses gains de 14,2 millions d’euros si on se base sur les gains engendré par le remboursement des intérêts relatifs au prêt lors de son rachat au club. Au total, 43,3 millions d’euros devront être redistribué à ses deux holdings, celle située à Hong Kong et l’autre à Luxembourg. D’où la question actuelle : Vu que ses actions actuelles valent 42,5M€, pourquoi avoir refusé l’offre du Suning de 40M€ et surtout, pourquoi, si on en croit les sources sérieuses reprise dans les différentes presses, italiennes et étrangères, en réclamer 200 millions d’euros ? Moratti pourrait-il aider le Suning ? "Non, je ne songe pas à reprendre les 30% des actions de l’Inter qui appartiennent à Erick Thohir. Si tel était le cas, je penserai à les revendres directement à la Famille Zhang." Clair, net et précis. Massimo Moratti a été honnête à l’occasion de la présentation d’un livre dédié à sa Famille et réalisé par Italo Cucci. L’avis du Présidente sur l’équipe (Il ne peut pas s’en empécher !) "Je suis très optimise pour le futur de l’Inter, face à l’Udinese, c’était un incident de parcours. Je suis conscient que l’équipe, jusqu’à présent à répondu à toutes les prérogatives afin de pouvoir réaliser du bon travail et continuer à aller de l’avant. Je ne sais pas si l’Inter va se renforcer en janvier, personnellement, je jugerai utile de pouvoir disposer d’un défenseur central et d’un attaquant, pour le reste, l’équipe tourne déjà bien." “Mourinho m’a rappelé Herrera, il avait Suarez et Corso, qui sont impossible à égaler. Même Capello a dit que le jeu d’Herrera était difficile à imiter, je trouve sympathique cette comparaison. Mourinho comprenait exactement comment aller agir l’adversaire. Cela te donnait la sécurité de pouvoir le contrôler. C’est un entraîneur qui a tant gagné et il est talentueux...Spalletti joue le jeu, pour améliorer l’équipe avec les joueurs qu’il a à sa disposition. Nous nous entendions déjà bien, même lorsqu’il était à la Roma. Je suis content qu’il soit arrivé à l’Inter, et je ne le dit pas par gentillesse, je suis sincère." Qui dit invité de marque à l’occasion de la présentation du livre, dit représentants des hautes sphères de l’Inter, c’est un fait la Famille Moratti et l’Inter ont toujours été proche et, même s’il n’a plus les rennes du club, Massimo veillera toujours sur son amoureuse milanaise. Dans la belle brochette d’invité, on a pu y rencontrer Walter Sabatini, le Directeur Sportif du Suning qui gère aussi bien l’Inter que le Jiangsu : 'L’Inter, comme d’autres club, a besoin de gérer le mercato à venir avec une certainr retenue. Je suis serein et je suis d’accord avec Spalletti, sur la volonté, qu’il faut faire quelques investissement. Notre groupe actuel fait de très belle choses et ce serait raisonnable de dire qu’elle a besoin de renforts. Ils peuvent permettre à Spalletti de pouvoir mieux moduler son dispositif, vu qu’il disposerait de joueurs avec des caractéristiques différentes, par rapport à ce qu’il a à sa disposition. Mais cela ne remet pas en cause la valeur du groupe actuel." Joao Mario ? "Comme tous les joueurs qui veulent disputer le Mondial, il a besoin d’avoir un certain temps de jeu. Je n’aimerai pas le perdre et Spalletti trouvera avec lui la façon dont il faut voir les choses, et ensuite, je verrais si je dois intervenir." Si Teixeira et Ramires du Jiangsu peuvent être cédé à l’Inter sur la base d’un prêt ? "Nous évaluons la situation, tout est encore à définir." Si Joao Mario peut être échangé avec un joueur de Manchester United ou du Psg ? "Pour l’instant, il est des nôtres et j’y tiens." La reception de Noël ? "J’ai surtout été un admirateur de Steven Zhang. Il a tenu un discours qui avait un impact émotif impressionnant. Actuellement, on ressent de la sérénité à l’Inter et tout le monde souhaite aller dans la même direction. Le Calcio est quelque chose qui ne t’apporte pas de sérénité, mais à l’Inter nous sommes serein. Contre l’Udinese, l’équipe a joué une première période extraordinaire, je n’ai pas de raison de m’inquiéter." Qui dit Sabatini, dit Luciano Spalletti, le célèbre duo romain fait le bonheur de l’Inter à Milan Notre entraîneur s’est livré, dans une interview sur l’ambiance nerazzurra à Sky Sport, à l’occasion du livre hommage sur Massimo Moratti Emerson Palmieri ? "Il a écrit seul son histoire, je n’ai aucun mérite. Cela me fait plaisir vu qu’il s’agissait de l’un de mes anciens joueurs, c’est avec lui aussi que j’ai su faire de tels classements. Des occasions se présents parfois où tu as un joueur qui ne peut plus servir son club. Je ne pense pas que c’était le cas d’Emerson, il ne rentre pas dans cette catégorie. Actuellement, tout le monde le voudrait, mais il faut sortir un bon chèque pour se l’offrir. Dans son poste, j’ai débuté avec Nagatomo, J’ai aussi Santo et Dalbert. Ce dernier a joué peu car il devait encore apprendre certaines choses. J’ai aussi Cancelo a ma disposition qui est extraordinaire, même s’il joue peu." Moratti et Mourinho ? "Ecrire un livre sur sa propre histoire, c’est comme s’ouvrir aux autres. Dans ce cas-ci, on peut aussi parler des joueurs qui ont fait l’histoire du Calcio. Je ne peux pas me permettre de m’exprimer sur cette histoire, car j’étais encore loin d’être au club. A l’époque, je devais mettre le Gps pour aller à la Pinetina." "Mourinho et Moratti sont deux Colosses qui ont fait l’Histoire de l’Inter, il n’y a pas de comparaison possible. Je suis très honoré d’avoir été invité à cette soirée, qui représente tellement de choses." Les déclarations de Sabatini ? "Selon moi, celui qui doit en tout premier lieu parler, c’est le propriétaire du club, il doit nous dire quelles sont les lignes de conduite à suivre pour ce mercato. Les tifosi ont le droit de savoir quelles sont nos intentions et nous devons d’être le plus vrai possible. Nous vivons une période importante et nous avons besoin d’être soutenu." "Si c’est possible, j’aimerai améliorer le noyau, ce qui n’est pas une mince affaire. Numériquement, nous avons une équipe qui doit être capable d’atteindre nos objectifs et qui doit également être capable de surmonter ce moment de difficulté que nous traversons, nous nous devons d’avoir des réactions importantes." Joao Mario ? "Personnellement, il n’est jamais venu me voir pour me demander de partir jouer ailleurs. Il est de retour suite à ses problèmes de santé et il s’est bien entraîné, même s’il n’était pas au même niveau que ces équipiers. Son intention est de se mettre à disposition de l’équipe." "Je suis ici pour faire un zoom sur la Famille Moratti, c’est une histoire importance et y être invité te pousse à faire aussi une introspection sur toi-même. C’est une démonstration qui va bien au-delà de la passion pour tes couleurs qui sont démesurées. Tout ce que j’y ai vécu ce soir et que je vis encore est là pour faire battre le cœur Nerazzurro de celui qui le possède, je le voyais dans le passé, mais il faut le vivre de l’intérieur." "Moratti était connu de tous, c’était évident que l’on voyait qu’il tenait énormément à son club et lorsque nous nous rencontrions, il se montré toujours disponible, au maximum de ses possibilités, cela veut dire qu’il croit en nous et il m’a transmis sa confiance, je peux le dire : "J’y étais moi aussi". "Je serai l’une des personne qui lira ce livre,car je sais que je vais pouvoir y apprendre beaucoup de chose." La défaite face contre l’Udinese ? "Nous l’avons vécus, nous n’étions pas dans le match et nous devons réagir, car la réaction fait parti d’un processus complet de croissance et je crois que l’on avait besoin de cela pour arriver à mûrir. Ce matin, tout le monde s’est tr!s bien entraîné, c’était même un entrainement exceptionnel. En ce moment, j’ai des choix à faire : Entre ceux qui méritent de porter le maillot, comme je l’ai déjà dit, et entre ceux qui ont besoin d’un petit tour de manivelle pour mieux repartir." Blind? "Je parle uniquement de mes joueurs, je veux prendre les points qui sont disponible lors de nos prochains match. Ce serait bon de pouvoir faire un mercato avec un programme défini auparavant, c’est évident que cela aura un impact sur le sort de l’Inter." Comme on dit dans ce cas-là, il n’y a plus qu’à….. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Milan – Actuellement présent en Chine, Steven Zhang s’est livré dans Fortune sur l’Inter et sur le Suning, qui en est devenu le propriétaire en 2016. Après avoir réalisé une tournée européenne afin de bien préparer l’émission de nos obligations, qui sont déjà un succès, Steven s’est livré sur l’Inter et il semble bien être tombé sous le charme de notre Beneamata: "Je ne peux pas décrire le sentiment qui règne, l’atmosphère qu’on ressent au Meazza, c’est comme un spectacle de Broadway. Les stades européens reposent verticalement, lorsque ils sont lourdement chargé, c’est comme si les joueurs étaient engloutis. Quand les fans applaudissent tous ensemble, c’est comme un tsunami. Lorsque tu as 80.000 personnes qui chantent : ‘Chi non salta rossonero è…’, tu as l’impression de te retrouver au milieu d’un violent tremblement de terre. Cela me donne la chair de poule." Quand on lui demande, s’il est inquiet d’une éventuelle défaillance de l’Inter et de l’impact qui en découlerait : "Je ne pense pas que quelque chose de la sorte pourrait nous conduire à l’échec. Lorsque vous êtes vraiment sur le terrain, vous pouvez vraiment comprendre la passion qui se retrouve dans le monde du Calcio." Mon père ? "Quand il m’appelle, il me demande comment va Icardi et il me demande de passer des messages aussi à Handanovic qui joue terriblement bien. J’ai juste envie de lui dire : Papa, je suis ton fils. J’aimerais aussi que tu me demandes comment se passe ma vie à Milan…" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Milan – L’Inter veut satisfaire son entraîneur, mais elle ne pourra le faire qu’en janvier. Pour l’heure, le système mis en place par le Suning ne change pas : Il faudra s’auto-financer. Mais l’Inter ne va pas laisser en plan Spalletti qui sait se faire comprendre. En janvier, Bastoni fera son retour à l’Inter pour la défense centrale. Concernant Mkhitaryan et Ramires, l’un des deux arrivera en prêt, avec au maximum un droit de rachat conditionné. La défaite, à domicile, ne change pas les plans du mercato de l’Inter pour deux raisons 1° La Direction s’est rendu compte qu’un ko à la 17ème journée de championnat avec 40 points remportés en 16 match n’est pas la fin du monde 2° Le club n’a pas les ressources financières pour se lancer dans des dépenses folles, car lié au Settlement agreement de l’UEFA. En conséquence, il n’est pas possible d’échapper à l’auto-financement. C’est Steven Zhang, lui-même, qui l’avait déjà expliqué, vendredi soir à l’Hôtel Melia. Mais Spalletti n’est pas en reste et il a de nouveau formulé le vœu de voir un mercato actif. Reste à voir, depuis sa dernière sortie comment va se comporter Jindong Zhang et s’il changera son opinion. Vu que l’on a l’UEFA sur le dos, ce sera très difficile de le voir changer d'avis. Ce qui est sûr, c’est que même si la situation est très critique et la marge de manœuvre considérablement réduite, Ausilio et Sabatini ont, tous les deux, suffisamment d’expérience pour permettre à l’équipe de s’améliorer, aussi bien en qualité, qu’en quantité. Ils veulent venir en aide à Luciano et l’une des solutions envisagées serait de vendre, dès janvier, Joao Mario, qui est courtisé par Paris et United.... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Milan - Des paroles aux actes. L'Inter est de retour, et de façon sérieuse. Que ça soit sur le terrain ou en dehors. Tout a commencé avec ce hashtag #InterIsComing lancé cet été et critiqué par beaucoup à l'extérieur. Mais les chiffres parlent d'eux mêmes pour le moment. A l'occasion de l'assemblée des actionnaires du club, Steven Zhang a voulu laissé un petit commentaire. "C'était courageux de lancer ce hashtag parce que nous devions être sûrs que l'Inter reviendrait. A ce jour cette phrase est vérifiée. Permettez-moi également de remercier Luciano Spalletti et tout son personnel pour l'excellent travail qu'ils effectuent depuis cet été. Tous ceux qui travaillent ici le font avec envie et amour. Cette équipe mérite de revenir sur la scène européenne et nous ferons tout pour atteindre cet objectif le plus rapidement. Pas à pas nous montrerons les résultats qu'il faudra pour faire de l'Inter un club durable, puissant et sain. Nous ferons tout qui est de notre possible." ®gladis32 – internazionale.fr
  9. Milan – L’assemblée ordinaire de la Lega Calcio qui se tiendra aujourd’hui à 13h00, a été convoquée avec le but ambitieux d'en rejeter sa gestion par la Commission et d'adopter d’ici à la fin de l’année, un nouveau règlement. D’après la Gazzetta Dello Sport, à la tête des 12 clubs signataires, on y retrouve actuellement l’insolite duo Agnelli–Lotito, avec le milaniste Marco Fassone (Vice-Président) dans le rôle de garant aux yeux du Commissaire Carlo Tavecchio. Selon certains, l’Inter aurait aussi droit à sa part du gâteau, car même si Steven Zhang est proche d’une nomination à un poste au sein de l’Uefa, il pourrait également tenir le rôle de conseiller auprès de la Ligue. De son côté, le Conseil Fédéral est entre les mains de Beppe Marotta pour la Juve et Claudio Lotito pour la Lazio. Enfin, sa Présidente semble être visée Marco Brunelli, qui, après 20 ans occupé au poste de Directeur Général des missions opérationnelles, n’y aurait plus qu’un rôle de parrainage. Ce poste sera le plus délicat de tous : Autour de sa figure se joue en effet la partie managériale de la Série A. Il va s’agir d’un important jeu de chaises musicales, 14 votes sont nécessaires pour valider cette solution De son côté, l’Inter n’a pas pris encore de décision et ne néglige pas de rappeler que le vote est secret. Pour faire simple, il y a certaines situations qui ne tiennent qu’à un fil. Napoli est tenté de rejoindre les loyalistes des réformes : Rome, Florence, Bologne, Sassuolo, Samp et (peut-être) Spal. L'Inter se donne le temps de la réflexion, mais ne veut pas faire un pas de coté. Urbano Cairo, Président du Torino, a l’intention d’être cohérent sur le fait qu’il faut réformer la Série A et il s’est déjà attelé depuis plusieurs mois Dans la ville de Milan, les hommes d’affaires soutiennent l’idée de ne pas voter pour conserver les règles actuelles, mais de façonner une nouvelle gouvernance avec un Président et un Directeur Général nommé de l'extérieur, et avec trois administrateurs élus qui s’exprimeront au nom des clubs. Le tout, en fonctionnant sur la base d’un système de gestion managériale pour sortir de la logique actuelle des droits de vetos. Le scénario possible est que l’Assemblée de la Ligue d’aujourd'hui permettra de sortir de cette impasse. Les deux parties ont subi une évolution. Fassone, a travaillé dernièrement pour se rapprocher du duo Agnelli-Lotito. Et grâce à l’élection d’Agnelli à l’ECA, Fassone a atteint son but. Ce rapprochement Juve-Milan a déjà eu lieu, dans le passé, avec Galliani. Ce dernier, avec d’autres grands club, étaient parvenus à écarté Rosellini en signe de protestation contre le Président de la Lazio. Lotito dans le Collimateur ! Fassone est présent et ambitionne un objectif : Évincer les commissaires en élisant un président à temps plein, Brunelli et faire approuver un statut spécial. Cela laisserait le pouvoir aux clubs et éviterait de voir une percée managériale de la Lega, comme cela figure dans le règlement établi par les commissaires actuellement en place. De fait, Lotito et les siens n’auraient donc plus leurs mots à dire. Selon le Corriere Dello Sport, la Roma, la Fiorentina, l’Inter, Bologna, la Sampdoria, Sassuolo et Spal sont contre les Laziale. Le Napoli semble sur le point de rejoindre les "Réformateurs." La Série A va évoluer et ce sera, pour tous, difficile de voter à une semaine de l’élection du Président. De son côté, la FIGC souhaite arriver à l’approbation définitive de ces Principaux Directeurs, afin de limiter toute chance pour Lotito de rester en poste. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Victor Newman

    Ambiance optimale à l’Inter!

    Milan – Tout le stade a applaudi la performance de Milan Skriniar qui contre la Spal a été infranchissable, il s’est même permis de monter, de s’imposer et d’attaquer. Standing ovation pour Skriniar Cet été l’Inter était confrontée à de sérieux problèmes économique, ce qui l’a empêché de viser sur un Top Player pour sa défense. Mais au vu des performances du Slovaque, qui n’a raté aucune intervention et qui a muselé avec inspiration et élégance, un joueur de la trempe de Boriello, à plusieurs reprises, l’Inter se dit qu’elle a peut-être réalisé une très belle opération. En effet, Milan dispose d’une marge de progression technique importante et il le prouve à son entraîneur, match après matchs, entrainement après entrainement. Il assimile rapidement les conseils et les demandes de déplacement de Spalletti. De plus, il a une condition physique déjà importante qui lui permet de tenir 90 minutes de jeu, y compris les arrêtes de jeu. Il faut également observer que le joueur venait, quelques jours plus tôt de réaliser une excellente performance en match international. A l’Inter, l’Impression est qu’Ausilio e Sabatini ont péché le potentiel Top Player de la défense : Un garçon affamé qui continue à en vouloir et qui dispose d’une marge de progression importante. Son contrat se terminera en 2022, et il serait étonnant qu’il ne soit pas valorisé dans un avenir proche. Bonne entente en coulisse Sur les réseaux sociaux, deux joueurs de l’Inter ont attiré l’attention de leurs fans, à savoir Perisic et Ivan qui ont commenté la victoire de l’Inter sur Spal: Skriniar: “Une autre victoire importante” Perisic à Skriniar : “Quel mur” Skriniar à Perisic : ‘Quel but aujourd’hui !” Perisic était très actif, car il n’a pas loupé de se faire un tifoso juventine et par la même occasion de déclarer sa flamme à l’Inter: Parmi la pluie de commentaire reçues sur son instagram par les Tifosi de l’Inter, en le remerciant d’être resté à l’Inter, Ivan a tenu à remercier les Tifosi en inscrivant un but splendide. Cependant, dans la pluie de commentaire, Perisic en personne a remarqué qu’il y avait un "infiltré" juventine qui l’invitait à rejoindre la Juve pour gagner : Réponse significative et sans appel d’Ivan : "Jamais, mon ami." Steven est aux anges et remercie les Tifosi Le fils de notre Propriétaire, a tenu à délivrer un message aux tifosi de l’Inter suite à la victoire de l’Inter 2-0 sur la Spal : "L’Inter est spécial grâce à vous. Merci à vous et comme nous vous l’avons promis, marche après marche, l’Inter is coming." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Milan - Marco Tronchetti Provera, le Patron de notre sponsor historique "Pirelli", s’est prêté au jeu de l’interview pour Sky Sport 24, ce dernier a parlé de l’Inter: Quelle idée vous faites-vous de l’Inter? "C’est une équipe qui commence à avoir du caractère, pas encore en continue, mais Spalletti a donné un bon coup de fouet, c’est un bon signe d'espoir." Voyez-vous des signes encourageants ? "C’est trop tôt pour en parler, mais le départ est bon, nous sommes sur la bonne voie." Icardi qui est devenu blond… "Je ne suis pas un expert, il rit…C’est un grand champion." Vous attendiez-vous à autant d’années pour reconstruire une équipe ? "Actuellement, l’important est d’avoir de l’espérance pour le futur, ces dernières années ont été frustrantes, à présent, il me semble que nous pouvons enfin espérer, l’équipe dégage une espérance différente." Il y a eu des entraîneurs très fort à l’Inter, Spalletti en fait-il parti ? "Spalletti est un très grand entraîneur, il a du caractère, sait tenir le vestiaire et est réactif sur le terrain, ce sont ses caractéristiques. Il apporte de la confiance à l’Inter et au Tifosi." Le "Renfort" tant attendu n’est pas arrivé, êtes-vous surpris ? "Nous avons de bons joueurs, il n’y a pas de stars, l’équipe joue bien, elle sait pratiquer un bon football, c’est ce que les tifosi veulent voir" Votre rêve, Messi, restera-t’il un rêve ? "Je pense bien que ce rêve restera au placard. Je l’ai vu jouer samedi et hier et il me semble qu’il devient d’années en années, meilleur, c’est le football." Qui pourriez-vous souhaitez avoir, de façon fantaisiste ? "Les deux plus fantaisistes de tous, Messi et Neymar, puis il y en a d’autres qui sont doués. Je ne vois rien d’aussi extraordinaire chez les autres joueurs." Qui aurait été titulaire dans l’Inter du Triplé ? "Nous le savons tous très bien, la différence entre les deux équipes est la continuité. De plus, il y avait des joueurs de très hauts niveaux, quelques champions, avec la sensation que, peu importe l’adversaire, l’équipe respirait la gagne." Des achats en janvier ? "C’est du niveau de la Direction, je ne fais aucune anticipation, je n’ai rien à dire." Un coup à la Ronaldo ? "Je suis un Tifoso, pas uniquement le sponsor, aller au stade pour voir un champion est le souhait de chaque tifosi." Etes-vous surpris que Thohir soit encore Président ? "Le club est très suivi par Steven Zhang, qui va toujours au stade. Le club est très proche de son équipe, l’atmosphère qu’on y ressent aujourd’hui est différente." Papu Gomez? "C’est une tentative qui a échoué, c’est un grand joueur, il se serait bien intégré dans cette Inter." Pensez-vous que la différence entre la Juve et l’Inter est similaire à la Ferrari et Mercedes ? "La Ferrari n’a pas uniquement rattrapé son retard sur Mercedes, elle est capable de le battre. L’Inter doit encore le prouver." Sur quelle partie de la grille de départ se situerait l’Inter ? "L’Inter est déjà partie, très bien, mais il y a un écart, en ce moment, elle peut viser le podium, mais la Juve, elle, reste candidate à la victoire finale." Un retour de Moratti si Thohir part ? "Je pense que Moratti a donné tout ce qu’il pouvait à l’Inter, il l’a fait avec toute sa passion, je crois qu’un retour soit très difficile, c’est malheureux, mais c’est ainsi." Steven étudie actuellement la réalité Nerazzurra, il apprend l’italien, est-ce lui le futur de l’Inter ? "Je pense que oui, il se dédie entièrement ses activités à l’Inter, c’est une bonne chose pour l’équipe et pour les tifosi." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Genève - Steven Zhang était présent en Suisse, lors de l’élection du Président de la Juve, Andrea Agnelli, comme nouveau Président de l’Eca, l’Association Européenne des Clubs, en succédant à Karl-Heinz Rummenigge. Vers une réforme du Fair-Play-Financier ? Le Président de la Juve, souhaite d’ailleurs procéder à la création d’un Fair-Play-Financier 2.0 : "Grâce à la première vague de mesures du fair-play financier, la plupart des résultats ont été atteints, dont une réduction des pertes. Nous discutons maintenant avec Monsieur Ceferin sur ce qui peut être ajouté pour aboutir à un fair-play financier 2.0." Sur la demande de Jean-Michel Aulas d’appeler à un contrôle de la masse salariale des Clubs, une sorte de Salary Cap, Le Juventine a rappelé que "Cette mesure n’était pas faisable, après s’est adressé à la Commission Européenne, il y a déjà 7 ans". Concernant l’actualité récente et le PSG, Agnelli a répondu que "l’UEFA a procédé à l’ouverture d’une enquête et ce sera à cette institution à prendre ses responsabilités et à prendre les sanctions en tenant compte des règles actuelles." De son coté, Steven Zhang représenté l’Inter. Le fils du Patron du Suning s’est livré à une interview à Premium Sport Que pensez-vous de l’Inter de Spalletti, après ces deux premiers matches ? "Je pense que tous, des tifosi aux joueurs, en passant par le management, nous pouvons voir les résultats d’une dure préparation, d’un difficile travail, réalisé durant les entraînements de pré-saison. Spalletti travaille quotidiennement et arrête tard le soir. Il y a tant de business autour du Calcio, tu peux avoir des incertitudes, mais si tu te prépares bien, tu peux être confiant. J’attends que le championnat reprenne et nous travaillerons dur pour faire de notre mieux. J’ai l’extrême conviction que cette saison, ce sera une très belle saison pour l’Inter." Les tifosi de l’Inter peuvent-ils rêver du Scudetto ? "C’est sincèrement trop tôt pour en parler. Nous verrons, si tu t’investis bien, les résultats arrivent." Que pense votre père de la période actuelle de l’Inter ? "Mon père est présent quotidiennement en Chine, il est occupé à travailler avec son propre entourage, et il reste très attentif à l’Inter, il est disponible à tout moment et il est parvenu à transmettre sa grande énergie et sa grande passion à l’intérieur de la compagnie. En fait, on y ressent un esprit extraordinaire." "Lorsque vous contrôlez un club de football qui fait partie de votre entreprise, les gens commencent à travailler dans le même sens, non seulement pour le travail, mais parce qu’ils se livrent sur un plan émotionnel et se donnent avec leurs cœurs, ils vivent des émotions vraiment spéciales. C’est quelque chose de bénéfique pour notre Culture, pour la Compagnie, cela te motive, c’est donc un très grand plaisir de voir que notre travail, permet à l’Inter de retrouver les sommets." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Genève – Parmi les 230 représentants de club, présent à l’Eca, se trouvait Steven Zhang. Il en est d’ailleurs le benjamin. Représentant l’Inter et également le Suning à l’assemblée générale, il a semblé très à l’aise malgré son jeune âge Selon le Corriere dello Sport, pour lui, c’était un baptême au niveau du Haut-Niveau du football international, car il a rencontré et discuté avec les principaux dirigeants européens, il a également a exploré le thème du stade avec Fassone et a commencé à métaboliser les mécanismes compliqués de la politique du ballon rond sur le vieux continent. Il était présent en portant le blason de l’Inter et était accompagné de notre Administrateur Délégué Antonello, de notre Cfa Gardini et du Vice-Président de l’Inter, Javier Zanetti. Notre légende qui a arrêté de jouer a rencontré le représentant du Hjk Helsinki, celui-ci étant interiste, Javier lui a offert un maillot Nerazzurro floqué du numéro 4 et il a posé avec lui pour une photo. Notre futur président s’est aussi exprimé sur la VAR, l’assistance vidéo : "La Var est importante car elle va faire comprendre à tout le monde tout ce qu’il s'est réellement passé, cela permettra de jouer d’une façon juste, sans qu’il n’y ait le moindre doute." Il s’est également exprimé sur le Mercato et les folies du PSG : "Je ne parle pas des autres clubs. Je pense que ce n’est pas la meilleure façon d’acquérir des joueurs qui peuvent améliorer ton équipe : Tu peux faire grandir les joueurs de tes équipes de jeunes, valoriser ultérieurement tes propres éléments et il y a tant d’autres choses de possible à faire. A l’Inter, nous respectons le Fair-Play-Financier et nous voulons construire un club fort et stable." Steven continue donc son parcours d’apprentissage. Reste à voir, s’il sera nommé dans les groupes de travail de l’Eca qui se tiendront à la mi-octobre. D’ici là, il va reprendre ses activités à l’Inter et penser uniquement à notre club, qu’il observe avec confiance et optimisme. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Victor Newman

    #Inter-Roma : "Les Interviews d’après-match!"

    Steven : "Je suis très heureux de ce début de saison. Je crois que la clé a été d’avoir fait une bonne préparation, les résultats se voient." Spalletti : "Si trois buts valent plus que trois poteaux ? Oui. Outre les trois buts, nous avons eu d’autres occasions très dangereuses. La Roma a pris des poteaux via des tirs lointains. Quand nous étions en difficulté et que l’on ne parvenait pas à construire bien, l’équipe a fait bloc, même en perdant des ballons, mais elle a fait en sorte que les actions ne portent pas à conséquence, et cela, de façon continue. C’est ce que je martèle en continue à l’équipe et cela lui a servi. Tu as besoin de faire vivre rapidement le ballon, sinon tu ne te créer riens. Si tu vas jouer le Napoli ou la Juve en faisant tourner lentement le ballon, tu auras des difficultés à prendre les commandes du match et d’exprimer de la qualité. Nous devions avoir une meilleure syntonie et avoir de meilleurs mécanismes car nous en avons les qualités." La trêve ? "Je la vis avec un peu d’anxiété, je suivrais ce que feront les joueurs et quand ils seront de retour à la Pinetina, je verrais comment on va composer, il faudra voir ce qu’ils auront fait. Un travail de monitoring sera effectué par mes collaborateurs, ils iront les superviser, comme ils le font ici dans une équipe qui est très forte. Nous sommes l’Inter, quand j’étais à la Roma, je disais nous sommes la Roma, mais ici Nous sommes l’Inter et nous voulions revenir à la maison avec la Victoire, ce sont des résultats qui donnent de la fierté à nos Tifosi, je leur veux que du bien, et je tiens à les remercier pour tout ce que j’ai vu de leur part, aussi ici, ce soir." Matias Vecino: “Avant tout, je ressens la confiance de l’entraineur, il me permet de m’exprimer à ma juste valeur. Je veux me mettre à la disposition de l’équipe et à sa façon de jouer." Quels sont les avantages qu’offrent Perisic et Icardi ? "Les défenseurs doivent les couvrir et comme c’est difficile de les marquer, cela te crée des espaces, et c’est à nous de profiter de ce genre de situation." Une Inter de Scudetto ? "S’imposer une limite serait une erreur, nous ferons les comptes à la fin. Nous savons que nous devons nous améliorer dans la dernière passe. La chose qui m’est le plus facile, c’est de construire de derrière, je dois faire mieux dans la dernière passe et m’améliorer pour aider mes équipiers à marquer des buts." Icardi : "Les buts ? J’espère en inscrire encore de cette façon durant de nombreux match, même si ce n’est pas toujours possible, mais je suis content de mon travail et de tous mes équipiers. Je suis content pour mes deux buts, mais je m’en veux d’avoir raté l’occasion où je suis parti du milieu de terrain, je n’avais plus de force en fin de match, j’aurai pu faire mieux et inscrire mon troisième but Sur le premier but, je ne m’attendais pas à recevoir ce ballon qui m’est arrivé assez rapidement, je pensais que Candreva tirait au but !" Si je suis le révolutionnaire ? "Non, nous sommes tous sur le terrain en train de nous battre, je suis celui qui doit conclure les occasions, c’est mon rôle." Des signaux ? "Nous avons réalisé une très belle préparation, face à des adversaires de haut niveau, je suis content que l’on est disputé ces matchs et maintenant, nous pouvons rester serein durant la trêve." Si je suis impitoyable ? "Je ne veux pas me toiler, si on me donne l’occasion de marquer des buts, je dois y parvenir." Etre Capocannoniere ? "Nous sommes au début de la saison, nous verrons bien à la fin de celle-ci, si je le suis, je serai content pour l’équipe, l’année passée, j’ai marqué de nombreux buts, mais nous n’avons rien gagné." Dalbert ? "Il a fait une bonne entrée, et il a été l’auteur d’un très grand sauvetage sur la ligne." Spal? "Nous ne devons pas oublier ce que nous avons fait aujourd’hui, mais nous allons affronter un promu, ce n’est jamais facile, ils viennent de Serie B et ils veulent nous rentrer dedans, nous ne devons surtout pas les sous-estimer, S’ils sont parvenus à monter en Serie A, c’est qu’ils ont de la valeur. C’est vrai que c’est toujours beau de jouer la Juve, la Roma, mais nous ne devons jamais sous-estimer une équipe." Si nous sommes une équipe unie ? "Oui, nous sommes un groupe très soudé, nous sommes tous de braves garçons. Les nouveaux s’intègrent bien et je suis content de voir la façon dont joue l’équipe, c’est quelque chose qui nous manquait l’année passée." Mon œil au beurre-noir ? "C’est à cause du coup-franc de Kolarov en fin de match, je me suis pris le ballon en plein visage." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Nankin - Steven Zhang a toutes les cartes en main pour devenir le Président de l’Inter. Il reste constamment proche de l’équipe et montre une implication riche pour le Monde Nerazzurro. Outre les bonnes intentions, il a besoin de trouver des solutions efficaces pour résoudre les problèmes de l’Inter et lui faire retrouver les sommets. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer les déclarations de Steven, devant le parterre de journalistes présents à Singapour: La tournée “Ce voyage en Asie était une opportunité importante. L’Inter a beaucoup de tifosi en Italie et au quatre coins du globe. Ce type de matchs te permets d’aller à la rencontre de tant de tifosi, de ceux qui vivent loin de Milan, et c’était si beau de voir leurs joies et leurs enthousiasmes. Nous avons rencontré des clubs comme le Bayern et Chelsea et je crois que c’était une expérience importante pour nos joueurs. Le seul aspect négatif était la chaleur, c’était important de faire une bonne préparation, le début de championnat approche." ICC “Dans ce genre de tournoi, le résultat compte peu, mais il peut te permettre de t’entrainer en te mettant en condition de match. Ce que l’on a fait en Chine et à Singapour prouve que l’entraineur et l’équipe font de leurs mieux pour améliorer notre situation. Spalletti a parlé avec nous, Ausilio et avec son staff jusqu’à 4h du matin. La victoire de ce tournoi prouve que c’est en travaillant que l’on obtient de bon résultat." Spalletti "C’est un vrai professionnel et il travaille énormément, il est toujours concentré sur le fait de faire des résultats, c’est mon entraineur et c’est celui de l’Inter, je le soutiendrai car il mérite d’être soutenu. Tout le club a compris cela. Je désire que tout le monde se serre les coudes, surtout que l’on s’approche du début de la saison." Idées "Les joueurs respectent le coach et son leadership, mais je ne peux pas m’exprimer en leurs noms, pour vous dire s’ils ont cerné le discours de Spalletti, mais c’est un grandissime entraineur" Mercato "Les tifosi voudraient voir des achats importants ? Nous voulons améliorer l’équipe. Les personnes qui ne font pas partie de notre projet doivent quitter le club. Celui qui y croit fort lui, a une chance de rester et est le bienvenue. Nous chercherons toujours les meilleures solutions. J’ai pris conscience de la pression depuis la fin de la saison passée, mais ce n’est pas le coût, ni les noms redondants qui compte." "Notre Direction, avec notre entraineur, est capable de savoir quel est le profil juste à recruter et nous tentons par la suite de le recruter. Le grand nom est plus celui qui peut t’être utile au niveau tactique et au niveau humain dans notre groupe. Je crois que, jusqu’à présent, nous pouvons être satisfaits des recrutements et toutes nos acquisitions sont fières d’être à l’Inter." "Quand tu joues pour notre club, ton sang et ta peau doivent être bleue et noire, parce que tu ne vas pas sur le terrain pour ton propre compte, mais tu représentes ton club et son histoire." S’il y a des noms de joueurs ? "Nous allons renforcer l’Inter, le Mercato se termine fin août. C'’est évident que nous n’en avons pas encore terminé. Pour toutes les questions techniques et pour tout ce qui regarde les noms des joueurs, il faut voir avec l’entraineur et nos Directeurs Sportifs." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Milan – Le vrai premier coup de l’Inter du Suning devrait être Keita. L’attaquant a été vu à Milan, en compagnie de son agent Calenda, qui a traité avec Sabatini. Selon le Corriere della Sera, Lotito a lui aussi rencontré Keita en lui proposant une prolongation de contrat. Le joueur qui est en fin de contrat a refusé et la Lazio a fini par décider à le vendre. Le club "ami" de l’Inter en demande 25M€ plus 5M€ de bonus, l’Inter en a offert 20M€ plus 5M€ de bonus. Nous sommes en fin de négociation, mais attention rien n’est encore fait tant que ce n’est pas signé En cas de signature, le sénégalais toucherait 3M€/saison. Si tel est le cas, il rejoindra l’Inter probablement après le 30 juillet 2017, lorsque l’Inter reviendra de sa tournée en Chine. Parlant de la Chine, Ivan Perisic a été convoqué par Spalletti. United insiste, mais refuse de mettre 50M€ sur la table. A présent le club tente d'appâter l’Inter, en lui proposant le prêt de Martial. En réponse l’Inter a demandé le défenseur central Smalling. L’Inter traverse une période assez délicate actuellement, car beaucoup de changements sont attendus Les jours de Thohir sont comptés : "J’ai demandé à quitter l’Inter durant l’ultime conseil d’administration, je l’ai dit car je ne pouvais plus rester au club comme avant, à cause des Asian Games." L’indonésien est le Président du comité Olympique indonésien (Koi) et les deux postes sont incompatibles. Néanmoins Thohir viendra dire bonjour au club le 27 juillet 2017 à Singapour. Le Suning devra s’accorder sur l’indemnité de départ en vue d’acquérir les 30% des actions de Thohir. Dès l’acquisition des 30%, l’Inter sera à 100% propriété du Suning Le départ de Thohir ouvre une autoroute à Steven Zhang, le fils du Patron du Suning, Jindong, qui après une année d’apprentissage à Milan, est fin prêt à assumer le poste de Président de l’Inter ! Steven ne fera pas de la figuration, il va prendre plus de poids en entrant dans le processus décisionnel du club. On parle aussi de l’éventuel retour de Massimo Moratti, qui s’entend parfaitement bien avec la famille Zhang, en qualité de Président Honoraire, un poste que le Suning lui avait déjà proposé dans le passé. Concernant cette journée riche en événements, on en saura plus sur la situation relative à Schick : En cas de confirmation des diagnostics précédents, la Juve demandera uniquement le joueur en prêt. La Sampdoria a déjà fait savoir que quatre autres clubs sont prêts à l’acheter : L’Inter, la Roma, le Psg et Tottenham. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Milan – Selon Calcio & Finanza, beaucoup d’indices désignent Steven Zhang, comme le futur Président de l’Inter. Différents pouvoirs lui ont été conférés durant le dernier Conseil d’Administration de l’Inter. Avec le départ programmé d’Erick Thohir de l’Inter, les portes de la Présidence lui sont ouvertes et il devrait occuper ce siège. Le fils de Jindong Zhang, propriétaire de l'Inter et patron du colosse Suning, dispose déjà d’un éventail de pouvoirs au sein du club, pouvoirs qui lui ont été conférés lors du Conseil d’Administration Nerazzurro du 27 juin dernier. Calcio & Finanzia est entré en possession des documents officiels validés par la famille Zhang Steven a reçu les pouvoirs suivants : - Il peut à présent signer, en toute liberté les documents officiels de l’Inter, qui nécessitaient par le passé une contre signature de Thohir ou d’autres délégués. Il a également la faculté de subdéléguer des pouvoirs : - Tous les pouvoirs nécessaires, sans exception, pour procéder à toute conclusion, modification ou résiliation anticipée de la part du club de tout contrat de transfert (entrant, sortant), y compris les prêts (avec ou sans une option de rachat) associés à des joueurs de football professionnels ou d’autres joueurs, qui prévoit des frais facturés à la charge du club et en faveur d’une relative contrepartie, pour une somme maximale de 40M€ par contrat. - Tout contrat avec des footballeurs professionnels qui prévoit que les dépenses, à la charge du club ne peuvent pas être supérieures à 10M€/ans par contrat : joueurs, entraîneurs, agents auxiliaires et les autres membres du personnel de l’entreprise et/ou des agents FIFA – FIGC. - Steven a également le pouvoir de représenter le club devant les diverses fédérations nationales et internationales, (FIFA, UEFA, FIGC, LNP) il dispose également du pouvoir de signer tous les documents relatifs à l’octroi de plusieurs licences nationales et internationales, à l’UEFA ou à d’autres autorités fédérales comme celles du Fair-Play-Financier qui sont actuellement et de temps à autre en vigueur. - Steven Zhang peut également conclure des accords concernant l’utilisation du stade, ainsi que des contrats de sponsoring, de merchandising et d'octrois de licence pour l’utilisation des marques à l’effigie du club sous réserve d’une limite de 1M€/an. Pour l’heure, la puissance de Steven Zhang, dans le domaine des opérations financières sont réduites. Le Conseil d’administration du 27 juin a établi que, pour chaque opération (facturation, facture anticipée, garanties, retraits sur des comptes de la société) supérieure au montant de 25 000€. Il est nécessaire d’obtenir la co-signature du président sortant Erick Thohir. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Milan – En effet, le fils de Jindong Zhang, le propriétaire de notre club, a réellement le profil du futur Président présent que nous attendons tous. Steven Zhang était Riscone di Brunico, pour assister à l’entrainement matinal des joueurs et au premier match amical estival de 2017 face au Wattens qui s’est tenu dans l’après-midi. Le fils de notre propriétaire a d’ailleurs publié sur Instagram une photo de Brunico avec le commentaire “Travail en cours à Brunico”.De plus, Steven, même s’il n’a pas parlé avec l’équipe, a tenu à rassurer Spalletti sur la volonté du Suning d’investir durant cette saison estivale de Mercato. Naturellement, Steven a demandé comment se déroulait le début des entraînements et il a garanti que les acquisitions de joueurs, demandés par Luciano, viendront. Elles sont en cours de négociation, mais pour l’heure rien n’est encore conclu.La présence de Steven a fait très plaisir à Luciano Spalletti, mais aussi aux tifosis qui ont apprécié le geste de notre futur Pésident, encore âgé de 25 ans.En effet, la dernière fois qu’un Président était présent à l’entrainement, c’était Massimo Moratti, en 2013. Durant l’ère Thohir, ce dernier ne s’est jamais déplacé de Jakarta pour se rentre à Trentino. Même s’il est vrai que notre Zhang jr vit désormais à Milan et ne rencontre pas les mêmes difficultés.De plus, Steven s’est rendu au Val Rendena, afin de rencontrer en personne, les tifosi des Inter Club.®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Milan – Le fils de Jindong Zhang est le grand favori pour occuper le poste de Président de l’Inter et il veut frapper un grand coup. 1° Le Mercato de l’Inter débute enfin : Banega à Séville, Skriniar interiste, le Suning fête sa première année à la tête de l’Inter. Même si pour la saison écoulée, il n’a pas sû faire ce qu’il voulait et il a dû apprendre à gérer un club de Série A. Le choix de Pioli, l'arrivée de De Boer... à présent notre Propriétaire veut marquer le coup et montrer qui est le tolier. 2° Le Suning prend enfin la main: Le club est à la recherche d’un très grand nom du football pour l’offrir aussi bien à l’entraineur, qu’à la ville. Quelque chose qui nous manque depuis tant d’années, et ce ne sont pas les arrivées manquées de Gabriel et Joao Mario, qui nous diront le contraire. Ayant quasiment fini de devoir payer les erreurs du passé, l’Inter peut de nouveau sortir la tête de l’eau et est prêt à montrer qui ELLE est vraiment.Avec notre nouveau Board, l’Inter est déterminée à quitter un court-circuit provoquée par des agents, ce qui nous a coûté beaucoup tant sur le plan sportif, que sur le plan économique. De fait l’organigramme du club prend de plus en plus forme et la situation s’éclairci de plus en plus en interne. 3° La récompense d'un travail réalisé au cours de cette année de "formation" Vu l’immensité du travail et l’investissement de Steven Zhang, c’est lui qui deviendra le prochain président de l’Inter, après Thohir.Steven a toujours été proche du club, a décidé de vivre à Milan, se déplace au Meazza et à l’extérieur, aux entraînements, apprend l’italien et a un contact direct avec Jindong Zhang, son père et propriétaire de notre Club. Il ne manque plus que l’officialisation, mais si tel est le cas, Steven mérite d’avoir sa chance ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Milan - Steven Zhang a fêté le Scudetto de la Primavera de Stefano Vecchi. Au terme du match victorieux de l’Inter, 2-1 à la Fiorentina, le fils de notre Propriétaire, a fait par de toute sa fierté sur Instagram: “Le temps l'enseigne, si tu fais les choses avec ton cœur, tu parviens à réussir et à récolter ce que tu mérites. Merci à tous pour avoir défendu vos vraies couleurs." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. MILAN - Steven Zhang, fils du numéro un de Suning, est tombé sous le charme de la ville de Milan et de l'Inter. Après avoir acquis un domicile du côté de Brera, ce passionné de voitures exotiques apprécie la vie et la cuisine milanaise, même si le restaurant Bon Wei est aussi un de ses fiefs. Aujourd'hui dans son bureau au Palazzo Saras, ce diplômé de la Wharton prend peu à peu la mesure de ce qui l'attend ici. Il écoute, compile les données et tente à comprendre les différents mécanismes qui font la spécificité d'un club de foot. Il a compris que, comme sur le marché de la bourse, tout est lié aux résultats. Donc aux victoires. Cette première saison ne l'a pas épargné dans son apprentissage, comme nous par ailleurs. Il apprend aussi à se séparer des entraineurs, et comme lui a si bien expliqué Massimo Moratti, un coach ne peut s'habituer à l'idée de la défaite. En attendant de régler la vente des actions d'Erick Thohir, celui qui est en course pour devenir notre futur président agit en intermédiaire entre son père situé en Chine (qui ne parle que chinois) et la sphère Inter à Milan. Il est ainsi beaucoup plus opérationnel qu'au début. Il a réalisé que le meilleur moyen de comprendre notre monde est d'assimiler notre langue. D'ailleurs il devrait ces prochaines semaines s'exprimer en italien en public pour la première fois. Tout se fait via le curriculum d’autre part. C’est comme pour la visite du stadium : jamais un propriétaire de l’Inter n’a pensé à y aller. Les révolutions se font (aussi) avec des petits gestes. ® gladis32 - internazionale.fr
  22. Milan – Beaucoup de tifosi se sont demandés pour quelle raison Erick Thohir, qui est toujours Président de l’Inter, malgré le changement de Propriété, était aux abonnés absents....surtout que l'Inter traverse l'une des pires périodes de son Histoire! Sky Sport nous apporte la réponse : Retour anticipé Aujourd’hui, Walter Sabatini est attendu à Milan, il s’agit d’un retour anticipé. Il se déplacera au siège du club, afin de faire le point avec Ausilio pour le Mercato et pour faire les démarches nécessaires en vue de satisfaire Luciano Spalletti. Pour ce Mercato, Dalbert, ailier de Nice a été contacté, ce dernier attend à présent un accord entre les deux clubs. De son côté, Sabatini va prendre contact avec les structures du Club et avec les joueurs. Il sera également présent au Meazza pour assister à Inter-Udinese Au revoir Président A Milan, Jindong Zhang ne sera pas présent, mais il ne sera pas le seul. Erick Thohir s’est vu demandé, de la part de notre Propriétaire, de faire un pas de coté et de rester encore un peu plus dans l’ombre. Pour quel motif ? Le Suning lui a demandé de ne plus se montrer médiatiquement car le nouveau point de référence à l’Inter se nomme Steven Zhang. Le Fils de Jindong Zhang, notre Propriétaire, réalise un travail au quotidien extrêmement important à Milan, mais il n’est pas encore "officiellement" prêt à investir le poste de Président. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×