Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'suning'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Actualités de l'Inter
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Calendrier des matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris - Parigi Nerazzurra
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris - Parigi Nerazzurra
  • Photos de Inter Club Paris - Parigi Nerazzurra

Calendriers

  • Amicaux
  • Série A
  • ICC

Leagues

  • Série A
    • Inter
    • Naples
    • Juventus
    • Lazio
    • AS Rome
    • Torino
    • AC Milan
    • Chievo Verone
    • Sampdoria
    • Bologne
    • Atalanta
    • Fiorentina
    • Udinese
    • Cagliari
    • Spal 2013
    • Crotone
    • Sassuolo
    • Hellas Verone
    • Genoa
    • Benevento

68 résultats trouvés

  1. Milan – Les trois premières journées de Serie A ont démontré toute la valeur de Spalletti depuis son arrivée. Plus important encore avec l'arrivée de Luciano, Icardi est devenu encore plus prolifique, en inscrivant déjà 5 buts en 3 matchs. Maurito en est à 76 buts inscrits en 128 matches. Il est entré dans le Top 10 des meilleurs buteurs de l’Histoire de l’Inter et il a en ligne de mire la 9ème place occupée par Cristian Vieri. Pour pouvoir encore profiter de ses buts, l’Inter doit le blinder: Concernant la clause de 110M€ qui est reprise sur le contrat, le club songe soit à la doubler, soit à la supprimer comme cela a déjà été réalisé lors du renouvellement du contrat d’Ivan Perisic. Nous n’en sommes qu’au début, mais ce qui est sûr c’est que Wanda Nara exigera une revalorisation salariale au Suning, par rapport au 4,5M€ perçu actuellement par notre Capitaine. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Milan - Cette semaine, c’est le Derby de Milan et courant de semaine prochaine, le Congrès du Parti Communiste Chinois. Tout le monde attend avec impatience les décisions qui y seront prises. Nous connaîtrons ainsi les raisons qui ont poussé le Suning à ralentir son envie démesurée sur le Mercato On s’attend en fait à un discours de réconfort pour les tifosi. Cette information émane de l’agence Reuters. Selon elle, la gouvernement chinois pourrait assouplir ses restrictions aux investissements destinés à l’étranger et considérés comme non rémunérateur, notamment pour le football. Pour l’heure, il n’y a encore aucune certitude dans ce sens souligne de son coté le Corriere della Sera. Rester lucides Les illusions sont dangereuses et le Corriere della Sera explique cela par l'intermédiaire de Guido Santevecchi, dépêché à Pékin. "Comme il l’explique à la Banque de Chine, une source qui fait autorité, il n’est pas apprécié en Chine que les deux équipes milanaises soient dirigées par des chinois. Il s’agit d’une sur-exposition excessive envers une seule et unique ville, aussi célèbre soit-elle, dans le monde football. À ce stade nous devons nous demander qui, entre l’Inter et le Milan, a le mieux placé son échiquier en regard à la politique existante en Chine." " Comme c’est le cas dans le classement actuel, les Nerazzurri ont l’avantage, car Zhang Jindong est le propriétaire du Suning Commerce Group co. Ltd, qui est une entreprise plus que solide avec 2000 points de vente, 13000 employés et un chiffre d’affaires de près de 50 milliards de dollars." Maître Zhang Zhang Senior, a un plan d’internationalisation de ses activités, il veut faire connaître sa marque à l’étranger et le résultat passera par la qualification de l’Inter en Ligue des Champions. Car si tel est le cas, Nous verrons l’inscription Suning en version 'Eurovision'. Le projet footballistique de Nankin met également à profit de disposer d’investissements sportifs : Zhang veut être le propriétaire de ses clubs de football, il veut disposer des droits de retransmission des matchs sur le web, des agences qui contrôlent les joueurs, être présent dans la formation, l’entraînement et également réaliser des produits footballistiques destinés au commerce électronique. » Mettre en route la Machine Avec une telle démonstration de la part de notre propriétaire, peut-on espérer que le Congrès se montrera plus souple sur les investissements ? 'En Chine, Zhang Jindong a d’excellents contacts, la presse chinoise fait d'ailleurs l'éloge du Suning et de la façon dont il gère la situation pour faire face aux décisions prises par les membres du Parti, et en particulier par les décisions prises par le Président en personne. Zhang Senior a déjà réalisé des bureaux d’études et il y a également eu des échanges entre chaque partie avec, à la clé, une poignée de main bien ferme. Cette dernière devrait se répéter à l’occasion de la grande fête communiste, sur base des résultats obtenus par le Suning." Conséquences pour l’Inter Au début du mercato, beaucoup de grands noms ont été cités et l’Inter rêvait déjà grand, avec la possibilité d’engager des tops players. Hélas, elle doit encore s’accommoder du Fair Play Financier, en plus de ne pas disposer des fonds découlant de la Champion’s League et du blocus chinois. Beaucoup d’entre nous se sont questionnés sur le réel potentiel du Suning. De fait le Corriere della Sera, a analysé la situation car l’Inter ne peut actuellement plus procéder à des recrutements spectaculaires : "Tout le monde peut être déçu du mercato de l’Inter qui était annoncé pharaonique et du scénario tant attendu qui ne s’est pas produit. Le Suning a du se résoudre à ne pas réaliser de folie, cadenassé par le Fair-Play-Financier, avant que le Gouvernement Chinois n’en remette une couche." Le Paradoxe Interiste L’Inter est propriété du Suning, qui est un "Monstre de Puissance" au niveau financier. Mais même à l’avenir, il pourrait y avoir toujours une certaine complexité à recruter du "très lourd". Pour faire renaître l’Inter, Jindong Zhang a déjà pompé, de ses caisses, 600 M€ pour s’offrir le Club Nerazzurro et pour rembourser les dettes existantes de l’ère Thohir. A fin septembre, notre CDA a finalisé l’ultime bilan qui se verra confirmé dans le courant du mois d’octobre, par le biais de notre assemblée générale. Comme une grande partie des équipes de football, l’Inter brasse de la liquidité et l’ultime bilan du club parle d’une perte estimée à -24 M€, bien inférieur aux prévisions qui estimaient la perte à -35 M€. Si on fait un retour en arrière, l’Inter, au 30 juin 2016 devait encore 210M€ aux banques, mais l’intention du Suning a été de remettre sur pied, les comptes de notre club, en renégociant le prêt à un meilleur taux (8 à 9%). Au final, c’est l’Inter qui a casqué car, comme cela s’est produit avec Thohir, Suning se doit de récupérer une partie de ce qu’il a investi dans le club. La question que l’on peut tous se poser : est-ce que l’Inter est un club riche ? Notre propriétaire a des fonds extrêmement importants, il est solide et crédible sur les marchés, mais à l’heure actuelle, son Inter n’arrive toujours pas à se "sauver" par elle-même: "Financièrement, l’Inter n’est pas encore au top avec le Fair-Play-Uefa. La croissance existe pourtant, et les recettes sont entrain d’arriver. Nous en sommes déjà à 320 M€, mais nous sommes encore à distance des grands d’Europe. Le fait que l’Inter ne participe plus depuis des années à la Champion’s League a aussi eu un impact sur cette situation. Car le retour dans la prestigieuse Coupe d’Europe garantirait d’office un revenu de 50 M€ annuel." Dans le fond, les tifosi veulent juste savoir si l’Inter sera capable de s’activer sur le mercato. La réponse actuelle est : "il faut faire avec ce que l’on a". Avec le Fair-Play-Financier et la dernière campagne de mercato, nous pouvons supposer que nous aurons besoin de 80 M€ pour être à l’équilibre. De fait, la Champion’s et ses 50 M€ deviennent un élément essentiel pour parvenir à se remettre à flot. Si l’Inter anticipe bien ce virage délicat, elle n’aura aucun problème à présenter des comptes à l’équilibre en juin et pourra passer un cap qui pourra éclaircir son futur proche et lui ouvrir les portes d'un avenir plus radieux.... ®Antony Gilles, Damien Chibane, Kroutch - Internazionale.fr
  3. Milan - La situation de l’Inter, comparée à celle du Milan et de la Roma, est mieux gérée. Néanmoins, le club italien du Suning ne peut pas encore se permettre d’investir sur le mercato, et ce, jusqu’au mois de juin. En fonction des résultats de la saison à venir, il y aura peut-être lieu de procéder à certaines cessions importantes. Le Suning n’est pas black-listé! Le 18 octobre, le tant attendu Congrès du Parti Communiste Chinois aura lieu. Parmi les différents sujets qui y seront abordés, un sujet retient l’attention de la ville de Milan et de ses deux clubs : Les investissements destinés à l’étranger dans le monde du sport, et en particulier le football. Selon nos confrères de la Gazzetta Dello Sport, le Suning aurait déjà reçu des garantie,s quant au fait qu’il ne ferait pas partie de la liste noire des entreprises qui verront leurs investissements gelés vers l’étranger. Et ce, dans le domaine du sport et du spectacle, cette décision court surtout sur le long terme. Cette nouvelle, est une excellente nouvelle pour la Galaxie Nerazzurra : Pour l’instant, cela va changer peu de choses sur le mercato dans l’immédiat, mais avec le soutien du gouvernement chinois, le Suning peut penser et investir concrètement sur les structures et infrastructures du club , sur des projets concernant le stade et sur la création d’un nouveau centre sportif pour la jeunesse avec la perspective, de trouver dans le temps, un espace suffisant pour créer une ville de sport, comme cela s’est produit pour le Real Madrid. Prisonnière du Fair-Play-Financier encore pour cette saison… Avec cette libération venue de l’Orient, l’horizon semble s’éclaircir pour l’Inter. Mais pour cette saison, notre club restera prisonnier du Fair-Play-Financier de l’UEFA. Il faudra à notre Pazza Inter, la force de serrer encore les dents pour cette saison 2017-2018: Ce qui exige un budget équilibré, qui est un équilibre entre les recettes et les dépenses (qui ne sont pas précisément calculé sur base des vertueux frais mentionnés ci-dessus) et qui, inévitablement, se reflète sur le Mercato. De plus, du côté d’Ausilio et de Sabatini, on n’oublie pas qu’il y a eu de sérieux investissements : Mis à part Skriniar, l’Inter a déboursée 50M€ pour s’offrir Vecino et Dalbert! L’Auto-Financement En principe en janvier, l’Inter poursuivra avec l’auto-financement : Vous investissez que ce que vous encaissez, peut-être avec un bonus de 5 à 6 millions d'euro, utiliser pour fixer quelques talents avec prêt très onéreux et les droits de rachat qui ne sont pas obligatoire. Certes, en l’absence d’approvisionnements importants, nos Directeurs Sportifs seront dans le dur, et cela ne nous permettra certainement pas de recruter un défenseur ou un milieu de terrain de haut niveau. Ces deux postes présentent des lacunes importantes, mais il faudra que Spalletti compose avec cette situation.... C’est beau l’esprit de famille Si le problème se pose surtout en défense, l’Inter pourra compter sur la "Famiglia" et sur l’aide de son demi-frère, le Jiangsu Suning. En effet, il y aurait déjà un accord qui serait entériné pour le prêt de Ramires Santos do Nascimento, qui est âgé de 30 ans. Il a disputé deux saisons dans la Chinese Super League. Il s’agit d’une opération low-cost, il est la recrue idéale pour l’Inter qui doit faire face au Fair Play financier. Cela ne veut pas dire que Sabatini et Ausilio seront satisfait que par cette recrue, mais cela permet déjà à l’Inter de miser sur des solutions alternatives pour atteindre ses objectifs. Même si nous sommes encore loin de la prochaine fenêtre de mercato, celle de Janvier, l’Inter songe toujours à recruter par le biais de prêt.C’est évident, qu’aussi bien à l’Inter que pour les Tifosi, la situation est loin d’être excitante, mais le Suning doit faire face aux accords signé entre l’UEFA et Erick Thohir. Il faut à présent faire preuve d’encore un peu de patience. Même s’il est bloqué, au niveau des joueurs, le Suning prouve sa volonté d’investir sur l’Inter, sans risquer le moindre problème. Grâce au Suning: Nous disposons d’une Pinetina plus moderne Nous disposons d’un nouveau centre sportif pour les jeunes Nous disposons de l’Inter Media House et de ses projets Nous sommes à la recherche d’un emplacement qui permettra de créer une "Inter-City", une petite ville dans le Club, et cela, avec l’accord du Gouvernement Chinois. Le Suning est en train de construire les fondations essentielles pour que notre club redevienne un grand club, qui, dans la durée, pourra se permettre de revenir au premier plan, également sur le Mercato. Reste juste à se libérer définitivement du Fair-Play-Financier... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Milan – Cette information émane directement du Ministère du Commerce chinois sur les investissements à l’étranger. Depuis, six mois, le Gouvernement de Pékin a imposé un contrôle très strict sur l’investissement des entreprises chinoises vers l’étranger. Selon les données communiquées par le Ministère du Commerce, qui ont été relayées par “News China”, les investissements destinés à l’étranger ont chuté de 45,8%, si l’on compare la période actuelle de cette année, à celle de l’année 2016. Il y a eu une chute importante au niveau de l’immobilier (-82%). A présent, ce secteur vaut seulement 2% des investissements à l’étranger. Il y a eu également une chute, tout aussi spectaculaire, qui s’est répercutée sur le monde de la culture, du sport et du divertissement en général (-82,5%). Dans la situation actuelle, ces investissements représentent, à peine, 1% des de la totalité des investissements étrangers. Le gouvernement de Pékin est extrêmement satisfait de ces résultats. Les décisions ont eu un impact très important sur le Suning, qui s’est vu limité dans sa façon de vouloir investir sur l’Inter. Preuve en est, notre Campagne de Mercato, à l’arrêt en août. Reste à présent à connaitre les décisions qui seront prises, après le Congrès du Parti Communiste Chinois, qui se tiendra le 18 octobre ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Milan – Il y a un an, le Suning a investi 100M€ pour le Mercato. Cette année, il y a eu un coup d’arrêt, suite à la décision du Gouvernement de Pékin, mais les résultats de l’équipe enthousiasment notre propriétaire. En 2016, notre Colosse a déboursé plus de 116 millions d’euros pour "ressusciter" l’Inter. Selon le Corriere Dello Sport, si Spalletti est parvenu à faire de belles choses sur le terrain, le Suning de son côté, veut prouver qu’il est présent pour l’Inter, et peu importe la manière employée. Le blocage des investissements destinés à l’étranger, imposé par le gouvernement chinois, a freiné les élans de générosité de Jindong Zhang, qui, comparé à 2016, a dû se calmer et ne plus dépenser 100M€ en trois semaines (pour les arrivées de Candreva, Joao Mario et Gabriel). Cette situation n’a pas anéanti son désir de ramener l'Inter au sommet, ni annulé les projets ambitieux qu’il a compilé, en compagnie de ses managers. Quand il n’y aura pas plus les actuelles contraintes liées Fair-Play financier, la volonté du Suning sera de s’appuyer sur les revenus de la Ligue des Champions. De cette façon, le Suning pourra à nouveau exprimer toute sa puissance de feu sur le Mercato. Un cadeau pour Spalletti Mais en attendant, Jindong travaille pour aider l’équipe et la société en générale. En janvier, si la cession de Joao Mario ou d’un autre Nerazzurro ne permet pas l’assaut sur Vidal, le Suning compte offrir un "cadeau" à Spalletti, qui arrivera sous la forme d’un prêt d’un extra-communautaire qui évolue au Jiangsu, l’autre club de la Famille Zhang. Il y a aussi des travaux pour garantir des nouveaux partenaires commerciaux, grâce à l’ouverture d’un Fc Internazionale China disposant d’un siège principal en Chine. Une chose est évidente, l’Inter n’est pas un jouet pour la Famille Zhang, bien au contraire, elle est au cœur de sa galaxie, dont l’objectif principal, sera de toujours viser la victoire. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Milan – La fin de Mercato a dû mêler le génie de nos Directeurs Sportifs et aussi des frustrations, car au début du mois d’août, le Suning a coupé les fonds suite à la décision prise par le Gouvernement chinois de Xi Jinping, qui avait décidé de bloquer les investissements à l’étranger. Cette décision s’est immédiatement répercuté sur l’Inter, sur le Suning, sur notre Direction et a provoqué l’inquiétude de nos tifosi sur notre futur. Il semblerait que ce comportement de la part de notre Propriétaire ait porté ses fruits En effet, d’après la Gazzetta Dello Sport, une dépêche concernant le Suning est arrivée et cette dernière tend à dire que le Suning ne serait "pas/plus" repris dans la liste noire qui est établie par le Gouvernement Chinois et qui vise à geler les investissements à l’étranger. La décision officielle sera connue après le Congrès du 18 octobre, mais il semble que le travail réalisé cet été et ce serrage de ceinture ait porté ses fruits : "Outre le bilan assaini, la bonne nouvelle vient de Pékin. En attendant le Congrès du parti communiste chinois, le club pourrait respirer à nouveau : Le Suning ne sera pas dans la « liste noire » des compagnies qui devront continuer à geler les investissements à l’étranger sur le sport et le divertissement. Cela veut dire que le Suning ne pourra pas faire de folies lors des Mercato (par ex. un transfert à la Neymar), mais qu’il pourra réellement renforcer, de façon raisonnable, l’Inter, dès le mois de janvier." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Milan – Le Suning accélère sur les dossiers concernant les infrastructures de l’Inter. Parmi ces derniers, on retrouve la possibilité de disposer d’un nouveau siège et on parle également du Giuseppe Meazza. En effet, notre club pourrait évoluer dans les prochains mois, pas uniquement sur le plan sportif, mais au niveau structurel... Sur le moyen, long terme, l’Inter pourrait quitter Appiano Gentile Le projet du nouveau siège de l'Inter est sans doute celui sur le long terme. C’est également la raison pour laquelle les démarches ont été entreprises. L’objectif est de réunir l’ensemble des structures, actuellement éparpillées, vers un seul et uniquement emplacement. On peut retrouver des traces de notre Inter dans la Zone du Duomo, le centre d'entrainement de l’équipe première à Appiano et le centre pour nos jeunes, Interello, du côté de la zone Niguarda, à Milan. La recherche du meilleur terrain à déjà débutée, avec la zone de l’ancienne Caserna Perrucchetti, qui a actuellement certaines faveurs de par son emplacement, mais ce n’est pas la seule : “L’Inter a l’intention de créer un nouvel espace d’entrainement pour son secteur jeunesse car l’actuel n’est plus suffisant." a expliqué notre Administrateur Délégué Alessandro Antonello, au terme de la conférence de presse de l’Inter Media House. "Le modèle que nous avons choisi se base sur ceux du Real Madrid et de Manchester City. Si nous trouvons le terrain adapté, ce ne serait pas exclu que, sur le moyen-long terme, nous quittions Appiano Gentile pour disposer de toutes nos activités dans le nouveau training center”. Arrivée du Suning en Italie Le projet, une fois l’emplacement trouvé, prévoit la création du nouveau siège de l’Inter, mais il y aura également la création d’une filiale du Suning en Italie : Quand les terrains seront acquis, l’idée est de transformer le siège actuel du Corso Vittorio Emanuele en un siège temporaire, pour ensuite en faire des nouveaux bureaux dans 4-5 ans. Ce fastueux projet a déjà été proposé au Syndic de Milan, Giuseppe Sala. Le premier représentant de Milan sera au centre des discours, en ce qui concerne le Meazza. Pour le Suning, le stade figure dans les sujets cruciaux pour l’Inter, qui a l’intention d’investir pour restructurer l’emplacement. Dans les prochains mois, une réunion à trois se tiendra, entre la Commune de Milan, l’Inter et le Milan Ac : "Les discussions sont en cours avec la Commune et avec le Milan. Nous devons parler car San Siro est une plaque fondamentale pour le développement de la ville de Milan, nous nous y sentons comme chez nous, nous voulons rester à San Siro et rénover le Meazza" a confirmé Antonello à Inter TV. L’aspect économique "Nous voulons créer à tout point de vue, un projet important pour la croissance de notre marque à travers le monde, comme cela s’est fait avec l’Inter Media House. La conséquence se répercutera aussi sur nos recettes, car il s’agit d’un aspect fondamental de notre stratégie. Nous sommes passé d’un déficit de 59M€ à 24M€, cela veut dire que notre marque et notre stratégie apportent les résultats escomptés. Cela veut aussi dire que les objectifs que nous nous étions fixé au début de la saison ont été atteints, même si nous devons attendre la certification de l’UEFA, nous sommes déjà parfaitement dans les paramètres du Fair-Play-Financier, nous sommes sur la bonne route." Le Mercato "Des attentes se sont créées, il n’y a pas de déclarations officielles de la part de notre club, vers une direction d’investissement qui nous permettrait d’aller au-delà du Fair-Play-Financier. Pour nous, c’est clair, nous avons la volonté de respecter les règles du Fair-Play-Financier." L’Importance de l’Inter pour le Suning "Je pense que, déjà lors des premiers mois, il y a eu un retour immédiat sur investissement. La notoriété de la marque Suning est devenue planétaire par le biais de l’Inter. Le Suning continue à nous soutenir et l’espérance est de connaitre des années de succès à l’avenir. L’Inter est une marque globale, "Tout le monde est l’Inter" a conclu Antonello. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Milan - Il y a un peu plus d’un an, l’Inter est entrée dans l’Ere du Suning. Une conférence de presse a annoncé officiellement le rachat du club détenu, par le Colosse Chinois, des mains d’Erick Thohir et Massimo Moratti. Mais comment avons-nous été racheté ? Faisons un petit retour en arrière.... Calcioefinanza.it est entré en possession des documents officiels de l’assemblée des actionnaires Nerazzurri, qui étaient présent à Milan et qui était sur le point de procéder à la mise en vente de leurs actions pour le Suning, afin que ce dernier devienne l’actionnaire majoritaire, et par conséquent, le propriétaire de l’Inter L’accord entre le Club et le Groupe Suning, comme on peut en prendre lecture sur le procès-verbal du Conseil d’Administration de l’assemblée, a été signée initialement le 27 mai 2016 pour être révisé par la suite le 13 juin. Un accord qui s’est réalisé en plusieurs phase, qui à présent, nous permettre de connaitre exactement les détails, de la composition sociétale avant l’arrivée du Suning, à la Composition actuelle (l’Article datant du 01 juillet 2016, des nouvelles interventions n’y sont pas reprises) L’actionnariat de l’Inter avant l’Opération Suning Actionnaires Nombres d’actions % International Sports Capital (Thohir) 8.166.666.667 70,00% Internazionale Holding (Moratti) 3.440.835.074 29,49% Autres actionnaires 59.164.926 0,51% Total 11.666.666.667 100,00% Le premier pas de l’opération est venu des mains d’Erich Thohir et de Massimo Moratti, l’Indonésien avait en fait acheté la totalité des parts de Massimo Moratti (3.440.835.074, pari al 29,49% des actions) à travers la Nusantara Sports Venture HK Limited, une holding appartenant à la Galaxie Thohir Phase 1 – L’actionnariat de l’Inter avant l’augmentation du Capital Actionnaires Nombres d’actions % Nusantara Sports Ventures HK (Thohir) 3.440.835.074 29,49% International Sports Capital (Thohir) 8.166.666.667 70,00% Autres actionnaires 59.164.926 0,51% Total 11.666.666.667 100% C’est à ce moment précis que rentre en jeu, le Suning Commerce Group L’accord entre l’Inter et le groupe Chinois prévoyait la souscription, de la part du Suning, à travers la société de droit luxembourgeoise “Great Horizon S.a.r.l., siégeant au Luxembourg, et constituée le 21 juin dernier avec Yang Yang, Dirigeant du Suning et Administrateur Unique) d’une augmentation de capitaux réservé à l’émission de 3.263.021.485 nouvelles actions ordinaires, ce qui représente 20,86% du capital social après augmentation, en versant la somme de 142M€ dont 137.804.686,66 € de charge avant le 30 juin (soit deux jours avant l’Assemblée générale). Le capital social de l’Inter a donc bondi de 15M€ à 19.195.313,34 €. Dans cette augmentation contemporaine de Capitale, Thohir, via un contrôle des opérations, à procéder au transfert des 29,49% des actions de Massimo Moratti (3.440.835.074 actions, devenue 23,05% après l’augmentation des capitaux) à la Nusantara Sports Ventures HK pour ensuite aller à l’International Sports Capital. Et c’est International Sports Capital qui a ensuite cédé le tout au Suning Holding Group à savoir, les 3.440.835.074 actions (soit les 23,05% après augmentation des Capitaux). En ce sens, voici la composition de notre actionnariat après l’augmentation de Capital. Phase 2 – L’actionnariat de l’Inter suite à l’augmentation du Capital Actionnaires Nombre d’actions % Suning Holdings Group Co., Ltd 3.440.835.074 23,05% Great Horizon Sarl (Suning) 3.263.021.485 21,86% Totale Suning 6.703.856.559 44,90% International Sports Capital 8.166.666.667 54,70% Autres actionnaires 59.164.926 0,40% Total 14.929.688.152 100,00% Le passage des 46,64% des actions, qui ajoutée au 21,86% de l’augmentation du capital ont permis au Suning de grimper jusqu’au 68,55% annoncés. Deux phases auront donc été utile pour le transfert de propriété de Thohir, vers le Groupe Suning, selon le rapport du Conseil d’administration, avec un premier pas seulement du 23.05 % ci-dessus et plus tard (en 2016 et fondée sur la présence de certaines conditions, déclaré dans le document officiel) le reste, à savoir les 23,64 %. En réalité, la transition a été faite entièrement avec Suning (entièrement par Great Horizon Sarl, en fait l’actionnaire majoritaire de l’Inter, même si Suning n’est pas décrit dans les documents concernant les actionnaires) qui est déjà passé à 68,55 %. Dans une note officielle, nous pouvons y lire : "L’investissement de la part du Suning sera très avantageuse pour la société sous divers profils. Sur les profils commerciaux et Opérationnels, le Suning aidera le Club à développer une présence forte sur le marché chinois. Au niveau du profil sportif, l’investissement consentira une étroite collaboration entre l’Inter et le Jiangsu Suning Football Club, par le biais de prêts des joueurs, de collaboration entre entraineurs et recruteurs des clubs. Suning fournira au club l’accès à la croissance au niveau des liquidités et renforcera la situation du patrimoine du Club." Inter-Suning, la chaîne de contrôle La chaine de contrôle ne s’arrête pas à Great Horizon. La Holding Luxembourgeoise, comme le révèle Radiocor, elle est contrôlée à 100% par la Société de Hong Kong Suning Sports International Limited, son capital est entièrement détenu par une autre Holding basée en Asie, la Suning Culture International Limited. À son tour, ce dernier est contrôlé par le Suning Culture Investment Management, qui possède également un bureau en Chine. Nous arrivons à la dernière étape avec le capital de ces véhicule chinois – qui d’après les documents de l’Administration d’État pour l’industrie et le Commerce de la Chine – est détenue par le Suning Holdings Group, le coffre-fort de Zhang Jindong à 90% et 10% à par Chen Yan à 90 %. L’identité de ce dernier reste un petit mystère comme le souligne Radiocor. Il ne s’agit pas clairement d’une personne physique, comme par exemple un manager de la Galaxie Suning (dans le passé, Jindong Zhang a déjà récompensé ses fidèles avec des riches paquets d’actions), ou s’il s’agit d’une société en commandite reconnue par le patron. En tout cas, ces 10 % – d’après les documents de Beijing – aurait été souscrits mais non payés. La question : Vu qu’il y a des accords qui peuvent permettre au marché chinois de tirer profit du rachat de l’Inter et d’une collaboration entre l’Inter et le Jiangsu: Pour quel motif le Suning est mis sous pression par son propre pays ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Milan – L’Inter a approuvé, ce mercredi après-midi, le bilan 2017 avec une perte de 24M€. Les paramètres du Fair-Play-Financier ont été respecté, et on apprend également, que les recettes ont augmenté de 33% par rapport à l’année 2016. Il y a lieu de prendre en considération les plus-values et les recettes commerciales. L’année passée, les recettes sont montées jusqu’à 241,4 M€, ce qui signifie que le bilan 2017 aurait dû, pour revenir à zéro, s’élevé à 321M€. Les paramètres du Fair-Play-Financier, les dépenses nettes pour les secteurs jeunesse, pour l’Inter Campus et ses implantations, ont été scrupuleusement respectés. Il y a également eu des ratifications au niveau de la nomination de nouveau dirigeant. De plus une Assemblée des actionnaires devra se tenir d’ici à la fin du mois d’Octobre. L’Inter rationalise sa chaîne de commandement En effet, plusieurs transactions sur le Mercato des Nerazzurri ont été épinglées, avec la nécessité de procéder à des demandes d'autorisations directement en Chine. Suite au Conseil d’Administration, Calcio&Finanza rentre dans le détail afin que nous puissions prendre connaissance du travail précis de nos nouveaux dirigeants : Alessandro Antonello : nommé Administrateur Délégué. Il aura le pouvoir de signer une série d’opérations extra-sportive (De la sponsorisation jusqu’aux contrats pour le Stade. Il travaillera conjointement avec Williams pour un maximum plafonné à 5M€. Il pourra signer avec Williams et Williamson toutes les opérations financières (prêts, garanties) et bancaires pour un plafond maximum de 15M€. Il pourra également signer avec Gandler ou Gardini toutes les opérations extra-sportives, mais également les contrats des transferts des joueurs jusqu’à un maximum de 5M€. Il aura également le pouvoir de signature, pour les transferts des joueurs sur le Mercato jusqu’à un plafond de 20M et pourra proposer des contrats aux joueurs avec un maximum de 10M€ brut par an. Giovanni Gardini : Il a le pouvoir de signer librement et de façon indépendante des transferts plafonnés à 20M€ et de conclure de contrats avec les joueurs jusqu'à 10 millions d’euros avant impôts. Piero Ausilio : Il a le pouvoir de signer des transferts de joueurs et les contrats pour un plafond fixé à 1M€ La volonté du Suning est d’établir une garantie dans l’attribution des pouvoirs délégués en Italie Ces pouvoirs délégués offrent une bien meilleure gamme de possibilités, avec une présence stable en Italie, en fonction des extensions et des seuils différents selon la capacité et la compétence de chaque composante. Le Président a souligné en ce qui concerne les pouvoirs de souscription extra-sportifs, qu’un plan prévoit à présent un mécanisme de signature conjointe qui vise à assurer le respect de l’intérêt de la prise de décision pour le bien du Club. L’Analyse des recettes 2017 : 320M€ Recettes 2016-2017 Il y a eu un bon dans les revenus, y compris des plus-values, avec une augmentation en Capital de 33 % par rapport à 241,39M€ enregistré lors de la saison 2015-2016. C’est l’un des détails les plus importants du budget de l’Inter pour le 30 juin 2017. Notre Conseil d’Administration a approuvé ce mercredi notre bilan, avec une perte nette enregistrée de 24 millions, une forte baisse par rapport à 59,57M€ de l’année précédente Mais comment était-il possible pour l’Inter d’avoir augmenté d’une façon si importante ses revenus, compte tenu de l’Inter n’a pas pris part à la Ligue des Champions, mais a participé à la compétition la plus "pauvre" en termes de prix, l’Europa ? En attendant que la société diffuse plus de détails sur ses comptes, Calcio&Finanza a essayé d’identifier les raisons de "ce grand bond en avant". L’effet Suning marque les recettes On s’attendait à ce que l’exercice 2016-2017 pourrait conduire à une augmentation des recettes en partie. En effet, au cours de la saison dernière, notre propriétaire majoritaire de l’Inter, le géant chinois Suning, a signé une série d’accords commerciaux, de parrainages et partenariats avec le club de l’Inter qui a laissé entrevoir une possible augmentation du chiffre d’affaire. Le Suning Training Centre: Les détails financiers des différents accords n’ont jamais été officialisé, mais ont été diffusé dans la presse, sans jamais voir le club réfuter ces quelques chiffres officieux concernant certaines de ses opérations : 15M€ par saison pour la détention des droits du nom de la Pinetina, qui a été rebaptisée Suning Training Center in memoria di Angelo Moratti, et pour la sponsorisation des maillots d’entrainement. 20M€ pour les accords de Co-branding signés en Chine par notre nouveau propriétaire. L’effet Suning a quantifié une somme d’environ 35M€ sur les recettes de l’exercices 2016-2017. Les Plus-Values Selon les opérations effectuées dans la campagne du Mercato d’été 2016-2017 et les transactions au cours du mois de juin 2017, il y a eu potentiellement des répercussions sur le Bilan financier de l’Inter au 30 juin 2017. Les plus-values sont estimées à 44M€, avec l’insertions éventuelles de plusieurs opérations réalisées sur le secteur jeunesse de l’Inter. Estimation de Calcio&Finanza Les autres voies qui mènent aux recettes Les hypothèses, sur base des estimations de Calcio&Finanza sont les suivantes: Légère baisse des recettes publicitaires à 46,7 millions pour la venue de la signature du bonus de parrainage de Pirelli, comptabilisé dans l’exercice 2015-2016 ; Recettes provenant des droits tv à la hausse en raison de la participation à la phase de groupes de l’Europa League 2016-2017; Chiffre d’affaires a augmenté de 1,3 millions en ce qui concerne les trois matchs disputés à San Siro, lors de la phase de groupe de l’Europa League ; En 2015-2016, il y a environ 24M€ de reprise de valeur et de revenus extraordinaires liés aux provisions et dépréciations prévues sur le budget 2014-2015, avec un bilan qui présentait un déficit de 140M€. La reprise de la valeur, selon toute probabilité, en 2016-2017 n’a pas été comptée. Il y a également une dépréciation de 6M€ par rapport à la dépréciation inférieure de 2015-2016. Autres revenus stables par rapport à la saison 2015-2016 ; Revenus provenant des prêts qui se rapportent principalement à Juan Jésus à Rome (2M€), Dodo à la Sampdoria (1M€), Ranocchia à Hull City (1,3M€). Jovetic a été prêté gratuitement au Fc Séville. Les estimations de Calcio&Finanza Le tableau suivant fournit des estimations de Calcio&Finanza sur les revenus de l’Inter lors de la saison 2016-2017. En respect aux différentes communications fournies par le club et après l’approbation par le Conseil d’administration du projet sur le budget. Les recettes apparaissent largement sous-estimées. Le chiffre officiel parle environ de 320 millions de revenus, y compris les gains en Capital. Selon Calcio&Finanza, les estimations établies basées sur les données publiquement disponibles se sont arrêtées à 277 millions. Estimation de Calcio&Finanza – Il manque donc 43M€ Il est donc possible que le montant du parrainage et des accords commerciaux avec le Suning puisse être supérieur à 35 millions estimé sur base des rapports parus ces derniers mois. Mais il peut y avoir aussi d’autres éléments de revenu, y compris ceux relatif à la gestion des footballeurs (et en particulier des plus-values), ce qui semble être bien plus cohérents. Walter Sabatini et Steven Zhang Paradoxalement la simulation sur le budget de l’Inter, créé par Calcio&Finanza en juillet dernier (mais jamais publiés jusqu'à présent) propose 277M€ de recettes, avec un bénéfice négatif de 24 millions avant impôt, ce qui est conforme au communiqué de presse officiel du Club Nerazzurro: Il est donc évident que les coûts, y compris ceux relatif au personnel et à l’amortissement des droits aux joueurs, au niveau de leurs performances sportives sont plus importants, que les 40 millions estimés ! L’Inter est entre de très bonnes mains, le Suning agit en bon père de famille pour le bien de notre Beneamata! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Milan - Le Corriere Della Sera s’est penché aujourd’hui, sur le CDA qui se tiendra ce mercredi matin à l’Inter, en vue de clôturer le bilan du club. Porté par le Fair-Play Financier, l’Inter devrait enregistrer une perte de 20M€. Jindong Zhang le propriétaire de notre club, assistera au Derby della Madonina le 15 octobre et reste toujours dans l’attente des nouvelles qui seront prises lors du Congrès du Parti Communiste chinois du 18 octobre. Si les nouvelles sont bonnes, le Suning, pourrait sans exagérer offrir un renfort à Spalletti lors du prochain Mercato à venir. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Nankin - Un accord a été entériné entre les deux leaders que sont Xu Jiayin et Zhang Jindong. D’après les toutes premières informations, il y aurait un principe de coopération stratégique entre les deux groupes que sont le Suning Group et l’Evergrande Group. Cette annonce émane directement de la télévision d’Etat chinoise et il semble qu’il y ait une possible réflexion sur le football au sein du Suning Sports Group, branche dans laquelle est reprise l'Inter Le contenu de cet accord n’a pas encore été dévoilé, mais il semble que cela concernera le Jiangsu et le Guangzhou. Reste à savoir si cela aura cet accord aura également un impact sur l’Inter vu que le Suning est à la recherche d’une personne stratégique, pour remplacer Erick Thohir qui a décidé de quitter le Monde Interiste pour s’occuper exclusivement des Asian Games. Nous vous tiendrons informé de l'évolution de la situation! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Milan – Le choix de miser sur un noyau plus petit que ce que l’on aurait pu imaginer a été pris par le Direction Nerazzurra et Luciano Spalletti, après une très longue série d’évaluation. Conserver les joueurs qui sont actuellement en prêt, tel que Gabriel ou Kondogbia, n’aurait pas était avantageux actuellement. Peut-être qu’ils reviendront avec plus de vitalité, mais dans l’état actuel des choses, ils n’auraient apporté que très peu. Au-delà de ces évaluations de nature technique, les décisions prises l’ont été en regard au Fair-Play-Financier qui continue à être un authentique frein à la renaissance du club du Corso Vittorio Emanuele. Ce qui pose le problème actuellement, c’est le Settlement Agreement, la solution qui a été choisi lors du transfert de propriété entre Moratti et Thohir, avec toute les limitations qu’il implique. La saison actuelle est la troisième des quatre saisons prévues sur l’accord signé entre Nyon et l’Inter. Pour la saison 2017-2018, notre club devra être à l’équilibre financièrement, après des dépenses virtuoses (celle sur la jeunesse, sur les infrastructures, …). Pour parvenir déjà à l’équilibre le 30 juin dernier, l’Inter a comptabilisé la vente pluriannuels sur ses différents axes (Le nom de la Pinetina, le kit d’entrainement, des produits électroniques vendus en chine) et elle ne pourra pas répéter certaines de ces opérations. Des accords similaires sont envisagées dans d’autres catégories et ils ne devraient être écartées qu’en juin, sauf si les recettes viennent à sauter. De plus, l’Inter doit également faire attention à une autre série de sanctions accessoires que pourrait imposer l’UEFA, comme une liste des joueurs réduite en cas de coupe d’Europe ou, plus strict contrôler sur la Facture finale, que la masse salariale de nos joueurs, ne dépasse pas 60% du montant total. C’est pourquoi cette année, la masse salariale a considérablement diminuée, en passant de 92 M€ à 86M€. Et même en cas de baisse des revenus, l’Inter sera toujours en bonne et due forme dans les clous. Cela explique également les cessions de Jovetic (3,5M€), de Kondogbia (3,7M€), de Medel (1,9M€) et Murillo (1,5M€) sans oublier Gabriel et ses 3M€. Ce qui est sûr, c’est que le Suning se retrouve toujours actuellement lié aux anciens accords réalisé entre l'Uefa et Thohir, sans parler des limitations actuelles du Gouvernement de Pékin. Si le Suning aurait pu être libre de toute action, l’Inter aurait procéder à un recrutement plus compétitif et aurait disposé d’un banc plus fourni…. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Milan - Suite à la parution de l'interview de Fu Yixang sur l’investissement à l’étranger d’entreprises chinoises, relayée par nos confrères de Fcinter1908.it, la Chambre du Commerce Italo-Chinoise souhaite apporter une précision et à également demander, à nos confrères de rocéder à une rectification de la situation par le biais du communiqué suivant "Depuis 2016, Monsieur Fu Yixang n’est plus le représentant de la Chambre du Commerce Italo-Chinoise. Les déclarations qu’il a octroyées l’ont été exclusivement à titre personnel. De plus, nous tenons à vous informer que la Note du Conseil d’Etat Chinois sur les investissements vers l’étranger, publié le 18 aout 2017, Spécifie que les investissements dans le sport sont limités mais pas interdits de secteurs." Pour faire simple, nous sommes tous tombés sur un gros mytho, mais on ne sait toujours pas comment le Suning va venir en aide financièrement à l’Inter ! Pazza Inter qu'on disait ?! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Milan - Marco Tronchetti Provera, le Patron de notre sponsor historique "Pirelli", s’est prêté au jeu de l’interview pour Sky Sport 24, ce dernier a parlé de l’Inter: Quelle idée vous faites-vous de l’Inter? "C’est une équipe qui commence à avoir du caractère, pas encore en continue, mais Spalletti a donné un bon coup de fouet, c’est un bon signe d'espoir." Voyez-vous des signes encourageants ? "C’est trop tôt pour en parler, mais le départ est bon, nous sommes sur la bonne voie." Icardi qui est devenu blond… "Je ne suis pas un expert, il rit…C’est un grand champion." Vous attendiez-vous à autant d’années pour reconstruire une équipe ? "Actuellement, l’important est d’avoir de l’espérance pour le futur, ces dernières années ont été frustrantes, à présent, il me semble que nous pouvons enfin espérer, l’équipe dégage une espérance différente." Il y a eu des entraîneurs très fort à l’Inter, Spalletti en fait-il parti ? "Spalletti est un très grand entraîneur, il a du caractère, sait tenir le vestiaire et est réactif sur le terrain, ce sont ses caractéristiques. Il apporte de la confiance à l’Inter et au Tifosi." Le "Renfort" tant attendu n’est pas arrivé, êtes-vous surpris ? "Nous avons de bons joueurs, il n’y a pas de stars, l’équipe joue bien, elle sait pratiquer un bon football, c’est ce que les tifosi veulent voir" Votre rêve, Messi, restera-t’il un rêve ? "Je pense bien que ce rêve restera au placard. Je l’ai vu jouer samedi et hier et il me semble qu’il devient d’années en années, meilleur, c’est le football." Qui pourriez-vous souhaitez avoir, de façon fantaisiste ? "Les deux plus fantaisistes de tous, Messi et Neymar, puis il y en a d’autres qui sont doués. Je ne vois rien d’aussi extraordinaire chez les autres joueurs." Qui aurait été titulaire dans l’Inter du Triplé ? "Nous le savons tous très bien, la différence entre les deux équipes est la continuité. De plus, il y avait des joueurs de très hauts niveaux, quelques champions, avec la sensation que, peu importe l’adversaire, l’équipe respirait la gagne." Des achats en janvier ? "C’est du niveau de la Direction, je ne fais aucune anticipation, je n’ai rien à dire." Un coup à la Ronaldo ? "Je suis un Tifoso, pas uniquement le sponsor, aller au stade pour voir un champion est le souhait de chaque tifosi." Etes-vous surpris que Thohir soit encore Président ? "Le club est très suivi par Steven Zhang, qui va toujours au stade. Le club est très proche de son équipe, l’atmosphère qu’on y ressent aujourd’hui est différente." Papu Gomez? "C’est une tentative qui a échoué, c’est un grand joueur, il se serait bien intégré dans cette Inter." Pensez-vous que la différence entre la Juve et l’Inter est similaire à la Ferrari et Mercedes ? "La Ferrari n’a pas uniquement rattrapé son retard sur Mercedes, elle est capable de le battre. L’Inter doit encore le prouver." Sur quelle partie de la grille de départ se situerait l’Inter ? "L’Inter est déjà partie, très bien, mais il y a un écart, en ce moment, elle peut viser le podium, mais la Juve, elle, reste candidate à la victoire finale." Un retour de Moratti si Thohir part ? "Je pense que Moratti a donné tout ce qu’il pouvait à l’Inter, il l’a fait avec toute sa passion, je crois qu’un retour soit très difficile, c’est malheureux, mais c’est ainsi." Steven étudie actuellement la réalité Nerazzurra, il apprend l’italien, est-ce lui le futur de l’Inter ? "Je pense que oui, il se dédie entièrement ses activités à l’Inter, c’est une bonne chose pour l’équipe et pour les tifosi." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Milan - Fu Yixiang, le Vice-Président de la Chambre du Commerce Italo-Chinoise, est intervenu à TopCalcio24, sur TeleLombardia et a répondu aux questions du Directeur, Fabio Ravezzani. Ce qu’il y a de sûr actuellement, c’est que l’Inter est confronté à deux sérieux problèmes d’envergure et reste à savoir comment notre Propriétaire, le Suning, va s’occuper de notre Club. L'avenir s'annonce bien agité..... En Italie, tous s’agitent car il se dit que la Chine a bloqué les investissements dans le Calcio. Dans cette confusion, il est dit que la situation pourrait changer en octobre, que pouvez-vous nous dire à ce sujet ? "En premier, je tiens à dire que le Ministère Chinois a donné une indication exacte, avec un décret qui établit les investissements qui seront favorables, ceux qui ne sont pas recommandés et ceux qui seront interdits. Il y a l’interdiction d’investir dans l’immobilier, le tourisme, le divertissement et également le football parmi tous les secteurs, c’est précisément écrit : Pas d’investissements sur les clubs sportifs. Le Congrès qui se tiendra en octobre pourrait permettre l’espérance d’investir dans ce secteur, mais cela me semble difficile." Pour quelle raison est-ce à la fin du mois d’octobre ? "La loi ne dit pas que vous ne pouvez investir d’ici à fin octobre, la loi chinoise dit que vous ne pouvez pas investir du tout, pas uniquement jusqu’à la fin octobre" Se pourrait-il que la situation ne bouge pas en octobre ? "Peut-être. De mon point de vue extérieur : L’Inter a investi l’année passée, cette année-ci elle n’a pas su réaliser ce qu’elle savait faire, il y a encore un an. Ce n’est pas facile de déplacer les Capitaux chinois à l’étranger, et plus spécifiquement dans un club sportif. Par exemple, à Parme, tout le monde attend l’autorisation des investisseurs chinois, et l’autorisation n’est pas encore arrivée." La télévision chinoise a parlé d’investissement incompréhensible, et a parlé aussi bien du Milan, que de l’Inter, que se passe-t ’il ? "Depuis le mois de septembre de l’année passée, nous avons réduit la possibilité d’exporter les capitaux chinois à l’étranger. Cette année nous avons réalisé un décret précis qui indique avec précision sur quels secteurs, il est autorisé d’investir." Que reprochez-vous au Suning au sujet de l’Inter ? "On parle d’investissement incompréhensible. On ne comprend pas pourquoi il a choisi de ne pas aider le football en chine, mais d’investir à la place à l’étranger et sur l’Inter. On peut présumer qu’il s’agirait d’une fuite de Capitaux ou de blanchiment d’argent. Ces investissements incompréhensibles, ne rentrent plus au pays." "La Télévision d’Etat a été porté à parler de cette situation et le Suning a été choisi car c’est l’entreprise la plus importante du pays. On n’a pas uniquement parlé du Suning, on a aussi parlé du rachat du Milan et de l’Inter et on s’interroge sur de tels investissements, ils ne sont pas bien définis, c’est incompréhensible." A partir de quand le Suning a été informé qu’il ne pouvait plus investir sur l’Inter ? "Le Suning est l’entreprise la plus populaire, c’est pour cette raison qu’elle a été la plus durement touchés par la Télévision d’Etat." Que peut-il se passer en octobre ? "La loi n’a pas dit que vous ne pouvez plus investir dans ces secteurs, mais à dater d’octobre, nous discuterons, lors du Congrès du Parti, des nouveaux investissements à définir, mais il n’est pour l'instant pas question de modifier cette règle." Pourquoi le Suning a-t ’il alors investi autant sur les droits tv ? "Là, l’argumentation est différente, car il y a une garantie de retour sur investissement sur le marché chinois, car le Suning a ses propres chaines télévisuelles en Pay-Per-View. Les matchs seront retransmis pour les tifosi chinois : C’est donc un investissement qui rentre à nouveau au pays." "L’Association de Football chinoise a mis en place un règlement visant à bloquer d’importants transferts : si un club chinois avait acheté Neymar pour la somme de 222M€, la Fédération aurait exigé la même somme qui aurait été reversé pour la jeunesse chinoise. Le joueur aurait coûté deux fois plus." Que risque concrètement l’Inter et le Milan, s’ils ne peuvent plus recevoir de fonds pour investir après le mois d’octobre ? "Pour l’instant, personne n’a déclaré "En octobre, cela change". Au jour d'aujourd'hui, il y a une interdiction sur l’investissement dans ces secteurs, c’est une évidence... Suning est un grand groupe, peut-être qu’il a d’autres revenus non-chinois pourrait changer la donne." "L’Inter est confronté à deux problèmes : Le problème d’exporter de l’argent qui vient de la Chine et le problème de respecter le Fair-Play-Financier de l’UEFA. Concernant le Milan, c’est un cas à part et sincèrement, je ne peux pas me permettre de porter un jugement." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Milan - Selon Sportitalia, Walter Sabatini est parti pour la Chine afin de rencontrer le Suning. En effet, notre Directeur Sportif a vécu un mercato estival très particulier avec l’Inter, surtout à cause de la suspension des investissements, imposée par la Chine, pour l’étranger. Sabatini aimerait clairement savoir ce qui a empêché le Suning d’intervenir massivement pour renforcer le noyau Nerazzurro et il souhaite comprendre la dynamique liée à la question économique du groupe Suning En effet, le coordinateur technique du Suning souhaite savoir comment pourra agir l’Inter, lors du mercato hivernal, car cet été, l’Inter a du faire main-basse sur le recrutement d'un défenseur de qualité, il pourrait y avoir un échange entre Brozovic-Ogbonna et la possibilité de parvenir à séduire Jerome Boateng du Bayern de Munich, en janvier. Mais avant toute chose, Sabatini veut comprendre les intentions du groupe afin de ne pas perdre de temps et de pouvoir agir, en fonction de notre puissance économique, sur le futur proche de l’Inter. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Genève - Steven Zhang était présent en Suisse, lors de l’élection du Président de la Juve, Andrea Agnelli, comme nouveau Président de l’Eca, l’Association Européenne des Clubs, en succédant à Karl-Heinz Rummenigge. Vers une réforme du Fair-Play-Financier ? Le Président de la Juve, souhaite d’ailleurs procéder à la création d’un Fair-Play-Financier 2.0 : "Grâce à la première vague de mesures du fair-play financier, la plupart des résultats ont été atteints, dont une réduction des pertes. Nous discutons maintenant avec Monsieur Ceferin sur ce qui peut être ajouté pour aboutir à un fair-play financier 2.0." Sur la demande de Jean-Michel Aulas d’appeler à un contrôle de la masse salariale des Clubs, une sorte de Salary Cap, Le Juventine a rappelé que "Cette mesure n’était pas faisable, après s’est adressé à la Commission Européenne, il y a déjà 7 ans". Concernant l’actualité récente et le PSG, Agnelli a répondu que "l’UEFA a procédé à l’ouverture d’une enquête et ce sera à cette institution à prendre ses responsabilités et à prendre les sanctions en tenant compte des règles actuelles." De son coté, Steven Zhang représenté l’Inter. Le fils du Patron du Suning s’est livré à une interview à Premium Sport Que pensez-vous de l’Inter de Spalletti, après ces deux premiers matches ? "Je pense que tous, des tifosi aux joueurs, en passant par le management, nous pouvons voir les résultats d’une dure préparation, d’un difficile travail, réalisé durant les entraînements de pré-saison. Spalletti travaille quotidiennement et arrête tard le soir. Il y a tant de business autour du Calcio, tu peux avoir des incertitudes, mais si tu te prépares bien, tu peux être confiant. J’attends que le championnat reprenne et nous travaillerons dur pour faire de notre mieux. J’ai l’extrême conviction que cette saison, ce sera une très belle saison pour l’Inter." Les tifosi de l’Inter peuvent-ils rêver du Scudetto ? "C’est sincèrement trop tôt pour en parler. Nous verrons, si tu t’investis bien, les résultats arrivent." Que pense votre père de la période actuelle de l’Inter ? "Mon père est présent quotidiennement en Chine, il est occupé à travailler avec son propre entourage, et il reste très attentif à l’Inter, il est disponible à tout moment et il est parvenu à transmettre sa grande énergie et sa grande passion à l’intérieur de la compagnie. En fait, on y ressent un esprit extraordinaire." "Lorsque vous contrôlez un club de football qui fait partie de votre entreprise, les gens commencent à travailler dans le même sens, non seulement pour le travail, mais parce qu’ils se livrent sur un plan émotionnel et se donnent avec leurs cœurs, ils vivent des émotions vraiment spéciales. C’est quelque chose de bénéfique pour notre Culture, pour la Compagnie, cela te motive, c’est donc un très grand plaisir de voir que notre travail, permet à l’Inter de retrouver les sommets." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Milan - Interviewé en marge de l’événement Nereo Rocco à Coverciano, notre Président du Triplé s’est livré sur le mercato du Suning et ce dernier a confirmé que le Suning s’est bel et bien retrouvé bloqué, par les décisions prises par le gouvernement chinois. Etes-vous surpris par ce Mercato qui n’est pas de votre style ? "Pour moi, c’était un mercato de bon sens, de belles choses s’y sont produite. Puis, le Suning a des motifs, la politique en Chine ne consent pas à faire de grands investissements. Il y a aussi le fair-play-financier, cela conditionne tout. Mais malgré tout, l’équipe qui en est ressorti est très belle." Le Fair-Play-Financier ? "Moi aussi je le souhaitais, j’avais soutenu Platini. C’est évident que ce n’est jamais facile de serrer les dents. Tu as toujours la voie de secours pour contourner ses règles et il me semble que cette dernière a été trouvé par certains clubs, il faut trouver une manière plus forte pour le réguler." L’Inter en Serie A ? "C’est beaucoup trop tôt, les comptes se font à la fin. Il y a l’entraîneur, le club et les joueurs. Qui sait, avec un peu de chance, on peut se permettre d’espérer, mais c’est bien trop tôt." La Juve ? "Elle avait mal débuté la saison dernière, mais elle est extrêmement forte, elle a un grand entraîneur. Ils ont perdu Bonucci en défense, mais la Juve est parvenu à faire les retouches qu’elle avait imaginée. Il faut reconnaître qu’ils seront encore costaud." Si je reviens un jour dans le Calcio ? "Je l’exclu, oui, oui !" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Milan – Peu de temps avant le match face à la Roma, Luciano Spalletti a expliqué de façon lucide et ponctuelle, la raison pour laquelle aucun « Top Player » n’a débarqué à l’Inter "Si nous avions été plus ordonnés au début du Mercato, cela nous aurait évité de perdre du temps à chasser des profils qui, au final, n’ont pas pu être transféré à la maison. Dans le football, après tout, il faut admettre que l’on peut changer de parcours. Et ce n'est certainement pas de la faute de nos directeurs sportifs, si initialement nous pensions parvenir à atteindre certains joueurs, joueurs qui n’ont pas pût être recruté à cause de ce blocage. Ce sont les règles que nous avons ici à l’Inter et nous nous devons de les respecter." Retour à la réalité Dans ce même discours, notre nouveau CEO, Alessandro Antonello, a expliqué également pourquoi les Top Players tant attendu par les Tifosi ne sont jamais arrivé, à savoir Nainggolan et Di Maria. En effet, le Suning veut respecter, à la lettre, les démarches déjà entreprises, en son temps entre Erick Thohir et l’UEFA en regard au Fair-Play-Financier: La. Stratégie est de respecter les accords de Nyon : "Avec le groupe Suning, nous avons un projet à moyen terme. Nous visons sur une croissance organique, le Suning continuera à nous soutenir, mais dans trois à quatre années, le club devra être capable de générer des ressources qui lui permettront de s’autofinancer. Qui aurait pu imaginer que l’Inter, sous l’ère de Moratti, avait ses comptes totalement dans le rouge, il serait devenu un club, similaire à une étoile polaire, avec l’obligation d’avoir ses comptes remis à niveau." "Le nouveau Deal imposé par Nankin est un nouveau départ pour l’Inter : C’est évident qu’il faudra avoir des résultats sportifs pour soutenir ce plan. C’est impensable d’imaginer l’Inter dépourvue des recettes que peut generer la Champion’s League. De plus, le Suning a voulu cette rupture avec ce passé, À cet égard, il doit être placé comme une référence, vu ce qui a été fait, au sein du club en juin." "Le parcours le plus facile, pour rentrer dans les objectifs de l’UEFA aurait été de vendre Perisic à Manchester United, au lieu de prendre ce chemin, Ausilio et Sabatini ont misé sur les plus-values : Banega à Séville pour 9M€, Caprari à la Sampdoria pour 15M€ dans le transfert de Skriniar, Di Marco a Sion pour 4M€, Miangue à Cagliari pour 3,5M€, Gravillon au Benevento et Eguelfi à l’Atalanta également pour 3M€ pour les deux. Nos directeurs sportifs ont prouvés qu’ils étaient capable de se comporter en bon gestionnaires, afin de générer des affaires pour des joueurs qui étaient suceptible de passer à la trappe en permettant au club de pouvoir colmater son déficit de 30M€." @Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Milan – Maurito a débuté à l’Inter cette saison , comme il l’avait quitté la saison passée avant sa blessure, en marquant ! Et ce n’est peu dire que notre Capitaine est en forme : En deux matchs de Serie A, face à des adversaires disposant d’un certain blason, la Fiorentina et la Roma, Maurito a été l’auteur d’un double doublé et est actuellement co-meilleur buteur de notre Serie A avec Dybala! Notre Capitaine est plus que jamais un élément clé du projet, il est l’élément central qui permettra à l’Inter d’asseoir ses ambitions de Retour en Champion’s League. Hier, notre numéro 9 a pris l’avion avec son épouse afin de répondre à sa convocation avec son équipe nationale, l’Argentine. "J'ai un vrai numéro 9 ici - Luciano Spalletti" Depuis l’arrivée de Spalletti, Icardi, qui a été absent durant un long moment du stage de préparation suite à sa blessure ,a été l’auteur d’un assist face au Villareal le 06 août, d’un premier but pour cette nouvelle saison, face au Real Betis, sur pénalty le 12 août, d’un doublé face à la Fiorentina et d’un doublé face à la Roma en Serie A. Avec ces 4 buts inscrits en Championnat, Icardi explose littéralement en attaque, surtout lorsque l’on connait les conditions dans lesquelles joue l’Inter depuis l’arrivée de Maurito, sa statistique est tout simplement monstrueuse : 82 buts en 148 matches. Il ne lui manque que 18 buts pour rentrer dans le cercle très fermé des buteurs ayant inscrit 100 buts en Serie A. Et, il est à 12 buts du Top 10 Nerazzurro de tous les temps, Mario Corso, 10ème, avait inscrit 94 buts sous nos couleurs. Si Maurito continue à ce rythme, il se pourrait bien qu’il rentre dans notre Top Ten déjà avant Noel... De plus notre attaquant est tout jeune ! Spalletti sait comment rendre Icardi encore plus performant Mauro Icardi a commencé fort cette saison, une partie de cette réussite est dû à la Cure qu’il a suivi par Luciano Spalletti. L’année passée, il avait inscrit 24 buts, mais s’il continue à jouer à ce niveau, il est parti pour réaliser une bien meilleure performance. Spalletti a sur revitaliser et redynamiser notre attaque, avec Icardi qui est souvent assisté de Perisic. Notre diamant argentin brille de mil feux. Avec de telles performances, notre Direction et le Suning plus en particulier, sont dans "l’obligation", d’ici à la fin de cette saison, de prolonger le contrat de notre joueur. Vu le cas Neymar, et vu les prestations d’Icardi, il apparaît évident que les 110M€ représente "peu", vu le potentiel de notre argentin. De plus, il faut remonter à avril 2014 pour voir notre Capitaine réaliser un double doublé en Serie A. L’Inter sait comment Spalletti a transformé Edinn Dzeko, son faux numéro neuf à la Roma. A l’Inter, Spalletti l’a déclaré lui-même, il dispose d’un vrai numéro neuf et, notre Capitano a un impact dévastateur à la Casa Inter : Outre ses 82 buts, il a également réalisé 21 assists! Le Suning souhaite inclure une clause dans le nouveau contrat de notre Capitaine, qui devrait se terminer en 2022, avec une clause libératoire "quasiment" intouchable. Icardi verrait également son salaire augmenter (Actuellement, il touche 50% de ses droits d’images par l’Inter et 5M et 100.000€). En effet, nous sommes dans une saison pré Mondial et si Icardi explose aux yeux de tous durant la Coupe du Monde, nul doute qu’il va susciter l’intérêt des plus grands d’Europe. Le Suning veut protéger son diamant qui a juré fidélité à l’Inter! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Milan – En effet, Les mesures restrictives prises par le gouvernement chinois devraient s'adoucir après le Congrès du parti communiste. Pour l’heure, personne ne s’en cache, l’Inter n’a pas fait un Mercato spectaculaire, provoquant par la même occasion, du scepticisme et un manque de confiance de notre Tifoserie envers notre Propriétaire. En effet, le Suning fait actuellement profil bas, si l’on se réfère aux promesses faites à Riscone di Brunico. Le motif : Le gouvernement chinois qui a limité les investissements à l’étranger…. Combien de temps faudra-t’il patienter ? Marco Barzaghi, s’est livré à Premium Sport, à ce sujet : “Spalletti nous a un peu surpris en s’en disant satisfait (du mercato) et en étant content de la permanence de Perisic." Cette déclaration est inattendue lorsqu’on analyse la situation actuelle de l’Inter. Mais dernièrement, Spalletti a reçu des garanties : Le Mercato, par autofinancement est juste une mesure temporaire ! La raison du blocage Au mois d’octobre, le Parti Communiste Chinois tiendra son 19ème congrès et le Président Xi Jinping veut réaffirmer son propre pouvoir. De fait, il a décidé de lutter contre la corruption et de limiter les investissements vers l’étranger qui n’apportent pas de profit dans l’immédiat. Il se dit que ces mesures ont surtout un effet de propagande en vue du Congrès. Il se dit également qu’après ce dernier, les mesures en question devrait s’atténuer. Position du Suning Notre propriétaire, le Suning, n’a aucun problème économique, comme en témoigne l’acquisition des droits du football européen qui vont se répandre en Chine...Après ce stop brutal imposé par le gouvernement, le Suning qui pour l'instant se retrouve bloqué et est mal à l'aise vis-à-vis de ses promesses non-tenues, pourrait ensuite investir, avec sa puissance économique de feu, dès janvier prochain! C'est d'ailleurs cette garantie qui a été rapportée à Luciano Spalletti! De fait, pour le Suning, le Top Player de l’Inter, d’ici à Noël, est nul autre que Spalletti: Le Suning espère que le malgré ce mercato estival bloqué et nos finances gelées, Spalletti puisse permettre à l’Inter d’être en zone Champion’s League d'ici à la fin décembre. Si tout se confirme, le Suning ne sera plus sous pression et sa déclaration #interiscoming, reprendra de plus belles, sans aucune conséquence au niveau économique, aussi bien vis-à-vis du Fair-Play-Financier ou du Gouvernement Chinois. De plus, le Suning va très certainement vouloir montrer ce qu'il a dans le ventre, vu qu'actuellement, il sait pertinemment qu'il déçoit de nombreux tifosi. D’après le Syndic de Milan, Sala, qui s’est récemment entretenu avec notre propriétaire : "L’Inter est entre de bonnes mains. Steven Zhang est passionné par le club." Pour faire simple, il faut savoir faire une "Mancini" et être dans le top 4 jusqu’en janvier avec ce que l’on a sous la main, voir peut-être l’arrivée de Patrik Schick et d’autres joueurs sous la forme de prêt ou d’échange... Ce qui est aussi sûr pour ce Mercato estival, c'est que s'il faut faire les fonds de tiroirs, ce sera exclusivement Schick... Si on a réussi à l'époque avec une équipe de bras-cassés et un pseudo-entraîneur qui ne savait pas aligner deux fois de suite, le même onze de base, il y a deux ans, on peut se permettre de garder espoir! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Milan – Nouveaux éléments de ces dernières heures en ce qui concerne l’Inter et Schick : Le joueur, et par-dessus tout, ses représentants, ont marqué leurs accords pour rejoindre l’Inter, surtout qu’ils entretiennent de très bonnes relations avec Sabatini. Le joueur, pour l’instant, a refusé de rencontrer la Roma. Situation actuelle Selon la presse transalpine, les limitations imposées par le gouvernement chinois bloquent le Groupe Suning et notre club est au pied du mur. Il a devant lui un joueur, considéré par de nombreux observateurs, comme un futur crack, qui veut signer à l’Inter. Mais l’Inter ne dispose plus d’assez d’argent pour conclure ce transfert ! Pour recruter Patrik, il faut impérativement vendre, et Sabatini a passé la seconde en ce qui concerne Ranocchia, Jovetic et Santon pour arriver au Tchèque. De plus, Sabatini a également demandé à la Sampdoria, la possibilité de recruter le joueur au mois de janvier, lors du Mercato Hivernal. Réponse de Ferrero en direct d’Ibiza : NON! D’après le Corriere dello Sport, Massimo Ferrero a personnellement parlé au joueur, en lui expliquant la "grande" opportunité professionnelle qui s’offre à lui s’il signe à la Roma. Schick n’a rien contre la Roma, mais ses deux agents, Pavel Paska, et Bruno Satin, se sont engagé avec l’Inter, ils percevront en échange une très importante commission sur le transfert du joueur. Pour Monchi, le Directeur Sportif de la Roma, il n’y a qu’une solution : Augmenter l’offre économique de façon à mettre tout le monde d’accord. De fait, la Roma opère de manière quasi exclusive sur le dossier et, hier soir, une nouvelle réunion s’est tenu à Rome entre les dirigeants des deux clubs. Il se dit qu’il y aurait une nouvelle grande opération au niveau économique. Sabatini furieux ! En effet, l’Inter n’est, actuellement pas, en condition de finaliser l’opération sur base des termes qui ont été validés, à l’époque, par la Samp et Ferrero. De plus, Ferrero a dit qu’il fera son maximum pour céder le joueur, au club de son cœur étant gamin : la Roma. En conséquence, la Roma a décidé de se retirer de l’affaire Mahrez, suite aux refus répétés de Leicester. Sabatini est volcanique, il est furieux de voir qu’il pourrait perdre, pour la seconde année consécutive Schick ! En effet, l’année passée le joueur valait 4M€ et l’affaire a capoté à Rome. De plus pour Sabatini, il s’agirait d’un affront car le joueur partirait dans son ’ancien club....Lui, qui lors de son aventure romaine avait déclaré sa flamme éternelle pour la Louve, ce qui n'est plus le cas depuis! Monchi a convaincu la Samp en proposant 5M€ cash est les 30M€ payés lors des années à venir. Même si la Roma a l’avantage, ce qui compte dans ce cas de figure est la volonté du joueur. Ce dernier a refusé le PSG car il souhaite jouer en Italie et il tient à respecter l’engagement pris avec l’Inter…mais pour combien de temps encore ? L’Inter a demandé l’aval au Suning! Ce dernier est bloqué par les directives du gouvernement chinois, qui invite notre propriétaire à ne pas exagérer, sur les investissements pris dans le monde du football européen. De fait notre Mercato en entrée est bloqué et l’Inter se doit de suivre une ligne d’autofinancement d’ici à la fin août afin de ne pas trop s’exposer à des conditions plus que difficile financièrement, au 30 juin 2018, date où il faudra à nouveau faire face au Fair-Play-Financier. Cette situation met sérieusement à risque le transfert de Schick. Devoir renoncer à l’attaquant serait un phénoménal auto-but pour tout le Peuple Interiste, Le Suning en tête, lui qui devrait faire face à ce qui pourrait s’apparenter à l’un des plus grands désaveux dans l’Histoire du Mercato de l’Inter. Selon la Gazzetta Dello Sport, en attente de la réponse définitive du Suning, l’Inter doit vendre vite et bien, si elle veut se mettre en condition pour renforcer son équipe, qui a l’heure actuelle, n’offre pas assez de garanties pour viser la Champions. En ce qui concerne nos ventes, Ramadani, agent de Jovetic est arrivé à Milan. Le Monténégrin refuse toutes les offres, y compris celle de Brighton (16M€ à l’Inter). Gabriel pourrait être prêté au Benfica et Ranocchia devrait partir en Premier League. Ansaldi lui devrait rejoindre le Genoa. Brozovic ne fait l’objet d’aucune offre, hormis un éventuel échange avec Sturaro de la Juve, mais rien n’est actuellement confirmé. En ce qui concerne notre recrutement, les contacts continue avec l’entoura de Karamoh de Caen, mais la priorité est un défenseur central. Pour l’instant, l’Inter travaille sur base de prêt ou d’échange de joueurs, de fait, elle pourrait attirer, pour notre défense central, Mangala de Manchester City. Info de dernière-minute: Schick a pris sa décision! Selon Tuttosport, Schick a pris sa décision : Le joueur ne veut que l’Inter. La Sampdoria doit se faire une raison et nos Directeurs Sportifs doivent à présent trouver les bons arguments pour finaliser ce transfert. Il semblerait que la décision du joueur d’attendre l’Inter, a fini par faire craquer la Sampdoria qui s’est résignée à attendre Ausilio, Sabatini et une nouvelle offre. Il se dit également qu’il se pourrait bien, en cas de non-transfert, que le joueur reste à Gênes, mais dans pareille situation, Schick aura fort à faire au niveau de l’ambiance dans le vestiaire et au niveau de l’accueil des tifosi … Di Marzio confirme: Vu les difficultés par le club pour arriver à Patrik Schick, qui s'est promis à l'Inter. La Roma, sauf rebondissement, aurait décidé de se pencher sur un autre joueur: Domenico Berardi de Sassuolo (qui était aussi dans le viseur de l'Inter, il y a encore quelques mois) La Juve sans honte.... En effet, un scénario n’est pas à exclure. Si Schick doit rester un an de plus à la Sampdoria, la Vieille Dame serait prête à tenter de nouveau sa chance en proposant le montant de la clause libératoire de 25M€ qui est toujours existante et qui le sera toujours l’été prochain. Cela pourrait éventuellement arranger tout le monde (Marotta. L’Inter, voire la Roma) mais la Sampdoria ne l’entendrait pas de cette oreille…. Qui va chercher le pop-corn ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Nankin – Selon la Repubblica, la Direction Nerazzurra a reçu, début août, un STOP au niveau du Mercato de la part du Suning. Le solde négatif actuellement est de -35M€ et il ne peut pas être dépass: On achète uniquement si on vend. C’est également ce stop qui a fait sauter le recrutement des jeunes joueurs du Genoa Pellegri et Salcedo pour 60M€, et c’est ce stop qui met également des bâtons dans les roues de l’Inter pour Schick. Nous ne "savons" plus payer en cash, du coup on demande le maximum "version prêt". Qui plus est, la piste menant à Vidal n’est que pure utopie..... Le Suning forcé de bloquer les fonds ! Spalletti a dû en prendre acte et en a été irrité…il s’en est d’ailleurs "amusé" avec les journalistes: "Lorsque vous parliez de Vidal et de Sanchez, je savais déjà qu’il n’y avait plus rien à espérer sur eux." Pourtant le 14 juillet dernier Sabatini déclarait : "Nous visons des joueurs très difficile à atteindre. Vidal est un profil qui nous intéresse grandement." Pourquoi ce retournement de situation ? A Pékin, le gouvernement chinois a décidé de limiter les investissements à l’étranger, ce qui a obligé le Suning à changer la stratégie de notre Mercato. Clair, précis, radical… Non Mollare Mai Les gros investissements réalisés en Chine et consentis pour l’étranger, on fait que l'économie même de la Chine en a ressenti des effets négatifs et il fallait mettre un halte là. Notre propriétaire, le Suning, a établi une stratégie qui pourrait lui permettre d’être tout de même présent pour l’Inter, en évitant de s'attirer les foudres du Gouvernement: Cette stratégie visera à miser sur le développement du marché chinois de l’Inter. Le Suning travaille pour procéder à la mise en vente, dans ses propres magasins, de produit ‘étiqueté "Inter". Il s’agira de collections avec la marque du club , avec un principe tout simple : "Au mieux nous réussissons au niveau sportif, plus hautes seront les possibilités d’augmenter la vente des articles de l'Inter et le bénéfice sera repris dans le chiffre d’affaires de la société." Les deux clubs milanais doivent-ils craindre les décisions du Gouvernement chinois ? L’Inter s’est montrée "correcte" durant ce mercato, par contre le Milan…. Seul l’avenir nous le dira ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Milan – Les deux Directeurs Sportifs sont actuellement à la recherche d’un profil important pour palier au départ de Kondogbia... L’Inter s’est très bien renforcée cette année, mais son mercato est loin d’être fini. Nos deux dirigeants veulent continuer à travailler sur les départs de certains joueurs et sur l’arrivée d’autres, afin de renforcer le noyau qui sera à la disposition de Luciano Spalletti. Suite au départ inattendu de Kondogbia, Spalletti veut un joueur de haut niveau, capable de faire très mal à la défense de nos adversaires (ndr Nainggolan à la Roma) et les castings pour trouver ce joueur viennent de débuter. Concernant Draxler, l’allemand est mis sur le mercato par le PSG: Ce dernier est suivi par le Barça, le Borussia Dortmund et l’Inter. Son salaire pose actuellement problème chez les Nerazzurri. Le joueur touche actuellement 9M€ et ne souhaite pas quitter la France. L’Inter reste toutefois attentive sur ce dossier. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Selon Il Messaggero, on ressent à l’Inter que Luciano Spalletti, n’est pas totalement satisfait du mercato Nerazzurro. En effet, l’entraineur toscan a demandé au club l’acquisition de deux défenseurs (dont au moins un central) et de remplacer Kondogbia qui devrait quitter Appiano Gentile. La patte Spalletti Mais au-delà du Mercato, Luciano fait l’unanimité à l’Inter : Sur 8 matches amicaux disputés, il compte 6 victoires, 1 partage, 1 défaite (face à Nuremberg). Un bilan plus qu’honorable pour une équipe en pleine reconstruction et qui permet à des joueurs déboussolés de reprendre confiance en eux. Le 4-2-3-1 à la Spalletti fonctionne La défense est attentive, même si ce n’est pas celle souhaitée, Borja Valero est LE Joueur qui manqué à l’Inter et qui pourrait permettre à Candreva et à Perisic de trouver une certaine continuité dans le jeu. Hasard du calendrier, l’Inter va rencontrer immédiatement son ancien coach, Stefano Pioli, désormais entraineur de la Fiorentina. Même s’il manque encore quelques retouches à l’Inter, les Nerazzurri vont se présenter dans de biens meilleures conditions cette année, que la saison écoulée : Spalletti continue son Mercato et a permis à l’équipe de retrouver une façon de jouer cohérente et d’avoir une belle condition physique. Spalletti qui en veut toujours plus, veut être sûr d’avoir une équipe capable de lutter au moins pour la quatrième place. Pour tous, c’est Luciano la recrue phare de cet été En effet, au club du Vittorio Emanuele, tous apprécient son travail, son franc-parler et Giovanni Capuano s’est penché sur cette situation : "L’Inter a fait son saut de qualité grâce à Spalletti, l’équipe qui est encore en construction est totalement construite pour lui et sur ses indications. L’arrivée de Schick, est une opportunité du Mercato que l’Inter se devait de saisir." L’Inter de Spalletti is coming….. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×