Aller au contenu
Don Tony

Dossier Internazionale.fr: “Road to The Serie A”

Messages recommandés

Don Tony    494

e5f2e024a2437bd16d9aed43620b59c4.jpg

Milan – A cinq jours de la reprise, et à deux semaines de la fin du Mercato, l’Inter créée par Spalletti commence à prendre forme. Les matchs de pré-saison ont eu l’impact espéré par notre nouvel entraineur, qui a obtenu de bons résultats. L’ancien romain a aussi fait comprendre à certains joueurs qui avaient des envies de départs, qu’il était tout à fait possible, pour eux, d’être des grands protagonistes de cette nouvelle inter.

 

Que manque-t’il à l’Inter 2017/2018 ?

 

Une équipe, comme celle de l’Inter, a encore certaines carences fondamentales:

 

1° En défense, des actions sur le mercato sont prévues, surtout avec les futurs départ de Ranocchia et Murillo. L’Inter pourrait se retrouver uniquement avec 2 défenseurs centraux de formation.

Du coté gauche de la défense, l’arrivée de Dalbert a permis de mettre un point définitif à ce problème. Pour notre latéral droit, il y a encore des transactions en cours, tel qu’Aurier. Si nous ne parvenons pas à recruter ce dernier, l’Inter souhaite recruter un joueur qui dispose d’une qualité similaire

 

2° Au milieu du terrain, Spalletti s’est voulu clair : chaque départ d’un joueur nécessite l’arrivée d’un nouveau joueur qui dispose de qualités similaires. La référence envers Kondogbia est très clair. Perisic, lui, a été séduit par le projet et ne devrait donc plus partir à United, surtout qu’une prolongation de contrat est en cours

3° Pour notre attaque, des joueurs tels qu’Eder ont prouvés leurs valeurs. L’échec Gabigol sera transformé en un prêt afin de le faire éclore tel "Adriano". En attaque, toute l’Inter attend l’arrivée de Schick, l’attaquant de la Sampdoria, qui pourrait bien écrire l’Histoire du Derby d’Italie alors qu’il était destiné, à la base, à évoluer dans le club de son idole, Pavel Nedved.

 

Les joueurs sur liste noire:

Suite à la saison cauchemardesque que nous avons vécu, Steven Zhang s’est montré très clair et a fait passer le message suivant : "Celui qui n’est pas compatible et/ou qui ne veut pas épouser le projet doit s’en aller". L’arrivée d’un entraîneur de la trempe de Spalletti, n’est pas anodine. Si ce dernier est réputé pour extraire le meilleur de ses joueurs, il sait aussi se montrer très sévère et contenir certains comportement de  "divas". Francesco Totti s’en souvient encore.

 

Les Nerazzurri qui ont un pied et demi hors d’Appiano Gentile sont nombreux:

 

1° La défense : Touché, coulée…

 

Ranocchia, Nagatomo, Ansaldi et Santon sont spécialement visés. Pour Ranocchia, il peut, tout comme Santon, rebondir dans le championnat anglais. Ce ne sera pas simple par contre de céder Nagatomo, un joueur qui par sa ductilité a séduit Spalletti et sur lequel, durant la saison, il souhaiterait compter, voir parier sur lui. En effet, souvent Nagatomo a plié à l’image de l’équipe, mais il n’a jamais rompu et il n'a jamais fait parti de ces joueurs qui ont décidés de laisser couler l’Inter. Notre asiatique est un joueur sérieux et professionnel et cela plait à notre entraineur. Maintenant, il ne serait qu’une solution de remplacement dans la hierarchie.

Murillo, lui devrait partir à Valence, mais le transfert est pour l’instant bloqué par Spalletti, qui souhaite, tout comme pour son milieu de terrain, recruter un autre défenseur de qualité.

 

2° Il y a embouteillage au milieu de terrain:

Avec l’arrivée de Borja Valero et Vecino et la logique permanence de Joao Mario, au vu de son coût et le rachat de Gagliardini, il sera plus que difficile que de conserver Brozovic et Kondogbia,. Mais pour l’heure, aucune offre jugée valable n’est arrivée à Milan.

De son coté, Spalletti songe, si le joueur en est capable à transformer Joao Mario, en un nouveau Naiggolan, c’est-à-dire, un joueur capable d’occuper toutes les zones du milieu de terrain avec une continue et grande intensité.

 

3°La force de frappe offensive de l'Inter:

Le réveil et la Grinta d'Eder, le retour de Mauro Icardi et la future arrivée de Schick à l'Inter. La conservation de Perisic et, peut-être une nouvel ailier offensif destiné à concurrencer Candreva, s'il y a bien un poste, ou pour une fois l'Inter devrait confirmer, c'est son attaque. Mais il faut surtout veiller à ne plus être dépendant que d'Icardi. Sans sa vingtaine de buts de l'année passée....pas sur que l'Inter aurait fini même septième....!

 

A votre avis, que peut espérer l'Inter cette saison ? Exprimez-vous ! :smile:

 

®Antony Gilles - Internazionale.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bouba930    1

L'année dernière notre équipe n'avait rien à envier à qui que ce soit,perisic es meilleur qu'insigne ou mandjukic,icardi es meilleur que mertens et higuain,cuadrado n'a pas marqué plus que candreva ,cette équipe manque juste d'envi,ils ont pas faim les mecs,ou abandonnent trop facilement puis personne n'est là derrière eux pour leur crier dessus comme le fesai cambiasso,on a de la qualité sauf les latéraux bien sûr ,un 10 à la sneijder je me rappelle encore de ses passes à 40 mètres c'était exceptionnel,un vrai récupérateur,plusieurs fois les adversaires  tentent des frappes à l'entrée de la surface y'a personne pour les bloquer. 

 

Bref quand j'ai vu nos match amicaux j'ai eu un kif,ca a confirmé qu'ils sont fort alors j'espère qu'ils feront pareil durant toute la saison, elle es la différence entre nous et les Roma et Naples ils ont pas lâchés ,nous on a lâché .

 

Naingollan aurait été parfais chez nous,je ne supportes plus qu'il marque contre nous 😔

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Orche    6

''...des joueurs tels qu’Eder ont prouvés leurs valeurs.''

''Le réveil et la Grinta d'Eder, ...''

Rassurez-moi, c'est ironique?

  • J'aime 2
  • Hein ?! 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Declo    28

Pourquoi ça serait Ironique ? Eder a fait une très bonne préparation et a montré que Spalletti pouvait compter sur lui en attaque.. c'est le meilleur Joker que l'Inter peut avoir !

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nateag    78

C'est plutot ton message qui est ironique, Eder a prouvé sa valeur durant cette préparation !

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par Don Tony
       

      Milan - Il y a un peu plus d’un an, l’Inter est entrée dans l’Ere du Suning. Une conférence de presse a annoncé officiellement le rachat du club détenu, par le Colosse Chinois, des mains d’Erick Thohir et Massimo Moratti.
       
      Mais comment avons-nous été racheté ? Faisons un petit retour en arrière....
       
      Calcioefinanza.it est entré en possession des documents officiels de l’assemblée des actionnaires Nerazzurri, qui étaient présent à Milan et qui était sur le point de procéder à la mise en vente de leurs actions pour le Suning, afin que ce dernier devienne l’actionnaire majoritaire, et par conséquent, le propriétaire de l’Inter
      L’accord entre le Club et le Groupe Suning, comme on peut en prendre lecture sur le procès-verbal du Conseil d’Administration de l’assemblée, a été signée initialement le 27 mai 2016 pour être révisé par la suite le 13 juin. Un accord qui s’est réalisé en plusieurs phase, qui à présent, nous permettre de connaitre exactement les détails, de la composition sociétale avant l’arrivée du Suning, à la Composition actuelle (l’Article datant du 01 juillet 2016, des nouvelles interventions n’y sont pas reprises)
       
      L’actionnariat de l’Inter avant l’Opération Suning
        Actionnaires
      Nombres d’actions
      %
      International Sports Capital (Thohir)
      8.166.666.667
      70,00%
      Internazionale Holding (Moratti)
      3.440.835.074
      29,49%
      Autres actionnaires
      59.164.926
      0,51%
      Total
      11.666.666.667
      100,00%
       Le premier pas de l’opération est venu des mains d’Erich Thohir et de Massimo Moratti, l’Indonésien avait en fait acheté la totalité des parts de Massimo Moratti (3.440.835.074, pari al 29,49% des actions) à travers la Nusantara Sports Venture HK Limited, une holding appartenant à la Galaxie Thohir
      Phase 1 – L’actionnariat de l’Inter avant l’augmentation du Capital
        Actionnaires
      Nombres d’actions
      %
      Nusantara Sports Ventures HK (Thohir)
      3.440.835.074
      29,49%
      International Sports Capital (Thohir)
      8.166.666.667
      70,00%
      Autres actionnaires
      59.164.926
      0,51%
      Total
      11.666.666.667
      100%
       
      C’est à ce moment précis que rentre en jeu, le Suning Commerce Group
      L’accord entre l’Inter et le groupe Chinois prévoyait la souscription, de la part du Suning, à travers la société de droit luxembourgeoise “Great Horizon S.a.r.l., siégeant au Luxembourg, et constituée le 21 juin dernier avec Yang Yang, Dirigeant du Suning et Administrateur Unique) d’une augmentation de capitaux réservé à l’émission de 3.263.021.485 nouvelles actions ordinaires, ce qui représente 20,86% du capital social après augmentation, en versant la somme de 142M€ dont 137.804.686,66 € de charge avant le 30 juin (soit deux jours avant l’Assemblée générale). Le capital social de l’Inter a donc bondi de 15M€ à 19.195.313,34 €.
      Dans cette augmentation contemporaine de Capitale, Thohir, via un contrôle des opérations, à procéder au transfert des 29,49% des actions de Massimo Moratti (3.440.835.074 actions, devenue 23,05% après l’augmentation des capitaux) à la Nusantara Sports Ventures HK pour ensuite aller à l’International Sports Capital. Et c’est International Sports Capital qui a ensuite cédé le tout au Suning Holding Group à savoir, les 3.440.835.074 actions (soit les 23,05% après augmentation des Capitaux). En ce sens, voici la composition de notre actionnariat après l’augmentation de Capital.
      Phase 2 – L’actionnariat de l’Inter suite à l’augmentation du Capital
        Actionnaires
      Nombre d’actions
      %
      Suning Holdings Group Co., Ltd
      3.440.835.074
      23,05%
      Great Horizon Sarl (Suning)
      3.263.021.485
      21,86%
      Totale Suning
      6.703.856.559
      44,90%
      International Sports Capital
      8.166.666.667
      54,70%
      Autres actionnaires
      59.164.926
      0,40%
      Total
      14.929.688.152
      100,00%
      Le passage des 46,64% des actions, qui ajoutée au 21,86% de l’augmentation du capital ont permis au Suning de grimper jusqu’au 68,55% annoncés. Deux phases auront donc été utile pour le transfert de propriété de Thohir, vers le Groupe Suning, selon le rapport du Conseil d’administration, avec un premier pas seulement du 23.05 % ci-dessus et plus tard (en 2016 et fondée sur la présence de certaines conditions, déclaré dans le document officiel) le reste, à savoir les 23,64 %.
      En réalité, la transition a été faite entièrement avec Suning (entièrement par Great Horizon Sarl, en fait l’actionnaire majoritaire de l’Inter, même si Suning n’est pas décrit dans les documents concernant les actionnaires) qui est déjà passé à 68,55 %.

      Dans une note officielle, nous pouvons y lire : "L’investissement de la part du Suning sera très avantageuse pour la société sous divers profils. Sur les profils commerciaux et Opérationnels, le Suning aidera le Club à développer une présence forte sur le marché chinois. Au niveau du profil sportif, l’investissement consentira une étroite collaboration entre l’Inter et le Jiangsu Suning Football Club, par le biais de prêts des joueurs, de collaboration entre entraineurs et recruteurs des clubs. Suning fournira au club l’accès à la croissance au niveau des liquidités et renforcera la situation du patrimoine du Club."

      Inter-Suning, la chaîne de contrôle
      La chaine de contrôle ne s’arrête pas à Great Horizon. La Holding Luxembourgeoise, comme le révèle Radiocor, elle est contrôlée à 100% par la Société de Hong Kong Suning Sports International Limited, son capital est entièrement détenu par une autre Holding basée en Asie, la Suning Culture International Limited. À son tour, ce dernier est contrôlé par le Suning Culture Investment Management, qui possède également un bureau en Chine.
      Nous arrivons à la dernière étape avec le capital de ces véhicule chinois – qui d’après les documents de l’Administration d’État pour l’industrie et le Commerce de la Chine – est détenue par le Suning Holdings Group, le coffre-fort de Zhang Jindong à 90% et 10% à par Chen Yan à 90 %.
      L’identité de ce dernier reste un petit mystère comme le souligne Radiocor. Il ne s’agit pas clairement d’une personne physique, comme par exemple un manager de la Galaxie Suning (dans le passé, Jindong Zhang a déjà récompensé ses fidèles avec des riches paquets d’actions), ou s’il s’agit d’une société en commandite reconnue par le patron. En tout cas, ces 10 % – d’après les documents de Beijing – aurait été souscrits mais non payés.
      La question : Vu qu’il y a des accords qui peuvent permettre au marché chinois de tirer profit du rachat de l’Inter et d’une collaboration entre l’Inter et le Jiangsu: Pour quel motif le Suning est mis sous pression par son propre pays ?
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
    • Par gladis32

       
      Milan - La question du stade serait, selon la Repubblica, une des raisons des froides relations entre nos propriétaires et ceux de l'AC Milan. Nous aimerions continuer avec Meazza, et ce avec le soutien de la municipalité de Milan.
      L'Inter est depuis longtemps prête pour un plan de modernisation qui prévoit de transformer le troisième anneau (bars, restaurants, magasins) et élargir la zone d'accueil en exploitant l'ancien terrain équestre à côté. l'AC Milan n'a pas encore clarifié sa position en raison de sa longue transition qui empêche toujours ce projet. Après s'être rencontré pour les travaux engendrés par la venue de la finale de Champions League 2016, le groupe de travail des deux clubs ne s'est plus revu depuis... Les nerazzurri et la ville de Milan tentent de presser l'accélérateur. Ainsi le maire veut au plus vite que le dialogue reprenne et il envisage de convoquer tous le monde d'ici fin septembre, après son départ pour Lima et le congrès olympique. Alessandro Antonello et Marco Fassone seront donc de la partie, pour définir les grandes lignes et peut être, enfin prendre des décisions.
       
      ®gladis32 – Internazionale.fr
       
    • Par Don Tony

       
      Nankin - Le gouvernement chinois a décidé de surveiller, voire de bloquer les capitaux à l’étranger et ce n’est pas de la fiction. Le South China Morning Post, revient sur le reportage de la CCTV, télévision d’Etat en Chine, sur les nombreux investissements qu’il y a eu à l’étranger, avec l’hypothèse d'e recyclage, désormais rendu célèbre, par un membre d’un groupe de réflexion du gouvernement.
       
      Réaction du Suning
      Cette hypothèse n'est pas étroitement liée à Suning, comme cela est précisé par le même économiste, mais notre Patron a menacé de déposer une plainte sur ce dernier car son analyse viendrait à dire que le Suning "fait du blanchiment d’argent à l'étranger". Ce qui n’est pas du gout de la société propriétaire de l’Inter.
      Le South China Morning exclu que ce reportage visait précisément le Suning :  “La préoccupation du gouvernement concernant les dépenses irrationnelles est axée sur le flux de monnaie sortant de la Chine, qui est susceptible d’être supérieure au flux entrant. Certes, cela inclut les dépenses dans le football européen, considéré comme économiquement improductif. Beaucoup de personnes ont parlé, souligne, Simon Chadwick, en Chine et personne au Suning ne semblait au courant de ce qui peut causer cette irritation du gouvernement à l’égard même de la Société."
      "Il a été question de recyclage, ce qui implique une activité illégale, mais les experts chinois sont certains qu’il n’y a aucune référence à l’illégalité, mais plutôt, à une question de politique derrière toute cette situation. En effet, le Suning est une société reconnue et respectée, mais son incursion dans le monde du sport, l’a mis au-devant de nouveau défis financiers. Le terme recyclage, semble donc être plus un avertissement de la part du gouvernement chinois, qui souhaite que la société soit disciplinée d’un point de vue financier, plutôt que de voir une menace de mise à exécution d’une possible enquête réalisée par Interpol. De fait, le Gouvernement Chinois invite le Suning à agir de façon responsable, au niveau de ses investissement ou à en payer les conséquences."
       
      Question : Et il se passe quoi avec le repreneur de l’Ac Milan qui lui dépense, sans compter ?
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
    • Par Don Tony
       
      Milan – Le Président du Suning, a reçu l’équipe et notre Direction et a répété la volonté du groupe chinois de ramener l’Inter vers les sommets du football mondial.
       
      “L’Inter n’est pas qu’une équipe de football, c’est une foi pour des millions de tifosi, c’est une marque connue au niveau internationale."
      "L’Inter, pour le Suning, est un atout fondamental, et elle est intégrée au Suning, nous devons la protéger et la guider de la meilleure façon possible."
      "L’Inter est un élément clé pour le futur du secteur sportif du Suning, pour atteindre les plus hauts niveaux de l’industrie sportive. Pour la saison prochaine, nous devons absolument nous qualifier pour la Champions League et créer un système d’entrainement, à travers des investissements structurels, comme cela se fait dans le Top mondial."
      "L’Inter, sur le long terme, doit faire beaucoup plus attention à la croissance des jeunes et aussi à la structure qui les entoure, tout comme au management. Le développement du système du scouting, de notre secteur médical et de tous les composants du club doivent être de la meilleure qualité possible pour concurrencer les meilleures équipes et doivent permettre de se montrer attractif pour attirer des joueurs de classe mondiale."
       
      @Antony Gilles - Internazionale.fr 
×