Aller au contenu
Don Tony

Pré-Derby, la situation se corse pour l’Ac Milan : Adieu Adidas !

Messages recommandés

Don Tony    816

HTB1k6FqIpXXXXXvXpXXq6xXFXXXI.jpg

 

Milan – A une semaine du Derby, il commence à y avoir un début d’incendie chez les Cugini. En effet, l’Assemblée Générale de l’Ac Milan qui devait se tenir en octobre, pour l’approbation du bilan Janvier-Juin 2017, a été postposée à novembre. Selon Sport Mediaset, c’est le Cda lui-même qui a demandé le report. Dans les faits, le Milan devra donc approuver les travaux réalisés lors du premier semestre de 2017, afin d’aligner l’exercice la société avec les échéances de la saison régulière. Ce changement a été dicté par la nouvelle propriété car, auparavant, les Rossoneri clôturaient les comptes financiers au 31 décembre.

 

Milan perd son sponsor historique

Si l’Inter a un lien bien particulier avec Pirelli, il en va de même avec le Milan Ac et Adidas qui s’étaient liés depuis 1998. Selon la Gazzetta Dello Sport, le divorce est quasi acté. Adidas et les Rossoneri avaient signé un contrat en 2013,  portant sur une période de 10 ans, pour une rentrée annuelle de 19,7M€/saisons. Si l’on se base sur cet accord, les deux parties auraient fêté leur 25ème anniversaire en 2023.

 

Allo Houston, on a un problème

L’ancienne propriété avait donné à la société allemande la possibilité de résilier le contrat, dûment exploité, lors des semaines agitées du "Closing". Le Mercato estival ambitieux avait pourtant conduit à un rapprochement et à un nouvel accord. Mais lors de l'élaboration de ce dernier, Adidas a changé de cap.

La nouvelle échéance a été fixée en 2019 et Adidas peut "sortir" du contrat dès le mois de juin 2018. Et c’est ce qu’il se produira dans le futur : Adidas officialisera son départ et le Milan Ac, déjà plombé par des problèmes de trésoreries devra se trouver un nouvel équipementier.

 

Personne ne l’a vu venir

En effet, quelques mois après la présentation des maillots de l’équipe, qui ont été désignés comme les plus appréciés par les tifosi, dans l’histoire récente du club : un Rossonero traditionnel, un blanc simpliste et un noir réalisé en Thaïlande, les grands sponsors quittent le navire milanais.

Cette nouvelle confirme la période délicate que traverse le Milan AC et ses principaux sponsors : En mars dernier, c’est Audi, qui a décidé de quitter le monde du Calcio et de ne plus être sponsor et fournisseur des Rossoneri. A l’heure actuelle, aucune autre marque automobile de prestige n’est venue la remplacer.

Le Milan Ac ne pourra pas compter sur Nike, qui en plus d’être le rival principal d’Adidas, est très lié à l’Inter.

Le seul moyen de se trouver un équipementier est de taper dans le marché en pleine expansion, en Italie : Des marques telles que New Balance et Under Armour par exemple.

Et histoire d’achever le travail, Adidas a annoncé qu’il sera encore plus lié à avec la Juve, qui a été choisi par la marque comme le club de référence pour la Série A. L’équipe évoluant à Turin recevra une petite enveloppe de 23M€/saisons. Et quand on connait la situation financière actuelle de l’AC Milan, vis-à-vis du Fair-Play-Financier, il risque d’avoir de l’ambiance du coté de la Casa Milan !

 

Il ne reste plus qu'à remporter le Derby pour que la crise touche également le vestiaire et Montella, qui plus que jamais, est sur un siège éjectable actuellement...

 

®Antony Gilles - Internazionale.fr

  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ygg    395

Et beh... Comme quoi tout peut vite changer dans le foot. On glorifiait le retour du grand Milan avec leur mercato de fou, ça rigolait de l'Inter avec Suning qui ne dépensait plus un rond et des transferts quasi confidentiels.

Bon, maintenant il faut les achever ce WE. Si on les tape, ils vont avoir un très gros coup au moral qui pourrait les écarter pour la lutte à la qualif C1. J'espère que nos joueurs auront à coeur de leur rentrer dedans après le honteux match nul concédé la saison passée. :puking:

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Don Tony    816

J'espère aussi un tifo humoristique de la part de notre Curva :phear: 

On est tombé sur le bon "groupe" :bigrin: 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JY DS    126
il y a 49 minutes, Don Tony a dit :

Des marques telles que New Balance et Under Armour par exemple

😂😂😂 c est une blague la ? 

  • J'aime 1
  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
steph'    612

Under Armour j'aime beaucoup perso ^^

Sinon derby toujours aussi indécis à mes yeux, autant l'an dernier j'étais persuadé qu'on pouvait les taper 3-0 à l'aise à chaque fois, autant là j'arrive pas à voir laquelle des 2 équipes arrive à vraiment tirer son épingle du jeu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
guith33    235

Ca part contre (Adidas et Audi) c'est autrement plus grave que les pertes annuelles. Reste plus que Fly Emirates pour que ça sente le sapin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par Don Tony

      Milan -  Une maison extraordinaire dont il faut se prémunir, pour la traiter avec respect et en considération pour l’histoire et l’avenir, le tout entre diverses hypothèses et un futur à écrire.  D’après la Repubblica, on parle actuellement des décisions qui pourront avoir un impact sur la permanence de l’Inter et du Milan, au stade situé dans le quartier de San Siro. Si, jusqu'à récemment les deux sociétés semblaient prêtes à partager le Meazza à l’avenir, les dernières déclarations de Fassone, aux petits actionnaires rossoneri, ont changé la donne.
       
      Le Meazza en plein doute
      Tant de questions sans réponse, avec des possibilités plus ou moins concrètes d’avancées. Ce qui est sûr, c’est que le Suning, qui est le propriétaire de l’Inter, veut rester au Meazza et il souhaite en faire la maison de l’Inter dans les années à venir. A cette fin, il a réalisé un projet estimé à 100M€.
      "Les réunions techniques entre les deux clubs et les autorités locales se poursuivent, mais on perçoit les difficultés à faire le point. L’Inter, s’est montrée la première intéressée, en premier lieu avec Thohir, et maintenant avec le Suning, qui pourrait avoir un impact bien plus important que son prédécesseur : Nous parlons d’un plan pour plus 100 millions. Toutefois, comme indiqué dans les salles du Palazzo Marino sur ce dossier, un réel projet de travail hypothétique n’a pas encore été présenté."
       
      Le Suning veut rester au Meazza
      Pour l’instant le Suning limite ses envies dans l’idée de créer quelque chose de nouveau, avec l’idée de disposer d’un centre sportif Nerazzurro à Milan : Une Pinetina pourrait voir le jour dans la ville à la Piazza d’Armi.  Parmi les solutions possibles incluant San Siro, il y a l’augmentation de la franchise et la déduction du loyer à consacrer dans la modernisation du stade. Ainsi, année après année, vous pourrez créer de nouveaux emplois. C’est un plus intéressant, une situation de rebond. Mais ce n’est pas facile d’avancer dans un dossier si complexe, lorsque les deux locataires ne parlent pas. Et il est impossible d’imaginer une restructuration radicale du stade, en voyant l’Inter et le Milan faire cause commune.
       
      Mais que fait le Milan ?
      "Actuellement, le club rossonero peut vraiment pousser sur l’accélérateur dans le sens d’une propriété. Il lui et impossible d’allouer les montants nécessaires compte tenu de la grande dette contractée avec Elliott et il est  en cours de négociation avec des nouvelles entités financières. Sans surprise, Sala, le Maire de Milan a cité explicitement deux domaines qui seront soumis à l’attention du Milan : Le Porto di Mare ou Rogoredo. Pour beaucoup, il semble que le maire veut faire sortir le Milan de sa tanière afin de vérifier les réelles intentions du club sur la piste du stade."
      Le sentiment est que, dans la situation actuelle, les rossoneri mènent une pratique exclusive, en songeant à conserver l’idée de créer un nouveau stade afin de s’attirer des nouveaux investisseurs intéressés par la détection du club. Pour le Milan, il s’agit d’un levier financier qu’il est important de ne pas perdre.
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
    • Par Damien
      8e journée de championnat 
    • Par Damien

      Après un Derby della Madonnina passionnant, la Reppublica tente d'expliquer pourquoi cette future confrontation contre Napoli s'annonce aussi alléchante que renversante du côté de l'Inter.

      Parce qu'ils ne lâchent rien. Pour preuve, neuf buts sur dix sept sont inscrits dans le dernier quart d'heure. Des chiffres parlant. Parce que c'est la meilleure défense avec le Napoli et la Roma. Parce qu'Handanovic. Parce que l'Inter est aussi chanceuse, ses adversaires ayant frappé sept fois le poteau du slovène. Parce que Mauro Icardi. Parce que l'alignement des planètes...
      Tout est au vert donc. Luciano Spalletti était encore sur le terrain pour serrer ses joueurs un par un et pour savourer avec eux une nuit inoubliable. Entre analyse objective, grincements de dents et débats farfelus comment l'Inter est-elle devenue la surprise du début de championnat ? Capable de relayer en seconde place le Napoli auteur d'un impressionnant 8 matchs / 8 victoires. Combien de temps cela va-t-il durer aussi ? Car très peu de gens croient que cette Inter puisse atteindre cette première place et avoir le Graal. Les temps un peu plus pénibles devraient donc arriver.
      Un chiffre rend hommage à Spalletti et ses quelques recrues, onze points de plus que la saison passée. C'est l'équipe avec la meilleure progression. Son travail est basé sur deux axes : la tactique pour offrir une solidité défensive et le psychologique, plus important encore. Les joueurs croient en eux. Car même si dans le jeu
      il y a des difficultés (parfois énormes) ils sont sereins et réussissent à surmonter d'une manière ou d'une autre celles-ci pour retourner les évènements en leur faveur. C'est criant de match en match et le derby l'a bien prouvé.
      Même s'ils sont parfois chanceux, en supposant qu'avec une telle série il est légitime de parler de chance, Spalletti a recours a de vieilles astuces. "Vous voyez ce qu'ils pensent de nous ? A nous de leur prouver qu'ils ont tort". La technique du seul contre tous donc, et ça semble marcher. Huit victoires sur neuf, meilleure défense et quatrième attaque. Si elle tombe, elle se relève. Même si elle n'a pas les meilleurs milieux et défenseurs de Serie A (quoique Skriniar...) c'est une équipe diabolique qui joue de ses défauts. Jusqu'où ira-t-elle ? Avec cet Icardi qui a brillé dimanche, rappelant Diego Milito à ces grandes heures, tout semble possible.
      Icardi c'est 87 buts en 154 matchs, Milito 75 en 171, mais faut-il rappeler qu'Il Principe c'est l'homme d'un autre triplé, LE Triplete historique de 2010.
       
      ®gladis32 - internazionale.fr
    • Par Damien


      Milan - Le dernier a avoir inscrit un triplé face à l'AC Milan ? Diego 'Il Principe' Milito bien entendu. C'était en mai 2012 (victoire 4-2). Ce dernier revient pour la Gazzetta dello Sport sur l'exceptionnelle performance de Mauro Icardi.
      "Est-ce mon héritier ? L'Inter a assurément trouvé un grand attaquant, qui s'améliore match après match et semble encore avoir une marge de progression. J'espère qu'il pourra écrire d'autres pages de l'histoire du club, et pourquoi pas aussi de la sélection. Il a tout pour réussir, ses qualités sur le terrain sont indéniables. Il est létal dans la surface et fait preuve d'une grande intelligence pour comprendre où frapper. Une fois en place, le défenseur peut difficilement comprendre ou neutraliser les mouvements de Mauro. Le derby est le match que je voulais jouer absolument. J'adorais cette soirée spéciale où il faut dépasser ses limites. Bravo Icardi car ce n'est pas simple d'abattre un derby de cette façon."
       

      Zanetti dit qu'il ressemble à Crespo. Votre avis ?

      "C'est difficile de faire des comparaisons, chaque grand attaquant a quelque chose d'unique mais dans l'ensemble je suis d'accord. Icardi a beaucoup de Crespo, en particulier ses déplacements dans la surface. Comme Hernan il apparait de nulle part, attaque le ballon avec férocité et est très bon de la tête aussi. Nous parlons d'experts là, de personnes qui trouvent le cadre même avec un ballon pourri."
       
      Un mot sur le championnat ?

      "La Juve reste favorite même si le Napoli est sur un excellent niveau dans le jeu et emmené par un grand coach. Pour nous je vois un groupe solide qui doit encore exprimer une partie de son potentiel réel. L'équipe va grandir mais la patience est nécessaire. La route est longue et nous ne sommes qu'au début de celle-ci pour recommencer à rêver."
       
      Et enfin un petit commentaire sur les sélections argentines et italiennes.

      "Mais que de souffrances avec l'Argentine ! Cela aurait été incroyable de laisser le meilleur joueur au monde et quelques uns des plus grands talents du foot à la maison pour ce mondial. De même pour l'Italie, ce n'est pas la même chose s'il l'une des deux équipes ne vient pas. J'ai du sang italien et je souhaite de tout cœur qu'elles se retrouvent en Russie."
       
       
      ®gladis32 - internazionale.fr
    • Par Damien

       
      Milan – L’éditorialiste du Corriere Della Sera, Mario Sconcerti, est intervenu aux micros de TMW Radio. Ce dernier a analysé la victoire de l’Inter, même si on peut également considérer que le Milan a réalisé une très belle rencontre hier soir.
      "Tout dépend du point de vue : D’un côté tu peux encourager l’équipe qui a démontré une performance encourageante, de l’autre, tu peux aussi faire face à une équipe qui a eu la malchance de perdre à la dernière minute, dans un Derby où elle avait pourtant bien joué. On ne sait pas quoi dire de plus, car le monde entier t’a regardé."
      "Le Derby, même s’il est très bien joué, se doit avant tout d’être gagné. Et j’ai vu un très mauvais Milan en première période. Puis, en seconde, ils se sont révoltés et je le répète, ils n’ont pas eu de chance, car sincèrement, cela ne lui permet pas de faire grandir son projet."

      Invité surprise
      "La Lazio, avec le Napoli, est l’équipe la plus complète du Championnat. Il y a encore quelques temps, on pouvait y rajouter la Juve, qui pour l’heure semble être en pleine confusion... Les acquisitions estivales n’ont pas répondu aux attentes : Matuidi est un joueur "normal". Il est bon car il est discipliné, mais il n’est pas au niveau pour jouer les premiers rôles. De plus, la Juve, actuellement, ne parvient plus à construire son jeu, ce qui est totalement à l’opposé de la Lazio et du Napoli. Cette construction du jeu qui te permets d’aller de l’avant."
      "Mais la grosse surprise, à ce niveau de la saison, c'est l’Inter, qui à tous le niveau doit encore "commencer" à jouer. Elle a remporté sept matchs sur huit parties disputées, mais sur le terrain, elle n’a pas encore développé un très beau jeu. On peut, dès lors, voir le verre à moitié plein et dire que ces comparaisons sont toutes légitimes. De cette façon, tu es sûr de gagner quelque chose. Mais surtout, lorsque l’on regarde le classement, la position la plus surprenante est la seconde place de l’Inter, avec tout le respect que j’ai pour les performances du Napoli".

      Sarri et la polémique du calendrier
      "Comment dire, ça fait partie de son caractère de se plaindre. De plus, il ne se sent plus autant adapté que cela à être un véritable acteur dans la Lega, alors que qu’il est à la tête de l’un des plus importants clubs d'Italie: Le Napoli."
      "La Lega n’est pas Madame Soleil, et elle doit faire avec l’ensemble des clubs de la Serie A. De fait, sa déclaration, même si elle ne m’étonne pas, ne peut en absolument pas remettre le calendrier de la saison en question."

      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×