Aller au contenu
Don Tony

Derby: Qui de l'Inter ou du Milan a le mieux placé son échiquier, en Chine?"

Messages recommandés

Don Tony    682

milan-inter-cinesi.jpeg

Milan - Cette semaine, c’est le Derby de Milan et courant de semaine prochaine, le Congrès du Parti Communiste Chinois. Tout le monde attend avec impatience les décisions qui y seront prises. Nous connaîtrons ainsi les raisons qui ont poussé le Suning à ralentir son envie démesurée sur le Mercato

On s’attend en fait à un discours de réconfort pour les tifosi. Cette information émane de l’agence Reuters. Selon elle, la gouvernement chinois pourrait assouplir ses restrictions aux investissements destinés à l’étranger et considérés comme non rémunérateur, notamment pour le football.

Pour l’heure, il n’y a encore aucune certitude dans ce sens souligne de son coté le Corriere della Sera.

 

Rester lucides

Les illusions sont dangereuses et le Corriere della Sera explique cela par l'intermédiaire de Guido Santevecchi, dépêché à Pékin.

"Comme il l’explique à la Banque de Chine, une source qui fait autorité, il n’est pas apprécié en Chine que les deux équipes milanaises soient dirigées par des chinois. Il s’agit d’une sur-exposition excessive envers une seule et unique ville, aussi célèbre soit-elle, dans le monde football. À ce stade nous devons nous demander qui, entre l’Inter et le Milan, a le mieux placé son échiquier en regard à la politique existante en Chine."

" Comme c’est le cas dans le classement actuel, les Nerazzurri ont l’avantage, car Zhang Jindong est le propriétaire du Suning Commerce Group co. Ltd, qui est une entreprise  plus que solide avec 2000 points de vente, 13000 employés et un chiffre d’affaires de près de 50 milliards de dollars."

Maître Zhang

Zhang Senior, a un plan d’internationalisation de ses activités, il veut faire connaître sa marque à l’étranger et le résultat passera par la qualification de l’Inter en Ligue des Champions. Car si tel est le cas, Nous verrons l’inscription Suning en version 'Eurovision'. Le projet footballistique de Nankin met également à profit de disposer d’investissements sportifs : Zhang veut être le propriétaire de ses clubs de football, il veut disposer des droits de retransmission des matchs sur le web, des agences qui contrôlent les joueurs, être présent dans la formation, l’entraînement et également réaliser des produits footballistiques destinés au commerce électronique. »

 

Mettre en route la Machine

Avec une telle démonstration de la part de notre propriétaire, peut-on espérer que le Congrès se montrera plus souple sur les investissements ?

'En Chine, Zhang Jindong a d’excellents contacts, la presse chinoise fait d'ailleurs l'éloge du Suning et de la façon dont il gère la situation pour faire face aux décisions prises par les membres du Parti, et en particulier par les décisions prises par le Président en personne.  Zhang Senior a déjà réalisé des bureaux d’études et il y a également eu des échanges entre chaque partie avec, à la clé, une poignée de main bien ferme. Cette dernière devrait se répéter à l’occasion de la grande fête communiste, sur base des résultats obtenus par le Suning."

Conséquences pour l’Inter

Au début du mercato, beaucoup de grands noms ont été cités et l’Inter rêvait déjà grand, avec la possibilité d’engager des tops players. Hélas, elle doit encore s’accommoder du Fair Play Financier, en plus de ne pas disposer des fonds découlant de la Champion’s League et du blocus chinois.

Beaucoup d’entre nous se sont questionnés sur le réel potentiel du Suning. De fait le Corriere della Sera, a analysé la situation car l’Inter ne peut actuellement plus procéder à des recrutements spectaculaires : "Tout le monde peut être déçu du mercato de l’Inter qui était annoncé pharaonique et du scénario tant attendu qui ne s’est pas produit. Le Suning a du se résoudre à ne pas réaliser de folie, cadenassé par le Fair-Play-Financier, avant que le Gouvernement Chinois n’en remette une couche."

Le Paradoxe Interiste

L’Inter est propriété du Suning, qui est un "Monstre de Puissance" au niveau financier. Mais même à l’avenir, il pourrait y avoir toujours une certaine complexité à recruter du "très lourd". Pour faire renaître l’Inter, Jindong Zhang a déjà pompé, de ses caisses, 600 M€ pour s’offrir le Club Nerazzurro et pour rembourser les dettes existantes de l’ère Thohir.  A fin septembre, notre CDA a finalisé l’ultime bilan qui se verra confirmé dans le courant du mois d’octobre, par le biais de notre assemblée générale. Comme une grande partie des équipes de football, l’Inter brasse de la liquidité et l’ultime bilan du club parle d’une perte estimée à -24 M€, bien inférieur aux prévisions qui estimaient la perte à -35 M€.

Si on fait un retour en arrière, l’Inter, au 30 juin 2016 devait encore 210M€ aux banques, mais l’intention du Suning a été de remettre sur pied, les comptes de notre club, en renégociant le prêt à un meilleur taux (8 à 9%).  Au final, c’est l’Inter qui a casqué car, comme cela s’est produit avec Thohir, Suning se doit de récupérer une partie de ce qu’il a investi dans le club.

La question que l’on peut tous se poser : est-ce que l’Inter est un club riche ?

Notre propriétaire a des fonds extrêmement importants, il est solide et crédible sur les marchés, mais à l’heure actuelle, son Inter n’arrive toujours pas à se "sauver" par elle-même:

"Financièrement, l’Inter n’est pas encore au top avec le Fair-Play-Uefa. La croissance existe pourtant, et les recettes sont entrain d’arriver. Nous en sommes déjà à 320 M€, mais nous sommes encore à distance des grands d’Europe. Le fait que l’Inter ne participe plus depuis des années à la Champion’s League a aussi eu un impact sur cette situation. Car le retour dans la prestigieuse Coupe d’Europe garantirait d’office un revenu de 50 M€ annuel."

 

Dans le fond, les tifosi veulent juste savoir si l’Inter sera capable de s’activer sur le mercato.

La réponse actuelle est : "il faut faire avec ce que l’on a". Avec le Fair-Play-Financier et la dernière campagne de mercato, nous pouvons supposer que nous aurons besoin de 80 M€ pour être à l’équilibre. De fait, la Champion’s et ses 50 M€ deviennent un élément essentiel pour parvenir à se remettre à flot. Si l’Inter anticipe bien ce virage délicat, elle n’aura aucun problème à présenter des comptes à l’équilibre en juin et pourra passer un cap qui pourra éclaircir son futur proche et lui ouvrir les portes d'un avenir plus radieux....

 

®Antony Gilles, Damien Chibane, Kroutch - Internazionale.fr

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vic14    240

Très intéressant tout ça et plutôt rassurant 

cela dit, l’inter ne peut pas remonter la pente avec une politique d’autofinancement, surtout lorsqu’on sait, d’une part, quels sont les taux d’intérêts de sa dette et, d’autre part, que Zhang n’est pas Moratti et ne fait pas de cadeau au club, puisqu’à l’instar d’un Thohir, il fonctionne avec la politique des prêts rémunérateurs 

A cela s’ajoute que si, sous l’angle du FPF, notre situation s’est très nettement améliorée, on ne peut pas dire que ça soit le cas au niveau de l’endettement qui reste colossal et avec des taux très élevés 

on verra bien où tout cela nous mènera 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JY DS    59
il y a 18 minutes, Vic14 a dit :

et plutôt rassurant 

Apart cela  ... je suis d'accord avec toi... mais je ne trouve pas cela rassurant ... honnêtement je ne serai convaincu que lorsque je verrai un mercato digne d'un grand (d'un grand hein pas stellaire comme le PSG) .... 

Après les désillusions de cette année je pense qu'il ne faut plus se fier aux dires d'avant mercato  et attendre les faits... On nous a servi la soupe du 'maintenant l'inter va pouvoir dépenser, investir" etc. Donc bon ...  

Une chose est sur c'est qu'en janvier on aura droit à des ajustements encore une fois mais pas à de  "gros" coups... 

 

 

Modifié par JY DS

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par Don Tony
       

       
      Nankin – Le Congrès du Parti Communiste Chinois bat son plein et le Président Xi Jinping a confirmé l’intention de s’ouvrir à l’avenir sur les investissements à l'étranger.
      Suite à cette nouvelle, notre Propriétaire, Jindong Zhang, s'est exprimé pour le Suning et pour l'Inter:
      "Cette ouverture apporte une amélioration, auparavant la porte semblait close, mais la Chine ne veut plus la laisser fermée et veut l’ouvrir. La Chine  a besoin de suivre une nouvelle stratégie vitale pour augmenter sa croissance , et cela passe aussi par les activités commerciales et internationales de ses entreprises."
      "Je me sens très inspiré par le discours de Xi Jinping, je suis très confiant, nous connaissons bien le contexte actuel et nous l’avons vécu avec l’état d’esprit de nous battre. L’objectif est de construire une Puissance moderne socialiste et cela passera par le développement, également à l'étranger, de ses plus grandes entreprises nationales."
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
    • Par Don Tony

       
      Milan – Aujourd’hui se tient le premier jour du congrès du Parti Communiste Chinois. Des décisions importantes seront prises par le Gouvernement de Pékin. Pour l’Inter et surtout le Suning, le plus important est de connaitre les intentions de Xi Jinping, le Président de la Chine:
      "Nous devons rester fidèles à nos aspirations originales et tenir entre nos mains nos missions, nous devons hisser haut le drapeau du socialisme avec les caractéristiques chinoises, c’est l’assurance d’une victoire décisive dans la construction d’une société modérément prospère sous tous les points de vue. Il faut inaugurer cette nouvelle ère et régaler le rêve de rajeunissement national. Notre objectif est de rendre fier le peuple chinois."
       
      Passons aux choses sérieuses : Les Investissements à l’étranger!
       
      Xi Jinping a déclaré : "L’ouverture nous pousse vers l’avant, l’isolement nous ferait faire des pas en arrière. La Chine ne fermera pas ses portes au monde, elle va s’ouvrir de plus en plus.  Nous souhaitons simplifier les investissements en Chine et favoriser la coopération internationale en formant des réseaux de commerce, des investissements et de financement. Nous devrons nous efforcer de promouvoir la libéralisation et l’échange de l’investissement et rendre la globalisation de la mondialisation inclusive plus ouverte."
       
      Nous n’en sommes qu’au premier jour, mais cela semble sentir très bon !
       
      Antony Gilles – Internazionale.fr
       
       
       
       
    • Par Don Tony

      Nankin – Dans un été des plus tempétueux, l’Inter est parvenu à conclure certaines transactions, d’autres par contre lui ont échappée, suite à la décision du Suning, radicale, en août, de ne plus injecter de fonds pour la fenêtre estivale.
       
      Le Congrès se clôturera le mardi 24 octobre
      A présent, nous rentrons enfin dans le vif du sujet et le Suning connaîtra, dans les prochains jours son avenir, tout comme celui de l’Inter. L’un des points d’ordre du jour, qui nous intéresse le plus,  reste les investissements à l’étranger des propriétés chinoises.
      Comme le confirme la Gazzetta Dello Sport, au plus tard le 24 octobre, l’Inter prendra connaissance de sa force financière et de sa capacité à pouvoir, ou pas, se renforcer déjà lors de la prochaine fenêtre du mercato, à savoir le mercato hivernal du mois de janvier.
      Il va de soi que les Tifosi, sont déjà heureux des résultats de l’Inter de Spalletti, mais un grand nombre de supporters espère enfin pouvoir réaliser un mercato important en janvier, histoire d’enfoncer le clou.
      Cet article sera régulièrement mis-à-jour, en fonction des éléments qui nous parviendront.
       
       
       
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr
    • Par Don Tony

      Milan – L’Inter mise de plus en plus sur les réseaux sociaux. Dernièrement notre Club a augmenté, durant les mois écoulés, tout une série d’investissement en regard du monde digital, avec comme attention principal, un meilleur contenu publié online sur les différents canaux du club
       
      La naissance de l’Inter Media House a été le couronnement de ce travail. Mais il ne s’arrête pas là : La cerise sur le gâteau a été l’utilisation d’un milieu comme le 360° du prematch Inter-Milan. Une Infographie pour donner de la profondeur aux numéros, de manière à les rendre plus intéressants aux yeux des supporteurs Nerazzurri.
       
      La page Facebook officielle du club est en constante augmentation, malgré les difficultés annoncées durant la semaine présente sur la plateforme de Mark Zuckerberg. L‘algorithme qui règle le flux des posts a été réalisé afin de favoriser une activité organique entre le club et ses tifosi.
       
      Une nouvelle occasion pour le contenu qui peut devenir pertinente si et seulement si cela répond vraiment aux goûts du marché. Ça se passe à l’Inter, le club a un pourcentage de croissance similaire à celui de la Juventus, de Manchester City et du Psg, qui parient depuis avril dernier sur la tendance de l’infographie pour embrasser un plus grand nombre de supporter et insérer du contenu diversifié.
       
      Pour le derby, une version de Zanetti en marionnette (façon MTV, ED) a raconté ses souvenirs sur base de cartes postales des années 50 et pour faire monter la tension avant la rencontre
       
      Une longue séquence de contenu est dédiée à Facebook et à Instagram, en passant d’un système de 8 bits lors du dernier derby de Pâques à l’évolution du 16 bit actuellement. Le but est de toujours d’émerveiller le tifosi, comme par exemple le but « historique » de Stankovic au stade Marassi.
       
      Se diversifier aujourd'hui sert à positionner la marque dans l’innovation de l’industrie actuelle, de de générer des tendances pour devenir un point de référence. Une stratégie, à l’Inter, qui est utilisé pour récupérer de la valeur dans un marché numérique, où le club doit faire face à beaucoup de retard par rapport à ses principaux rivaux
       
      Cette stratégie est aussi en attente de réussite sportive ou de grands champions pour s’assurer des statistiques intéressantes. Cela répond parfaitement aux idées de Suning et au développement du club cette saison, réalisé via l’hashtag #InterlsComing.
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×