Aller au contenu
Damien

Inter 1-1 Torino : réactions d'après-match

Messages recommandés

Damien    231

SpallettiInter.jpg.017880408019643c8bd494bc1221615f (1).jpg

 

Milan - Après le  match nul 1-1 de l'Inter à domicile contre le Torino devant plus de 71 000 spectateurs au Stade Giuseppe Meazza, l'entraineur Nerazzurro un peu déçu s'est arrêté aux micros de Premium Sport pour analyser le match.

«Ce match nul nous laisse un peu un goût amer dans la bouche, même si nous avons raté beaucoup de nos dribbles et gâché beaucoup de balles pendant la phase de construction. Mais nous avons réussi à nous remettre sur les rails pendant une période difficile du match et nous aurions pu l'emporter », a déclaré Spalletti.
L'ancien entraîneur de la Roma a continué : "Malheureusement, ces choses se produisent, mais dans l'ensemble, c'était un bon point contre une bonne équipe. Icardi était aussi bon aujourd'hui, il a eu quelques occasions où il fait habituellement mieux mais il a été touché par une blessure mineure qui s'est produite tôt dans le match. »
Enfin Spalletti a commenté la performance de Vecino et son missile sur la barre transversale: « il a fait son travail et a été un peu malchanceux de ne pas marquer sur son tir incroyable. »

 

Ansaldi

L'ex-arrière gauche de l'Inter, Cristian Ansaldi, s'est entretenu avec la presse de la zone mixte après avoir aidé son équipe à gagner un point face aux Nerazzurri au Giuseppe Meazza.
«Un grand retour pour moi avec un stade rempli de 70 000 fans avec toute leur passion. C'est toujours génial de revoir tant de bons amis, mais je suis encore plus heureux du résultat d'aujourd'hui et du point que nous avons pu ramener à la maison » analyse Ansaldi.
L'arrière argentin a ensuite continué en disant que "cette Inter est très différente de celle de l'année dernière. C'est normal parce que quand vous gagnez, vous pouvez changer votre façon de jouer et c'est ce qui n'a pas fonctionné l'année dernière. Cette année, l'Inter se révèle être l'une des meilleures équipes et une équipe que tout le monde attend parmi les quatre premiers. »
En conclusion, l'ancien joueur de l'Atlético de Madrid a déclaré que «le Torino a joué un match fantastique aujourd'hui, mais nous pensions que nous pourrions remporter la partie, mais l'Inter a bien fait en seconde période. À la fin, ce fut un très bon résultat pour nous. »

 

Eder

Après le coup de sifflet final entre l'Inter et le Torino au Giuseppe Meazza, l'attaquant international italien de l'Inter, Eder, qui a marqué le but égalisateur, a partagé ses réflexions avec Sky Sports Italie exprimant son amertume due aux deux points perdus face au Toro.
«Il y a une certaine déception puisque nous voulons toujours gagner. Nous avons bien joué en deuxième mi-temps  et avons eu deux occasions de marquer, puis nous avons concédé un but. L'équipe s'est bien battue et c'était juste dommage que nous n'ayons pas pu arracher la victoire, mais un match nul vaut mieux qu'une défaite. L'entraîneur nous dira ce qui a mal tourné et quelles améliorations nous devons faire.
Au sujet de sa prolongation de contrat il déclare : « Je suis heureux, je voudrais remercier Spalletti pour ses paroles aimables. Avoir 9 victoires après 12 matches est quelque chose à laquelle personne ne s'attendait. Nous pensons à la Ligue des Champions, nous n'avons jamais parlé d'autre chose. »

En conclusion Eder a été interrogé sur son rôle en tant que super sub en faisant valoir que « ce n'est pas une tâche facile car vous avez besoin de temps pour trouver le bon rythme, mais je me donne toujours 100% afin d'aider l'équipe autant que je peux. »

 

Rédigé par Rheyou - Internazionale.fr

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vinc    148

2 Points de perdu.... C'est ce que je préfère retenir de ce match personnellement, c'est dommage car on a réagi et montré beaucoup d'envie en cette fin de match.

Apres c'est sûr qu'il faut relativiser, on pourra pas gagner à chaque fois et il y a des matchs en début de saison que l'on a réussi à gagner en jouant moins bien qu'hier... La réussite n'y était pas et Sirigu a fait un bon match.

Ce qui est rageant, c'est de se dire que si le ballon de Vecino était rentré on aurait été premier à égalité de point avec le Napoli... Donc forcément, je suis déçu de résultat mais bon... la roue tourne et on ne peut pas avoir de la chance à chaque fois, c'est normal...

Là si la Lazio et la Roma gagnent leur match en retard, on se retrouverait 4ème  (On ne devancerait que la Roma grace au goalaverage particulier) Tout cela malgré un début de saison très honorable et sans avoir perdu une seule fois (8V et 3N) C'est dire le niveau...

J'espère juste qu'on arrivera à tenir le rythme et à rester dans le wagon C1 jusqu'à la fin de la saison ! Pas envie d'être une nouvelle fois décu, surtout pas après de tel débuts ! Forza Inter

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ilprincipe67    207

C’est hallucinant de voir qu’on peut être à egalité 5e si la lazio et la roma gagnent leur match en retard !!! Ça mène un train d’enfer devant c’est incroyable .... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JY DS    189
il y a 11 minutes, Ilprincipe67 a dit :

C’est hallucinant de voir qu’on peut être à egalité 5e si la lazio et la roma gagnent leur match en retard !!! Ça mène un train d’enfer devant c’est incroyable .... 

En effet si l'année passée on avait cet effectif + cette attitude on terminait dans les 3 premiers...  (Avec de la continuité évidemment). 

Cette année on a un championnat de malade ! I Une cadence infernale des 5/6 premiers.... Faut rien lâcher ... 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
intervenant    28

La mauvaise nouvelle c 'est qu'avec ce match nul , jj est repassé devant nous , mais on reste invaincu en serie A et c'est vrai qu'avec un peu plus de réussite on aurait pu gagner.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vinc    148

Tout a fait intervenant !

Après on peut prendre aussi le problème a l'envers avec de la malchance, on pourrait être un peu plus loin dans le classement.

On aurait pu perdre à la Roma (cf 3 poteaux pour eux) on aurait pu perdre à Bologne (Eder est un chouia déséquilibré par le défenseur et encore... ) et faire nul contre Milan (faute incroyable de Rodriguez dans la surface)

Niveau réussite on peut pas se plaindre ...

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Miguel    22

Ce championnat va etre passionnant , avec 5 ou 6 équipes qui se tiennent....Par contre notre jeu n 'est pas assez varié . C 'est toujours pareil , centre de Candreva sur Icardi ,centre de Persic sur icardi....Un jeu en triangle en une touche de balle par exemple (entres autres) ça serait pas mal....Mais bon , après l 'Atalanta , cagliari et surtout la juve , on sera fixé .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
icardi    16

Je retiens que la chance qu'on avait est entrein de prendre fin car on a pas un jeu convaincant depuis le début du championnat... On s'est toujours imposé dans la chance et l'efficacité d'icardi et de perisic lorsqu'ils sont dans leur forme ET NON PAS SUR LE JEU COLLECTIF. On est la seule équipe à mener des attaques en se basant sur ses 2 ailiers (vu qu'on a pas un véritable trequartista et 2 latéraux nulllllllllllllllll de chez nullllll). 

CANCELO DALBERT à la place de nagatomo et d'Ambrosio. 

EDER OU MARIO entant que trequartista par défaut 

VALERO entant que regista à la place de GAGLIARDINI.. 

ON SERA FORTTTTTTT ET RÉGULIER.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par Don Tony

       
      Milan – Interviewé par Rai Sport, Luciano Spalletti s’est livré sur l’impressionnante victoire de l’Inter sur le Chievo (5-0):
       
      De retour sur le devant de la scène
      "Aujourd’hui, nous avons fait un bon match, nous nous sommes tous bien comportés dans tous les secteurs. La partie a été abordée de la meilleure des manières, quand nous avions le ballon, mais aussi en cas de possession chez l’adversaire. Je ne sais pas dire quand nous serons prêts, mais nous faisons notre parcours, j’estime que notre travail se fait correctement. Nous devons encore consolider certaines choses, car il y a encore de la place pour de la croissance et l’Inter a vécu plusieurs années turbulentes, avec des bons et des moins bons résultats. C’est encore trop tôt pour dire que nous sommes prêts. Ce qui est sûr c’est que l’on ne sera plus revenir en arrière, surtout quand l’on voit d’où l’on vient, c’est quelque chose dont je suis certain."
       
      Capolista avec la manière
      "Oui, nous avons fait un bon match. Les joueurs ont été très bons sur les ailes et ont été très actif sur les balles perdu où ils ont dû penser à verticaliser leurs jeux, afin de ne pas permettre au Chievo de trouver ses deux attaquants. Lorsque les transversales passaient, il y avait Ranocchia et Skriniar qui sont deux tours de contrôle face à ce type de ballons et nous n’avons pas énormément souffert."
      "De plus, nous avons joué rapidement au ballon et nous n’avons pas souffert, nous avons même improvisé certaines passes en profondeurs qui ont enchanté notre incroyable public. Il y avait 55.000 spectateurs qui nous ont soutenus et qui nous ont apporté de la sérénité et de la conviction sur le terrain."
       
      L’Inter, au niveau de Naples et de la Juve ?
      "Je pense que nous sommes très bons et nous sommes parvenu à nous faufiler dans ce classement. Il y a de nombreux épisodes où l'on voit que l’équipe a grandi, elle montre un certain niveau de qualité, de l’estime de soi, une personnalité différente, par rapport à ses débuts.  C’est crucial parce que selon moi, il y a encore des possibilités, de là où nous voulons aller et de comment nous voulons disputer ce prochain match, même si nous sommes encore loin de la fin du championnat."
      "Nous voulons rester à ce niveau de jeu et essayer de de gagner le plus souvent possible. Comme je le disais hier, cette rencontre n’était pas "le match" avant la Juve. C’était un match qui fallait remporter, car cela te permet d’aller à Turin avec trois points qui sont très importants."
       
      L’année de la "Croissance"
      "Tout le monde n’a cessé de dire que nous sommes chanceux et nous le regrettons car nous voulons aller de l’avant et ne plus être associer avec cet adjectif, nous sommes de retour.  Concernant Icardi, je ne sais même pas s’il avait le même nombre de buts à la même période, la saison passée. Pour moi, c'était important qu’il apporte une croissance importante dans son jeu et ses courses sans le ballon, vous voyez le résultat, son compteur but s’envole."
      "Il aime souvent avoir le ballon dans les pieds, marquer, mais personne ne s’attarde sur les passes réussies ou sur le nombre de ballons qu’un attaquant, comme lui, peut intercepter. Quand je suis arrivé, il était presque nul, à présent, il est au niveau des milieux de terrain et cela augmente son estime personnelle, accroît son potentiel et cela lui permets de se créer ou de voir comment obtenir des opportunités. Il lui reste une marge de progression encore très importante."
       
      Certains joueurs, qui semblaient perdus, semblent revitalisés…
      "Je n’ai revitalisé personne. Ce sont tous des professionnels qui jouent à l’Inter et qui travaille correctement. Ce qui est essentiel, c’est que je n’ai plus à motiver personne. Si tu veux jouer à l’Inter, tu dois te prendre en main et te motiver. Tu peux être aussi en retrait, mais si tu veux jouer, tu dois te montrer déterminé, dans le fait de prouver tes qualités et tes caractéristiques. Tôt ou tard, tu te réveilles et on commence à avoir un autre discours..."
      "J’ai des joueurs qui sont souvent écartés actuellement, de mon point de vue, je pense à Eder, Joao Mario, Brozovic et Dalbert que je ne pouvais pas voir durant les entraînements. Je fais les formations en fonction de mon ressenti. Ce ne sont pas les joueurs qui décident s’ils vont jouer, je dois en choisir 11 et il reste des possibilités pour les autres d’être titularisés dans cette équipe. Pour les joueurs indiscutables, j’en compte entre six et huit."
       
      Le retour de Ranocchia
      "Aujourd’hui, il a parlé avec ses équipiers et il voulait les aider. Tout le monde, dans le groupe, s’est montré à un moment ou un autre, présent pour lui parler et pour l’aider. C’est vrai qu’il a besoin d’être aidé, mais il a prouvé qu’il avait de l’envie, il aurait pû marquer de la tête dans la surface du Chievo. Il a de la force et du physique. Il a très bien joué et la prochaine fois qu’il jouera de cette façon, je suis sûr qu’il réalisera une prestation similaire, aujourd’hui, il aurait pu inscrire deux buts."
      La rencontre face à la Juve
      "Je n’ai rien à modifier, nous avons augmenté en estime personnelle et je veux voir l’équipe se donner au maximum de ses possibilités. Comme l’a dit aussi Ausilio,  l’équipe n’a pas encore montré,  tout ce dont elle est capable."
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
    • Par Damien

      Milan - Luciano Spalletti a décrit comment l'Inter peut contrer le milieu de terrain du Chievo, mais ne met pas trop l'accent sur le fait de devenir leader de la Série A.
      Alors que le Napoli s'est incliné 1-0 contre la Juventus, les Nerazzurri pourraient se hisser au sommet du championnat avec une victoire aujourd'hui et resteraient la seule équipe invaincue en Serie A.
       
      Il y a une grande chance de passer devant le Napoli et d'être premiers.Y-a t-il plus de pression et d'enthousiasme ?
      "Il y a la possibilité d'empocher les trois points, comme lors de tous nos autres matchs, et c'est ce à quoi nous devons veiller", a déclaré le coach lors de sa conférence de presse.
      "Quand les autres gagnent, nous devons garder le rythme, et quand ils perdent, nous devons en profiter. Même en match amical, nous devons gagner pour accumuler de la confiance. Nous devons gagner, peu importe la situation."
      "C'est juste qu'il y a des attentes autour de nous. Nous ne nous sommes pas arrêtés et nous ne le commencerons pas maintenant, mais ce n'est pas comme si le fait d'être derrière ou devant représente une énorme différence. Nous savons que c'est un chemin difficile et nous devons croire en notre travail quotidien."
       
      Vous faut-il être plus attentif avec ceux qui n'ont pas disputé beaucoup de minutes jusqu'à présent? 
      Matias Vecino est déclaré apte à disputer la rencontre, mais Roberto Gagliardini et Joao Miranda seront absents.
      "Andrea Ranocchia devrait être assez à l'aise contre une équipe comme le Chievo, car il est fort dans le domaine aérien alors que les joueurs du Chievo aiment centrer. Les tifosi savent qu'il aime l'Inter et a les couleurs du club à l'intérieur de lui. Il sait ce qu'il fait et aidera l'Inter pour le reste de la saison."
      "Le fait que nous ayons gagné avec les mêmes garçons ne signifie pas que nous n'aurions pas gagné en faisant plus jouer les autres. Les joueurs ne doivent jamais oublier qu'ils sont à l'Inter, une équipe connue dans le monde entier. C'est pour cela qu'ils ont l'obligation de toujours s'entrainer au maximum et d'être prêts à chaque fois que l'on fait appel à eux. Nous sommes équipés pour remplacer les titulaires, il n'y a pas d'alibi qui tienne pour un joueur qui porte un maillot comme le notre."

      Le match
      "Le Chievo a une façon très précise de jouer et nous devons bien jouer pour contourner leur milieu de terrain compact, mais quand nous perdons la possession, ils peuvent faire très mal à travers leurs centres."
      "La possession n'est pas nécessairement une garantie de résultats. Ils ne s'inquiètent pas si nous gardons la balle pendant 70% du temps. Le Chievo joue avec quatre défenseurs, quatre milieux de terrain et deux attaquants. Ils savent parfaitement quand presser haut et s'organiser pour défendre dans leur propre moitié de terrain."
      "Afin de les contrer, nous devons faire circuler la balle très rapidement et penser encore plus vite, sinon il devient difficile de sortir proprement la balle."

      Batmanovic
      L'Inter a battu Cagliari la semaine dernière, mais a eu besoin de plusieurs grands arrêts de Samir Handanovic, qui vient de prolonger son contrat.
      "Handanovic veut rester, il est heureux ici et le club a réalisé que c'était le bon moment pour cette affaire."

      Sarri
      Sarri a affirmé que l'Inter jouait "un sport différent" parce qu'ils n'avaient qu'un seul match par semaine, n'ayant pas réussi à se qualifier pour l'Europe.
      "Il me semble que c'est le même sport ..." a d'abord répondu Spalletti avant d'ajouter:
      "Si vous terminez dans les quatre premiers, vous êtes en Ligue des Champions, après il y a la Ligue Europa, sinon vous jouez des matchs amicaux de fin de saison."
      "La Juventus a gagné six Scudetti en jouant constamment. Si Sarri veut essayer notre expérience, il peut terminer septième et jouer à cet autre sport. Nous aimerions jouer trois ou quatre matchs par semaine."
      "Comme le dit souvent Sarri, n'importe qui peut gagner deux ou trois matchs de suite, mais pendant trois ou quatre mois c'est plus difficile. Nous devons être l'un de ces deux ou trois qui gagnent jusqu'à la fin."

      Allegri
      Allegri affirmé que l'Inter et le Napoli sont les favoris pour le Scudetto, malgré la victoire de la Juventus hier soir au Stadio San Paolo.
      "La Juventus est la plus forte, je l'ai dit depuis le début", a commencé par dire Spalletti. "Ils sont les mieux équipés et ont le plus de force en profondeur avec une qualité extraordinaire. Ils continuent à obtenir des résultats, même avec un début de saison  difficile, et ont montré contre le Napoli ce qu'ils sont capables de faire."
       
      Rédigé par Rheyou Diamweli
       
    • Par gladis32

       
       
      Milan - Une nuit et quelques, c'est le temps que nous sommes restés au sommet de la Serie A (le Napoli a gagné cet après-midi). L'entraîneur des Nerazzurri, Luciano Spaletti, s'est arrêté à Sky Sport pour partager son point de vue et son analyse du match & des buts: "Si vous créez une barrière, vous vous compliquez la tâche et vos adversaires vont vous faire travailler plus dur."
       
      Le rôle du Capitano
      Spalletti a tout de suite été interrogé sur Icardi: "Je ne suis pas au courant de la situation des précédentes saisons mais je sais qu'il travaille dur, qu'il a une forte personnalité et qu'il efface tous les doutes. Aujourd'hui, l'élément décisif a été Mauro Icardi. Il ne se plaint jamais et aide toujours le mieux possible chacun de ses coéquipiers."
       
      La tactique
      "Au début, nous avons essayé de nous créer des occasions avec des ballons longs et nous nous sommes surtout appuyés sur D'Ambrosio et Candreva sur le côté droit. Danilo remplissant souvent un rôle plus central pour qu'Antonio puisse avoir tout le flanc.
      Les instructions étaient les mêmes pour le côté gauche mais nous n'avons pas bien commencé. Cependant, après la 4ème tentative, nous avons commencé à nous améliorer et comme le montre le deuxième but, nos adversaires ont commencé à laisser des espaces derrière.
      Certains joueurs n'avaient pas saisi les consignes, c'est pourquoi pendant la mi-temps, j'ai dû recadrer certaines choses et nous avons donc réalisé un très bon match." a conclu Spalletti
       
      Cagliari
      "Cagliari a bien commencé la partie. Même si l'équipe est solide, nos adversaires ont su nous mettre en difficulté. En deuxième période, nous avons trouvé la bonne façon de nous organiser, nous avons réussi à récupérer des ballons et ainsi réussi à décrocher la victoire après avoir surmonté beaucoup de difficultés."
      Comment avez-vous réagi après le but de Pavoletti? "Avant cela, nous avons eu d'autres occasions de marquer des buts, Brozovic fut un excellent remplaçant. Candreva s'est battu jusqu'à la fin alors qu'il semblait qu'il n'avait plus rien à apporter. Borja, Skriniar et Miranda étaient aussi très bons. L'attaquant de Cagliari, a fait du bon boulot, mais nous n'avons eu aucun problème à changer de stratégie en cours de match."
       
      Gestion des absents?
      Sans Miranda et Gagliardini, vous revenez à une équipe dont vous avez parlé il y a quelques semaines ?
      "Après ce match, nous verrons ce qui se passera. Des joueurs peuvent être remplacés, nous avons un très bon effectif pour cela."
      Êtes-vous inquiet de la blessure de Vecino? "Il doit récupérer de sa blessure et éviter qu'on le perdre pour le prochain match. Quoiqu'il en soit, nous avons beaucoup confiance en cette équipe."
       
       
      ®Rheyou Diamweli et corrigé par Kroutch - internazionale.fr
    • Par gladis32

       
      Milan - Luciano Spalletti a répondu aux questions des journalistes à Appiano Gentile lors de la conférence de presse d'avant-match avant le déplacement des nerazzurri en Sardaigne contre Cagliari.
      "Je voudrais commencer par féliciter Stefano Vecchi pour la Youth League. Il a obtenu un résultat grâce à une excellente organisation et un excellent travail. Nous demandons souvent que la Primavera soit disponible pour nous car nous prenons des joueurs pendant la semaine. C'est un très bon collègue."
      "Cette équipe comprend les moments où elle doit frapper, elle sait quand tout donner. Nous sommes en concurrence avec des équipes qui visent à établir des records et nous sommes des figures importantes dans une saison où le classement est très serré, et les enjeux très élevés. Nos joueurs savent très bien quel doit être l'objectif, nous devons avoir de l'ambition. Nous devons toujours jouer sans crainte. Vous ne pouvez pas baisser votre garde d'un centimètre."
      "On m'a demandé si Gagliardini et Vecino seront de la partie mais je me souviens aussi des entrées de Joao Mario et de Brozovic avant qu'il ne soit freiné par sa blessure. Nous avons des gars qui sont tous prêts à être titularisés. Avec les joueurs, les gens ne connaissent que le prix pas la valeur. Vous verrez que d'ici la fin de l'année, il y aura des matchs et il sera possible pour tout le monde de se montrer. Santon est un joueur complet et Joao Mario fait totalement partie du projet. Icardi est amoureux de l'Inter. La ville, ses coéquipiers, le club et les fans, il est attaché à tout cela d'une manière très forte."
       
       
      ®Rheyou Diamweli - Internazionale.fr
       
    • Par Don Tony

       
      Milan – Eder, qui n’a joué que 115 minutes, à chaque fois en qualité de remplaçant, remporte actuellement le prix du joueur le moins correct de la Serie A. Il devance même certains joueurs qui ont disputés 90 minutes de jeu.
      En effet, notre international italien se prend une petite biscotte en moyenne toutes les 38 minutes de jeu. Il a actuellement à son actif, 3 buts et 3 cartons jaunes. 
      Cette statistique, comme le souligne la Gazzetta dello Sport, est favorable à l’Inter
      "La vérité, c’est que les avertissements qu’il a reçu,  mettent en valeur sa qualité d’homme dans l’équipe, car pour chacune de ses fautes, il est parvenu à casser une action de contre-attaque qui aurait pu s’avérer dangereuse, suite à une perte de balle de ses équipiers. Les matchs concernés sont : Le 1-1 face à Bologne et sa faute sur Mbaye, le Derby remporté et sa faute sur Locatell et la faute sur Denis Praet face à la Samp pour éviter de voir l’équipe génoise revenir à 3-3."
      "Personne en Italie, ne fait mieux que lui actuellement. Tout le monde sait également qu’Eder est un joueur qui n’est pas là pour faire mal à l’adversaire, et les fautes qu’il a commises sont des fautes dites tactiques. Dans tous les cas, ces trois avertissements ont permis à chaque fois d’éviter une situation de but pour les adversaires."
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×