Aller au contenu

Messages recommandés

Vic14    308

Alors si ça ne dérange ni @Don Tony, ni @Damien, ni les autres membres du staff, on poursuit ainsi 

N’ayant malheureusement pas le temps de synthétiser ces articles durant la journée (boulot), je le ferai le soir (pour les week-ends, ça pourra, en principe, être fait plus rapidement)

  • J'aime 1
  • Cool 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JY DS    126
il y a 13 minutes, Vic14 a dit :

N'ayant malheureusement pas le temps de synthétiser ces articles

Feignant .....-_-

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Don Tony    816

On va regarder pour vous donner une surface de travail, que vous puissiez bien bosser :smile: 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vic14    308

Articles du vendredi 08.11.17 :

1) Gazzetta dello Sport :

Interrogés, 2 des 4 préparateurs athlétiques du club, Marcello Iaia et Alberto Andorlini, expliquent que les excellentes fin de match de l’inter (10 des 23 buts ont été marqués dans le dernier quart d’heure; personne n’a fait mieux en Série A) ne sont pas dues au hasard, mais sont le résultat d’une excellente préparation tant physique que psychologique des joueurs. 

Le message qu’enseigne Spalletti au joueur jouerait un rôle essentiel : être proactifs, s’entraider, ne jamais donner un match pour gagner à l’adversaire.

Les 2 préparateurs sont d’avis que ne jouer que les matchs de championnat n’est pas nécessairement un avantage pour l’inter. Plus il y a de matchs, plus il y a de joueurs qui se sentent concernés et utiles. 

En combinant bien les efforts et temps de récupération nécessaires de chacun, en faisant preuve de flexibilité et en s’adaptant au cas par cas, les 2 matchs hebdomadaires ne deviennent plus un problème. Ce n’est pas dit qu’en ayant un seul match par semaine, chaque joueur maintiendra un rendement physique constant. Ça dépend de chaque joueur.

Les données obtenues sur chaque joueur ne mentent pas. Elles fournissent des indications très pointues sur l’état de forme, mais elles ne peuvent pas à elles seules remplacer l’oeil critique et expérimenté de l’entraîneur. Elles sont complémentaires. A la fin, c’est le coach qui décide si le joueur remplit ses exigence techniques et tactiques.

En ce moment, l’état de forme de l’équipe est bon et la marge de progression confortante. 

Concernant Icardi au Bayern en cas de départ de Lewandowski, il faut aussi voir si la famille d’Icardi serait effectivement intéressée par une nouvelle vie en Bavière, sachant au demeurant qu’Icardi est interiste, que le projet de Suning est ambitieux et que les conditions contractuelles sont tout de même favorables au club (contrat jusqu’en 2021, salaire de l’ordre de 5M€ et une clause libératoire de 110M€, valable que pour l’étranger). Il faudrait en tout cas une très longue opération de séduction du Bayern pour espérer déloger Icardi de Milan. Icardi, tout comme Pinamonti, auront récupéré pour la prochaine journée de championnat. 

Enfin, le CEO de l’inter, Alessandro Antonello, admet que des tractations sont en cours pour la réalisation d’un Nouveau Centre sportif (aussi pour les jeunes) à la Piazza d’Armi, mais le processus sera long.

Enfin, avec un nouveau lieu commémoratif en l’honneur de Helenio Herrera, le magicien, le légendaire entraîneur de la « Grande Inter », dans des jardins à proximité du stade, les milanistes sont jaloux et se plaignent qu’il y aurait en ville trop de lieux en mémoire d’anciennes gloires nerazzurre et pas assez à l’attention d'anciens du Milan. Ils veulent un coin pour Nereo Rocco. 

2) Corriere dello Sport :

Zanetti espère qu’Icardi restera le plus longtemps possible à l’inter (pourquoi formule-t-il ça comme ça ? Inquiétant). 

Pellegrini, ancien président de l’inter, pense que l’inter peut miser à plus qu’une place qualificative pour la CL, estime presque impossible de pouvoir racheter les parts de Thohir et trouve qu’il y a des similitudes entre Spalletti et Trap.

Bastoni (défenseur) et Colidio (attaquant piqué à la juve pour 10M et qui arrive en 2019), tous deux âgés de 18 ans, sont les plus grandes promesses de l’inter. Avec 23 joueurs provenant des espoirs interistes et présents dans les 5 plus grands championnats d’Europe, l’inter est 1ère en Italie et 6eme en Europe. Elle dépense chaque année 10M€ en espoirs. L’inter vise actuellement un milieu du Boca, Maroni, Colina et Benkovic, 2 défenseurs du Dynamo Zagreb, et désormais Milan et Juve ont une longueur d’avance sur Pellegri et Salcedo pour les raisons qu’on connaît.

3) Tuttosport :

FPF et concurrence des clubs européens obligent, Ausilio s’est forgé sa propre équipe d’observateurs, avec son vice Baccin (qui gère les tractations pour les plus jeunes), lui-même assisté par Casiraghi (l’un des meilleurs talent scout d’Europe), Bedin et Bertani (tous 3 s’occupent des 18 -20 ans; il y a encore un bataillon d’observateurs (4) qui s’occupent des plus jeunes).

Ausilio s’est également entouré de 7 autres observateurs pour l’équipe première : Baresi, Matteoli, Verdelli, De Franceschi, Fontana, Moro, Soterra. Chacun s’occupe d’une compétition spécifique ainsi que d’une zone géographique déterminée (Serie À et B, coupes européennes des clubs, compétitions nationales de pros ou Under et chacun se concentre sur un certain nombre de championnats (2-3 chacuns) et ils se réunissent 5-6 fois par an pour programmer des stratégies ou missions comme celle qui a permis à l’inter de mettre la main sur Colidio, arraché à la concurrence de tous les tops clubs européens pour 6M€.

Chaque observateur suit les joueurs qui lui ont été indiqués de 2 façons : 1) en live et 2) à travers la vidéo, la plateforme Wyscout. Ensuite, l’observateur envoie son rapport sur un joueur à Ausilio et lorsqu’il le recommande, Ausilio envoie d’autres observateurs le suivre; si plusieurs concordent, à la fin il se déplace lui-même. Il n’y a en général pas de confrontations entre les observateurs pour éviter qu’ils s’influencent entre eux.

Modifié par Vic14
  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Samedi 11 Novembre 2017

La Gazzetta Dello Sport :

0qpi.jpg

Corriere Dello Sport :

f2ry.jpg

Tuttosport :

gb6s.jpg

wre5.jpg

Voilà pour la revue de presse de ce samedi. Actualité un peu vague autour des clubs ( La sélection italienne prime évidemment).

Je laisse tranquillement @Vic14faire la synthèse des articles.

Bonne lecture à tous. :smile:

Modifié par KarimGipuzcoa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vic14    308

Articles du 11.11.2017

1) GDS : Moyenne de vote de 6,46 pour Perisic sur 13 matchs consécutifs, joués entièrement, sans interruption et sans connaître la défaite; 1 but marqué contre la Grèce et presque un autre; 9 victoires, 4 nuls, 4 buts et 5 assists; pari gagné l’été dernier par l’inter, puisqu’Ivan a un rendement de star mondiale (sa moyenne de notation n’est inférieure à l’inter qu’à Icardi, Handa et Skriniar); avec l’arrivée de Spalletti, on savait que les ailiers auraient eu un rôle clé dans son jeu; Ivan ne connaît plus la défaite avec l’inter depuis mai 2017 face à Sassuolo; ça fait 14 matchs d’affilée qu’il ne perd plus avec l’inter; il adore le basket et volley; 

Spalletti a posté sur un Instagram le message suivant : « le triple sifflet de l’arbitre a indiqué la fin de la rencontre et le début de la suivante; aucune pause »; une manière de dire à tous on reste concentrés et focalisés sur notre objectif; 

Concernant Icardi, Sampaoli fait savoir qu’il aurait été informé par le joueur en personne de sa légère blessure; une manière de calmer les esprits...

2) CDS :

Sabatini serait revenu de Chine avec dès instructions sur le mercato et un budget; Sabatini veut à tout prix récupérer son joueur fétiche Pastore; on parle toujours d’un possible échange avec Joao Mario, mais l’inter ne peut pas se permettre de lâcher le portugais pour n’importe quel montant; toujours les contraintes FPF, rien de nouveau finalement 

Il est mentionné que l’inter a besoin d’un joueur technique comme Pastore dans l’axe; pour l’heure, la qualité ne se retrouve que sur les ailes; actuellement, avec Borja, Vecino et Gagliardini, le milieu de l’inter est fait de course et intelligence de jeu; l’an passé, Spalletti avait aussi miser sur la force du milieu, mais la différence notable tient au fait qu’avec son trio (Ninja, Strootman et De Rossi), la Roma avait inscrit 19 buts l’an passé et l’inter n’est arrivé qu’à 6 buts l’an passé; l’inter a besoin de buts, assists et technique au milieu; actuellement, la qualité ne se retrouve presque sue sur les ailes; avec Pastore, l’inter ferait un grand saut en avant; l’argentin possède la fantaisie, l’assist et le sens du but; il est vrai qu’il n’a pas marqué l’an passé en Ligue 1, mais sa rupture du ligament et ses problèmes musculaires y sont pour beaucoup; cette année, malgré sa blessure au mollet, il est déjà à 2 buts; comme tous les joueurs de son profil : un peu 10, un peu seconda punta, un peu ailier, il a besoin d’une bonne condition physique et de continuité pour s’imposer et au PSG des divas, ce n’est pas possible; à l’inter il aurait l’espace nécessaire pour retrouver le donner de sa forme; sa place en 10 ferait reculer Borja; comme 10, Pastore est d’un tout autre niveau que ce dernier; Pour y Icardi, ce serait une aubaine, avec un distributeur de bons ballons en possible et une chance en plus de finir meilleur buteur; habitué à jouer sur le fil du HJ, Icardi pourrait ainsi recevoir des ballons dans le couloir qui sépare le DC et le latéral (un peu à la manière du duo de la Fiore : Batistuta-Rui Costa); Icardi aîné en effet les tirs en diagonale et avec les passes lumineuses de Pastore, l’inter pourrait revoir ses ambitions à la hausse.

Le centre d’entraînement estival de l’inter à Brunico a été primé comme le meilleur en Italie (préféré à ceux de Napoli et Bologne)

3) Tuttosport :

Ausilio a jeté son dévolu sur 3 talents de Bologne : Donsah (MDF, 21 ans), Verdi (ailier) et Di Francesco (ailier), pour essayer de les transférer à l’inter, il faudra vendre Joao Mario; l’inter ne peut faire une opération que si le portugais sort; 99% de chances pour qu’au milieu, l’inter prenne Ramires en prêt sec du Jiangsu; si l’inter récupère du blé de JM, elle l’investira probablement soit dans un DC, soit dans un joueur polyvalent, capable de renforcer le secteur offensif; à moins que l’inter ne préfère conserver l’argent encaissé, étant rappelé que le settlement agreement conclu avec l’UEFA durera jusqu’à la fin de l’année 2019 ! :ouin:; il est donc aussi probable que l’inter n’investisse pas cet hiver et se contente de Ramires qui arrive pour 0; mais il est aussi possible que l’inter opte pour une stratégie moins conservatrice et prenne un 10 différent de ceux présents dans l’équipe, un joueur capable d’effacer l’adversaire en 1 contre 1, qui soit capable tant de conclure au but que de fournir un assist; Eder est plus une seconda punta, Verdi a ces caractéristiques (6 buts et 5 assists l’an dernier; un peu moins bien cette année: 3 buts (2 splendides coups-francs contre Crotone) et 1 seul assist); Verdi peut jouer aux 3 postes devant, juste derrière Icardi, même s’il préfère partir depuis la droite; opération envisageable seulement pour juin aux alentours de 15M€; Di Francesco est lui plus une vraie aile que Verdi, mais il est souvent blessé; Donsah aurait pu être une option pour janvier, mais avec l’arrivée de Ramires, c’est reporté, mais pas exclu (un possible achat reporté comme pour Bastoni). L’inter peut aussi compter sur Palacio pour obtenir des renseignements d’ordre extra-sportifs sur ces 3 prospects. 

Handa est enthousiasmé par ce championnat et après avoir dit adieu à la nationale, il aspire désormais à jouer enfin la CL; Handa ne songe désormais plus à quitter le club et est sur le point de renouveler son contrat avec l’inter qui expire en 2019; il relève que la course se joue désormais à 5 et il faut impérativement battre l’Atalanta à domicile 

Nagatomo a fêté son 100eme match avec le Japon lors de la défaite face au Brésil (Miranda sur le banc). Pour l’occasion, il a porté le brassard de capitaine et le coach a fait son éloge en relevant son caractère très agréable et le fait qu’il était attaché à l’équipe 

 

 

Modifié par Vic14
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dimanche 12 Novembre 2017

La Gazzetta Dello Sport :

6u9h.jpg

Corriere Dello Sport :

wgbh.jpg

nda4.jpg

Tuttosport : 

qpms.jpg

xzrk.jpg

C'est tout pour la revue de presse du jour. Bonne lecture à tous.:nikel:

Modifié par KarimGipuzcoa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Don Tony    816

@KarimGipuzcoa : Peux-tu l'envoyer, à l'avenir par mp à @Vic14 ?

Une fois l'article ou les articles traduits (à vérifier s'il n'y a pas de doublon avec ce que l'on fait en Actu), l'un de vous poste le tout ici pour la suite.

Cela permettra:

  • A celui qui parle l'italien, de le lire tranquillou
  • A celui qui ne le comprends pas, de le lire déjà traduit

Et les deux seront mis en ligne en même temps

Merci :smile: 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jeudi 16 Novembre 2017 - Revue de Presse

La Gazzetta Dello Sport :

edgf.jpg

Corriere Dello Sport :

zyqz.jpg

Tuttosport :

6a9e.jpg

cuv3.jpg

Articles du 16/11/2017:

La Gazzetta Dello Sport:  

"La chasse de Mauro Icardi "

Mauro Icardi à disputé 137 matchs de Serie A avec le maillot de l'Inter. Il n'est plus qu'à 7 longueurs de Cristian Vieri qui lui à disputé 144 matchs de Serie A avec l'Inter entre 1999 et 2005. Il est également à 7 longueurs du record de matchs disputés toutes compétitions confondues, détenue par Angelo Domenghini ( 165 matchs sous le maillot Nerazzurro ). 

- Le Jiangsu Suning penserait à se séparer de son entraineur Fabio Capello, lui qui n'est en poste que depuis début juin. 

- Le Jiangsu Suning n'aurait toujours pas donné son feu vert pour Ramires.

Corriere Dello Sport:

"Icardi , le ciel au dessus de San Siro "

Après la moyenne contre-performance contre le Torino, Mauro Icardi (remis de blessure) aura peut être l'occasion de se remettre dans le bain face à  l'Atalanta, lui qui avait inscrit un triplé lors de la victoire 7-1 la saison dernière.

Tuttosport:

- Spalletti pourrait aligner le même onze de départ pour la sixième fois consécutive.

"Le renfort pour la Champions"

Le palmarès de Ramires démontre que c'est un joueur dont l'Inter à besoin afin qu'elle puisse atteindre ses objectifs. Il pourrait être notre première recrue (en prêt) dès le mercato hivernal.

 

Bonne lecture à tous :smile:

 

 

Modifié par KarimGipuzcoa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vendredi 17 Novembre 2017 - Revue de Presse 

LA GAZZETTA DELLO SPORT :

dyxb.jpg

CORRIERE DELLO SPORT :

9ig7.jpg

rjhu.jpg

TUTTOSPORT

wook.jpg

fc5s.jpg

Articles du 17-11-2017

La Gazzetta Dello Sport:

- Milan Skriniar: "Nous sommes meilleurs contre les grandes équipes"

Luciano Spalletti aux tifosi de l'Inter : " Nous sommes forts et c'est grâce a vous"

- Les joueurs assisteront à un entrainement complet cet après-midi et d'après les infos, l'équipe qui sera alignée ce dimanche sera probablement la même que lors des cinq derniers matchs.

Corriere Dello Sport:

" DANS LE VISEUR DE L'INTER "

L'Inter est entrain d'étudier le marché en vue du mercato d'été et un joueur aurait déjà tapé dans l'oeil: José Maria Gimenez. Le club avait déjà sondé l'Atlético l'été dernier pour le faire venir, mais à cause du FPF l'Inter avait finalement laché le dossier. Il est dit qu'on pourrait tenter de le recruter cet été car les sanctions du FPF seront moins sévères.

Tuttosport:

Prochainement ...

 

 

 

Modifié par KarimGipuzcoa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Samedi 18 Novembre 2017 - Revue de Presse

La Gazzetta Dello Sport

k12a.jpg

Corriere Dello Sport

iefx.jpg

9r8z.jpg

Tuttosport

txox.jpg

6riz.jpg

Voilà, c'est tout pour la revue de presse. Bonne lecture à tous:smile:

 

Modifié par KarimGipuzcoa
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par Don Tony

       
      Milan – Jindong Zhang n’a pas du tout apprécié la dernière saison réalisée par notre demi-frère et des conséquences vont s’en faire ressentir :
       
      La première : Fabio Capello
      L’entraîneur italien pourrait quitter la Chine, un an avant la fin de son contrat. Ce dernier vit actuellement des jours "particuliers" avec le Suning.  Notre propriétaire, qui est également le propriétaire du Jiangsu a décidé d’opérer à une révolution générale chez notre demi-frère : Cette année, l’équipe était en zone de relégable, et ce n’est que grâce à Don Fabio, engagé le 11 juin dernier, que l’équipe a retrouvé ses esprits et a débuté son championnat.
      Rien n’est encore défini, mais il se dit que les relations entre l’entraîneur et la Direction soient devenue plus que compliquées. Ce qui est clair, c’est que le Jiangsu va se montrer actif lors du prochain Mercato.
       
      La seconde : Répercussion sur l’Inter 
      Notre club est surveillé comme du lait sur le feu, le Mercato de janvier approche et Spalletti a un besoin cruel de renforts, limite dans chaque secteur. Pourtant le Suning a prévenu, il faudra recruter par le biais de l’autofinancement.  Pour l’heure, Joao Mario et Marcelo Brozovic disposent d’un bon de sortie, mais personne ne frappe à la porte, avec une offre à la hauteur de nos attentes.
      L’Inter travaille donc sur les prêts et s’apprête à recruter Ramires, qui s’il retrouve ses sensations anglaise, pourrait s’avérer décisif dans la course à l’Europe. Pour l’heure, rien n’a encore été planifié pour bien accueillir le brésilien du Jiangsu. Ce dernier a vécu un an et demi en chine et il faudra voir quel est son niveau actuellement.
       
      La Troisième : Que va faire Jindong Zhang ?
      Du côté du Jiangsu, l’objectif serait d’alléger le noyau d’ici au mois de mars, date du début de la nouvelle saison de la Chinese Super League.
       
      Est-ce que quelqu’un aurait le portable de notre propriétaire afin de lui soumettre de transférer au Jiangsu nos deux interistes ? Cela pourrait contenter tout le monde….
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
    • Par Don Tony

      Milan -  Une maison extraordinaire dont il faut se prémunir, pour la traiter avec respect et en considération pour l’histoire et l’avenir, le tout entre diverses hypothèses et un futur à écrire.  D’après la Repubblica, on parle actuellement des décisions qui pourront avoir un impact sur la permanence de l’Inter et du Milan, au stade situé dans le quartier de San Siro. Si, jusqu'à récemment les deux sociétés semblaient prêtes à partager le Meazza à l’avenir, les dernières déclarations de Fassone, aux petits actionnaires rossoneri, ont changé la donne.
       
      Le Meazza en plein doute
      Tant de questions sans réponse, avec des possibilités plus ou moins concrètes d’avancées. Ce qui est sûr, c’est que le Suning, qui est le propriétaire de l’Inter, veut rester au Meazza et il souhaite en faire la maison de l’Inter dans les années à venir. A cette fin, il a réalisé un projet estimé à 100M€.
      "Les réunions techniques entre les deux clubs et les autorités locales se poursuivent, mais on perçoit les difficultés à faire le point. L’Inter, s’est montrée la première intéressée, en premier lieu avec Thohir, et maintenant avec le Suning, qui pourrait avoir un impact bien plus important que son prédécesseur : Nous parlons d’un plan pour plus 100 millions. Toutefois, comme indiqué dans les salles du Palazzo Marino sur ce dossier, un réel projet de travail hypothétique n’a pas encore été présenté."
       
      Le Suning veut rester au Meazza
      Pour l’instant le Suning limite ses envies dans l’idée de créer quelque chose de nouveau, avec l’idée de disposer d’un centre sportif Nerazzurro à Milan : Une Pinetina pourrait voir le jour dans la ville à la Piazza d’Armi.  Parmi les solutions possibles incluant San Siro, il y a l’augmentation de la franchise et la déduction du loyer à consacrer dans la modernisation du stade. Ainsi, année après année, vous pourrez créer de nouveaux emplois. C’est un plus intéressant, une situation de rebond. Mais ce n’est pas facile d’avancer dans un dossier si complexe, lorsque les deux locataires ne parlent pas. Et il est impossible d’imaginer une restructuration radicale du stade, en voyant l’Inter et le Milan faire cause commune.
       
      Mais que fait le Milan ?
      "Actuellement, le club rossonero peut vraiment pousser sur l’accélérateur dans le sens d’une propriété. Il lui et impossible d’allouer les montants nécessaires compte tenu de la grande dette contractée avec Elliott et il est  en cours de négociation avec des nouvelles entités financières. Sans surprise, Sala, le Maire de Milan a cité explicitement deux domaines qui seront soumis à l’attention du Milan : Le Porto di Mare ou Rogoredo. Pour beaucoup, il semble que le maire veut faire sortir le Milan de sa tanière afin de vérifier les réelles intentions du club sur la piste du stade."
      Le sentiment est que, dans la situation actuelle, les rossoneri mènent une pratique exclusive, en songeant à conserver l’idée de créer un nouveau stade afin de s’attirer des nouveaux investisseurs intéressés par la détection du club. Pour le Milan, il s’agit d’un levier financier qu’il est important de ne pas perdre.
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
    • Par Don Tony
       
       
      Milan - Tavecchio a convoqué une réunion extraordinaire pour ce mercredi. L’objet de cette réunion est simple : Trouver le successeur de l’ancien entraineur du Torino
       
      Ce n’est pas la première fois
      L’Italie est éliminée de la Coupe du Monde, avant même d’y avoir participé. Ce n’est pas la première fois que cela se produit, il faut remonter 60 ans en arrière, pour voir pareille humiliation.  Le Giuseppe Meazza est le dernier terrain qu’aura foulé Gian Piero Ventura en qualité de Sélectionneur National. La FIGC, suite à l’élimination face à la Suède s’est montré silencieuse, mais ne compte pas en rester là, dans un pays où le football est une véritable religion. Des têtes vont tomber….
       
      La première sera celle de Ventura
      En conférence d’après-match, voici sa déclaration :  “Non, je ne démissionne pas, non je n’ai pas parlé avec Tavecchio. Si je suis arrivé en retard en conférence d’après-match, c’est parce que j’ai parlé à chacun des joueurs, avec chacun d’entre eux j’ai eu le privilège d’avoir de très bons rapports, j’ai voulu les saluer un à un. Dans le Calcio, la responsabilité repose sur l’entraineur : Faire un résultat n’a que très peu d’importance, par contre réaliser une contre-performance est un résultat qui est mis à charge de l’entraineur, c’est d’une banalité."
      "Du point de vue sportif, c’est un résultat désastreux, car j’étais convaincu, et la rencontre l’a prouvé, que nous étions capable de pouvoir faire cette emprise. C’est la loi du football, c’est un monde que je connais depuis des années et que j’ai appris à accepter. Je suis fier d’avoir fait partie de ce groupe Azzurro, je suis honoré d’avoir travaillé avec des grands champions et d’autres qui, je leurs souhaitent, le deviendront à leurs tours."
      "Je suis très déçu, car j’ai compris, pour la énième fois, ce que veut dire d’être l’entraineur de la Nazionale, c’est une expérience unique, je remercie le public du San Siro qui nous a soutenu jusqu’au bout et pour moi, ils auront eu un impact très important."
       La démission ?
      "Je n’en sais rien, il y a une infinité de chose à évaluer, je vais en parler avec la Fédération en tout premier lieu. Nous allons nous rencontrer et affronter cette problématique, je m’excuse auprès de tous les italiens pour le résultat de ce soir."
       
      Qui pour le succéder ? 
       L’Italie va devoir se reprendre en main et se reconstruire, rapidement, pour atteindre l’objectif de se qualifier pour l’Euro 2020.  Un sondage a été réalisé par la Gazzetta Dello Sport, immédiatement après l’élimination de la Nazionale:
       
       
      Un nom commun ressort des coulisses de la Figc et des tifosi : Carlo Ancelotti, même si certains rêvent d’un retour d’Antonio Conte, avec la saison qu’il traverse actuellement en Angleterre. La sensation actuelle est que de nombreux clubs ne veulent pas se séparer de leurs entraîneurs.
       Pour la Figc, il y aura l’aspect économique à prendre en considération :  Ventura touchait 1,5M€, mais les entraîneurs du top en veulent 4M€.
       
      Les premiers noms listés sont :
      Carlo Ancelotti (Libre) Roberto Mancini (Zénith) Antonio Conte (Chelsea) Massimiliano Allegri (Juve)  
      A moins que la Fédération italienne ne surprenne tout le monde, en tentant le coup de poker et en décidant de miser sur l’entraîneur de l’Italie Espoir, Luigi Di Biagio ?
      Ce qui est sûr, c’est que le nouvel entraîneur ne pourra pas faire pire que Ventura et il semble que la piste menant à Luciano Spalletti se soit évanouie…
       
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr
    • Par Don Tony

       
      Milan – Depuis un an et quatre mois, le Suning a investi la somme de 496M€ pour l’Inter. Le Colosse de Nankin est solide financièrement, ambitieux et a tenu particulièrement à l’œil l’opération amenant au rachat de l’Inter. Comment ignorer cette montagne d’argent investi, même si le Suning Group dispose d’un revenu durable de 45 milliard d’euros. De plus, il vient de signer un partenariat stratégique de 2,5 milliards avec l’Evergrande, en misant sur le développement des canaux de vente.
       
      Maitre Zhang
      Zhang Jindong contrôle l’Inter par un treillis de passe-passe sans danger de la part du Suning Holdings Co. Le coffre-fort familial de Nankin passe de Hong Kong (Suning Sports International) jusqu’au Luxembourg grâce aux conduits qui mènent à Great Horizon. C’est d’ailleurs par l’intermédiaire de ce dernier que le 28 juin 2016, 68,55% des part de l’Inter ont été acquises. Les chinois ont payé 128 millions d’euros afin de liquider les anciens sociétaires et augmenter le capital lors d’une réunion convoquée le même jour en versant dans les caisses du club 142 millions d’euros. Depuis lors, le Suning n’a pas cessé d’investir.
       
      Les prêts
      Au lendemain de l’acquisition du club, un premier prêt de 40M€ a été effectué, suivi d’un autre de 177M€ qui a été repris dans l‘exercice 2016-17. Cette année, notre propriétaire a investi 81M€ entre juillet et août. Il s’agit bien sûr d’emprunt intéressant pour le Suning avec un intérêt annuel de 7,7 % jusqu'à la fin de février 2017 et 6,5 % par la suite. Si bien que le budget des charges Nerazzurro ont pondéré à 13,3 millions la saison dernière pour le paiement des intérêts et le remboursement du Capital devra être effectué en juin 2019.
      Mais ces 298 millions injectés, par le biais de différentes tranches des prêts et non pas avec des injections de capitaux ont une justification : il n’y a plus qu’à dissoudre ce que possède encore Thohir, qui n’a pas adhéré aux augmentations de notre capital.
      Et même s’il y a eu beaucoup d’argent qui a permis de mettre une base solide pour le patrimoine de l’Inter, le club présente toujours un solde négatif pour couvrir les frais de gestion actuel (même si le résultat net est passé de 140M€ de perte en 2014-2015 à 25M€ de perte en 2016-17). A cela, il faut également greffer le budget pour le Mercato, qui la saison dernière a coûté 89M€ en acquisition (ventes de joueurs incluses).
       
      Accords commerciaux
      Le Suning a trouvé un nouveau moyen de financer l’Inter : Les accords commerciaux. Ces derniers ont un caractère stratégique bien sûr, et ils font partie intégrante du plan d’expansion du Suning dans l’Occident, mais les avantages financiers pour l’Inter ont été immédiats.  Notre propriétaire, par l’entremise de ses filiales, a déjà apporté 56M€ aux Nerazzurri.
      Tout d’abord le méga-contrat pour renommer Appiano et Interello, par le biais de parrainage des centres de formation parrain et par l’uniformisation d’un co-branding (c'est-à-dire l’utilisation de la marque Inter avec Suning) en Chine : Pour l’exercice de 2016-17, 44M€ sont rentrés dans nos caisses, à cela, il faut rajouter une annuité de 25M€ qui passera, dès l’année prochaine à 16M€ jusqu’en 2020.  De plus, 12M€ sont encore arrivés l’année dernière du Suning :  8M€ pour l’ouverture des Académies en Chine, 3,5M€ pour le partage du personnel technique et professionnel et 0,5M€ pour la cession des droits de la chaîne thématique en Chine à PPTV.
       
      Kamehameha
      Cela ne fait aucun doute, le Suning dispose d’une puissance de feu extrêmement importante. Sa marque évoque, à elle seule un Mastodonte et son carnet d’adresse remplis d’éventuels partenaires et fournisseurs, est un atout majeur pour discuter de l’Inter. Preuve en est, le contrat signé en 2016-17 avec une société chinoise, qui même s’il ne s’inclus pas dans le périmètre de consolidation de notre propriétaire, a pour effets la vente des droits commerciaux en Chine, Malaisie, Singapour, Indonésie, Japon et en Corée, :  10M€ de bonus pour débuter et 20M€ fixe par an. Cette façon de procéder rappelle également le Méga-parrainage entre le Psg et le Qatar Tourism Authority, qui avait permis de contourner les paramètres de la Fair-Play de l’Uefa.
      Toutefois, dans chaque cas d’opérations, il y a un lien d’apparentés avec l’Uefa qui s’applique à sa juste valeur. Cela veut dire que le Suning agit en conformité avec le Marché. Le Suning en est conscient et il a choisi l’option de la quiétude.
       
      Le futur
      Jusqu’en juin, nos entrées sont liées entre les obligations européennes et de la direction gouvernementale de la Chine. Il faut faire profil bas et éviter de faire des folies, mais cela ne signifie pas que le soutien du Suning cessera. Pensez à 81 millions prêtés en été par Pékin, malgré la proximité du changement de cap sur les investissements dans le sport à l’étranger. Le Suning travail en misant sur une croissance graduelle de l’Inter, et cela passe également par le biais de l’activation de nouveaux partenariats d’affaires en Asie.
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×