Aller au contenu
Don Tony

#Derby d’Italie : La Vieille Dame allume l’Inter sur Juve Tv !

Messages recommandés

Don Tony    924

dqsbligw0auvzrv.jpg

 

Turin - Sandro Pellò, le Président de la communication bianconera, a littéralement allumé l’Inter, sur la chaîne officielle turinoise:

 

C’est que de l'amour dixit Patrick

"Je rêve de les asphalter, de les rayer de la planète, d’exterminer chaque petite lueur de leurs désirs, de ruiner leurs espérances d’être une équipe normale. Ils doivent rester dans les égouts où ils étaient cachés depuis tant d’années, ils doivent continuer à vivre dans l’obscurité."

Claudio Zuliani, le Directeur de la chaîne qui était présent, a recadré Pellò, en l’invitant à s’exprimer d’une façon plus modérée.

 

Pour l’heure, l’Inter n’a pas communiqué officiellement, sur cette attaque gratuite.

 

Il semble que la Vieille Dame a oublié de prendre sa petite pilule du soir, et cette déclaration va très certainement encourager nos joueurs à vouloir montrer qui est le Patron en Serie A!

 

®Antony Gilles - Internazionale.fr

  • -1 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vinc    148
il y a 11 minutes, Don Tony a dit :

"Je rêve de les asphalter, de les rayer de la planète, d’exterminer chaque petite lueur de leurs désirs, de ruiner leurs espérances d’être une équipe normale. Ils doivent rester dans les égouts où ils étaient cachés depuis tant d’années, ils doivent continuer à vivre dans l’obscurité."

N'importe quoi, il a pas honte de sortir de telles ânerie ?

Je hais la Juve mais jamais, j'irai jusque là dans des déclarations. Le type il a un sacré problème là, qu'il aille consulté un psy et vite.

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ygg    511

Tout ce qui est excessif est insignifiant. ;)

Nous on se pâme de les voir chialer chaque année en C1 et de rester dans la fosse sceptique des loosers.

Modifié par Ygg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Don Tony    924

Franchement, qu'est-ce que je rêve qu'on les démolissent sur le terrain. La tension va être maximale sur le terrain.

Exceptionnellement, le Staff ne sanctionnera personne en cas de débordement sur ce topic.

Restez tout de même le plus correct possible! Montrez-vous civilisé, pas comme ce fils de ..... :bigrin: 

  • J'aime 2
  • Haha 7
  • Cool 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vinc    148
il y a 24 minutes, Don Tony a dit :

Ils doivent rester dans les égouts où ils étaient cachés depuis tant d’années, ils doivent continuer à vivre dans l’obscurité."

Un peu comme toi en fait, car l'Inter existait déjà bien avant que ta mère accouche.... :phear:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Don Tony    924

@VincQuand tu dis le "Un peu comme toi" Tu vises le Juventine de m*rde, ou alors tu me vises personnellement :bigrin: 

 

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Piazzola    19

Le mec sort cette phrase comme ça? Au calme. Cela reflète parfaitement l'image que je peux avoir de ce club de m****. 

Après, c'est le genre de phrase qui sortent souvent avant de gros matchs, histoire de faire un peu le buzz. M'enfin, si on pouvait leur montrer qu'on est de retour, ça serait sympa. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Trent_FCI    186

:puking::antijuve:

0-3 net et sans bavure me semble être la meilleure des réponses.

Maurito, Ivan, 'Tonio, vous êtes nos porte paroles.

:scarf:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vic14    387

Malgré le fait qu’ils aient bénéficié du soutien de la classe arbitrale durant des décennies et aient volé la 1/2 de leur collection de scudetti, ils n’ont pas été foutus de remporter au moins autant de CL que ne l’a fait l’inter 

squadra PULITA

pour moi, ils sont et resteront les plus gros LOSERS du foot qui compte ! 

Forza VAR !!!!

Modifié par Vic14

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B4TISTA    47

Un président de la communication ça ? Il est comme son club de merde et de voleurs, bon à rayer de la Serie A et du monde du foot.

Bravo à Agnelli, lui aussi une grosse merde, qui a élu une tâche pareille à la tête de la communication de son club.

D'ailleurs avec ses malversations comme la revente des billets à ses ultras de merde, je ne sais même pas comme il a pu être élu dernièrement en Europe..

Merci à Platini et à FIAT qui leur permettent depuis tant d'années à souiller le football.

 

Si il y a bien un bon gros club de merde dans le monde, c'est bien les LADRI.

 

Voilà merci Tony.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
interiste4ever    114

AHAAAAAH ENFIN!!! ON retrouve cette excitation! Cette envie de les démolir !!! 

Je suis excité parce que cette année on est clairement’ capable de les taper!! 

Moi ces déclarations me font limite plaisir et pour moi ça veut dire quelque chose de bien plus Profond... ILS ONT PEUR!! Ils nous crachent dessus car on les fait chier! 

Je préfère encore que mon ennemi m’insulte plutôt qu’il m’ignore !! Avant la Juve ne ressentais pas le besoin de nous allumer tant on étaient insignifiant pour eux! Désormais on est puissant, solide et régulier !! Et ils nous prennent enfin au sérieux !!

Le retour de L’INTERNAZIONALE approche messieurs, dames ! Que ça fasse plaisir ou non !!!! FORZA NERRAZZURI SEMPREEEE INTER !!!

  • J'aime 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vic14    387

Sans oublier que les 2 CL qu’ils ont, c’est quoi ?

la première servie sur un plateau pour « leurs morts » avec un penalty inexistant en leur faveur

la seconde, un « triomphe aux tirs aux buts » 

:co0ol: quel tableau de chasse ! 

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JY DS    189
il y a 14 minutes, Vic14 a dit :

Sans oublier que les 2 CL qu’ils ont, c’est quoi ?

la première servie sur un plateau pour « leurs morts » avec un penalty inexistant en leur faveur

la seconde, un « triomphe aux tirs aux buts » 

:co0ol: quel tableau de chasse ! 

La jurisprudence @Vic14 ... La Jurisprudence ..... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PassionMory    22

Effectivement la réponse sera sur le terrain.

Pas besoin de rentrer dans leur petit jeu, d'ailleurs on sait tous qu'ils ont peur de nous, c'est bien pour ça qu'ils réagissent de cette manière.

J'ai confiance en nos troupes, on a l'occasion de rester en tête et de montrer à cette équipe de rat qui est la seule et vraie équipe de série A .

Forza Inter ❤.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JY DS    189
Il y a 2 heures, Vinc a dit :

Je hais la Juve mais jamais, j'irai jusque là dans des déclarations. Le type il a un sacré problème là, qu'il aille consulté un psy et vite.

Moi ça m'arrive de temps en temps dans l'autre sens :bigrin:. Je suis malade donc ? 

Non mais sérieux, le mec s'est laissé emporter en dépassant ce que la bienséance autorise sur un plateau TV...... Je hais la juve ... J'ai déja dis des choses bien pires à mes amis rubetini..... 
Je trouve ça positif de déranger à ce point un club rival cela prouve qu'on est en train de bien les gêner ....

Après honnêtement si c'était sur Carrarese TV je ne pense pas que ça aurait suscité autant d"émotions et d'indignation de notre part...

Donc oui la juve est bel est bien un club de m**de. Oui ce mec doit être le dernier des cons. (Pour travailler sur RubentusTV en même temps....) 

Mais bon appart en rire je ne vois pas quoi faire d'autre. Et franchement j'espère que l'Inter ne fera pas de communiqué ou autre chose car cela serait se rabaisser au niveau de JTV.... 

C'est le foot arrêtez de faire vos vierges effarouchées... :bigrin:

Et surtout en espérant qu'on les batte ça sera la meilleure des réponse en effet. 

Modifié par JY DS
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vic14    387

Et après ils osent revendiquer un « stile Juve »  

...avec un président de la communication pareil, qui les représente bien finalement...

...comme dirait l’autre, on devrait plutôt parler de « l’ostile juve »...

 

 

Modifié par Vic14
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vic14    387
il y a 25 minutes, PassionMory a dit :

la réponse sera sur le terrain.

Une victoire sur penalty sifflé à la 90ème grâce à la VAR ferait de moi un homme heureux 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PassionMory    22

Peu importe la manière faut  ouvrir les jambes de cette Vieille Dame .

Ya quelques semaines j'aurai été très content d'un match nul , et encore une fois ça serait pas dégeulasse de repartir avec 1pts de chez eux mais au vu de nos résultats on a le droit de croire aux 3pts. 

J'ai pas trop maté la Juve cette année , mais je lis vos commentaires comme quoi ils sont pas au top niveau .

Alors why not ?

Modifié par PassionMory

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Là plus de doute, la rivalité Inter-Juve à bien atteint son summum depuis l'instauration du Calcio. Ils doivent vraiment nous hair pour en arriver là. Ils mériteraient qu'on leur resorte notre fameuse banderole :

 

4lh0.jpg

 

 

  • J'aime 1
  • Cool 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par Don Tony

       
      Milan – Suite au partage de Turin 0-0, Luciano Spalletti s’est livré en conférence de presse d’après-match dans la salle de presse de l’Allianz Stadium. 
       
      Luciano, après le 0-0 face au Napoli, vous faites également 0-0 ici, satisfait, mais avec quelques réserves ?
      "Si tu vas sur le terrain en te donnant au maximum, le résultat compte peu pour moi. Ce qui compte, c’est d’analyser ce qui a bien été ce soir et ce qui ne l’a pas été. Ce qui est clair, c’est que nous avons remporté un point important et nous avons besoin de vivre ce genre de match, afin de pouvoir créer les bases qu’il nous faut, lorsque tu souhaites rester en haut du classement. Cela te permet d’apprendre qu’il faut aller sur le terrain pour se donner plus. Ce genre de match te permets aussi de mesurer ta qualité et tu sais jusqu’où tu peux te permettre d’aller. C’est aussi une des raisons pour laquelle je ne comprends pas pourquoi nous n’avons pas su nous exprimer."
       
      Qui va jouer en Coupe d’Italie face au Pordenone? 
      "Je ne vais pas faire joueur plusieurs titulaire. Cancelo, Karamoh, Dalbert, Padelli et Ranocchia seront aligné. Le reste concerne les journalistes du Fanta Calcio, qui définisse les cotes les plus élevés pour chaque équipe. Je l’ai déjà dit avant et je le répète, ce ne sont pas des personnes que l’on peut mettre à l’écart dans une salle de presse. Demain, nous nous entraînerons, car je m’attends à des réponses venant de ces joueurs. Mais pour l’instant nous sommes ici."
      Pensiez-vous, lors de votre arrivée en août, arriver à la seizième journée à Turin en tête, et ressortir de ce Derby avec un partage au sentiment d’amertume ?
      "C’est dans notre façon de raisonner. Je voulais que l’on exprime la force que nous avions, puis j’ai analysé la situation et j’ai fait en fonction des forces en présence. Mon équipe est forte, mais elle n’est pas entièrement convaincue de son potentiel. Je dirais que nous avons mérité ce point. Jusqu’à hier encore, on nous avait collé au cul que nous devions remporter le Scudetto. Nous sommes parvenus à ressortir de ce match en faisant un résultat, dans la difficulté et avec des actions très épisodiques, mais cela doit faire parti d’un  grand joueur."
      "Quand tu as vécus un tel match, tu rentres chez toi avec l’auto-conviction que tu as grandi. Pour arriver au niveau de la Juve, tu as besoin de suivre un parcours piégeur, difficile, nous avons montrés que nous avions la capacité à encaisser les coups.  A présent, nous sommes en condition pour jouer tranquillement nos matchs, mais cela ne veut pas dire que tu dois avoir peur de te planter s’il se passe quelque chose. Nous avons laissé la balle à l’adversaire et il n’en a pas profité."
      "La Juve a joué avec grinta et elle s’est totalement investie, c’est ce qui nous a manqué à nous, nous avions besoin d’agir froidement et nous nous sommes recroqueviller sans faire preuve de cette même rage.  Nous voulions, tout comme la Juve, jouer la gagne à 90%, mais nous avons joué les 10% de petit bras... Je n’ai vu aucune position, aucun déplacement dans le cours du match ,où il nous aurait été possible de faire la différence."
      "La Juve par contre, aurait pu nous faire très mal, il n’y a pas eu beaucoup d’actions individuelles et lorsque c’était le cas, nous avions des difficultés, c’est là que le match s’est joué, que l’on a concédé des actions à l’adversaire. Nous sommes capable de pouvoir dicter la façon dont un match doit se dérouler, il n’y a pas de difficultés qui est insurmontable, nous n’avons pas de limites à avoir."
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
    • Par Don Tony

       
      Milan – Avec le Derby d’Italie qui s’est clôturé sur un partage 0-0, l’Inter a rassuré en défense, mais tous ont constaté que notre Beneamata a eu ses ailes brisées. Malgré tout, la tactique de Spalletti a payée , et il est parvenu à revenir du Stadium avec un précieux point. Un point qui peut peser très lourd  dans la balance, car ce dimanche, la Fiorentina de Stefano Pioli a également privé Naples de la victoire.
      Ce qui laisse l’Inter seule en tête de Serie A, après avoir affronté tous les gros à l’extérieur : Roma, Juve, Napoli. Pour cette fin de phase de mal aller, le dernier adversaire à se méfier se nommera la Lazio et le match aura lieu à Milan. Son rival, la Louve romaine a réalisée la belle contre-performance du week-end en se cassant  les dents sur le Chievo Vérone qui en avait pourtant pris cinq au Meazza.
      Il faudra évidemment faire les comptes à la fin,  mais le Napoli risque de regretter longtemps le fait de ne pas avoir su profiter de ce week-end. Le derby d’Italie, lui,  confirme la croissance pour l’Inter qui n’a pas explosé en vol sur un terrain hostile. Ce derby confirme également la solidité de la Juve qui est bien présente, et qui se battra jusqu’à la fin pour conserver son titre.
      Même si la Vieille Dame a eu les meilleures opportunités, qui sont une conséquence naturelle d’un match où elle se devait de faire le jeu, le sentiment reste que c’est bel et bien l’Inter qui a su tirer son épingle du jeu, grâce à une défense centrale et un portier des grands soirs.

      Pour gagner ce match, les deux équipes devaient parvenir à l’emporter sur les Ministères de la Défense. Des deux côtés, les défenseurs auront fait le job. Perisic et Candreva n’ont pas su servir une seule fois Icardi et Brozovic, dans l’axe, était souvent entouré d’au moins deux joueurs, ce qui coupait toutes possibilités de servir Icardi. Du côté de la Juve, Higuain n’aura pas su trouver sa place, lui qui était attendu par Skriniar et Miranda. Le joueur qui pourra avoir le plus de regret restera Mandzukic, qui était régulièrement servi par un Cuadrado de gala. En temps normal, il aurait pu inscrire deux buts, mais entre Handanovic, une glissade et la barre transversale, la chance s’est retrouvé du côté de la Capolista et non des Campioni d’Italia.
      Dans un match très pauvre et très tactique, il n’y a pas plus à raconter. Allegri a voulu chercher la victoire en aligna Dybala, lors du dernier quart d’heure et l’Inter de son côté, a conservé le nul en renforçant son entrejeu via l'entrée de Gagliardini. Perisic, tout comme Candreva, étaient pour ce match quasiment des latéraux défensif vu l’ampleur du pressing turinois. Ce qui n'est pas sans rappeler un certain Samuel Eto'o.
      Le duel entre argentin n’aura donné satisfaction à personne : Icardi muet, Dybala transparent malgré son entrée en fin de match et Higuain très nerveux.
      L’Inter ne s’est pas montré dangereuse une seule fois, malgré une première demi-heure de bonne facture. Mais parfois, remporter un point face à un adversaire de ce calibre, dans une ambiance hostile, peut être bien plus important que réaliser le match de sa vie et se prendre une cartouche à la dernière seconde.
      Dominée ou pas, c’est bel et bien l’Inter la grande gagnante du week-end !
       
      Tableau récapitulatif
       
      Résumé du match de Scarpini:
       
       
       
      Réactions de Tramontana
       
       
       
       
      Juve 0-0 Inter
       
      Juve (4-3-3): Szczesny; De Sciglio, Benatia, Chiellini, Asamoah; Khedira (75’ Dybala), Pjanic(85’ Bentancur ), Matuidi; Cuadrado, Higuain, Mandzukic
      Entraîneur : Allegri
      Inter (4-2-3-1): Handanovic; D'Ambrosio, Skriniar, Miranda, Santon(63’ Dalbert); Vecino, Borja Valero; Candreva (69’ Gagliardini), Brozovic, Perisic; Icardi(86’ Eder)
      Entraîneur : Spalletti
      Arbitre: Valeri di Roma
      Averti(s): 27’ Benatia (J), 30’ Brozovic (I), 39’ Higuain (J), 40’Perisic (I), 61’ Santon (I), 87’ D’Ambrosio (I), 91’ Vecino(I)
      Expulsé : /
       
      ®Antony Gilles – Internazionale.fr
    • Par Don Tony
       
       
       
      Milan – La Juve garde un mince espoir, mais il est fort probable que Wojciech Szczesny défendra les cages de la Vieille Dame, face à notre Maurito & Cie, pour ce Derby d’Italie. En effet, Massimiliano Allegri s’est livré sur son portier légendaire, quatrième au ballon d’or. "Gigi" est victime d’une blessure au mollet et il ne semblera pas être en mesure de protéger la Vieille Dame:
       ""J'ai besoin de prendre une décision finale sur mon équipe et sur la formation pour le match, Buffon ne devrait pas figurer sur la feuille de match. Je dois analyser s’il peut être disponible, plus tard, dans la journée" - Telle est la déclaration d’Allegri lors de la conférence de presse d'avant-match.Alors que Giorgio Chiellini devrait revenir, Allegri est toujours préoccupé par la santé des joueurs clés, notamment Miralem Pjanic, Mario Mandzukic et Paulo Dybala.
       "Certains de nos joueurs ne sont pas en très bonne condition - Pjanic et Dybala, par exemple", a-t-il déclaré. "A plus long terme, nous aurons plus de temps pour renforcer la condition des joueurs. Mandzukic n'a pas été capable de s'entraîner depuis quelques jours, d'où la raison pour laquelle il n'a pas joué dernièrement, il a travaillé dur et a repris sa forme physique."
       La route semble difficile pour remporter un nouveau Scudetto :  L’Inter a deux points d’avance sur la Juve en Serie A. Le Napoli est deuxième, la Roma et la Lazio sont toujours dans la course pour le titre : "Gagner contre le Napoli était un pas dans la bonne direction, ce match est aussi de la plus haute importance." Nous affrontons les leaders du Championnat. Cette saison, la confrontation directe fera la différence. Nos principaux rivaux de Scudetto ont augmenté leurs jeux cette saison et nous devons faire la même chose pour gagner le Scudetto cette saison. Ce match ne décidera peut-être pas, de qui remportera le titre, mais la Juve et l'Inter sont deux équipes qui se battront pour le titre jusqu'à la fin de la saison."
       
      Wesh Pellò, elle est prête à serrer les fesses la Vieille Dame ?
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
    • Par Don Tony

       
      Appiano Gentile – Demain aura lieu le très attendu et très électrisant Derby d’Italie. Ce premier round aura lieu à Turin ce samedi à 20h45. Luciano Spalletti s’est livré sur l’importance de cette rencontre dans la salle de presse du Suning Training Center. 
       
      Le fait que nous soyons 7 millions sur Facebook ?
      "C’est une statistique importante qui a aussi eu son effet dans le vestiaire. Je tiens à remercier tous ceux qui y ont contribué. Nous avons retrouvé nos tifosi, ils nous ont attendu et nous voulons prendre nos responsabilités. L’apport des tifosi est fondamental. Nous devons chercher même dans les difficultés, le moyen d'aller de l’avant. Nous avons nos certitudes, nous ne sommes pas complexés et nous faisons preuve de respect dans l’absolu."
      "Nous allons jouer cette rencontre en connaissant nos points forts. Dans ce championnat, il est important de conquérir beaucoup de points pour avoir l’ambition d’atteindre certains objectifs. Cette rencontre nous propose d’en engranger trois et nous cherchons à faire de notre mieux pour les remporter."
      "Nous n’allons pas affronter la Juventus qui est troisième de Serie A, mais la Juventus qui a remporté les derniers championnats. Nous devrons être bon dans l’analyse des situations et nous allons devoir  répondre présent. Nous n’allons pas à Turin pour chercher la confrontation et ni dire qui nous sommes, car nous savons qui nous sommes. Nous allons mettre les connaissances que nous avons en pratique."
       
      Arriver en qualité de Capolista à Turin ?
      "Cela veut dire que nous avons une identité précise sur laquelle nous devons continuer à travailler, et nous devons continuer à atteindre les objectifs que nous avons en tête.  Pour les atteindre, nous devrons encore obtenir beaucoup de points, comme nous l’avons vu dans cette phase de matchs aller."
      Comment nous allons jouer ?
      "Nous irons à jouer à Turin en cherchant à démontrer quelle équipe nous sommes. Nous connaissons tous nos qualités et avons nos certitudes, nous allons pour gagner le match et engranger le plus de points possibles. Chaque match doit être comparé à une occasion d'engranger des points au classement."
      La différence entre la Juve et l’Inter ?
      “Nous allons affronter l’équipe qui a remporté les derniers Scudetti et qui a disputé une demi-finale de Champion’s League. Nous savons qui nous allons affronter, mais nous connaissons aussi notre potentiel. Il y aura ensuite la vérité qui viendra du terrain."
      Brozovic ?
      "Je dois encore effectuer des évaluations qui seront faites en présence de tout le monde. Je crois que j’ai en ma possession des joueurs qui sont capable de maintenir l’équipe en équilibre et qui peuvent m’apporter des solutions.  Il y a 5 joueurs qui, pour moi, sont titulaire et en qui je peux me fier. Pour le reste, je ferais mes choix sans vouloir cramer l’un de mes joueurs."
      L’effet de surprise ?
      "Nous n’avons rien à justifier à personne, nous n’en avons pas le besoin, nous ne devons nos résultats et notre parcours qu’à nous-même. Nous devons répéter ce que nous sommes déjà parvenu à faire.  Nous devons exprimer notre puissance comme nous l’avons déjà démontré face à d’autres adversaires. Je me fie à nos qualités, à nos mises en pratique. Je ne vois pas pourquoi nous devrions tirer à vue."
      Des erreurs à éviter ?
      "Du point de vue de la personnalité, du caractère, nous allons devoir répondre présent immédiatement, peu importante l’ambiance environnante que nous trouverons.  Nous devrons avoir des réactions fortes, car eux vont faire tout pour faire bonne figure en proposant un beau jeu. Allegri est l’un des meilleurs dans ce domaine, même en cours de match, il sait comment faire pour changer le déroulement du match et comment parvenir à modifier l’attitude de son équipe."
      Notre objectif ? 
      "Nous avons l’objectif d’aller jusqu’au bout, de faire le plus de points possible, il y a d’autres équipes qui ont le même objectif. Nous, nous devons continuer à faire un pas devant l’autre et garder la tête haute. Aucune rencontre ne pourra changer notre mentalité, nos objectifs et notre vision des choses. La route est encore longue, nous devrons avoir les nerfs solides et être posé."
      Mon dernier déplacement à Turin ?
      "Chaque match m’enseigne beaucoup de choses, et ce n’est pas uniquement les matchs où tu gagnes. Tu peux toujours parvenir à te créer des situations où il est possible de t'améliorer. Les analyses se font toujours après le match, on y retrouvera toujours des informations sur lesquels il est possible de travailler. C’est évident que c’est plus facile d'analyser une rencontre que tu as remporté, plutôt qu’une défaite."
      Si j’avais un message à écrire sur les réseaux sociaux ? 
      "Nous avons toutes les qualités pour aller jouer ce match en vue d’y obtenir le meilleur des résultats."
      Le climat particulier ?
      "On joue le Derby d’Italie, c’est une rencontre qui te booste sur ton envie de bien faire. Nous allons devoir rester lucides durant la partie, mes joueurs savent comment se comporter et traduire sur le terrain, comment on joue à l'Inter.  Nous allons avoir besoin d’avoir une tête bien remplie, au moment où nous exécuterons nos plans d’attaque, nous ne pouvons pas perdre en lucidité, car cela nous imposerait une limite."
      "Pour moi, l’équipe semble s’être bien entraînée, nous avons la bonne mentalité et nous allons chercher à faire nous tous de notre mieux, pour nous et pour tous ceux qui donnent leurs cœurs à l’Inter."
      "Concernant les messages d’insultes reçus, je pense qu’au lieu de s’adresser aux interistes, Pello devrait s’excuser envers toutes les personnes qui sont forcées à se cacher et à vivre dans les égouts. Je me sentirai très embarrassé de devoir travailler avec une personne qui pense de cette façon."
      L’impact physique ?
      "La Juve est une équipe très forte et très habile sur les phases arrêtées. Ils ont des joueurs qui savent conclure avec une facilité déconcertante, comme Dybala ou Pjanic. Etre une équipe tonique, qui a du physique et de l’impact dans son contenu peut te donner un avantage."
      Notre condition ?
      "Avoir de tels résultats, avant ce match, doit absolument te convaincre que la rencontre sera quoiqu’il arrive ouverte. C’est quelque chose de fondé et en laquelle tu dois croire et je veux que l’on interprète le match de cette façon."
      La différence avec le Napoli ?
      "Dans l’analyse, dans le dialogue qui découle en après-match. Nous y avons fait un bon résultat, mais nous n’avons pas osé faire plus. Les impressions que j’ai ressenties ont été confirmé sur vidéos. Je m’attends à ce qu’il y ait cette prise de conscience."
      Karamoh ?
      "C’est un très grand ailier, il est inventif. Il parvient toujours à créer le surnombre, à passer l’homme et il le fait aussi bien au début d’une action, que dans sa course finale. C’est un joueur que je peux aligner sur une rencontre de ce type. J’évaluerai bien la situation, c’est un jeune garçon très prometteur, il deviendra un très grand joueur de football, mais actuellement, il doit engranger de l’expérience."
      Vecino ? 
      "Il a récupéré et il est disponible."
      Si je suis serein ?
      "Je suis serein, vu la volonté qu’ont mes joueurs de vouloir atteindre certains objectifs. Je dois prendre en considération la passion de nos tifosi. Nous avons notre maillot, notre passé, notre histoire et nos tifosi. Milan a envie que nous envoyions un message précis dans le monde du Calcio en général."
      Santon et D’Ambrosio ?
      "Ils peuvent rester sereins. Ils savent ce qu’ils doivent faire, quand ils peuvent se permettre d’oser quelque chose. Par exemple, D’Ambrosio sait qu’il peut oser, comme sur un corner où il a déjà marqué.  Tu as des personnes qui savent prendre leurs responsabilités, qui savent oser."
      "Santon aussi m’a montré qu’il s’est repris et il a retrouvé ses qualités et il n’est pas moins bien qu’un autre joueur dans le vestiaire. Il sait attaquer et défendre, il sait utiliser ses deux pieds, il s’est aussi entraîné au poste de défenseur central, car je dispose de beaucoup de latéraux. Si Santon se sent concerné par le projet, il te donnera lui aussi un coup de main. Il n’a pas besoin de penser au futur proche, il ne doit pas penser que Cuadrado et Douglas Costa peuvent être supérieur à Mandzukic.”
      La position de Borja Valero ?
      "Je le préfère dans l'axe du jeu. Puis tout dépend des caractéristiques des joueurs qu’il va rencontrer. Selon moi, il est très fort en tant que trequartista car il anticipe son adversaire et il sait trouver des espaces. Il a aussi une très grande résistance physique, c'est le joueur qui a parcouru le plus de kilomètres dans l’équipe, il tente toujours de colmater les trous qui peuvent se créer. C’est un joueur d’une très grande qualité."
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
       
    • Par Don Tony

       
       
      Milan – Le Directeur Sportif de l’Inter, Piero Ausilio, s’est livré à la Domenica Sportiva sur la prestation de l’Inter qui a giflé le Chievo. A une semaine du Derby, il revient également sur la grande saison réalisée par les hommes de Spalletti:
      "Je me sens bien, cela ne fait pas de doute. En même temps, je suis aussi très réaliste, comme le club et l’entraîneur. Un incroyable parcours a été effectué, mais l y a encore de la route à faire d’ici au mois de mai, surtout que cette année toutes les équipes qui sont devant se donnent. J’ai regardé la Lazio, le classement entre le leader et son cinquième au classement peut changer en deux semaines. Pour l’heure, nous sommes extrêmement heureux et confiant, nous sommes là et personne n’a envie de quitter cette première place."
      Icardi et Perisic buteurs ?
      "En effet, pour Icardi, la difficulté était plus importante, car il a dû étoffer son jeu vu qu’il n’avait pas énormément de place à sa disposition pour marquer, le faible angle qu’il avait sur son occasion de but a été suffisant pour l’inscrire, mais ce n’est pas la première fois qu’il y parvient, personne n’en est surpris."
      Si nous voyons le vrai Icardi ?
      "Je le connais et il peut encore s’améliorer, il n’a que 24 ans je pense qu’il est arrivé au terme de ce qu’il pouvait rater. C’est un garçon qui a envie de grandir et travailler, il peut encore s’améliorer sur tous les aspects."
      Le 3-0 de Perisic ?
      "Il sourit....C’était l’un des deux qui demandait le ballon, je l’ai revisionné. Son positionnement était très important. Même si le résultat était en notre faveur, il est revenu défendre et a inscrit un très joli but. Il apportait aussi des solutions à ses équipiers en délivrant des passes."
      Le mercato de janvier ?
      "Nous avons les idées claires sur ce dernier. Spalletti a profité de l’absence de Miranda et Gagliardini pour lancer un message sur les réseaux sociaux en signifiant à tous que tout le monde était capable de jouer titulaire dimanche. Ce message signifie que tous les joueurs interiste, sont tous des titulaires. Celui qui joue le plus, celui qui joue le moins, comme Spalletti l’a dit, il n’a écarté personne. Tout le monde a eu sa chance. Aujourd’hui, Ranocchia a été titularisé, cela faisait un an qu’il ne l’était plus. Il a prouvé sa valeur, ses qualités. D’un point de vue technique, il a réalisé un match impeccable. Ce discours vaut aussi pour Santon…Spalletti construit une équipe et il y parvient via un travail quotidien aux entraînements."
      "Nous avons un grand groupe, au-delà de ce qu’il se passera d’ici à la fin de la saison, je n’ai aucun problème à faire cette déclaration. Ils se sentent tous bien ensemble, ils se font plaisir, s’entraident. Il y en a qui joue avant, d’autres qui montent en cours de jeu, tu en as aussi qui n’ont joué que très peu de match. Aujourd’hui Dalbert et Karamoh sont montés à 4-0, chaque joueur a pu développer son football avec un esprit bénéfique de légèreté, ils sont bien rentré dans le match, comme si le résultat n’était pas encore certain, cela me fait plaisir de les voir dans le groupe."
      Le Mercato ?
      "Nous pensons que notre force est avant tout le groupe, nous n’avons pas envie de le remettre en cause en janvier, sauf s’il se passe quelque chose. L’équipe peut être améliorée, mais uniquement avec un grand champion et je compte aller au Mercato uniquement si j’ai dans mon viseur des grands profils, jeu veux des joueurs forts capable d’aller de l’avant avec nous."
      Le retour en Coupe d’Europe ?
      "L’Inter se doit de disputer les Coupes d’Europe, surtout la plus importante. Notre position normale est celle d’être en Champion’s League. Nous considérons cette année comme une année de travail et de programmation, nous avons un objectif important à atteindre en Serie A et aussi en Coupe d’Italie. Cela nous fera plaisir à tous de voir l’Inter jouer tous les trois jours."
      Le rythme imposé par le Top 5 ?
      "Il faudra parvenir à atteindre les 90 points et voir comment se comporteront certaines équipes comme la Juve. C’est un rythme de fou, trop élevé et que l’on ne voit nulle part, dans aucun autre championnat européen. En Italie, tu as vraiment cinq équipes qui sont très forte et tu en as aussi cinq-six qui sont extrêmement faible."
      Icardi et l’Inter actuelle ?
      "Icardi maintient son éternel rendement, celui qu’il a toujours eu depuis tant d’année, c’est la Force de cette équipe. Il y a d’autres joueurs comme lui, je pense à Perisic et Candreva, même si Antonio n’a pas encore marqué, il est tout de même parvenu a réalisé des prestations très importantes et de très belles passes décisives. Ce sont des milieux de terrains. Tu as aussi des défenseurs, comme Skriniar, qui a déjà marqué trois buts. Voir que l’équipe n’est plus dépendante d’un jouer veut dire qu’elle s’améliore et que le travail de fond porte ses fruits. L’équipe dispose d’énormément de ressources et de possibilités. Elle est très complète."
      Le futur d’Icardi ?
      "Je ne pense pas qu’il y ait le besoin de convaincre Icardi de se lier avec l’Inter. Il dispose d’un contrat assez long, mais plus que ce contrat, ce qui compte c’est sa volonté et son amour important pour nos couleurs. Icardi respire l’Inter, il veut être le Capitaine de l’Inter et gagner avec l’Inter, tout cela est bien plus important que ce qui peut être écrit sur son contrat, même si nous pension que sa clause, il y a un an, aurait pu repousser les plus grands. "
      Si je crains le Real ?
      "Absolument pas. On entend beaucoup de choses, mais le problème pour le Real, c’est de convaincre un joueur comme Icardi d’abandonner un projet dans lequel il en est le cœur, l’élément principal, le protagoniste principal et le Capitaine de son équipe."
      La rencontre en Coupe d’Italie face au Pordenone? 
      "C’est une équipe qui a réalisé quelque chose de fou, mais cette folie se doit d’avoir une fin."
      Le Milan et Montella ?
      "C’est toujours dur de s’exprimer de l’extérieur. Nous aussi nous avons vécu des expériences similaires dans le passé, chaque saison est différente, les situations sont différentes. D’une manière générale, si tu veux être sérieux, tu vas jusqu’au bout de tes idées et, de son côté, la Direction et le Club se doivent de prendre une décision."
      "Si Montella était encore l’entraîneur du Milan, c’est parce que son contrat avait été prolongé en juin, à un moment où les deux parties respiraient la confiance. Au final, tu te dois de trouver une solution lorsque tout tourne mal, tu dois analyser toute la situation, les rapports entre tous, ensuite il te reste qu’une solution : Virer l’entraîneur, car tu ne peux pas virer 20 joueurs, tout comme tu ne peux pas virer toute ta direction. C’est l’entraîneur qui paye les pots cassés."
      Si je travaille en collaboration avec Spalletti ?
      "Oui, absolument."
      Si j’ai peur d’Higuain ?
      "Je n’ai jamais peur, dans le football, tu ne dois avoir peur de personne. Je le respecte beaucoup, tout comme je respecte son équipe. C’est vrai également qu’il a démontré être un tout grand jouer et qu’il veut montrer qu’il est le plus fort, mais il va trouver samedi l’Inter sur le terrain et nous comptons bien lui rendre la vie difficile. Un Juve-Inter est toujours une rencontre passionnante, c’est le Derby d’Italie et il arrive avec un classement particulier. Ce dernier parle de lui-même, chaque partie à son histoire, et avec notre classement, ce match devient "La Partie" à jouer."
      Les différences entre Icardi et Higuain ?
      "Je pense que Higuain a un parcours plus complet, nous parlons d’un joueur trentenaire. Icardi, lui a encore, comparé à lui, six années pour s’améliorer. Au tout début, je dois reconnaître qu’Higuain participait plus à la manœuvre qu’Icardi, c’est un joueur qui participait plus, hors de la surface de réparation. Notre nouvel Icardi est très proche d’Higuain, mais dans la surface de réparation, je pense qu’il n’y a personne qui puisse égaler, dans le monde, Maurito."
      Lequel des deux j’aimerai avoir ?
      "Je tiens à mon joueur."
      Mon idée sur Juve-Inter ?
      "Ce n’est pas encore un match décisif, c’est un match important, du même niveau que tous ceux que nous avons eu à disputer jusqu’à aujourd’hui. Nous raisonnons semaines après semaine, il  n’est pas question de se remettre en question ou de modifier notre objectif, même si la réalité nous permet de croire à autre chose. Nous raisonnons toujours par le système de trois points, chaque dimanche, nous voulons les remporter. Nous allons aller à Turin, en y allant pour jouer un match sérieux, déterminé, Da Inter, et nous allons faire notre maximum pour renter à la maison avec ces trois points."
      "Ensuite, en cas de victoire, nous verrons comment nous réagirons en coulisse. Ce match n’est pas comme les anciens Juve-Inter, il y a un championnat encore long et e match, seul, ne peut pas être défini comme décisif, même s’il est important lorsque tu prêtes attentions aux forces en présence sur le terrain, aux entraîneurs, et aux tifosi, tout le monde sait ce que représente ce match. Mais pour nous, il s’agit juste d’un match comme les autres, un match à trois points."
       
      ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×