Aller au contenu

Victor Newman

Administrateurs
  • Compteur de contenus

    25 647
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    238

Victor Newman a gagné pour la dernière fois le 9 juillet

Victor Newman a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

9 179 Adulé

À propos de Victor Newman

  • Staff du site
  • Date de naissance 03/11/1981

Liens & réseaux sociaux

  • Site web
    http://Internazionale.fr

Informations

  • Lieu
    San Siro, Milano
  • Joueurs
    J.Zanetti, Cambiasso, Ronaldo,Vieri

Visiteurs récents du profil

19 213 visualisations du profil
  1. Bon, ça commence à me saouler les confrontations internes entre certains. Je ne veux pas savoir qui a tort ou qui à raison. Si pour une raison x ou y vous ne savez pas vous blairez, vous avez l'option "ignore". @Damien l'a déjà mentionné. Pour la suite, je vous invite, toi, @Yugoman , IP67 et les autres membres à vous auto-gérer. De mon côté, je m’attelle à former une équipe et à la recadrer en Interne. Le Staff agi donc en conséquence avec l'aval de @Damien et de moi-même. Le tout sous l'autorité de @Meds qui est le Modérateur en Chef. Nous ne pouvons pas par contre recadrer les clashs voulu voire provoqué par certains membres. Au moindre sous-entendu, ça part en couille. Ce n'est plus tolérable. Je n'ai pas envie de sortir l'artillerie lourde, mais j'invite tout le monde à se comporter comme un adulte, car la sulfateuse, si elle sort, elle va faire mal. Ignorez-vous, pétez un coup si vous voulez, mais n'oubliez pas que l'on est tous ici, à la base, pour partager une passion commune qui nous lie: l'Inter
  2. Vous êtes anormalement sages Ou alors, certains n'ont pas encore débarqués sur la news
  3. Voici la liste des joueurs convoqués par Antonio Conte dans le cadre de l’International Champions Cup et de l’International Super Cup 2019. Gardiens: Berni, Handanovic, Padelli Défenseurs: Bastoni, D’Ambrosio, Dalbert, De Vrij, Ranocchia, Skriniar, Ntube, Pirola Milieux de terrain: Agoumé, Barella, Borja Valero, Brozovic, Candreva, Gagliardini, Joao Mario, Lazaro, Nainggolan, Perisic, Sensi; Attaquants: Longo, Politano, Colidio, Esposito, Vergani Dans les prochains jours, Godin, Vecino et Puscas rejoindront l’équipe en stage de préparation. Icardi reste à Milan. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Cette première semaine de préparation à Lugano étant actée, l’Inter est prête à rejoindre Singapour, première étape de la tournée asiatique des Nerazzurri. Pour cette seconde compétition, Antonio Conte aura, à sa disposition, trois nouveaux éléments : Nicolò Barella, Matias Vecino et Alessandro Bastoni. Diego Godin et Lautaro Martinez, eux, sont autorisés à rejoindre le groupe plus tard. Les trois compères en route vers l'Asie seront accompagnés de Radja Nainggolan. Voilà ce que nous révèle le Corriere Dello Sport “Radja Nainggolan, comme prévu, n’était pas convoqué pour l’amical face à Lugano. Mais il décollera, tout comme ses équipiers, de Malpensa à destination de Singapour. Le Ninja s’est entraîné correctement ce dimanche matin, mais il n’a pas assisté à la rencontre de ses équipiers, suite à une autorisation obtenue par le Club, dont la direction était présente en Suisse : Marotta, Antonello, Ausilio et Baccin." "Cette autorisation a rentrer plus tôt avait comme motif de rejoindre sa famille. Sur la piste de décollage en direction de l’Asie, Radja ne croisera pas Icardi, mais Politano qui continuera sa thérapie pour être disponible, sur le terrain, le 27 juillet face à Paris." "Colidio, qui n’est pas au top de sa forme suite à des problèmes intestinaux, sera lui aussi de la partie. On retrouvera également la nouvelle acquisition Barella, qui a obtenu son visa, Bastoni et Vecino. Diego Godin est attendu à Nankin, lui qui même s’il est en vacances, continue à s’entrainer. Lautaro Martinez rejoindra les Nerazzurri, à la fin du mois de juillet, à la Pinetina." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Cette situation ne va absolument pas ravir les fans du joueur et les tifosi interistes. Maura Icardi a compris qu’il n’avait plus aucune chance de retrouver un poste dans l’équipe première. S’il est écarté du projet, Mauro n’a aucune intention de quitter l’Inter aussi facilement. Selon le Corriere Dello Sport, l’attaquant Nerazzurro aurait l’intention de décliner toute les offres mises sur la table et compterait rester à Appiano Gentile. Cette façon d’agir en étant « isolé » à la maison aurait comme répercussion un blocage du mercato et une impossibilité de parvenir à certains recrutements importants. Ce risque "calculé" est d’autant plus borderline étant donné que le club l’a littéralement déchargé de ses fonctions: "La balle est à présent entre les pieds de Mauro. C’est à l’attaquant de décider de son futur, qui pour le moment semble être teinté de blanc et noir. Mais l’argentin doit éviter la sensationnelle mise à l’écart permanente à la Pinetina." " Icardi, seul contre tout et contre tous, ne compte pas offrir cette victoire à son club qui, selon son avis personnel, l’a injustement sanctionné, lui a injustement retirer la chance de retourner au centre du projet de la Planete Nerazzurra. Icardi était convaincu de pouvoir redevenir titulaire avec l’avènement de Conte, qui l’a cependant considéré comme un homme invisible lors de cette première semaine de stage estival." Qui plus est la condition physique approximative de l’argentin est la pire du noyau. Raison pour laquelle, en "accord" avec la Direction, il n’a pas été convié au déplacement en Asie pour travailler à la Pinetina. A présent, Icardi ne plaisante pas, avouant à ses amis proches qu'il aimerait arriver à la fin du contrat, expirant le 30 juin 2021. Pourtant Icardi devrait être assez intelligent pour comprendre qu’il devrait tout reprendre à zéro, s'il se retrouve écarté pour un total de trois saisons. Le Saviez-vous ? Fabio Ravezzani, Directeur de Telelombardia, s’est livré sur Twitter, pour lui, c’est Antonio Conte qui est à la base de ce rejet de l’argentin : "De ce que j’en retire, en ayant étudié attentivement la situation, c’est Conte qui n’a plus voulu d’Icardi, et ce, dès le jour de sa signature. Le Club a supporté et a assumé la pleine responsabilité de la décision pour ôter toute pression sur l’entraîneur, qui, en réalité, a été le seul à pouvoir décider." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Forte dei Marmi, été 1960, un inconsolable Angelo Moratti s’interroge sur l’avenir de son Inter. Le patron de la Saras a fait du club Nerazzurro un bien familial depuis cinq ans, en s’offrant les actions de Carlo Masseroni. Le succès n’est pas de la partie : huit entraîneurs ont apporté leur contribution stérile. Aucun titre, et l'exigence de confier l’équipe de la dernière saison écoulée, de l’ancien meilleur buteur Giuseppe Meazza, à un nouvel entraîneur. Si Moratti remercie le double Champion du Monde, il reste obnubilé par le Scudetto. Un titre qu’il aurait peut-être déjà pu remporter en 1958 s’il n’avait pas été contraint de résilier le contrat qui le lié à un très jeune brésilien nommé Pelé, auteur d’une Coupe du Monde en Suède mémorable. Devenu un phénomène au Brésil, il aurait dû porter le numéro 10 Nerazzurro dans le Calcio. Mails le climat, à Rio de Janeiro est ténébreux, les Tifosi du Santos menaçant le club brésilien de mettre le feu en cas de départ du "Roi". Angelo Moratti, suite à un examen de conscience, prenait la décision de laisser au Maracanã, celui qui est devenu le plus légendaire joueur de Football. Il s’agit-là du plus grand regret de l’Inter dans son histoire, car O Rey avait déjà signé à l’Inter. Mais avec le peuple brésilien, en 1958, il ne valait mieux pas créer une telle folie. Le Président des Nerazzurri se retrouvait donc face à un choix drastique : le meilleur joueur au Monde de la Planète Foot étant parti en fumée, comment parvenir à soulever un titre, vu les objectifs non-atteint par bons nombre d’entraîneurs ? Facile direz-vous, il suffit d’opter pour l’entraîneur le plus réputé en Europe, un argentin naturalisé français, un entraîneur qui aura connu un succès modeste en qualité de joueur, mais qui sur le banc est un Révolutionnaire. Un entraîneur qui a fait tomber le Real de Madrid de Puskas et Di Stefano, de son trône en entraînant le Fc Barcelone qui proposait un jeu fluide sur la base de contre-attaques efficaces en phase offensive. . Trouver un accord avec cet entraîneur mystérieux n’est pas une chose aisée. Outre un salaire important, il avait déjà déclaré vouloir entraîner la Roja lors du Mondial 62. Cet entraîneur sera donc disponible pour l’Inter après avoir entraîné l’équipe d’Espagne. Cet entraîneur n’étais pas un personnage controversé. Angelo Moratti voulait lui donner les clés de l’Inter et la voir s’envoler, la faire devenir grande, qu’elle soit pour toujours la Grande Inter. Cet homme, cet entraîneur mystère se nommait Helenio Herrera, un entraîneur qui n’a aucunement besoin d’être présenté, son cv parlant pour lui. Juillet 2019 Plusieurs années se sont écoulées, l’Inter a marqué l’Histoire du Calcio en réalisant pour la première fois en Italie, un Triplé Historique par le biais de l’Interminator de Josè Mourinho. Pourtant l’histoire va se répéter, comme Angelo Moratti en son temps, le Groupe Suning va rentrer dans le monde Nerazzurro, convaincu de pouvoir redorer le blason du club qui s’est laissé aller depuis quelques années. Après une période d’adaptation, Suning prend la mesure de la tâche à réaliser en confiant son équipe à Luciano Spalletti pour "Rivedere le stelle" (revoir les étoiles) de la Ligue des Champions. L'objectif déclaré est de commencer le processus afin de voir l’Inter redevenir "Grande". Spalletti ayant atteint l’objectif fixé de qualifier l’Inter dans l’Europe qui compte, Suning se devait de trouver un profil à la Herrera, un homme qui n’a nullement besoin d’être présenté, un conquérant à l’image d’Helenio. Un profil a tout de suite séduit le propriétaire de l’Inter : Roi de Londres, Institution et Héros de la Juventus, Vice-Champion du Monde 94 avec la Nazionale de Sacchi, Antonio Conte était l’Elu. Homme du Sud de l’Italie, il a connu la Gloire dans le Nord, avant de prendre le contrôle de la Nazionale Italienne et d’y réaliser des résultats optimaux vu le noyau qu’il avait à sa disposition. Antonio a grandi à Lecce, à la Via Giuseppe Parini, une personnalité anti-système de son époque. Comme ce fut le cas pour d’autres, c’est à lui qu’a été confié la tâche de faire vaciller l’ordre établi dans le Calcio, c’est lui qui devra parvenir à le faire céder, afin de permettre à la Beneamata de resplendir de toute sa splendeur et d’être admiré de tous. Points communs Conte est un maniaque de la perfection, obsédé par les résultats : Sa fille, par exemple, se nomme Vittoria. Triompher pour lui n’est pas un rêve, mais un objectif concret. Pour y parvenir, Antonio doit travailler sur le mental de ses joueurs : "En premier lieu, tu entraînes la tête, ensuite tu entraînes les jambes." Cette phrase a déjà été entendu à Appiano. Car l’important, dans le Calcio, est de tout donner. Une phrase similaire à celle d’Helenio : "Celui qui ne donne pas tout, n’aura droit à rien." C’est un fait, Conte est du même acabit. Tout comme Herrera, les fondations des clubs du Leccese reposent sur une défense extrêmement solide et sur un jeu vertical. Il est donc fondamental de convaincre les joueurs afin qu’ils puissent dépasser leurs limites : La peur et les appréhensions, dans la sphère de Conte, sont seulement illusoires. Le 27 mai 1965, peu de temps avant la confrontation en Coupe des Champions face au Benfica, Herrera venait de déclarer qu’un certain Eusébio da Silva Ferreira, auteur de 500 buts durant sa carrière, était un joueur techniquement limité. Bedin, présent sur le terrain était formaté de cet état d’esprit idéal, il en était imprégné tellement fort que lors de ces attaques, il parvenait à ne pas lui faire toucher le ballon. Cette façon de raisonner peut être reportée en 2016 lorsque Daniele De Rossi faisait face à Andrés Iniesta, le Romain avait pris le meilleur sur l’Espagnol, permettant ainsi à l’Italie de triompher sur l’Espagne à Saint-Denis. 50 ans se sont écoulés entre Herrera et Conte, mais les philosophie sont très proche : Des coups de génies, un état d’esprit de conquérant, un Adn de vainqueur, deux systèmes de jeu connus et décriés, mais terriblement efficace. Le premier a fait la fortune de l’Inter des années 60, lui qui était à la tête d’une des formations les plus poétiques de toujours. L’autre espère, grâce au soutien du Club et à sa capacité de gestion, de pouvoir fonder un projet solide, en partant à la conquête de nouveaux titres, afin de pouvoir replacer, finalement, l’Internazionale, là où elle le mérite. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. S'il signe, je voudrais pas être un jeune défenseur lorsque je le vois lancé à pleine vitesse
  8. L’Inter a décidé de passer la seconde pour parvenir à recruter Romelu Lukaku, qui reste le premier choix absolu d’Antonio Conte pour son attaque. La Direction Interiste, qui travaille quotidiennement pour offrir le bombardier belge tant désiré à son entraîneur, a présenté une offre officielle à l'historique club anglais. Selon Sky Sport UK, l'Inter a proposé une offre d'achat et non d'un prêt, avec un paiement effectué sur une période à déterminer. L'offre proposée correspond à 60 millions de livre-sterling, soit 67 millions d'euros. Il y a lieu d'ajouter des bonus qui, une fois atteint, feront monter le coût de la transaction à une somme estimée à 75-79 millions de livre-sterling, soit 83 ou 89 millions d'euros. Selon ESPN, une source proche du dossier confirme qu'un accord vient de tomber. Le paiement sera réalisé sur une période de deux ans. Vu la tournure des événements, l'Inter souhaiterait déjà s'attacher Big Rom, dès cette semaine. Pas de Cadeau Cé Solo l’Inter Comme ce fut le cas pour Barella, le Géant Belge ne voit que l’Inter et ne vise que l’Inter. Les rumeurs l’envoyant à Rome, Naples ou la Juve son purement fantaisistes. United pour l’heure n’a pas encore trouvé son héritier. En cas de départ de l’International belge, United n’aura que jusqu’au 8 août pour recruter un nouvel attaquant, le Mercato estival anglais se terminant bien plus tôt que celui de la Serie A. Reste à présent à voir si la rencontre amical mettant aux prises l’Inter à Manchester provoquera une nouvelle accélération dans le cadre de cette transaction...voire les débuts de Lukaku sous sa nouvelle vareuse... Conte, pour l’heure, est impatient d’accueillir son nouveau bombardier. Le Saviez-vous ? Lukaku, de bleu et noir vétu, s'est remis à l'entrainement avec Manchester United. Le Diable Rouge a posté un message sur Instagram...Un message liké par Danilo D'Ambrosio, notre défenseur Nerazzurro.... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Nouveau look pour une nouvelle vie : "Not For Everyone" - "Non è da tutti" – "Pas pour tout le monde". C’est à présent le slogan, le point de relance de l’Inter, qui en mode Video Hero a présenté sa campagne 2019/2020. Une nouvelle position adoptée par le club Nerazzurro qui portera la marque "Inter" à travers les plus grands marchés du globe. Le Boss a parlé "Avec Not Fort Everyone, nous voulions raconter la nouvelle ère de l’Inter. Celle qui fera face à ses propres défis avec courage, tout en étant entreprenante. Nous l’accueillons à bras ouvert, nous qui voulons faire la différence sur et hors du terrain." a déclaré le Président Steven Zhang Cinq protagonistes ont été choisi pour cette vidéo de campagne Airton Cozzolino, italien d’origine Cap-Verdienne, surfer et Champion du Monde de Kitesurf à seulement 17 ans Duan Jin Ting, ballerine chinoise, fondatrice du collectif de danse contemporaine D.Lab Dance; Alessandro 'Stermy' Avallone, pro gamer italien, l’un des plus fort de tous les temps dans la catégorie des FPS; Omer, historique écrivain milanais, aujourd’hui artiste de niveau international Jessica Kahawaty, top modèle internationale libanais, philanthrope et ambassadrice en première personne de la campagne des droits humanitaires Qui est Jessica Kahawaty ? Parmi les élus, Jessica se démarque sur cette vidéo lancée par Inter Media House. Cette campagne de l’Inter, Not For Everyone a été développée ces derniers jours, et a été accueillie par une pluie de compliments. Le développement de la marque vise l’internationalisation qui a débuté il y a un an, et qui embrasse la thématique des valeurs, un sujet très cher à l’Inter. Il n'y a donc rien de surprenant de constater les choix, pour différents motifs, de personnalités précises, qui incarnent ces valeurs : Jessica Kahawaty, est une top modèle internationale libanaise, philanthrope et ambassadrice en première personne de la Campagne des droits humanitaires. Même si sa beauté marque au premier abord, l’Inter l’a surtout choisi pour son histoire personnelle, pour son engagement pris : "Make the world a more beautiful place" - "Faire du Monde une bien meilleure place" peut-on lire sur son Instagram. Cette citation n’est pas de circonstance : Jessica Kahawaty aura 30 ans en septembre, elle a été élu Miss World Australia 2012 et a été finaliste du concours de beauté de Miss Monde 2012. Elle est née à Sydney de parents libanais. C’est justement ce lien à sa terre d’origine qui l’a porté à s’engager : "Je ne peux pas oublier la première fois où j’ai visité le Liban, j’étais jeune, privilégiée et je me souviens des enfants croisés sur cette route. Pourquoi personne ne les aident ? J’ai donc décidé qu’il faillait faire de grandes choses : J’ai étudié le droit international humanitaire et fait usage des réseaux sociaux pour raconter les faits dont on ne parle pas, afin de récolter des dons pour les ONG internationales." Cette déclaration, Jessica l’avait octroyé à Vogue, pour elle, il s’agit d’un devoir important. Une belle veste catalyse les regards et la mode influence les personnes. Les causes humanitaires ne peuvent pas ne pas en tirer un bénéfice. Jessica, qui a notamment été convié au projet de Luis Vutton pour l’Unicef, “Make a Promise” en 2017 a su recueillir cinq millions de dollars pour venir en aide aux plus malheureux. En mai, à Canne, elle a soutenu le documentaire “Waterschool”, créé sous l’égide de Swarovski par des étudiants de l’Université d’UCLA qui dénonce que l’eau potable n’est pas accessible à plus de 660 millions de personnes. Avec le Haut-Commissaire des Nations-Unies pour les réfugiés, elle était présente, en décembre 2017, à la Rohingya Refugee Emergency Camp, au Bangladesh, ou vivent plus de 600 000 personnes : "C’était dramatique, dévastant. Je me sentais inutile devant tant de précarité. Tu te rappelles ensuite que l’on te remercie juste avec un sourire, un geste que tu veux rembourser une centaine de fois. Et tu penses que si tout le monde était capable de faire de même, le monde en serait meilleur. Suis-je juste une rêveuse ?" A présent, la Top Modèle d’origine libanaise partage l’idée de l’Inter, la thématique des valeurs. Un partage réalisé avec fierté étant donné qu’elle a également publié la Campagne Not For Everyone, sur son profil Instagram. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Pas encore dispo Et merci, grâce à toi, je suis tombé sur ce lien qui m'a traumatisé https://www.inter.it/it/news/82001/intersummertour-i-convocati-di-luciano-spalletti C'est pas loin d'un RKO ça
  11. Beppe Marotta est un vieux de la vieille. Payer la Roma, 20 millions d’euros pour s’attacher les services d’Edin Dzeko est inconcevable. En effet, cet argent finirait dans l’escarcelle de la Juve par un effet de jeu de domino. Comme le révèle la Gazzetta Dello Sport, l’argent récupéré par Pallotta servirait directement à financer le transfert de Gonzalo Higuain à Trigoria. Cette somme, entre les mains de Paratici offrirait Icardi à un prix dérisoire aux turinois… ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Radja Nainggolan sera bel et bien présent à la tournée asiatique de l’Inter. Autorisé à rentrer à Milan, le Ninja a été convoqué par Antonio Conte pour disputer l’International Champions Cup. Écarté du projet par l’ancien sélectionneur de la Nazionale, Radja a récemment pris part, dernièrement, à un entrainement tactique. Une situation diamétralement opposée de celle que connait Mauro Icardi qui s’entraînera seul à Milan. Reste à présent à voir si la Grinta du Gladiateur parviendra à séduire Antonio. Si le Ninja est aligné lors des matchs amicaux, sa permanence à l’Inter ne serait pas à exclure... Le saviez-vous ? Face à la maladie, le reste est oublié. Pour cette raison, la Curva Nord a déployé deux banderoles pour faire part de sa solidarité envers Sinisa Mihajlovic et Radja Nainggolan. Des chœurs ont été également entendus : le football est important, mais il y a des choses qui le sont encore plus. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...