Aller au contenu

Victor Newman

Admin
  • Compteur de contenus

    26 305
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    256
  • Pronostics (voir)

    120 points

Victor Newman a gagné pour la dernière fois le 19 septembre

Victor Newman a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

10 303 Adulé

À propos de Victor Newman

  • Staff du site
  • Date de naissance 03/11/1981

Liens & réseaux sociaux

  • Site web
    http://Internazionale.fr

Informations

  • Lieu
    San Siro, Milano
  • Joueurs
    J.Zanetti, Cambiasso, Ronaldo,Vieri

Visiteurs récents du profil

20 668 visualisations du profil
  1. Mais la question est: Ne pourrait-il pas s'agir d'un membre du Staff ? Car il n'y a pas que Conte et les joueurs dans le lot, ils se trouvent où les médecins, assitants & cie ?
  2. Victor Newman

    Marcelo Brozovic

    Novembre 1981 Ensuite, on redevient sérieux et retour au sujet
  3. Enzo Bucchioni s’est livré lors de son éditorial pour TuttoMercatoWeb. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposé un résumé de sa longue déclaration: Conte est furieux de ce qu’il s’est produit sur et hors du terrain. Et il n’y est pas allé de main morte pour le rappeler à l’équipe en employant des mots et un ton très dur. Ceux qui ne le comprendront pas, qui ne s’adapteront pas seront mis sur la touche très rapidement. Conte est un entraîneur avec des idées précises, c’est un décideur. Il se donne énormément et il demande énormément en retour. Le plus grave pour lui, n’a pas été la confrontation face au Slavia de Prague, mais belle est bien la dénonciation qui est arrivée dans les bureaux de la Gazzetta Dello Sport. En effet, même si il y avait de la tension de le vestiaire, Conte base son travail sur la formation d’un groupe d’homme qui suit les règles, avec des joueurs honnêtes dans les discussions, franc et étant capable de dire les choses en face à face. Marotta missionné Pour Conte, dans de telles conditions et pour travailler comme il le souhaite, il ne peut pas y avoir de place au doute, ni à aucun arrangement, voir faire face à un comportement ténébreux Le fait est que la Gazzetta Dello Sport a publié des moments de ce qui aurait du être la forteresse de l’Inter est non seulement pas envisageable, mais cela met également à mal le travail réalisé depuis deux mois. Une taupe est présente et pourrait mettre à mal la construction entreprise par l’Inter, car voir dans un journal de telles informations signifie qu’il reste encore une personnalité négative, un mal profond, que le travail de nettoyage entrepris par Marotta n’est pas encore terminé. Quelqu’un, qu’il soit seul ou pas, continue à vouloir semer la zizanie, à brouiller les pistes. La Gazzetta Dello Sport a bien agi, le journaliste ayant exploité correctement sa source. Le problème n’est donc pas de s’attarder sur le récit de la Gazzetta, mais bien de savoir qui est celui qui a communiqué ces informations. De Vrij a raison lorsqu’il déclare qu’il faut être du vestiaire pour connaitre ce genre de chose, ceux qui ont déjà connu un match de football, sont parfaitement au courant de ce qu’il peut se dire à la mi-temps, en positif, comme en négatif, l’adrenaline pouvant avoir un impact sur certaines situations. Pour l’Inter, le club fait de son mieux pour analyser la situation et comprendre qui est celui qui a révélé ce qu’il s’est produit: Marotta a donc ouvert une enquête en interne et Conte ne sera pas en paix tant que le Coupable ne sera pas confronté à ces délits. Une fois ciblé, Conte n’aura pas d’autre choix que de le punir. Et si le nom vient à être dévoilé, il est fort à parier que personne ne voudra être à la place de cette taupe de joueur qui a révélé ce qu’il s’est passé. Conte, compte sur Marotta, il ne repartira qu’en paix, qu’une fois cette situation normalisée ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Le Corriere dello Sport est revenu ce matin sur le futur de Samir Handanovic, qui s’apprête à vivre un nouveau Derby de Milan comme Capitaine de l’Inter. "Avec tant d’année de militance, Handanovic est devenue une conscience critique à l’intérieur et à l’extérieur du vestiaire. Lorsqu’il s’agit d’intervenir, de prendre la parole, il ne recule jamais." Ce rôle est totalement reconnu par l’Inter. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu'un nouveau contrat est en cours de préparation, avec une prolongation allant jusqu’en 2022 contre 2021 actuellement. "L’idée est de concéder une augmentation salariale au joueur pour que son salaire dépasse le palier des 3 millions d’euros. Un acte voulu pour le Capitaine de l’équipe étant donné que le niveau salarial de l’équipe a sensiblement augmenté." Qui plus est, lors de cette dernière potentielle saison, il pourrait former son successeur désigné : Radu. Le roumain dispose encore d’une paire d’année au Genoa, ce qui lui permettra d’être fit pour l’Inter. Ce sera ensuite à Radu à prouver tout le bien que l’on pense de lui, sans avoir à regretter Handanovic. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Inter Media House s’envole sur les réseaux sociaux. Telle est l’analyse dévoilé dans "The European Football Club" Report d’IQUII Sport Comme le rapporte Calcio&Finanza, l’Inter s’est établie à la 14ème place. L’Inter est également le club qui connait la meilleure croissance parmi les équipes européenne avec un bon de +6,22% uniquement entre la période du 15 août au 15 septembre 2019. L’Inter compte en effet 23 millions de fans et a en ligne de mire l’Atletico Madrid. Sur Instagram, l’Inter est l’équipe qui a le plus performé dans l’absolu, parmi le Top 20 européen, avec un bon de +10,15%, un score obtenu durant cette période chaude qu’est le mercato estival. L’Inter donne l’impression de dominer le monde digital par la qualité de son travail, année après année : Au niveau de la croissance, les Nerazzurri sont également premier, devant l’As Monaco (+5,27%), le Napoli (+5,1%) et la Juventus (+2,38%). ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Eder, ancien attaquant de l’Inter, était un soldat d’Antonio Conte lors de l’inoubliable parcours de la "plus mauvaise Squadra Azzurra" à l’Euro 2016. Attaquant chez le demi-frère Nerazzurro du Suning, l’italo-brésilien s’est livré à Sky Sport: Comment vous sentez-vous en Chine ? "Au début, j’ai fait face à quelques difficultés, mais c’est normal. À présent, je m’y sens très bien. Mes équipiers ‘ont énormément aidé et j’ai pu compter dès le début sur Alex Teixeira, ensuite sur Paletta et Miranda. Je me sens donc vraiment bien ici maintenant." Est-ce que l’Italie te manque ? "Ce pays m’a si bien accueilli, il me manque donc énormément. Mais je me suis adapté en Chine, j’ai trouvé quelques restaurants italien, je ne manque donc de rien." Comment est l’organisation en Chine ? "Ils sont très passionnés par le football, ils disposent d’une structure très bonne. Nous sommes actuellement cinquième au classement et j’estime que c’est bien. Au début j’ai rencontré Alex Teixeira et ensemble, nous avions inscrits quasiment 50 buts, je dirais donc que l’on voit les choses en grand." Comment analysez-vous l’Inter ? "Je suis très heureux pour mes équipiers et pour Conte, qui est revenu et qui a tout de suite su imposer sa personne. Il a toujours cette passion qu’il nous avait transmis à nous en Nazionale et à tous les italiens. Il s’est intégré à l’Inter et il a enseigné aux joueurs sa façon de faire. C’est l’un des meilleurs entraîneur du monde. Je suis content que l’Inter soit première, ce sera un beau combat avec la Juventus et le Napoli. Celui qui remportera le Scudetto n’aura certainement pas vingt points d’avance…" Comment Conte parvient à rentrer dans la tête des joueurs ? "Les joueurs comprennent qu’avant d’être un grand entraîneur, qu’il s’agit d’une personne sérieuse et cohérente avec tous. Puis, et c’est le plus important, tu dois toujours travailler de la même façon même si tu joues moins, sinon tu es dehors. Tout le monde l’a bien compris, c’est pour cela qu’il arrive à exploiter à 100% le potentiel des joueurs. Il est aussi très bon tactiquement, l’un dans l’autre, c’est ce qui fait la différence." Une anecdote sur Conte ? "Après le premier match à l’Euro face à la Belgique, il m’a dit : En qualification, on joue toujours bien un match et mal un autre. À présent c’est le second match, tu ne dois pas mal le jouer. C’était face à la Suède et j’ai marqué un but finalement. Il tient tout le monde à la corde, il recadrait Eder comme il recadrait Bonucci, Chiellini et Buffon. C’est une preuve de sa cohérence : il faisait tout pour le bien de l’équipe." Un retour en Italie dans le futur ? "Je pense que oui. J’y ai vécu 14 années, je m’y sens bien et ma famille se sent italienne. Si j’ai la possibilité, j’y reviendrais. Lors du dernier mercato, des équipes sont venu me chercher, mais rien n’avait changé finalement, car je me sentais bien en Chine. Nous verrons pour le futur, mais cette possibilité existe." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Victor Newman

    Marcelo Brozovic

    @Ygg t'es donc au moins aussi vieux que moi
  8. La rumeur bat son plein: Marcelo Brozovic et Romelu Lukaku ont failli en venir aux mains suite à la contre-performance de l’Inter face au Slavia Prague dans le cadre de la première journée de la Ligue des Champions. Timing incorrect Selon Sport Mediaset, la "discussion" entre les deux joueurs ne se serait pas tenue à la fin du match, mais bel et bien à la pause. Cette situation serait partie en vrille lorsque le Belge a demandé à ses coéquipiers de faire preuve de plus de courage dans les phases offensives. Conte, présent, aurait volontairement adopté une position attentiste. Pour Conte il peut y avoir des discussions, mais celles-ci doivent toujours être orientée vers la victoire. Il avait donc dans son optique laisser les joueurs échanger avec l’objectif de les voir parvenir à trouver une solution pour remporter un match jusqu’alors compliqué. Cette version semble plus cohérente, étant donné qu’en fin de rencontre, Lukaku s’est présenté pour signer des autographes et réaliser des selfies, sans démontrer en apparence un quelconque problème De Vrij pour la forme ? Questionné par Sport Mediaset, Stefan De Vrij a botté en touche sur la rixe entre Brozovic et Lukaku : "Ceux qui ont écrit cela n’ont jamais été dans un vestiaire. Il n’y a rien à dire, rien à répondre." L’indic d’Internazionale.fr confirme De Vrij "Il n’y a pas eu de dispute comme le suggèrent les médias, mais un échange entre les joueurs, tous les joueurs. Lukaku a parlé du fait qu’il ne recevait pas beaucoup de ballons. Brozovic a réagit avec un ton un peu élevé, car il était énervé par le rendement global de l’équipe. Mais il n’y a eu aucune bagarre, ni rien." Situation actuelle "Ce qu se passe dans le vestiaire n'est, la plupart du temps pas connu à l'extérieur. L'Inter n'est pas inquiète sur la situation concernant Lukaku et Brozovic. Conte espère d'ailleurs que l'équipe conservera la même animosité lors de la confrontation face au Milan." "Ce serait la meilleure réponse suite à l'attitude mollassonne proposée en Ligue des Champions. Certes, les deux joueurs sont resté un peu en froid, mais c'était inévitable. Heureusement, grâce à leurs équipiers, ils n'en sont pas venu aux mains, seules des insultes entre les deux parties ont eu lieu." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Antonio Conte n’a pas digéré la prestation de l’Inter en Ligue des Champions et celui-ci exige une réaction immédiate de la part du groupe. Comme le reporte le Corriere Dello Sport, Conte a l’intention de torcher ses joueurs jusqu’au Derby inclus "Conte s’est donné lui-même le bonnet d’âne et un cyclone est à prévoir, lui qui a assisté à une prestation qui était inattendu. L’inter a évolué sur le terrain sans idées, confuse, en se fiant à une phase de jeu qui pourrait potentiellement lui offrir un cadeau divin, en lieu est place d’une logique découlant d’une organisation." "Cette situation a fait exploser Conte, cette improvisation a annulé les jours et les jours de travail, lui qui martelait ses indications dès la Pinetina, il semblait être optionnel. Le connaissant un peu, il se montrera extrêmement sévère pour le bien de l’équipe en lui rappelant que s’il peut éventuellement faire face à un piètre résultat, il ne tolérera plus jamais une aussi mauvaise prestation d’équipe." Le discours était explosif en interne : Voici ce que nous révèle Sport Mediaset "Antonio Conte a étrillé tous les joueurs dès la reprise des entraînements : "Je ne veux plus voir une équipe aussi molle et aussi peu affamée." Après analyse des erreurs commise mardi en salle vidéo, Conte a tenu un discours motivant destiné à réveiller les joueurs pour la rencontre fondamentale à venir : Le Derby de Milan qui se tiendra samedi. L’entraîneur exige un groupe compact, toujours orienté vers la victoire, tous doivent être uni vers un seul et même objectif." Le Saviez-Vous ? Conte est dans l’incertitude concernant deux de ses ouailles. Le natif de Lecce ne sait pour l’heure pas s’assurer de la présence d’Antonio Candreva et de Romelu Lukaku, tous deux blessés, pour un match qui devra impérativement être remporté ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Victor Newman

    Marcelo Brozovic

    Tout dépend @Il Pazzo faut-il encore que la personne soit consentante et que tu aies l'équipement adéquat Dans les deux cas, vu cette thématique, tu te retrouves dans la merde
  11. Un joueur qui aura marqué l’Inter, un guerrier, une grinta légendaire…Ivan Zamorano était présent ce jeudi au Centre Sportif du Suning à Milan. Voici ces déclarations à Inter TV: "C’est toujours beau de revenir à la maison. L’Inter est pour moi, toujours importante, et c’est la raison pour laquelle je suis très fier d’être ici. Ce que j’ai vu de l’équipe en ce début de saison est absolument positif : Trois matchs et trois victoires en Serie A. Le groupe est bien armé, Conte a trouvé un équilibre entre les lignes, il se battra jusqu’au bout." "Les résultats positifs sont toujours important pour les joueurs, pour la motivation, pour la confiance. En Ligue des Champions, nous savons tous que la difficulté est présente pour toute les équipes. Le Slavia Prague a réalisé une belle partie, nous commençons par un partage mais je suis très confiant pour les prochaines rencontres, nous devons continuer à nous battre et à jouer pour la gagne." Le Derby "Le Derby est un match différent, on le ressent sur la route déjà en semaine, ici au Centre Sportif, les gens le vivent d’une façon spéciale, c’est une partie qu’il faut par principe gagner et tu dois la disputer jusqu’au bout du bout. Bien s'y préparer en semaine est important, surtout mentalement. Et à ce point de vue, il me semble que l’équipe est prédisposée pour réaliser une excellente rencontre, comme elle l’a déjà proposé tant de fois dans le passé, pour remporter le Derby." "Mon plus beau souvenir a été mon tout premier Derby, nous l’avions remporté 2-0. J’avais inscrit le second but de la tête et c’était un si beau match, c’était une rencontre fascisante, une soirée magique, elle restera toujours gravée dans mon cœur." L’attaque interiste "L’Inter a des attaquants avec des profils différents : Lukaku est plus un point de référence dans la surface, surtout grâce à sa prestance physique. Il aime aussi finaliser les actions. Lautaro peut venir plus de derrière, c’est un guerrier incroyable, il sent le match et se bat. Enfin il reste Sanchez qui peut évoluer sur tous les fronts offensifs. Ces attaquants offriront tant de joie à l’Inter." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. C’est, selon la Gazzetta Dello Sport, l’idée principale de Marco Giampaolo en vue du Derby. Vu le résultat du Slavia, il ne serait pas surprenant de le voir proposer une formation similaire "L’Inter est favorite et est bien plus avancée sur sa route, elle est plus solide et plus forte." Ces phrases, le Milan les a entendu ces derniers jours. Toutefois en faisant preuve d’agressivité, d’un pressing et de multiples changements de position, le Slavia est parvenu à remettre les pieds sur terre à la Capolista du championnat. Est-ce que le Milan serait capable d’y parvenir également ? Difficile à le dire, car l’équipe de Giampaolo reste en construction. Lors du Derby, il se devra de chercher à inventer la formule tactique gagnante. Redoutez-vous ce Milan ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Interviewé par Sky Sport et Sport Mediaset, Stefan De Vrij est revenu sur la contre-performance de l’Inter et l’échange houleux entre Lukaku et Brozovic "Celui qui a dit cala n’a jamais été dans un vestiaire, je n’ai rien à rajouter…Tant de choses ont mal tourné, nous n’avions pas le bon état d’esprit et cela ne plus se reproduire. Ils ont eu plus d’envie pour l’emporter, tandis que nous faisions preuve d’imprécisions. Ne pas parvenir à pratiquer notre jeu était décevant. Mais j’estime que nous devons aller de l’avant et ne plus y repenser..." "Avec l’entraîneur, nous nous sommes immédiatement remis au travail, nous avons revu le match en constatant nos erreurs et nous avons compris que ce type de prestation ne doit plus être proposée. A présent, c’est à nous seul de réagir." Le Derby ? "Nous sommes motivés, nous avons tous l’envie et nous somme concentrés dans l’idée de gagner le Derby. C’est toujours une très belle partie à disputer, elle est extrêmement importante pour notre parcours. Nous sommes très confiant, nous devons apporter une réponse. Ce sera un match extraordinaire pour les deux équipes. Nous devrons faire un résultat même si nous savons que le Milan est une bonne équipe, composée de joueurs fort et d’un brave entraîneur. Nous devons nous y préparer au mieux." Les nouvelles recrues ? "Godin est très fort, il nous aide tant. Cela va de mieux en mieux avec ce nouveau système défensif, nous devons continuer à y travailler. Lukaku est d’un physique impressionnant, il est très rapide, il travaille tant pour l’équipe. Et il y a aussi Sensi, il a surpris tout le monde, il est techniquement super, il tire bien et sait gérer le ballon. J’espère que cela continuera comme ça." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...