Aller au contenu
Calendrier

alex_j

Staff
  • Compteur de contenus

    799
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    4
  • Points

    0 [ Donner des points ]

alex_j a gagné pour la dernière fois le 6 avril

alex_j a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

600 Intéressant

À propos de alex_j

  • Staff du site
  • Date de naissance 22/07/1980

Informations

  • Lieu
    Toulouse
  • Joueurs
    meazza giuseppe

Visiteurs récents du profil

3 829 visualisations du profil
  1. Justement, il faut saluer les efforts du Sunning pour refaire en sorte que l'Inter soit compétitive... mais il faudra être un peu patient. Pour moi, l'Inter est sur la bonne voie. La seule chose qui me titille est quid de le marque. Je m'explique. Tu peux faire venir Messi, tu seras toujours rentable au regard de ce qu'il va générer. Donc, cela se défend d'un point de vue économique. Mais, ce n'est pas dit que tu gagnes une C1. Comme tu le dis, une équipe équilibrée et soudée serait beaucoup plus judicieuse sur le plan sportif. Maintenant, sera-t-elle attractive au niveau économique? Je ne sais pas. Voir par exemple, l'Ajax ou les Spurs. Note que ce n'est que mon opinion qui ne vaut que ce qu'elle vaut.
  2. Bigre!!!! Ben t'attends quoi pour travailler à la présidence de l'Inter? Etant le Padelli du site, je suis un peu... un peu quoi. Mais, j'ose espérer, qu'à leur niveau, ils y pensent non? Maintenant, concernant Là, +1. Déjà acheter un bon gardien n°2 serait de bon aloi.
  3. Megabonasse a quand même pu mettre un like... (la prochaine, je m'occupe de lui... pas trop apprécié son post) et puis, je suis magnanime qu'une journée... c'est comme ça
  4. Notre Goldust... il me fait à penser à quelqu'un... et tu vois de qui je parle Ben chuis largé depuis 2014 (depuis la morsure de Suarez en gros)... avais même pas noté de John Morrison était devenu champ avec The Miz... Tu remarqueras que je tiens ma parole, je like tous tes messages ... seulement aujourd'hui, hein.
  5. Je savais que j'étais à la ramasse... mais à ce point là...
  6. Lors d'un chat vidéo Matias Vecino a répondu aux nombreuses questions de fans posées sur les réseaux sociaux de l'Inter. Il a beaucoup dit sur lui-même, révélé ses sensations avec le maillot Nerazzurro et parlé de sa vie quotidienne pendant cette période étrange et difficile. "Nous devons attendre que cette situation délicate s'améliore et nous devons respecter les règles pour que tout revienne à la normale. Ces derniers jours, je passe beaucoup de temps avec ma famille et je m'entraîne. Nous jouons également aux cartes, au ping-pong et regardons la télévision. Je regarde actuellement Vikings, j'aime bien." Les questions des fans nous ramènent dans le temps, s'arrêtant sur des moments décisifs pour Vecino et les joueurs, comme son but contre la Lazio : "Ce fut un moment important pour moi car c'était une période où j'ai eu des problèmes. Ce but nous a permis de terminer la saison avec une victoire qui nous a permis de revenir en C1. C’est un souvenir que je n’oublierai jamais, le match était comme une finale, je n'ai pas beaucoup dormi cette nuit-là. Contre Tottenham, ce fut un peu différent, mais marquer un but comme celui-là devant nos fans était incroyable." Sur ses sentiments à propos des matchs et des supporters : "Rentrer sur le terrain avec ce maillot noir et bleu est une sensation incroyable ! La première fois que j'ai vécu cela, c'était contre la Fiorentina, j'ai donc dû affronter mes ex-coéquipiers. C'était un match spécial." Il a ensuite parlé de sa famille, de ses traditions et de ses racines : "Pour moi, la famille c'est tout. En effet, ils me donnent la force et l'impulsion pour m'améliorer chaque jour, et je leur consacre chaque but que je marque. Le peuple uruguayen a une forte culture de dur labeur et de sacrifice. Nous sommes un petit pays avec environ trois millions d'habitants, mais il y a tellement de joueurs uruguayens qui jouent pour les grandes équipes. Nous sommes capables de nous adapter et cela nous donne beaucoup de force. Pour nous, le Maté est sacré ! C'est une sorte de thé amer, il a un goût fort, mais on y est habitué, ça fait partie de notre tradition. Ce thé est également fabriqué en Argentine mais avec différentes herbes, et au Paraguay, il est fait avec de l'eau froide. Le garra charrua ? Les « charrua » étaient des Indiens qui vivaient dans les territoires de Rio de la Plata, ils se sont rebellés et battus pour ne pas être colonisés. Cela a été traduit pour être utilisé en termes de football comme une force, un chemin spirituel qui vous permet de continuer à vous battre et ne jamais abandonner. Ça définit l'équipe nationale, qui a remporté deux Coupes du Monde (1930 et 1950, ndlr) et 15 Coppa America." Les fans étaient également curieux de ses coéquipiers et de ce qui se passe sur le terrain : "Beaucoup de choses se passent derrière le terrain, de l'entraînement à la nutrition. Comme tout le monde, j’ai des hauts et des bas au cours de l’année mais, étant un joueur dynamique, si je suis en bonne forme physique, mes performances sont meilleures. J'ai un coéquipier qui m'a accompagné depuis toujours en Italie, Borja Valero. C'est le gars avec qui j'ai passé le plus de temps dans le monde du football, après trois ans passés ensemble à la Viola et trois ans ici, il vit aussi près de moi." Si je fait une course avec Brozovic ? "Marcelo est très fort, c'est vrai qu'il court beaucoup, mais je gagnerais. Il est unique, il est gentil et vraiment drôle." Enfin, il commente le football et ses objectifs des Nerazzurri : "J'espère que je pourrai laisser une trace ici et laisser le souvenir d'avoir appartenu à un groupe de joueurs qui a créé l'histoire de l'Inter. De toute évidence, vous devez gagner des trophées pour cela, et nous y travaillons et nous espérons que nous réussirons." Mon joueur préféré ? "J'ai toujours dit Veron (milieux de terrain argentin qui fut en prêt à l'Inter entre 2004-2006, ndlr), que j'ai suivi quand j'étais enfant. C'était une de mes idoles." Vecino est un porte-bonheur pour les fans chinois : "Je ne le savais pas, je suis content de l'entendre. Depuis que je suis ici, je suis allé en Chine à trois reprises, avec l'équipe nationale et l'Inter. J'ai été surpris parce qu'ils ont une grande passion pour le football et l'Inter. Je me souviens que l'aéroport était rempli de fans Nerazzurri."
  7. Yep... Velveteen Dream... en sachant que le velveteen est un type de tissu conçu pour imiter le velours. Donc, quand tu dis ben, t'as raison! Maintenant, tu pourrais le prendre comme Velvet teen dream = le rêve d'un ado de velours... mais c'est plus tordu. Au fait, il devient quoi John Morrison?
  8. Hé bé... et dire que hier, j'ai choqué certains car je ne considère pas Marco comme un boucher... et je maintiens cette position Question con: vous pensez qu'il va comprendre? En tous cas, merci les gars! @Trent_FCI je likerai tous tes messages comme ça, tu gagneras un jour
  9. L'entraîneur du Red Star Belgrade et ancien milieu de terrain de l'Inter, Dejan Stankovic, a répondu aux questions des fans concernant son passé et son présent lors d'une interview accordée à Sky Sports Italia. A propos de Covid-19 "Nous allons très bien, tout va bien. Traitons cette situation avec respect et intelligence en restant chez nous." Son but préféré entre Shalke 04, Gênes et Milan. "Bonne question. Le plus étrange, contre Schalke, dont c'est le neuvième anniversaire aujourd'hui, même si le match ne s'est pas bien passé. Celui de Gênes a été le plus difficile, celui contre l'AC Milan n'était pas unique en soi." La défaite contre le Null-Vier. "Très déçu, comme toute l'équipe. On a tout perdu en quelques jours, après ce match on a perdu le derby. Mais nous étions tendus, il y avait beaucoup de blessés. Nous n'avons pas eu de chance." Les progrès de sonf fils Filip (gardien de but). "Il est sur la bonne voie. Il va bien, il suit les conseils. Il a même passé un mois avec l'équipe première, le seul conseil que je peux lui donner est d'écouter et de travailler. Dans ce groupe, avec Antonio Conte, il y a beaucoup à apprendre. Je suis content car Filip à du mérite, il travaille depuis tout petit. Nous avions besoin d'un gardien de but et nous l'avons choisi." Pourquoi gardien ? "L'entraînement le fatiguait alors il a choisi de porter des gants." Entre l'Inter 2010 et la Lazio 2000. Laquelle était la meilleure ? "Ce sont deux équipes différentes, le football change chaque année. C'était deux équipes très coriaces, la Lazio a gagné grâce à sa force et sa solidité, nous aurions pu faire mieux en C1. Nous avons écrit l'histoire avec l'Inter. Au fil du temps, je me rend compte que nous avons fait quelque chose de vraiment incroyable. Un objectif difficile à atteindre, la Juve n'a pas encore réussi à reproduire quelque chose comme ça. Le Triplé reste dans l'histoire." La construction après le Triplé. "Nous avons essayé de reconstruire l'année suivante en changeant légèrement l'équipe. Je ne peux que remercier Massimo Moratti et sa famille pour ce qu'ils nous ont donné, puis les cycles commencent et se terminent. Mais nous avons tout donné." Il a parlé du moment où l'équipe a réalisé qu'elle ne serait pas aussi forte lors de la saison 2010-2011. "Nous travaillions, comme l'année précédente, nous avions gagné, mais il nous manquait encore un petit truc. La deuxième année de José Mourinho a été très importante, avec les choix de joueurs, les compos et la personnalité que nous avions. Nous voulions tout gagner. Je dirais que nous avons eu de la chance à Kiev, alors nous avons pensé pourquoi ne pas en profiter ? Nous avons battu Chelsea, puis au cours des 2 derniers mois, nous avons joué avec 13 ou 14 joueurs, ne récupérant que très peu. Il n'y avait rien d'autre à l'esprit que de gagner le 22 mai pour écrire l'histoire. La différence, outre Mourinho, a été faite par les hommes du vestiaire. Au cours des 45 derniers jours, nous étions cuits, mais Mourinho nous a donné un plus. Nous avons également grandi au niveau humain." Son derby favori ? "En 2004, lors de mon premier derby, j'ai marqué, nous avons joué une belle première mi-temps puis Milan nous a étouffé. Mon derby préféré est le derby du 4-0 avec Mourinho, nous aurions pu marquer plus. Nous étions spectaculaires." L'effet de jouer un derby milanais ? "Nos derby ont été engagés, mais nous nous respections. J'ai joué ce derby pendant neuf saisons ! Il y avait un grand respect, les joueurs respectaient leurs maillots et leurs fans. Je suis parti de Red Star vs Partizan (un des plus chauds derbys de Serbie, ndlr), où j'ai joué avec le maillot du Red Star et j'ai également gagné en tant que capitaine. Le derby de Milan est prestigieux et incomparable. Mais je garde aussi ceux de Belgrade et de Rome. Même si celui de Milan est un derby de gentleman." Le coach qui l'a plus inspiré ? "J'ai travaillé avec de grands entraîneurs. Je m'amuse à entraîner le Red Star, je prends ça très au sérieux. Ensuite, je suis allé d'Eriksson à Mourinho en passant par Mancini, avec tous les entraîneurs que j'ai eu en Serbie. Je prends tout ce dont j'ai besoin d'eux et je construis mon football. Je vois ce qui est important pour les joueurs, ne pas abandonner, avoir du respect... J'ai arrêté récemment donc je connais toujours bien les joueurs, je vais essayer de créer ma propre identité." Sur Roberto Mancini. "Tout le monde se moquait de moi parce que j'étais le « fils » de Mancio, mais je me sentais aussi protégé par lui en tant que coéquipier. Et quand il fut entraîneur, j'ai beaucoup appris de lui, il était déjà meneur sur le terrain. J'ai beaucoup grandi avec lui, il était comme une douleur au cul pour moi (dixit Stanko, ndlr), mais c'était vrai." Ce que doit faire l'Inter pour gagner le scudetto? "Je pense que l'écart s'est beaucoup réduit, ce qui était espéré avec Conte qui fait un excellent job avec les joueurs. Avec quelques top-achats, sans rien enlever à l'équipe actuelle, ils peuvent être candidats au Scudetto. Je ne sais pas si l'interruption sera bénéfique pour ceux qui se battent pour le scudetto, on verra quand ça recommencera. Mais l'Inter peut faire de grandes choses, il manque un petit truc et ce sera une belle Inter." Sur la Lazio. "Simone Inzaghi fait un excellent travail, il mérite un renouvellement de contrat. Maintenant, il est le modèle du jeune entraîneur dont vous pouvez apprendre beaucoup. J'aimerais que mon équipe joue comme la sienne. La Lazio peut encore se battre jusqu'à la fin, l'équipe joue ensemble depuis des années et cela peut être une surprise."
  10. Je boooooolieve qu'on bloque mégabonnasse Il est schizo le garçon... "notre"... Bon, concernant Bo dallas... ben c'est JR Ewing sans son foie quoi. C'est limité quoi... après, il bolieve ce qu'il veut.
  11. @Damien : on pourrait pas bloquer Mégabonnasse? @Trent_FCI : bon, Mégabonnasse devient schizophrène... "notre"... nous qui parlions du mulri-supporterisme l'autre jour On a un beau cas d'étude non? @Megabass : heu... quand tu dis "notre", tu parles bien de ce site non? http://www.juventus.fr/ Sinon... il faut que tu consultes
  12. Bon, je crois qu'on est tous d'accord. Bray est assez cool... J'avoue qu'il me faisait assez poiler avec se famille de cassos. D'ailleurs, Bo Dallas est le frère de Bray non? On pourrait tous Boliever à un scudetto @Greg0744 : merci pour l'info. Avec ce confinement, on ne sait même plus quel jour on est... alors, les nuits blanches
  13. OK Merci pour l'info! Effectivement, t'as une chaîne Youtube et je la suis "de temps en temps" quand je peux. Idem... je ne l'amie pas... ton avis sur Hogan est intéressant Quand j'étais petit, je ne l'aimais pas tant que ça. Pour Cena, j'étais content quand la Nexus l'a défoncé en 2009... et comme le dit @Davis_Bloom ce côté Captain America est super saoulant... "never give up"... "always respect your opponents"... Si tu veux du "heel", tu as le Million Dolar Man, Ted Dibiase Sr... mort de rire, l'arche-vilain des années Reagan... bon, après, ce n'est qu'une question de goût...
  14. Ben... malheureusement... ben non quoi... on a eu 2010... avec le succès qu'on a vu... Tiens, Domenech, un sacré tacleur celui là T'inquiète, j'ai bien traduit ce passage... qui était très court...
×
×
  • Créer...