Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'icardigate'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

51 résultats trouvés

  1. Diego Milito a publié sur son profil Facebook une réponse concernant la polémique qu'ont suscité ses paroles auprès de FOX Sports concernant le cas Icardi à l'Inter : "Hier j'ai participé à une émission télévisée en Argentine durant laquelle on m'a demandé mon avis sur la situation de Icardi. J'ai répondu avec beaucoup de sincérité, comme toujours, mais malheureusement les médias ont reporté des paroles qui n'étaient pas miennes. Par exemple, cette histoire de "manque de respect de la part de l'Inter envers le joueur" ; c'est totalement faux. Et je ne me permettrai d'ailleurs pas de juger depuis l'extérieur les décisions d'un collectif de professionnels très compétents, qui travaillent dans ce grand club et qui cherchent à résoudre cette situation de la meilleure façon. J'espère juste, comme je le disais, que la solution soit trouvée le plus rapidement possible pour le bien du joueur et de l'Inter, que je porte à tout jamais dans mon cœur." ®Samus - internazionale.fr
  2. Mauro Icardi et Wanda Nara n’ont pas encore abdiqué et espère toujours parvenir à trouver un point de convergence avec la Direction Interiste afin de pouvoir rester à l’Inter. Voici ce que nous révèle le Corriere Dello Sport C’est une certitude, l’attaquant souhaite avoir son entretien avec Steven Zhang, afin de savoir de quelle marge de manœuvre il dispose afin de faire évoluer la situation. L’étape suivante serait celle d’aller parler avec Antonio Conte et de parvenir à le convaincre de sa pleine disponibilité à sa cause et à ses méthodologies de travail. De son côté Wanda Nara serait disposer à rendre "une arme" mais non pas à toutes les déposer. En effet, Madame Icardi serait disposée, si cela s’avère nécessaire, à renoncer à son rôle de chroniqueuse à Tiki Taka. Muraille Nerazzurra Au vu des déboires de cette saison, la Direction Interiste est extrêmement rigide et les espaces de manœuvres souhaités par le Clan Icardi sont extrêmement réduits. Pour faire simple : pour l’heure dans la Nouvelle Inter, il n’y a pas de place pour Icardi et si l’argentin pourrait s’en rendre compte, cela pourrait s’avérer bénéfique pour tous. Conte, de son côté et en accord totale avec la direction Nerazzurra. Rappelez-vous des premiers mots de Conte à l’Inter : "L’éducation, le respect et le sentiment d’appartenance sont des éléments fondamentaux…" et le comportement de l’argentin est loin de répondre à ces standards. Pour Conte, l’interêt de l’équipe prime sur l’intérêt individuel. Il semble donc que, sauf séisme, la porte du natif de Lecce restera définitivement fermée pour l’argentin. Têtu comme une mule De son côté, Mauro Icardi souhaite rester à l’Inter. Fcinter1908.it a résumé la situation du numéro neuf interiste: "La position d’Icardi n’a pas changé d’une virgule depuis des semaines. Son intention est de rester à Milan et il n’y a eu aucune avancée avec d’autres équipes. Mauro ne prend pas en considération l’idée de quitter l’Inter." "Qui plus est, il n’y a aucune intention de la part de Wanda Nara de faire un pas de côté concernant son rôle d’agent de joueur. De même, Icardi ne comprend pas pourquoi il devrait changer d’agent. Pour lui les choses sont simples : Parler avec Conte et rester à l’Inter, c’est son désir et cela le restera. A l’Inter à présent de proposer une autre éventualité à l’argentin qui pourrait le séduire." La blague du jour ? La Roma veut s’offrir Icardi C’est un fait, Icardi ne rentre plus dans les plans de l’Inter made in Conte. L’échange avec la Juventus ne parvient pas à décoller, Dybala considérant un départ à Milan comme une régression. Mais un nouveau club souhaite tenter sa chance pour s’offrir l’argentin : La Roma. Le Club de la Capitale a profité des discussions relatives au transfert de Dzeko pour effectuer des premiers sondages. Les deux clubs, cette saison encore, doivent réaliser des plus-values d’ici au 30 juin 2019. Pour l’Inter, ce ne serait pas un problème de débuter les négociations avec la Louve, mais tout dépendra de la volonté du joueur. De son côté la Roma a déjà discuté avec des intermédiaires, en attendant le retour de Wanda Nara vendredi. Un départ d’Icardi à la Louve, vous y croyez ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Il ne se passe pas une journée où l’on ne parle pas du futur de Mauro Icardi. Ce week-end, Wanda Nara a d’ailleurs répondu aux provocations d’Antonio Cassano. Comme confirmée par l’épouse du joueur, la priorité du couple est de rester en Italie, à Milan et si possible à l’Inter. Si le futur n’est plus Nerazzurro, il y a lieu de songer à la piste le menant à la Juventus vu qu’il est très apprécié par Massimiliano Allegri et Fabio Paratici est actif sur ce sujet. Preuve en est, un contrat de 8 millions d’euros par saison lui a été proposé. Immobilier L’aventure italienne pour le Clan Icardi devrait se poursuivre étant donné que ces derniers ont fait l’acquisition d’un bien immobilier, dans le quartier Bosco Verticale, un lieu très prisé et en vogue actuellement à Milan. L’épouse du Capitaine, accompagné de son entourage, serait également entrain d’ouvrir un nouveau bureau dans ce quartier. Une certitude est de mise, Icardi compte rester en Italie, en étant toujours mieux localisé à Milan. Mais si son aventure à l’Inter vient à se terminer, il ne serait pas surprenant de le voir fouler les pelouses de Turin... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Interiste convaincu, Antonio Cassano s’est de nouveau embrouillé sur le plateau de Tiki Taka avec Wanda Nara au sujet de Mauro Icardi et du choix de Spalletti de l’aligner en qualité de titulaire face à la Juve. Voici les échanges Wanda : "Le Derby est toujours très beau, avec un climat impressionnant, il m’a plu. Nainggolan a marqué un but avec un très beau tir, ça c’est ce qui compte. Je ne suis pas l’ami de Spalletti comme peut l’être Cassano, il ne me communique pas la formation avant. J’ai aimé la façon de jouer de Mauro, il a joué pour l’équipe." "Selon moi, il a fait une belle partie, il a fait ce qu’on lui a demandé. Mauro est quelqu’un qui fait ce qu’on lui demande. J’ai demandé à Mauro combien de temps il compte rester à l’Inter : Il m’a répondu 150 ans. C’est fou vu que Spalletti restera 100 ans. Mauro est plus jeune, il restera plus longtemps." Cassano : "Mais elle est disponible depuis 18h30 cette formation, comment fais-tu pour ne pas le savoir ?" Wanda : "Peut-être parce que je discutais avec mon mari à 18h30" Cassano : "Hé non, parle avec moi. Que vous-êtes-vous dit ?" La conversation a glissé vers le Mercato Cassano : "Icardi doit partir, point." Wanda : "Mais pourquoi ? Icardi a un contrat et il reste. Je te le dis moi. Ce n’est ni toi, ni tes potes qui décident." Cassano : "Tu sais qui est Ramires ? Non ? Va t’informer. Cela fait deux ans que le Suning le fait courir autour du terrain sans le faire jouer une seule minute. Regarde comment ils font courir Icardi à l’extérieur du terrain..." Wanda : "Mais pourquoi ? Qu’a-t ’il fait pour devoir courir le long du terrain ? Il a marqué 140 buts. Si on demande à Mauro d’aller couper la pelouse, il va aller la tondre." Cassano : "Il peut même en inscrire 280, je n’en veux plus." Wanda : "Mauro ne partira surement pas parce que tu le demandes toi. Et selon vous : Icardi doit-il suivre les conseils de Cassano ou celui de ses amis ?" Il reste 4 matchs les potos…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Selon le Corriere Della Sera, Mauro Icardi n’a aucune intention de quitter l’Inter. Il est convaincu que son histoire en Nerazzurro n’est pas encore fini, il l’a fait comprendre au club et il l’a également fait savoir clairement à son épouse et agent Wanda Nara. Il ne s’agit pas là de paroles de circonstances mais de réalité. L’argentin a un contrat qui court jusqu’en 2021, soit deux saison. Il y a quelques mois on parlait de prolongation. Cette thématique a été repoussée suite au retrait du Capitanat. La guerre qui oppose Icardi et l’Inter est devenue une guerre de position. Le club souhaite encaisser au moins 70 millions d’euros de sa vente, mais il n’y a pas d’offres actuellement. Reste encore à savoir si l’échange avec la Juventus pour Dybala ou avec le Napoli pour Insigne peut avoir lieu. De concret, nous n’en savons que très peu, si ce n’est le présent actuel de Maurito. L’attaquant est disposé à rester à l’Inter pour les deux prochaines années et à répondre aux demandes de l’entraîneur, peu importe de qui il s’agira. Spalletti a ses chances même si Icardi espère débuter un nouveau chapitre avec un nouveau coach et tirer un trait sur ce passé. Retrouver un rapport avec Spalletti ne sera pas simple, le joueur n’a pas l'intention de faire un pas de côté ou d’accepter la destination qui sera imposée par le club. Icardi partira seulement pour rejoindre des équipes prestigieuses, et elles ne sont pas nombreuses, il y a la Juve ou Madrid qu’il s’agisse de l’Atletico ou du Real. L’argentin sait qu’il a beaucoup à perdre, mais il est convaincu que sa mise à pied découle plus d’un problème de l’Inter de Spalletti. De fait Icardi s’est mis à calculer. Il est âgé depuis deux mois de 26 ans, il est disposé à vivre une nouvelle saison à l’Inter et il est convaincu de pouvoir retrouver un poste de titulaire. Il sait qu’il ne sera plus jamais le Capitaine de l’équipe et il sait également que la Curva Nord le considère comme un traître, mais il retient également que la plus grande partie du public est avec lui. Toucher au brassard était une épreuve terrible mais Icardi a tenu bon et au final, il est revenu sans avoir été piégé. La question qui devra être résolue reste à définir son long terme à l’Inter. Il reste également la question contractuelle, car Icardi, sans prolongation, y perd financièrement. Mais l’argentin sait également que l’Inter ne peut pas se permettre de le conserver jusqu’à la fin de ce dernier. Si elle ne parvient pas à le vendre durant cette session estivale, elle va prendre le risque de se retrouver avec le joueur en fin de contrat et les négociations quant à un renouvellement devront reprendre. Les deux prochaines années peuvent être longues, mais Icardi reste convaincu qu’il peut le faire et il est prêt à attendre. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Tancredi Palmeri s’est livré sur le futur de Mauro Icardi pour le compte de TuttoMercatoWeb. "L’information reste que l’ancien Capitaine a décidé de faire bonne figure et d’accepter le retrait de son brassard. Il a pansé ce coup de poignard, digéré la joie du banc, le tout sans trahir une seule émotion. Son seul objectif est qu’il décidera lui-même de son futur. Un futur faible en pourcentage à l’Inter. Les prétendants sont nombreux même si aucune offre officielle n’a été faite à l’Inter. Cette situation est normale car le Mercato est comme une course cycliste, si tu pédales trop vite au début, tu te brûleras les ailes." "Deux équipes ont demandé des informations à l’Inter : L’Atletico et le PSG. Une seule offre a été proposée à Maurito : celle du Napoli. En effet, De Laurentiis sait parfaitement qu’il ne pourra pas s’aligner sur la concurrence et sur la puissance économique de ces dernières, il tente dès lors sa chance avant de se retrouver plongé en pleine tempête." "Des contacts ont bien eu lieu avec la Juve et le Real, sans oublier ceux de la semaine écoulée avec l’Atletico et le PSG. Ces deux derniers se sont vu gentiment déclinés par Maurito avec un "Non, merci". A présent, tout pourra changer lors du Mercato, de par la volonté des joueurs, des clubs et du club, donc de l’Inter. Une information fait son bonhomme de chemin et en préoccupe certains : Et si Icardi souhaitait vraiment rester ici ? En effet, il se dit qu’au moins une personnalité compte sur la manne financière que représente Icardi en cas de vente, pour réaliser le Mercato.... C’est un fait quelque chose a changé à l’Inter. En fin d’année dernière, puis fin février, tout s'est mis en place pour vendre pacifiquement Icardi à la Juve. Nous dirons, par commodité de raisonnement qu’il s’agit du secteur détenu par Piero Ausilio… Oui quelque chose a changé et ce quelque chose c’est Beppe Marotta qui sait qu’une vente d’Icardi à la Juventus serait un stigmate qui le verrait se faire discriminer. Un tel acte viendrait à lui demander de sérieux comptes en cas de manque de résultats. L’Inter se doit donc de trouver un autre acheteur pour Icardi, tout sauf la Juventus. Conte et la volonté d’Icardi "Icardi n’a pas envie de quitter l’Italie. Et en Italie, le seul club qui puisse répondre à ses prétentions salariales et aux ambitions de l’argentin reste la Juve. Mais qui sait, peut être que l’Inter et Icardi pourraient décider de rester ensembles comme le font certains couples qui ne se séparent pas car cela ne leur convient pas." "Soyons clair, il n’y aura pas d’Icardi avec Spalletti. Et même peut être sans Icardi. Mais il y a lieu de prêter attention au sujet de Conte qui est l’unique réelle alternative à Luciano." "La semaine dernière, l’ancien sélectionneur national a demandé du temps à l’Inter. La raison n’est pas bien clair, même s’il ne peut évidemment pas s’agir d’un stand-by qui puisse durer plusieurs semaines. Reste à voir si la débâcle européenne de la Juventus est plus qu’une simple coïncidence." L’avis de Di Marzio "En ce moment, l’hypothèse la plus probable en cas de départ est celle d’un échange. Il est difficile de débourser une somme aussi importante que 80-90 millions d’euros sans contre partie." "Il y a donc lieu de voir quel sera la meilleure solution pour l’Inter : Lukaku-Icardi est une possibilité à suivre. Nous avons également parlé d’Insigne, mais le plus compliqué sera de voir le Napoli s’aligner sur les prétentions salariales d’Icardi qui pourrait faire sauter le plafond de verre imposé par De Laurentiis. Il reste également à voir l’usage au niveau tactique que pourrait représenter Lorenzo." "La situation est plus compliquée pour l’échange Icardi-Cavani, l’uruguayen touchant 12 millions d’euros net." Icardi-Dybala ? "La Juventus a déjà Kean et Mandzukic a prolongé, il est donc trop rapide de songer à cet échange. A l'heure actuelle, la seule piste concrète reste celle de Manchester United et de Lukaku." Le Saviez-vous ? En cas de qualification en Ligue des Champions, la Famille Zhang mettra à la disposition de l’Inter une enveloppe mercato importante. Mais cette enveloppe dépendra aussi des ventes réalisées par le duo Ausilio-Marotta et des arguments qui seront proposés lors des discussions autour de la table. Ce n’est pas un mystère : les deux joueurs actuellement les plus cités pour un départ se nomment Mauro Icardi et Ivan Perisic, l’IcardiGate pour le premier et les envies de départ déjà au mercato de janvier pour le second. Ces situations ont laissé des marques et reste à présent à savoir, surtout pour Icardi, s’il sera possible de surmonter cette situation, étant donné que Wanda Nara a répété son envie de rester à Milan. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. La Gazzetta Dello Sport nous en dit plus ce jour quant à l’arrivée du Paris-Saint-Germain sur le sol milanais. Sky Sport nous informe de l'intérêt de De Laurentiis pour l'argentin: Voici ce que l'on doit retenir de l'article de la Rosea Un croisement incroyable existe entre Edison Cavani et Mauro Icardi au Paris-Saint-Germain. L’intérêt envers l’argentin va de paire avec les mouvements relatifs à l’uruguayen qui sera en fin de contrat en 2020. Dans l’attente que les deux clubs fassent leurs évaluations respectives par le biais de leurs intermédiaires, il y a également une seconde piste envisagée : L’Atletico Madrid connait une série de problèmes au sein de son rempart offensif et même si Griezmann continue à jurer fidélité, il ne serait pas étonnant de le voir courtisé durant l’été. La situation relative à Diego Costa démontre également des conflits. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que Miguel Angel Gil avait sondé, en janvier, l’ancien Napolitain, avant de se rabattre sur Morata. Néanmoins, il y a lieu de noter qu’il avait obtenu un maximum de disponibilité. Ces mouvements sont la principale raison du comportement du Psg qui songe à miser sur Maurito, qui a également tapé dans l’œil de la Direction des Colchoneros. Il y a donc deux courtisans annoncés qui pourraient conditionner, et pas qu’un peu, la stratégie du Mercato Interiste. "L’Administrateur-Délégué Beppe Marotta et le Directeur Sportif Piero Ausilio ont évalué leur attaquant à 70 millions d’euros, un prix fixe sans possibilité de ristourne. De son côté, le Club le plus riche de France, de propriété qatari, devra faire les comptes avec le Fair-Play-Financier et chercher à réaliser d’incroyables transactions au niveau économique." Sur cette base, une possibilité, celle d’un échange, serait des plus intéressante. Avec un joueur de Paris inclus dans la transaction, la valeur d’Icardi pourrait retrouver de sa superbe. L’hypothèse la plus suggestive serait l’arrivée de Cavani à l’Inter au poste d’Icardi. Pour l’heure cette idée reste purement théorique étant donné que le Matador touche 10 millions d’euros nets plus de riches bonus. Avec ces derniers, Paris a réussi à lui faire passer la pilule quant à la rancœur qui existait avec Neymar. Du coté de l’Inter, la Direction ne compte pas augmenter de façon excessive son plafond salarial. Les Azzurri apprécieront, après Cavani l’ancien de la Maison, place à Lorenzo Insigne Nous vous en avions déjà parlé précédemment, mais un échange à part égale entre Lorenzo Insigne et Mauro Icardi refait à nouveau surface. Un échange qui secouerait le Calcio tout en permettant à chaque club de s’y retrouver financièrement. Comme l’Argentin, Insigne vit une période des plus compliquées au Napoli. Son rapport avec l’environnement Napolitain est des plus complexes, lui qui est la cible de nombreuses critiques. Qui plus est, Lorenzo était sur le banc face à l’Atalanta. Les rumeurs d’un départ du club Azuréen prennent donc de l’ampleur. Insigne perçoit un salaire de 5 millions d’euros et sa valeur marchande, pour le Napoli, est de 70 millions d’euros. Il n’y a donc que des grands clubs qui peuvent se permettre de le recruter. Parmi les courtisans, on retrouve Arsenal et le Bayern de Munich qui pistent depuis longtemps l’italien. Mais un échange avec l’Inter n’est pas à exclure. En effet, si d’un côté, l’Intérêt du Napoli est connu pour Icardi, Insigne est également un profil très apprécié chez les Nerazzurri qui sont désireux de procéder à l’italianisation de l’équipe. Reste à présent à savoir si une telle transaction pourrait avoir lieu, car le poste occupé par Lorenzo Insigne est plus comparable à celui d’Ivan Perisic, annoncé également sur le départ, plutôt qu’à celui de Mauro Icardi au centre de l’attaque. Le saviez-vous ? Fabio Ravezzani a étrillé Joao Cancelo, le portugais prêté l’année passée à l’Inter par Valence, avant de finir cette saison à la Juventus, est au cœur d’une polémique. En effet, le portugais ne semble que très peu apprécier sa liaison avec Massimiliano Allegri. De fait ce dernier à liké les rumeurs quant à un éventuel départ du Max. Ce qui passe très mal à Turin... Voici la déclaration du journaliste : "Je pense que le cas de Cancelo est à prendre avec beaucoup plus de sérieux, lui qui demande l’éviction d’Allegri, plutôt que toutes les stupides déclarations de Wanda Nara dans la presse." Cancelo, sur le Mercato, vous y croyez ? De son côté, Wanda Nara a inscrit ses enfants dans des établissements scolaires milanais. Ce détail n’est pas à prendre à la légère car en cas de supposé départ, une inscription au sein d’une autre école aurait été importante étant donné qu’en Italie, l'inscription doit être faite dans les écoles correspondantes à votre lieu de résidence. Reste à présent à savoir si la distance entre Turin et Milan permet de maintenir une scolarité sur le sol milanais… ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. C'est une nouveauté importante que nous dévoile la Gazzetta Dello Sport: "Le Roi Maurito" pourrait être le prochain surnom de l'attaquant argentin. Selon la Rosea, le PSG a placé Icardi en haut de sa liste des dépenses pour la saison à venir. Même s'il est encore tôt pour parler à proprement de transfert, à l'Inter tous s'attendent à ce type de communication à venir. Il n'est toutefois pas dit qu'il s'agira de la future destination de l'ancien Capitaine de l'Inter. Paris est considéré comme celui qui dispose du plus d'arguments, se plaçant même devant l'Atletico Madrid, mais les récentes déclarations de Wanda Nara peuvent changer le scénario qui ouvrait la porte à un départ déjà programmé par le Club Nerazzurro. Arrivederci En effet, il ne reste plus qu'une seule solution pour voir Icardi porter la vareuse interiste la saison prochaine : Qu'aucun club ne propose une offre convenable, comprenez au minimum 70 millions d'euros. Une somme en-dessous verrait le club refuser toutes discussions. Le fait de voir Paris s'intéresser à Icardi montre, malgré les déboires et la perte de son poste de titulaire au profit de Lautaro Martinez, que l'argentin dispose tout de même de certains courtisans. Paris est en pôle position, mais ce dernier devra également s'attarder sur l'avenir d'Edison Cavani. Le Saviez-vous ? Parataci a déclaré que Paolo Dybala resterait à la Juve la saison prochaine. Connaissant le prix de vente de Mauro Icardi, la Vieille Dame songerait à proposer la somme de 40 millions d'euros et Gonzalo Higuain qui reviendra de son séjour londonien. Cette transaction a failli avoir lieu dans le passé, mais suite à un refus de Mauro Icardi, les deux argentins ne changèrent pas de club. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Wanda Nara, l’épouse de Mauro Icardi, était présente sur le plateau de Tiki Taka. Également agent de Maurito, elle est revenue sur la victoire Nerazzurra à Frosinone... Ambiance…. Penalty Icardi, au moment du pénalty obtenu par Skriniar, a laissé sa place dans les onze mètres à Ivan Perisic. Questionné à ce sujet, Wanda s’est adressée à Luca Toni : "Aurais-tu agi de la même façon ? Aurais-tu laissé ce pénalty comme l’a fait Icardi ? Etant donné que tu as été co-meilleur buteur dans le passé avec lui." Réponse cinglante de Toni qui n’entendait pas s’exprimer à ce sujet : "Demande à quelqu’un d’autre." Souriante, elle est revenue sur ce geste : "Pour moi ce geste vaut plus que de marquer un but, car c’est la plus belle chose que je n’ai jamais vu. Qui plus est, il est également le premier à aller les botter. C'est évident que s’il aurait été questionné, Mauro aurai accepté de le tirer." Vous savez ce que je retiens ? "On peut lui retirer le brassard, les pénaltys, mais on ne lui retirera jamais sa fierté de jouer pour l’Inter." Ciro Ferrara, présent sur le plateau, a demandé qui était le premier tireur de pénalty de l’Inter en disant : "Je ne sais pas qui est le tireur attitré…" Réponse indigné de Wanda, bouche grande ouverte qui n’a pas su se retenir : "Qui donc pourrait l’être ? Moi peut-être ?" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. La Curva Nord s’est exprimée sur le cas Icardi à travers un communiqué extrêmement dur. A quelques jours de son retour dans le groupe pour le déplacement au Genoa, voici une nouvelle "bombe" qui n’a pas été anticipée par le Club. Il faut également se rappeler que depuis un certain Sassuolo-Inter et l’autobiographie de l’Argentin, que la relation entre les deux parties est loin d’être un long fleuve tranquille. "Avançons avec les Interistes, Icardi dégage!" "Après une réunion interne de l’ensemble des groupes composants la Curva Nord, nous avons décidé que le comportement du numéro 9 Nerazzurro ne devait plus être toléré. La Nord retient qu’Icardi a donné la preuve de ne pas disposer du caractère nécessaire non seulement pour obtenir le brassard de Capitaine, mais également pour construire, en misant sur lui, un futur en compagnie d’un vestiaire uni." "A travers ce communiqué, nous invitons le Club, l’Inter, à prendre au plus vite les mesures nécessaires pour l’éloigner d’un groupe qui ne semble pas être affecté et vouloir même de façon minime à continuer son parcours dans l’immédiat en sa compagnie. Le risque est de compromettre le final de la saison. Obtenir une qualification sans mettre au cœur du projet le concept du Groupe, un groupe où évidemment Icardi n’a pas sa place, signifie que l’on met uniquement les bases pour un futur sans succès." "Pour nous, la valeur de l’équipe prime avant les intérêts personnels et médiatiques des protagonistes. La position de la Curva Nord est qu’Icardi ne fait plus partie de l’Inter et, en conséquence, il sera traité comme tel." "Rendez-vous tous uni à Gênes pour construire un futur ensemble et porter dans nos cœurs la seule chose qui compte : l’INTER!" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Inter-Lazio aurait pu et aurait dû être un match déjà archivé, avec une nouvelle défaite au compteur de Luciano Spalletti. Mais le comportement du natif de Certaldo, en après-match, n’a pas plus. Outre Mauro Icardi, des piques ont bien été placées à l’encontre de la Direction. Répercussions suite aux déclarations de Spalletti "Vu comment il s’est comporté, Icardi se devait d'être écarté, c’est donc une décision juste que de voir les autres sur le terrain. Contre la Lazio, il aurait été capable de tenir une mi-temps, mais il était normal de l'écarter. Devoir passer par une médiation pour convaincre un joueur de l’Inter de porter le maillot de sa propre équipe est quelque chose d’humiliant pour tous les tifosi Nerazzurri." Cette déclaration Spallettienne n’a pas plus au Club. Pourtant, nombreux sont ceux à donner raison à Spalletti pour ce point de vue, en commençant par l’ancien Capitaine de l’Inter Beppe Bergomi qui s'est livré à Sky Sport : "L’Inter n’a pas fait un mauvais match, elle a su se créer des occasions, mais on ressentait ce manque d’attaquant. Je n’ai pas vu, plus que d’autre cette présence d'un joueur imprévisible : Il y a eu tant de phases de jeu arrêtées, mais le manque de qualité a fait que la Lazio n’en a pas été impactée. Les Biancocelesti se sont bien défendus. Pour l’Inter, le seul qui aurait pu inscrire un but se nomme Vecino." "Pour moi, Spalletti a raison dans son discours sur Icardi. Faut-il avoir besoin d’un avocat pour endosser le maillot ? La chose la plus importante dans un club est l’estime : Si les joueurs n’assimilent pas cela, nous n’irons nulle part. Il peut aussi y avoir des Capitaines sans brassard. A mon époque, Walter Zenga était Capitaine, Riccardo Ferri aussi… S'il lui a été retiré, c'est qu'il y a une raison." Dans le clan opposé, on retrouve le Club qui n’a pas bien pris cette sortie par rapport au fait que le travail de médiation était long et complexe, non seulement pour Beppe Marotta mais également pour le Président Steven Zhang et l’ancien Président Massimo Moratti, qui ont tout fait pour atténuer les divergences. Un avenir compromis S’il est vrai que dans ce cas spécifique, Spalletti a raison, il faut également souligner que ces paroles ont été d’une intensité synonyme de critiques vis-à-vis de la haute Direction du Club, mais également du joueur. Marotta s’était pourtant aligné sur le discours de l’entraineur pour le conforter dans le choix de la non-convocation sur Sky Sport, en avant-match : "J’estime énormément Nicoletti pour son grand professionnalisme, mais on ne peut prétendre qu’un avocat ait connaissance avant tous des noms des convoqués, c’est du Fantacalcio, voici ma réponse." Quand allons-nous nous en sortir ? "Nous sommes déjà sorti de cette situation, l’insertion d’Icardi sera graduelle. Il faut revenir sur un terrain difficile, c’est un rôle difficile qu’occupe Spalletti, et il faut reconnaître à l’entraineur son droit de choisir ses collaborateurs et les joueurs à aligner sur le terrain ou à les convoquer." "L’obligation est de tenir élevées les valeurs du Club, que le Leadership de la Société soit représenté et sous ce point de vue, je n’ai rien à dire à Spalletti qui a agi de la meilleur des façons, en mettant en exergue le patrimoine technique du club. Il a agit pour le bien de l’Inter." A présent Marotta ne peut pas ne pas être préoccupé des répercussions découlant des déclarations de Spalletti. Il est donc logique de penser que le futur de l’attaquant, mais également de l’entraîneur, sera loin de Milan. A la fin juin, ils devront partir ensembles, et avec eux, une bonne partie de l’Inter actuelle : Antonio Conte reste l’objectif numéro un, mais si l’Inter ne parvient pas à le convaincre, elle virera donc sur un autre entraineur, mais également un autre attaquant. Message d’amour aux Tifosi ? Tout semblait rentrer dans l’ordre, la gestion du Cas Icardi semblait être gérée avec son retour dans le groupe mais ce n’était pas sans compter sur un concept qui a fait en sorte que l’Inter n’a pas su profiter des faux-pas du Milan et de la Roma, à 9 journées de la fin de la saisons. Ce faux-pas est la non-convocation de Mauro Icardi par Luciano Spalletti. Encore une fois, l’entraineur est parvenu à capturer l’attention en après-match, en parlant d’une façon franche, clair, une déclaration qu’il n’avait jamais réalisé par le passé : Sans masque et sans filtre, il a vidé son sac avec lucidité. Pour lui, c’est simple, la situation connue avec Icardi ne donne aucun droit à l’argentin, même pas celui de lever le petit doigt. Pour Spalletti, l’Inter passe avant tout : Le vestiaire est sacré et personne n’est autorisé à violer les règles mises en place. On retrouve cela dans l’ADN de chaque équipe qui veut faire respecter son blason historique, un blason qui est l’hérité de périodes bien plus glorieuses. Cette cohérence de Spalletti consolide les objectifs du groupe qui évite de voir des objectifs individuels primer sur le collectif, cela va bien plus loin que trois points en jeu dans un match, même s’il s’agit d’un moment très délicat de la saison. En effet, la finalité de cette situation délicate est qu’au final, il y aura la projection d’un changement de mentalité important dans la durée. Ce qu’il s’est produit ici va bien plus loin que de simple rumeur, raison pour laquelle l’adjectif Humiliant a été cité pour résumer la médiation entre la Direction du Corso Vittorio Emanuele et Mauro Icardi. Spalletti a également réagit en prenant position par rapport au club, reste à présent à savoir comment sa déclaration sera analysée dans les hautes sphères, lui qui, en début de rencontre se voyait conforter par Marotta. Avec son franc-parlé, Luciano Spalletti a encore démontré qu’il défendait en premier lieu l’Interiste, en étant totalement révolté pour le bien de la cause, vu que l’attachement au maillot était passé au second plan et que des paramètres légaux venaient d’être opérés dans une bonne partie de cette gestion. Il n’est pas surprenant de voir une telle déclaration, un tel message d’affection adressé aux tifosi, lui qui sait que sa permanence à l’Inter prendra fin au premier juin. Vis-à-vis de ces derniers, Spalletti a voulu de la sorte exprimer son attachement, lui qui aura connu bon nombre de préjudices depuis son arrivée à l’Inter. Un ami qui vous veut du bien Aurelio Andreazzoli, actuel entraîneur d’Empoli, a travaillé avec Luciano Spalletti dans le passé, voici son avis sur le natif de Certaldo : "J’ai commencé à travailler avec Spalletti à Udine, deux ans avant son départ à la Roma. Aller voir ce qu’il se passe ailleurs ne me plait pas, mais je veux donner un jugement externe. Je sais comment il fonctionne de l’intérieur, ce que l'on voit ne représente pas exactement la nature des problèmes derrière l’équipe. Un entraîneur doit principalement faire face à l’équipe, il doit faire face au monde extérieur, mais surtout il doit rendre des comptes aux joueurs. Dans un vestiaire, il existe des dynamiques et l’entraineur connait parfaitement la nature de certaines problématiques." "S’il a pris certaines décisions, il ne l’a pas fait parce qu’il est masochiste, mais bel et bien pour l’intérêt de l’équipe, même si de l’extérieur, on peut trouver cela "lourd". Au final, on peut se voiler la face, mais la gestion regarde uniquement l’entraîneur, encore plus s’il s’agit d’un vestiaire important où les contacts avec les athlètes ne suffisent pas toujours, car, il y a aussi des intérêts personnels du Club en lui-même". L’Élu Pour Mario Sconcerti, Antonio Conte sera le nouvel entraîneur de l’Inter. Repris dans le Corriere Della Sera, voici son analyse sur les démarches à venir à l’Inter pour l’été : "Nous parlons spécifiquement d’une méthode pour reconstruire l’Inter, et y penser rend le tout difficile. Je vous donne un exemple : Nainggolan est dehors, Icardi est perdu entre rester ou partir. Si Conte arrive, le premier joueur qu’il va exiger sera Nainggolan, le second Icardi. " "Cela va justement conditionner les comportements de ceux qui gèrent réellement la Casa Inter. Nous sommes en avril, le Championnat se termine en mai : L’Inter connait déjà forcément l’identité de l’entraineur qui sera présent en juillet, tout comme l’équipe qui doit, en substance en avoir pris connaissance." "Je pense que la période la plus compliquée reste la façon dont gérer la résistance actuelle, non sans développements. Les opinions des personnes importantes ne sont pas à contester. Le cas Icardi est un exemple : A qui plait-il ? A l’ancien entraîneur ou au nouveau ?" Le saviez-vous ? Lionnel Messi a également taclé dans la presse l’argentin de l’Inter : "Je n’ai jamais compris ses déclarations. Personne n’a jamais été maltraité en Sélection. Je ne comprends pas à quoi il y faisait référence. Je pense avoir joué avec Icardi deux matchs, et lors de ceux-ci, je n’ai rien vu qui pouvait laisser croire que le groupe était biaisé. Chacun fait son propre groupe et si tu ne t’en rapproches pas, cela ne veut pas dire que tout est mauvais. Quand tu intègres un groupe, il y a des personnes plus grandes ou plus jeunes, je suis passé par là, mais cela ne veut pas dire que tu y es maltraité." Wanda Nara réagi à la déclaration de Spalletti "Tout dépend de l’entraineur. Vu de l’intérieur, la situation est différente, Mauro ne s’est pas exprimé, il s’attendait à jouer. Ce soir, il avait une caméra pointé sur lui. Si on l’aurait vu se morfondre, comme d’autres fois, la situation aurait perduré. Mauro tient beaucoup à ses équipiers, et il n’a pas à le dire publiquement. Regardez ces derniers jours, à la fête surprise de l’épouse de Gagliardini. Ils sont en attente de leur premier enfant et tout le monte était quasi là." Les déclarations de Spalletti ? 'Un joueur de la trempe de Mauro est habitué à entendre beaucoup de choses en interne, il reste focalisé et concentré, il ne pense pas à polémiquer, il veut seulement marquer et aider l’Inter." Si je rechanterai 'Nerazzurri nel cuore' ? "Évidemment que oui." S’il pourrait être convoqué pour le Genoa ? "Objectivement…" Sur la relation avec les Tifosi ? "Je m’attends pour son retour, à de l’affection de la part des Tifosi, ils sont comme une grande famille. C’est quelque chose qui nous a manqué à moi et à Mauro" Les déclarations de Batistuta ? NDLR : Ce dernier a récemment déclaré qu’il ne mêlait pas son épouse au monde du football, mais qu’il demandait régulièrement des salaires à l’époque. Vu l’état de ses genoux, il considérait également que ce n’était peut-être pas une si bonne idée de rejoindre l’Inter avec la Roma à ce moment-là de sa carrière. "C’est un athlète et une personne à qui on souhaite le meilleur en Argentine. Mauro, enfant, disait vouloir devenir comme lui." Sur la thématique du Meazza "Si possible, je choisirais de ne pas le démolir. C’est la première chose que je vois à chaque réveil." Réponse de la Curva Nord Wanda Nara espérait à un retour affectueux de Maurito sur le terrain...C'était sans compter sur la Curva Nord qui a démoli le joueur. Un traitement que même Mario Balotelli n'a pas connu: "Icardi, va t'en, tu n'es plus de l'Inter pour nous..." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Après 40 jours d’absence, Mauro Icardi a finalement retrouvé le groupe à l’entrainement. Une situation inédite depuis le 13 février dernier, jour où l’argentin a perdu son brassard de capitaine. Intervenu sur Sport.SK, Milan Skriniar s’est livré sur le retour de l’argentin en démentant un quelconque problème dans le vestiaire. "Vous devriez questionner Icardi qui vous dira la même chose. Ce qui est certain, c’est que nous, en tant que joueurs, nous n’avons aucun problème avec lui et il en va de même pour lui. C’est à lui seul de résoudre l’ensemble de cette situation." C’est précisément là que les mots ont leurs importance : "Nous en tant que joueurs" ou comment le Capitaine du futur recadre le Capitaine du passé. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. L’argentin ne devrait pas être convoqué pour le match face à la Lazio ce dimanche. En effet, même s’il s’est entrainé avec le groupe ce mardi à la Pinetina, ce sera à Spalletti de peser le pour et le contre. "Avec le retour des Croates ce mercredi, Maurito devra prendre ses responsabilités. Pour l’instant Mauro a fait comme-ci de rien n’était. Ne se considérant pas comme isolé avant, il ne compte pas l’être à présent. Mais il ne pourra pas continuer à prétendre que rien ne s’est passé, cela ne résoudrait rien. Le vestiaire, au-delà des clans, veut obtenir des réponses. Ce qui s’est passé ces dernières semaines ne peut pas être ignoré." nous informe le Corriere Dello Sport Était-ce réellement une si bonne idée de réintégrer le Capitaine déchu ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. La réconciliation entre l’Inter et Mauro Icardi a pris du plomb dans l’aile. Comme nous le révèle le Corriere Della Sera, Maurito ne s’est pas présenté ce lundi au Centro Sportivo Suning d’Appiano pour suivre un entrainement dit facultatif "mais fortement conseillé" pour retrouver une condition physique en cette fin de saison. À titre de comparaison, Radja Nainggolan était bel et bien présent. Il ne serait donc pas surprenant de voir Spalletti laisser à l’écart pour la réception de la Lazio. En effet, tous le staff a attendu en vain la présence de l’ancien capitaine à la Pinetina. Rencontre inévitable Ce mardi, Icardi retrouvera une série d’internationaux de retour : Asamoah, de Vrij et Skriniar. Mercredi sera le jour du retour des Croates, un clan avec qui il n’est pas en bon terme. Jeudi, le groupe sera au complet. Comme le rapport le Corriere, reste à savoir quel jour l’argentin va choisir pour éclaircir la situation avec l’équipe. Il fera face au vestiaire qui a très mal digéré le comportement de l’argentin depuis plus d’un mois… ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Mauro Icardi est de retour à Appiano. Mais le climat est des plus glacial envers l'ancien Capitaine. Luciano Spalletti qui s'attendait probablement à un message d'excuse, voir de clarification de la part du numéro 9 argentin après sa mutinerie du mois écoulé, a été surpris par le comportement de Mauro. Voici ce qu'il s'est passé et ce qu'il se passe selon le Corriere Della Sera "Hier, Spalletti a serré la main à l'ensemble des personnes présentes, et lorsqu'il a fait face à Maurito, il l'a informé de la sorte: "Vous faites une partie du travail avec vos équipiers, ensuite avec un préparateur physique qui vous a préparé un entrainement personnalisé" Ce programme a dérangé Icardi. Il s'est présenté comme s'il ne devait pas se sentir obligé de justifier cette incroyable comédie qui a été mise en scène depuis des semaines. Il a ensuite déjeuné à Appiano, chose qu'il faisait déjà lorsqu'il était "blessé", le tout dans une atmosphère tout aussi glaciale. Outre les autres joueurs, on retrouvait Piero Ausilio, Giovanni Gardini et Giuseppe Marotta au centre sportif. Ils y sont restés durant une heure. Nouvelle Hiérarchie Spalletti a immédiatement indiqué à Icardi que la hiérarchie avait changé. Le titulaire est et restera Lautaro Martinez. "Hier, il s'agissait d'un premier pas vers la réintégration, mais la réconciliation totale avec l'entraîneur et ses coéquipiers est encore loin d'être acquise. Spalletti et la Direction sont d'accord sur un point: Lautaro a gagné sa place de titulaire et il mérite de la conserver sur le terrain." "Qui plus est, après cette longue absence de traitement, Icardi doit retrouver sa forme et son éclat: cela explique pourquoi, il s'est également entraîné de façon séparée avec un préparateur physique ce matin. Spalletti déterminera après ce week-end, si Mauro pourra participer progressivement aux séances, ou aux matchs avec l'équipe." "La présence d'Icardi face à la Lazio est donc loin d'être acquise" clôture le Corriere Della Sera ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Ce matin, Mauro Icardi est revenu finalement dans le groupe et à l’entrainement après 35 jours de physiothérapie et de polémiques. L’attaquant Nerazzurro s’est présenté ce matin à la Pinetina en présence de la Direction au grand complet à 9h40. Mauro était donc présent en compagnie de ses équipiers, exceptés les internationaux. Il s’est juste absenté durant un moment pour aller sur un autre terrain en présence d’un préparateur physique, et ce afin de retrouver une condition physique inévitablement perdue durant un mois sans entrainement. Et maintenant, que vais-je faire ? Telle est la question qui peut passer dans la tête de Luciano Spalletti. Après 35 jours d’attente, nous y sommes : la rencontre qui s’est tenue ce jeudi matin entre Beppe Marotta et Paolo Nicoletti a signé le retour de Mauro Icardi dans le groupe des joueurs de l’Inter. La phase de physiothérapie terminée, il s'agit d'un retour soft étant donné que plusieurs joueurs seront absents suite à cette période de matchs internationaux. Parmi ceux-ci, on retrouve Ivan Perisic et Marcelo Brozovic, qui sont loin de filer le parfait amour avec l’ancien capitaine, même si le conditionnel doit être de rigueur. Ce qui est sûr, c’est qu’après un mois de révolte hors du champs de tir de Luciano Spalletti, les deux parties se rencontreront enfin. Il s’agira d’un pas en avant fondamental afin de savoir quelle destinée attendra Mauro Icardi fin juin. Le vestiaire Même si Icardi sera à Appiano pendant les prochains jours, il faudra tout de même attendre le retour des internationaux, afin de métaboliser le retour de l’argentin, surtout aux vues des différents conflits qui ont eu lieu ces dernières semaines. Durant ces premiers jours, il sera utile à Maurito de se racheter auprès du noyau actuellement présent pour retrouver la confiance du vestiaire, mais ceux qui comptent n’arriveront que la semaine prochaine. Tous devront faire preuve d’une ouverture totale, tous et nous parlons également des acteurs de ce cinéma. L’intervention d’un médiateur représentant les joueurs qui vivent au quotidien dans le vestiaire n’est pas à exclure. Il faudra également prendre en considération le Staff et certains joueurs qui n’ont eu qu’une demi-approche dans ce dossier. La discussion sera de mise, étant donné qu’un comportement silencieux pourrait être l’unique raison d’une interruption de ce processus de retour. Remplaçant de Luxe de Lautaro ? En effet, avec le retour de l’attaquant, s’il est confirmé que ce dernier est dévoué à la cause interiste, il y aura lieu de voir comment ce dernier sera géré, car dans dix jours ça sera la réception de la Lazio au Meazza, dans une confrontation directe qui pèsera de tout son poids en fin de saison. Il y a lieu à présent de s’attarder sur la gestion de la situation de Spalletti, lui qui ne change que trop peu son système de jeu, lui qui s’est vanté des mérites de ces décisions lors de la victoire du Derby. Un joueur est au centre de toute les attentions : Lautaro Martinez. Ce dernier a apporté un certain vent de fraîcheur à l’attaque interiste et il s’agit, actuellement d’un poste pour deux. Si les deux argentins sont talentueux, leurs qualités et leurs mouvements sur la moitié de terrain de l’adversaire sont totalement différents. Il Toro a pris la relève d’Icardi, qui plus est l’équipe tournait même mieux en ramenant d’important points à la maison. Spalletti devra donc répondre à cette question extrêmement importante pour l’avenir Nerazzurro : Quel sera le rôle d’Icardi lors de cette première phase de réintégration ? Doit-il être titulaire immédiatement ou les forces seront-elles inversées, en devenant lui, le joker de luxe du numéro 10 Nerazzurro ? Cette décision sera extrêmement importante, car n’ayant plus que la Serie A à disputer, le Natif de Certaldo ne pourra pas se cacher derrière un prétendu Turn-Over: Comment donc gérer cette situation avec un joueur qui était présent au club depuis six ans. Icardi occupait un poste d’intouchable, acceptera-t-il à présent de n’être qu’un suppléant ? Rien n’en est moins sur. L’environnement actuel L’ambiance restera pesante à Appiano, mais aussi au Meazza. Après 35 jours d’absence, le comportement d’Icardi auprès des tifosi s’est considérablement dégradé, à un point tel que certains ne souhaitent plus le voir endosser le maillot Nerazzurro à cause de son manque d’attachement à celui-ci, sans parler du manque de professionnalisme. De plus, même si la Curva Nord traverse une période de crise avec le Club, à la suite des événements post Inter-Napoli, force est de constater que les relations entre l’ancien Capitaine et le second anneau vert est loin d’être au beau fixe. Cette situation ne datant pas d’hier, mais déjà de la parution de l’autobiographie de l’argentin. Sans Icardi, les différents groupes de Tifosi s’étaient compactés, vu qu’il n’y avait plus leur ennemi commun. Le verdict tombera uniquement lorsque le nom du numéro neuf sera cité par le Speaker du stade, voir lorsque l’équipe rentrera sur le terrain. L’hypothèse actuelle reste que l’Inter fera face à une atmosphère extrêmement lourde, comprenez une pluie de sifflets, non pas à l’encontre des joueurs, mais bien envers l’argentin. L’idée de voir Icardi être aligné pour la première fois à l’extérieur, et donc avec moins de pression prend donc tout son sens. Ce travail de fond devra être réalisé par Luciano Spalletti, car il ne s’agit pas que de simples détails : Il faudra à présent systémiser le chemin qui sera à emprunter jusqu’au mois de juin, un chemin qui sera évidemment semé d’embûches. Le Saviez-Vous ? L’Inter peut sourire malgré cette période compliquée. En effet, la valeur marchande de Lautaro Martinez a décollé en l’absence de Maurito. Recruté pour la somme de 16 millions d’euros, auquel il faut ajouter des bonus et une éventuelle commission de 10% en cas de revente, ce qui nous mène à une somme totale de 25 millions d’euros, Lautaro Martinez vaut à présent 75 millions d’euros nous confirme le Corriere Dello Sport. Le processus de croissance du Toro était loin d’être arrivé à sa phase finale, il ne serait pas surprenant de le voir devenir le joueur le plus important de l’Inter sur le Mercato. Après avoir "perdu" sa place de titulaire au sein de l’attaque interiste, Icardi risque à nouveau de voir son protéger lui voler la vedette. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Selon Sky, une trêve pourrait enfin avoir lieu, comprenez une fumée blanche dans le cadre du litige opposant l’Inter à Mauro Icardi. Selon Sky Sport, Beppe Marotta et Paolo Nicoletti (ndlr: l’avocat qui agit en qualité de médiateur pour le clan Icardi) se sont rencontré ce matin. Cet accord prévoit le retour du joueur pour ce jeudi matin. Il s’agirait là d’un pas en avant, en attente d’une fumée blanche définitive. Pour le site sportif, les tractations sont rapides et l’Inter et Icardi seraient très proche de trouver une solution. Air de déjà vu Même si Sky nous dit proche du dénouement, il y a lieu de prendre en considération le fait que Mauro Icardi a déjà fait faux-bond à deux reprises à l’Inter. Une information soulignée par la Gazzetta Dello Sport "Marotta et Nicoletti se sont retrouvé proche et éloigné au moins à deux reprises en 15 jours. Ils se sont mis au tour de la table pour discuter du brassard d’un côté, et des déclarations négatives de l’autre. Ils ont à présent débuté une tentative de rapprochement." " Une solution avait été trouvé et définie à la suite de leur première rencontre, au retour de Francfort. Néanmoins Icardi a été irrité par les déclarations de Spalletti qui ont suivi et il s’était renfermé. Une solution semblait avoir été trouvé, la semaine dernière, soit celle du Derby, avec l’idée d’une convocation en last-minute, mais cette dernière était également partie en fumée." "Nous en sommes à présent à la troisième tentative. Il s’agit forcément de la dernière. Les deux parties sont concordantes sur la situation actuelle où l’on peut comprendre à demi-mot que cette histoire ne peut pas perdurer de la sorte jusqu’à l’infini." "Il faut comprendre par-là que si Icardi n’est pas de retour pour affronter la Lazio, quand le sera-t ’il ? Pour faire simple, la table de discussion est prête, et ce malgré les déclarations de quelques followers qui de façon consciente ou imprudente tente de perturber les plans. C’est à Icardi de prendre la responsabilité de se confronter à l’équipe et à l’entraineur. Sans cette passe, sans ce pas en avant ou en arrière (en fonction du côté où l'on se place), de la part du principal concerné, sa bataille sera perdue." ®Antony GIlles - Internazionale.fr
  18. Mauro Icardi semble rester sur sa position de "soigner" son problème au genou, un problème qui a fait surface lors de son retrait du brassard. Si l’argentin a décidé de s’écarter de lui-même, et que le vestiaire s’est soudé en vue de centrer le dernier objectif de la saison, force est de constater que celui-ci a tout de même tenté de se rapprocher de son ancien Capitaine. Andrea Paventi, chroniqueur à Sky, nous explique la situation actuelle: "Le Groupe reste très déçu du comportement de l’argentin, surtout et ce n’est la première fois qu’on peut l’entendre, lorsqu’Icardi entre dans le vestiaire, il répond qu’il n’a rien à dire. Ce comportement a déçu le vestiaire qui s’attendait à ce que l’argentin ait envie de s'adresser à l’équipe. Sans ce point de rencontre, qui est le dialogue, le problème ne parviendra pas à se résoudre et les deux parties resteront distantes." Perez sur Icardi ? L’Intérêt du Real Madrid pour Icardi est de plus en plus persistant si l’on en croit Tuttosport. Pour ce dernier, Florentino Perez préférait s’offrir l’argentin en lieu et place d’Harry Kane, voici l’article: "Suning a bien compris qu’il sera difficile d’obtenir les 110 millions de la clause libératoire. C'est pourquoi il a évalué le joueur à 80 millions d’euros. Nous avons appris par des intermédiaires que des premiers sondages, pour le compte du Real Madrid ont eu lieu. Il s’agit là d’une destination appréciée de l’argentin. Le Real, qui n’a pas remplacé Cristiano Ronaldo, se cherche un buteur. L’Interiste a la préférence de Perez, l’alternative reste Harry Kane, mais à la différence de l’attaquant de Tottenham, il y a des discussions en ce moment pour l’argentin." Wanda Nara, un tempérament de feu ? Une anecdote a été révélé sur le passé qui lie Wanda Nara et Mauro Icardi. Cette révélation a été dévoilée par la journaliste argentine Angel de Brito, durant la retransmission de “Los Angeles de la mañana”. En 2013, la showgirl argentine venait à peine de quitter son ancien mari, Maxi Lopez, pour débuter sa relation avec l’attaquant de l’Inter. Les deux s’étaient d’ailleurs retrouvés en vacances sur un yacht. A l’époque, Icardi disposait de deux portables : Un pour le travail, le second pour des questions plus "futiles". Wanda savait que Mauro était jeune, athlétique et beau gosse, il était donc courtisé par la gente féminine et cette dernière a commencé à émettre quelques réserves. Si la Nara était au courant de l’existence du second cellulaire destiné à la causette, elle est tombée un jour sur "le message de trop". Furieuse, la réaction fut radicale avec ce second téléphone de l’argentin balancé à la mer S’il s’agit-là d’un événement "oublié", ce dernier pourrait nous éclairer sur la mainmise de Wanda Nara sur son époux et sur cette relation qui est plus solide que jamais entre eux. Une Légende s’exprime Surnommé Spiderman, Walter Zenga n’a pas hésité à tendre sa toile autour du cas Icardi : "Le message d’Icardi sur Instagram m’a surpris. Je suis né Interiste, j’ai 22 années en noir et bleu derrière moi et je pense que si l’on aime une équipe, on l’aime sans restriction, même si on te retire le Capitanat. Il est difficile d’avoir une approche directe de la situation sans qu’il y ait un usage des réseaux sociaux." "Aujourd’hui, on ne peut pas consentir de voir un agent parler tous les dimanches soir, il y a trop de conflits d’intérêts dans ces rôles. Je suis content que Marotta ait décidé de faire usage de cette ligne de conduite et qu’il parviendra à résoudre cette situation pour un avenir meilleur." "L’Inter est troisième, et sans trouver d’alibi, elle avait 5 joueurs de la Primavera lors de sa confrontation face à l’’Eintracht. Le prochain match décisif aura lieu face à la Lazio, mais il faut aussi admettre que l’Inter est juste derrière le Napoli et la Juve qui ont récoltés tellement de points." Le Saviez-vous ? La vie n’est pas toujours rose au sein d’un club, mais ce qui se dit dans le vestiaire reste dans le vestiaire, du moins lors des périodes concernés. Actuellement Icardi fait son caca nerveux envers la bande à Spalletti, mais d’autres joueurs et entraîneur bien plus emblématiques ont du faire face à des situations "similaires". Voici la révélation du Mirror : Il faut savoir accepter et encaisser les critiques, on en apprend toujours quelque chose. Cette philosophie a été mise en avant par Zlatan Ibrahimovic qui s’est livré sur une confrontation qui l’a lié avec Josè Mourinho, du temps où les deux hommes fort du club étaient ensemble à l’Inter. Est-ce que Mourinho m’avait déjà parlé de façon aussi explicite ? "A l’Inter, j’ai connu une situation où je vivais une très mauvaise période et il est venu me critiquer en frontal à la mi-temps, face au reste de l’équipe. J’allais recevoir le prix de meilleur joueur en Italie et il m’a dit : Lorsque tu iras sur la scène recevoir ton prix, tu devras être honteux, honteux de ta façon de jouer actuellement, car tu ne le mérites pas." "Ce n’est pas une nouveauté que Mourinho critique les joueurs, mais tout dépend de comment réagir et comment accepter cette situation. Je me suis dit, à la sortie du vestiaire que j’allais lui prouver que j’étais capable de faire beaucoup mieux." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Absent lors de cette semaine décisive pour l’Inter, Mauro Icardi continue à faire discuter. Si ce lundi, son message sur les réseaux sociaux semblait indiquer que les rapports tendaient à se normaliser, force est de constater que la situation est plus complexe. Folie Spallettienne C’est une évidence, Luciano Spalletti ne s’est plus senti en conférence d’après-match :"J’avais lu qu’il devait s’agir de mon dernier repas, il y en aura encore au moins un autre." Voyant que l’équipe s’est montrée solidaire, malgré la présence des clans, il s’est senti pousser des ailes vis-à-vis de son ancien Capitaine : "Je félicite tous les joueurs. Ils ont été tous bons, même ceux du vestiaires. Nainggolan qui était dans le vestiaire à la fin du match ? Beaucoup de ceux qui ne sont pas convoqués viennent au vestiaire pour partager leurs mérites et leurs démérites, c'est une chose habituelle. Ce soir, nous devons féliciter Martinez pour le pénalty, nous avons trouvé l'attaquant qui peut arranger les choses." L’ennemi d’Icardi ne serait pas Ivan le terrible… Le Club affirme que Mauro Icardi devrait être présent aujourd’hui à la Pinetina pour effectuer son travail différencié en compagnie de Radja Nainggolan. Comme convenu avec la Direction, après le passage par l’infirmerie, il devrait sauter à l'étape suivante : S’excuser auprès du vestiaire qui a été secoué lors de ce dernier mois écoulé. Reste à présent à voir si Maurito se pliera à cette demande, surtout qu’Ivan Perisic en a remis une couche envers le Clan Icardi en "suivant" Maxi Lopez sur les réseaux sociaux. Plus que cette pique croate, l’argentin a été vexé par la pluie d’éloges qui s’abat actuellement sur Lautaro Martinez. Lui qui s’est montré comme un ami et un Mentor dès son premier jour à Milan, lui qui l’a toujours pris sous son aile protectrice. Mais le Toro est entrain d’exploser sur les terrains italiens, a tel point qu’avec tous les déboires sportif, le patron de l’attaque est flocké du numéro 10 dans le dos. Pourtant, lors de son trajet le menant de l’aéroport international à Milan, les rôles étaient définis : Icardi restant le maître bombardier, Lautaro étant l’élève. Ce que l’ancien Capitaine n’avait pas prévu, c’était le fait que le Taureau du Racing allait connaitre une croissance exponentielle, lui qui a dans ses premiers mois en Italie pris ses marques, lui qui tel un caméléon était un joueur qui pouvait se fondre dans le jeu, lui qui à la différence d’Icardi est capable de jouer pour l’équipe, avec un effet dévastateur identique en attaque. Le Derby de Milan a mis en valeur le poulain de Diego Milito : Une passe décisive à Vecino, et un pénalty tiré de façon glaciale. Couronné par Spalletti et encensé la presse, il est à présent devenu l’atout plus de l’Inter. Beaucoup avaient pariés sur la double peine pour l’Inter cette semaine : Ceux-ci ont échoués, personne ne s’attendait à une telle explosion du Toro. Maurito a pu observer, de son domicile, son ancien protégé à l’œuvre et constater que celui-ci est en train de dépasser le Maître. Fort de l’implosion du Toro, l’Inter a maintenue une certaine diplomatie vis-à-vis de son ancien capitaine. Néanmoins, le Club a démenti la presse qui affirmait qu’une rencontre aurait lieu dans les prochains jours entre Zhang et Icardi. Le Président ne souhaite pas créer de précédent dans les relations entre la Direction et les joueurs, raisons pour laquelle c’est Beppe Marotta qui est en charge du Dossier. Ce qui est sûr actuellement, c’est qu’Icardi sera présent à la Pinetina pour réaliser un entrainement spécialisé. Même si hier Mauro a voulu délivrer un message de fierté sur les réseaux sociaux, Milan appartient à présent à son "ami" Lautaro. Etat d’avancée des discussions La Gazzetta Dello Sport nous fait un récapitulatif de la situation : Icardi a fait un pas vers l’Inter. Celle-ci a déclenché l’alarme et a débloqué sa serrure. Il suffit donc de rentrer et ce, sans demander la lune, car celle-ci n’arrivera jamais. Comprenez qu'Icardi ne retrouvera plus le brassard de Capitaine. Néanmoins un travail diplomatique a été abattu entre Marotta et Nicoleti, ce dernier est arrivé à son terme entre les deux parties. Il ne reste qu’une étape, et c’est la plus fondamentale : Celle de voir Icardi évoluer à Appiano. Toutefois, s’il est possible de voir l’argentin à l’infirmerie, l’étape décisive restera celle d’un entretien avec son entraîneur et le vestiaire. Et par vestiaire il y a lieu de comprendre tout le noyau et pas uniquement ceux qui ont répondu à leurs convocations internationales. Pour ce faire, le délai maximal d’attente est prévue pour la moitié de la semaine prochaine. Icardi, appuyé par les négociations qui se sont tenues entre Marotta et Nicoletti se serait convaincu de franchir cette étape. Qui plus est Mauro est à présent en position de faiblesse : Si au début de sa crise, il avait laissé un grand vide dans le Onze interiste, l’entraîneur de l’Inter a pu constater que le dommage collatéral aura été bénéfique avec un groupe qui s’est cimenté afin d’atteindre les objectifs définis et l’implosion du Toro en pointe. Icardi n’est plus indispensable, mais il souhaiterait éviter que cette crise de rejet prenne plus d’ampleur. Et pour ce faire, un meilleur comportement dans les médias serait vivement conseillé. La passe décisive de Dzeko ? En effet, il y a un peu plus d’un an, Dzeko disait non à Chelsea et décidait de se lier encore plus avec la Roma. Ce sentiment d’appartenance avait séduit dans la Capitale. Néanmoins, une situation a provoqué les foudres des Tifosi : Lors de la défaite romaine face à Spal, Dzeko participait à une fête d’anniversaire, les clichés qui ont fait le tour du monde l’on vu tout souriant aux côtés d’une danseuse du ventre. Courtisé par les clubs anglais dont le West Ham de Pellegrini, ce dernier a indiqué que s’il venait à quitter la Roma, il souhaiterait rester en Italie… un message qui aurait bien été entendu du côté de Milan… L’avis de la presse La Gazzetta Dello Sport nous informe que la présence seule du Toro ne suffira pas à l’Inter, que ce soit pour cette saison ou pour le futur. Deux candidats sont en lice : Edin Dzeko et/ou Paolo Dybala qui est considéré comme le joueur de premier plan. Le fait que Paratacti ait provoqué Marotta en s’immisçant dans le dossier Icardi a déclenché une fronde de l’Administrateur délégué de la Juve. Ce dernier se disant prêt à un maxi-échange avec le numéro 10 bianconero et ce malgré un message très clair de Steven Zhang : "Icardi à la Juve ? Mai (jamais)!" L’Inter semble convaincue que même en cas de trêve, que l’ancien capitaine partira en fin de saison. Un échange entre les deux parties pourrait voir le jour. Reste à définir si une somme sera annexée, car quoiqu’il arrive il y aura, pour les deux parties, une plus-value très importante. La Juve, de son côté espère retrouver un Paolo Dybala régénéré en cette fin de saison. Les dernières semaines de Serie A mettront en évidence l’évolution des deux argentins. Ceux-ci semblent destinés à tirer une croix sur leurs équipes respectives, pour également des raisons plus "techniques", comprenez financières. Outre Icardi, un autre joueur qui paierait le frais de ce chaos se nomme Ivan Perisic, en cas d’offre acceptable. Et si ce dernier vient à suivre le mouvement, force est de constater que Steven Zhang devra partir également à la recherche d’un milieu de talent… Raison qui pousserait les Nerazzurri à s’intéresser de plus en plus à Dybala Le saviez-vous ? Giuseppe Cruciani, présent à Tiki Taka est convaincu d’obtenir la réponse à la guerre froide liant l’Inter à son attaquant : "La vérité est qu'Icardi ne s’est pas seulement vu retirer son brassard. Il est également éjecté du groupe et il a été informé qu’il serait vendu en juin. Mais plus que cela, il a également été informé que c'était à l'Inter de choisir la destination, c'est ça la vérité." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Présente sur le plateau de Tiki Taka, Wanda Nara s’est livrée sur la victoire de l’Inter dans le Derby de Milan, avant de se faire clasher par Cristian Vieri : "J’avais parié avec tous mes amis que l’Inter allait remporter le Derby, je m’attendais à voir une équipe aussi forte. Crise ou pas, le Derby est toujours un match à part." Focus sur Icardi La rencontre prévue pour vendredi ? "Ce sera forcément avec Mauro, de mon côté je ne sais absolument rien. Objectivement, il peut aller rencontrer le Mister sans moi. J’ai parlé avec Marotta et nous sommes proche d’une paix. Il manque très peu de choses. Mauro n’a pas encore eu de journée de libre, il cherche à récupérer, même moi je n’ai pas compris la nature de son problème : Il n’a aucun problème avec ses équipiers, j’ai lu une à une les déclarations de ses équipiers, personne n’a dit quoi que ce soit. Son problème au genou est réel." "Il s’était toujours entraîné avec ce problème, il faut comprendre qu’il avait toujours mis l’Inter en avant. Personne ne sait ce qu’il se sont dit avec Spalletti. Le problème, pour tous, est que l’on confond Mauro et Wanda. Ce que je pense est différent de ce qu’il pense lui." "Mauro n’a jamais réclamé une augmentation, ce n’est pas une question d’argent. Et puis, il y a ces phrases : Celui-ci a parlé, celui-là a parlé. Lui a dit des choses dans le dos de l’autre, mais dites-nous qui est derrière tout cela, mais qui s’exprime ? Qu’on dise des noms et des prénoms. Qui est allé parler avec le Club ?" Ma réaction avec D’Amico ? "Si tu es l’agent d’Icardi et que de façon imprévisible, on te le décrit comme un professionnel exemplaire depuis toujours et qu’on lui retire le brassard de Capitaine, comment réagirais-tu ?" Avant Bobo Vieri, Mughini a allumé la première mèche Malgré la présence sur place de l’ancien attaquant Nerazzurro, Cristian Vieri, Giampiero Mughini n’a pas hésité à balancer une anecdote sur l’ancien buteur de la Nazionale : "Je vais vous raconter comment la Juve a résolu son cas Icardi, il s’agissait d’une situation qui avait à voir avec Vieri. Ce sont les dirigeants eux-mêmes qui me l’on raconté, donc cette information est plus que fondée : Vieri avait déjà bénéficié d’une augmentation de salaire, il s’est permis d’en exiger une autre. Le lendemain, il était vendu !" Réaction immédiate de Wanda qui a nié qu’il s’agissait uniquement d’un problème financier : "Ici, l’argent n’entre pas en ligne de compte, tout comme les déclarations, je peux vous l’assurer moi-même étant donné que j’ai participé personnellement à toutes les réunions. Ici il s’agit uniquement de la thématique de savoir ce à quoi on doit croire…" Vieri s’est en premier lieu livré sur le Derby "Le Meazza est toujours beau, pour un joueur, y évoluer est la plus belle chose du monde. On ne peut pas inscrire autant de buts si vous n’êtes pas un attaquant de qualité : Lautaro est fort, il n’a pas peur. Il a su profiter du fait qu’Icardi ne jouait pas pour prendre sa place. Piatek n’a pas été suffisamment servi, le ballon allait vers les autres : Calhanoglu, Suso, Paquetà." La Situation de l’Inter ? "Je ne comprends pas ceux qui disent que l’équipe devrait être seconde, qu’elle serait la première poursuivante de la Juve, comment est-ce possible ? Le Napoli est supérieur." Place à Icardi "Je ne dirais pas tout ce que j’ai envie de dire : Il devait, selon moi, jouer et se mettre à disposition, peu importe qu’il ait ou pas le brassard. Il doit jouer car il est apte à jouer. Je me suis entraîné moi-même sans douleur qu’à trois reprises en 25 ans. Il doit jouer, Il devait jouer pour l’Inter, il ne peut pas rester écarté pour si peu. Il devait se mettre à disposition, sans brassard cela m’est égale, il devait se mettre à la disposition de l’entraîneur." "C’était le Capitaine, il ne l’est plus à présent, cela n’a rien à voir avec le brassard, il devait être à disposition. On ne peut pas être à l’arrêt durant deux mois pour un problème présumé au genou. Il ressent une gène à son genoux de ce que j’ai compris, c’est peu de chose, petit joueur, mais joue !" "Il était Capitaine, mais le brassard ne reflète pas toujours qui est le vrai Capitaine. Moi, j’en avais rien à faire de ce "bouffon" de bout de tissus, le brassard ne veut rien dire. Il devait être professionnel, il devait être à disposition. Vu de l’extérieur, cela me semble être de la pure connerie." L’entraîneur ? "J’ai connu plusieurs pays et tellement d’entraîneur, mais seul le groupe compte. Il devait être correct vis-à-vis du groupe." Les déclaration de Wanda qui éclaircit les rapports d’Icardi et de ses équipiers ? "Il en faut un peu plus qu’un simple éclaircissement, d’autres auraient pu l’enculer. Si un agent de l’un de mes équipiers venait à parler de moi, je vais d’abord voir mon équipier et ensuite son agent. Il ne faut pas me les briser, cela pourrait lasser n’importe quel joueur. C’est normal qu’ils l’aient envoyer chier si elle a parlé sur eux." Le Saviez-vous ? Selon As, le quotidien très proche du Real Madrid, plusieurs clubs seraient tentés par le recrutement de l’argentin de l’Inter. Néanmoins, le favori numéro un était le Real Madrid qui avait d’ailleurs discuté avec l’Inter, dans le courant de la semaine écoulée. Le Club Nerazzurro avait redimensionné le prix de vente du joueur : 80 millions. Le fait qu’Icardi soit courtisé également par la Juve et le Napoli, sans parler des clubs étrangers, aurait pu faire faire grimper ce prix de vente Une rencontre était planifiée entre le Real et l’entourage du joueur, mais l’arrivée sur le banc de Zinedine Zidane a eu pour effet de faire échouer ce rendez-vous. L’autre objectif des Blancos étant Harry Kane de Tottenham. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Mauro Icardi continue de rester à l’écart de l’Inter alors que celle-ci fait face à la période la plus délicate de sa saison, surtout qu’elle est affaiblie. La situation Sont indisponibles : Miranda, Nainggolan, Brozovic, Icardi; Sont en ballottage pour compléter le onze de base: Cédric-D ’Ambrosio (55%-45%); Asamoah-D ’Ambrosio (55%-45%), Vecino-Borja Valero (55%-45%). Vu le comportement de l’argentin, il devient de plus en plus certain de partir à la recherche de son successeur. Le Corriere Dello Sport s’est penché sur la question : Malgré le fait qu’il y ait eu de récents sondages en provenance de l’étranger, Maurito et Wanda insistent pour rester en Italie, ils ne souhaitent pas déboussoler leurs enfants en changeant de pays. Cela signifie qu’il y a deux pistes à envisager : La première est la Juventus, l’alternative est le Napoli. Il se dit que le club Partonopeo serait disposé à mettre sur la table une offre importante étant donné que le Mercato propose une occasion particulièrement gourmande de se renforcer. Il ne faut également pas négliger les manœuvres des blancs et noirs. Stratégie Nerazzurra L’Inter étudie avec une attention particulière si elle va se lancer dans une transaction avec la Juventus. Condition Sine Qua Non : L’échange avec Paolo Dybala, sinon il n’y aura aucune discussion possible. Qui plus est, outre la Joya, le Club Nerazzurro partirait à la recherche d’un attaquant pur, le tout en se fiant à des conditions favorables. En ce sens, le joueur qui est en Top-List se nomme Edin Dzeko qui est très estimé au Corso Vittorio Emanuele et dont le contrat arrive à péremption en juin 2020. On retrouve également le jeune Luka Jovic qui défiera l’Inter en Europa League ce jeudi avec l’Eintracht. Ce dernier devrait d’ailleurs être racheté au Benfica pour 10 millions d’euros. Le prix demandé pour Lukaku risque donc de s’avérer excessif si ce dernier ne fait pas parti de l’échange avec Mauro Icardi. Si au final, l’Inter se devait de négocier avec le Real Madrid, notre Beneamata exigerait soit une transaction économique démesurée ou Karim Benzema en contrepartie technique. Dans le même temps, l’idée de ne plus voir Mauro Icardi porter la vareuse Nerazzurra cette saison est de plus en plus concrète, surtout si ce dernier est absent des deux prochains matchs… Sauf miracle… ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Absente avec son époux du Giuseppe Meazza pour les 111 ans de l’Inter, mais bien présente sur le plateau de Tiki Taka, Wanda Nara s’est livrée sur l’Inter et Icardi. Absence remarquée "Nous avons vu le match à la maison, en famille. C’est évident que nous voulions éviter tout type de polémiques. Marotta savait que nous serions absents. Je parle plus avec lui qu’avec Mauro. Nous devions gagner et ce fut le cas. Il s’agit de trois points extrêmement importants pour l’équipe." Le futur de Maurito "Je ne veux rien dire qui puisse être mal interprété, mais cette semaine sera la plus importante pour tout le peuple interiste. Je peux juste dire que nous avons connu une semaine positive car nous avons su discuter et nous sommes arrivé à quelque chose d’important. Je veux uniquement le bonheur de Mauro et lui veut rester à l’Inter." Paolo Nicoletti Paolo Nicoletti est un ancien commissaire adjoint de la Serie A et de la Fédération italienne de football. Nerazzurro, il a toujours été très proche de Massimo Moratti. Il fut entre-autre très connu et très investi lors du recrutement de Ronaldo. "J’ai choisi un avocat interiste, une personne avec qui nous pouvons faire la paix avec le Club. Je n’ai demandé aucune réhabilitation sur la place publique pour Mauro. Je ne nie pas cette nouvelle simplement parce que cela n'aurait aucun sens d’agir de la sorte encore une fois." Polémique sur le refus de jouer "Je suis une Tifosa de l’Inter et ce que j’ai lu me fait chier. C’est normal que les gens l’aient mauvaise. Le jour où Mauro parlera et s’expliquera, cela va changer beaucoup de choses. Car Mauro a montré sur le terrain, de l’engagement et des larmes, c’est un joueur qui a tout donné pour le maillot." Un retour au terrain sans brassard ? "Son problème au genou n’est pas inventé. Il a décidé de prendre soin de lui en ce moment car il juge que c’est le plus important. Il se soigne 24h sur 24. Je ne comprends pas comment dégrader son joueur le plus cher peut être bénéfique pour le club. J’espère que cette situation médiatique se résoudra. Je le répète Mauro veut rester, il veut continuer sa carrière à l’Inter." Réaction de Marotta à sa sortie de la Lega Serie A Avez-vous regardé Tiki Taka ? "Non, je ne l’ai pas regardé, c’était trop tard, le matin je me lève à 7h pour aller travailler." Quand allez-vous vous revoir ? "Arrêtez de me parler de ces choses." Il semble à présent que l’Inter ait décidé de ne plus s’exprimer en public sur le cas Icardi tant qu’il n’y a pas de nouveauté concrète. Le Saviez-vous ? Les Tifosi de la Vieille Dame se font plaisir à Turin. Preuve en est, il vous est possible vous offrir le maillot de Mauro Icardi aux couleurs de la Juventus ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Ce mercredi, l’Inter est parvenue à définir sa route, non pas celle qui la conduit en Allemagne, mais celle qui la conduit à une phase de réconciliation avec Mauro Icardi... Voici ce que nous annonce La Repubblica: "Icardi est nécessaire à l’Inter, surtout dans cette phase délicate de la saison. S’il est hypothétique de le voir face à l’Eintracht au Meazza, il est raisonnable d’objectiver son retour au dimanche 17 mars, pour le Derby de Milan, un club qui vient justement de surclasser les Nerazzurri en Serie A." Une réconciliation parfaite ? "Une nouvelle réunion est programmée avec Marotta à son retour d’Allemagne. Néanmoins, il résulte de cette première entrevue que le brassard de Capitaine n’est plus considéré comme une décision préjudicielle, l’aspect économique étant à part. Pour faire simple: La hache de guerre peut être enterrée jusqu’à la fin de la saison. Icardi ne retrouvera pas "son" brassard et ne devrait probablement pas renouveler son contrat, mais il a été demandé à ce dernier de se comporter en professionnel et également de serrer les dents, même en cas de légère douleur au genou." Marotta s’est montré conciliant : "Le passé est le passé, nous recherchons la meilleure formule pour poursuivre notre chemin." Reste à présent à voir comment ce comportera la Faction de l’Est, surtout le duo Perisic/Brozovic, qui souhaite des excuses suite au comportement et aux critiques émanant de Wanda Nara. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. L'Inter vient de publier, à travers Twitter, le communiqué suivant : "L'Administrateur Délégué Sport de l'Inter, Giuseppe Marotta a rencontré, ce jour, Mauro Icardi et Wanda Nara. Il s'agit d'une rencontre cordiale à la recherche d'une solution dans l'intérêt de toutes les parties." Des développements attendus concernant ce communiqué vous seront transmis dans le courant de la journée. Update à 14h35: Une heure après le communiqué de l'Inter, un signe d’apaisement semble s'entrevoir. En ce sens où une photo reprise sur l'Instagram d'Antonio Candreva, en compagnie d'autres joueurs, a été liké par Mauro Icardi. Un comportement "nouveau" pour celui qui s'est mis à l'écart. Sur cette photo on retrouve Miranda, Candreva, Gagliardini et D'Ambrosio, tous souriants à l'entrainement. Ces derniers sont prêts pour le déplacement en Allemagne. Update 15h20 : Le Corriere Dello Sport nous confirme la réunion entre les trois parties. Cette dernière a été précédée d’un échange téléphonique entre le Dirigeant et la chroniqueuse sportive. Le but de la manœuvre ? Mettre un terme à la situation actuelle. Mauro refusant toujours de revenir à la disposition de l’équipe sans le brassard. Ce dernier souhaitait voir Steven Zhang uniquement. Via Marotta, le Club a pris le temps de lui expliquer que la décision prise sur le brassard est irréversible, impossible de revenir en arrière. Mais la volonté de dialoguer ensemble est bien présente, comme en témoigne le communiqué de l’Inter. Même si Mauro était absent physiquement ce matin d’Appiano Gentile, vu que les joueurs se préparent à partir pour Francfort, l’idée est de permettre à l’Inter de retrouver une certaine sérénité et d'éviter une escalade. Des nouvelles rencontres sont prévues dans les prochains jours. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Interiste convaincu, l’ancien international italien Antonio Cassano est parti au clash avec Wanda Nara sur le plateau de Tiki Taka. S'exprimant au sujet de la situation de l'attaquant argentin, le Barese a déclaré: "Je pense que vous avez provoqué des catastrophes et que vous avez mis Mauro en difficulté. Avec vos déclarations, vous avez isolé Icardi. Vous agissez comme un entraîneur de football à la télévision et dans les réseaux sociaux, vous parlez trop. Il y a une raison pour laquelle Icardi a été dépouillé de la Capitainerie de l'Inter. Les Dirigeants de l’Inter ne sont pas des imbéciles." "J'avais l'habitude de faire de grands drames lorsque j’étais blessé, mais j'avais 20 ans. Maintenant la situation est à un point de non-retour. Icardi doit jouer car dans le passé cette blessure au genou n’avait rien de si grave. Vous avez créé ce chaos, personne ne croit qu'Icardi est blessé. J’étais le Vice-capitaine de la Roma, mais Spalletti m'a retiré de ce rôle car je n'étais pas un exemple et il avait raison. Si la situation ne change pas rapidement, Icardi devra quitter l'Inter cet été." Antonio 1 - 0 Wanda Wanda Nara prend cher aussi par les Tifosi "Icardi ne jouera plus jamais à l'Inter, c'est la vie. Merci à son agent" peut-on y lire. Toujours présente sur les réseaux sociaux, Wanda Nara a eu l'idée très intelligente de répondre de façon claire et franche à certains tifosi sur Twitter: "Je n'ai rien décidé, je n'ai fait aucun choix. Celui qui a pris toutes ces décisions devra en assumer la responsabilité, mon travail consiste à trouver la meilleure solution, à prendre des décisions, mais je n'y suis pour rien. Merci, et s'ils sont parvenu à vous faire croire quelque chose d'autre, et ben tant mieux !" Envers ceux qui remettent en doute le conflit d'intérêt d'être à la fois chroniqueuse, agent du joueur et également compagne de vie, Wanda répond : "Mes rôles n’ont rien à voir dans cette histoire, ça vole haut" Enfin certains tifosi ont tenu à calmer les tensions, bien mal leur en a pris : "1° Renoncez à être l'agent de votre mari, faites appel à un professionnel. 2°Cesser de passer à la télévision pour mal vous exprimer ou vous exprimer de façon hasardeuse, cela vaut aussi pour les réseaux sociaux 3° Ramenez votre mari sur le terrain." Réponse: "Cazzo, tu n'as rien compris à ce qui va se passer ! Bise" Le Real à la rescousse ? Selon le Sun, qui relaye Marca, le Real Madrid serait prêt à verser 86 millions d'euros pour s'offrir Mauro Icardi. L'Inter serait partante pour 100 millions d'euros. Néanmoins, les Merengues devront faire face à la Premier League pour arriver à recruter la honte de l'Argentine. Outre le Real, Manchester United serait extrêmement convaincu par l'idée de recruter le numéro neuf de l'Inter. Qui plus est la situation sportive de Chelsea offre une voie royale aux Reds Devils. Si l'information est vérifiée, les Blancos seraient disposés à mettre tout le monde d'accord en offrant directement les 100 millions d'euros exigés, une somme qui pourrait faire reculer le club mancunien. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...