Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'ac milan'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Groupes de produits

  • T-Shirts Collection 2020
  • T-Shirts Logos
  • T-Shirts Art Portraits

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

19 résultats trouvés

  1. Notre légendaire joueur, Sandro Mazzola, a suggéré de manière sensationnelle, que l'actuel entraîneur de Naples et l'ancien joueur de l'AC Milan, Gennaro Gattuso, serait le parfait manager de l'Inter... Gattuso a passé environ 13 ans chez nos cousins rivaux et a également été leur manager entre 2017 et 2019, mais Mazzola, qui a passé l'intégralité de sa carrière à l'Inter, pense que le vainqueur de la Coupe du Monde 2006 serait la personne idéale pour gérer l'Inter au vue de son caractère. "Mettant de côté le fait qu'il soit un fan de l'AC Milan, il est le manager parfait pour l'Inter." "En effet, l'Inter est synonyme de tempérament, conviction et détermination. Au Napoli, il fera de grandes choses car il a vraiment des compétences extraordinaires", a expliqué Mazzola dans une interview avec Il Mattino parue en début de semaine. Gattuso entraîne le Napoli depuis décembre 2019 et a remporté neuf de ses 15 matchs en charge jusqu'à présent, incluant les victoires sur les trois premiers, Juventus, Lazio et Inter. L'ancien joueur de 42 ans, qui est en contrat avec le Napoli jusqu'à la fin de la saison prochaine, compte à ce jour un total de 221 matchs dans sa carrière de manager, durant laquelle il a également dirigé le FC Sion, Palerme, Pise et l'OFI Crète. Il a remporté 92 matchs en tant qu'entraîneur.
  2. Dans une interview accordée à Nicolo Schira via Instagram, notre ancien ailier Francesco ‘Checco’ Moriero s’est exprimé sur une série de sujets liés à l’Inter, en commençant par comment il est arrivé chez nous à l’été 1997. "Fin mai, un mercredi soir, je suis allé dîner avec Derby County qui voulait m'emmener en Angleterre. Après la réunion, j'avais un rendez-vous le lendemain pour l'Angleterre afin de signer le contrat, mais pendant la nuit, j'ai reçu un appel de Galliani. Il me voulait à l'AC Milan alors je suis allé à Milan. J'ai passé l'examen médical et signé pour les Rossoneri. Je suis parti en vacances et quelques semaines plus tard, Sandro Mazzola m'a appelé pour aller à l'Inter. L'AC Milan voulait Andre Cruz, qui avait déjà un accord avec l'Inter, donc le Milan a proposé à l'Inter une liste de joueurs et Gigi Simoni m'a choisi. Du coup, je me suis retrouvé avec Ronaldo. Mais, pendant la première semaine, personne n'a rien compris, car j'étais partout dans les journaux avec les maillots du Milan et de l'Inter!" La célébration du cirage de chaussure. "Lors de mes débuts au Meazza, Recoba a renversé le match en marquant deux superbes buts. Je me suis mis à genoux, lui ai dit de mettre le pied dessus et j'ai poli sa chaussure. C'était un geste d'humilité et d'hommage envers la grandeur d'un coéquipier. Je n'ai pas beaucoup marqué, j'ai préféré construire des buts mais quand j'ai marqué, ils me l'ont fait aussi. J'ai forcé Diego Simeone à polir ma chaussure !" A propos de Baggio arrivant en 1998. "Je fus un petit cupidon et j'ai amené Roberto à l'Inter. J'étais dans sa chambre lors de la Coupe du Monde 1998 et je lui ai parlé de Ronaldo, Moratti et Simoni. J'en ai parlé jusqu'à ce qu'il accepte l'offre du président Moratti." A propos de Totti. "Je savais que Francesco avait des problèmes avec la Louve et j'ai longtemps essayé de le convaincre de venir à l'Inter. Il y a pensé. Mais finalement il aimait trop la Roma et il n'avait pas envie de partir." Sur Luigi Simoni. "C'était un super manager et un vrai gentleman. Il savait comment gérer et prendre soin de vous, c'était un homme loyal qui vous disait tout en face. Ce fut l'une de ses plus grandes forces. Après qu'il fut limogé, nous sommes tous allés voir la direction du club pour essayer de les faire changer d'avis, mais nous n'avons rien pu faire. Des années plus tard, je pense que Moratti regrettait de l'avoir renvoyé." La victoire en C3 en 1998. "Nous nous sentions très forts, nous étions sûrs de gagner. Nous nous sommes heurtés à une Lazio très forte mais ce ne fut pas un match. Nous avons gagné 3-0 et nous avons célébré toute la nuit." Lippi comme manager. "Il y avait Ronaldo, Baggio, Zamorano, Recoba et Bobo Vieri. Je pense que c'était une des attaques les plus fortes de tous les temps. C'est vraiment dommage qu'en raison de blessures et de problèmes divers, ils n'aient pu jouer autant ensemble sinon nous aurions beaucoup gagné. Avec Lippi, tout a bien commencé et après avoir perdu le derby, il a décidé de ne plus me faire jouer. Je ne faisais plus parti de ses plans, j'ai donc accepté de partir au Napoli (en 2000, ndlr)." A propos de Massimo Moratti. "C'est une personne fantastique. Nous avons toujours voulu gagner spécialement pour lui. Il nous appelait tous les lundis pour commenter le match. Le samedi, il venait à Appiano pour nous stimuler. Il nous a toujours tenu des discours incroyables pour nous pousser à gagner à l'exception du derby car il considérait le match contre le Milan comme le plus facile." Au tour de Taribo West. "Taribo était un fou fou et avait toutes sortes de couleurs dans ses cheveux. Avant chaque match, il bénissait Ronaldo. Je me souviens d'un lundi où il s'est battu avec Lippi devant tout le monde et a dit que Dieu lui avait dit qu'il devait jouer pour l'Inter et Lippi a répondu que Dieu ne lui avait rien dit (West est maintenant pasteur, ndlr)." Coach à l'Inter ? "J'adore travailler avec des jeunes et j'aimerais bien, je ne le nierai même pas. Ce serait merveilleux de travailler côte à côte avec Antonio Conte." Rédigé par Alex_j - Internazionale.fr
  3. Après chaque match de nos nerazzurri, Internazionale.fr vous propose les notes des joueurs. Voici le bulletin de notes suite à la victoire de l'Inter dans le derby de Milan : Padelli : 5 (le moins bon) - Fautif sur les 2 buts milanais. Malheureusement, pas une bonne alternative à Handanovic sur les grandes rencontres et cela se ressent, le moins bon interiste de ce match. Godin : 6 - En panique face à Rebic et se fait dominer par Ibra sur la remise de la tête du 1er but milanais. Va mieux en phase d'attaque et sert Sanchez d'une magnifique passe sur le 2ème but de la beneamata, digne d'un milieu organisateur. De Vrij : 7.5 - Passe un peu au travers sur le 1er but de Rebic mais une bonne prestation dans l'ensemble, ponctuée par un but extraordinaire, magnifique coup de tête ! Skriniar : 5.5 - Insuffisant pour Skriniar qui est autant fautif que Padelli sur le 2ème but. Inconcevable de laisser seul Zlatan si proche du but lors d'un corner. Faute grave. En plus de ça, des passes ratées qui peuvent couter cher. Match à oublier pour notre prodige slovaque. Candreva : 5.5 - Veut reproduire le but contre Lecce en ouverture du championnat à chaque fois qu'il en a l'occasion, c'est pas ce qu'on lui demande. Loupe beaucoup. Barella : 6.5 - match quantitatif, mais peu qualitatif. Mieux en 2ème mi-temps comme le reste de l'équipe et ses 14 et 15ème poumons font du bien en fin de match. Pouvait mieux faire sur sa contre attaque quand le score était encore à 3-2. Brozovic : 7 - se fait marcher dessus par Calhanoglu en 1ère mi-temps mais on retrouve le Brozo qu'on connait en seconde. But epic qui relance le match, ô combien important. Il lance la machine interiste. Vecino : 7 - Bon match de Vecino qui répond présent dans ce gros duel. Un but égalisateur et une temporisation parfaite du ballon en fin de match avant de servir Moses pour la passe décisive. Les insertions à la Vecino qu'on aime. Young : 6 - Moins en jambe que les autres matchs. Castillejo le domine sur le côté en 1ère mi-temps et on ne voit pas les avancés du latéral anglais dont il nous a habitué. Il rapporte néanmoins la moyenne car il n'a pas laché jusqu'au bout, même quand la fatigue s'est faite ressentir. Sanchez : 7 - une bonne note méritée. El Nino Maravilla y met du sien, joue de son physique même contre des plus grands que lui et fait un appel digne des plus grands attaquants sur le 2ème but. Délivre une bonne passe décisive à Vecino. Pour un joueur qui arrive de l'enfer et n'a pas beaucoup de minutage, il mérite son 7. Lukaku : 7.5 - Le seul qui était en jambe en 1ère mi-temps, même s'il n'a pas eu beaucoup de ballon. Puissance, puissance et puissance. Les défenseurs n'y peuvent rien. Belle passe sur le côté en fin de match qui débouche sur son but. Le jeu dos au but qui s'améliore toujours. Eriksen : 6.5 - Coup franc qui fini sur les montants qui frôle l'eurogoal. Met de la qualité quand il entre en jeu et commence à prendre ses marques dans le système de jeu interiste. Moses : 6.5 - Ne fait rien jusqu'à la 93ème où il délivre une passe décisive extrêmement précise à Lukaku. Biraghi : non noté - N'a rien à faire, il entre quand le match est déjà résolu. Conte : 8 (le meilleur) - La note tient en 3 points. 1. La formation mise en jeu était la bonne. 2. Les remplacements étaient justes. 3. Le changement de mentalité entre la 1ère et la 2ème mi-temps. Les murs ont dû trembler dans le vestiaire durant la pause ! Il a réussi à motiver ses troupes, ce qui n'est pas chose aisée quand on est mené 2-0 dans un derby. Rédigé par AM - Internazionale.fr
  4. Ce dimanche soir aura lieu un Duel de géants, de deux Colosses qui ont en commun un vécu à Manchester United. Grands, puissants et redoutables finisseurs : Romelu Lukaku et Zlatan Ibrahimovic vont croiser le fer. Si les deux ont en commun le fait d’avoir été entraîné par Mourinho, Ibra qui revenait de blessure avait laissé le numéro 9 mancunien au Diable Rouge qui venait d’arriver d’Everton. Le Suédois optant pour le numéro 10, adepte des punch-line, Ibrahimovic ne se laissait pas démonter à l’entrainement devant la stature de Big Rom : "Lorsqu’il me faisait un tacle à l’entrainement, il y allait de toute ses forces. J’ai compris là à quel point il était motivé à être en compétition, à quel point il voulait le poste de titulaire. Ce moment m’a marqué, j’ai ouvert les yeux. En côtoyant Zlatan, j’ai appris à me concentrer, à travailler dur et à faire tout ce qui me divertissait. Car Zlatan reste une personne très divertissante." se souvient le Diable Rouge. "Moi aussi je le défiais." Ibra a dit un jour à Lukaku qu’il lui verserait 50 pounds à chaque fois qu’il réaliserait un contrôle correct. Cela avait fait parler, et c’est aussi suite à "cette expérience" que Lukaku n’appréciait pas le milaniste lorsqu’il entrait en jeu: "Il voulait être l’attaquant de pointe et jouer de façon excentré." Ensemble, ils n’auront joué que 120 minutes. Ce dimanche, ils seront fin prêt à se défier et à faire parler la poudre au point de faire trembler le Meazza. Le Saviez-Vous ? Lukaku, est meilleur que Mauro Icardi : c’est une statistique révélée par la le Corriere Dello Sport : En l’absence de Lautaro Martinez, Romelu Lukaku a répondu présent. Il est le seul joueur à avoir inscrit 12 buts lors des 11 premiers matchs à l’extérieur parmi les 5 plus grands championnat européen. Une statistique record depuis l’ère des trois points. Les statistiques de Romelu Lukaku, pour sa première saison sous le maillot de l’Inter, sont exceptionnelles : Lorsque Romelu marque, l’Inter l’emporte quasiment à chaque fois : 10 victoires pour 1 match nul, à domicile face à Parme. Auteur de 20 buts toute compétitions confondues (16 en Serie A, 2 en Ligue des Champions et 2 en Coupe d’Italie), il propose une moyenne d’un but inscrit toute les 123 minutes. Celui qui pense qu’il ne s’agit que d’un simple exploit, une simple exception, se trompe. S’il est vrai que l’année dernière Romelu n’avait inscrit que 9 buts à la même période de la saison, en 2017-2018, son compteur en affichait 19. 18 en 2016-2017 avec Everton, un club qui n’avait pas disputé de Coupe européenne. En 2015-2016, il proposait également, pour les même raison à nouveau, la moyenne de 19 buts inscrits. Le rendement du Diable Rouge est ainsi meilleur que celui d’Icardi qui évolue au PSG : 20 Buts pour le Diable Rouge contre 17 pour l’argentin. De plus, il y a un an, Maurito n’avait inscrit, à la même période, que 13 buts, 18 en 2017-2018 sans les Coupes d’Europe, 17 en 2016-2017 et 9 en 2015-2016, sans oublier les 16 buts inscrits en 2014-2015. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. L’Administrateur-Délégué de Monza, Andriano Galliani, s’est livré sur le plateau de Tiki Taka : « J’ai regardé la rencontre contre le Torino dans une pizzeria, en compagnie de Massimiliano Allegri. L’Inter joue très très bien, elle semble être une machine de guerre. Conte a totalement raison : sans l’Inter, le championnat serait déjà terminé. » « J’ai tenté de recruter Conte au Milan, mais je n’y suis pas parvenu. Si j’étais resté là-bas j’aurais tenté le recrutement d’Icardi qui est un attaquant extraordinaire. » ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Une conférence de presse d'Antonio Conte aura été suffisante pour qu'Ivan Perisic prépare ses valises. Le vice-champion du Monde, qui ne répond pas aux attentes de l'ancien sélectionneur de la Nazionale, devrait quitter l'Inter après y avoir disputé 162 matchs, pour 40 buts inscrits sur une période de 4 saisons. Selon le Corriere Della Sera, le club actuellement le plus intéressé se nomme l'As Monaco. Celui-ci ne parvenant pas à trouver un arrangement avec le Milan Ac pour s'attacher les services d'André Silva a décidé de disposer des fonds prévus pour recruter cette fois-ci le Croate. En cas de transfert, l'As Monaco pourrait présenter une attaque 100% interiste avec Jovetic, Keita Baldé et Ivan Perisic. D'après les dernières informations, les Monégasques seraient disposés à satisfaire aussi bien l'Inter que Perisic. Validez-vous un tel transfert ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Paolo Scaroni n’est pas à l’aise, voici la déclaration du Président de l’Ac Milan, qui digère très mal les contres-performances du Diavolo. "L’objectif de se qualifier pour la Ligue des Champions s’est éloigné suite à la défaite de ce dimanche. Mais nous continuons notre course. Ne pas se qualifier aurait un impact économique évident et immédiat, ça repousserait dans le temps les projets que nous voulons pour le Milan, là où nous souhaitons le voir aller." "Je dois dire toutefois que notre objectif est à moyen-long terme, l’entrée en Ligue des Champions n’était pas reprise dans notre budget cette saison, donc s’y qualifier serait une surprise bénéfique. De façon objective, nous avons ouvert notre bouche et à présent nous sommes déçus, mais nous continuerons à nous battre pour atteindre cet objectif." La défaite face au Torino ? "J’ai vu le match, cela fait déjà une paire de mois que le Milan ne pratique plus un bon niveau de jeu, de plus il y a un problème de condition physique. Je ne m’exprimerais pas sur les thématiques technico-sportive, je laisse le soin à l’Administrateur délégué et au Directeur-Sportif de s’exprimer, dont Leonardo et Maldini." Selon l’Ansa, Gattuso reste en poste et il lui a été exigé de ne pas mettre en péril la qualification pour la Ligue des Champions. Une ligne directrice qui a été défini via une vidéo-conférence entre la Direction Rossonera et les hauts-représentants d'Eliott. Pour l’heure, pas de renvoi donc, mais une obligation de résultat, ces derniers seront déterminants, mais pas cruciaux pour le projet établi par Eliott. Préparez le Pop-Corn et contactez l'Uefa ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. A travers les pages du Corriere Dello Sport, Franco Ordine s’est livré sur les deux écuries milanaises : "Le Milan dispose du noyau d’équipe le plus jeune du tournoi, 24 ans de moyenne d’âge. Il suffit de deux, voire trois investissements de grandes valeurs pour s’assurer un futur tout en se fiant à son entraîneur, parti de rien et qui est parvenu à rendre de l’estime et de la confiance à son équipe. Même si ses marques de soutiens sont moins importantes que celle de Leonardo et Maldini qui se montrent toujours présent. Deux tentatives n’ont pas porté leurs fruits : Bonnuci et Higuain, les prochains recrutements effectués devront s'avérer décisif." "L’Inter, de son côté dispose d’une structure plus adaptée d’un point de vue technique, mais son groupe est moins solide : Le Monopole de l’Est, comprenez Perisic et ses soutiens, ne perçoit pas d’un très bon œil le Capitaine Icardi et ses demandes périodiques d’une augmentation de salaire (même si actuellement, il le mérite). Il est inquiétant de voir cycliquement une crise se répéter entre décembre et janvier. Cette dernière trouve sa source dans le manque d’une mentalité gagnante dixit Marotta." "Spalletti est sur la fin avec les Tifosi qui rêvent de voir Conte à Appiano Gentil, comme ce fut le cas de Ringhio en son temps. Vu le contexte, le premier des deux à soulever un trophée aura sa place dans la Basilique Sant’Ambrogio." ®Antrony Gilles - Internazionale.fr
  9. Une visite spéciale et extrêmement a eu lieu ce mercredi 6 février 2019 au siège du Groupe Beretta. Le Président de l'Ac Milan, Paolo Scaroni et l'Administrateur-Délégué de l'Inter, Alessandro Antonello y étaient présents, afin d'y célébrer le nouveau partenariat entre les deux clubs et la célèbre marque historique italienne fondée en 1812. Les deux hauts dirigeants ont été accueilli par la Famille Beretta, dont le patriarche est Vittore Beretta. Il est maintenant le Président d'une entreprise qui s'étend sur huit générations, et qui continue à fournir des produits de qualité de viandes italiennes traditionnelles partout dans le monde. Lors de cette réunion, il y a eu l'occasion d'en apprendre davantage sur une entreprise qui possède plus de 200 ans d'histoire, et dont les produits de qualité ont contribué au Made In Italy, de plus le partenariat de 3 ans a été officialisé. Fratelli Beretta est maintenant "Partenaire officiel" de l'AC Milan et "Fournisseur officiel" du FC Internazionale Milano. Au cours de la réunion en elle-même, il y a eu aussi des réflexions stratégiques partagées sur la façon dont le Groupe Beretta se montrera être un acteur impliqué et actif au Giuseppe Meazza. Des produits Beretta sont déjà proposés dans les zones d'accueil et dans les bars jonchant le quartier de San Siro. Il vous est par exemple possible de vous procurer du Prosciutto estampillé de la marque ou des produits de la gamme PURO Beretta qui concerne une consommation de viande disponible depuis quelques mois sans antibiotique. Vittore Beretta, le Président du Gruppo Fratelli Beretta Spa s'est livré à la presse: "Nous sommes fiers de nous associer au Milan et à l'Inter, deux clubs qui ont longtemps marqué l'histoire du football milanais et international. Nous partagerons avec eux des valeurs similaires qui, pour nous, sont essentielles: L'esprit d'équipe, la passion, le sacrifice, la tradition et l'innovation." "Le lien entre nos organisations va au-delà des valeurs partagées, nous pouvons nous vanter tous les trois de disposer d'une longue existence: Le Milan et l'Inter ont été fondés en 1899 et 1908, tandis que la marque Fratelli Beretta a été lancé en 1812, ce qui en fait l'une des plus anciennes entreprises italiennes." "Nous avons maintenant entamé ce nouveau voyage ensemble, inspiré comme toujours par la passion, par ce sentiment d'appartenance et un engagement constant. Il est également passionnant de voir le Meazza, qui est la Scala du Calcio, porter nos couleurs" Alessandro Antonello s'est également livré pour l'Inter: "Il s'agit d'un partenariat prestigieux. Celui qui unit deux solides institutions et une institution historique de cette ville. Nous sommes fiers de débuter notre voyage avec Beretta, que nous tenons à remercier pour cette si particulière visite. Le territoire milanais offre de l'excellence et nous sommes sûrs qu'en travaillant ensemble, nous pourrons obtenir des résultats très importants. L'hospitalité de Beretta ne passe pas inaperçue, tout comme sa capacité à travailler en équipe, quelque chose que nous connaissons très bien. Je suis certain que ce nouveau partenariat sera gagnant." Paolo Scaroni s'est livré pour le Milan Ac: "Le Gruppo Beretta vante plus de deux siècles de passion, d'excellence, de tradition et d'innovation. Ce sont des valeurs auquel notre club et nos tifosi s'identifient pleinement. Je suis heureux que Gruppo Beretta puisse être à nos côtés pour ces trois prochaines années. C'est une association sportive qui incarne notre ADN et qui nous unit en transférant les valeurs de Milan et de l'Italie au monde entier." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer le communiqué paru, il y a quelques minutes, en regard à la situation relative au stade milanais qui accueille deux des plus grandes écuries de l'Histoire d'Italie. "Le F.C. Internazionale Milano S.p.A. et l'A.C. Milan S.P.A. communiquent qu'ils ont signé un mémorandum d'accord pour promulguer la volonté de travailler ensemble avec le projet de création d'un stade moderne et avant-gardiste. Un système adapté aux normes actuelles est essentiel pour permettre aux Tifosi de profiter d'une expérience unique et d'assurer des succès sur et en dehors du terrain." "Les deux clubs estiment qu'un stade partagé est d'un intérêt primordial pour toutes les parties prenantes d'un point de vue financier, administratif et technique. Les deux clubs envisagent un certain nombre d'options possibles, y compris la restructuration du stade de San Siro, et ont redémarré les activités d'analyse des différentes alternatives par la création d’un groupe de travail mixte." "Les clubs pensent qu'ils peuvent conclure cette première phase exploratoire d'ici la fin de l'année 2018, afin de procéder rapidement à des activités de planification et d'administration nécessaires pour offrir à leurs Tifosi un stade moderne dans les plus brefs délais. Hier, les deux clubs ont rencontré le Maire de Milan afin de ré-ouvrir un dialogue constructif et profitable dans le but d'approfondir la possibilité de moderniser le quartier de San Siro." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Milan - Le défenseur nerazzurro Milan Skriniar a réagi sur ESPN sur les derniers évènements avec sa sélection, qui ont conduit à la démission de Jan Kozak, et sur les prochaines échéances avec l'Inter. "Ce qui se passe en équipe nationale reste dans l'équipe nationale. La Slovaquie est une chose, l'Inter en est une autre. La trêve internationale est terminée et je ne me concentre plus que sur le derby. Nous avons fait un travail difficile en vue du match contre Milan. Nous devons gagner pour continuer la série de six succès consécutifs. Nous voulons aller aussi haut que possible. Je me fiche de savoir où sera le Milan je pense seulement à nous. Nous pouvons grandir à nouveau. Il sera important de ne pas laisser Higuain marquer de but. Ce n’est pas seulement valable pour lui, mais pour tous leurs attaquants. Cela dit c'est l'un des meilleurs en Italie. On ne doit pas encaisser et marquer un ou deux buts afin de gagner le match." Jusqu'ici le slovaque est invaincu dans le derby en en série A : "C’est important. Je me souviens de la première fois c’était amusant, nous avions gagné 3-2. C’était formidable pour nous et nos fans. Le deuxième derby s’est terminé sur un score de 0-0, j'espère maintenant gagner le troisième. Soyons plus forts, nous pensons être meilleurs qu’il y a un an, mais nous devons le montrer sur le terrain." ®JY DS - internazionale.fr
  12. Milan - Légende du club avec notamment ses 565 présences sous le maillot nerazzurro, Sandro Mazzola s'est brièvement exprimé au Corriere dello Sport. Son premier derby (octobre 1962) "Nous venions de prendre un but à la 63'. J'avais toujours un milanais qui me marquait, je ne me souviens plus de son nom. Il me suivait partout, même quand j'allais voir Herrera pour suivre ses consignes. Sans lui Mazzola n'aurait pas été là. Herrera entrainait d'abord la tête, puis les jambes. Il avait toujours le mot juste, au bon moment. C'était un motivateur exceptionnel. Mourinho lui ressemble." Un derby qui dépasse les frontières "Américains, chinois, ce derby n'est plus le fait des joueurs mais des fans. Pour un étranger c'est une victoire comme une autre mais pour un tifoso, il veut absolument être l'équipe milanaise victorieuse. Cela conserve des valeurs qui viennent de loin." Le coach "J'aime Spalletti il est déterminé. Gattuso je ne le calcule pas. Je suis pro-Prisco, pour moi l'AC Milan n'existe pas. Comme l'avait si bien dit Peppino, à Milan il y a deux équipes, l'Inter et sa Primavera." ®gladis32 - internazionale.fr
  13. Milan - Beppe Bergomi tente une première analyse alors que le derby approche à grand pas. Extrait de la Gazzetta dello Sport : "Il sera fondamental d'aborder cette rencontre avec un équilibre tactique. Spalletti devra être capable d'alterner la pression offensive avec les moments de gestion du ballon, le tout sans subir. L'Inter est plus physique et offre une gamme de solutions sur le banc nettement plus vaste que l'AC Milan. Les nerazzurri devront jouer vite, accélérer le jeu et profiter des pénétrations de Nainggolan, Gagliardini ou de Vecino le cas échéant, pour contrarier le Milan. Le dernier derby s'était terminé sur un 0-0 alors que l'Inter méritait de gagner. Il faut apprendre du passé." "L'AC Milan a souvent du mal physiquement en fin de rencontre, il faut mettre l'accent dessus. De ce fait les face à face seront plus avantageux et je pense en particulier à Perisic, qui peut être décisif. Nous savons déjà tout d'Icardi, c'est pourquoi les mouvements de ses coéquipiers enrichissent les possibilités de Spalletti. Politano est imprévisible et Nainggolan est un danger permanent de par sa frappe. Mais aussi Candreva qui pour moi est un homme de derby. Je suis un grand partisan d'Antonio et je pense que l'Inter aurait perdu beaucoup s'il avait quitté Milan cet été." ®gladis32 - internazionale.fr
  14. Milan - Brève intervention d'Antonio Candreva après le derby, où le regret prédomine. "Un derby spectaculaire ? Ce n'est pas vrai car nous méritions de gagner 3-0. Il y a ce regret de ne pas avoir ramené les trois points. Ce sera un combat difficile pour la Champions League, nous le savions dès le départ. C'était important de gagner et nous n'avons pas réussi. Nous devons nous concentrer sur nous-mêmes et ne pas attendre de faux-pas des concurrents." De son côté, Joao Cancelo a fait un commentaire aux micros de InterTV sur la performance de l'Inter contre le Milan : " Nous avons poussé jusqu'à la fin pour essayer de décrocher la victoire, le Milan ne nous a pas créé beaucoup de problèmes. Candreva a des caractéristiques différentes, c'est un vrai ailier, alors que Eder est un attaquant. Je joue bien avec les deux, mais ils ont des caractéristiques différentes. Nous devons continuer à mettre cette intensité dans le jeu. Nous devons et pouvons faire encore mieux, il faut profiter du dur labeur à l'entraînement chaque semaine. C'est clair que marquer un but fait du bien, sur le plan personnel, mais c'était plus important de gagner ce match. Nous les avons mis en difficulté, à présent, tournons nous vers le prochain match". ®gladis32 & Samus - internazionale.fr
  15. Milan - Prévu le 04 Mars passé et reporté du fait du décès tragique de Davide Astori, la longue polémique concernant les billets de ce derby continue. Le Milan, qui a déjà décidé de ne pas rembourser, a l'intention de proposer des bons de remplacement pour les prochains matchs à domicile aux supporters de l'Inter du second anneau vert, qui ne sauraient pas quoi en faire. Selon la Gazzetta, vu que le Milan refuse de changer le billet en tant que tel, l'Inter a répondu que ses tifosi n'étaient en aucun cas intéressés par la possibilité de voir un match du Milan. Nous réfléchissons sur le plan technique et légale, à la possibilité de rembourser de sa propre poche les rares spectateurs qui n'arriveraient pas à changer leur billet. Le dialogue continue pour trouver une solution Toujours selon la Gazzetta, le Milan semble vouloir traiter tous les détenteurs de billet sur le même plan, quelque soit le club qu'ils supportent. L'idée d'un remboursement a toujours été considérée comme facultative et les discussions entre les deux parties restent vives. Dans le même temps l'Inter cherche à savoir quand et comment elle pourra vendre les billets invendus en premier lieu, à la suite de nos mauvais résultats. Un véritable paradoxe. On redoutait qu'il y ait trop peu de supporters, mais les nerazzurri pourraient être plus nombreux que prévu finalement. ®Samus - Internazionale.fr
  16. En règle générale, tous les clubs remboursent, sauf Milan qui a décidé de ne pas suivre cette voie. Communiqué officiel de l’Inter "Par rapport au match en retard, le #DerbyMilano qui se tiendra le mercredi 4 avril à 18h30, le Fc Internazionale déclare rester dans l’attente de communication de la part de la société du Milan Ac sur la possibilité d’effectuer des remboursements envers les tifosi du Secondo Annello Verde, qui nous ont fait savoir qu’ils considèrent comme impossible d’obtenir comme compensation un "bon" valable pour assister à l’un des cinq prochains matchs du club Rossonero." La réponse du Milan qui assume ce contournement surréel "Le Milan a voulu trouver une façon d’atténuer la problématique que peuvent vivre les tifosi actuellement. La décision prise par le club rossonero est une valeur ajoutée. Le Milan tient à rappeler que pour les matchs reportés, pour des raisons indépendantes du club, et pour tout autre décisions allant dans le même sens, que le club n’est pas tenu à procéder à des remboursements." "Le Milan a fait preuve d’ouverture en allant vers les milanistes, à qui il propose non seulement un échange du billet, mais il y a également la présence d’un voucher : Ce dernier permettra au tifoso rossonero d’opter pour un autre match supplémentaire. Ce voucher n’est ni imposé, ni recommandé, il permet à son titulaire de pouvoir assister de façon cumulée à deux rencontres à domicile." L’Inter s’inquiète pour ses tifosi L’Inter tient à rappeler que ce report fait suite au décès de Davide Astori, tous les autres clubs ont connus pareille situation. De plus, l’Inter rappelle également que la compétence totale de se remboursement revient aux Rossoneri qui ont le devoir de trouver la juste solution. Le Modus Operandi des Rossoneri a surpris tout le monde étant donné que le club ne compte pas rembourser un centime aux tifosi de l’Inter. Dans son communiqué, l’Inter exprime clairement que c’est bel et bien le club milanais qui a le pouvoir de décision et d’agir. Voire l’Inter procéder à un propre remboursement des billets serait une démarche compliquée, surtout du point de vu légale étant donné que, lors d’un match de ce type, (à l’extérieur donc pour l’Inter), c’est au club qui évolue à domicile à prendre en charge toutes ses responsabilités. L’Inter rappelle également que tous les clubs de Série A et de Série B ont opté pour le remboursement, qui avait déjà été planifié dès le report de la journée de championnat suite à la tragédie Astori : Le Chievo, l’Udinese, le Torino et le Genoa ont déjà adopté cette méthode de remboursement envers leurs propres supporter. Par la suite l’équipe visiteur percevra 18 à 19% de l’encaissement. En ce qui concerne les pourcentages relatifs aux droits télés, ceux-ci n’ont pas été assignées La Lega se montre également très surprise de la façon d’agir milanaise. Les deux équipes ne sont pas encore sur le terrain que les polémiques découlant de la date du match et des frais afférents aux billets propulsent cette rencontre, qui devrai être un Spectacle dans la Scala du Calcio, en guérilla entre deux rivaux. La seule inconnue reste la prise de conscience et de motivation de nos joueurs suite à ce manque de respect pour nos couleurs, eux inclus. Le Milan a voulu la jouer fine, il pourrait bien avoir trouver le moyen de "motiver" nos troupes sur le terrain. Internazionale.fr est totalement solidaire aux tifosi nerazzuri qui se sont injustement fait arnaquer. Encore la preuve qu’à Milan, il n’existe qu’un club et que ce dernier rehausse le niveau. Passe encore si les fonds de la recette auraient été reversé à une quelconque association ou pour venir en aide aux plus démunis, là il n’en est rien, qu’ils aillent retourner à la source de leur Adn et s’adonner au Cricket Club, car là, ils font vraiment pitié. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Milan - Nouvelle défaite. Trois en trois rencontres. Une contre performance dans ce derby qui commence à transparaitre un peu dans les déclarations de Luciano Spalletti, qui demande une réaction à ses joueurs. "Le derby est une vitrine importante. Pour moi c'est le même sentiment qu'un match de Ligue des Champions, c'est une possibilité de faire une performance qui reste dans le temps. J'ai toujours vécu de cette manière, aussi bien avant ou en post-match. Nous avons perdu de la confiance. Nous faisons les choses avec moins de conviction et de ce fait nous ne pouvons pas profiter de nos qualités. C'est un travail psychologique et très caractéristiques que nous devons faire. Il faut réaliser qu'il faut ce petit plus constamment. Il faut du caractère, de la détermination. Du point de vue physique nous sommes bons et nous ne manquons pas de qualités intrinsèques, mais nous devons nous en sortir nous mêmes. On doit résoudre cela seuls. Cette équipe a le potentiel pour rester dans la course et gagner contre n'importe qui." Vous abordez la Lazio avec une journée de repos en moins et des prolongations dans les jambes, c'est à risque ? "Il faut juste beaucoup plus d'efforts car nous avons perdu, et ce trois fois. Redoubler d'efforts et réagir de la bonne manière encore et encore ce qui demande beaucoup d'énergie. A chaque défaite c'est du crédit qui est dépensé, à chaque fois il augmente. Maintenant il faut être bon au moins trois fois." ®gladis32 – internazionale.fr
×
×
  • Créer...