Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'alessandro bastoni'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Groupes de produits

  • T-Shirts Collection 2020
  • T-Shirts Logos
  • T-Shirts Art Portraits

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

26 résultats trouvés

  1. Alessandro Bastoni a dévoilé à plusieurs reprises son appartenance à l'Inter. Le défenseur, auteur du but décisif face à Parme, à tenu à le rappeler hier en zone mixte. « J'ai toujours été un joueur de l'Inter, pour moi c'est un rêve d'être ici » Et dire qu'il y a un an de cela il était proche d'un départ et que sans l'intervention de Conte, l'histoire aurait bien été différente. Comme le relate le Corriere della Sera, Bastoni, du haut de ses 21 ans, a réussi à s'insérer avec aisance dans le dispositif défensif d'Antonio Conte malgré la présence de carences notamment au niveau du marquage. Mais le temps est un apprentissage permanent et nul doute qu'il progressera de ce côté là. Il y avait beaucoup de controverses à l'époque de son achat lorsque l'Inter décida de miser sur lui alors qu'il était encore très jeune, dépensant 31 millions. Bastoni fit d'abord ses armes du côté de Parme, où il évolua sous les ordres de D'Aversa, un entraîneur au méthodes très similaires à celles de Conte. Cette étape lui a permit de mûrir, participant quasiment à tous les matchs en tant que titulaire. Ses performances plus que correctes pour son jeune âge ont tapé dans l'œil des dirigeants interistes qui prirent la décision de le rapatrier à l'été 2019. De retour à Milan, Bastoni aurait dû être qu'une contrepartie pour les achats du mercato, avant de devenir le remplaçant de Godin. L'expert uruguayen semblait intouchable, Bastoni l'a finalement évincé. Conte a ensuite décidé de se concentrer sur lui, le faisant évoluer à gauche dans la défense à trois et en l'insérant comme titulaire. Dernièrement c'est le sélectionneur de la Squadra Azzura Roberto Mancini qui n'a pas manqué de remarquer ses qualités. Pour Antonio Conte « Il représente notre avenir ». Le joueur dispose d'un contrat expirant en juin 2023, pour un salaire de 300k/saison mais qui sera réévalué et porté à 1,2 million d'euros si prolongation jusqu'en 2024. Tous les signaux sont au vert. ®KarimGipuzcoa - Internazionale.fr
  2. Alessandro Bastoni et Stefan De Vrij se sont livrés en interview d’après-match au micro d’Inter TV. Stefan De Vrij Mon but ? "J’étais au bon endroit au bon moment. Je suis satisfait pour mon but et pour la victoire, oui nous en sommes content. Nous avons toujours cherché à faire le jeu, à créer des occasions. Nous avons eu du mal et nous avons souffert en contre, ils sont bons dans ce domaine." "Ce n’est pas facile d’être immédiatement mené, mais au moins, nous sommes parvenu à faire ressortir notre caractère et à revenir au score. Je cherche constamment à m’améliorer et je cherche à faire de mon mieux à chaque match." "Le fait d’être revenu dans les dernières minutes est très important pour l’état d’esprit, nous y avons cru jusqu’à la dernière seconde. Nous cherchons à remporter chaque match. Nous devrons être encore plus présent dès ce mercredi." Alessandro Bastoni "J’ai inscrit un but très important. Nous nous sommes révélés être un vrai groupe, nous y avons tous cru jusqu’à la fin et personne ne s’est mis à se décourager. C’était un but très important, j’espère qu’il montrera la voie pour ce rush final." "Je sais comment joue Parme, j’y ai évolué l’année passée. Nous savions que nous devions peut leur concéder vu leur style de jeu, nous avons emprunté une certaine philosophie et nous devons continuer sur cette voie." "Nous observons le classement de façon relative, ce qui compte c’est l’humeur de l’équipe. Nous devons y aller match après match, en espérant les remporter tous." Vous avez embrassé le maillot... "J’ai toujours dit que j’étais Interiste et que c’était un rêve d’être ici, et ce, depuis le premier jour où je suis arrivé. Je veux le meilleur pour l’Inter, pour l’équipe et j’espère rester ici très longtemps." Le Saviez-Vous ? Romelu Lukaku est un perfectionniste et il veut donner le meilleur de lui-même. Ce dimanche, il avait de quoi être insatisfait : de sa prestation, mais également de l’interprétation de la dernière action orchestrée par Victor Moses...... Le tout en faisant preuve d’une poésie anglo-saxonne... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. 80 minutes horribles. Un but d’un ancien, deux buts de défenseurs et un nombre d’expulsion record pour un troisième gardien… Tel est le résumé de la rencontre opposant l’Inter à Parme au Tardini. Au terme du premier quart d’heure dominé par Parme, Gervinho est idéalement servi dans la surface de réparation interiste, celui-ci se déjoue de la défense Nerazzurra pour battre facilement Samir Handanovic. La suite de la rencontre peut se résumer de la façon suivante : une possession de balle importante pour l’Inter (60%) qui confirme le malaise actuel. Le ballon peut tourner de façon latéral ou vers la défense, mais lorsqu’il s’agit d’avancer, les lignes de passes sont soit coupées, soit le ballon est mal servi. 3 minutes. C’est le temps qu’il aura fallu à l’Inter pour inverser la tendance et réaliser le braquage parfait. 85e L’Inter botte un énième corner, Lautaro Martinez fantomatique remise de la tête dans la surface, repris à son tour de la tête par le Hollandais volant : Stefan De Vrij, ne laisse aucune chance à Sepe, et égalise. 86e Kucka est expulsé pour protestation immédiatement après le but. 87e sur la remise en jeu, l’Inter parvient à reprendre rapidement possession du ballon, Victor Moses s’excentre à l’intérieur de la surface de la réparation pour servir idéalement Alessandro Bastoni seul au second poteau qui de la tête permet à l'Inter de prendre l'avantage. Ce passage à vide parmesan se paie cher, et l’Inter rentre à Milan avec les trois points. C’est la seule chose à retenir. Preuve en est, Antonio Conte qui aura eu tout le loisir de constater l’étendu du travail qu’il reste à abattre pour montrer un bien meilleur visage et qui n’a aucunement célébré la victoire et présenté même un visage sombre après le coup de sifflet final de Maresca. L’Inter tient donc à distance une impressionnante Atalanta et garde dans son viseur la Lazio à 4 points. Place à présent à un nouveau match ce mercredi 01 juillet, au Giuseppe Meazza, où l’Inter défiera à 19h30, l’équipe de Brescia d’un certain Sandro Tonali… Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Parme 1-2 Inter Buteur(s): 15’ Gervinho (P), 85’ De Vrij (I), 87’ Bastoni (I) Parme: 1 Sepe; 16 Laurini (86’ 36 Darmian), 3 Dermaku (77’ 5 Regini), 22 Alves, 28 Gagliolo (46’ 97 Pezzella); 33 Kucka, 21 Scozzarella (55’ 10 Hernani), 19 Kurtic; 44 Kulusevski, 11 Cornelius, 27 Gervinho (86’ 15 Brugman) Banc: 34 Colombi, 92 Radu, 7 Karamoh, 17 Barillà, 20 Caprari, 26 Siligardi, 36 Darmian, 93 Sprocati T1: D'Aversa Inter: 1 Handanovic; 2 Godin (73’ 95Bastoni), 6 De Vrij, 33 D'Ambrosio; 87 Candreva (69’ 11 Moses), 23 Barella, 5 Gagliardini, 34 Biraghi (69’ 15 Young); 24 Eriksen (69’ 7 Sanchez); 9 Lukaku, 10 Lautaro Martinez (89’ 20 Borja Valero) Banc: 27 Padelli, 46 Berni, 13 Ranocchia, 18 Asamoah, 30 Esposito, 31 Pirola, 32 Agoume T1: Stellini (Conte ayant été suspendu) Arbitre: Maresca Var: Guida Averti(s) : Lautaro Martinez (I), Dermaku (P), Stellini (I), Gagliardini (I), Kucka (P), Godin (I), D’Aversa (P), Cracolici (team manager Parma), Kurtic (P), Moses (I) Espulsé(s): 68’Berni (I) pour protestation, 86’Kucka (P) pour protestation Affluence: Huis-Clos (Covid-19) ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. La demi-finale retour de Coupe d’Italie mettant aux prises l’Inter au Napoli, au San Paolo, approche à grand pas. Toutefois, une nouvelle peu rassurante ressort dans les colonnes du Corriere Dello Sport : "Antonio Conte doute encore de la formation." "Conte risque de ne pas présenter sur la ligne de départ De Vrij et Bastoni, les deux sont monitorés par le Staff Nerazzurro dans l’espoir d’une récupération." Le natif de Lecce anticiperait ce cas de figure, en misant actuellement sur Danilo D’Ambrosio et Andrea Ranocchia. Sur l’aile droite, nous devrions retrouver soit Antonio Candreva, soit Victor Moses ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Alerte Défense pour l'Inter : la charge de travail imposée par Antonio Conte, en vue de la reprise des matchs officiels, amène déjà des effets négatifs sur certains joueurs, et l'arrière-garde en est la principale victime. Comme le révèle le Corriere Dello Sport, il n’y a plus seulement lieu de se soucier du fait de jouer la Coupe d’Italie et le Scudetto en l’espace de 8 jours. A présent, l’infirmerie est également une source d’anxiété pour Antonio Conte. Si la blessure dont a été victime Vecino (ménisque touché/surcharge articulaire) était déjà connue, il y a lieu d’ajouter Godin, Bastoni, De Vrij et D’Ambrosio à la liste des visiteurs. Danilo est déjà de retour dans le groupe, pour les autres et même si cette situation était prévisible suite à l’arrêt de toute compétition, les conditions physiques sont toutes à réévaluer. Problématique: Ce sont tous des défenseurs qui ont été touchés, eux qui seront confronté à des duels de contacts. Sans rentrer dans les détails, la plus grande problématique concerne l’état de santé de Diego Godin. Pour De Vrij et Bastoni, la crainte d’une blessure importante devrait être évitée... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Dans une interview avec le journaliste italien Giammarco Menga sur Instagram parue sur FcInterNews, Beppe Bergomi a parlé de la saison des nerazzurri, de l'équipe et de l'urgence Covid-19. "Je pense que nous devons terminer cette saison, mais en toute sécurité et en suivant toutes les directives données par les médecins. D'un point de vue sportif, jamais auparavant un tel équilibre n'a été atteint au sommet, raison de plus pour conclure. Tous les clubs de Serie A ont la chance de reprendre en toute sécurité alors que les autres clubs des ligues inférieures sont plus en difficulté. Nous devons tenir compte de ces aspects et de toutes les catégories, à mon avis, en vue de la reprise." La coupe du monde 1982 "Le moment dont je me souviens avec la plus grande émotion est sans aucun doute l'arrêt de Zoff sur la tête d'Oscar lors du match de phase de groupes contre le Brésil. Cela aurait été le but du 3-3, mais Dino nous a sauvés avec une intervention extraordinaire (lors de la 2e phase de pouls, l'Italie a battu le Brésil 3-2, ndlr). Je le considère comme un vrai maître de la vie, il avait 40 ans, je n'avais que 18 ans, il était un pilier pour moi et pour tout le groupe. Le plus grand regret, au contraire, a été la demi-finale en 1990 contre l'Argentine. Une blessure qui est toujours ouverte car nous étions vraiment une grande équipe, avec beaucoup de noms comme Maldini, Baresi, Baggio, Donadoni. Nous avons eu un beau parcours puisque nous n'avions jamais perdu un match. Il y avait une atmosphère surréaliste à Naples : les fans soutenant l'Italie d'une part et ne pouvant nier leur amour pour Maradona d'autre part, notre adversaire. C'était vraiment un grand regret de sortir à ce stade." Lothar Matthaus & Ronaldo "Lothar avait une mentalité de gagnant, pour gagner nous avions certainement besoin de la mentalité des champions, que lui et Brehme ont apporté. Il voulait se transcender et nous entraîner avec lui, même dans les moments difficiles. Sa mentalité était vraiment unique, il savait inspirer le respect. Ronaldo, quant à lui, était un champion. Malgré ses problèmes physiques, il a quand même réussi à remporter une coupe du monde et comme meilleur buteur. Malgré les blessures, on pouvait voir son incroyable valeur. En 97-98, il a fait quelque chose d'unique, une saison extraordinaire. Pour la qualité, il était vraiment unique." Les rumeurs sur Leo et Lautaro "Je pense que c'est purement un rêve. Je ne vois pas Messi en dehors de Barcelone où il est bien. Le voir ailleurs me semble impossible. C’est aussi un effort économique incroyable. L'Inter grandit, mais je veux être réaliste, je n'y crois pas beaucoup. En ce qui concerne Lautaro Martinez, je pense que c'est le joueur qui progresse et l'Inter sont ses meilleures années. J'ai entendu parler de Griezmann, mais la différence d'âge est trop importante à mon avis. Je ne vendrais pas Lautaro pour un échange standard. Mais si le Barça payait les 111 millions d'euros, l'idéal serait Timo Werner. Il crée la supériorité, bon dans les insertions. Il créerait un grand tandem avec Lukaku. Si Lautaro devait rester, je le considère toujours comme un champion potentiel, je n'en doute pas, il progresse clairement." Alessandro Bastoni "Bastoni est le défenseur moderne typique. Il est gaucher, a de la personnalité et sait jouer au football. Je le connais depuis qu'il a joué pour l'équipe de jeune de l'Atalanta et depuis l'équipe nationale U17. Comme toutes choses, étant jeune, il doit encore progresser sur certains aspects, comme la défense sur l'ouverture, car l'Inter veut garder un centre de gravité élevé dans son jeu. Il doit s’améliorer, jusqu’à présent, il a fait des erreurs, c’est vrai, mais au final qui ne fait pas d’erreurs ? Si vous faites des erreurs, vous progressez. Il a 20 ans, il s'améliore beaucoup et il doit continuer comme ça." Comparaison entre Nicolo Barella et Nicola Berti "J'aime la comparaison, les deux ont du tempérament et du changement de rythme. Nicola avait une vitesse et un timing que Barella n'a pas encore, mais c'est une question de rôle à mon avis. Barella a un meilleur pied, mais en termes de force physique, je dis Berti, c'est toujours une comparaison intéressante." Christian Eriksen et Ashley Young "Jusqu'à présent, Young s'est avéré être le meilleur achat sur le mercato de janvier. Il fait de son mieux et il le fait bien. Le seul déficit est le pied droit et doit revenir le gauche, mais il se débrouille très bien pour les nerazzurri." "Eriksen, en revanche, trouve peu de place dans un 3-5-2 à mon avis. Sous cet aspect, Conte a eu quelques difficultés. Afin de l'améliorer, nous pourrons changer la formation en 3-4-1-2, personnellement je garderais quand même une défense à 3. J'essaierais de m'adapter à Eriksen, afin de le valoriser. Je le vois bien derrière les attaquants, il s'est aussi sacrifié comme mezzala (terme italien désignant les relayeurs dans un milieu à trois, qui évoluent généralement devant une sentinelle, ndlr), mais ce n'est pas son rôle, on l'a vu. Ce n'est pas un joueur qui aime aller se battre pour la balle. En Angleterre, tactiquement, il était plus libre, il n'avait pas toutes les mêmes tâches requises ici. Il doit s'adapter à notre football. En même temps, Conte doit trouver la bonne solution pour le faire revenir à son meilleur niveau. Antonio est l'un des meilleurs entraîneurs, je suis sûr qu'il s'en rendra compte." Sandro Tonali et Manuel Locatelli à l'Inter ? "Tonali sait endosser plusieurs rôles: il peut jouer en tant que trequartista (expression italienne (littéralement “trois-quart”), qui fait référence à un meneur de jeu évoluant entre le milieu et la défense adverse, ndlr) comme Nainggolan, même si pour moi le rôle idéal pour lui est un mezzala. Locatelli, par contre, je le connais bien. Le temps passé à Sassuolo l’a aidé, basé sur son expérience au Milan qui l’a beaucoup aidé, c’est un joueur très intéressant." ®alex_j - internazionale.fr
  7. C’est un fait, l’Inter de Conte séduit et recrute intelligemment. Raison pour laquelle de nombreuses écuries européennes, comptent y faire leur shopping. Reste un problème de taille à résoudre pour chacune d’entre-elles : Satisfaire les exigences de Giuseppe Marotta! Selon TuttoSport, Pep Guardiola souhaiterait enrôler outre Lautaro Martinez, Milan Skriniar et Alessandro Bastoni: Problème, Bastoni représente déjà une certitude pour aujourd’hui et le futur. Encore plus après s’être offert le poste de titulaire de Diego Godin. L’objectif de l’Inter est de blinder la pépite italienne sur le long terme, preuve en est, avec un rendez-vous fixé avec son agent Milan Skriniar pourrait lui être vendu, le Nerazzurro est considéré de valeur égale à Van Dijk et à Maguire, soit une évaluation de 80 millions d’euros. En cas d’offre indécente de la part des Citizens, la transaction pourrait voir le jour Place à l’Espagne Le Fc Barcelone souhaite enrôler outre Lautaro Martinez, Nicolò Barella qui prendrait le meilleur sur Bentancur ou Fabian Ruiz, l’italien étant le préféré de Quique Setièn. Arrivé cet été pour une somme estimée entre 45 et 50 millions d’euros, Barella est devenu un pilier de l’Inter de Conte. Mis à part une blessure, ses performances exceptionnelles ont tapé dans l’œil des recruteurs catalans qui voient en lui, le remplaçant idéal d’un Arturo Vidal ou d’un Ivan Rakitic Concernant Lautaro, selon Mundo Deportivo, la nouvelle carte catalane se nomme Rafinha. Le Brésilien était tombé amoureux de l’Inter et était aimé des tifosi, reste à présent à voir si son intégration dans la transaction pourra permettre de débloquer ou pas la transaction Martinez Le Real Madrid, club aimé de Lautaro se retire de la course: En effet, selon L’Espanol, Le Real a abandonné cette piste, au moins pour une année étant donné que le Real dispose déjà de trois extra-communautaire dans son noyau, soit la limite autorisé par la Fédération Espagnole de Football. Il s’agit de Rodrigo, Eder Militao e Vinicius. Le Saviez-vous ? Est-ce que Lautaro partira réellement pour le Fc Barcelone ? Rien n’en est moins sur ! En effet, Victor Blanco, le Président du Racing révèle qu’alors âgé de 18 ans, le Real Madrid souhaitait l’enrôler sur la base d’un prêt avec un droit de rachat pour une somme très importante. "Toutefois, le garçon souhait grandir avant de partir et l’offre a été déclinée, mais Lautaro a toujours conservé dans un coin de sa tête que cela figurerait parmi ses objectifs. Le Real était déterminer à l’enrôler et à le faire grandir dans son secteur jeune. Il est évident que ses qualités ne sont pas passés inaperçues, mais lui savait ce qu’il voulait faire." "J’aime beaucoup Lautaro. Il a été très bon avec le Club et avec moi, il a toujours eu un comportement exemplaire, il s’était adapté immédiatement et sa croissance a été vertigineuse. Il a franchi tous les obstacles en restant toujours le même." En cas de départ acté, doit-il partir au Fc Barcelone où Lionel Messi a sa carrière derrière lui, ou confirmer une saison de plus à l’Inter avant de rejoindre le Real Madrid…. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Le travail de fond d’Antonio Conte a mis en évidence l’éclosion de plusieurs joueurs, 4 d’entre-eux ont littéralement explosé et "doré" au grand jour, à tel point que leurs valeurs pourrait facilement atteindre les 200 à 220 millions d’euros. Révélation de la Gazzetta Dello Sport Le quatuor des garçons devenu doré sont objectivement guidé par Lautaro Martinez, sa clause de 111 millions d’euros étant une évaluation crédible Derrière lui, on retrouve le profil discret de Stefan De Vrij, qui est l’un des trois meilleurs défenseurs de la Serie A. Avec les évaluations actuelles concernant les défenseurs, l’estimer à plus de 50 millions d’euros est loin d’être exagéré Cette situation vaut également pour l’autre surprise de la saison : Alessandro Bastoni, sa valeur estimée à 31 millions d’euros pour permettre à l’Atalanta de réaliser une plus-value, est à présent considéré comme une estimation au rabais Il reste enfin Sebastiano Esposito joueurs qui pourrait facilement faire face à des offres supérieures à 20 millions d’euros, si l’Inter venait à ouvrir une possibilité d’un départ. En prenant en compte les sommes dépensées pour le Toro et le défenseur formé à l’Atalanta, sans oublier les deux autres joueurs gratuit, sur base des amortissement, on dépasse facilement les 200 millions d’euros de plus-values possible. A eux quatre uniquement, ils représentent 50% de l’ultime bilan du club : 377 millions d’euros (plus-values exclues) Comment jugez-vous la politique du travail de fond orchestré par Suning et Conte à l’Inter ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Révélation de la saison Nerazzura , Alessandro Bastoni s’est livré à la Gazzetta Dello Sport. Et l’avenir de la jeune pépite italienne sera teintée de Noire et de Bleue : "Oui, j’avais peur de ne pas être à la hauteur de l’Inter" Savez-vous que vous êtes l’unique italien dans le Top 50 des jeunes établi par l’Uefa ? "C’est un Honneur de me retrouver dans cette liste. C’est une sorte de récompense pour mes sacrifices. Mais à présent, les attentes sont encore plus importantes." De la part de qui ? "Des Tifosi, de Conte…" Mais qu’est-ce qui vous a effrayé ? "Conte m’a appelé avant de débuter la pré-saison. Il m’a tenu en ligne 15 minutes et m’a dit : "Qu’est-ce qui te préoccupe ? Si tu es à l’Inter, c’est pour une bonne raison, tu le découvriras rapidement. Si tu es ici, c’est par ce que je t’ai voulu moi." "J’étais effrayé, j’avais peur de ne pas être à la hauteur de ce grand saut. Puis j’ai compris que le nom que tu portes n’a pas d’importance. Et l’ensemble de mes équipiers étaient tous comme moi, moi avec mes propres qualités et aussi avec mes propres défauts." Vos débuts à Gênes… "J’avais déjà perçus quelques sensation dans la semaine, Conte ne m’avait rien dit, c’est sa force. Il m’a traité comme si j’étais au Club depuis 15 ans." Lui, par contre, était à Bergame il y a 15 ans. Elle est aujourd’hui la ville la plus touchée par le Coronavirus..... "J’y ai tant d’amis, je suis chanceux car aucun d’entre eux n’est directement touché." Penses-tu que le Calcio aurait dû s’arrêter plus tôt ? "Je ne sais pas le savoir, ce qui est sur c’est que l’Histoire nous y fait penser, cela ne pouvait pas être prise à la légère." Allez-vous rejouer cette saison ? "Je le voudrais, c’est ma et notre espérance: Retrouver le terrain le plus tôt possible. Mais la priorité actuelle est la santé de tous." Avez-vous peur du virus ? "Non, je n’en suis pas obsédé et je ne suis pas hypocondriaque. Mais attention à ne pas les sous-évaluer. Et j’ajouterai : Lorsqu’il faudra rejouer, il faudra le faire avec le public. Sans personne, notre sport est perdu." Comment avez-vous vécu vous journées en isolement ? "Au téléphone avec Skriniar. Et à la PlayStation avec Esposito. Nous jouions a Fifa ensemble, moi et lui en attaque." Qui est le plus fort ? "C’est nettement moi. Le plus faible de tous reste, c’est Melegoni (ancien équipier de Bastoni à l’Atalanta)." Prenons l’aspect positif de cet arrêt, vous sembliez être en attente pour l’Euro… "Ce serait être stupide de dire que je n’y ai pas pensé, c’est impossible de ne pas le faire. L’Italie est le maillot de tous, pas seulement celui des tifosi, c’est le rêve de tout à chacun, c’est aussi le mien." Est-ce votre prochain objectif ? "Non, je me garde mes objectifs pour l’Inter : Je tiens à ce club, je veux gagner ici. Et si nous revenons à jouer, nous sommes encore en courses sur plusieurs tableau, pour déjà gagner quelque chose cette saison." Récemment, on s’exprimait sur votre valeur : 31 Millions d’euros, on vous a appelé Mister Plus-Value..... "Mais je ne m’en suis jamais soucié. Savez-vous comment s’est passé mon transfert vers l’Inter ? Mon agent, Tinti, m’a convoqué à l’Autogrill de Parme. Je suis descendu de l’auto, nous avons commencé à parler et il m’a dit : "Elle te veut l’Int…." Il n’a pas eu le temps de terminer sa phrase que j’ai dit : "OUI oui, j’y vais." Je ne l’ai su qu’après pour les 31 millions d’euros." Vos joueurs préférés ? “Thiago Silva et Samuel. Ce serait pas mal si je pouvais devenir un mix de ces deux-là." Ce que tu n’aimes pas dans le Calcio ? "Ceux qui généralisent : Pour les gens, être footballeur veut dire être une chèvre, ignorant, superficiel. C’est aussi la faute de certains qui communiquent plus que d’autres." Où te vois-tu dans 10 ans ? "A l’Inter, avec quelques titres dans la vitrine. Et peut-être en être le Capitaine." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. L'objectif premier du Suning est de ramener l'Inter dans l'élite mondial. Prêt à investir pour être au sommet dans quelques années, Steven Zhang veut un projet jeune et gagnant. Il faut tirer le meilleur parti de son propre vivier, développer les talents à la maison ou aller les chercher avant les autres. Bref plus de situation Zaniolo, un souvenir toujours brûlant... Bastoni le meilleur exemple Steven Zhang a choisi sa ligne directrice, combinée avec certains des meilleurs joueurs expérimentés qui permettront l'évolution des plus jeunes. Le symbole c'est Alessandro Bastoni. Un investissement de 31.1M€ qui s'est transformé deux ans plus tard en une mine d'or. L'ancien de l'Atalanta prêté un an à Parme est revenu à Milan sur la pointe des pieds, mais en quelques mois il a renversé la hiérarchie. En écartant Godin (il pourrait partir cet été) du onze titulaire, il a peut-être même changer la stratégie du club sur le mercato. L'explosion de Bastoni rend Skriniar moins intouchable sur le marché des transferts. Le slovaque attire toujours les grands noms d'Europe et face à une offre indécente, l'Inter y réfléchirait peut être à deux fois avant de dire non. C'est pour cette raison que Marotta et Ausilio ont tenté d'avoir immédiatement Marash Kumbulla de l'Hellas Verone dès cet hiver. Il a refusé le Napoli et son choix se porterait sur l'Inter. Cependant il devient la convoitise de clubs étrangers et son prix augmente indéniablement. L'Inter garde d'autres options au chaud, comme Lucas Martinez Quarta. Javier Zanetti a confirmé l'intérêt du club pour le joueur de River. Deux défenseurs donc avec en arrière plan Lorenzo Pirola qui grandit sous les ordres de Conte. Il pourrait se révéler utile la saison prochaine, tout comme Sebastiano Esposito et Martin Satriano. Arrivé sans un bruit en janvier, l'uruguayen de 19 ans est vu comme le "nouveau Luis Suarez". Il y a aussi le dossier Sandro Tonali toujours d'actualité. Bref beaucoup de dossiers, qui au delà d'être jeunes doivent aussi devenir victorieux à l'avenir. ®gladis32 - internazionale.fr
  11. Le monde de l’E-Sport pourra à présent se teindre de bleu et noir : L’Inter, à travers une vidéo sur ses réseaux officiels à dévoilé son équipe d’E-Sport Inter | QLASH. Alessandro Bastoni a été le témoin de la vidéo de lancement, elle qui connecte le Calcio à la Génération Z, le public principal de référence dans le monde sportif. Jeunes et talentueux, italiens mais proposant des profils internationaux. Tels sont les caractéristiques qui doivent correspondre au joueur Nerazzurro. Et les deux Proplayers de l’Inter | QLASH correspondent à ce profil: Diego ‘Crazy_Fat_Gamer’ Campagnani, est l’une des références mondiales dans le E-Sport footballistique. Il sera accompagné de Luigi “Kirito_Yuuki_00” Loffredo, un des meilleurs profils au niveau italien. La création de ce Roster Nerazzurro a été possible grâce à la collaboration avec Qlash. Le groupe mondial leader de l’E-Sport qui s’ocuppe de créer et de supporter les communautés de joueurs et de l’E-Sport au niveau global et local. QLASH peut se vanter d’être l’un des meilleurs Gaming House au niveau mondial, un lieu ou les joueurs peuvent s’entraîner et être suivi à 360° dans des structures dédiées. QLASH attribuera également différents titres au niveau italien et au niveau international: Le LVP La Copa 2019, Red Bull Factions 2019, DreamHach Valencia 2019, Red Bull MEO of Spain & Italy 2020. "L’entrée dans le monde de l’E-Sport représente un pas important pour le développement de la marque Inter. La création d’une équipe E-Sport est le témoignage du travail constant proposé par notre club, afin d’être toujours plus présent et compétitif sur tous les fronts, avec une attention particulière pour les nouvelles générations et ses intérêts." "Le E-Sport est un phénomène en constante croissance, qui compte 1,2 millions de fans uniquement sur le sol italien. Nous sommes heureux d’entreprendre cette nouvelle aventure dans une réalité importante avec une Azienda importante dans ce secteur : QLASH" - Alessandro Antonello, CEO Corporate du FC Internazionale Milano Le point de départ du projet E-Sport du Club Nerazzurro a attrait aux tournois de jeu de football, parmi lesquels on retrouve la E-Serie A TIM. Lieu où les deux Pro Players seront associés à deux joueurs amateurs provenant d’un système de qualification en ligne organisé par la Lega Serie A. Qui plus est, diverses activités ont déjà été planifiées sur le territoire, afin ce célébrer la célébration entre l'Inter et Q-Lash en invitant activement les gamers et les passionnés du monde de l’E-Sport. Les Pro Players de l’Inter | QLASH, revêtiront, comme tous les joueurs de l’Inter, un maillot Nerazzurro inédit lors des compétitions officielles, avec un logo qui s’inspire de la Génération E-Sport, tout en respectant les traditionnels élément iconiques de l’Inter ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Intervenu dans l’émission d’Inter TV “Unboxing”, Alessandro Bastoni s’est livré sur sa vie privée et le fait de rejoindre l’Inter. "Je suis originaire de Casalmaggiore. A 10 ans, je faisais des aller/retour, 130 km à l’aller et 130 au retour, sans mon père, je n’aurais jamais pu y parvenir. Avoir une famille derrière soit est fondamental. Je dormais dans l’auto car nous partions à 7h pour aller à l’école, et je revenais vers 21h à la maison, j’étais cuit." "Mon père est un passionné, il a joué à Cremonese. Il s’est loupé sur certains choix et cela m’ai aidé. J’ai compris que je pourrais devenir footballeur lorsque l’Atalanta a cru en moi. Je me suis donc posé à Bergame. J’ai toujours visé à faire le maximum et ça c’est bien passé." Pourquoi le numéro 95 ? "C’est une histoire qui débute à ma première convocation en équipe première de l’Atalanta et une promesse que j’avais fait à mon frère. Nous sommes une famille de 5 personnes et nous sommes très liés. Je lui avait dit que mon numéro de maillot allait être son année de naissance. Et aussi bien à l’Atalanta, qu’à Parme et à l’Inter, j’ai pu choisir ce numéro, c’est une façon pour moi de l’avoir lui et ma famille à mes côtés sur le terrain." Les tomates... "J’étais un agriculteur enfant, j’aidais mon grand-père à la cueillette. Cela m’a permis d’apprendre le sens des valeurs, de rester les pieds sur terres de savoir ce qui compte réellement dans la vie. Sans famille, il n'est pas possible d’atteindre certains objectifs." Tes figurines Panini ? “Je dois canoniser ma tante car lorsque j’étais petit je l’ai saoulé avec ça. Je connaissais de mémoire n’importe quel joueur. Et quand il repassait, j’en faisait des quizz. Je n’ai jamais terminé un album." Ma propre figurine ? "C’est cool de voir mes cousins me l’envoyer quand ils la trouvent." Ta saison actuelle... "Elle est incroyable, c’est un rêve de jouer pour l’Inter et au Meazza devant 80 000 personnes. Je vis un rêve et je le vis au maximum." Ta pizza préférée ? "J’aime la Margherita, c’est ma mère qui me l’a transmise." Où manges-tu le mieux ? "A Milan, je mange n’importe quoi. A Bergame, tu as des choses bien plus traditionnelles, mais Parme est gagnant car tu y manges vraiment bien." Ton prochain cadeau ? "Je ne voudrais pas le soulever moi-même, mais le tenir avec le Capitaine : Un titre, c’est mon rêve, comme celui de l'équipe." Les jeux vidéos ? "J’aime ceux de football et de basket, je me régale." Mon meilleur ami ? "Nous n’y jouons pas beaucoup, nous préférons les fléchettes." Que renfermerais-tu dans cette boite ? "L’épisode qui a changé ma vie : Le décès de ma meilleure amie. Je m’étais renfermé, ensuite j’ai appris à ne plus me plaindre et à comprendre les choses qui comptent vraiment. J’aime toujours me souvenir d’elle." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Alessandro Bastoni est la révélation de cette première partie de saison. Âgé d’à peine 19 ans, il est à présent devenu titulaire dans l’Inter de Conte aux dépens de l’expérimenté Diego Godin. La Gazzetta Dello Sport a révélé que la Direction Nerazzurra a déjà reçu de nombreuses offres. Alessandro Bastoni est habitué à brûler les étapes. Il l’avait déjà fait avec l’Atalanta en débutant en Serie A à 17 ans. Méritant de la sorte un transfert record à l’Inter pour 31 millions d’euros, une somme hors de l’ordinaire pour un joueur d’à peine 17 ans à l’époque. Vingt-neuf mois se sont écoulés depuis lors pour le gaucher de Casalmaggiore qui a réalisé le saut le plus difficile : conquérir la confiance d’Antonio Conte durant ces quatre premiers mois en Nerazzurro. Il est à présent devenu titulaire dans une équipe qui se bat pour le Scudetto. Mercato Les émissaires des clubs les plus importants d’Europe ont mis en évidence ses prestations dans leurs rapports. Surtout Barcelone et Manchester City qui verraient bien en lui un joueur capable d’occuper les premiers postes. Que ce soit au niveau du marquage que du point de vue physique voir technique, peu savent le contourner. Qui plus est, il s’agit d’un talent très rare que de trouver un prodige gaucher. De fait, les évaluations de Bastoni sont en constante croissance. L’Inter dresse le mur Les derniers développements du mercato ont démontré que la tentation anglaise est déjà tombée dans le néant. A la Viale Della Liberazione, des projets à long terme sont prévus pour Bastoni et il n’y a aucun intérêt à alimenter des rumeurs pour lui, malgré un pressing qui semble destiné à continuer durant les prochains mois. De plus, Alessandro est déjà sous contrat jusqu’en 2023, il l’avait signé avant d’être prêté à Parme l’année dernière. A présent, il ne serait pas étonnant de voir les dirigeants se réunir autour de la table, pour prolonger encore plus le lien qui lie le joueur au Club La proposition choc de City Bastoni est-il en vente ? Non sec de la part de Beppe Marotta et Piero Ausilio, qui ne peuvent qu’être ravis de la valorisation d’un joueur d’une vingtaine d’année destiné à être un protagoniste dans la décennie à venir. La réponse de la Direction Nerazzurra a mis un terme aux intentions de Txiki Begiristain et de ses assistants qui misaient sur un possible retour de Joao Cancelo, en partance et qui aurait pu satisfaire, selon les Citizens, les Nerazzurri qui se montrent très actifs sur les ailes. Auriez-vous validé le retour d’un Joao Cancelo, chantant Amala et dénigrant l’Inter après avoir signé à la Juve ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Antonio Conte et certains joueurs se sont exprimé à la presse suite au match nul obtenu par l'Inter sur le terrain de Lecce. Antonio Conte "Le résultat est dû au fait que nous sommes une équipe qui doit tourner à 200 km/h et que nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir quelqu’un qui n’est pas au niveau, car cela fait chuter ce dernier. Je peux comprendre que l’on partage l’enjeu dans un match que nous avions pourtant remporté à domicile." "Plus que de la compréhension, nous ne sommes pas une équipe qui, si elle ne met pas de la vitesse au milieu, parvient à l’emporter. Nous devons toujours nous donner au maximum, comme à l’aller, lorsque nous ne parvenons pas à nous donner au maximum, nous sommes une équipe normale." "Aujourd’hui, Lecce a changé son système de jeu, en jouant bas et en coupant les espaces, ce n’est pas simple lorsque deux systèmes similaires se font face, nous avons eu les occasions pour marquer. Nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir d’autres joueurs en deçà, nous ne rentrerons pas avec à la maison. Ils ont été brave lors de la phase aller à tenir la cadence au maximum, je comprends qu’il y a des matchs où nous pouvons aller à un rythme de croisière, mais nous n’avons pas les qualités pour rentrer comme ça chez nous." Eriksen et le Mercato ? "Je ne dis rien, tous les entraîneurs savent que le mois de janvier est difficile. J’ai été très clair, chaque fois que je dis quelque chose c’est amplifié et instrumentalisé par la presse. Je suis content de mes joueurs. C’est au club de faire des évaluations, nous devons travailler et chercher à nous donner au maximum si nous souhaitons maintenir une moyenne de points importante." Êtes-vous fier d’être Salentino ? "C’est évident, c’est toujours une grande émotion et de l’attachement. Je suis un professionnel et je cherche à faire de mon mieux. Du point de vue émotionnel, j’ai passé mon enfance ici, j’étais ramasseur de balle et cela m’avait procuré de grandes sensations." "Liverani a changé de système de jeu. Lecce, aujourd’hui, n’était pas pro positif, il occupait sa moitié de terrain et partait en contre avec Babacar et Lapadula. Je les félicite, ils ont fait un grand match. Nous avons eu des occasions pour rentrer avec les trois points. Nous sommes une équipe en construction, nous devons tourner à plein régime pour maintenir la cadence car nous ne sommes pas une équipe qui mise sur la rapidité." Est-ce que l’Inter a payé, aujourd’hui, sa timidité dans la surface et en défense ? Qu’en pensez-vous ? "Nous avons pris un but qui me laisse un gout amer en bouche. C’est inévitable qu’il y ait des choses à améliorer lorsque tu prends un but. Sauf si tu te prends un but imparable, tu as toujours quelque chose à améliorer." De nombreux joueurs n’étaient pas au niveau. Dans un match comme celui-ci, il manquait un ailier qui aille jusqu’au bout et parvienne à centrer. Young peut-il le faire ? Comment va Sanchez ? "Je pense que ce groupe travaille depuis six mois de façon importante et il a toujours bien répondu. Nous avons terminé la phase aller de cette façon. Nous devons travailler et j’estime que nous le faisons." "S’il est possible de renforcer le noyau dans certains secteurs, je chercherai à le faire, mais je le répète, mon seul objectif est d’améliorer mes joueurs et de les porter à s’exprimer au maximum. Sanchez a disputé 60 minutes en Coupe d’Italie. Il s’entraîne en cherchant à retrouver sa meilleure condition. Je n’ai pas pu compter sur lui durant trois mois et je cherche à lui permettre d’être dans les meilleures conditions." "Ce que je retiens, c’est que l’on ne peut pas baisser en rien notre niveau. Que ce soit en phase de possession qu’en phase de non-possession, lorsque l’on commence à concéder quelque chose, nous sommes mis en difficulté. La phase aller peut s’expliquer de cette façon : Nous avons toujours tout donné sur chaque match en faisant attention aux détails, nous étions déterminés à chaque instant." "Cela fait partie du parcours de croissance, et nous avons compris comment nous devions nous comporter pour être gagnant. Nous avons perdu deux points à Florence, il y a toutefois des étapes, cela doit nous servir de leçon pour nous permettre de nous améliorer." Réactions d’après matchs des joueurs Alessandro Bastoni "Nous sommes venus ici à Lecce en sachant qu’il s’agirait d’un match difficile, sur un terrain difficile, dans un stade difficile. Nous avons eu énormément de mal à imposer notre rythme et cela nous a contrarié. Je suis déçu de laisser des points en cours de route. Il y a eu des périodes difficiles à comprendre. Le fait que je sois gaucher m’aide, nous avons fait preuve de bonne volonté, dommage d’avoir pris un but et de laisser deux points." Mon but ? "C’est une émotion incroyable, c’est si beau, mais la chose la plus importante aurait été de rentrer à la maison avec les trois points. Cela n’est pas arrivé et nous devons travailler. Nous savons que Cagliari ne sera plus la même équipe que celle que nous avons affronté en Coupe d’Italie. Nous espérons l’emporter." Stefan De Vrij "Objectivement, il y a énormément de désillusions pour les points perdus, nous voulions la victoire. Nous l’avons cherché, mais nous n’y sommes pas parvenus. Ils ont très bien défendu. Dommage que l’on ne soit pas parvenu à conserver notre but. Nous nous attendions à une autre partie, surtout au niveau de la formation et du changement de dispositif qui était défensif." "Ils se sont mis en retrait et ont décidé de gérer en parant en contre. Nous avons énormément centré, mais nous n’avons jamais su devenir plus dangereux." "Nous avons quasiment toujours joué dans leur partie de terrain. Pour nous les défenseurs, c’est important d’être organisé car lorsqu’ils frappent à la porte, tu dois être bon à t’engager et à intercepter le ballon. Nous avons été meilleur en début de match, après le but nous avons joué dans leur moitié de terrain en cherchant à marquer. Nous aurions dû hausser le rythme et jouer plus rapidement pour semer plus de doutes chez nos adversaires." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Tout va de plus en plus vite et il faut saisir l'opportunité quand elle se présente à vous. Deux situations différentes, mais certainement deux nouveaux accords en vue pour Bastoni et D'Ambrosio. Quand vous avez du talent, il faut en tirer profit. BASTONI C'est dans cette optique que son agent Tullio Tanti est venu taper à la porte de nos dirigeants pour négocier une nette revalorisation de son client. Ce dernier est de plus en plus dans les plans de Conte, qui le préfère maintenant à Diego Godin, Alessandro Bastoni est en pleine ascension. Pas mal pour un joueur de vingt ans. Titulaire d'un contrat courant jusque 2023 à 300k l'année (hors primes), ce nouvel accord irait jusque 2024 avec 1.2M l'an, toujours sans primes. Le club souhaite conforter sa situation, pour refroidir quelques ardeurs extérieures mais aussi pour son nouveau statut au sein de l'effectif. Le saviez-vous ? Roberto Mancini va rencontrer Bastoni ces prochaines semaines concernant une première sélection, s'il suit cette progression. Pourquoi pas une éventuelle participation à l'EURO 2020 ? D'AMBROSIO Pour Danilo D'Ambrosio, pas de précipitations mais son agent, Vincenzo Pisacane, semble confiant dessus. Il s'est exprimé sur son client au micro de Radio Sportiva : "Il est à l'Inter depuis six ans et depuis six ans, à chaque début de saison, tout le monde dit qu'il ne jouera pas. Il trouve toujours sa place car c'est un grand professionnel et qu'il sait ce que c'est la vie d'un sportif. C'est un exemple pour les jeunes. Un renouvellement ? Je ne pense pas qu'il y aura de problèmes lors des discussions. Il a toujours eu la confiance et l'estime de L'Inter. Nous verrons en juin, il lui restera deux ans." ®gladis32 - internazionale.fr
  16. Né en 1999, Alessandro Bastoni est l'un des défenseurs les plus prometteurs de Serie A. Cet été, Conte a bloqué son départ et les faits lui donnent raison jusqu'à présent. Le jeune défenseur central italien sort d'une excellente prestation contre le Hellas Verona. Dernièrement, il est revenu sur son début de saison auprès de plusieurs médias : "Je n'aurai pas pensé, même dans mes rêves les plus fous que je serais où je suis actuellement. C'est un rêve et une expérience que je savoure tous les jours. Je ne m'attendais pas à jouer autant, je dois remercier Conte pour toutes les occasions qu'il m'a donné afin de montrer ma valeur. Il m'aide beaucoup mentalement et techniquement. Je cherche toujours à le lui rendre par de bonnes prestations. Je progresse bien grâce au groupe aussi et j'espère continuer mes bonnes performances." Comment est votre condition physique à ce jour ? "J'ai pris un coup contre Verona et avec la Nazionale nous avons décidé qu'il était mieux de retourner à Appiano me soigner. Je fais du travail personnalisé cette semaine, ensuite on verra l'évolution la semaine suivante. Je suis optimiste, j'y serais après la trêve. Les autres blessés, je ne sais pas trop, c'est entre eux et le staff médical." Comment c'est de travailler avec Conte ? "C'est la meilleure chose qui puisse m'arriver, il sait intégrer les jeunes comme personne d'autre. C'est un grand entraîneur, il m'aide beaucoup et malgré les bonnes prestations, il ne cesse de donner des instructions et de me pousser à me dépasser sans me contenter de ce que j'accomplis. Je vis le football comme un jeu, que ce soit au Meazza ou ailleurs c'est pareil, l'important c'est de rester concentré sur le terrain. Une fois sur la pelouse, je cherche à me divertir." C'est un sergent de fer ? Est-il si dur que ça ? "Je ne trouve pas. Honnêtement je pense que c'est juste un grand entraîneur, il sait parfaitement quand utiliser le bâton ou la carotte." Parlons du Scudetto... En parler c'est absolument interdit. On travaille au jour le jour, c'est tout. Nous avons montré que nous avions du répondant, et physiquement nous serons prêts pour nos prochains matchs importants. Nous savons qu'il est difficile de combler le gap avec la Juventus, mais nous travaillons dans le but de gagner chaque match, c'est cela notre vrai objectif. Nous ne regardons pas trop les autres équipes et restons concentrés sur nous-mêmes. Ce ne sera pas facile, mais tant que mathématiquement nous ne sommes pas out, nous lutterons sur chaque ballon. A la fin de l'année on tirera les conclusions." Que te transmettent tes coéquipiers en défense ? "Clairement en plus de leurs propres qualités, ce sont des joueurs confirmés et dans dix ans, j'aimerais avoir leur capacité à conseiller et être une bonne personne sur le plan humain. C'est clairement quelque chose que je souhaite développer. Ils me conseillent beaucoup et me considèrent comme leur petit frère. Godin ? Il m'apprend tellement de choses en terme de marquage, c'est vraiment un maître dans cet art. Skriniar m'apprend des trucs sur les duels physiques (il rit, ndlr). De Vrij ? C'est pareil pour lui, ils sont d'une grande aide pour moi, que ce soit sur le terrain ou en dehors. Nous formons un bon groupe." Le vestiaire : "Au delà de l'entraîneur, nous sommes une bonne quantité d'italiens et tout le monde se sent bien. En plus nous nous voyons aussi en dehors, et c'est important car nous allons tous sur le terrain comme un bloc compact." ®Samus - internazionale.fr
  17. Antonio Conte est un Homme qui fait confiance aux plus jeunes, preuve en est l’intégration réussie de Sebastiano Esposito… Une situation toute nouvelle pour l’Inter qui, jusque-là, ne faisait usage de son vivier que pour remplir ses caisses. Pour Conte, tout doit être prouvé avec des faits. Si un joueur mérite de jouer, il lui offrira sa chance, peu importe l’âge. Partant de ce constant, Alessandro Bastoni (20 ans) et Sebastiano Esposito (17 ans) ont fait le grand saut, le tout sans connaitre une quelconque peur. Selon le Corriere Dello Sport, un nouveau joyau devrait faire très rapidement ses débuts en équipe-première : Lorenzo Pirola, né en 2002 et défenseur central, convoqué pour le Mondial U-17 au Brésil : "Très bientôt nous reverrons aussi Pirola à Appiano, tout comme d’autres Azzurrini de l’U-17 qui ont été éliminé du Mondial Brésilien. Pour Pirola, il est plus que probable qu’il débutera en équipe première dans les mois à venir." Validez-vous cette confiance envers les plus jeunes ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Alessandro Bastoni a été victime d’une contusion traumatique (pied gauche) ce samedi face à l’Hellas Verone. Si cette blessure semble superficielle, le joueur est revenu par précaution à Milan. Voici l’analyse de la Gazzetta Dello Sport "Pas d’Italie U-21 pour Alessandro Bastoni, mais la blessure ne semble pas grave. Le défenseur de l’Inter a été durement touché à son pied samedi soir face à Vérone. Bastoni a quitté le stade de l’U-21 et évitera les confrontations face à l’Islande et l’Arménie. Le Sélectionneur National Nicolato a convoqué à sa place Nicolò Casale de Venise." "Déjà suivi par le Staff Médical de la Nazionale, Bastoni réalisera d’ici à demain de nouveaux examens avec l’Inter. L’information la plus importante reste actuellement le fait qu’il s ‘agit d’une blessure légère." L’U-21, en accord avec l’Inter, a prit la précaution de libérer le joueur afin de ne pas empirer la situation. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Antonio Conte s’est livré, tout comme certains joueurs, en conférence d’après-match, suite à la victoire aux forceps de l’Inter sur le terrain ô combien compliqué de la Sampdoria Antonio Conte "Je suis certainement satisfait de la prestation de l’équipe et de la victoire. Lorsque tu joues certaines parties avec une telle clarté d’esprit, en te créant autant d’occasions, tu te dois te tuer le match plus tôt. La première période s’est terminée sur le 2-0, mais on aurait pu en inscrire encore plus." "Ensuite, à la reprise, est arrivé un impondérable car nous aurions pu inscrire le 3-0, mais au lieu de cela, nous avons été réduit à 10 et avons pris un but par la Sampdoria. Cette phase de jeu aurait pu déstabiliser n’importe qui, mais les garçons ont tenu bon et avec mes changements, nous sommes parvenu à retrouver de l’équilibre." "Nous avons inscrit le troisième but en infériorité numérique et nous aurions pu en inscrire un quatrième avec Lukaku. Je suis content de l’interprétation proposée par les garçons sur ce match. Nous dominions et tout a été bouleversé en un instant, le risque était d’encaisser le contre-coup mais les garçons ont en revanche tenu bon en démontrant d’être sur le bon chemin au niveau mental." "Je vois le verre à moitié plein vu comment cela s’est terminé, nous avons fait des pas en avant dans l’attachement au match et certaines situations te renforcent, même si nous aurions mérité de vivre un autre partie au niveau émotionnel, vu comment nous l’avions gérée." "Les garçons méritent les applaudissements, nous pouvons fêter sur l’instant la victoire, mais nous devons nous préparer immédiatement au déplacement au Nou Camp, face à Barcelone." L’Inter en tête avec le plein de point ? "Nous devons voler bas et raisonner match après match, seul le temps nous dira quel sera notre parcours et ce que nous pourrons ambitionner. J’ai fait des changements, mais nous avons puisé tant d’énergies, nous devons à présent en récupérer pour le prochain match face à Barcelone." "C’est inévitable que lorsqu’il te manque qu’un homme, que tu le veuille ou pas que tu sois amené à reculer, sans concéder trop d’espace. Jouer à 10 contre 11 n’est simple pour personne, il ne faut pas se montrer imprudent car le centre de gravité en est diminué. Mais l’entrée de Romelu a permis de maintenir à bonne distance la Sampdoria car il est très bon dans la conservation du ballon et pour profiter des espaces." "Candreva a réalisé une belle première mi-temps, D’Ambrosio le couvrait plus régulièrement, Même Barella a fait une bonne entrée. Plus je travaille avec les garçons, plus eux métabolisent les connaissances. J’estime que nous travaillons de façon importante dès mon premier jour, et je dois les remercier car nos six victoires sont le fruit du travail mais aussi de la disponibilité à réaliser ce que nous, le staff, imposons au groupe depuis le premier jour. Je suis content lorsque je vois que les garçons reconnaissent certaines situations apprises, sur le terrain." Bastoni ? "La moitié de la Serie A le voulait en prêt, mais je m’y suis opposé. Je veux travailler sur lui car j’ai vu son potentiel, il fait ce que je lui demande, s’il représente sans aucun doute le futur, il est déjà une alternative importante actuellement." Roberto Gagliardini "Cette victoire à Gênes nous donne confiance en nos moyens. Nous avons montré que nous pouvions commander un terrain jugé difficile, même si nous étions en infériorité numérique. Nous sommes toujours restés compacts et nous avons tué le match avec le troisième but. Cette victoire nous donne du moral en vue des rencontres importantes qui nous attentent." Barcelone et le Derby d’Italie ? "Nous voulons démontrer que nous jouons chaque match pour gagner. À présent, un match extrêmement difficile nous attend à Barcelone, mais nous voulons rentrer à la maison avec des points suite au match nul d’ouverture face au Slavia. Nous préparerons ce match de la meilleure des façons possible, ensuite, dès le coup de sifflet final, nous penserons à la Juventus." 14 buts inscrit, dont 8 par des milieux de terrains… "Nous savons que dans le jeu du coach, que le travail des milieux de terrains est important, aussi en phase de but. Nous cherchons à faire au mieux ce qu’il nous demande, il nous transmet du courage, de la détermination, sa carrière parle pour lui, il veut toujours gagner et apporte tant de motivation." Mon parcours personnel ? "J’en suis très heureux, j’ai tellement envie de bien faire ici. Je suis devenu papa et cela m’aide énormément, j’espère que cette saison pourra m’apporter tellement de satisfaction sur le terrain." Stefano Sensi "Je suis content de la victoire et pour mon but. Je cherche toujours à m’améliorer et à faire de belles prestations, aujourd’hui, un bon résultat a été obtenu. Ce n’est jamais gagné à l’avance de venir l’emporter à Gênes, leur tifosi apportent toujours de grandes motivations à l’équipe." "Nous avons été bon à ne pas les sous-évaluer. Sur le 2-1 l’ambiance est monté d’un cran et nous avons été bon à inscrire immédiatement le 3-1. Je ne m’attendais pas à cet impact, mes équipiers m’ont aidé, je me fais entendre et à mon âge, c’est quelque chose de positif." "Nous connaissons la valeur de Barcelone, nous savons qui nous sommes au niveau mental et dans les jambes. La croissance est toujours en cours, une période encore plus difficile arrive et nous travaillons pour ne pas craquer et répondre présent." La qualité du groupe ? "Nous sommes unis, solide, tout le monde se sacrifient." Alessandro Bastoni "J’étais touché, j’attendais ce jour depuis tant. Je suis content de la prestation d’équipe, nous étions venu ici pour l’emporter et nous y sommes parvenu. Le groupe m’a très bien accueilli, surtout Godin qui m’enseigne tant. Cela me parait si incroyable d’avoir un conseiller tel que lui...et tout est réel. Jouer au football est ce qui me plait, par chance ce sont d’autres choses qui pourraient m’empêcher de dormir la nuit." Marcelo Brozovic "Nous avons disputé une très belle partie, nous avons un peu souffert après l’expulsion, mais nous avons joué et gagné en équipe. Conte nous dit toujours ce que nous devons faire, chacun d’entre nous sait comment se comporter sur le terrain. Aujourd’hui aussi, nous avons réalisé une grande prestation qui nous apporte de la continuité." Barcelone et la Juve ? "La première rencontre est celle qui nous intéresse, puis nous penserons à l’autre. Le Barça est une des équipes parmi les plus forte au Monde, mais nous sommes l’Inter et nous voulons démontrer que nous sommes au Top, nous allons pour la jouer." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Alessandro Bastoni s’est livré sur la tournée asiatique Nerazzurra à Inter TV. "C’est un Honneur pour moi de représenter ces couleurs, cela faisait deux années que j’espérais y parvenir et j’en ai enfin l’occasion. Je dois remercier deux équipes, la première est l’Atalanta qui m‘a formée aussi bien comme joueur et comme homme, la seconde est sans aucun doute celle qui m’a lancé dans le Calcio professionnel : Parme ." "J’ai su conquérir une place dans l'équipe et cela n’était pas facile vu qu’il y avait de grands joueurs devant, je suis heureux du championnat réalisé et je remercie à nouveau Parme et D’Aversa de m’avoir offert cette possibilité." Conte ? "Il m’a directement fait comprendre où je suis arrivé. Il travaille avec un staff de première catégorie et avec de grands joueurs, c’est pour moi un honneur et un privilège et je chercherais à apprendre le plus possible. Je ne suis présent ici que depuis deux jours, mais j’ai déjà pu admirer la qualité de ce groupe sur et hors du terrain." "Ils m’ont pris au bon moment, c’est aussi un bon signal de miser sur les jeunes, aussi bien pour le football italien que pour l’Inter." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Cette première semaine de préparation à Lugano étant actée, l’Inter est prête à rejoindre Singapour, première étape de la tournée asiatique des Nerazzurri. Pour cette seconde compétition, Antonio Conte aura, à sa disposition, trois nouveaux éléments : Nicolò Barella, Matias Vecino et Alessandro Bastoni. Diego Godin et Lautaro Martinez, eux, sont autorisés à rejoindre le groupe plus tard. Les trois compères en route vers l'Asie seront accompagnés de Radja Nainggolan. Voilà ce que nous révèle le Corriere Dello Sport “Radja Nainggolan, comme prévu, n’était pas convoqué pour l’amical face à Lugano. Mais il décollera, tout comme ses équipiers, de Malpensa à destination de Singapour. Le Ninja s’est entraîné correctement ce dimanche matin, mais il n’a pas assisté à la rencontre de ses équipiers, suite à une autorisation obtenue par le Club, dont la direction était présente en Suisse : Marotta, Antonello, Ausilio et Baccin." "Cette autorisation a rentrer plus tôt avait comme motif de rejoindre sa famille. Sur la piste de décollage en direction de l’Asie, Radja ne croisera pas Icardi, mais Politano qui continuera sa thérapie pour être disponible, sur le terrain, le 27 juillet face à Paris." "Colidio, qui n’est pas au top de sa forme suite à des problèmes intestinaux, sera lui aussi de la partie. On retrouvera également la nouvelle acquisition Barella, qui a obtenu son visa, Bastoni et Vecino. Diego Godin est attendu à Nankin, lui qui même s’il est en vacances, continue à s’entrainer. Lautaro Martinez rejoindra les Nerazzurri, à la fin du mois de juillet, à la Pinetina." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Dans un court communiqué de presse, le Fc Internazionale Milano communique avoir trouvé un accord avec l’Atalanta pour mettre un terme, de façon anticipé, au prêt d’Alessandro Bastoni. Le défenseur, né en 1999, a également prolongé son contrat jusqu’au 30 juin 2023. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Milan – La question du poste de meneur de jeu reste toujours l’inconnue principale à l’Inter. En effet, on peut constater qu’il manque clairement des buts en provenance de notre milieu de terrain, ce qui serait bien utile au vu de notre situation actuelle. L’Inter s’active pourtant et a demandé Mkhitaryan, Pastore et Deulofeu. Les clubs concernés sont ouverts à la discussion, mais la réponse est toujours la même : "Achetez-le!". En effet, actuellement, aucun club ne veut céder un joueur en prêt, ce dernier doit être vendu. Pour l’heure, l’Inter n’a aucune marge de manœuvre et à moins d’un échange ou d’un investissement du Suning, il ne se produira rien. Joao Mario pourrait être vendu, mais il n’y a pas eu de rencontre avec Manchester United à ce sujet. Pour faire simple, la seule opération concrète en ce moment est le retour anticipé de Bastoni. Non Mollare Mai… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. Milan – Une réunion s’est tenu entre notre Directeur Sportif Piero Ausilio et notre Coordinateur technique du Suning, Walter Sabatini. Ces derniers ont fait une mise au point de la situation sur tous les noms sondés cette semaine. Un seul achat d’ici au 14 janvier… Actuellement, pour la reprise des entraînements du dimanche 14 janvier, seule une nouvelle tête devrait faire son apparition à la Pinetina : Alessandro Bastoni. Le défenseur central acheté à l’Atalanta et prêté à cette dernière viendra combler numériquement ce secteur sensible de l’équipe. Pour l’instant, Danilo D’Ambrosio et Joao Miranda sont en convalescence et devraient bientôt être de retour. Mais l’Inter compte investir en défense En effet, le canal reste ouvert avec les agents de Stefan de Vrij qui est bien décidé à ne pas renouveler son contrat avec la Lazio. Le principal concurrent de l’Inter se nomme le Fc Barcelone qui devrait perdre Umtiti qui est destiné à Manchester City. La crainte pour l’Inter serait que le Barça fasse une offre immédiatement pour renforcer sa défense. Selon la Gazzetta dello Sport, l’Inter continue à travailler en coulisse et à répéter son intérêt au joueur, ce dernier s’il signe à l’Inter percevrait 4M€/ans dès le 1 juillet 2018. Si tel est le cas, notre Direction envisage de ne pas renouveler Miranda qui pourrait conclure son expérience à l’Inter dès le mois de juin. Avec Milan Skriniar, il s’agirait tout simplement de la défense du futur pour l’Inter. Pour l’attaque, il faut un élément capable de casser les lignes, un meneur de jeu : Pastore, Mkhitaryan, Deulofeu et Ramires sont dans notre viseur, mais il y a également des obstacles importants : L’argentin et l’arménien disposent de salaires élevés, même si pour le Mancunien, un échange avec Joao Mario pourrait peser dans la balance. Concernant Deulofeu, Barcelone ne veut pas le prêter et Villareal semble intéressé pour l’acheter : L’Inter ne peut pas s’aligner. Ausilio et Sabatini recherchent donc d’autres profils, peut-être des noms moins ronflants, mais avec des caractéristiques en tant qu’ailiers qui peuvent fournir des alternatives constantes à Candreva et Perisic. Le fait que Barella a prolongé met un terme à l’idée de le reprendre gratuitement en juin, mais le joueur restera sur le marché des transferts cet été et l’Inter pourrait revenir à la charge. En ce qui concerne les départs, Gabriel attend des nouvelles du Brésil où il a été autorisé, par son club, à y passer des vacances, alors qu’hier avait lieu le match Benfica–Sporting. Santos reste l’option la plus probable pour un prêt qui pourrait couvrir la totalité de l'année 2018. Pendant ce temps-là, Salvatore Esposito, milieu né en 2000, a été transféré à Spal. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Milan – Selon le Corriere Dello Sport, Alessandro Bastoni va devenir rapidement Nerazzurro, un vrai, pas un de l’Atalanta ! Ramires est la première option pour le milieu de terrain et comme à son habitude, l’Inter devrait sur le gong de la fin du Mercato obtenir soit Deulofeu, soit Mkhitaryan, deux joueurs totalement opposés, mais très appréciés par Luciano Spalletti. Solde insuffisant En effet, Ausilio et Sabatini n’ont pas d’argent à investir et ils doivent traiter et planifier les opérations avec la plus grande attention. Ce qui est sûr, c’est qu’ils ont promis au natif de Certaldo de recruter les joueurs demandés Concernant Bastoni, ce dernier appartient déjà à l’Inter qui l’avait payé 10M€ plus bonus. Ce dernier évolue actuellement à l’Atalanta où Gasperini ne lui fait absolument pas confiance : 1 présence en coupe d’Italie et 1 présence en Serie A Le 30 décembre a été un signal d’alarme pour l’Inter, qui déjà privé de Miranda, aurait pu voir Santon être repositionné en défense central si Ranocchia s’était plus sérieusement blessé. Spalletti veut reprendre Bastoni afin d’avoir un élément de plus en défense centrale et pouvoir aussi élargir sa rotation, même si actuellement Ranocchia tient la baraque et Miranda sera de retour. Les deux clubs ont déjà parlé et trouvé un accord : Une série de bonus avait été planifiée : soit 10M€ pour l’Atalanta sur base du rendement du joueur à Bergames jusqu’en 2019. L’autre partie du deal est lié à 6-7 M€ qui sont liés au nombre de présence d’Alessandro à l’Inter. Les deux camps discutent actuellement sur l’augmentation de cette seconde partie des bonus, mais Bastoni est actuellement en cours de transfert pour la Pinetina où il fera son apprentissage à l’Inter plus tôt que prévu. Concernant Gerard Deulofeu, l’Inter et le Barça semble se diriger vers un prêt biennal avec obligation de rachat. Selon Skysport, il s’agira tout de même d’une opération délicate. De son côté, le joueur veut du temps de jeu, il ne le trouve pas chez les Catalans et souhaite donner un coup de main à l’attaque interiste. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...