Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'alexis sanchez'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

24 résultats trouvés

  1. Selon la Gazzetta Dello Sport, Alexis Sanchez devrait être opérationnel pour faire face au Napoli. Selon les derniers éléments, la date la plus crédible du retour de l’ancien mancunien sera le 5 janvier 2020, pile poil pour défier le club du Vésuve. Du côté de Politano, l’italien devrait encore être écarté pour quelques semaines, son retour étant prévu pour le déplacement face à la Fiorentina le 15 décembre. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. À la suite de la blessure de Matteo Politano, Antonio Conte doit faire face à un rempart offensif rongé jusqu’à l’os. Interviewé par La Cuarta, Piero Volpi, le responsable de la cellule médicale de l’Inter, s’est livré sur le chilien. "Nous avons assez bien travaillé avec Alexis Sanchez. La blessure dont il a été victime demande beaucoup d’attention, mais la guérison est en bonne voie. Les échéances que nous avons établi à l’Inter seront pleinement respectées." Est-ce que la date de son retour reste inchangée ? "C’est exact, ce sera à la mi-janvier, à voir... car Alexis pourrait revenir aussi un peu plus tôt si tout va bien. Après les fêtes de fin d’année, j’aurai plus de certitude." A-t-il déjà travaillé avec le ballon ? "Non, il n’a pas encore travaillé avec la balle, mais j’espère que nous aurons des informations sur cela dans les prochains jours, tout va pour le mieux." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Damien

    Alexis Sanchez

    Alexis Sanchez Informations Générales Nom : Sánchez Prénom : Alexis Alejandro Poste : Avant-centre Date de naissance : 19/12/1988 Lieu de naissance : Tocopilla Pays : Chili Taille : 169 cm Poids : 62 Kg Numéro de maillot : 17 Au club depuis : 28 août 2019 Position sur le terrain Biographie Alexis Alejandro Sánchez Sánchez, également connu comme Alexis, né le 19 décembre 1988 à Tocopilla, est un footballeur chilien qui joue au poste d'attaquant, à Manchester United. Il débute à Cobreloa avant de passer par le club de Colo Colo, puis en Argentine à River Plate. Après trois saisons passées à l'Udinese où il remporte le titre du meilleur joueur de Serie A en 2011, il signe dans la foulée au FC Barcelone pour une indemnité de 26 millions d'euros ainsi que de bonus, devenant de la sorte le joueur chilien le plus cher de tous les temps Le 10 juillet 2014, il signe un contrat avec Arsenal. Le 22 janvier 2018, Il fait l'objet d'un échange avec Henrikh Mkhitaryan à Manchester United. Il est international depuis 2006. Avec l'équipe du Chili, il remporte deux fois la Copa América, en 2015 et 2016. Lors de sa première saison à Barcelone, Sánchez a joué dans un trio offensif aux côtés de Lionel Messi et David Villa aidant ainsi le club à remporter la Copa del Rey , la Supercopa d'Espagne , la Super Coupe de l'UEFA et la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA . Le trio a inscrit 82 buts la saison suivante, remportant la Liga 2012-2013 et conservant la Supercopa de España, avant que Sánchez ne réalise son meilleur retour au Blaugrana , terminant la saison avec un total de 21 buts et 14 passes décisives. Après l'arrivée de Neymar en 2013, Sánchez a été transféré à Arsenal (Premier League) dans une transaction de 35,8 millions € un an plus tard. À Arsenal, Sánchez s’est rapidement imposé comme la figure de proue de l’équipe, terminant chaque saison en Angleterre avec un double chiffre au classement de buteurs. Il a également remporté le Community Shield ainsi que la FA Cup à deux reprises, marquant dans les deux finales. Au cours de la saison 2016-2017 , Sánchez a marqué 30 buts et fourni 14 passes décisives, son meilleur retour en tant que footballeur professionnel, tout en restant nominé pour la FIFPro World XI . Cependant, après avoir manqué "d'inspiration" à la direction du club, il a signé pour les rivaux de Manchester United lors d'un échange en 2018. Surnommé populairement "El Niño Maravilla" (L'Enfant merveilleux), Sánchez est un joueur international à part entière pour le Chili depuis 2006 et compte 130 sélections , ce qui en fait le joueur le plus capé de tous les temps. Avec 43 buts , il est le meilleur buteur du pays. Il a représenté son pays à deux éditions de la Coupe du Monde de la FIFA , à quatre éditions de la Copa América et à une édition de la Coupe des Confédérations de la FIFA . Il a joué un rôle déterminant en aidant le Chili à atteindre la finale de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2017, tout en menant l’équipe à sa première victoire internationale en Copa América 2015 , marquant le penalty en finale contre l’Argentine. Plus tard, il a contribué à la répétition de ce triomphe, en aidant le club à conserver son trophée en remportant la Copa América Centenario. Style de jeu Sánchez est un joueur rapide, créatif, qui travaille dur et qui a le sens des buts, qui est notamment reconnu pour son énergie, ses compétences et son rythme de travail. Bien qu’il soit naturellement droit, il est capable de jouer n’importe où sur la ligne d'attaque, sur les ailes ou au milieu du terrain, et ce, tout au long de sa carrière. il a été déployé comme attaquant de soutien , comme ailier , comme faux-9 et même comme milieu de terrain offensif. Il a récemment été également utilisé dans un rôle plus avancé et central , en tant que principal attaquant. C'est un talentueux attaquant: Sánchez est doté d'excellentes compétences techniques, d'agilité, de flair et d'accélération, qui lui permettent de dribbler ses adversaires avec des feintes dans des situations en face à face, de créer de l'espace et de marquer lui-même ou de mettre en place ses coéquipiers. Étant un attaquant précis du ballon, il est également efficace sur les coups francs. Le saviez-vous ? Sánchez a fait ériger une statue en son honneur dans sa ville natale, Tocopilla, en mars 2017. En octobre 2015, Sánchez a été nommé ambassadeur de la marque pour Huawei .Il est apparu dans une publicité sur l'air du " One Way or Another " de Blondie pour Huawei, qui a fait ses débuts en novembre 2016. En février 2017, Sánchez a signé un contrat de sponsoring avec Pepsi . Palmarès Colo-Colo Championnat du Chili: 2006 - Clôture, 2007 - Ouverture: 2006 River Plate Championnat d'Argentine Primera División: 2008 Barcelone La Liga: 2012–13 Copa del Rey: 2011–12 Super Coupe d'Espagne: 2011, 2013 Super Coupe de l'Uefa: 2011 FIFA Club World Cup: 2011 Arsenal FA Cup: 2014–15, 2016-17 FA Community Shield: 2014, 2015 International Chili Copa América: 2015, 2016 Parcours: En Club: Cobreloa (2005-2006) Colo-Colo (2006 - 2007 Prêt) River Plate (2007-2008 - Prêt) Udinese Calcio (2008-2011) Fc Barcelone (2011-2014) Arsenal (2014- Mercato Hivernal 2018) Manchester United (Mercato Hivernal 2018-2019) Internazionale FC : Depuis le 28 août 2019 En équipe nationale 2006: Chili 2007: Chili U-20 Distinctions personnelles Udinese Calcio Membre de l'équipe type de série A : 2010-2011 Élu meilleur espoir du football en 2011 FC Barcelone Remplaçant de l'équipe type de la liga : 2013-2014 Arsenal Élu joueur PFA du mois d'octobre : 2014 Membre de l'équipe type de Premier League en 2014-2015 Élu joueur PFA de la saison par les fans : 2015 Élu meilleur joueur d'Arsenal de la saison : 2015 Élu joueur PFA du mois d'octobre : 2015 Chili Meilleur joueur de la Copa América Centenario 2e meilleur joueur de la Coupe des Confédérations 2017 Révélation du mondial 2010 en Afrique du Sud Élu meilleur joueur du match Chili - Australie : Mondial 2014 ©Wikipedia
  4. Javier Zanetti s’est livré à CDF sur l’Inter actuelle et la blessure subie par Alexis Sanchez Alexis Sanchez "Il s’est blessé malheureusement au moment où il était prêt physiquement. Il avait une telle envie, à Barcelone, il avait très bien joué, en réalisant une très grande première période. C’est un vraiment malheureux qu’il a subit cette blessure, mais les blessures font parti du football." "Je l’attend, nous attendons tous en première lieu qu’il récupère de la meilleure des façons et qu’il puisse représenter cet élément fondamental auquel nous nous attendons.Il est très important pour nous, car nous avons des attaquants proposant chacun différentes caractéristiques, lorsqu’ils jouent ensemble, ils sont bien complémentaires." Un trio Lautaro, Lukaku Sanchez "Ils peuvent jouer tranquillement ensemble car ce sont des attaquants très intelligents, ils aident énormément l’équipe. Et avec toutes les parties à disputer, personne n’est titulaire ou réservistes, tous se sentent important et c’est très important. Tous sont importants, personne n’est plus important qu’un autre. Et au final, c’est ce qui fait la différence." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Le Corriere Dello Sport est revenu, ce matin, sur la condition physique de Stefano Sensi et des nombreux blessés dans les rangs de l'Inter. "Une vingtaine de minutes face à Bologne, ensuite titularisé face au Borussia Dortmund. Tel est le plan étudié pour Stefano Sensi qui a travaillé à la Pinetina lors de la journée de repos concédée par Antonio Conte." Outre Sensi, on a observé la présence de Vecino, Ranocchia, D’Ambrosio et Sanchez. L’absence de l’ancien Neroverde est la plus pesante dans l’effectif, Stefano étant devenu une pièce maîtresse de l’Inter de Conte. Dans les retours à venir, il y a de fortes chances que Vecino et Ranocchia soient les premiers à rejoindre le groupe. D’Ambrosio doit toujours faire face à la fracture subit au quatrième orteil de son pied. Le retour de l’Azzurro est donc reporté de quelques jours. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Depuis la blessure d’Alexis Sanchez, l’Inter est revenue sur la thématique de renforcer son rempart offensif. Dans le même temps, Zlatan Ibrahimovic, qui arrivera en fin de contrat en décembre 2019 au Los Angeles Galaxy, a envoyé Mino Raiola en éclaireur. Voici ce que révèle Il Giornale "Cela fait trois semaines que Mino Railo, l’agent du suédois, frappe à la porte Nerazzurra : "A la fin décembre, ne pourrait-il pas vous être utile ?" Le "bon Mino" l’a déjà fait avec d’autres équipes. Toutefois à la Viale Della Liberazione, la porte ne s’est pas refermée." "Les considérations sont entremêlées de doutes, la sensation étant qu’il serait possible de réaliser une belle affaire. Le doute objectif restant l’âge avancé du joueur : 38 ans. La volonté du joueur est toujours la même : Celle d’un gamin, le physique l’est "quasi" tout autant." La mire est donc réglée ""Le plus de l’affaire" est que Zlatan est encore un nom vendeur au niveau international, il est toujours capable de faire la différence face à ses adversaires, via son expérience. Sur et hors du terrain, il pourrait renforcer un secteur offensif âgé de 17 à 25 ans." Comprenez d’Esposito à Lukaku. Ibra reste Ibra Partant de ce constant, les discussions sont ouvertes. L’égo du Champion est telle qu’il a demandé un contrat de 2 ans et demi, la logique interiste correspond plus à un an et demi, une prolongation de bail étant à définir par la suite. Au niveau salarial, Zlatan partirait sur une base de 6 millions d'euros avec une possible révision, comparé à ce qu’il percevait aux Galaxy. L’Inter, après avoir défié la Juve et le Barça, a également compris que la barre était encore un peu elevée. Et la blessure d’Alexis Sanchez, à la cheville lors d’un match international amical, a laissé un beau vide en attaque. En effet, si la question d’Ibrahimovic se pose, lui, qui sera opérationnel au 1er janvier. Alexis sera-t’il déjà en condition physique à cette même date ? Le retour d’Ibra à l’Inter pourrait être fantastique, voir un très beau cadeau aux tifosi, le coût du transfert étant de zéro euro. Mais seule une personne détient déjà la réponse à toutes ces interrogations : Giuseppe Marotta est le premier à le savoir. Tout comme il fut le premier à connaitre et à se murer dans le silence lorsqu’il s’agissait de recruter Conte ou Lukaku. A présent la liste pourrait s’allonger... Valideriez-vous le retour du Z au Meazza ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Quelques instants avant le début de la rencontre pyrotechnique qui verra l'Inter s'imposer 3-4 sur le terrain de Sassuolo, Giuseppe Marotta s'est livré à la presse. "Ce sera un match spécial face à Sassuolo car c’est une rencontre qui rendra hommage à un grand homme, Giorgio Squinzi. C’était un grand sportif qui a toujours transmis des valeurs importantes." La trêve internationale ? "Nous parcourons un chemin de croissance sous le contrôle d’Antonio Conte. Nous ne nous cajolons pas et nous ne comptons pas nous arrêter." La blessure de Sanchez ? "Le mercato de janvier sera à la disposition du club. Mais les joueurs importants ne seront pas disponibles pour un transfert dans cette fenêtre hivernale. Nous serons vigilants pour évaluer les opportunités qui pourront se présenter. Nous avons un noyau compétitif et j’en aurais été objectivement plus fier sans la blessure de Sanchez. Je suis optimiste, quand Alexis reviendra, notre rempart offensif sera intact." Le Saviez-Vous ? D'après Antonio Cassano, il n'est pas envisageable de voir Ibrahimovic être sous les ordres d’Antonio Conte : "L’entente durerait une minute trente. Après la conférence de presse, ils partiraient déjà en guerre." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Selon le Quotidiano.net, Zlatan Ibrahimovic se serait mis en contact avec l’Inter pour l’informer de son imminente disponibilité. Le géant suédois, 38 ans, est actuellement lié au LA Galaxy, mais celui-ci compte quitter le club au terme de son contrat, en décembre 2019. Ibra a passé trois saisons avec l’Inter, entre 2006 et 2009, avant de rejoindre le Fc Barcelone, l’année du Triplé Historique Nerazzurro. Il a proposé ses services à son ancien employeur qui est actuellement confronté à une situation des plus complexes vu la blessure d’Alexis Sanchez qui le privera des terrains durant trois mois. Il est pour l’heure difficile de savoir si la proposition d’Ibra est actuellement prise au sérieux par l’Inter, club qui d’après la presse transalpine sonde également d’autres joueurs pour le mercato hivernal, Olivier Giroud de Chelsea et Kevin Lasagna d’Udinese en tête. Toutefois, contrairement au suédois gratuit, il faudra payer pour s’attacher les services du français ou de l’Italien. Selon la presse transalpine, Mario Mandzukic serait également dans le viseur, le croate étant un joueur qui plait à Conte, attention toutefois à la concurrence de Manchester United, sans oublier les rapports houleux entre l’Inter et la Juve. Ibra à l’Inter, mais avec quels fonds ? C’est Ibra lui-même, par l’intermédiaire de Mino Raiola, qui souhaite revenir en Italie. Preuve en est, des messages en continu sont adressés au club. Cette opération pourrait être favorisée par la vente de Gabriel Barbosa à Flamengo, un transfert estimé à 15-16 millions d’euros. Ibra Taille la Serie A Le 8 octobre, Zlatan a déclaré son amour pour la Serie A, à sa façon : Avec une personnalité excessive, une très grande certitude en ses moyens et un énooorme charisme. Voici sa réaction relayée par Sky Sport : "Suis-je prêt pour la Serie A ? A 100% ! Vu comment je me sens et comment je joue, je peux encore faire la différence en Italie et dans d’autres pays. Je ne vois pas de problème pour jouer en Italie, je ferai mieux que ceux qui y sont déjà…" Plus qu’une provocation, Zlatan veut revenir dans la place…et place ses pions : "Selon moi, la Juve réalise de grandes choses, elle est le symbole du Calcio pour son équipe et pour les joueurs qui la compose. L’Inter réalise de très grandes choses aussi, elle a un grand entraîneur et a investi énormément. Il y a d’autres équipes qui veulent se montrer, mais selon moi, elle ne sont pas au niveau de la Juve." "Tout juste derrière la Juve, il y a, selon moi, l’Inter. Je suis déçu pour le Milan car il aurait dû être un club fort, pas uniquement sur les résultats, mais aussi dans les investissements. Ils auraient dû recruter les meilleurs joueurs du monde, mais à présent, ce n’est plus le cas. Il faut investir, tout provient de la propriété." "Le Napoli ? J’ai de bons rapports avec Ancelotti qui est un grand entraîneur, mais surtout une grande personne. J’ai eu la chance de connaitre en premier la personne, puis le travailleur. Je suis déçu de ne l’avoir connu qu’une seule saison, j’en aurai voulu plus car c’était une belle période de ma carrière et selon moi, c’est pareil pour lui." L’attaque, secteur prioritaire Antonio Conte évalue cette situation très sérieusement, reste à voir s’il serait envisageable de réaliser une opération des plus sensationnelles au niveau du mercato. De plus, Conte, qui est à la recherche d’un Vice-Lukaku, a fait passer cette demande en priorité. Repoussé donc l’éventuel recrutement de Vidal, dont le Barça est peut enclin à discuter, ou celui de Matic qui pourrait être recruté gratuitement en juin 2020. An niveau du mercato estival 2020, un investissement important "à la Barella" aura lieu et deux noms sortent du lot : Tonali, courtisé par la Juve, le Napoli, le Milan et la Fiorentina et Van de Beek, courtisé par le Real Madrid. Constat final Recruter Zlatan Ibrahimovic ne sera pas possible avant début janvier. Partant de ce constat, est-ce aussi important de le recruter ? Vu qu’Alexis Sanchez arriverait en fin de convalescence Mario Mandzukic pourrait également faire l’affaire pour Conte, mais les rapports houleux avec la Juve pourrait poser plus d’un problème Keita Baldé pourrait, selon la Gazzetta Dello Sport, être une nouvelle piste à étudier. S’il est prêt à venir à Appiano, Jardim pourrait s’opposer à une cession définitive. Politano pourrait être laissé pour compte… Comment lui expliquer le recrutement d’un nouvel avant-centre ? L’idée pourrait être de ne pas remettre en discussion la hiérarchie déjà mise en place. Pour Conte, Politano est le type de joueur apte à rentrer en cours de match pour faire la différence… De là à devenir un titulaire à part entière... Sur la base de l’ensemble de ces éléments, seriez-vous pour un retour du géant suédois ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Alexis Sanchez s’était présenté ce mercredi 16 octrobre 2019 à Barcelone afin d’être examiné par le Professeur Ramon Cugat. L’opération a été décidée et a été quasiment immédiate. En effet, la visite a confirmé le diagnostic du staff médical Nerazzurro. L’intervention destinée à soigner la cheville gauche victime d’une luxation des tendons du péroné, a été parfaitement réussie dans l’après-midi. Le temps d’indisponibilité a été estimé à trois mois. Par chance pour Cuadrado, la première manche du Derby d’Italie a déjà eu lieu… ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Suite à la blessure d’Alexis Sanchez, Sebastiano Esposito ne participera pas au Mondial U-17. Rater une telle compétition pourrait être préjudiciable, mais ce ne sera pas le cas de Sebastiano qui devrait débuter en Serie A, voire en Ligue des Champions. Plus jeune Interiste en Coupe d’Europe En effet, Esposito est le joueur le plus jeune de l'Histoire de l'Inter à avoir débuté un match européen, cela s’est produit, il y a un an, lorsque Spalletti qui était alors en poste, avait décidé de l’aligner en Europa League contre l’Eintracht. Conte va devoir se passer d’Alexis Sanchez pour une période de trois mois et n’aura à sa disposition que Lukaku, Lautaro et Politano en pointe. Partant de ce constant, le Baby sera donc l’arme supplémentaire du natif de Lecce. "Plusieurs grands clubs européen ont sondé l'Inter" "Esposito vient d’une famille de footballeur, il est arrivé à Milan en 2013 et a démontré tout son potentiel entre l’Under-17 et la Primavera. Il est l’auteur de 16 buts en 14 matchs en sélection, sans parler des 6 buts en 16 matchs avec l’équipe de Madonna. Des statistiques qui avaient d’ailleurs incité Conte à le convoquer pour la tournée estivale." "Esposito est un attaquant agile, créatif, d’une qualité technique sans aucun doute supérieur, le tout uni à une très belle personnalité. Si la blessure de Sanchez est une très mauvaise nouvelle, il se pourrait que l’Histoire puisse s’écrire dans les pieds de Sebastiano…." Pensez-vous que Sebastiano Esposito puisse devenir le présent et le futur radieux de l'Inter ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. C’est une information Sky Sport : Si Alexis Sanchez est écarté pour une longue période, Sebastiano Esposito pourra faire une croix sur la Coupe du Monde des moins de 17 ans. "L’information pourrait impacter le jeune Esposto qui était convoqué pour le Mondial U-17. Il est évident que si Sanchez est écarté, qu’il sera très difficile de voir l’Inter le laisser partir. Il restera probablement au club pour se mettre à la disposition de l’équipe. Il faut attendre le résultat des examens." - Andrea Paventi En effet, les caractéristiques d’Esposito sont unique et il s’agirait pour l’Inter d’une absence extrêmement importante C’est un fait la blessure de Sanchez préoccupe énormément l’Inter et plus particulièrement Conte qui se retrouve sans alternative en pointe, en ne pouvant compter que sur Romelu Lukaku qui n’est pas encore à 100% de ses capacités, Lautaro Martinez et Matteo Politano. De fait, la présence de Sebastiano Esposito, véritable étoile de la Nazionale U-17 revêt une importance toute particulière. A la base, le baby italien aurait dû s’envoler pour le Brésil pour y disputer le mondial de sa catégorie. Mais depuis la blessure de Sanchez, si celle-ci est de longue durée, Antonio Conte est convaincu qu’il est préférable de le retenir à Milan. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. A la veille de la rencontre opposant le Chili à la Guinée, le Sélectionneur National, Reinaldo Rueda, est revenu sur la blessure d’Alexis Sanchez. "Nous avons perdu Alexis pour ce match et s’il vient à se faire opérer, via l’Inter, il sera absent pour deux ou trois mois. C’est dommage car il était parvenu à rejouer dans son club, en inscrivant deux buts et en disputant la Ligue des Champions." "A présent, ce sont des heures cruciales, nous sommes dans l’attente de la décision qui sera prise par l’Inter. Ils décideront eux de ce qu’il y aura lieu de faire, pour nous c’est Alexis Sanchez, pour l’Inter, c’est un de ces joueurs." Le malheur des uns fait le bonheur des autres : Sebastiano Esposito doit-il saisir cette fenêtre de tir ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. L’information provient du Sun. Manchester United a fixé le prix de vente d’Alexis Sanchez. Le chilien, actuellement prêté à l’Inter n’a plus et n’aura plus d’avenir chez les Red Devils : "Manchester United espère qu’Alexis sera l’auteur d’une bonne saison à l’Inter, et espère peut-être, que les Nerazzurri, voire un autre club, voudra l’acquérir l’été prochain. Le club a procédé a une bonne évaluation en prenant en considération les années de carrières à bon niveau sur base de son âge et de sa réputation." Manchester estime donc Sanchez à 25 millions de livre-sterling, soit 28 millions d’euros. Pour rappel, Alexis Sanchez est lié à l’Inter par un prêt sec. L’Inter ne dispose donc pas de droit de rachat, même si ce prix a été défini. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. À quelques heures de Barcelone-Inter, Alexis Sanchez s’est livré à l’Uefa. Le chilien Nerazzurro avait d’ailleurs porté la vareuse catalane avant de rejoindre la Premier League Qu’avez-vous appris en jouant face aux défenses italiennes ? Comment cela vous a permis de vous améliorer ? "Dans le Calcio, les équipes doivent être compactes et organisées, tout le monde défend ensemble et attaque ensemble. Je crois que cela m’a énormément aidé comme footballeur, car j’ai dû m’adapter à ce titre de jeu. J’ai appris à défendre, l’unité et ensuite à attaquer." Quel effet cela fait de revenir en Italie ? Qu’est-ce qui vous a motivé à rejoindre l’Inter ? "C’est un peu comme retomber amoureux de ce nouveau Calcio. Je connaissais déjà l’entraîneur et certains joueurs, je crois que le Club se prépare un bel avenir. Si je ne me trompe pas, l’Inter n’a plus rien gagner depuis sept ou huit saison. C’est un peu comme retrouver l’amour du Calcio, ensemble nous voulons gagner quelque chose." Quel est votre impression sur le Club, sur vos équipiers et Antonio Conte, Comment travaille l’équipe ? "Je crois que l’entraîneur veut tout gagner, cela se voit dans sa façon de nous entraîner et comment nous évoluons sur le terrain. Il transmet son envie aux joueurs et c’est positif aussi bien pour le club que pour l’équipe en général. Mes équipiers sont tous très talentueux, ils sont très concentré sur la "Victoire" et s’améliore à tout point de vue, de façon générale, nous somme une bonne équipe." Quels sont les objectifs et les ambitions de l’Inter dans l’Uefa Champion’s League ? Songez-vous à la remporter ? "C’est évident que chaque joueur veut remporter la Ligue des Champions. Au final, on va tous sur le terrain pour l’emporter pas pour faire acte de présence. C’est ma mentalité. Pour tous les joueurs et pour l’Inter, c’est si beau de revenir en Ligue des Champions." Pouvez-vous résumer votre aventure à Barcelone ? Vous avez évolué aux côtés des meilleurs joueurs du monde, avec Pep Guardiola, qui à Barcelone, a remporté tant de titre "Lorsque je suis arrivé à Barcelone, tout le monde disait du Club qu’il était le plus fort de tous les temps. Il y avait Guardiola, Messi, Xavi, Iniesta et [Carles] Puyol, qui est pour moi le meilleur Capitaine que j’ai connu durant ma carrière, c’était fantastique." "Barcelone m’a enseigné un style de jeu différent, basé sur la possession de balle, j’avais des équipiers à qui tu pouvais donne le ballon en sachant qu’ils te le rendraient parfaitement. Lorsque tu t’entraînes avec des joueurs aussi fort, tu ne peux que t’améliorer, tu cherches à t’améliorer quotidiennement, cela m’a servi dans ma croissance de joueur." Qu’avez-vous appris au Barça et qui diffère du Calcio actuel et du précédent que vous aviez connu il y a quelques années ? "J’ai appris énormément à Barcelone dans le sens où j’ai grandi. Il y avait des grands joueurs qui avaient remporté la Coupe du Monde et qui m’ont permis de m’améliorer jour après jour, même physiquement. De plus, j’ai appris à communiquer avec mes équipiers de terrain." "J’ai aussi eu besoin de prendre en considération l’aspect nutritionnel, même si à l’heure actuelle c’est quelque chose dont on pense directement. Un joueur peut aller dans une équipe et apprendre beaucoup, mais au final, il décide toujours lorsqu’il est à sa maison de quoi il va ou pas se nourrir, de la façon dont il va s’entraîner." "Cela m’a permis de grandir. Les grands clubs comme le Barça et l’Inter dépendent énormément des ambitions des joueurs, tu dois toujours repousser tes limites et c’est de cette façon que tu réalises un saut de qualité. Pour moi c’est comme cela que l’on gagne." "Le premier jour où je suis arrivé, Barcelone venait de réaliser un match nul, mais c’est comme s’il avait perdu 5-0. Ce sont les ambitions d’un grand clubs : Il a besoin de prétendre à toujours plus, match après match. Lorsque tu joues une rencontre normale ou pas nécessairement belle, tu y repense toute la journée, c’est de cette façon que l’on s’améliore." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Francesco Guidolin a eu sa petite carrière de joueur, mais c'est surtout en tant qu'entraîneur qu'il s'est fait connaître. Connu pour ses relations compliquées avec l'ex-dirigeant de Palerme et pour ses belles performances avec Udinese, il reste un spécialiste reconnu pour son goût pour l'ancienne école italienne fondée sur la tactique comme Ancelotti, Mancini, Sarri et ... Conte. Comme eux, il aura été recruté en Angleterre. Guidolin se livre ainsi à Tuttosport et revient sur les dernières emplettes de l'Internazionale Milano, en commençant par un joueur qu'il a bien connu. Guidolin, quel type de joueur était Alexis il y a 9 ans ? "J'ai de très bons souvenirs de lui parce que cette saison, avec la suivante, ont été palpitantes pour l'Udinese. Alexis a marqué 12 buts et fait 10 passes décisives et ils faisaient un duo dévastateur avec Toto Di Natale, sa contribution pour arriver 4ème fut déterminante. Mais Sanchez, j'avais déjà eu l'occasion de le voir à la TV et en vrai en tant qu'adversaire dans le championnat quand j'étais à Parme. J'avais remarqué qu'il était prometteur, qu'il avait un potentiel, mais qu'il n'avait pas encore explosé. Quand je l'ai connu à Udine et que j'ai pu travailler avec lui de façon quotidienne, j'ai eu l'intuition de le placer sur un autre poste, en tant que numéro 10 et pas en tant qu'ailier. Lui meneur de jeu-seconde pointe derrière Di Natale qui avait le numéro 10 sur son maillot, mais qui jouait en 9. Dans ce rôle Sanchez était plus vif dans le jeu, il pouvait mieux exprimer ses capacités. Je dirais que ça s'est bien passé, à nous en tant qu'équipe, mais aussi pour Alexis". Comment était Alexis en dehors du terrain ? "Quelqu'un de bien. Je le décris avec trois mots : travailleur, humble et généreux". On imagine que vous avez suivi sa carrière les années suivantes, entre Barcelone, Arsenal et Manchester United. En quoi s'est-il amélioré ? "Il y a 9 ans, Sanchez était un garçon avec beaucoup de talent et qui avait très faim, la volonté d'émerger, mais bien entendu il lui manquait l'expérience qu'il a accumulé par la suite à Barcelone avec Guardiola et Arsenal avec Wenger, où il s'est exprimé à son maximum. On s'est vus une fois à l'Emirates et nous avons discuté. Je l'ai suivi après et je n'ai pas compris ce qui n'a pas fonctionné à Manchester United. Je pensais qu'il aurait continué sur sa lancée, qu'il aurait passé une nouvelle étape à Old Trafford, mais il s'est arrêté. Mais je répète, je ne connais pas le motif, je sais seulement que je n'ai pas vu le Sanchez que tout le monde connaissait". Que peut-il apporter à l'Inter ? "Regardez, selon moi, dans sa période entre Barcelone et les débuts à Arsenal, Sanchez était parmi les 10 meilleurs joueurs du monde et avec Conte il peut revenir à ce niveau. Sanchez est le joueur qu'il manquait à l'Inter parce qu'il est habile entre les lignes, il sait sauter le joueur en face et créer la supériorité numérique. En plus, il sait dialoguer avec les joueurs comme un milieu de terrain et aider en phase de non-possession. Il est complet, mais il doit redevenir celui qu'il était il y a deux ans". A l'Inter il retrouvera Lukaku, qui lui aussi a connu une saison mi-figue mi-raisin à Manchester. "Sanchez est en plein dans sa maturité athlético-physique, il a 30 ans, je m'attends encore à de grandes choses de lui et avec le Chili il a démontré d'être encore bien. Le Sanchez que j'ai connu moi, avec les expériences qu'il a eu ces dernières années, devrait faire de grandes choses à l'Inter, voire extraordinaires. Avec Lukaku selon moi, il peut former un duo exceptionnel pour notre championnat. Nous verrons, je suis très curieux". Conte pour l'instant a joué avec un 3-5-2 et a réaffirmé de vouloir continuer comme ça pour les caractéristiques techniques des milieux de terrain. Selon vous avec Sanchez, il pourrait essayer le 3-4-3 grâce à des joueurs comme Politano et Lazaro qui peuvent également jouer sur le côté droit du trident ? "Sanchez peut tout faire, il a les jambes pour jouer meneur de jeu derrière deux pointes, en reculant presque comme un mezzala. Il est polyvalent. Je l'ai connu qui jouait ailier d'une attaque à 3, mais pour moi il est mieux en seconde pointe. Conte à Chelsea jouait souvent un 3-5-2 déguisé en 3-4-2-1 avec deux meneurs derrière une pointe, mais des fois l'un des deux était Fabregas, un milieu qui revenait à son poste en phase défensive. Pour moi le 3-5-2 est idéal pour l'Inter et aussi pour Sanchez, mais clairement Conte est le mieux placé pour évaluer ce qui est le mieux pour son équipe". En dehors de Lukaku, Sanchez trouvera à Milan Lautaro Martinez. Parfois le belge devra souffler, comment voyez vous ensemble les deux sudaméricains ? "Bien, car quand on parle de joueur de talent et de qualité, on se trompe rarement. Lautaro me plaît, il est jeune et comme Sanchez d'il y a 10 ans il doit évoluer, mais déjà lors de la dernière saison il s'est grandement amélioré. Le temps joue en sa faveur et il trouvera sa place, j'en suis certain". En élargissant votre analyse sur toute l'Inter, il y a un joueur qui plus que les autres vous a attisé votre curiosité et vous a surpris en ce début de saison ? "Je serai banal, mais je vais répondre Sensi, pour ce qu'il a montré et pour sa place sur le terrain. Je pensais, en l'ayant suivi ces dernières années, qu'il serait plus un constructeur de jeu reculé, une sorte de vice-Brozovic et peut être que l'Inter l'a pris pour cette raison. Mais on voit ici que la patte d'un grand entraîneur comme Conte qui, travaillant avec lui, a découvert ses qualités et a su les exploiter au mieux. Sensi est un excellent mezzala, il a la technique, l'inspiration, la capacité à jouer 20 mètres plus haut que la ligne de milieu de terrain dans une zone où il est plus difficile d'émerger parce qu'il y a moins d'espaces, et où tu es pris en tenaille entre les milieux et les défenseurs. Mais le garçon a montré son agilité, son dribble, son ancrage avec les joueurs et un bon tir lointain". Pour vous aussi ce sera une lutte à 3 entre la Juventus, Naples et Inter ? "Si je devais donner le tiercé de fin de championnat, oui, je dirais ceux-là, mais tout peut arriver, nous ne sommes qu'au début. Selon moi les deux romaines sont fortes, et peuvent essayer de s'insérer : la Lazio a un schéma qui peut donner de la continuité au parcours et au projet créé par le club ces dernières années, la Roma s'est renforcée et a un gros effectif". Ce samedi à San Siro, ce sera l'Udinese, votre Udinese. Quel championnat pour les friulani ? "Contrairement à ce qui est arrivé ces dernières années, quand sont partis les meilleurs en échange de jeunes pleins de belles promesses, cette année l'Udinese a pris des joueurs plus matures, comme Jajalo qui me plaît beaucoup ou Nestorovski, et De Paul est resté. L'Udinese est connue pour avoir lancé tellement de jeunes, mais je vous assure que ce n'est pas simple chaque année de sortir des joueurs de qualité, prêts immédiatement pour apporter quelque chose à l'équipe. J'espère et je pense que l'Udinese cette année finira mieux classée, de façon plus sereine que l'an passé". L'Inter alignera Handanovic, Asamoah et Sanchez, trois anciens de l'Udinese. Ils étaient plus jeunes, mais ils faisaient partie d'une très bonne équipe arrivée 4ème et l'année suivante, sans Sanchez, troisième, en jouant deux fois les playoff de Champions League, même s'ils n'ont pas eu le succès par la suite. Handanovic déjà à l'époque était une assurance, Asamoah a gagné en personnalité. J'espère les voir tous jouer samedi parce que je serai là pour Dazn (chaîne de télévision italienne). Ils ont mis en valeur mon travail, je les remercierai toujours. Ils ont été très très bons humainement, et splendides comme joueurs".
  16. Auteur d’un triplé en équipe nationale, en à peine 45 minutes de jeu, face au Mexique, Lautaro Martinez rentrera à l’Inter en proposant un profil bien plus important qu’il n’y parait pour Antonio Conte. "Ce n’est pas tous jours que tu marques trois buts sous ce maillot. C’est le fruit de sacrifice. C’est difficile d’arriver ici et pour y arriver, il vaut toujours démontre quelque chose d'inattendu. Rester en équipe nationale est toujours très difficile car il y a des joueurs importants. Je suis heureux et je remercie le Staff technique et mes compagnons d’équipe, pour la façon dont j'ai toujours été traité. J’espère continuer sur cette voie." C’est un fait, Lautaro Martinez est confiant et sûr de lui La naissance d’une amitié Sur son profil Instagram, le Toro s’est livré au partage du message suivant : "Fier de m’avoir clôturé mes deux rendez-vous de cette façon. Une excellente partie pour tous, pour continuer à grandir, merci pour vos messages." De son côté, Romelu Lukaku qui est l’auteur d’un but et d’une passe décisive avec la Belgique, a tenu a s’exprimer envers son compagnon d’équipe L’annonce qui fait tâche Beto Yaque a encensé son poulain en lançant à nouveau un appel du pied au Fc Barcelone, lors de son interview à Tyc Sport: "Ce serait si beau de le voir avec Léo à Barcelone. Le voir jouer de cette façon, aussi relaxé et fier, c’était si beau. Il est heureux lors qu’il évolue pour l’équipe nationale, et ce depuis ses classes de jeune. Il a un contrôle orienté impressionnant et il en fait usage au bon moment. Pour un défenseur, c’est très dur de le marquer." "Lautaro est très humble, lorsque je suis allé le chercher à Bahia Blanca, ce n’était pas facile car j’avais à faire à un garçon très attaché à sa Famille. Il souffrait de devoir être éloigné de sa maison. La chance que j’ai eu, c'est que ses parents m’ont fait confiance." La Coupe du Monde ? "C’était une très dure désillusion, mais il y était préparé. Avant d’aller à l’Inter, je lui avait dit de ne pas en être marqué et d'ambitionner cela comme un objectif à atteindre. Lautaro la mérite, car ce n’est pas facile de jouer au Meazza et d’y évoluer comme à sa maison." Prolongation de contrat en vue C’est un fait, Lautaro Martinez a démontré, très rapidement, qu’il était l’un des meilleurs jeunes attaquant en circulation au Monde. Comme le souligne Sky Sport, l’Inter a bien compris cela et s’entretient actuellement avec l’agent du joueur pour revaloriser le contrat de la pépite argentine: La fumée blanche et les tractations ne devraient pas durer très longtemps. En effet, l’ancien joueur du Racing pourrait potentiellement affoler le Mercato en atteignant rapidement la barre des 100 millions d’euros. Avec de telles performances, il sera donc très dur pour Antonio Conte d’écarter Lautaro Martinez au profit d’Alexis Sanchez. En route vers le 3-4-3 ? C’est un fait, Antonio Conte n’est pas un adepte de nouveauté, préférant se baser sur un solide système de jeu, le 3-5-2. Toutefois, vu les performances de ses poulains, il y a lieu de se poser les bonnes questions. Comme le révèle Tuttosport, l’Inter prépare depuis ce mardi le match face à l’Udinese. Si Antonio Conte attend le retour de ses internationaux, la formation qu’il alignera face aux Friulani est loin d’être déjà définie: "Conte fera de son mieux pour mettre Sanchez en condition, afin qu’il puisse rapidement être utile à sa cause. Le Chilien devrait évoluer en qualité de second attaquant aux côtés de Lukaku." Un 3-4-3 pourrait devenir une nouveauté. Conte devant précédemment procéder à des tests dans le laboratoire de la Pinetina avant de le proposer en match. "L’unique possibilité de voir Sanchez coexister avec Lautaro Martinez, serait de laisser place au 3-4-3. Ce qui permettrait au Niño Maravilla d’être titulaire et non plus de monter au jeu en cours de match. Il s’agira là de la préoccupation majeur de Conte qui devra apporter des certitudes à un groupe qui se cimente grâce à l’auto estime et un bon nombre de victoire." "Le fait est que Conte pourrait insérer deux grands joueurs que sont Sanchez et Godin, l’autre nouvel acquisition. Ce qui pourrait accélérer un processus de maturation qui se doit d’être rapide. Celui qui permettra de juger l’Inter face à ses adversaires et surtout face à Barcelone au Nou Camp, dans une nuit qui aidera à comprendre le parcours réalisé depuis le 2-0 du 24 octobre dernier. Malgré l’absence de Messi, les rêves de gloire de Spalletti s’étaient envolé." Alexis Sanchez titulaire , vraiment ? La pause internationale a permis de mettre en valeur les forces en présence. Et si l’Inter se prépare déjà à recevoir l’Udinese samedi soir, Antonio Conte peut se targuer de disposer de multiples réponses positives après cette trêve internationale, à commencer par l’absence de blessé. Toutefois, la condition physique des joueurs devra être évaluée et confirmée, comme c’est le cas pour Vecino qui ne sera de retour que ce jeudi, soit à 48 heures du match. Positive attitude Quoiqu’il en soit, Conte peut être fier des prestations de ses joueurs à travers le monde: Avec l’Uruguay, Vecino a démontré ses qualités d’incursion et d’élément "de fatigue" au milieu de terrain. Si lors de ces deux premiers match à l’Inter, Barella n’était pas dans une condition physique optimale, Conte compte toujours sur lui. Attention toutefois à voir si le joueur arrivera tardivement en Italie, car cela pourrait ouvrir la voie à d’autre sénaris. Un duo On Fire Mais la meilleure des nouvelles reste le duo formé par Lukaku et Martinez. Les deux flèches Nerazzurre sont en forme, preuve en est les prestations de très haut niveaux proposées aussi bien par le Belge que par l’Argentin : Des buts, des passes décisives…Le message envoyé à l’Udinese a été reçu cinq sur cinq. Comme le souligne Sky Sport, les deux complices peuvent se vanter de proposer d’impressionnantes statistiques en équipe nationale: Lukaku qui est le meilleur buteur belge de tous les temps à seulement 26 ans, a déjà inscrit 49 buts en 82 sélections. Lautaro Martinez, lui, peut se targuer d’en avoir inscrit 9 en 13 match internationaux. La seule inquiétude pour Conte sera donc de prendre connaissance de la condition physique de ses trois attaquants à Appiano Gentile et plus en particulier Lautaro Martinez. En cas de besoin, Alexis Sanchez pourrait déjà débuter face à "son" Udinese, lui qui avait vu le Chili autoriser le retour du joueur à Milan afin qu’il puisse s’entraîner au mieux et retrouver une condition physique optimale. Le tout sans oublier Matteo Politano qui, sous les ordres de Roberto Mancini a également prouvé qu’il était déjà fit et en avait sous la semelle. Seriez-vous tenté par un 3-4-3 à la Conte ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Javier Zanetti, Vice-Président de l’Inter et Parrain d’Internazionale.fr, s’est livré à Fox Sport sur la période actuelle de l'Inter. Alexis Sanchez ? "Je suis content car Sanchez est un joueur important, de grande expérience, il peut faire la différence. Il a des caractéristiques que l’Inter n’avait pas et il vient compléter une attaque importante en compagnie de Lukaku et Lautaro Martinez. C’est un coût, mais cela fait parti du mercato. On peut à présent dire qu’Alexis est un joueur de l’Inter et j’espère qu’il fera une grande saison." Le Chili ? "A l’Inter, de très grands joueurs chiliens sont passés et ils ont tous laissé une empreinte. Les chiliens sont de grands passionnés, ont de la personnalité et la grinta sud-américaine. Ils sont toujours présent dans les périodes difficiles." Vidal ? "Il reste peu de jours avant la fin du mercato. Nous sommes content de ce que nous avons réalisé jusqu’à présent. La Direction s’occupe du mercato, s’il y a une possibilité de réaliser une affaire, cela ne fait aucun doute que nous chercherons à la porter à son terme." La Ligue des Champions ? "C'est un tirage difficile, avec des équipes prestigieuses et d’expérience, mais nous sommes l’Inter et nous joueront tous les matchs à visage découvert." Les objectifs ? "J’estime que je fais face à des joueurs importants. Avec l’arrivé de Conte, l’équipe va débuter un nouveau chapitre. Je l’espère et c’est seulement le début. Il y a énormément d’envie de réaliser une bonne Serie A et une bonne Ligue des Champions." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Antonio Conte peut se frotter les mains, lui qui souhaitait disposer d'une attaque de qualité, lui qui souhaitait voir une Inter ambitieuse. Alexis Sanchez, qu'il souhaite remettre en condition physique le plus tôt possible pour l'aligner aux côtés de Romelu Lukaku, composera la ligne offensive nerazzurra. Une ligne bien connue Outre-Manche Il s'agit du duo d'attaque qui sévissait en Premier League. Les deux joueurs, alignés ensemble, disposent de statistiques à donner le tournis : 37 matchs 22 buts 14 assists Sanchez est arrivé dans l'idée de l'aligner en duo avec Lukaku, un joueur avec qui Alexis s'est entretenu durant les tractations. A United, les deux se sont partagés le terrain entre championnat et coupe, soit 1 986 minutes disputées ensemble. Les statistiques sont de bonne augure pour l'Inter, car cela revient à dire qu'il se passe toujours quelque chose de décisif lorsque les deux sont alignés sur le terrain. Antonio Conte devra remettre à niveau ce tandem du passé le plus rapidement possible. Le saviez-vous ? Les transferts de Lukaku et de Sanchez ne passent pas chez les supporters mancuniens, ceux-ci se révoltent. Le plus dur à avaler reste la formule de départ d'Alexis Sanchez pour l'Inter : "Imaginez si l'Inter vient à remporter le Scudetto avec Lukaku meilleur buteur et Sanchez parmi le top 5... United ne les aura pas seulement permis de gagner, mais il aura aussi payer 250 000 livre-sterling par semaine pour aider une autre équipe remporter son championnat." "Je voudrais savoir comment nous sommes passés de recevoir de l'argent pour la vente de Sanchez à l'envoyer en prêt sec et en payant une grande partie de son salaire. Woodward devrait aller se mettre une veste de clown! Ce gars est incompétent." Validez-vous cette ligne offensive ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Après Romelu Lukaku, recrutement phare de l'été, Antonio Conte aura à sa disposition un autre attaquant de très haut niveau : Alexis Sanchez. En effet, après deux semaines de discussions, l'Inter et Manchester United sont parvenus à s'accorder sur la formule suivante : Sanchez arrivera en prêt sec. Vers la fin de l'année, les deux clubs se réuniront autour de la table pour discuter d'une éventuelle possibilité de rachat de la part de l'Inter. Sanchez est attendu dans le courant de cette journée à Milan pour y passer, soit ce mercredi, soit ce jeudi, la traditionnelle visite médicale. Il se mettra immédiatement à disposition d'Antonio Conte ensuite. Lautaro Martinez, Matteo Politano, Sebastiano Esposito, et le duo "mancunien": Lukaku-Sanchez, c'est un fait l'Inter veut réduire au maximum son écart avec la Juventus. Le saviez-vous ? Sanchez a démontré son attachement pour l'Inter, en décidant de réduire de 500 000€ ses prétentions salariales. Ce qui a permis d’accélérer le transfert. L'Inter va payer le salaire suivant au joueur : 5 millions d'euros, soit presque 50% du salaire total du joueur. L'autre partie étant déboursée par United. L'Inter a également dû renoncer à un transfert avec un simple droit de rachat. Si transfert il y a, ce sera en fin de saison, et il devra impérativement s'agir d'un transfert définitif. Courtisé au lendemain du légendaire Triplé, Alexis Sanchez rejoindra donc l'Inter avec 9 années de retard. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. En attendant de définir l’affaire Sanchez avec Manchester United (un accord devrait être conclu avec les anglais sur la répartition à parts égales du salaire chilien), chez les Nerazzurri le mercato reste très ouvert. Selon le Corriere della Sera, l’Inter envisage de conclure deux ou trois autres opérations, déduction faite de la situation concernant Icardi . L'Inter envisage la possibilité de frapper un bon coup concernant Llorente, même si le joueur intéresse United et Naples. Pendant ce temps, Icardi envoie des messages au club à travers son compte Instagram, montrant à chacun son futur domicile près de Milan, juste devant le siège de l'Inter. Pour l'instant, Icardi refuse Naples et attend la Juve, qui a trop de joueurs (et trop d'attaquants) et ne parle pas avec l'Inter. Les chances de l'Argentin de rester à Milan, au moins jusqu'en janvier, augmentent chaque jour, sans compter que même la patience de De Laurentiis a une limite. Si tout à coup Maurito changeait d'avis sur Naples, alors Conte pourrait avoir Milik en retour. Pendant ce temps là, Biraghi arrive de la Fiorentina, même si le départ de Dalbert qui veut rentrer à Nice devrait être défini en premier lieu. Cependant, l'option privilégiée par l'Inter serait un prêt à la Fiorentina, qu’il soit payant ou gratuit, mais pour lequel il y a encore à discuter. Engagé dans toutes ces affaires, Marotta garde la dernière requête de Conte dans un coin de sa tête : un milieu de terrain musclé. Ce pourrait être la surprise de fin pour boucler le marché des transferts de l'Inter.
  21. Dalbert & Biraghi Retour vers le futur. Henrique Dalbert se rapproche de Nice sous la forme d'un prêt avec droit de rachat (12 ou 13M). Les Aiglons bénéficiant toujours de 30% de la revente du joueur, bien entendu déduits lors de l'éventuelle transaction. Le brésilien semble avoir compris que son aventure milanaise s'achève. Malgré les approches de la Fiorentina et de la Sampdoria, Dalbert aurait choisi de revenir sur la Côte d'Azur. Le club niçois prendrait en charge la totalité de son salaire. Son départ libérerait de la place pour Cristiano Biraghi, identifié comme un renfort idoine par Antonio Conte. Joao Mario Autre possible retour au bercail, celui de Joao Mario au Sporting Lisbonne. A la recherche d'un milieu de terrain pour tenter de conquérir la SuperLiga, Joao Mario serait leur priorité. Les lisboètes souhaitent un prêt gratuit avec droit de rachat aussi. Une solution qui ne semble pas contrarier dans les bureaux milanais, tant le portugais est indésirable. Au Sporting il y a aussi un certain Bruno Fernandes. Le joyau lusitanien plait beaucoup à Marotta, qui le voulait il y a déjà trois ans sous la Juventus. Si cette piste s'éteint, il y a toujours le FC Séville et l'AS Monaco dessus. Alexis Sanchez Tout semble aller très vite dans ce dossier. L'idéal serait de boucler l'affaire dans les 48h, en vue pourquoi pas d'une apparition contre Lecce lundi prochain. Un dossier qui reste complexe, puisque les deux clubs semblent en désaccords sur le montant du prêt. Du côté salarial par contre les deux parties semblent en phase, l'Inter payerait 4/4,5M et les anglais le reste. Dans le même temps, le quotidien chilien El Mercurio assure que l'entourage du joueur confirme que la transaction est quasiment conclue. Ce ne serait qu'une question d'heures donc. ®gladis32 - internazionale.fr
  22. Alexis Sanchez ; c'est le dernier nom qui ressort activement ces dernières 24h. Et tout va plutôt vite, surtout après la piste Dzeko bien refroidie. Placé sur la liste des transférables par Manchester United, le chilien, à qui il reste trois ans de contrat, ne fait pas partie des projets de Solskjaer. United le valorise aux alentours de 20M€ et ils seraient ouverts à un prêt payant. Une solution qui plait fortement à l'Inter. La transaction devrait être basée sur une formule d'un prêt de deux ans, 4.5M€ de suite et 16.5M€ de la saison prochaine. Les britanniques aimeraient cependant recevoir la somme totale immédiatement. L'attaquant désireux de rejoindre l'Inter aurait même trouvé un accord avec nous dans la soirée. Déjà reparti pour convaincre ses actuels dirigeants de le laisser partir, le chilien serait disposé, comme le lui aurait dit Giuseppe Marotta, à toucher un salaire moins important que son ex-coéquipier Romelu Lukaku. Pour rappel Alexis Sanchez touchait en 2018 l'équivalent de 28M€ net par an. Dans l'opération Manchester pourrait prendre en charge une partie de son salaire lors du prêt, mais tout cela doit encore être négocié...
  23. Parmi les joueurs suivi par l’Inter pour la saison à venir, on retrouve l’ailier offensif Alexis Sanchez. Information importante, les Red Devils lui ont offert un bon de sortie, ouvrant également la porte à un prêt. Conditions à remplir Manchester United est disposé à payer la moitié du salaire du chilien, soit 6,5 millions de livre sterling, pour s’assurer qu’il soit transféré durant cette session estivale. Si la décision finale reviendra à Ole Gunnar Solskjaer, United est prêt à se séparer de son attaquant. En effet, le salaire hebdomadaire de Sanchez pourrait être un frein à tout futur acquéreur, lui qui perçoit 500 000 euros par semaine, bonus compris. Raison pour laquelle la décision susmentionnée a été prise par la Direction Mancunienne. Manchester préfère vendre Alexis à l’étranger, ne souhaitant pas le retrouver comme adversaire sur un terrain de la Premier League, la saison prochaine. Payer 13 millions de livre sterling par saison pour un joueur qui ne fait plus partie des plans du club n’est pas le scénario le plus idéal. Qui plus est United a remarqué que malgré une dépense de 250 000 euros par semaine, la partie payé par le futur acquéreur de Sanchez lui permettra de pouvoir disposer d’une enveloppe plus importante sur le Mercato. De fait si United reste sceptique quant à l’idée d’une vente directe cet été, il reste convaincu que la meilleure solution sera de le céder en prêt. Un tel accord pourrait être renouvelé également en vue de la saison 2020-2021, et ce même si le chilien parvient à retrouver ses meilleures sensations. Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. Approché à l’été 2011 par les Champions d’Europe d’alors, Alexis Sanchez fait de nouveau parler de lui à Milan. Selon “The Independent”, l’ancien attaquant de l’Udinese et de Barcelone, ne rentre plus dans les plans des Red Devils qui ont déjà tenté de s’en séparer, sans succès, à cause de son salaire. En effet, le chilien touche 500 000 livres sterling par semaine plus bonus. L’Inter est disposée à lui offrir une porte de sortie, à la condition qu’il se montre moins gourmand au niveau de ses prétentions salariales. Paris s’était intéressé un court instant avant de se raviser. De fait, il ne reste plus que l’Inter qui s’offre à lui. Le Chilien évalue actuellement la situation. L’Inter attend une confirmation de sa part avant de se lancer dans les transactions. Le saviez-vous ? Outre Romelu Lukalu et Alexis Sanchez, l’Inter courtise également Antonio Valencia qui est également destiné à quitter Manchester cet été. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...