Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'andrea ranocchia'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

17 résultats trouvés

  1. Après la Juventus, les Nerazzurri ont également fait part d'une disponibilité à réduire drastiquement la masse salariale du Club. Commele réfère l’Ansa, une réunion a eu lieu entre le Club, Antonio Conte et le Capitaine Samir Handanovic. Il en résulte que tous ont marqué une pleine disponibilité à se priver d’une partie de leur salaire "Faisant suite à un colloque entre le Club, Conte et le Capitaine Handanovic, en prenant acte du grave état d’urgence sanitaire, il émerge que l’entraîneur, le staff technique, et tous les joueurs de l’équipe première se sont montrés disponible à une réduction de leur rémunération pour le restant de la saison sportive actuelle." "Les modalités spécifiques et les accords individuels seront clarifiés lorsque les scénarios relatifs à une éventuelle reprise seront définis" Détail de la réunion via le Corriere Dello Sport "Ce sont les joueurs avec Handanovic (Capitaine) et Ranocchia (Représentant Nerazzurro à l’AIC) qui ont lancé le signal. A eux, s’est allié Conte. En substance, il a été donné au club la disponibilité de discuter d’une réduction des salaires. Le Club a objectivement accueilli cette communication avec plaisir, mais la réponse a été que ce n’était pas encore le moment d’entrer dans le vif." "En effet, Il est mieux de comprendre avant, si et comment se conclura la saison. A ce moment-là, avec un cadre défini de la situation, même s’il n’est pas figé, il sera plus clair et plus évident de rejoindre cet objectif d’accord." Différences avec la Juve "Dans l’environnement de l’Inter, il y a lieu souligner quelques différences comparé au noyau de la Juve dans sa composition: En effet, on retrouve une série de joueurs en prêt dont Sanchez qui va retourner sans l’ombre d’un doute à Manchester United." "Mais il y a aussi Biraghi, Moses, Sensi et d’autres joueurs en fin de contrat tel que Borja Valero, Padelli, Berni et Young, dont sa prolongation pour la saison à venir est déjà considérée comme acquise." Si l’initiative est honorable, reste à présent à définir le cadre légal de ces négociations afin d’éviter toute mauvaise surprise juridique ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Le dernier chat vidéo effectué par le site officiel avec un de nos nerazzurri a vu Andrea Ranocchia répondre aux questions de fans et a parlé de cette période délicate que nous traversons toutes et tous : "Personne ne s'attendait à quelque chose comme ça, ni notre génération, ni celle de nos parents avaient déjà vécu ça. Mais nous devons tenir et travailler en équipe pour passer à travers ça le plus tôt possible. Ces derniers jours, j'ai pris du temps pour moi. Je m'entraîne deux fois par jour avec différents exercices en les adaptant à mon environnement familial. Ensuite, je lis, cuisine, écoute de la musique et organise ma journée. Tout ce que nous pouvons faire, c'est rester à la maison et rester en sécurité, en nous protégeant et en protégeant les autres. J'espère que tout cela passera dès que possible." Dans la vie, tout comme dans le sport, il est si important d'affronter les moments délicats de la meilleure façon possible, le tout pour sortir encore plus fort : "Sur le plan sportif et personnel, moi aussi j'ai vécu des moments difficiles. Dans nos vies, nous avons tous eu des hauts et des bas. Il y a aussi eu des moments compliqués dans le foot, mais ils ont toujours été des opportunités de s'améliorer et grandir pour l'avenir. Les difficultés aident à vous former et, à ce jour, je suis satisfait de ce que j'ai fait et de ce que j'ai créé depuis le début de ma carrière, en particulier sur le plan humain, ce qui est vital pour un footballeur." Notre défenseur nerazzurro a abordé quelques faits de carrière, les émotions de ses débuts à l'Inter à aujourd'hui : "Ma première apparition à San Siro était en tant qu'adversaire, c'était en fait mes débuts en Serie A, j'étais à Bari et nous avons fait nul contre l'Inter du Triplete (1-1 le 23 Aout 2009, ndlr). C'était un super match et une sensation inoubliable ! Mes débuts avec l'Inter ont été spéciaux car c'était à Catane. Je suis resté quelques minutes à la fin et je me souviens de l'émotion. En effet, jouer officiellement dans une équipe qui a tout gagné l'année précédente est un sentiment unique, jouer à côté de ces joueurs était juste la meilleure chose à mes yeux. Nous avons une grande équipe et nous devons continuer à grandir, le club a fait beaucoup de bons recrutements dans ce sens. Conte ? Il n'a pas changé par rapport à avant, ses méthodes d'entraînement un peu mais il a toujours le même esprit guerrier, ce feu à l'intérieur qui l'a toujours fait ressortir, c'est sa force." Il passe ensuite à ses moments les plus mémorables sous le maillot nerazzurro : "Il y a eu tellement de grands moments avec l'Inter, évidemment ils sont liés aux trophées. Je me souviens quand nous avons gagné la Coppa Italia contre Palerme à Rome. Gagner avec ce maillot c'est autre chose, une chose unique ! Ce sauvetage contre le Bayern Munich est un autre grand souvenir, empêcher ce but m'a rendu si fier, ainsi que le fait que nous ayons réussi à progresser à travers le match retour pour atteindre cette force (l'Inter avait perdu 0-1 à l'aller pour gagner 2-3 à Munich après prolongations en 8e de la C1 2010-2011, ndlr). Ce n'était qu'une fraction de seconde mais c'est un souvenir que je n'oublierai jamais." Il y avait aussi des sentiments différents en portant le brassard du capitaine : "Porter ce brassard après Zanetti fut un grand héritage, une grande source de fierté et une énorme responsabilité. Tout le monde n'a pas la chance de porter le brassard d'un club aussi grand, c'est quelque chose dont je me souviendrai pour le reste de ma vie." De nombreux souvenirs nerazzurri pour Andrea Ranocchia : "Les buts les plus importants de l'Inter étaient certainement ceux de Milito lors de la finale de la Ligue des champions. Ce sont les buts dont les gens se souviennent le plus, même si tous les autres pour arriver à ce stade étaient également fondamentaux. Entrer dans le vestiaire l'année suivante, avoir connu ces joueurs de près était tout simplement merveilleux. Je suis toujours en contact avec tant d'anciens joueurs, j'ai parlé à Materazzi il y a quelques jours. Je vois souvent Zanetti, puis Stankovic, Chivu. J'ai vu Cambiasso il n'y a pas si longtemps, j'ai écrit à Milito sur Instagram, Jonathan aussi." Sur ses premières idoles de football : "Quand j'étais petit, je jouais devant, j'étais déjà très grand et je pouvais courir alors ils me mirent en attaque. Mon idole était Ronaldo «El Fenomeno». Puis, quand je suis devenu défenseur central, Nesta a toujours été mon inspiration, au-delà de l'amour footballistique, sur le plan humain et sur le terrain. J’ai échangé plusieurs maillots avec des adversaires, j’ai une pièce pleine que je trierai un jour, et je suis sûr que je me rappellerai de tous les souvenirs des matchs auxquels j’ai joué. Ensuite, il y a des maillots spéciaux que j'ai gardé pour moi, pour ma propre collection. J'ai gardé un maillot de l'Inter de chaque année depuis que j'ai commencé à jouer au football. J'ai quatre maillots accrochés dans ma chambre, un de Zanetti de l'année où j'ai joué avec lui, qui est signé avec une note pour moi. Un de Nesta, un de Buffon de l'équipe nationale et un de Maldini quand je l'ai croisé à Bari. Ils font partie des joueurs qui ont marqué l'histoire du football de ces dernières décennies. J'en ai aussi un de Totti, une autre icône." Enfin, un mot sur ses coéquipiers, l’avenir et le message vidéo d’Esposito : "Je me heurte souvent à lui sur le terrain d’entraînement, il a tellement de talent, plus que ce que je m'attendais d’un joueur de son âge. L'avenir ? Je pense à ce que je dois faire ensuite, je ne sais pas encore. Je voudrais rester dans le monde du football et travailler avec des jeunes. Mais j’ai quelques idées et j’y réfléchirai une fois que j’aurai définitivement fini. J'ai une passion pour ce sport, donc le quitter sera difficile. Le "beau-gosse" de l'équipe ? Je me moque souvent de D’Ambrosio pour cela car il est toujours précis, impeccable, mais Brozovic prend soin de lui aussi, j’ai hâte de le revoir !" ®alex_j - internazionale.fr
  3. Antonio Conte et quelques joueurs se sont livrés à Inter Tv, au terme de la rencontre opposant l'Inter au club bulgare de Ludogorets Antonio Conte "C'était important de se qualifier car dans ce type de rencontre, je suis parvenu à donner du temps de jeu à ceux qui en ont besoin. Il y a toujours ce besoin de travailler." "Le report du match face à la Sampdoria m'a permis de tester quelques nouvelles situations, que je pourrais à nouveau proposer en cours de match ou dès son entame.Je ne veux pas refuser, dans notre système de jeu, à évoluer avec deux pointes. Toute l'équipe doit donc travailler de façon intense, surtout au milieu du terrain pour trouver le bon équilibre." "Ce n'est qu'à la fin de ce cycle qui nous attends que nous pourrons comprendre à quelle distance nous sommes du champion et le chemin qu'il restera encore à parcourir. Un club comme l'Inter doit toujours ambitionner le maximum, dans toutes les compétitions où l'on participe, par tradition." "Ceci étant dit, gagner n'est jamais simple, mais nous chercherons a faire le maximum en sachant que les victoires n'arrivent pas d'un jour à l'autre: Il faut faire ses expérience et compléter un parcours." Andrea Ranocchia "Nous ne sommes pas habitué à jouer sans public, c'est un peu plus difficile, l'important était tout de même de passer ce tour. Nous l'avons fait et nous pouvons penser au match de dimanche face à la Juve." "Il vaut trois points, même si en Italie, ce match est LA partie par excellence, une rencontre spéciale, la plus importante, nous devons donc y répondre présent, nous savons à quel point le peuple Nerazzurro y tient." Cristiano Biraghi "Je suis heureux, je rêvais de marquer depuis que j'étais tout petit. Je dédie ce but à mon épouse et mes enfants, je suis heureux de l'avoir emporter et pour la qualification." La Juve ? "Nous savons quelle partie nous attends, nous l’affronterons avec un maximum de concentration mais aussi avec sérénité, sans pression inutile. Nous allons la jouer à huis-clos, avec le public cela aurait été différent, mais nous trouverons la motivation, ce match est trop important." Daniele Padelli "Nous sommes l'Inter et à chaque fois que nous montons sur le terrain, nous devons être concentré à 110%, même en l'absence des tifosi. Nous avons été bon, nous avons bien abordé ce match et l'objectif a été atteint." Juve-Inter ? "Nous devons chercher à prendre des points car ils ont devant nous, c'est le classement qui l'impose. Nous aurons quelques jours pour nous y préparer et pour répondre présent." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Andrea Ranocchia s’est livré dans le cadre de l’avant-match opposant l’Inter au club bulgare de Ludogorets, en Europa League: "Une défaite ne doit pas miner nos certitudes, c’est sur cela que nous avons travaillé. Je serais content d’en connaitre le moins possible. Mais dans un parcours de croissance, elles ont aussi leur place, nous devons en prendre acte. Nous devons penser au match important que nous aurons à disputer demain. Nous avons un noyau proposant tant d’alternatives, ce sera à l’entraîneur de faire jouer ceux qui sont en bonne condition: Il pourrait proposer un schéma particulier, celui qui rentrera répondra présent." Eriksen ? "C’est un joueur importantissime, il a des qualités techniques très importantes, il a déjà évolué à tous les rôles d’un milieu de terrain. Il doit s’adapter et étudier, mais il a des qualités importantes. Il est différent des autres, c’est une valeur ajoutée pour nous." "Lorsqu’un joueur fait partie de notre club et qu’il endosse nos couleurs, les ambitions doivent toujours être élevées. Pour arriver à de grands objectifs, il faut passer par des petites étapes. Nous devons tous nous améliorer, aussi bien sur qu’en dehors du terrain." "L’Europa League est très certainement une compétition importante pour nous, nous voulons aller le plus loin possible et cela passe déjà par demain, ce ne sera pas un match facile." Padelli ? "Cela ne change rien pour nous, nous avons une confiance maximale envers ceux qui jouent. Tous, depuis juillet, faisons le maximum pour être prêt lorsqu’il est question de faire appel à nous. Ensuite, il y a des postes plus faciles que d’autres. Pour les postes moins faciles, il faut savoir répondre aussi présent.." "Padelli a disputé de très beaux matcsh, ensuite lorsque tu te dois de remplacer un joueur tel qu’Handanovic, tout le monde les yeux braqués sur toi. J’ai une confiance maximale en lui, tout comme à mes équipiers, c’est la base pour créer un groupe solide et conquérant." "Toutes les critiques en provenance de l’extérieur ont été créé par vous, la presse. Nous sommes tous unis ver notre objectif, solidaire avec celui qui joue." Est-ce l’Inter la plus forte dans laquelle vous avez joué ? "Nous devrons le démontrer, nous n’en sommes encore qu’en février. J’espère que cela le sera, car cela voudra dire que nous serons parvenues à soulever quelques trophées. La saison entre dans le vif, nous avons encore tant de matchs à disputer, à présent nous devrons exprimer le meilleur de ce que nous avons, d’ici à la fin du championnat, de l’Europa League et de la Coupe d’Italie... J’espère pouvoir vous le dire en fin de saison." Est-ce le début d’un nouveau parcours ? "Oui, c’est une nouvelle compétition et nous souhaitons aller le plus loin possible et nous racheter de nos deux derniers matchs, vu le résultat négatif. Demain, ce sera un renouveau." Que signifie ces 200 titularisations sous le maillot de l’Inter ? "C’est une fierté incroyable, ils ne sont pas nombreux les joueurs qui ont eu cette opportunité. Il faut de la chance, de la bravoure pour atteindre cet objectif. Je ne l’ai pas encore atteint, mais lorsque je vivrai ce moment, je le fêterai en conséquence." La tête à Ludogorets ? "L’erreur à ne pas faire est de sous-estimer une équipe qui est leader de son championnat et qui vient de l’emporter 6-0 lors de son dernier match. Nous devrons proposer sur le terrain, tout ce que nous avons préparé." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. ANDREA RANOCCHIA Informations Générales : Nom : RANOCCHIA Prénom : Andrea Poste : Défenseur Date de naissance : 16 / 02 / 1988 Lieu de naissance : Assisi Pays : Italie Taille : 195 cm Poids : 82 kilos Numero de maillot : Au club depuis : Janvier 2011 Position sur le terrain : Biographie : Andrea Ranocchia est formé dans les équipes jeunes du Perugia mais, suite à la faillite du club, il se retrouve dans les équipes jeunes des voisins de l'AC Arezzo. Il y fait ses débuts en équipe première lors de la saison 2006-07, en Serie B à 18 ans. Lors de sa première saison, il jouera pas moins de 24 matchs pour 1 but, mais le club, 20e, sera relégué en Serie C1 au terme de la saison. Le 21 août 2007, il fait ses débuts en équipe d'Italie espoirs, sous les ordres de Pierluigi Casiraghi, lors d'un match amical contre l'équipe de France espoirs (2-1). Il rentre à la 57e minute à la place de Fabiano Santacroce. Malgré tout, il reste au club et devient titulaire en défense centrale, disputant 32 matchs sans marquer. Plein d'avenir et de talent, il signe en co-propriété à l'été 2008 au Genoa CFC, en Serie A, qui, en accord avec son club formateur, le prête à l'AS Bari en Serie B. Peu utilisé lors de la phase aller, Antonio Conte l'utilisera avec plus de continuité lors de la phase retour. Il jouera au total 17 matchs pour 1 but et obtenant la 1e place du championnat et la montée dans l'élite. Le Genoa CFC rachète l'intégralité du contrat du joueur avant de le prêter à nouveau à l'AS Bari pour la saison 2009-10 de Serie A. Il participe ensuite au Championnat d'Europe de football espoirs 2009. Il marque son premier but sous le maillot national le 9 juin 2009 lors du match amical terminé 4-0 contre le Danemark. Le 23 août 2009, il fait ses débuts dans l'élite face à l'Inter Milan (1-1). Le 18 octobre, face au Chievo Vérone, il inscrit son premier but dans l'élite (2-1). S'installant progressivement au poste de titulaire en défense centrale, il se blesse en janvier 2010 (lésion aux croisés), ce qui clôt prématurément une saison commencée en fanfare. Il aura joué au total 17 matchs pour 2 buts. A la fin de la saison, il retourne au Genoa CFC qui le laisse signer pour cinq saisons à l'Inter Milan qui le prête immédiatement au club rossoblù pour une saison où il est attendu comme un titulaire, beaucoup d'espoirs étant placés en lui. Au bout de six mois, suite à l'arrivée du nouvel entraineur Léonardo à l'Inter Milan, il rejoint ce dernier Carrière 2006-2008 : AC Arezzo 2008-2010 : AS Bari 2010-déc. 2010 : Genoa CFC Janvier 2011: Inter Milan Palmarès 1 championnat de Serie B : 2008-09 AS Bari A voir sur le site : A venir Retranscrit par Antony (Wikipedia.fr)
  6. Antonio Conte et quelques joueurs se sont livrés en interview d’après-match suite à la victoire sans appel de l'Inter sur Cagliari au Meazza dans le cadre de la Coupe d'Italie. Conte à Inter TV "C’était un match fondamental et le mérite en revient aux garçons qui se sont montrés disponibles. Ce sont des garçons qui ont envie de travailler. Le fait est que ce soir, des joueurs qui ont eu peu de temps de jeu ont été alignés et ils m’ont transmis des réponses importantes et pas uniquement du point de vue de la condition physique, mais aussi au niveau technico-tactique, cela démontre le sérieux de ces hommes." "Même si quelqu’un n’a pas fait preuve de grande satisfaction, il aura tout de même fait preuve d’un grand sérieux." Sanchez ? "Alexis devait jouer ce match, il est sur le retour et il s’est inséré dans la mécanique. Il doit très certainement s’améliorer au niveau de la condition physique. Il m’a transmis de bons signaux aujourd’hui, je suis aussi très très content d’Esposito, lorsqu’il est rentré, il s’est montré immédiatement important dans l’impact." "La façon d’aborder les choses dans l’équipe s’améliore, l’équipe travaille sur son intensité, elle a encore besoin de grandir. Je pense que les garçons doivent s’habituer à toujours attaquer haut et à vouloir conquérir immédiatement le ballon. Mais c’est inévitable de ne pas savoir tenir les 90 minutes. A chaque fois que nous baissons de rythme, nous devenons passif, chaque ballon à jouer doit devenir un motif pour maintenir de la pression." Borja Valero "Mon But ? Je me le suis offert moi-même, c’est toujours beau de marquer. L’avoir fait la première fois au Meazza avec le maillot de l’Inter est une grande émotion." "L’important est de maintenir une intensité importante. Comme nous l’avons fait au début de la saison, et cela vaut aussi pour les joueurs qui ont eu moins de temps de jeu. Nous avons bien répondu et nous avons proposé un bon niveau qui s’est maintenu durant toute la rencontre." L’Atalanta ? "C’était important de passer rapidement à autre chose et de prouver notre motivation ce soir. Nous avons tout donné, tous pressés et volés des ballons importants." "Cela te facilite les matchs. J’espère continuer à évoluer à ce niveau. Ce serait parfait de le garantir jusqu’à la fin de la saison." Andrea Ranocchia "Je suis très content. Le passage de ce premier tour était important pour nous. Je suis aussi content de ma prestation individuelle et de l’équipe, et également de mon but. A présent nous devons remettre nos idées en place et penser au championnat. Nous travaillons beaucoup, même ceux qui ont moins joué ont proposé de belles choses." "Ceux qui étaient là se sont montrés prêts physiquement. Nous venons de passer un tour et un nouveau s’offre à nous. Nous devons faire mieux pour maintenir le cap, attaquer et rester devant avec la Juve. Nous travaillons sur cela, sur de grands objectifs. Marquer me fait toujours plaisir." "La Coupe d’Italie est un objectif et la remporter serait un signe." Federico Dimarco "Nous avons démarré en trombe en ouvrant la marque après 30 secondes. Le match est allé dans la bonne direction et nous rentrons à la maison avec la victoire. Pour nous qui jouons que très peu, ce n’était pas facile de jouer dès le coup d’envoi car nous n’avons pas 90 minutes dans les jambes. Mais avec les travaux que nous réalisons durant la semaine, je pense que nous avons tout de même transmis une réponse positive." "C’est toujours touchant de porter le maillot de l’Inter, surtout pour moi qui le porte depuis 11 ans, avec les équipes de jeunes." Ranocchia ? "Nous plaisantons toujours à l’entrainement." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Le Corriere Dello Sport est revenu, ce matin, sur la condition physique de Stefano Sensi et des nombreux blessés dans les rangs de l'Inter. "Une vingtaine de minutes face à Bologne, ensuite titularisé face au Borussia Dortmund. Tel est le plan étudié pour Stefano Sensi qui a travaillé à la Pinetina lors de la journée de repos concédée par Antonio Conte." Outre Sensi, on a observé la présence de Vecino, Ranocchia, D’Ambrosio et Sanchez. L’absence de l’ancien Neroverde est la plus pesante dans l’effectif, Stefano étant devenu une pièce maîtresse de l’Inter de Conte. Dans les retours à venir, il y a de fortes chances que Vecino et Ranocchia soient les premiers à rejoindre le groupe. D’Ambrosio doit toujours faire face à la fracture subit au quatrième orteil de son pied. Le retour de l’Azzurro est donc reporté de quelques jours. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Ils répondent toujours présent. Les tifosi de l'Inter ont envahi le cours Vittorio Emanuele pour assister à la présentation du maillot third. Et après une heure d'attente, il est finalement apparu devant le Nike Store. Toute l'équipe l'avait sur le dos en arrivant à l'événement au centre de Milan. En chef de file, Javier Zanetti a pris la parole pour s'adresser aux tifosi, laissant ensuite place aux joueurs. RANOCCHIA: "Un beau maillot, le porter sera toujours un honneur". POLITANO: "C'est ma deuxième saison, c'est super d'être ici et de porter ce maillot". DIMARCO: "Le public nerazzurro est un des meilleurs en Italie, je suis intériste depuis tout petit et c'est super d'être présent ici". BARELLA: "Merci pour votre accueil : Superbe ville, les gens sont chaleureux. J'espère vous rembourser sur le terrain toute l'affection que j'ai reçu". D'AMBROSIO: "Mon intervention contre Empoli ? A chaque fois que je le regarde je suis submergé d'émotions. Ce maillot te pousse à lutter pour de grands objectifs et ainsi nous avons réussi à retrouver la Champions". BIRAGHI: "Je suis très content d'être revenu à la maison, merci à tous". HANDANOVIC: "Les deux premier matchs, des réussites ? Comment c'est possible de ne pas s'élever face à un tel public ? Vos enfants et vos couleurs sont les seules choses auxquelles vous ne pouvez pas renoncer. Pour nous les joueurs, c'est la même chose. Nous ressentons votre affection et nous vous remercions encore pour ce dernier match où vous nous avez poussé jusqu'à la Champions, merci encore les gars !". Des tonnerres d’applaudissement ont également été poussés pour Godin et Alexis Sanchez. Ranocchia, super selfie avec les tifosi Les tifosi chambrent Antonio Conte Sur la place était également présent Antonio Conte, mais ce dernier n'a pas fait de déclaration. Les tifosi se sont mis à chanter "Chi non salte bianconero è" ou "Qui ne saute pas est bianconero". Alors que le public et les joueurs sautaient, de larges sourires pour l'entraîneur, mais pas de saut. Derrière, les commentateurs sportifs n'ont pas manqué de vouloir transformer ce chambrage en affaire d'Etat : TACCONI : " S'il avait sauté je me serais tiré les cheveux. Conte a la malchance que s'il gagne tout va bien, mais s'il perd on le désignera comme Juventino. Mais les tifosi selon moi seront satisfaits des résultats. L'Inter peut le faire cette année, mais la Juve a deux équipes. Il faudra voir si Sarri est capable de gérer le groupe de façon unie et satisfaire tout le monde." MUSMARRA: " Cela aurait été crédible qu'il saute ? Non. Il n'est pas venu brosser les tifosi dans le sens du poil, et personne ne s'attend à ce qu'il le fasse".
  9. Andrea Ranocchia s’est livré à Sky Sport sur le début de saison de l’Inter de Conte. Un début de saison qui aura vu la "Grenouille" être titularisé lors des deux premiers matchs de Serie A. "Nous devons continuer de cette façon, le championnat est très long et les rendez-vous si nombreux. Le travail que nous réalisons est dans l’optique de créer quelque chose d’extraordinaire. Tous ceux qui nous ont rejoint sont talentueux, ce sont des joueurs qui savent bien travailler et qui savent réaliser de belles prestations." "La chose qui doit être la plus extraordinaire sera le groupe, c’est le plus important, c’est lui qui te fait gagner des matchs et remporter des titres." Icardi ? "C’était un problème qui concernait le Club et le joueur, une solution a été trouvée pour satisfaire les deux parties. Durant le stage estival, cela n'a coûté aucune perte d'énergie de notre part." Conte ? "Je l’ai trouvé égal à lui-même, il a une très grande envie de gagner, il est féroce et a une mentalité de conquérant. Nous visons un seul objectif et cela nous transcende son travail." L’Udinese ? "Il n’y a plus de matchs faciles, comme ce fut le cas il y a plusieurs d’années. Nous ne devons pas trouver d'excuses. Nous avons des joueurs qui peuvent rentrer sur le terrain et qui sont, au-delà de nos couleurs, internationaux." "Ce sera compliqué, mais nous ferons tout pour l’emporter." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Durant cette course à la Ligue des Champions, Andrea Ranocchia a pris le temps de réponde à Sky Sport. Si le défenseur interiste est satisfait de sa prolongation de contrat, celui-ci n’en oublie pas l’objectif décisif à atteindre en cette fin de saison. Cè Solo l’Inter "Pour moi, l’Inter a toujours été une famille et le fait d’avoir trouvé un accord, qui n’a pas été difficile, me rend fier pour tout ce que j’ai réalisé sur et hors du terrain.J’ai changé mentalement ma façon d’aborder les matchs et les journées. "L’Inter se doit de lutter pour le titre. Cela fait trop d’années que l’on en parle plus, qu’on ne l’a plus vécue. Par rapport à l’année dernière, nous avons fait un meilleur parcours et nous disposons d’un avantage supplémentaire pour atteindre l’objectif voulu." "Nous savons que nous jouons le tout pour le tout lors de ces trois prochains matchs. Durant ce dernier mois, il nous a manqué des points, pas des prestations, une année peut s’avérer difficile sous beaucoup d’aspects. Nous en sommes arrivés à un point où nous devons mettre fin à cette course le plus tôt possible, nous ne pouvons plus nous permettre le moindre faux-pas, nous n’avons plus le temps pour ça." Motivation "Je cherche toujours à m’entraîner au mieux, nous devons remporter six points ou faire mieux. Nous devons viser la victoire dans tous les matchs. Face aux grandes équipes, nous avons toujours fait de très bonnes prestations, il nous a manqué de la continuité avec les autres." "Notre base pour repartir est bonne, nous pouvons faire face à n’importe qui. Je ne fais pas de promesse particulière aux Tifosi, mais à l’ensemble de notre peuple : Vous êtes toujours présent, que nous soyons à domicile ou à l’extérieur, vous méritez cette joie d’atteindre l’objectif préfixé qu’est la Ligue des Champions." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. En effet, si le contrat du défenseur italien a été renouvelé jusqu’en 2021, une raison bien particulière se cache derrière cette transaction. D'après Sky Sport cette prolongation est un message clair envoyé par le Club à toute l’équipe. La prolongation de Ranocchia est un message : Les joueurs qui mettent en avant l’équipe, le maillot et seulement ensuite leurs intérêts personnels, se verront primés. Ranocchia en est la démonstration : Il a très peu joué, mais il s’est toujours montré fondamental dans les moments les plus délicats pour maintenir le cap, comme ce fut le cas en pleine tempête Icardi où il a dû accepter de jouer en attaque, en se sacrifiant pour jouer à un poste qui n’est pas le sien. Ce type de comportement est important pour le club, surtout lorsque ce dernier doit prendre la décision de prolonger ou pas les contrats de ses joueurs. Le fait d’avoir vu un joueur, tel que Ranocchia, se sacrifier plus pour les autres que pour lui-même, a eu pour effet d'ouvrir les portes de cette prolongation jusqu’en 2021. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. A travers un communiqué, l’Inter a confirmé la prolongation de son ancien Capitaine Post-Triplete : Andrea Ranocchia. "Allons d’avant, car Andrea Ranocchia et l’Inter suivent le même parcours Nerazzurro. Le Fc Internazionale Milano annonce la prolongation du contrat du défenseur italien jusqu’au 30 juin 2021. Ranocchia est âgé de 31 ans, il est arrivé à l’Inter en janvier 2011." "Dès le premier jour, il a mis tout ce qui était en son pouvoir pour épouser la cause Interiste : De l’apprentissage, des sacrifices, du courage, des beaux gestes." "Titularisé 195 fois, il est l’auteur de 12 buts, dont 1 cette saison face au Rapid de Vienne. Il a un titre à son actif : La Coupe d’Italie 2011." "Il a disputé tellement de combats: Il représente la beauté du Calcio et du sport en général. Les Tifosi reconnaissent en Andrea, un Interiste vrai, fier de pouvoir continuer son parcours avec nous." Réponse du principal intéressé sur les réseaux sociaux : "Même Maillot, Même couleur, toujours ensemble." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Selon Sky Sport, une rencontre s’est tenue hier après-midi, à Appiano Gentile, entre le Directeur Sportif de l’Inter Piero Ausilio et Tullio Tinti, l’agent d’Andrea. Captain Morale a exprimé sa volonté de vouloir poursuivre sa carrière à l’Inter sur une très longue durée. Raison pour laquelle, les offres reçues de l’Italie : Parme, Bologne et Sassuolo n’ont pas encore été prises en considération, tout comme celles venant de l’étranger : Villaréal en Espagne et Newcastle en Angleterre. Poursuivre son rêve interiste Lors de cette rencontre entre Tullio Tinti et Piero Ausilio, on a appris que le joueur souhaitait disposer d’un contrat de trois ans, contre un de deux ans proposé par les Nerazzurri. Les deux parties se reverront dans les prochaines semaines, mais il va de soit qu’en cas de qualification pour la Ligue des Champions, que les chances de voir Andrea rester à l’Inter en qualité de quatrième central derrière le trio Skriniar-Godin-De Vrij soient plus que probable. Sa prolongation ravira les Tifosi qui apprécient depuis des mois le comportement de Ranocchia l’Homme, plus que de Ranocchia le Joueur. En effet, l’italien est toujours en première ligne lorsqu’il s’agit de tirer le groupe vers le haut, alors que lui-même n’est pas souvent titularisé. Un comportement qui prouve son amour pour la Beneamata, lui pour qui le Nerazzurro est une seconde peau. Qui plus est, l’ancien Capitaine a prouvé qu’il était un homme d’équipe qui était prêt à occuper des postes insoupçonnés…En effet, Luciano Spalletti ayant décidé de l’aligner à plusieurs reprises en attaque… Et s’il était là, l’attaquant du futur ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Lugano - Andrea Ranocchia est revenu sur la victoire lors du match-test contre Lugano, en faisant un petit point sur le ritiro de l'Inter. "L'équipe a bien joué selon moi, c'était important de gagner. Nous avons beaucoup travaillé et les jambes sont lourdes au début de la pré-saison. C'est dur pour l'instant, nous devons arriver à point pour le début du championnat et continuer à s'entraîner sur le même rythme. Nous devons juste bien nous préparer. Pas besoin d'être brillants dès maintenant, c'est impossible d'ailleurs. Avec un physique comme le mien, on met plus de temps à carburer. C'est maintenant que les jambes peuvent être lourdes. Parce qu'après il y aura la Champions League et nous aurons moins de temps pour se préparer. On va bosser maintenant pour être opérationnels plus tard." Que pensez-vous des recrues ? "Ce sont des joueurs de haut niveau qui sont arrivés, avec de l'expérience et des matchs importants dans leurs carrières. Ils seront sûrement d'une grande aide. La saison sera longue, un grand nombre de rencontres nous attend et il y aura du temps de jeu pour tous." Et des jeunes qui viennent compléter l'effectif pour ce ritiro ? "Ils sont forts, d'ailleurs notre secteur jeune gagne beaucoup de titres. Talentueux comme ils le sont et bien prépares, ils seront une source de satisfaction dans le futur. Ils font partie intégrante du groupe, l'Inter est une grande famille et ils en font partie." ®Samus - internazionale.fr
  15. Enfin, le ritiro commence et les objectifs sont à définir. Andrea Ranocchia s'y est penché pour Inter TV. Extrait. "C'est la reprise et le travail commence. Le temps est à la préparation car une saison longue arrive. C'est bien de repartir avec le même coach, avec le même processus de travail, la même méthodologie et la même mentalité. Nous allons pouvoir comprendre ce que veux l’entraîneur pour l'année qui débute. Certains nouveaux joueurs de qualité sont arrivés, tous issus de grandes équipes. Ils ont tous été bien reçus et devraient tous bien s'intégrer à l'équipe. Ce sera une année importante pour tous." "La Champions League ? C'est magnifique d'y revenir. Je suis l'un des derniers à l'avoir vécu et nous espérons profiter autant que possible de cette compétition et donner du plaisir aux tifosi." Andrea Ranocchia est devenu papa début juin, une nouvelle approche donc : "Ce sera un ritiro plus dur pour moi en effet. Je ne verrai pas Lorenzo pendant quelques temps mais je sais que je vais le retrouver c'est le principal." ®gladis32 - internazionale.fr
  16. Les Nerazzurri s’imposent sur le score de 2-0 face à Benevento au terme d’un match au scénario vraiment spécial. Une première mi-temps exécrable où rien n’a été montré, où l’on a dû subir des contres rapides qui se sont montrés périlleux. En seconde période, après une occasion de but de Benevento avec Coda, l’Inter a finalement ouvert le compteur avec Skriniar sur un coup de tête et idem avec Ranocchia dans la foulée des suites d’un centre de Cancelo. On pourra dire « facile » face à un Benevento fatigué et abasourdi après le premier but mais au final on ne retiendra que le score. Ce soir l’équipe se sauve d’une pluie de sifflets, mais si l’on joue comme cela face à un Milan qui a retrouvé les victoires, on ne fera pas bonne mine.
  17. Milan – Avec l’absence de Miranda en défense centrale, Andrea Ranocchia dispose d’une occasion en or de se racheter de son aventure désastreuse avec l’Inter. Afin de pouvoir se retrouver, il s’est livré à Stefano Tirelli qui dispose d’un Centre d'excellence reconnu à son nom, à Milan. Ce dernier est un Professeur de l’Université Catholique des techniques complémentaires dans le sport. Et il se pourrait bien qu'il ait permis à notre ancien Capitaine de se remettre dans le droit chemin... Tirelli, quand et pourquoi Ranocchia vous a contacté ? "Il y a déjà deux été. Il était démoralisé, il avait perdu la perception de ses qualités. Il savait qu’il avait commis des erreurs qui ne l’ont pas aidé, ni pour son propre bien, ni pour le bien du vestiaire. Il était en dépression, car il tenait à mourir pour l’Inter." Quel type de travail avez-vous réalisé ensemble ? "Nous avons débuté sur Ranocchia l’Homme, nous avons surtout abordé ce sujet. Il a sû retrouver le sourire. Puis, nous sommes passés à Ranocchia le sportif, Ranocchia le footballeur: Nous nous sommes axés sur les moyens physiques et mentaux via la Kick Energy: Il s’agit d’une méthodologie pour permettre aux canaux d’énergie de se libérer sous la forme d’un mélange de lutte entre le kick boxing et de la savate, ces deux disciplines œuvrent sur une certaine forme de pression." Quel a été l’impact de son expérience en Premier League et sa rencontre avec Spalletti? "J’ai déjà travaillé avec Chelsea, j’étais confronté à un football plus rude en respect à ce que l’on peut trouver dans d’autres championnats. En Premier League, il a dû faire face à des vestiaires où il n'y a pas d’eau chaude. Imaginez-vous la réaction d’un joueur italien… Au lieu de se plaindre, il a préféré se taire et faire son bonhomme de chemin, cela l’a endurci. L’ambiance était spéciale à Hull et j’ai dû le tempérer." Spalletti ? "Andrea l’adore, il m’a dit que l’Inter a enfin trouvé un maître du Calcio." Comment avez-vous perçu Andrea, lors de votre dernière entrevue ? "Nous nous sommes à peine croisés. Il est chargé à bloc, dans le bon sens. Il aspire à jouer ce match, car il n’a pas été titulaire depuis des mois. Je constate aussi qu’il tient énormément à ce maillot. Dans le passé, il était en retrait, à présent, il sait d’où il revient, cela fait deux ans qu’il a ramé et il a tout mis en oeuvre pour se retrouver, il a fait certaines choses et il a une toute autre motivation." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...