Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'antonio conte'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

25 résultats trouvés

  1. Antonio Conte est un joueur, lui qui est au cœur d’un Derby D’Italie, s’est livré sur Sky Uno à l’occasion de l’émission télévisée “E Poi C’è Cattelan” présentée par un Interiste pure souche. Indécision "Je ne sais pas encore qui j'entraînerai la saison prochaine, je suis sincère." Où aller ? "Surement dans un club qui propose un projet qui me conviendra. En juin, je vous l’annoncerai. Cattelan, a joué avec l’ancien entraîneur de Chelsea en lui montrant des cartes qui représentaient chacune une équipe. Des cartes non-rendues publiques par l’hôte de la soirée. Néanmoins Cattelan a décidé d’amuser la galerie via des symboliques. Celui-ci s’étant laissé dire, en éliminant des cartes : "Ces bancs sont déjà occupés, et dans l’une de ses villes on y mange très mal." Une référence directe à Manchester United. Pour une autre carte, il s’est exprimé en disant : "Ici, il n’y a pas de vrai projet." Une autre carte a été retirée par Conte en personne sans qu’il ne s’exprime, laissant la place à trois options. Cattelan a pris par la suite une carte et lui a demandé : Est-ce que tu prendrais cette équipe ? Conte a validé et l’hôte de la soirée l’a mise en sécurité dans sa veste en suggérant: "Je n’ai pas choisi celle que je voudrais, mais celle à laquelle je pense." Etant donné le lien qui le lie à l’Inter, il est difficile de ne pas y voir une symbolique envers l’Inter, cette piste n’est donc pas à exclure. Conte a d’ailleurs confirmé qu'en vivant toujours à Londres, il a laissée l'opportunité à sa fille d’y étudier pour toute l’année, elle qui y apprends l’anglais. Pour lui le quotidien est un problème car il vit à Cobham près de l’école de sa fille, mais il est également proche du centre d’entrainement de Chelsea, de fait impossible pour lui de ne pas penser au football. Il conclut en disant que son expérience en Angleterre aura été importante et fascinante. Dédicace à Mourinho La polémique sur Mourinho et les tifosi de la Juve ? "Il a réalisé le Triplé et a gagné trois titres avec Chelsea, il pouvait donc se permettre de faire ce geste. (Le signe des trois doigts.) Mais il faut néanmoins du respect, envers le public, mais également envers lui. Il a remporté tellement de titres, et on revoit en ce geste tout ce qui fait qu'il est Mourinho." Tuttosport confirme le pressing de l’Inter Conte avait déjà été accosté par l’Inter, et ce avant le recrutement de Spalletti. Néanmoins et malgré l’intervention de Jindong Zhang, le natif de Lecce avait décliné l’invitation interiste pour rester chez les Blues. L’arrivée de Marotta a redistribué les cartes, voici l’article du quotidien turinois : "Ce qui est certain, c’est que l’Inter courtise Conte depuis longtemps. Suning avait déjà tenté sa chance en 2017 avant de se raviser sur Spalletti. Depuis lors, Marotta travaille sur ce sujet, en étant sous les ordres de Steven Zhang. Actuellement, l’Administrateur-Délégué ne peut pas y aller ouvertement étant donné que l’équipe doit encore atteindre l’objectif minimal fixé en début de saison, raison pour laquelle elle soutient publiquement une confiance maximale dans le travail réalisé par Luciano Spalletti. Ce dernier avait d’ailleurs été direct sur les rumeurs menant à Conte : "Il y en a qui le propose". "Mais il ne fait pas l’ombre d’un doute que le Colosse de Nankin souhaite convaincre Conte d’épouser son projet. Actuellement, la situation est complexe pour l’Inter car ce dernier est actuellement en justice avec Chelsea par rapport à ses indemnités de licenciement." "Conte a des prétentions élevées, aussi bien au niveau salarial (10 millions d’euros) qu’au niveau de la composition de son équipe. En effet, Conte exigerait un Mercato important afin de pouvoir concurrencer immédiatement la Juventus. Beppe Marotta s’y attelle déjà avec l’engagement en qualité de transfert gratuit d’un Top Player en la personne de Godin. Qui plus est, il a également informé la presse qu’il souhaite améliorer l’équipe au niveau de l’expérience et de la culture de la gagne." "Suning pourra investir et fixer lui-même des sommes déterminées, mais afin de respecter les palettes du Fair-Play-Financier, il lui sera important de procéder à la vente de joueurs, avec en première ligne le duo formé par Icardi et Perisic." Simeone se défile Interviewé par Goal.com, l’entraîneur de l’Atletico Madrid, annoncé à plusieurs reprises sur le banc de l’Inter par le passé, s’est livré sur son futur et son amour de l’Espagne. Si mon futur est encore lié à l’Atletico ? "C’est exact, à l’âge de 24 ans, j’ai commencé à être un joueur important pour l’Atletico Madrid et lorsque j’y suis revenu, j’ai de nouveau commencé à y être important. Je suis gratifiant envers les tifosi qui attendaient mon retour. Qui aurait pensé que nous aurions pu devenir Champion d’Espagne ?" La Vieille Dame "Nous n’aurions jamais du perdre de cette façon face à la Juve. Peut-on perdre face à la Juventus ? Très certainement, lors de la manche précédente nous avions su leurs inscrire deux buts et la malchance a voulu que lors de la manche retour, nous encaissions trois buts." Mes objectifs ? "Ce n’est pas facile de devenir champion. L’Atletico l’avait été en 1996. Depuis 25 ans, que ce soit en qualité de joueurs ou depuis que je suis devenu entraîneur, il y aura eu un laps de temps de 18 ans. La seule chose que j’espère c’est que notre travail nous permettra d’être champion tous les 5-6 ans. Ce n’est pas facile d’être compétitif et de travailler durement pour arriver au final toujours, troisième et second. Notre objectif est de travailler afin de ne pas être champions tous les 18 ou 25 ans." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. C’est l’information de la journée, selon SkySport UK, malgré la confirmation d’Andrea Agnelli au sujet de l’avenir de Massimiliano Allegri, Antonio Conte aurait bel et bien été contacté par la Vieille Dame après une cuisante élimination en Ligue des Champions. En effet, il n’aura pas fallu attendre plus de 24 heures et une élimination face à l’Ajax pour entendre parler déjà d’un changement important sur le banc de la Juventus. SkySport UK est sûr de son coup, la société italienne spécialisée dans le noir et blanc rêve en couleur en ayant déjà contacté Conte en vue de la saison à venir, ce qui entraînerait un départ inévitable d’Allegri. Reste à savoir comment se comportera l’Inter, étant donné que des contacts ont déjà eu lieu avec l’ancien Sélectionneur National Italie, un entraineur sur lequel Beppe Marotta fonde beaucoup d’espoir. Totti pour la Roma Durant ces dernières semaines, le nom d’Antonio Conte a été cité parmi les plus grandes écuries européennes. Si l’Inter dispose de Marotta, la Roma se montre de plus en plus insistante via Francesco Totti qui a décidé de donner de sa personne pour convaincre le Juventine de rejoindre la Capitale. Voici l’analyse du Tempo: "Le dirigeant romain a rencontré Conte en Toscane, il lui a demandé son agenda à venir, tout en soulignant clairement à l’entraineur de prendre en considération la Capitale comme une option possible. Le leccese a écouté, remercié et expliqué les paramètres qui rentrent en considération en vue de son futur choix. Un rendez-vous a d’ailleurs été fixé dans les semaines à venir au siège même du Club de Palotta, et ce afin de mettre en place une discussion des plus sérieuses." "Conte est au centre de toutes les attentions actuellement et d’importantes et prestigieuses opportunités s’ouvrent à lui : D’un retour retentissant à la Juventus en cas de départ d’Allegri, à sa signature à l’Inter, voire au Milan, même si pour celui-ci, la situation s’annonce des plus complexes. L’aventure à l’étranger pourrait être aussi prise en considération, mais pour l’heure, le Bayern de Munich ne s’est limité qu’à un simple sondage." "De son côté la Roma s’attelle actuellement à préparer un projet qui pourra convaincre Conte à tout point de vue : Aussi bien financièrement, que sur le Mercato, jusqu'à une réorganisation du Staff. Tous ces points ont été mis en évidence par l’ancien Capitaine Turinois, lui qui est ouvert à tout projet ambitieux, pour autant qu’il est la certitude qu’il pourra se battre pour la victoire finale. Votre pronostic pour Conté ? L’Inter, La Juventus, Ou La Roma ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Le10Sport, site sportif français, affirme que le duel pour le banc de l'Inter mettra aux prises que deux candidats : La Légende des Légendes Nerazzurra Josè Mourinho bénéficierait du soutien des actionnaires chinois du club. Ces derniers voient en lui, le candidat idéal pour conduire les projets futur du Club. La Légende Juventina Antonio Conte est soutenu par la Direction Italienne et Beppe Marotta en est son premier sponsor. En cas d'arrivée, il est vrai que le Duo bâtisseur de la Juventus actuelle serait aux commandes de l'ennemi-juré. Néanmoins, l'influence des actionnaires chinois est importante au sein de l'Inter. Ne pas les écouter pourrait donc s’avérer être tout, sauf bénéfique. Le Saviez-vous ? Coincidence ou pas.... Josè Mourinho a déjà coché le nom de Nicolas Pépé pour "sa" future Inter. Même s'il n'est pas assuré d'être sur le banc. Force est de constater que l'Inter discute de façon pro-active avec le Losc. Pépé étant un ailier apprécié depuis longtemps par le Special One. Faut-il lire entre les lignes ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. L’Inter et Antonio Conte ne seraient pas aussi proche qu’on pourrait le supposer. Telle est l’affirmation d’Il Giornale suite à la déclaration de la Gazzetta Dello Sport qui annonce que des contacts ont eu lieu entre les deux parties. Voici l’article de la Gazzetta "Qui veut Conte devra offrir, au minimum, un contrat de 3 ans d'un montant de 10 millions de livre-sterling, soit 11,6 millions d’euros la saison. La durée du contrat et le salaire ne peuvent être discutés. D’un autre côté, Nous avons Josè Mourinho proposé par Massimo Moratti, qui a indiqué que sa prétention salariale ne sera en aucun cas problématique." "Conte n’impose pas comme condition sine qua non la participation à la Ligue des Champions ou à l’Europa League. Conte vise uniquement le projet sportif. Selon le principal intéressé, il veut aller se battre en ayant une artillerie sérieuse, à la hauteur de la situation, une équipe qui peut grandir et gagner immédiatement." "Sur base de ces critères, on peut considérer que le Milan et la Roma sont hors-jeu étant donné qu’elles disposent d’un Sex-Appeal moins important que la Juve et l’Inter, aussi bien pour des raisons relatives au fair-play-financiers que pour des raisons plus diverses." Conte pourrait abandonner l’Inter pour la Juve En effet, outre les 10 millions d’euros par saison, Conte a dressé une liste de palettes à respecter pour l’Inter. Est-ce exagéré ? Peut-être, voici l’extrait de l’article d’Il Giornale: "Pouvoir tout faire de soi-même, avoir une carte blanche sur le Mercato et dessiner l’équipe à sa propre image et selon ses exigences. Telles sont les palettes imposées par Conte à l’Inter, qui a reçu la promesse de se revoir dans quelques temps. En somme, il y a des tractations, mais il y a aussi un petit coup de mou. Cette situation pourrait profiter à l’éternel rival par excellence de la Squadra Nerazzurra : La Juventus" Agnelli valide "Andrea Agnelli est ouvert à un retour à Turin de Conte, il a dit Oui, mais à une condition : Que Massimiliano Allegri parte et ce sera à lui de décider, en fin de saison, s’il souhaite continuer ou mettre un terme à son aventure Bianconera. De son côté la Juve est prête à agir immédiatement afin de prendre le meilleur sur la concurrence." L’avis de l'Admin: Conte entraîneur fiable ou destructeur pour l’Inter ? Si une chose ne doit pas être oubliée, outre le talent de l’entraîneur italien, c’est bel et bien la rivalité historique qui lie l’Inter et la Juventus. Conte était l’entraîneur de la Juventus Post-Triplé Nerazzurro, mais il était également et avant tout, le Capitaine de la Vieille Dame dans un passé pas si éloigné, un passé qui aura vu, entre autre, l’Inter être privée du Scudetto 98 et qui verra la Juve éclabousser par le Scandale du Calciopoli, soit le sommet de cette rivalité éternelle. Connaissant les liens fort qui lient Conte à la Vieille Dame, est-ce une bonne chose de le recruter ? Ne pourrait-il pas proposer un Lippi 2, soit le pire entraîneur de l’ère Massimo Moratti qui avait rejoint l’Inter pour mieux rebondir à la Juve, après avoir, dans le même temps désintégré l’Inter 98 en vendant des joueurs de la trempe de Djorkaeff ? Ce qui est sûr, c’est que le dénouement final de cette histoire aura bientôt lieu. Selon la Gazzetta Dello Sport, une ligne de conduite a été définie et la décision tombera début mai : "Conte s’attend, d’ici-là, à des demandes émanant de l’étranger. Ce n’était pas un secret, par exemple, de savoir qu’il était le premier choix de Manchester United jusqu’à ce que ce dernier surprenne tout le monde en confirmant Solskjaer. L’impression reste qu’aucun banc à la hauteur ne se libérera en Premier League. La piste allemande est donc envisagée avec le Bayern qui dispose de toute les caractéristiques pour faire rêver l’ancien Sélectionneur National Azzurro." "Paris ? L’hypothèse actuelle est que lest tractations n’ont pas eu lieu, mais nous n’en sommes qu’au début de l’Histoire Conte, ce dernier souhaite épouser le meilleur projet d’ici à la première semaine du mois de mai." Nulle doute qu’un retour dans "sa maison" n’est pas à exclure.... Le Suning aura le dernier mot Le10sport nous a récemment informé d’un duel de légende entre Josè Mourinho et Antonio Conte. Si cela ne fait aucun mystère que Luciano Spalletti se rapproche de la sortie, le grand gagnant de cette situation ô combien complexe pourrait être Josè Mourinho. Fiabilité Si Giuseppe Marotta sponsorise Antonio Conte, il ne faut absolument pas oublier l’impact des actionnaires chinois. Qui plus est, dans ce dossier, ce n’est pas la Direction Interiste qui aura le dernier mot, mais bel et bien le Suning qui choisira son entraîneur. Comprenez : Marotta peut taper des mains et des pieds sur la table, le Suning compte bien montrer qui est le Patron à l’Inter. Vu le contexte actuel, le Colosse chinois miserait plus sur un retour du Special One qui a laissé une marque indélébile dans l’Histoire de l’Inter. Josè a déjà communiqué que le coût de son salaire et ce ne sera pas une source de problème pour le Suning. De son côté Mourinho sait également de que le Suning est solide, ambitieux et qu’il dispose d’un projet de conquérant. Comme indiqué précédemment Nicolas Pepe est sondé par l’Inter, un joueur qui est apprécié par Josè Mourinho et qui dispose d’un lien d’amitié important avec Luis Campos, le Directeur Sportif de Lille. Ce contact privilégié offre à l’Inter la possibilité de prendre le meilleur sur le Bayern de Munich, également sur les rangs. Conclusion En son temps, l’Interminator de Josè Mourinho avait tout raflé sur la scène nationale et européenne. Les deux parties étaient au sommet de leurs arts. S’en est suivi une séparation qui n’aura été ni bonne pour l’Inter, qui n’aura jamais su remplacer le Lusitanien, ni bonne pour Josè Mourinho qui n’aura connu que des déconvenues. Le Suning semble vouloir prendre le pari de relancer les deux parties Connaissant l’attachement du Special One pour les Nerazzurri, ce pari pourrait-il s’avérer payant ? Qui pourrait offrir son lustre d’antan à l’Inter, si ce n’est le dernier entraîneur en date qui lui a offert ses titres les plus importants ? Helenio Herrera en est un exemple, lui qui était parti en 1968 pour reprendre les rennes de l'équipe en 1973 La Juve avait applaudi en son temps Ronaldo la saison dernière, Cette saison, il a rejoint la Serie A. Cette saison, la Juve a provoqué le Special One à Manchester…Y-aura-t'il un effet similaire ? Outre la victoire à Turin au match retour avec une symbolique à la Icardi et le symbole du Triplé, la Vieille Dame aurait-elle réveillé la Grinta du Special One ? Le comportement de Conte qui rejoindrait la Juve en jouant avec les pieds de l’Inter nécessiterait une réponse impérative de la part du Suning Miseriez-vous sur Josè Mourinho au contrôle d’une Beneamata tout aussi revancharde après s’être fait bernée, si les faits sont avérés ? Exprimez-vous ! ®Antony GILLES – Internazionale.fr
  5. Pour le poste d’entraîneur de l’Inter, un combat fait rage entre Antonio Conte, protégé de Beppe Marotta et Josè Mourinho, sponsorisé par Massimo Moratti, Marco Tronchetti Provera. Le lusitanien a même passé la seconde en établissant des contacts avec la Présidence interiste. Pourtant, un invité surprise pourrait venir mettre tout ce beau monde d’accord, un invité sponsorisé par Javier Zanetti et qui pourrait être considéré comme le premier choix de Zhang. Son nom ? Mauricio Pochettino, l’actuel Manager des Spurs de Tottenham… Voici ce que nous révèle Tuttomercato : "Les Nerazzurri évaluent depuis très longtemps le profil de l’argentin, premier choix de Zhang et vu d’un très bon œil par Javier Zanetti qui entretient une amitié avec ce dernier depuis la Coupe du Monde 2002, même s’il ne faut pas exclure l’hypothèse Josè Mourinho. La demande salariale pour que Pochettino accepte un transfert en Italie est de 10 millions d’euros." "Il pourrait être recruté à la condition que Tottenham ne parvienne pas à se qualifier en Ligue des Champions. Dans le cas contraire, la clause libératoire le liant aux Spurs sera activée. Cette dernière s’élevant à 40 millions d’euros avait d’ailleurs freiné le Real Madrid, qui voyait en lui le successeur de Lopetegui." Pour ou contre son arrivée, en cas de catastrophe industrielle chez les Spurs ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Selon La Gazzetta Dello Sport, un véritable contact a été établit entre la Famille Zhang et Antonio Conte. Ce dernier aurait eu lieu sur fond de dialogues préliminaires entre le Propriétaire de l’Inter et l’ancien entraîneur de Chelsea. Selon la Rosea, Conte est très gourmand, ce dernier aurait demandé un salaire de 10 millions d’euros net par saison. Il s’agit d’une proposition mise sur la table par l’entraineur Salentino qui a vu le banc de Manchester United lui échapper, au profit de Solskjaer. Prendre son temps Cette demande salariale est une façon comme une autre de prendre son temps. En effet, Conte attends la décision de justice dans son litige avec les Blues, à la clé 23 millions d’euros s’il obtient gain de cause. Du côté de l’Inter, le Club Nerazzurro n’est pas encore sur de se séparer de Luciano Spalletti, car son licenciement reviendrait à se priver de 25 millions d’euros (staff compris). Le natif de Certaldo disposant encore de deux années de contrat. De fait, la façon dont ce championnat pourrait être conclu, tout comme la méthodologie de travail de Luciano Spalletti, pourraient se voir apprécier au Corso Vittorio Emanuele. Palier inédit Qui plus est, aucun entraineur en Italie ne s’approche du palier de 10 millions d’euros : Allegri en perçoit 7, tandis que Spalletti en touche 4,5. La concurrence sera également faible étant donné que la Juve ne compte pas se séparer d’Allegri et l’avenir du Milan est bien trop flou pour parvenir à un accord, surtout en cas de non-qualification à la Ligue des champions. Il s’agit donc d’une première approche entre toute les parties, le tout favorisé par l’optimal rapport qu’entretiennent Conte et Marotta. 60 millions C’est l’intégralité virtuelle que pourrait coûter le recrutement d’Antonio Conte à l’Inter. Aux 10 millions d’euros net par saison souhaités par l’ancien entraineur de la Juventus, soit un brut de 17,5 millions d’euros, il y a lieu d’y greffer le licenciement de Luciano Spalletti et de son Staff qui équivaudrait à 25 millions d’euros brut. Il s’agit bien entendu de données virtuelles, mais le fait est, qu’en agissant de la sorte, les deux entraîneurs pèseraient 60 millions d’euros : 35 pour Conte et 25 pour Spalletti, même si les adaptations fiscales relatives aux travailleurs provenant de l’étranger pourraient réduire cette somme importante. Par rapport au Fair-Play-Financier, l’Inter doit cette année mettre un terme au Settlement Agreement en récoltant la somme de 30 millions d’euros d’ici le 30 juin. Mais comme tous les clubs participants aux Coupes d’Europe, elle devra tout de même respecter les paramètres du Fair-Play-Financier. Au cours de ces dernières années, la gestion des comptes a été rééquilibré, notamment grâce à une importante croissance des recettes, qui ont culminé à 297 millions d’euros en 2017-2018. Les comptes au 30 juin étaient donc clos avec un léger déficit de 15 millions d’euros. Se qualifier en Ligue des Champions sera donc fondamental pour continuer cette croissance aussi bien sur les recettes, qu’au niveau des ressources disponibles sur les plus-values. De façon objective, après avoir quantifié les coups d’une telle opération, qui serait un investissement élevé avec l’ouverture d’un nouveau cycle technique, l’Inter compte réaliser le saut de qualité qu’avait offert Antonio Conte, à la Juve, dès la saison 2011-2012. L’objectif inavoué des Nerazzurri serait donc de répliquer ces bénéfices aussi bien sur le plan sportif, qu’économique. Le saviez-vous ? Icardi pourrait être le bon de sortie du Settlement Agreement: L’heure des comptes arrive, le Mercato approche à grand pas et on parle déjà d’une Inter du Futur, une Inter dont le futur dépendra bien évidement de son parcours cette saison en Serie A et de sa qualification en Ligue des Champions. Voici l’analyse de la Gazzetta Dello Sport à ce sujet : "L’Inter doit pouvoir s’appuyer sur une base solide, comprenez la Qualification en Ligue des Champions, et sur des chiffres solides avant de quitter le Settlement Agreement de l’Uefa, il lui reste une dernière étape à satisfaire, avec une bonne dose de plus-values : 40 millions d’euros à obtenir d’ici le 30 juin." "Il s’agit de la première étape pour débuter d’un bon pas son voyage vers une autre dimension. Et il n’est pas impossible d’imaginer que l’intégralité de cette somme puisse être constituée par l’unique vente d’un joueur : Mauro Icardi. En effet, en fin de saison, il ne vaudra plus que 2,5 millions d’euros sur les comptes interiste." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Une amitié née à Turin pourrait continuer à Milan : Antonio Conte souhaite entraîner à nouveau en Italie, Beppe Marotta est prêt à l’enrôler d'après le Corriere Dello Sport. "Savoir qu’Antonio plait à l’Inter n’est pas un mystère : Tous savent que Marotta l’accueillerait bien à Appiano quand il sera libéré de ses obligations. Il y a également Massimiliano Allegri, "l’autre entraîneur mystérieux" qui est toujours sous contrat avec la Juve. Le concernant, il se dit qu’en cas de départ de la Vieille Dame, une aventure à l’étranger voire une année sabbatique pourraient être envisagés." "Du côté de l’ancien Sélectionneur National, ce dernier fera face à Chelsea au tribunal de Londres, il sera décidé s’il pourra disposer ou non du bonus extrêmement important qui était repris lors de la prolongation de son contrat après son titre en Premier League. La somme annoncée est importante : 20 millions d’euros, une amende importante qui serait en théorie dû à Abramovic: Dans les faits, le magnat russe ne s’était pas renfermé malgré la victoire en Fa Cup 2017-2018, en lui proposant un contrat de 12 millions d’euros. Conte souhaite forcer les Blues à respecter l’engagement pris, avant de se concentrer pleinement sur son futur." "C’est évident qu’il veut entraîner à nouveau l’été prochain, mais pour l’heure il nie s’être engagé. Il a été annoncé dans une Juve sans Allegri, mais surtout à l’Inter. Son salaire est très important, à minima 8 millions d’euros. Mais il s’agit d’un salaire de gagneur et une fois libéré de l’ensemble de ses obligations, Marotta et Ausilio penseront forcément à lui…" L’Inter en Pôle Position ? Voici l’avis de la Repubblica : "En effet, il n’y a pas une seule grande équipe qui ne songe pas à recruter Antonio Conte pour la saison à venir : La Juve, l’Inter, le Milan, la Roma, tous ont cette idée commune, une idée qui a séduit les plus grands d’Europe tel que le Bayern ou Manchester United." "Conte a pris sa décision, il veut revenir dans le Game, après la période sabbatique qu’il s’était imposée, avec en complicité avec la guerre contre avec Chelsea dont le dénouement aura lieu devant la Cours d’Arbitrage des entraîneurs de Premier League. Aucune conciliation n’a réussi, à présent c’est le Tribunal de Londres qui tranchera." 10 "C’est le salaire en million à débourser pour s’attacher les services de Don Tonio, même s’il est ouvert à discussion. Jouer la prochaine Ligue des Champions sera obligatoire à qui souhaite se l’offrir. En premier lieu pour des raisons économiques, mais également pour des raisons d’ambition." "De fait l’idée suggérant un retour à la Juve, sous l’autorité d’un Andrea Agnelli insatisfait de ne pas conquérir le trône européen, n’aurait aucun sens. L’Inter est la piste à suivre : Suning à l’avantage sur tout le monde, point. Qui plus est, la présence de Giuseppe Marotta en qualité d’Administrateur-Délégué est bénéfique, eux qui ont connu les premiers succès de la Juve, eux qui, depuis l’arrivée du Beppe à Milan se sont entendus à plusieurs reprises." "Pour cette nouvelle Inter, qui devrait connaitre les départs de Spalletti, d’Icardi et de Perisic, il faudra s’atteler à lui construire une Equipe Da Champions. Le message est clair et l’arrivée de Diego Godin va en ce sens. Une équipe de Champion’s que la Roma, actuellement cinquième en Serie A, ne peut lui garantir." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. L’Inter fait la Une de la presse sportive en Italie. Donnée pour morte, il y a 48 heures, elle a fourni l’une des meilleures prestations de la saison pour venir à bout du Diable milanais. Néanmoins, comme le souligne le Corriere Della Sera, Luciano Spalletti ne survivra pas à cette saison calamiteuse : Malgré la victoire du Derby, les possibilités de voir Luciano Spalletti arriver au terme de son contrat son très minces, cela vaut déjà pour la saison prochaine où il est extrêmement difficile de le voir à l’entrainement. Il y a eu tellement de situations négatives, sans parler du cas Icardi. Vérifications faites auprès du vestiaires, la gestion humaine de l’entraîneur n’est pas toujours des plus correctes. Pour le banc, le favori reste Antonio Conte. Dans le cas où l’Inter ne parviendrai à le signer, le successeur désigné par le Suning est Maurizio Sarri. Spalletti n’aurait qu’une infime chance de rester sur le banc interiste : Que les deux entraîneurs précités déclinent la proposition interiste." Vestiaire solidaire malgré l'implosion La prestation interiste a mis en évidence le fait que l’équipe est capable de faire union, elle qui est décriée dans la presse en raison de ses trois clans : Les italiens Les sud-américains Les joueurs évoluant à l’Est. Malgré tout ce qui se dit dans les journaux, il se dit que Mauro Icardi n’aurait aucun problème avec les joueurs si ce n’est le clan croate et Samir Handanovic. Il ne faut d’ailleurs pas oublier l’impact de Luciano Spalletti. En effet, Le cas Icardi est le plus retentissant à l’Inter, après les précédents Nainggolan et Perisic. Pour rappel, le belge aspirait à un retour à la Roma et se comportait de façon peut professionnelle. Le Croate, de son côté, espérait jouer en Premier League. Si la situation relative à Radja a été rapidement résolue avec une amende et un retour dans le rang, Ivan Perisic est allé jusqu’à l’Ultimatum : "Ou c’est moi, ou c’est Icardi!" Cet ultimatum a eu lieu peu avant les déclarations publiques de Wanda Nara contre l'Inter. Cette dernière a tiré elle-même une balle dans le pied de son mari, vu que son comportement a eu comme conséquence de décrédibiliser l’argentin, le retrait du brassard était donc inévitable. Qui plus est, on apprend qu’Icardi était lassé des tons employés par Spalletti lorsque ce dernier critiquait ses équipiers. Il n’avait d’ailleurs pas hésité à lui demander de se modérer. Cette situation s’est tenu lors d’une victoire de l’Inter, de fait pour Icardi, il n’y avait aucune raison de voir Spalletti hystérique. Selon la Reppublica, la réaction fut extrêmement violente. Lorsque son brassard lui a été retiré, Mauro a interprété cela comme une honte, lui qui a toujours adressé des messages de professionnalismes et qui détenait le record de présence avec ponctualité aux entraînements (97,5%). Mais Spalletti était alors intouchable, surtout vu le contexte : Le Club étant en pleine course en Zone Champion’s League, il n’y avait donc aucune volonté de s'en prendre à lui. Il y a également lieu de s'attarder sur le rôle de Piero Ausilio, ce dernier étant très lié au clan des Balkans. Suite à la cession de Zaniolo et aux critiques en découlant, Piero Ausilio était pari à la recherche d’une nouvelle équipe, et ce suite à l’arrivée de Beppe Marotta. Le Directeur Sportif verrait à présent d’un bon œil l’échange Icardi-Dybala, et ce même si Marotta est entre deux feux, vu la situation compliquée suite au chaos existant autour de l’ancien Capitaine. De son côté, Steven Zhang avait pris la décision de se rapprocher de l’équipe et de ne pas procéder à des marques de soutiens envers Icardi. Et ce afin de lui permettre de revenir dans le groupe dans de meilleur conditions, sans le brassard, mais seulement pour le maillot Maurito parti pour rester ? Nouveauté importante du Corriere Dello Sport : Ce dernier nous informe que Steven Zhang aurait l’intention d’agir de manière forte durant cette semaine, avec une mise au point de ce qui a sanctionné ce début de crise, tout comme la fin de cette dernière. A tel point qu’une date aurait été définie : Le vendredi 22 mars 2019. Cette date sera la plus importante de son mandat de Président, ce jour-là, on devrait assister à une poignée de main entre le propriétaire chinois et le champion argentin Comment est-ce possible ? Wanda Nara et Mauro Icardi auraient eu l’assurance que le duo serait écouté, qu’il n’existe aucune volonté de proposer un conflit permanent. Non seulement le joueur qui a refusé la Juventus l’été dernier restera à l’Inter, mais selon le Suning et la Direction Interiste, Icardi serait le point de référence en vue de la construction de l’Inter du futur. Parmi les partisans, on retrouve Giuseppe Marotta. L’administrateur-Délégué de l’Inter a tenu actuellement à sauvegarder la sensibilité de tous le vestiaire, mais il n’a jamais oublié les réels intérêts du propriétaire, ni les humeurs de la tifoserie. Qui plus est l’insertion de Paolo Nicoletti, permet de redimensionner le conflit. Que faire à présent ? Attendre, il faut attendre, une chose est sûre, la semaine dernière, un pacte prévoyant un accord de principe a été signé, il conditionnera toute les parties: Icardi, pour la famille Zhang, est l’homme sur lequel il faut bâtir le projet du futur, néanmoins, l’argentin devra également proposer un comportement en tant que tel. Les autres devront s’adapter, qu’ils fassent preuve ou pas de poésies, ils devront tous œuvrer pour construire ce difficile chemin qu’attend l’Inter. Conserveriez-vous Mauro Icardi, ou s’agit‘ il d’une ruse afin de mieux le revendre ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Beppe Marotta compte-t ’il continuer à faire ses courses à la Juventus ? Cette question a le mérite d’être posée et Il Messaggero s’est penché sur le sujet suites aux dernières révélations de la presse transalpine. Tous les coups sont permis… Depuis l’arrivée de Beppe Marotta à l’Inter, le duel historique entre les ennemis jurés a pris une autre dimension, surtout au niveau du Mercato. Les deux écuries semblent viser et miser sur des nouvelles opportunités. Comme la transaction relative à Icardi et Dybala… On pensait Marotta intéressé par les joueurs, mais le Beppe est un homme gourmand. Du banc… Le vrai "Top" de la Juve que souhaite transférer Marotta se nomme Massimiliano Allegri qu’il retient comme la toute première alternative sur le banc, en cas de défection d’Antonio Conte qui exige un contrat de 3 à 8 millions d’euros par saison. Pour le séduire afin de quitter Turin en fin de saison, l’Administrateur-Délégué Nerazzurro devra se montrer très convaincant étant donné que l’entraineur aspire à prendre en main les plus prestigieux clubs européens, des clubs proches tel que le Real Madrid, le Psg ou une grande écurie anglaise. Attention toutefois au jeu des chaises musicales qui pourrait sévir en Europe. Car même si Josè Mourinho a été suggéré à Steven Zhang par Massimo Moratti, il reste également un autre entraîneur libre sur le marché, le préféré d’Andrea Agnelli, un certain Zinedine Zidane… …au terrain Il Giorno nous informe de l’intérêt des Nerazzurri pour le Polonais Bavarois. Outre ce dernier, quatre joueurs sont en ligne de mire Edin Dzeko est le joueur qui est le plus cité pour rejoindre l’Inter. Six ans plus vieux que Mauro Icardi, il pourrait être le "pont" permettant à Lautaro Martinez d’exploser en Italie. Son salaire similaire à celui que perçoit le Capitaine déchu pourrait jouer dans la balance Edison Cavani est un nom qui a été cité du côté de Milan, mais vu que l’uruguayen a un coût, seule une qualification en Ligue des Champions pourrait permettre aux Nerazzurri de songer à le recruter. A noter que l’ancien napolitain perçoit 9 millions d’euros annuel. Robert Lewandowski était déjà cité sur le départ. Cette année-ci, il n’a d’ailleurs inscrit que 13 buts en Bundesliga. Agé de 30 ans, le polonais est mature et son recrutement pourrait donner vie à un Derby de Milan 100% polonais, avec un duel à distance avec Piatek. Paolo Dybala, mais pour ce faire, la Juventus devrait décider de s’en passer et de le laisser à son rival historique. Dans un tel cas de figure, la Vieille Dame devrait partir à la recherche d’un joueur de très haut niveau, même avec des qualités différentes…. Le destin de Mauro Icardi pourrait être lié à celui de Paolo Dybala… ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Antonio Conte a été interviewé par la Gazzetta Dello Sport peut avant l’entame du match opposant une bien valeureuse Atalanta à la Juventus. "Moi à l’Inter ? On en parle depuis quelques temps, mais ce sont seulement des rumeurs, je tiens à le dire, il n’y a pas eu de contact ni avec le club, ni même avec Marotta, croyez-moi." Est-ce un discours similaire pour la Roma et Manchester United ? "Vous ne me verrez nulle part cette saison, pour tout le reste, vous verrez plus tard." Les offres sont pourtant nombreuses... "Je fais mes évaluations avec calme, sans foncer, j’accepterai la proposition qui m’apportera le plus joie." La Serie A et l’Etranger, une préférence ? "Je ne sais pas, je ne dirais rien." Ce n’est pas tout le monde qui refuse le Real Madrid... "J’ai eu la possibilité d’y aller, mais je n’aimais pas arriver en cours de saison, je préfère travailler dès son entame. En plus actuellement, le Real est une patate chaude, c’était mieux de refuser." Etes-vous confiant pour la Nazionale ? "Oui, absolument, le travail de Mancini avance et par tradition, l’Italie doit être au sommet du football mondial." Le Saviez-vous ? Le cas Perisic a mis en évidence et sur la place publique les premières frictions entre Giuseppe Marotta et Luciano Spalletti Perisic est allé voir directement le Club et l’Inter a joué la transparence en prenant ses responsabilités et en acceptant de placer Perisic sur la liste des transferts, une décision qui n’a pas plus à Luciano Spalletti qui a d’ailleurs fait part de son désabusement vis-à-vis de la stratégie du Beppe. De plus l’entraîneur actuel de l’Inter serait sous le coup d’une pression énorme étant donné le lien fort unissant Marotta et Conte en vue de la saison à venir. Le discours : "Je suis en contact avec les joueurs et je suis la personne qui en connait le plus" était directement adressé à Marotta et à sa déclaration publique de céder Perisic La Repubblica nous éclaire à ce sujet, voici ce qu’il faut retenir de cet article Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que les deux hommes fort sont en désaccord, et même s’il y a un temps d’adaptation à prendre en considération, la possibilité de voir l’aventure de Spalletti prendre fin au terme de la saison est sérieuse. Même si Conte nie publiquement avoir des contacts, il s’agit du choix numéro un. Des contacts ont bien eu lieu avec l’entourage de l’ancien sélectionneur italien qui a opté pour l’Inter en destination préférentielle en Italie. Conte apprécie le défi de pouvoir être à la base d’un projet fort après trop de saisons désastreuses. Ce qui est sûr, c’est que Spalletti a raison de se préoccuper vu le feeling liant Conte et Marotta.... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. En effet, Antonio Conte respire la Juve, vit la Juve, ancien joueur de la Vieille Dame où il en était devenu le Capitaine, ce dernier est d'ailleurs à l’origine de son succès actuel. Parti par la suite pour entraîner la Nazionale, il a réussi l’exploit de réaliser un très beau parcours avec celle-ci à l’Euro 2016. S'en est suivi un parcours brillant à Chelsea avant de partir au clash avec son Président et de claquer la porte. Con Te Partiroooooo L’ombre de Conte est de plus en plus importante et ce, même si le club nie avoir sondé le Pugliese. Les discussions ayant attrait au recrutement de nouveaux joueurs. Pourtant ce discours pourrait prochainement être d’actualité pour le banc interiste. Même si Conte a une histoire tinté de Blanc et Noir, personne comme lui, ni personne plus que lui, ne dispose du charisme suffisant pour convaincre les joueurs à épouser sa cause. En Italie, c’est un fait, c'est la seule et unique alternative possible pour un club du Standing de l'Inter. Si on se fie à l’étranger, le seul interiste de souche se nomme Il Cholo Simeone, mais celui-ci est prêt à poursuivre l’aventure madrilène. De son côté, sur et hors du terrain, au restaurant ou dans le Quartier Général, c’est l’immersion totale pour Giuseppe Marotta qui apprend à découvrir la Pazza Inter, son objectif sera de la guérir de ses maux. Implosion de la CroaInter Giuseppe Marotta n’était pas un admirateur de la CroaInter, en ce sens qu’il trouvait que le bloc présent pouvait avoir des répercussions néfastes au sein du vestiaire. Dans le 11 croate cette saison, l’Inter disposait de trois internationaux : Vrsaljko, Perisic et Brozovic. Vu ce contexte actuel, Marotta a saisi la perche présentée par Ivan Perisic et s’il est disposé à bien vouloir s’en séparer, l’Administrateur-Délégué de l’Inter compte bien faire casquer son futur acquéreur. De plus, le départ sur blessure de Sime (6-8 mois, prêt terminé) marque également la fin de la colonie croate. Le seul survivant l’année prochaine se nommera Marcelo Brozovic, le discours relatif à voir une Inter composée de Vice-Champion du Monde fait partie, à présent, du passé. Dommage collatéral de cette situation, l’Inter n’a plus le même sex-appeal pour attirer Luka Modric, Sans ses damiers, l'Inter connait un sérieux coup dur. Un mal pour un bien, car le joueur qui devrait bénéficier de cette implosion se nomme Keita Baldé, le club ayant décidé de miser sur lui pour l’avenir et de l’acquérir à titre définitif. Plus que son investissement, la sympathie qu’il dégage à la Pinetina a plaidé largement en sa faveur. Le Saviez-vous ? Conte s’est bel et bien entretenu avec Marotta. Celui-ci a fait part, à notre Administrateur-Délégué, qu’il mettait l’Inter au sommet de sa liste de souhait en vue de l’obtention d’un banc pour la saison 2019-2020. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Un titre et la troisième place, c’est ce qui a été expressément demandé par Steven Zhang lors de la réunion qui s’est tenue hier soir par l’Etat-Major de l’Inter, une réunion composée de Steven Zhang, Ausilio, Marotta, Gardini et Luciano Spalletti. Selon la Gazzetta Dello Sport, la Direction a demandé clairement des comptes à l’entraîneur suite aux derniers résultats de l’équipe et à la situation relative au vestiaire : "Depuis la reprise du travail en ce début d’année, plusieurs joueurs ont fait part de signes de souffrance et il est confirmé que Candreva, Miranda et Gagliardini ont demandé à être transféré." Selon le Corriere Dello Sport, on peut à présent y ajouter également Vecino. L’idée est clair pour les joueurs, Si des offres correctes arrivent, elle seront prises en considération, concernant Vecino, l’Inter partira à la recherche d’un autre milieu de terrain. L’origine du malaise de Perisic "Difficile de conserver un joueur qui veut partir. Perisic a demandé à partir et nous devons essayer de le satisfaire, tout en respectant sa valeur sur le marché. Nous verrons ce qu'il va advenir, mais il faudra vivre avec cette situation, s'il reste chez nous, nous tenterons de lui redonner sa chance d'ici à la fin de la saison" Telle est la déclaration de Beppe Marotta envers Ivan le terrible. Cette envie de départ du croate trouve son origine en Mauro Icardi. En effet, Ivan Perisic ne tolère que très peu le fait que les négociations relatives à notre Capitaine débouchent sur un salaire important pour celui-ci. De fait, vu son standing Ivan trouve qu’il mérite également un salaire à la hauteur de ses performances, un salaire comme celui proposé par les Gunners. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si actuellement Perisic semble partir au clash pour rejoindre le club anglais pour les 6,5 millions d'euros proposé. Why Always Me ? Concernant son propre poste, la prestation nerveuse et confuse de l’Inter à Turin n’a absolument pas plaidé en la faveur du natif de Certaldo. Le fait que Steven Zhang ait annulé son voyage pour le Nouvel-An Chinois qui doit avoir lieu le 05 février est révélateur de la tension existante à l’Inter. Pour Zhang, Spalletti ne peut pas être remis en discussion par rapport au classement, la troisième place blindant la qualification à la prochaine Ligue des Champions, mais il tape là où ça fait mal en s’attaquant à présent à l’objectif essentiel : Faire grandir le club. Pour l’heure, l’Inter en personne nie avoir eu des contacts avec Antonio Conte, mais la révolution interiste passera également par le banc et les rumeurs d’un licenciement de Spalletti prennent de l’ampleur : "Spalletti a un contrat qui prendra fin en 2021, ce dernier ayant été renouvelé l’été dernier. Même s’il était bien parti pour rester à l’Inter, l’objectif minimal ne suffirait plus à assurer son poste." Par objectif minimal, on parle de la quatrième place. "Si Spalletti veut rester en poste la saison prochaine, il devra ramener un titre cette saison et s’il ne la gagne pas, "il devra l’attraper" comme le dit lui-même l'entraîneur." Pour le futur, les deux favoris au poste d’entraîneurs sont : Antonio Conte qui aurait marqué son accord à Marotta et qui est désiré par Jindong Zhang en personne, qui, il y a deux ans, s'était déplacé lui-même à Londres pour tenter de l'arracher à Chelsea Josè Mourinho, qui depuis son départ de Manchester United, drague gentiment l’Inter par voie de presse. Qui plus est, le Special One a refusé l’offre de Florentino Perez, jugeant que cette dernière n’est pas viable sur le moyen-long terme. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Luciano Spalletti vit-il ses derniers matchs avec l’Inter, voire ses dernières heures ? Le point conquis face à Sassuolo et Torino aurait scellé son sort sur le banc de l’Inter. Comme nous le rapporte plusieurs sites sportif italiens spécialisés, la Benamata a décidé de partir cet été sur de bonnes bases et le maître en la matière, Giuseppe Marotta, est mis à contribution. Un duo de Champion’s Marotta est en plein travail et est en total accord avec la propriété chinoise. Le nom inscrit sur le cahier de travail de Beppe fait déjà grand bruit, il s’agit également d’un profil que Zhang en personne avait déjà rencontré dans le grand secret par le passé, même si au final, il n’avait pas su le recruter. Ce nom est nul autre que l’entraîneur qui a offert à la Juve ses trois premiers Scudetti post-calciopoli : Antonio Conte. Un premier contact a déjà eu lieu entre les différentes parties avec en réponse une totale disponibilité de l’ancien sélectionneur nationale italien et ancien entraîneur de la Juve et de Chelsea, qui est impatient de revenir entraîner en Italie. Le nouveau projet Nerazzurro aurait comme base Antonio, spécialiste du 3-5-2. Dans l’Inter du futur, Antonio pourrait compter sur ce modulo vu le trio défensif de joueurs disponible à ce poste, à savoir Diego Godin, Milan Skriniar et Stefan De Vrij. Qui pourrait battre la Juventus, si ce n’est que le Duo à l’origine de son succès actuel ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. "L’Inter ? Plus que choisir, j’ai été choisi" – Telle a été la plus importante déclaration de Giuseppe Marotta, suite à sa nomination à l'Inter. A la fin du Conseil d’Administration qui avait ratifié sa nomination en qualité d’Administrateur-Délégué Sportif de l’Inter, Beppe Marotta s’était livré à la presse : Revenons sur ces déclarations : "Les sensations sont bonnes, c’est un jour de grande fierté. Plus que de choisir, j’ai été choisi et je remercie les actionnaires et la famille Zhang qui m’ont offert cette possibilité de débuter un nouveau chapitre." Un changement d’entraîneur ? "Spalletti est un excellent entraîneur, il a besoin de faire son travail avec sérénité, nous devons de notre côté le soutenir dans toutes ses activités. Ce n’est pas facile d’atteindre les objectifs que l’Inter veut obtenir, mais c’est obligatoire que d’avoir devant nous d’importants objectifs. Il doit travailler avec la plus grande sérénité car le club est à sa disposition." L’écart avec la Juve ? "Je ne veux pas faire de discours qui ne sont pas concret. Je cherche à obtenir une culture de travail qui s’accompagne du sens d’appartenance à tenir envers le club. C’est à travers tout cela que nous pourrons trouver des satisfaction, Il y a également le soutien des tifosi qui ne s’est jamais affaibli." Le Suning ? "Il est très déterminé et à soif de victoire, je ressens cette confiance du Management. A nous à présent de renvoyer l’ascenseur." Présent également lors de la remise du Golden Boy 2018, Beppe confirme que la tâche qui attend l’Inter ne sera pas simple : "Pour moi, ce ne sera pas facile après tant d’années de domination juventine. Le Calcio est fait de dynamiques et je vis plus que tout pour la passion envers ce monde. Une expérience s’est terminée et j’en ouvre une nouvelle avec enthousiasme. Avec Pavel, nous sommes devenus ennemis footballistiquement parlant, mais le cours de la vie suit son chemin." "A présent, c’est mon rôle de chercher à relancer, et j’insiste sur l’usage de ce verbe, une équipe qui dans le passé récent n’a plus gagné de titres." OBJECTIF MERCATO Selon la presse anglaise et plus précisément l’Express, Giuseppe Marotta aurait établi sa liste d’entraîneurs en vue de la saison à venir. Outre l’incontournable Antonio Conte, le Special One Josè Mourinho figurerait dans cette « Short-List ». Le portugais étant ce jour remercié par Manchester United. De fait, sa récente interview suite à sa défaite à Anfield Road peut prendre une autre tournure : "Mon Porto avait la capacité de presser et de récupérer le ballon en peu de seconde, mon Real savait partir en contre en peu de secondes. Mon Inter avait Lucio, Cordoba, Materazzi et Samuel, nous pouvions jouer durant cinq heures sans rien concéder à l’adversaire. Les joueurs font jouer l’équipe d’une certaine façon, de mon côté, il ne m’est pas possible de changer les qualités des joueurs de Manchester United." D’après Tuttosport, voici ce qu’il pourrait se passer du côté interiste en vue du Fair-Play-Financier et du Mercato estival : S’il souhaite être racheté, Keita devra jouer plus Ivan Perisic serait le Top Player qui devrait être sacrifié Antonio Candreva est annoncé sur le départ Suite au match entre l’Inter et l’Udinese, une rumeur fait de plus en plus son bonhomme de chemin : Rodrigo De Paul serait promis par Marotta. Ce samedi Rodrigo a d'ailleurs vécu une vrai immersion en Nerazzurro avec Mauro Icardi qui l’a personnellement escorté jusqu’au centre de La Scala Del Calcio pour l’échauffement. L’ancien joueur du Racing plait énormément à Piero Ausilio. Notre Directeur Sportif peut s’enthousiasmer encore plus lorsque l'on sait que Beppe Marotta en personne lui a promis de le recruter cet été. En effet, outre la Direction Nerazzurra, on pouvait retrouver dans les travées du Meazza, le Président de l’Udinese, Pozzo, et il n’est pas dur d’imaginer que certains échanges ait déjà eu lieu, également via leurs agents. Piero Ausilio a lui-même admis qu’il était déjà au travail en vue de la saison à venir. De fait, l’Inter devrait, durant ce mercato hivernal, procéder à une mise en option du milieu de terrain argentin, afin de pouvoir le signer dès le début du mercato estival et éviter ainsi de fastidieuses démarches pendant cette période. La future arrivée de Rodrigo De Paul pourrait compenser le départ de Perisic et/ou Candreva : En effet, l’argentin est multitâche et peut endosser plusieurs postes différents sur le terrain. Il pourrait être la chance de Spalletti qui est un entraineur qui mise énormément sur la tactique. Discours de futur interiste ? Questionné par Sky Sport, Rodrigo de Paul s’est livré sur la prestation Interiste et celle de son actuel club : Icardi ? "C’est un Top Player et par chance il joue pour l’Argentine, mais aujourd’hui, il avait le maillot de l’Inter. Il a décidé de la partie, sinon nous nous serions dirigés vers un match nul." Si j’aimerai jouer à l’Inter ? "Ben…Le Meazza est un stade historique mais je suis concentré sur l’Udinese, nous avons trois matchs difficiles face à des équipes qui ont des objectifs similaires au notre. Je suis un des Leaders de cette équipe et je ne peux rien faire d’autre que de penser à Frosinone." "J’aurai pu partir durant l’été, mais je suis resté et j’ai prolongé mon contrat. J’ai emprunté un chemin et je suis sûr que des résultats arriveront. Je veux penser match après match, puis nous dresserons l’intégralité du bilan durant l’été." Mon poste idéal ? "Dans le football actuel, il faut être dynamique, savoir jouer à plusieurs postes. Moi, j’aime jouer au football, peut-être que je me sens mieux sur l’aile gauche car je peux rentrer vers la droite du terrain pour tirer ou pour servir les attaquants. Ensuite, je sais tout faire, je peux être placé en 9,5 ou en meneur de jeu, peu importe tant que je suis sur le terrain." Le saviez-vous ? Lors de la remise du Golden Boy 2018, une très long entretien a eu lieu entre Marotta, Nedved et Paratici. S’en est suivi un rétropédalage de la part du Tchèque : "Beppe a été un grand professeur pour nous, pas uniquement pour moi, mais pour tous. J’ai vécu avec lui huit années importantes à la Juve. Je dois dire que cela m’a fait assez mal de savoir qu’il allait rejoindre ce grandissime adversaire qu’est l’Inter pour nous. Ils se sont renforcés, cela m’a fait souffrir, mais ça me va comme ça." Attaqué par Pavel Nedved, Giuseppe Marotta n’a pas souhaité réagir dans l’immédiat, mais toute patience a ses limites et après la déclaration du Tchèque en blanc, Beppe a cette fois-ci montré son ambition : "Je veux de nouveaux sparring partner, la Juve ne gagnera pas toujours en Italie, je chercherai à réduire l’écart pour nous relancer de toute part." La Vieille Dame sera-t ’elle supporter le fait de voir son ex plus heureux ailleurs ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Luciano Spalletti est à présent dans la ligne de mire, dans l’œil du cyclone, le natif de Certaldo ayant commis la faute de se faire éliminer de façon cuisante de la Ligue des Champions. Sortir de cette façon de la Ligue des Champions fait extrêmement mal, c’est comme se faire poignarder en plein cœur. Face au Psv, l’Inter avait à sa disposition qu’un seul résultat valide : la victoire. Mais comme ce fut le cas lors des saisons précédentes, l’équipe s’est liquéfiée comme neige au soleil et la désillusion importante, tout comme la rage dont font part les tifosi est normale, eux qui ont attendus 7 longues années pour goûter à nouveau à cette ambiance européenne. Les résultats de l’équipe lors des deux premiers matchs, deux victoires de suite face à Tottenham et au Psv, avaient fait rêver un peu tout le monde. Mais cette équipe n’est pas encore assez mure pour faire face à certaines situations, preuve en est la démonstration réalisée mardi soir, même s’il est vrai que l’erreur d’Asamoah peut vous couper les jambes, il ne faut pas oublier qu’il restait encore 80 minutes à jouer. L'incidence d'un remplacement Il s’agit-là du problème principal de Luciano Spalletti. Tout cela a été mis en évidence sur l’action qui a amené le but de Lozano, toutes les limites de l’Inter actuelle ont été mises en lumière : Trop de frénésie, un pressing mal réalisé, des joueurs hors de leurs positions. L’Inter aurait dû jouer avec calme, mais avec de la détermination, avec la tête froide et un cœur chaud, mais il n’y a rien eu de tout cela. La goutte d’eau… Lorsque l’arbitre a sifflé la fin du match, une bonne partie des tifosi est montée au créneaux en visant directement Luciano Spalletti. L’entraîneur Nerazzurro n’a commit qu’une seule faute actuellement, à savoir ne pas être parvenu à rendre confiance à ses joueurs. Cela passe aussi par ses remplacements, comme aligner Borja Valero à la place de Politano par exemple. Il s’agit-là d’un signal précis envoyé à l’équipe : On s’en contentera… Ce mardi soir, l’entrée de Sime Vrsaljko a pu être perçue de façon similaire, mais jouer au plus malin en se basant sur le résultat de Barcelone-Tottenham a été une grave erreur. Le talon d’Achille Le point crucial de ce match a eu lieu au milieu du terrain. En effet, lors de la préparation d’avant-match, Marcelo Brozovic a commencé à se toucher la cuisse et s’en est suivi une longue période d’incertitude, un frisson qui a également été perçu par les tifosi. La situation est simple : Marcelo est le seul joueur capable d’apporter de la géométrie dans le jeu, l’unique à pouvoir mener son équipe vers la lumière. Mais sa présence, même en étant touché sur le terrain, n’a pas suffi. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’Inter avait misé durant l’été sur Radja Nainggolan, un grand joueur, un vrai guerrier, mais qui âgé de 30 ans doit à présent relativiser et soigner ses blessures, lui qui est un joueur qui durant toute sa carrière, n’a jamais hésité un seul instant à mettre les mains dans la boue. Le Fair-Play-Financier et l’absence d’un plan B, Luka Modric plus précisément, ont eu un effet boomerang. L’espérance pour les tifosi est que l’Inter soit capable de réagir malgré cette dévastatrice désillusion. Là, le travail psychologique de Luciano Spalletti sera déterminant. Et lorsqu’on sait que ce dernier débute le mois le plus redouté de l’Inter, le mois de décembre, il est temps pour le natif de Certaldo de prouver ce qu’il vaut, de replacer l’église au milieu du village et de sonner l’heure de la révolte. Un avenir incertain En effet, et même s’il ne s’agit que de Tuttosport, Spalletti est dans une position des plus délicates. Le quotidien turinois avait annoncé à juste titre, l’arrivée de Marotta à l’Inter, ce qui sera acté ce jeudi 13 décembre 2018. Célèbre pour annoncer des recrues phares pour le club de sa ville, la Juventus, il semble être plus sérieux et précis lorsqu’il s’agit des autres clubs. Et actuellement, il se dit que Spalletti joue sa tête à l’Inter. Derrière lui plane en effet les ombres d’Antonio Conte, d’un certain Josè Mourinho consacré en 2010, et de Diego Simeone. De plus, avec l’officialisation de Giuseppe Marotta dans l’organigramme de l’Inter, nul doute que Beppe ne tardera pas à prendre des mesures sérieuses en vue de bâtir son équipe de champion. La Repubblica allant même plus loin que Tuttosport en annonçant déjà que Marotta a pris contact avec Conte : "…. i nomi sul futuro della panchina dell’Inter, perché adesso si insedia Beppe Marotta e si comincerà senz’altro a parlare di futuro, e il futuro secondo alcuni sarebbe Antonio Conte"...comprenez "Les noms sur le futur entraîneur de l’Inter circulent, car Beppe Marotta va s’insérer dans l’équation et va commencer sans aucun doute à parler du futur, et le futur selon certains se nommerait déjà Antonio Conte" Un retour du Duo à l’origine de la Juve actuelle, vous signez ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Milan – Chelsea a comme objectif principal, pour le Mercato de janvier, de recruter un grand attaquant. Depuis le départ de Diego Costa, l’ancien sélectionneur de la Nazionale ne dispose que de Morata. Clause libératoire D’après les dernières rumeurs émanant d’Angleterre et à présent d’Espagne, il semblerait que Chelsea dépose sur la table les 110M€ relatif à la clause libératoire. Après le Bayern de Munich, c’est au tour de Chelsea de tenter sa chance, pour recruter notre Capitaine. Est-ce que notre numéro 9 confirmera ses déclarations et son amour pour l’Inter, comme il n’a eu de cesse de le déclarer ? La réponse sera très certainement connue en janvier 2018 ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Milan – Parmi les joueurs désirés par Antonio Conte, Antonio Candreva occupe une place bien à part. En effet, Conte veut renforcer ce secteur, jugeant que Moses et Alonso ne suffiront pas pour tenir sur toute la saison, vu qu’il y aura aussi la Champion’s League à disputer. L’Inter n'est pas vendeur Mais notre club est disposé à évaluer toute offre importante pour l’ancien laziale acquis à 20M€, en provenance de la Lazio.. L’Inter ne veut pas faire de moins-value au niveau comptable et serait disposé à le vendre également à 20M€. Chelsea, lui, compte faire plaisir à Conte en tentant une ultime tentative, en toute fin du Mercato. Bonne ou mauvaise idée de le vendre, peut-être même lors de la dernière journée de Mercato ? Qui pour le remplacer ? Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Milan – Si en plus, c’est Tuttosport qui le dit…. "Une pré-saison impressionnante avec des victoires en amicaux sur Lyon, le Bayern, Chelsea et Villareal, un entraineur (Luciano Spalletti) capable de replacer l’Eglise au milieu du village après une saison qui a été vraiment pénible, un mercato chirurgical pour renforcer, par des choix judicieux l’équipe, c’est quand tu as un bon groupe que tu peux faire des résultats. L’esprit iconoclaste des Tifosis ont permis de faire table rase sur ce qu’il s’est produit à l’intérieur même du vestiaire…… Tout cela rappelle une autre grande équipe italienne, qui avant de trouver le juste entraineur, venait de clôturer deux saisons aux septièmes places de championnat : La Juventus !" "La Juve de Conte s’est montrée capable, et c’est une surprise de faire le saut de qualité pour remporter son premier Scudetto de l’Ere Conte, alors même que les bookmakers l’avaient cotée à 11 contre 1. Cette comparaison est d’autant plus intéressants vu que l’équipe de Spalletti est comptée à 13 compte 1 et avec la confiance qu’elle a engendrée, ce ne serait pas une surprise qu’elle déjoue les pronostics et vise un tricolore qu’elle rêve depuis quelques années." "Le Mercato n’est pas encore terminé à l’Inter, mais il a permis à l’équipe de se renforcer et de recruter des joueurs aptes à être titulaire immédiatement : Borja Valero est exceptionnel au milieu du terrain et dans les vestiaires, tout comme un certain Andrea Pirlo avec Conte. Le Milan Ac peut encore s’en mordre les doigts de ne pas avoir compris l’importance que pouvait avoir l’Architecte." "Dalbert a été recruté pour une somme importante, plus de 20M€ et 20% devra être remis à son ancien club en cas de revente, son curriculum vitae n’est pas impressionnant, mais il pourrait avoir un parcours à la Lichtsteiner, lui qui était recruté de la Lazio, pour 10M€ à la Juve. En cherchant un peu plus loin, on peut comparer aussi le Vidal de l’époque avec Vecino. En effet, le Chilien en provenance du Bayer Leverkusen n’était certainement pas le Champion qu’il est aujourd’hui au Bayern de Munich." "Pour clore cette comparaison, Spalletti dispose, comme Conte, d’un avantage non négligeable : Celui de ne pas jouer de Coupe d’Europe et donc de risquer d’avoir moins de blessures, et cela ne peut être que favorable pour l’entraineur. Spalletti est animé de la même obsession pour la Victoire que Conte à ses débuts. Le sentiment est que le natif de Certaldo, après tant d’années passées à Rome, pourrait enfin récolter tous les fruits qu’il a semé durant sa longue carrière, avec l’Inter." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Milan – Selon le Mirror, Antonio Conte surveille attentivement la situation de l’Inter dans la course au recrutement de Keita. En effet, Conte a l’intention de proposer une offre de 25 à 26 M€ pour s’attacher les services d’Antonio Candreva. Le recrutement de l’un pouvant entraîner le départ de l'autre. Affaire à suivre.... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. Milan – L’entraineur de Chelsea, Antonio Conte, très longtemps courtisé par l’Inter, s’est livré sur Luciano Spalletti après la victoire de l’Inter sur Lyon : “Je pense que l’Inter a pris l’un des meilleurs entraîneurs, parmi ceux qui sont en circulation. Spalletti est un ami et un grand entraîneur, c’est une valeur ajoutée à l’Inter que d’avoir pris cette décision." "J’ai rencontré le propriétaire de l’Inter et il cherche à construire quelque chose d’important pour le présent et pour le futur. Je suis content pour Luciano, j’ai vraiment hâte de le voir samedi." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Milan – Au cours d’une interview pour Premium Sport, le Juventine a définitivement fermé la porte à son arrivée à l’Inter Le fait que les Nerazzurri ont choisi Spalletti et que je reste à Chelsea ? "Tout cela s’est produit suite à des raisonnements de votre part. J’ai toujours dit que lorsque l’on a un certain type de succès, c’est quelque chose de bénéfique pour l’équipe. Il y a eu trop de rumeurs autour de moi, mais c’est normal. J’ai deux ans de contrat ici et je suis fier d’être ici, je me dois d’avoir la volonté de penser à rester ici afin de construire quelque chose d’important." Faudra pas venir faire le faux-jeton le jour où l’on sera de nouveau au sommet Antonio, c’est justement dans ce genre de situation que tu peux prouver que tu es un très grand entraineur….Bon vent à Chelsea ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Milan - Selon La Stampa, la victoire de l’Inter a l’Olimpico n’a eu aucune influence sur le futur de l’Inter et cela commence déjà par l’entraineur Pour le Suning, Conte est le meilleur choix possible, c’est le rêve absolu. En cas de refus de ce dernier de tenter l’aventure Nerazzurra, l’Inter a déjà bloqué Luciano Spalletti, qui est lui motivé, à l’idée d’entrainer l’Inter. Preuve que la situation va rapidement évoluer, Walter Sabatini, l’Homme fort du Suning qui représente également l’Inter, va arriver à Milan pour faire le point et décider du futur du banc Nerazzurro. Concernant Diego Simeone, ce dernier s’est mis hors-course comme un grand en réitérant son intention de rester à Madrid. Le train de l’Inter ne sifflera pas deux fois El Cholo.... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Milan – L’Inter a décidé de se montrer décisive avec Antonio Conte. Selon le Corriere dello Sport, une offre colossale, à la hauteur de notre propriétaire a été proposée officiellement au coach de Chelsea: 275M€!Jindong Zhang a offert un contrat quinquennal de 15M€ net par saison avec un budget de 200M€ pour le Mercato 2017-2018.Conte, qui ne souhaitait pas quitter Chelsea, a vacillé suite à cette proposition et attend de connaitre les intentions d’Abramovich, avant de prendre sa décision finale.Spalletti reste le favori en alternative, mais selon le CorSport : Zhang veut un gagnant : Un Nom!®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Milan – Les prochaines 48 à 72h devraient s’avérer décisives pour le futur d’Antonio Conte et de l’Inter. En effet, le face-à-face décisif Conte-Abramovich, devrait se tenir. Chelsea sera représenté par Marina Granovskaia, qui a les pleins pouvoirs d’Abramovich et Michael Emenalo, l’agent de l’entraineur.Conte souhaite obtenir des réponses en vue de la prochaine saison, et cela passe également par le Mercato et en terme d’implication personnelle. Conte souhaite avoir le contrôle. Revenir en Champion’s League le titille, mais en Europe, ce qui compte, c’est d’être à nouveau protagoniste avec un noyau plus important, à la hauteur.Dans la tête d’Antonio, il y a probablement l’envie d’intervenir sur son onze de base, mis à part les indiscutables Courtois, Kanté et Hazard.©Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...