Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'arturo vidal'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Groupes de produits

  • T-Shirts Collection 2020
  • T-Shirts Logos
  • T-Shirts Art Portraits

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

26 résultats trouvés

  1. C’est une affirmation du Corriere dello Sport : la défaite face à Bologne aura été la goutte d’eau qui aura fait déborder le vase. Conséquence directe, il y aura plusieurs retouches à apporter dans chaque secteur. En défense L’idée est d’insérer un défenseur central gaucher : Jan Vertonghen est au sommet de la liste, mais il n’est pas le seul. Au milieu Sandro Tonali devrait arriver. Arturo Vidal est fortement désiré par Antonio Conte... Mais attention à Radja Nainggolan, la Direction serait entrain de songer à convaincre l’entraîneur de prendre en considération sa réintégration, excluant de la sorte l’arrivée du chilien. Sur les ailes Après Achraf Hakimi, l’Inter mise tout sur Emerson Palmieri. Les négociations sont très avancées. Emerson est préféré à Marcos Alonso au niveau du coup du transfert (20 à 25 millions pour recruter l’italien contre 35 pour l’espagnol), du salaire (3,5 millions contre 6 millions d’euros) et au niveau de l’âge (26 ans contre quasi 30 ans). En attaque Conte continue à réclamer Edin Dzeko qui présente le profil retenu comme "idéal" au niveau des caractéristiques techniques et de l’expérience, et ce indépendamment de la situation relative à Lautaro. Cunha de l'Hertha Berlin est sous observation et Alexis Sanchez fait l’objet d'une discussion interne. Le Club est convaincu, Conte un peu moins. You’re Fired Les départs à acter seront les suivants et la liste est longue : Tomasso Berni, Diego Godin, Roberto Gagliardini, Matias Vecino, Victor Moses, Kwadwo Asamoah, Borja Valero, Cristiano Biraghi et Sebastiano Esposito (en prêt) Validez-vous cette refonte et cette liste de départ ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Le nom d'Arturo Vidal a récemment fait son retour en vue du prochain mercato de l'Inter. Surtout après les propos du milieu chilien à El Periodico. Des paroles qui feront plaisir à Antonio Conte mais qui ne viendront pas bouleverser les projets de Marotta. L'intérêt de l'AD nerazzurro va plutôt dans une autre direction, avec le probable retour de Radja Nainggolan, l'Inter retrouverait à la maison un profil similaire au chilien. Une solution qui permettrait aux Nerazzurri de relancer un joueur important avec, en plus, la possibilité d'économiser énormément d'argent sur le prix du transfert comme sur le salaire de Vidal. Un montant que Marotta voudra probablement réinvestir sur Sandro Tonali grand objectif du milieu de l'Inter. L'arrivée de Sandro en plus du retour du Ninja permettra de compléter le secteur de l'entre-jeu avec de nouveaux profils. Il est donc difficile de penser que l'Inter ne donne suite aux appels du pied de Vidal, à moins que Nainggolan ne fasse l'objet d'un transfert. Une succession de transaction assez improbable. Il est bien plus aisé de supposer que Conte fasse de Nainggolan son Vidal-maison. Un Ninja plus lucide et motivé pour s'insérer dans le projet pourrait être la pièce parfaite à la place de Vidal.
  3. Au terme de sa très bonne saison à Cagliari, Radja Nainggolan sera de retour à l’Inter. Si à la base, il n’aurait dû s’agir que d’une période temporaire, les dernières déclarations de Piero Ausilio à son sujet laisse entrevoir un avenir teinté de bleu et noir pour le plus célèbre Ninja d’Italie. Révélations du Corriere Dello Sport Validez-vous le milieu de terrain à en devenir ? "Le joueur veut prouver qu’il peut être encore un point de référence et une valeur ajoutée pour Cagliari, mais son message ne restera pas confiné à l’intérieur de l’Île : Antonio Conte et la Direction Nerazzurra seront les destinataires de ce message à haute priorité." "Leurs perceptions auraient changés, comparé à ces derniers mois : Dans un mercato qui ne permettra pas de grande folie, il sera très difficile d’encaisser une belle somme pour un joueur comme Nainggolan. Le conserver pourrait donc être une solution." Il pourrait s’agir également d’une raison de se racheter pour le joueur : "L’Inter pourrait faire valoir son contrat jusqu’en 2022 et penser à le prolonger afin de le blinder. Une vente pourrait toujours avoir lieu, mais dans le futur." Qui plus est le retour de Radja Nainggolan mettrait un terme à la supposée arrivée d’Arturo Vidal, Conte disposant enfin de son guerrier au milieu du terrain . Préférez-vous un retour du Ninja ou l’arrivée d’Arturo ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Le Directeur Sportif de l’Inter, Piero Ausilio s’est livré à Gianluca Di Marzio dans le cadre de l’émission "Il calciomercato che verrà" Méthode de travail "La façon de travailler a changé. A présent nous sommes revenus à un minimum de normalité, même si nous avons toujours des appels téléphonique et des Chats. C’est difficile d’aller de l’avant dans les négociations car j’ai la sensation que personne n’a envie d’y aller le premier." Joueurs prêtés par l'Inter au 30 juin "Nous en discutons, il y a plusieurs situations qui sont assez similaire. Dans le cas de Perisic, le prêt aurait déjà dû être terminé, mais nous avons d’excellents rapports avec le Bayern et nous leur avons concédé plus de temps, comme le garçon avait été blessé. Nous allons en reparler de façon plus approfondie sans aucun problème." Mauro Icardi "Pour lui, la situation est plus simple, je discute avec Leonardo qui est un ami. Nous cherchons à définir la meilleure solution. La somme sera probablement redimensionnée suite à la crise, et il est donc normal d’accorder de la disponibilité dans les échanges, surtout que nous parlons d’un garçon qui aimerait rester là-bas." Radja Nainggolan "Cagliari n’a pas d’option, donc le joueur reviendra chez nous. Aujourd’hui, il est trop tôt pour en parler, mais nous ferons des évaluations avec lui." Les joueurs prêtés à l’Inter "La volonté est d’aller de l’avant, jusqu’au terme de la saison avec tout le monde. Il y aura des contrats qui vont arriver à leurs fin comme ceux de Borja Valero et Padelli dont nous devrons parler. Pour Young, nous avons déjà exercé l’option pour une année supplémentaire." Alexis Sanchez "Nous souhaitons viser haut durant les prochains mois. Avant sa blessure, il avait proposé des belles choses, nous avions revus le Sanchez de l’Udinese et d’Arsenal. Il a ensuite connu ce problème très rapidement: Il aura l’occasion de démontrer sa valeur, c’est aussi dans son intérêt de faire bien." Lautaro Martinez "En ce qui concerne Lautaro, il n’y a qu’un moyen pour l’éloigner de l’Inter et c’est le paiement de la clause et ce paiement est complexe, tous le savent car il y a un délai défini et des impératifs bien précis à respecter: La clause débute au premier juillet pour une période très limité." "C’est, aujourd’hui, la seule possibilité qui existe pour voir le joueur loin de l’Inter. Nous ne faisons pas face à la thématique Lautaro en ce moment." "La raison ? Nous comptons sur lui, il est important pour le club et il a encore deux ans de contrat. La Benamata n’a pas l’intention de céder ses joueurs les plus importants, mais de les conserver en se renforçant éventuellement sur le mercato, et cela vaut également pour Lautaro." Tractations "Beaucoup de clubs nous ont contacté pour Lautaro. Barcelone est, parmi ceux-là, le club le plus décidé : Nous avons un rapport amical et cordial avec eux. Nous ne nous cachons pas, ce club connait nos intentions : L’Inter n’a pas l’intention de vendre Lautaro, il y a une clause et il est nécessaire de la payer : Je pense avoir été clair. Il n’y a aucune urgence de le vendre Lautaro. Nous et je me l’imagine à l’Inter." Sandro Tonali "Avoir une identité italienne à l’Inter peut être très importante, vu la construction du groupe et nous souhaitons continuer à suivre cette voie. Tonali a très certainement les qualités pour jouer à l’Inter, je ne sais pas si nous disposons des fonds nécessaire pour l’acheter. Ses paramètres sont tous valident pour qu’il soit un joueur de l’Inter, mais je ne connais pas les prétentions de Cellino." Timo Werner "Il nous a toujours séduit, mais il ne viendra pas. J’en connais les raisons et elles sont variées, je connais aussi l’opinion du joueur et de son entourage. C’est vrai qu’il dispose d’une clause, mais il ne viendra pas." Matheus Cunha “Je le connais, il a d’excellents agents, très bon. C’est un joueur talentueux depuis son plus jeune âge et il confirme à présent son talent en Bundesliga. Oui, nous l’observons." Edison Cavani "Nous sommes toujours attentif au mercato à paramètre zéro. Edison n’est pas une priorité car nous avons déjà simplement notre parc d’attaquant formé de Martinez, Lukaku et Sanchez. Ce dernier a la possibilité de démonter sa valeur et nous ferons ensuite des évaluations." "Il y a aussi Esposito qui est très brave mais très jeune, nous verrons si nous l’enverrons engranger de l’expérience. Nous pourrions parler d’un quatrième attaquant, mais ce n’est pas Cavani que nous avons en tête." Dries Mertens “C’est un joueur avec lequel nous étions en contact. Il était en fin de contrat, mais il a préféré rester au Napoli. Je suis heureux pour lui car il s’agissait depuis toujours de sa priorité." Giorgos Vagiannidis "Nous y travaillons, nous sommes toujours attentif aux jeunes. Lui aussi est un joueur à paramètre zéro et si nous venons à le recruter, ce sera pour le mettre à la disposition de Conte qui, par la suite, évaluera quel parcours sera le meilleur." Arturo Vidal "Ce n’est actuellement pas une opportunité. Notre milieu de terrain est fort et nous voulons l’améliorer à travers la croissance de joueurs talentueux comme Barella et Sensi. Il ne faut pas oublier Eriksen qui a eu besoin d’un temps d’adaptation et qui va mieux." Serie A "Nous sommes au-delà de nos attentes. Nous nous reconstruisons avec un très grand entraîneur tel que Conte et nous sommes encore en course dans trois compétitions qui peuvent nous offrir des satisfactions. Avec Conte nous avons toujours recruté des joueurs en parfaite symbiose. Aucun joueur n’est arrivé, s’il n’était pas exigé." Mercato "Il y aura des prix bas. Certains chercherons aussi à les augmenter. Il me semble que tout le monde à peur de faire le premier pas, il y a des préoccupations, je pense que cela se jouera sur la longueur et que les feux d’artifice auront lieu en septembre." Les jeunes "La concurrence est très importante sur les très jeunes, nous faisons toujours face à un paquet d’équipes qui observent les talents. C’est aussi pour cette raison que nous nous efforçons de travailler sur les nôtres. Nous regardons aussi le rapport qualité-prix qui pourrait être avantageux." "Ce serait difficile de voir l’Inter investir 30-40 millions d’euros sur les très jeunes. 20 fameux millions d’euros ont été dépensé pour Lautaro qui nous avait convaincu et qui était prêt pour jouer en équipe première." Croissance avec le Suning 'Il est normal, comme je me l’attendais car je connais la puissance de Suning et ses idées sont claires depuis le départ. Les investissement étaient ciblés avec une grande possibilité d’une réévaluation, sur la base d’un travail qui est parti de très loin." "J’estime que nous en récoltons, à présent, les premiers fruits: Nous voulons continuer à investir et à rendre l’Inter plus forte, avec le bon mix entre les jeunes et les joueurs d’expérience." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Valentino Lazaro fait face à un avenir incertain à Newcastle United selon le Corriere dello Sport. En effet, le joueur de l'équipe nationale autrichienne a rejoint l'équipe de Premier League pendant le mercato hivernal dans le cadre d'un prêt jusqu'à la fin de la saison et dans le cadre de l'accord, Newcastle United a obtenu une option d'achat qui serait fixée à environ 20 M€. Le rapport explique que l’avenir de Lazaro au St James’s Park dépendra en grande partie de la décision de Steve Bruce de rester aux commandes ou non car Newcastle United devrait être repris par un consortium dirigé du côté de l'Arabie Saoudite et de nombreux rapports ont suggéré qu'ils pourraient faire appel à un grand gestionnaire. Alors qu'il était prêté à Newcastle United, Lazaro a disputé un total de cinq matchs toutes compétitions confondues, dans lesquelles il a marqué un seul but. Pour baisser le prix de 111 M€ pour Lautaro Martinez, le Barça prêt à offrir Umtiti, Rakitic, Rafinha & Vidal ? Barcelone est prêt à offrir un quatuor de joueurs dans le but de réduire le prix demandé par l'Inter pour Lautaro Martinez, selon Mundo Deportivo. L'Inter continue de demander au moins 80 ou 90 M€ plus un/des joueur(s) pour Lautaro, mais Barcelone ne souhaite pas payer autant pour notre attaquant qui a une clause de 111 M€. Rafinha, le défenseur vainqueur de la Coupe du monde Samuel Umtiti et le duo Arturo Vidal et Ivan Rakitic pourraient tous être proposés au club avec le rapport indiquant qu'en termes d'âge et de qualité, ils seraient idéaux pour l'Inter. On ne sait pas actuellement ce que l'Inter pense de cette idée, mais ce qui est clair, c'est que l'Inter ne veut conclure aucun accord pour Lautaro Martinez selon les conditions de quiconque, sauf les leurs. Le rapport ajoute que Barcelone souhaite finaliser un accord pour Lautaro ainsi que pour le milieu de terrain de la Juventus Miralem Pjanic d'ici la fin du mois. Le Real et le Barça sur Skriniar ? Les deux mastodontes de la Liga sont tous deux intéressés par notre défenseur central toujours selon Mundo Deportivo. Si le vainqueur de la Coupe du monde 2018, Samuel Umtiti, quittait Barcelone dans les mois à venir, le club Blaugrana se focaliserait sur Skriniar. Quant au Real Madrid, il voudrait le signer comme remplaçant à long terme du capitaine Sergio Ramos dont le contrat avec le club doit expirer à la fin de la saison prochaine. Skriniar, 25 ans, est au milieu de sa troisième saison avec l'Inter et bien qu'il ait montré des difficultés à s'adapter au 3-5-2 d'Antonio Conte, il continue d'être l'un des meilleurs défenseurs d'Italie du moment.
  6. Deux chemins pour un seul objectif : faire de l'Inter un grand club. L' un servira pour atteindre plus rapidement le sommet et apporter au groupe personnalité ainsi que culture de la gagne. L'autre en revanche est un investissement sur la durée, l'égérie de futurs succès et un produit estampillé "Made In Italy". L'Inter veut se refaire une beauté au milieu de terrain et a dans son viseur Arturo Vidal et particulièrement Sandro Tonali, la plus belle surprise de ce championnat. Une transaction qui a un coût, mais qui reste abordable. Tonali fait l'unanimité et l'Inter a décidé de miser sur lui de façon résolue car sa liste de prétendants en Italie et en Europe ne cesse de s'accroître. Au club tout le monde s'accorde pour dire que c'est un profil haut de gamme de part son âge, sa maturité, sa souplesse ainsi que sa qualité. Bref, une occasion à ne pas rater. Et puis la routine, Vidal, un joueur incarnant la fureur et la rage de vaincre. Conte continuera a faire pression pour l'obtenir et ce, tant qu'il en aura la possibilité. En janvier, l'Inter a tenté de le recruter mais ce n'était pas le moment opportun. Mais depuis les choses ont radicalement changé : le cycle de Vidal au Barça paraît achevé et le fait qu'il ne lui reste qu'un an de contrat rendront son accès plus facile. Raisons pour lesquelles Marotta et Ausilio n'ont pas la volonté de l'insérer en contrepartie dans l'opération Lautaro. L' élu Sandro Tonali gagne en notoriété dans l'esprit des dirigeants comme dans les fantasmes des tifosi. C'est le joueur à tout faire, moderne et qui rendrait heureux n'importe quel entraîneur. Génération 2000, combattif, humble sans mentionner un joueur de première classe avec des caractères pouvant servir dans n'importe quelle situation. Bon dribbleur mais aussi stoppeur, dans le pressing comme dans l'anticipation, il a la capacité à évoluer seul devant la défense mais aussi en mezzala que ce soit à deux ou à trois. Mancini l'a déjà lancé dans le grand bain en équipe nationale (3 sélections jusqu'à présent) et en a plusieurs fois dit du bien. Viennent s'ajouter les déclarations récentes de Pirlo et Totti qui l'ont placé sur un nouveau piédestal, le premier a dit de lui : "Il n'est pas mon héritier, mais il deviendra probablement plus fort que moi". Le second, paré pour exercer son nouveau rôle de manager, a avoué le vouloir tout de suite dans "son équipe" parce qu'il est actuellement "plus fort que tout le monde". Voilà pourquoi le président Cellino estime toujours sa valeur à 50 millions d'euros. L'espoir du président de Brescia bien sûr, est que son protégé soit l'objet d'enchères entre les grands clubs bien qu'aujourd'hui seuls l'Inter et la Juventus semblent être dans la course. La possibilité qu'il reste à Brescia n'est pas envisageable du fait de ses statistiques incroyables pour son âge : 1 but et 5 passes décisives pour 23 matchs disputés cette saison. Le "Filleul" Quand a offrir Arturo Vidal à Conte nous partons d'une certitude : si cet été le Barça décide de procéder à une révolution en passant par un rajeunissement de l'effectif, le chilien vu sa saison chahutée, sera donné partant à coup sûr. Il avait tenté de forcer son départ en janvier mais a du se ranger à la demande de ses dirigeants qui voyaient en lui une pièce maîtresse dans les matchs de Ligue des Champions. Son pedigree à l'internationale n'est pas à remettre en cause voilà pourquoi Conte insiste pour rapatrier son filleul. À la Juve, Vidal fut l'une des premières raisons qui ont incité Conte à abandonner son 4-2-4 au profit d'un 3-5-2, un système qui correspondait parfaitement au Chilien. Ils remportèrent ensemble trois titres de champion mais Vidal ne s'est pas arrêté sur cette lancée en continuant à gagner à Turin puis au Bayern et enfin à Barcelone. En tout, huit titres et un neuvième dans le viseur. En A il a inscrit un total de 35 buts sur quatre saisons ce qui est pas mal pour un milieu de terrain. Il nous faut des départs Mais pour parvenir à Vidal et Tonali, Marotta va devoir d'abord vendre et libérer de la place au milieu de terrain, les candidats sont Borja Valero, un entre Matias Vecino et Roberto Gagliardini (cependant Conte souhaiterait garder l'italien) et le revenant Nainggolan. Le belge revient d'une saison très satisfaisante à Cagliari. Ses caractéristiques sont assez ressemblantes avec celles du Chilien, donc si ce dernier ne venait pas, alors Nainggolan aurait de grandes chances de rester. Mais la stratégie actuelle est définie : l'Inter veut Vidal et Tonali, le vieux et le jeune, la victoire dans l'immédiat et le prodige pour le long terme. Source : La Gazzetta Dello Sport Rédigé par KarimGipuzcoa - Internazionale.fr
  7. C’est une information du quotidien espagnol Sport : Le Fc Barcelone aurait obtenu le Oui de Lautaro Martinez, à tel point que le joueur est à présent bloqué, lui qui souhaite jouer en compagnie de Lionel Messi. Selon le quotidien, c’est Lautaro en personne qui a dit oui à Barcelone, en résistant aux sirènes du Real Madrid qui était pourtant prêt à lui offrir un contrat pharaonique Le dernier obstacle pour les Culés se nommeraient Manchester City et Chelsea. Les Blues étant tout de même prêt à proposer une offre monstrueuse à Lautaro Martinez. Il semble toutefois que l’argentin a déjà choisi où évoluer la saison prochaine. Le Fc Barcelone est à présent plus serein quant au dénouement positif de l’opération. Il lui reste à présent à définir l’accord du transfert de l’Inter: Le Fc Barcelone souhaite présenter à l’Inter une offre bien plus importante que celle de la clause libératoire, en incluant plusieurs contrepartie technique dont Arturo Vidal, qui est dans les petits souliers d’Antonio Conte L’Inter, grande gagnante ou grande perdante d’une telle transaction ? Une transaction qui quoiqu’il arrive lui évitera toute problématique en regard au Fair-Play-Financier…. Exprimez-vous! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Même si nous ne sommes qu’au mois de février, l’actu mercato est bouillante en regard à Lautaro Martinez. Et même si l’argentin dispose d’une clause libératoire à hauteur de 111 millions d’euros, seul le cash pourrait permettre au Real Madrid, au FC Barcelone, voir à Manchester United de l’enrôler. Cette clause reste tout de même importante pour un jeune attaquant réalisant seulement sa seconde saison en Serie A. Et ce même s’il a déjà démontré qu’il se faisait respecter et qu’il respectait la compétition. Le seul club à se montrer sérieusement intéressé reste le FC Barcelone, lui qui a contacté l’Inter de façon formelle pour obtenir des informations sur le joueur et les prétentions du club Nerazzurro. Pour Barcelone, Lautaro est le digne héritier de Luis Suarez qui est âgé de 33 ans. De plus, l’argentin est sponsorisé par Leo Messi, sextuple ballon d’or et véritable institution en Catalogne. Si Lautaro présente donc le profil idéal, il n’existe qu’un seul point négatif : le prix fixé à 111 millions d’euros. En effet les Culés ne sont financièrement pas capable de débourser une telle somme en cash, et ce pour des raisons liées au Fair-Play-Financier. Toutefois, les catalans tente de séduire le duo formé par Marotta et Ausilio en proposant une alternative : insérer des contreparties techniques. Comprenez des joueurs en plus d’une somme jugée correcte par les Blaugrana, le tout afin de pouvoir en retirer également des bénéfices financiers. Le FC Barcelone serait donc disposé à verser 70 à 80 millions d’euros cash plus un ou deux joueurs qui ne rentrent plus dans le projet technique. Parmi eux, on retrouve Arturo Vidal, un joueur qui plait énormément à Antonio Conte, qui aurait déjà pu rejoindre Milan durant cet hiver. De son côté, Beppe Marotta a déjà informé les catalans d’une fin de non-recevoir. L’histoire professionnelle du Padrino est caractérisé par des reventes sur la carte impensables, avec un renforcement conséquent du noyau. L’Inter a donc en toute logique demandé l’insertion d’Antoine Griezmann. Ce qui n’est pas sans rappeler la tentative avortée de la Juve pour Icardi. Le Beppe étant juste disponible à le céder contre Paulo Dybala. Il y a donc toujours de la place pour voir les deux écuries discuter ensemble, en réalisant peut-être une, voir l’opération la plus importante du mercato estival à venir, en y insérant également Stefano Sensi. L’international italien plait aux catalans et l’arrivée de Christian Eriksen, combiné à ses pépins physiques récurrents, font qu’il n’est plus ce point de référence de début de saison. Pour le pack Martinez-Sensi, Barcelone est prêt à aligner à minima 150 millions d’euros, voir plus en fonction de la valeur des joueurs insérés. Dans un tel cas de figure, l’Inter réaliserait une plus-value extrêmement importante, le tout accompagné également de fonds financiers en cash. De quoi pouvoir recruter des joueurs utiles à la cause Nerazzurra. Pour l’instant, il ne s’agit que de simples contacts, mais les prochaines semaines pourraient définir et établir les conditions ouvrant la voie à cette possible transaction, où les deux clubs en sortiraient grandi. Qu’en pense Lautaro ? L’attaquant apprécie bien évidemment le fait d’être courtisé par le Barça, mais son intention première n’est pas celle de quitter l’Inter. Son objectif reste de prolonger à Milan contre un salaire important. S’il sait qu’il sera difficile de voir l’Inter s’aligner sur les 7 millions d’euros plus bonus proposé par les Culés, il espère voir son club parvenir à un chiffre qui s’en rapproche. De plus, Lautaro veut également savoir les réelles intentions de l’Inter à son égard. Car s’il peut être blindé, comprenez la suppression de la clause libératoire, cela pourra se faire qu’en échange d’une proposition juste et en ayant la sécurité d’obtenir un maximum de disponibilité. Pour lui, sa tête est à présent tournée vers le terrain où il tient à mettre un terme à la période délicate qu’il traverse, et reprendre le parcours qu’il avait entamé avec sa suspension. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Ce n’est plus un mystère que de savoir que Christian Eriksen souhaite quitter Tottenham. Le milieu danois arrivera en fin de contrat au 30 juin 2020 et toutes les propositions de prolongations des Spurs ont été refusées. Selon le Telegraph, le joueur a communiqué à son club son intention de le quitter, et l’Inter de Conte serait en pôle position. « Le joueur devrait rejoindre Alexis Sanchez et Romelu Lukaku » soit un tacle à la carotide pour Manchester United qui espérait s’attacher ses services gratuitement à l’été. Du côté des Spurs, l’intervention de Josè Mourinho n’aura pas suffi : « Je sens que je suis dans une phase de ma carrière où je souhaite débuter quelque chose de nouveau » avait récemment déclaré le danois au quotidien de son pays Ekstra Bladet. Une réponse à la Juve La Repubblica s’est penchée sur la situation actuelle au niveau du mercato italien : « Milan est prêt à accueillir Zlatan Ibrahimovic et se rapproche toujours plus prêt de l’arrivée de Todibo. Jeudi, Dejan Kulusevski passera la traditionnelle visite médicale avec la Juve. L’Inter se prépare à bien y répondre. Dans l’attente de la finalisation de l’opération Vidal avec le FC Barcelone, les Nerazzurri lorgne sur la Premier League. La presse anglaise confirme un pressing important sur le danois qui arrivera en fin de contrat en juin 2020 à Tottenham. Son intention est de quitter les Spurs déjà dès le mois de janvier après avoir refusé un riche contrat estimé entre 10 et 12 millions d’euros. » Outre le milieu de terrain danois, l’Inter courtise également Pierre-Emerick Aubameyang qui évolue à Arsenal, sans oublier Olivier Giroud qui joue à Chelsea. Au rayon des sorties, Flamengo aurait proposé 16 millions d’euros pour obtenir 80% de la valeur de Gabrel Barbosa. Marotta prend les choses en mains pour Eriksen Ce serait une transaction réellement sensationnelle si elle venait à se confirmer. Un transfert à la Marotta réalisé par le Maitre en personne. Selon Sky Sport, si la concurrence est bien évidemment monstrueuse, les Nerazzurri ont les faveurs de l’agent du joueur via l’établissement d’un lien direct avec celui-ci. L’Inter cherche actuellement à savoir s’il lui est possible de recruter Eriksen au mois de juin. Dans le cas contraire et fort du contact déjà établi, l’Inter pourrait également intervenir sérieusement dès cet hiver. En effet, Tottenham n’a pas d’autres choix que de placer son milieu de terrain sur le mercato pour la somme de 20 millions d’euros. Un montant important pour un joueur qui dans six mois sera gratuit, mais une somme qui pourrait en valoir la peine lorsque l’on repense au talent de l’international danois. Di Marzio confirme l’intérêt de l’Inter mais maintient que la priorité du club resterait Arturo Vidal : « Si l’assaut sur le chilien ne s’avère pas concluant, l’Inter pourrait tenter de s’offrir Eriksen dès le mois de janvier en prenant le meilleur sur la concurrence. Parmi les courtisans pour le mois de juin, on retrouve également la Juventus qui pourrait de nouveau défier les Nerazzurri qui sont toutefois les spécialistes des joueurs en fin de contrat. » Le Saviez-vous ? Si Dejan Kulusevski évoluera à la Juve contre une transaction estimée à 45M€ pour l’Atalanta (35M + 10M de bonus), l’Atalanta s’était mise d’accord également avec les Nerazzurri. Toutefois, il y a une dizaine de jours, l’Inter a décidé de se rétracter. Ce ce que révèle Gianluca Di Marzio. Les deux clubs étaient tombés d’accords, il ne manquait plus que l’accord avec l’agent du joueur. Sur base de ce constat, Stefan Sem a rencontré l’Inter sans parvenir à un terrain d'entente. Un échec également dû à la perplexité tactique relative au joueur lui-même. De son côté, la Juventus a proposé directement un contrat de 2,5M€ millions d’euros plus des bonus pour les cinq années à venir. » Valideriez-vous le recrutement immédiat, mais onéreux de Christian Eriksen ? Vu le comportement de Kulusevski, auriez-vous surenchéri sur la Juventus dans le cadre d’un très jeune joueur prometteur, à peine débutant en Serie A ? ®Antony Gilles - internazionale.fr
  10. La période légale de transfert arrivant à grand pas, les noms fusent de partout, nous plaçant au top des rumeurs. En voici les principales selon les journaux transalpins. Supervisé par la quasi totalité des gros clubs européens, Boubakary Soumaré est une piste qui se refroidit de notre côté. En Italie il y a eu des approches de la Juventus et du Napoli, mais c'est Mourinho et Tottenham qui tiennent la tangente pour le moment. Car au milieu la piste très chaude, c'est Arturo Vidal. Mais là les choses sont assez compliquées. Le passif entre le FC Barcelone et l'Inter au niveau des transactions est véridique et cela ne se présente pas sous les meilleurs auspices. Selon la Gazzetta les deux clubs se cherchent depuis quelques semaines. Les catalans -toujours dans les bons coups- auraient envoyés des signes concrets à l'agent de Stefano Sensi. Une déstabilisation de plus, qui a déjà eu lieu avec Lautaro Martinez. C'est donc un dossier à magner délicatement mais avec fermeté. Marotta et Ausilio ont déjà l'accord du joueur. Il devrait toucher la même somme (13.5M€) mais étalée sur une année supplémentaire que son contrat initiale, soit 2022. Il reste toujours à trouver un accord entre clubs. Barcelone ne souhaite pas aller en dessous de 20M€ et sans conditions, tandis que nous en offrons 12M€ avec des clauses. Ça sent la saga hivernale donc... JUVE vs INTER C'est devenu traditionnel, en plus de se battre pour le championnat, la Juventus et l'Inter se cherchent sur le marché des transferts. Entre bluffs et véritables souhaits, tout est permis. Outre les habituels Kulusevski, Chiesa et Tonali, La Stampa rajoutent deux noms dans cette lutte : Emerson Palmieri et Olivier Giroud. Ce dernier prendrait la place de Mario Mandzukic, qui part au Qatar (Al Duhail) cet hiver. Emerson Palmieri est à relativiser, vu notre avancement sur le dossier Marcos Alonso. Nous offrons un prêt de 6M€ avec une obligation d'achat de 15, soit au total 21M€ sur les 25 demandés par Chelsea. HELLAS & INTER Trois joueurs concernés par cette association. Tout d'abord Marash Kumbulla. Le nouveau phénomène en défense centrale donne la possibilité à l'Hellas Verone de voir venir. Ils évaluent l'italo-albanais à 20M€ et il attire déjà le viseur de gros clubs européens. C'est pourquoi l'Inter souhaite prendre les devants. Les deux clubs doivent déjà se rencontrer en ce mois de janvier, concernant le prêt de Salcedo mais aussi sur Federico Dimarco, qui serait aussi prêté. L'Hellas aurait aussi souhaité faire la même opération que la saison passée avec Moise Kean, en se faisant prêter Sebastiano Esposito, mais c'est un non catégorique de notre part. ®gladis32 - internazionale.fr
  11. Dans cet épisode, la situation est tendue. Alors que le joueur réclame des primes non-payées cela pourrait même se durcir car Valverde a posé un veto concernant sa vente. La direction blaugrana est bien consciente de la volonté du joueur de partir, mais ils n'ont que peu apprécié la demande de Vidal concernant un éventuel non-paiement de primes. Un litige à 2.4M€ que le FC Barcelone retranscrit par une plus grande intransigeance sur le montant du transfert, toujours 20M€. Cette plainte adressée le 5 décembre dernier auprès d'une commission mixte, a rendu furieux Josep Maria Bartomeu. Décidé à vendre le joueur, il est toutefois sous pression de Valverde et de son directeur sportif, Eric Abidal, qui souhaitent le garder jusque cet été, pour ensuite s'en séparer une fois son remplaçant trouvé. Selon la Gazzetta, l'agent du chilien, Felicevich, et d'autres hommes de confiance de Steven Zhang sont au travail pour conclure cette transaction. La confiance est au beau fixe mais le fait d'avoir Barcelone appelle à la prudence. Arturo Vidal a fait sa part et il est attendu de retour de Santiago le 2 janvier. Il sait que Conte l'attend à Milan. L'Inter reste cependant convaincu qu'ils ont une chance à clôturer l'opération autour de 15M€ maximum. L'offre reste la même, un prêt avec droit de rachat à 12M€. Il se pourrait que l'Inter change sa position, du droit à l'obligation de rachat, à partir du moment où la vente de Gabigol est effective. Il redeviendra officiellement joueur de l'Inter dans deux jours, même s'il ne sera réellement à Appiano. L'Inter négocie pour avoir plus de 20M€. Marotta est certain que d'autres clubs européens se manifesteront. Gabriel Barbosa souhaite retenter l'expérience sur le vieux continent. Le saviez-vous ? Hier Arturo Vidal était présent dans les tribunes de l'Estadio Monumental de Santiago pour assister à la finale du championnat de Tercera B (5è division). Son club de toujours, le Rodelindo Roman (aucun lien de parenté avec Ronny Rodelin) en est devenu le champion. ®gladis32 - internazionale.fr
  12. C’est un fait, le chilien veut quitter le Fc Barcelone et accepterait immédiatement d’épouser la cause interiste. Place à présent à la réelle négociation. Comme nous le confirme la Gazzetta Dello Sport, La Famille Zhang a donné son feu vert pour renforcer l’équipe de façon sérieuse également lors de ce mercato Hivernal. Fini donc les demandes de prêts, l’Inter a donc proposé par l’intermédiaire du Beppe une offre de 12 millions d’euros et l’information est déjà arrivée aux oreilles catalanes Fini également de parler de simple prêt sec ou autre joyeuseté. Marotta et Ausilio peuvent se positionner avec l’aval du Suning pour un transfert pur et simple et fait important cette situation vaut également pour Dejan Kulusevski et pour Marcos Alonso qui est le joueur le plus désiré. La situation est simple, le Suning veut permettre à son Inter de tenir la route et d'être armée pour ce Duel pour le Scudetto. Les contacts avec les Blaugrana sont désormais dans le vif et les transactions pourraient avoir lieu durant la trêve hivernale. De plus, le club catalan est en proie a des difficultés financière (Fair-Play-Financier)et la Direction catalane doit réduire un déficit estimé à 150 millions d’euros. Toutefois, Vidal est estimé à 25 millions d’euros et Valverde aimerait également le conserver. De son côté, le joueur ne souhaite pas être qu’un simple spectateur. Les dès sont jetés, valideriez-vous un tel recrutement en milieu de saison ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer un résumé de l’actualité mercato de ces derniers jours. Selon Sport Mediaset, le Fc Barcelone a déjà passé la seconde pour Stefano Sensi. Les Catalans auraient contacté l’Inter afin d’être tenu informé en cas d’arrivée d’une offre pour le milieu de terrain Nerazzurro. Une situation similaire a également été connue pour Lautaro Martinez... L’objectif des catalans serait d’obtenir une sorte de privilège dans le cas où ils céderaient Arturo Vidal en janvier. Du côté de l’Inter, celle-ci ne semble pas perturbée plus que cela, elle qui ne compte pas négocier ses deux diamants qui sont considérés comme le présent et le futur du club Nerazzurro. Selon la Gazzetta Dello Sport, Arturo Vidal est l’objectif numéro 1 de l’Inter pour le mois de janvier. Conte juge que le chilien propose le profil parfait pour réaliser ce saut de qualité. Vidal de son côté souhaite revenir sur le devant de la scène et se sentir impliqué dans un projet est un aspect fondamental pour lui. Il pourrait donc s’agir de l’opportunité annoncé par Marotta. Un prêt devrait être proposé sauf en cas de départ de Borja Valero et/ou Vecino. Selon le Corriere Dello Sport, en cas d’offre jugée satisfaisante, Matias Vecino pourra quitter l’Inter. Très peu dans son élément, l’ancien de la Viola, dont le contrat se terminera en 2022, n’a pas satisfait Antonio Conte. Matteo Darmian devrait rejoindre l’Inter. Transféré de Manchester United à Parme, via les conseils de l’Inter, il ne devrait y avoir aucun problème dans la finalisation de ce transfert. Darmian serait considéré comme un vice-Candreva, rôle que Valentino Lazaro n’est pas encore capable d’assurer. L’Inter compte former l’autrichien payé 22 millions d’euros, l’objectif étant d’éviter de voir sa valeur se dévaluer. Un vice-Lukaku devrait également rejoindre les rangs interiste, mais pour l’heure, la Rosea ne se prononce sur aucun nom. Selon Calciomercato, Gaetano Castrovilli, le talentueux milieu de la Fiorentina né en 1997 est sur la tablette de Marotta, le joueur étant observé avec la plus grande attention. Les rapports entre la Viola et la Beneamata sont au beau fixe étant donné les récents transferts entre les deux clubs : Vecino et Borja Valero à l’Inter, Dalbert en prêt chez Commisso. L’intérêt récent pour Matteo Politano n’a pas fait vriller cette relation. L’insertion d’un joueur, en vue du recrutement de l’autre, pourrait d’ailleurs voir le jour lors du mercato estival 2020. Castrovilli est également très apprécié par Mancini en vue de la Nazionale. Conte l’a étudié et continuera à l’étudier tout en prenant actes des informations en provenance du duo Marotta-Ausilio. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Interviewé par la Gazzetta dello Sport, Ivan Zamorano, l'ex attaquant de l'Inter et idole des supporters nerazzurri, ne doute pas une seconde : Alexis Sanchez est parfait pour l'Inter. Une affaire en or "Il y a environ trois mois, des personnes de l'entourage d'Alexis m'ont confié que l'Inter s’intéressait à lui. Mais lorsqu'ils ont pris Lukaku, je me suis dit qu'ils avaient abandonné cette piste. Au contraire, ils viennent de faire une affaire en or. Je suis très content que l'Inter aie fait de nouveau confiance à un chilien en attaque. Je suis content et Alexis aussi, j'ai discuté avec son entourage et le joueur est gonflé à bloc. Je connais le club et je le connais : ils vont bien ensemble. La ville de Milan lui fera du bien, c'est l'endroit idéal pour se refaire une santé. Ce que j'ai dit à Sanchez ? Qu'il débarquait dans le meilleur club italien. La ville, les tifosi, le club et la famille de l'Inter : tout lui plaira. Mais je lui ai surtout dit qu'arriver à l'Inter ne fait pas seulement de lui un joueur de l'Inter, mais aussi un intériste. Ce sont deux choses différentes". Un excès de pression "A Manchester, il n'était pas "à l'aise", peut-être à cause de la pression. Il ne s'est pas senti comme celui qui pouvait faire la différence et il a besoin de cela. C'est ce qui s'est vu à la Copa America, l'Inter peut être tranquille et a sûrement été renforcée dans son intérêt par les matchs que Sanchez a joué. Il a joué comme lui-même, le Sanchez du Chili était différent de celui de Manchester. Une fois à l'Inter il débarquera avec cette vitalité retrouvée avec l'équipe nationale et fera tout pour la garder en Italie". Son partenaire idéal "Les supporters de l'Inter, je l'espère, ou du moins je le crois, tomberont amoureux de lui car ils aiment le football et les joueurs qui donnent tout sur le terrain. Et Alexis au-delà du football, de sa manière de jouer, est aussi un homme généreux. Sanchez peut être le complément idéal pour faire de Lukaku un joueur toujours plus létal dans la surface. Je m'avance peut-être mais il lui fera marquer énormément de buts". Conte comme guide "Le football de Conte se voit sur le terrain, concernant l'entraîneur je ne sais que ce que l'on m'a dit sur lui : la discipline mais aussi proches de ses joueurs. Vous savez à qui il ressemble, Reinaldo Rueda, le sélectionneur du Chili. Il adore Alexis et Alexis l'adore. Y a t-il quelque chose à rajouter ?" Et pour Vidal "S'ils le prennent aussi, moi aussi je reviendrai jouer à l'Inter... C'est une prédiction facile, avec Sanchez l'Inter lutte pour le Scudetto, si on y rajoute Vidal elle peut aussi aspirer à jouer une belle Ligue des Champions".
  15. Il se pourrait que le mercato de l'Inter ne s'arrête pas avec les arrivées d'Alexis Sanchez et de Cristiano Biraghi. Selon Tuttosport, la vente prochaine de Gabriel Barbosa au Flamengo pour environ 18 millions d'euros pourrait aider Marotta à placer une derrière recrue au milieu de terrain, un renfort souhaité par Antonio Conte pour lutter dans la course au scudetto face au Napoli et à la Juventus. Les noms sont ceux d'Arturo Vidal et Ivan Rakitic (plus faciles à atteindre) et Sergej Milinkovic-Savic, une cible prioritaire pour Marotta. L'entraîneur demandera un dernier gros effort à l'Inter après avoir enregistré les arrivées de Sanchez et Biraghi. Pour compléter un effectif qui pourrait dès cette saison lutter pour le scudetto, il faudrait un remplaçant du profil de Lukaku et surtout un grand milieu de terrain pour faire faire un saut de qualité au milieu de terrain. Rakitic et Vidal Il est donc évident de regarder au FC Barcelone où le profil-type de milieu de terrain, expérimenté, qui sache donner de la verticalité au jeu tout en apportant son lot de but correspond exactement au chilien Arturo Vidal. Cependant avant le chilien, le premier milieu qui semble destiné au départ est Rakitic qui avait aussi été identifié comme un objectif par Marotta et Ausilio. Le Croate, contrairement à Vidal, ne serait pas un cas à gérer à la Nainggolan (même si Conte se serait porté garant pour Vidal). Sur le dossier Rakitic, l'Inter doit faire avec la concurrence de la Juve. Le rêve Milinkovic Il faut aussi considérer l'opportunité Sergej Milinkovic-Savic, la star de la Lazio qui est sur les tablettes de Marotta depuis sa période Juventus, le prix du joueur (environ 70M) est cependant très élevé et difficile à envisager à ce moment du mercato. Ce qui pourrait cependant aider l'Inter à finaliser au moins le dossier pour l'un des deux milieux de terrain du Barça, c'est le fait que Flamengo ait annoncé avoir l'intention de faire une offre de 18M pour Gabigol, avec un pourcentage à la revente pour les nerazzurri.
  16. En ces derniers jours de Mercato, l’Inter doit encore finaliser son secteur offensif, soit par un recrutement d’un milieu de terrain, soit par celui d'un attaquant. Antonio Conte souhaiterait avoir à sa disposition Arturo Vidal et Dzeko. Biraghi pourrait revenir à l’Inter si Dalbert accepte de partir à la Fiorentina. Toutefois, un joueur se démarque en attaque : Sebastiano Esposito. Voici ce que nous révèle la Gazzetta Dello Sport La première intervention va devoir avoir lieu rapidement car nous approchons à grands pas de l’ouverture du championnat. Romelu Lukaku travaille dur, mais ce sera compliqué de le voir tenir plus de 50-60 minutes face à Lecce. Qui plus est, Conte ne voudra pas prendre de risque avec un joueur-clé de cette saison. Il y a également Lautaro Martinez, qui est inévitablement en retard au niveau de sa condition physique, lui qui est revenu tardivement à Milan après la Copa America. Il reste dans le noyau Matteo Politano qui peut jouer en seconde pointe. Sur la base de ces informations, le fils-prodige Esposito voit sa côte grimper en flèche. Auteur d’une excellente pré-saison, il dispose d’un rapport spécial avec Antonio Conte et a de la personnalité à revendre. Esposito qui a comme modèle Francesco Totti dispose de caractéristiques physiques et techniques qui rappellent le Mythe Giallorosso. A la Pinetina tout le monde reste très attentif pour lui faire conserver les pieds sur terre, Conte en particulier. Pour lui, le joueur est à la disposition de la Primavera et il pourra s’entraîner et jouer avec l’ équipe première. Esposito, la révélation de l’année ? Le saviez-vous ? Romelu Lukaku a eu droit à une visite particulière à son hôtel. En effet, les représentants de la Curva Nord sont venus à lui. Big Rom a apprécié cette entrevue, preuve en est, il a revêtu le maillot de la Curva Nord. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer un condensé de la situation actuelle concernant le Mercato Nerazzurro actuellement en cours. Nicolò Barella devrait rejoindre l’Inter. Même si pour l’heure, la Beneamata ne satisfait pas encore les prétentions économiques de Giulini qui exige 50 millions d’euros, son recrutement sera acté, car avalisé par le Suning. Une transaction qui sera impactée sur le bilan de la saison prochaine. Si le club sarde avait accepté la proposition romaine et les contreparties Defrel et Luca Pellegrini, l’international italien est parti en vacance avec la ferme intention de poursuivre sa carrière en Nerazzurro. Le surplace actuel convient donc au Suning qui se voit conforter dans sa position, fort du feeling qui le lie au joueur et à son entourage. Selon As Chile, l’Inter compte attirer cet été Arturo Vidal, un joueur désiré l’année dernière. L’arrivée de Conte sur le banc Nerazzurro confirmerait le regain d’intérêt pour le chilien. L'AC Milan est également intéressé par les prestations du Blaugrana, mais un appel de Conte pourrait faire la différence. Transféré pour 19 millions d’euros, Vidal peut partir à présent contre une somme de 30 millions d’euros. L’Inter tente de convaincre le champion d’Espagne d’intégrer dans la transaction, Radja Nainggolan, qui semble définitivement écarté du projet. Le Ninja souhaite un face-à-face avec le natif de Lecce afin de lui faire part de sa motivation de rester en Lombardie. Parme souhaite s’attacher les services de Karamoh. L’Inter évalue la situation et table également sur une possible revente. Pépé ne rejoindra pas l’Inter contre une somme estimée de 80 à 90 millions d’euros. Duncan Castel du "The Transfer Window Podcast" a démenti l’information : "L’Equipe a déclaré que l’Inter avait offert une somme de plus de 80 millions d’euros, une somme bien plus importante que la valeur du joueur demandée et exigée par Lille. J’ai demandé à Lille et ils m’ont répondu qu’aucune offre officielle n’est arrivée de la part de l’Inter, encore moins pour ces chiffres." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. C'est une information SportMediaset, l'Inter et le Fc Barcelone pourrait s'atteler à un échange de bons procédés afin de recruter respectivement, Radja Nainggolan en Catalogne et Arturo Vidal en Lombardie. En effet, désiré par Spalletti mais décevant lors de cette saison, le Ninja n'est pas considéré comme un élément intransférable. Pour qu'il soit cédé, une offre correcte doit être posée sur la table, et ce afin d'éviter toute "moins-value". Formule Nainggolan est arrivé l'été dernier à Milan, contre une transaction totale de 38 millions d'euros. Pour amoindrir les coûts, l'Inter avait inséré Nicolò Zaniolo et Davide Santon pour respectivement 4,5 et 9,5 millions d'euros. Une clause de 10% du prix en cas de revente de l'ancien romain sera à octroyée à la Louve, le tout avec un maximum plafonné à 2 millions d'euros. Le contrat de l'ancien Diable Rouge court jusqu'au 30 juin 2022 et il perçoit un salaire de 4,5 millions d'euros. Vidal est arrivé l'été dernier en Catalogne. Déclinant une offre d'une Inter indécise qui tentait de recruter Luka Modric, le chilien avait été vendu pour 21 millions d'euros, 18 millions et 3 de bonus. Ce dernier dispose d'un contrat de 3 ans et perçoit 9 millions d'euros. Sortez la calculette Vidal gagne le double du salaire de Nainggolan. De son côté, le belge a coûté deux fois plus cher que le chilien. En conséquence, si l'Inter souhaite réaliser une plus-value, elle devra parvenir à vendre le Ninja à minima pour 35 millions d'euros, dont deux seront reversés à la Roma. Barcelone de son côté, peut réaliser une telle plus-value uniquement en vendant son joueur pour une quinzaine de millions d'euros. Pour ces raisons et pour les incidences sur les masse salariales des deux clubs, la transaction la plus privilégiée semble donc être celle d'un prêt via un droit de rachat et non une obligation. Le saviez-vous ? Arturo Vidal n'est pas inconnu pour Antonio Conte. En effet, le chilien était l'un de ses soldats lorsque celui-ci entraînait la Juventus... Valideriez-vous une telle transaction ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Avec la probable arrivée d'Arturo Vidal à l'Inter, la Gazzetta dello Sport a analysé comment les options du milieu de terrain des Nerazzurri changeraient si le chilien, Marcelo Brozovic et Radja Nainggolan étaient tous mis à la disposition de Spalletti cette saison. Selon le quotidien basé à Milan, il suffit de regarder les chiffres pour comprendre à quel point l'Inter ferait un saut de qualité au milieu du terrain, après une saison où beaucoup de gens avaient critiqué le manque d'options mises à la disposition de Luciano Spalletti. Tout d'abord, on note que Nainggolan, Vidal et Brozovic ont tous réussi plus de tacles et ont tenté plus de tirs en moyenne en Serie A que chacun des milieux de terrain de l'Inter lors de la saison 2017-18 (à l'exception de Brozovic, évidemment). Deuxièmement, la Gazzetta dello Sport souligne que Vidal est devant en terme de buts marqués en Serie A et enfin que Nainggolan est en tête du classement concernant le nombre de ballons récupérés. En somme, ces statistiques soulignent comment, contrairement à l'année dernière, Spalletti aura maintenant un milieu de terrain de « bad boys » qui sont capables de récupérer la balle et de se diriger directement vers le camp adverse. ®Rheyou Diamweli – Internazionale.fr
  20. Nous assistons actuellement à un Mercato, d’une Inter complètement Pazza, une équipe qui est en train de se bâtir pour être capable de se battre, au plus haut niveau. Vidal, en plus du « rêve » Modric Même s’il ne s’agit que d’un rêve actuellement, la Croatian Connexion pourrait donner envie à Modric d’aller voir ailleurs, toutefois, l’Inter reste tout de même censée et est entrain de clôturer le transfert d’Arturo Vidal, en provenance du Bayern de Munich. Selon Alfredo Pedullà, pour l’heure, aucune visite médicale n’est prévue en Italie pour le chilien. Toutefois, ce jeudi 2 août est à considérer comme une journée clé, en effet, pour que l’opération puisse se faire, le « Roi Arthur » doit prolonger son contrat d’un an. Par la suite, outre le prêt payant, le droit de rachat est estimé à 19/21 million d'euros. L’Inter a déjà obtenu l’accord du joueur et avec le Bayern tout est en place pour assurer une issue favorable au transfert En effet, Les deux clubs qui se sont disputés la Ligue des Champions en 2010, sont en train de finaliser le passage du joueur, le tout sous l’aspect bureaucratique, divers documents devant être rédigés, validés et signés. D’après les informations qui filtrent, Vidal pourrait débarquer en Italie ce vendredi 3 août, pour se retrouver au Coni ce samedi 04 août. En effet, il n’y a aucune inquiétude à avoir, vis-à-vis des déclarations de Pedullà. Une fois les documents signés ce vendredi, entre les deux clubs, Arturo sera autorisé à rejoindre l’Italie. Comment se comporte Vidal actuellement ? Le joueur est actuellement entrain de réaliser une partie des examens physiques en Bavière, le tout afin de voir si son genoux, blessé en avril, tient le coup. Une fois arrivée en Italie, Vidal suivra l’exemple de Matteo Politano et se rendra directement au Coni. Dans la journée de ce samedi 4 août, l’Inter devrait tout de même le faire passer par la case de la visite médicale à l'Humanitas di Rozzano pour ensuite aller au siège du club rejoindre officiellement l’Inter, par le biais de sa signature. Le Saviez-vous ? Alors que l’Inter est en plein pourparlers avec le Bayern et titille le Real pour Modric, Bernard a été proposé par ses agents à Milan, en premier lieu à l’Inter, avant d’aller frapper à la porte des Cugini. L’Inter en a pris bonne note, mais même si le joueur est talentueux, il n’y a aucun intérêt de la part de l’Inter de se lancer dans une telle transaction. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Comme nous en fait part la Gazzetta dello Sport, l'arrivée d'Arturo Vidal, mettra un peu plus de temps que celle de Sime Vrsaljko, pour une raison de paperasse à régler. Le chilien a choisi l'Inter et il n'est pas du genre à attendre... "Quand Arturo Vidal prend une décision, il n'est pas du style à attendre trop longtemps. Il y a six mois, il a décidé de se faire tatouer tout le dos. Et il ne voulait pas entendre raison, ce n'est pas une personne patiente : "Je l'ai fait, même si l'on me conseillait de ne pas le faire durant le cours de la saison". Concernant son transfert à l'Inter, il fa devoir faire preuve d'un peu de patience, même si le "Guerrier" a choisi l'Inter Les deux clubs sont tombés d'accord et le transfert est acté à 99%. Le 1% manquant fait référence aux signatures à apposer et à la transaction en elle-même. Pour que l'opération puisse se réaliser entre l'Inter et le Bayern, le chilien doit prolonger son contrat d'un an, soit jusqu'en 2020, sinon il lui est impossible de venir à Milan à cause du Fair-Play-Financier, car le droit de rachat ne pourrait être applicable. Pour que Vidal signe, il a qu'une seule option : Prolonger d'un an son contrat en Allemagne, ce qui débloquera la transaction, mais pour ce faire, un laps de temps est nécessaire même si le but final sera atteint. Même si la Bundesliga débute le 24 août, le Bayern souhaite réaliser cette transaction, avant la reprise de la saison. Le Mercato court jusqu'au 31 août en Allemagne et généralement le Bayern a l'habitude d'agir de façon posée. Néamoins, en Italie, le mercato se ferme à la mi-août. Spalletti rassuré sur la condition physique du Guerrier L'Inter est également rassurée par la condition physique de Vidal, la seule vérité sera celle du terrain. Pour rappel, le Chilien a été opéré en avril à son genou droit. Lors de la saison écoulée en Bundesliga, il n'a disputé que 17 matches sur 34 (22 au total). De son côté, Spalletti l'attend à bras ouverts, pour disposer de qualité et de quantité dans un secteur qui lui a fait souvent défaut l'année dernière La rumeur Modric D'après Marca, il ne s'agit que d'un simple buzz, le rêve interiste étant impossible pour des raisons financières. Le meilleur joueur de la Coupe du Monde a déjà répété, à plusieurs reprises, qu'il souhaitait terminer sa carrière au Real de Madrid. De plus, le Real lui-même n'acceptera jamais de traiter sur un éventuel transfert de son croate. Quoiqu'il en soit, le fait d'avoir fait "le buzz" montre que l'Inter est de retour dans la cour des grands... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Une soirée de Mercato que l'Inter aura rarement connue, habituée généralement aux transactions au finish. En ce dernier jour de solde, cette soirée a permis à l’Inter de réaliser deux faits d’arme signés Piero Ausilio : Le finaliste du mondial Sime Vrsaljko et le chilien Arturo Vidal. Sime Vrsaljko Comme le révèle la presse italienne et espagnole, la transaction relative au croate est en cours de finalisation. Auteur d’un excellent mondial, Sime deviendra interiste. La presse est unanime, l’opération est considérée comme conclue. Dans les prochaines heures, son voyage est prévu pour Milan, où il sera soumis à la traditionnelle visite médicale. Les chiffres qui filtrent de la transaction sont les suivant : 6,5M€ de prêt payant et un droit de rachat fixé à 17,5M€. La volonté du joueur de rejoindre l’Inter aura été l’élément déterminant. Dans les tous prochaines heures, voire prochains jours, Luciano aura Sime à sa disposition, il est considéré comme le remplaçant de Cancelo parti à la Juventus. Sime a débuté au Dinamo Zagreb, avant d’arriver une première fois en Italie en 2013 via une acquisition du Genoa. Mais c’est bel et bien à Sassuolo qu’il révèle l’étendue de son talent. Talent qui se fera remarquer en Espagne où il signera, durant l’été 2016 pour l’Atletico Madrid pour 18M€. Revenu de blessure, il a réalisé un excellent mondial où il est parvenu à hisser la Croatie en Finale de la Coupe du Monde. Il retrouvera à l’Inter deux joueurs Epic de son pays : Ivan Perisic et Marcelo Brozovic. La Croatian Connexion est en route… Arturo Vidal L’Ansa, l’Agence de presse italienne, confirme également que l’Inter était prête à satisfaire doublement Luciano Spalletti. Et Le Bayern a fait une fleur à l’Inter...avoir le Président du Bayern, comme ancien joueur de l’Inter, a peut-être pesé dans la balance, peut-être… Tout comme le fait de voir Arturo, pourtant ancien juventine convaincu, déclarer qu’il ne souhaitait qu’une chose cette été, rejoindre l’Inter. Cependant, son transfert était à la base liée à la vente de Joao Mario, voir de Matias Vecino. Karl-Heinze Rummenigge offre littéralement le chilien à l'Inter En effet, alors que le transfert devait se réaliser par une vente directe, le Bayern a ouvert la porte à un prêt avec un droit de rachat estimé à 30M€, mais ce chiffre peut baisser. Une condition a même été mise en place pour "aider" les Nerazzurri : Vidal doit prolonger son contrat d’un an en Bavière. Une fois le contrat entériné, il prendra la direction de Milan pour porter les couleurs de notre Beneamata. L'accord avec le Bayern a été trouvé, il s'agit d'un prêt de deux ans avec un droit de rachat; Vidal doit prolonger son contrat avec le Bayern, avant de partir en prêt à l'Inter. L'Inter paiera 5 millions pour le prêt au Bayern, le reste du montant sera payé par l'Inter en deux ans, pour un total de 22 millions d'euros. Quid de Barella ? L’Inter souhaite également anticiper la concurrence pour Barella, désigné comme le futur milieu de terrain de la Nazionale. Évoluant à Cagliari, ce dernier bénéficie du fait que les deux clubs s’entendent extrêmement bien, surtout depuis leurs réunions relative au transfert de Nicolas Gonzalez. Cependant, pour Barella, il y aura tout de même la concurrence de la Roma et des clubs étrangers. Le joueur pourrait rejoindre l’Inter en cas de départ de Joao Mario, qui n’a pour l’heure toujours pas reçue d’offres concrètes à l’Inter. Sabatini critiquait l’Inter la saison passée et a même claqué la porte du Suning… mais si c’était lui le maillon faible de l’Histoire ? Piero Ausilio réalise un Mercato qui impressionne et qui permet à l’Inter de se renforcer. De son côté, le Suning tant décrié, montre enfin ce qu’il vaut en permettant, à l’Inter, de signer de nombreux accords de sponsorisation, dont le dernier date de ce lundi 30 juillet… La réaction des "experts" du Mercato Italien "Avec Vidal et Nainggolan, l’Inter a le milieu de terrain le plus fort d’Italie. Si l’Inter ce présente avec ce duo en Europe, Spalletti sera blindé, car il disposera également de joueurs qui savent marquer." Michele Criscitiello – SportItalia "Comment cataloguer l’Inter avec les signatures de Vrsaljko et Vidal ? Seule la Juve serait supérieure à l’Inter. L’Inter serait par contre supérieur à la Roma, à la Lazio et au Napoli. Spalletti a pris ses marques à Milan et va avoir à sa disposition des hommes importants pour son Inter. Sans ces derniers recrutements, il aurait réellement manqué quelque chose au club." Claudio Beneforti, journaliste sportif qui a été interviewé par Rmc Sport. Spalletti tente de temporiser l’enthousiasme des tifosi En effet, Luciano Spalletti a demandé à sa Direction de faire preuve de clarté, en précisant que l’Inter ne peut actuellement pas viser directement le titre, mais en continuant le travail qu’il a débuté la saison passée. Néanmoins, Luciano ne peut également pas nier tous les efforts réalisés par le club et les tours de force signés Piero Ausilio pour le satisfaire. Ce sont les tatoueurs de Milan qui vont être ravis ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Karl-Heinz Rummenigge, Président du Bayern Munich, a répondu aux nombreuses demandes depuis son stage de préparation à Philadelphie. Parmi les questions, il y en a eu une au sujet d'Arturo Vidal, approché par l'Inter de Spalletti. Un départ d'Arturo ? "C'est lui qui doit prendre sa décision. Il a encore une année de contrat avec nous. S'il veut signer un contrat pour une période plus longue, nous nous en occuperons. Nous ne bougerons pas de notre côté. S'il vient à nous et veut quitter le club, là nous nous en occuperons. On sait que nous avons neuf milieux de terrain pour 3-4 places. Nous ne voulons pas créer de problèmes pour l'entraîneur, avec des joueurs insatisfaits à l'entraînement ou en match. Je n'exclus donc pas que certains joueurs puissent nous quitter." Et du côté de l'Inter... Vidal pourrait être payé par la vente de Joao Mario. Du coté de l'Inter, le club est prêt à passer à l'action selon Premium Sport: "Le Betis est prêt à proposer une offre finale de 23M€ pour Joao Mario, en prêt avec une obligation d'achat. Cette somme permettrait à l'Inter, de payer le transfert de Vidal. De plus, les déclarations de Rummenigge, laisse clairement la place à l'Inter de concrétiser ce transfert". Quand on pense que Sabatini avait quitté le Suning Sport, car du côté de l'Inter entre-autre, le club n'était pas capable de se payer Nainggolan et Vidal...Voilà qu'après son départ, l'impossible semble devenir possible... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Arturo Vidal est le meilleur joueur que l'Inter voudrait offrir à Luciano Spalletti, ce "cadeau" serait pour fêter la prolongation du contrat du natif de Certaldo qui se terminera en 2021. Cependant, un plan B existe... Selon le Corriere dello Sport, Piero Ausilio a compris que l'opération est possible parce que le Bayern a suggéré, à plusieurs reprises, que Vidal dispose d'un bon de sortie et qu'il est donc prêt à faire face à ce transfert. Attention à Mourinho En effet, le Manchester United de Mourinho souhaite également recruter Vidal. Du côté de l'Inter les priorités restent l'arrivée d'un latéral droit (Vrsaljko en premier lieu) et un milieu de terrain supplémentaire (Vidal devançant Kovacic). Aujourd'hui, Chelsea arrive en Italie et plus précisément à Milan pour y débuter son shopping en Serie A. Selon les rumeurs relayées par la presse transalpine, un joueur Nerazzurro pourrait faire ses valises en Angleterre : Matias Vecino. Ce dont on est sur actuellement Piero Ausilio a rencontré récemment en Italie Fernando Felicevich, l'agent de Vidal, pour faire un point de la situation. En Allemagne "King Arthur" gagne 7M€ + bonus par an. Une somme que l'Inter ne pourrait lui offrir. Néanmoins, il est possible de trouver un terrain d'entente sur la base d'un contrat de quatre ans. Actuellement, le Bayern laisse partir Arturo pour la somme de 30M€. Piero Ausilio, a eu connaissance de cette somme avant son départ pour Nankin, la semaine dernière. Dans quelques jours, Steven Zhang va revenir à Milan et l'éventuel départ de Matias Vecino pourrait donner un coup d'accélérateur au dossier. Reste également à connaitre la position définitive du Suning, par le biais de Steven, ce qui pourrait marquer un tournant dans cette négociation. Le saviez-vous ? Selon Sportitalia , Cagliari serait d'accord pour céder Nicolò Barella à l'Inter. Barella, a été longtemps courtisé par l'Inter. Même s'il n'est pas le "premier choix" eu égard au fait que ce dernier est clairement Vidal. Une condition de posée Tommaso Giulini évalue son joueur pour une somme estimée entre 25 et 30M€. Mais ce dernier serait prêt à faire diminuer ce prix, si Andrea Pinamonti est repris en contre-partie technique. Les Sardes ont demandé à l'Inter de lui faire savoir, au plus tard le 10 août, si elle souhaite conclure cette transaction et ce afin d'avoir l'occasion de revenir sur le mercato. Tout comme pour Vidal, la possibilité de recruter en cash Barella dépendra de la vente d'un milieu de terrain. Soit Joao Mario qui est prié de se trouver un nouveau club, soit Vecino si Chelsea souhaite réellement le recruter... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...