Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'as roma'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

52 résultats trouvés

  1. Forte des prestations de son attaquant, la Roma a décidé de mener la vie dure à l'Inter. Selon la Gazzetta Dello Sport, le club de la Capitale s'est livrée à une requête absurde : 25 millions d'euros + bonus pour un joueur qui est entré dans sa dernière année de contrat. Pour faire simple, la Roma souhaite 30 millions d'euros. La piste Higuain s'envolant, la Louve est actuellement en plein doute, en vue de recruter l'héritier d'Edin. A présent, la Roma ne veut plus de contre-partie technique mais que du cash. La seule alternative serait le recrutement de Mauro Icardi. ®Antony Gilles - Internazionale.Fr
  2. C'est une course à trois, dans laquelle tous les coups sont permis en attendant que le joueur mette fin à ses réserves dans les prochains jours. L'Inter patiente tandis que Naples, la Roma et la Juventus sont impliquées dans le dossier. Si Naples (qui offre environ 60M) et la Roma se sentent en avance, les bianconeri restent tapis dans l'ombre, obligés de vendre avant de lancer un quelconque assaut. L'Inter s'attend à ce que la situation se résolve rapidement avec une indication claire de la part de Icardi concernant l'équipe qu'il souhaiterait rejoindre. Un choix qui sera quand même à discuter, car le club n'acceptera pas de se faire forcer la main. Le Corriere fait le point : Naples Hier, Aurelio De Laurentiis a de nouveau parlé avec Wanda Nara. Les contacts entre les deux sont quasiment journaliers et le Napoli a un plan précis : s'accorder avec Icardi (partie la plus compliquée car la question des droits d'images doit encore être réglée) avant d'aller discuter avec l'Inter. Entre le président des azzurri et Marotta les rapports sont relativement cordiaux et les contacts ont déjà eu lieu ces derniers jours. De Laurentiis s'est montré très intéressé et disposé à débourser environ 60 millions. Naples est sérieux, et cette marque d'intérêt a pris à Milan. Ce n'est pas un hasard si à Via Liberale, c'est bien Naples qui a les faveurs de l'Inter pour accueillir l'ex-capitaine. Roma Les gialorossi sont aussi très intéressés par Icardi. Hier il y a eu une rencontre à Rome entre les dirigeants et un intermédiaire, qui confirme l'intention de la Roma de présenter une offre formelle à l'Inter. Marotta et Ausilio ont pris acte de celle-ci et attendent donc de la voir se réaliser. C'est la raison pour laquelle une nouvelle offre n'a pas été faite pour Dzeko. La Roma y croit en tout cas car leur offre est égale à celle des bianconeri. La distance a réduire reste cependant sur celle proposée à l'Inter qui, étant donné qu'elle évalue Icardi 70-75 millions, entend recevoir 50 millions et Dzeko pour son buteur argentin. Il est possible de voir une conclusion à un chiffre un peu plus bas avec l'inclusion de bonus par exemple. Juventus Ceux qui n'ont pas encore pris contact avec l'Inter, ce sont bien les bianconeri. Pour passer à l'action, Paratici a besoin de vendre des joueurs et en particulier Paulo Dybala. Les différentes prises de position de Wanda Nara et le fait qu'Icardi joue la montre à ce point viennent étayer cette hypothèse, mais l'Inter ne compte pas se faire avoir. Marotta ne cédera son ex-capitaine qu'en échange de Dybala. Une hypothèse refusée par Agnelli mais aussi par le joueur. ®Samus - internazionale.fr
  3. C’est une bombe que vient de lancer Sport Mediaset. Après l’arrivée de Lukaku, l’Inter compte engager Edin Dzeko tout en cédant Mauro Icardi. Si les deux opérations étaient étroitement liés, rien ne laissait présager qu’elles pouvaient faire l’objet d’une seule et même opération. Pourtant avec la vente de Perisic, l’Inter avait les moyens de s’adjuger le Giallorosso... Voici ce que nous révèle Sport Mediaset "Un échange avec Dzeko, à laquelle une contre-partie financière doit être ajoutée, on parle d’au moins 35 millions d’euros, pourrait finalement porter le bosniaque sous les ordres de Conte. Pour se faire, l’opération devait être avalisée par Mauro Icardi." "La grande nouveauté est que Mauro serait ouvert à un transfert dans la Capitale. L’attaquant argentin a, en effet, réévalué l’offre économique faite par le Club de Palotta et transmise via Petrachi à son agent et épouse. Outre l’aval quant au fait de jouer dans la Capitale, Icardi serait disposer à accepter le contrat de 7,5 millions d’euros net plus bonus pour atteindre le palier de 9 milllions d’euros. "Cette solution d’échange entre les joueurs accommoderait les deux équipes, l’Inter ne souhaitant pas voir Icardi signer à la Juve. Actuellement, les deux clubs finaliseraient les détails de l’opération, à savoir la contre-partie que la Roma devra verser pour s’offrir Icardi, outre l’insertion d’Edin Dzeko. Concernant Edin, le joueur est déjà tombé d’accord avec l’Inter depuis très longtemps." Selon les informations de Sport Mediaset, le transfert pourrait se conclure très rapidement... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Edin Dzeko aurait déjà pu être un joueur de l’Inter la semaine dernière. Mais seulement à la condition de devoir se séparer de Sebastiano Esposito. Comme le révèle le Corriere Della Sera, cette demande de la Louve a été immédiatement rejetée. "Il est vrai que Dzeko aurait déjà pu revêtir la vareuse interiste si Marotta et Ausilio avaient accepté de céder Esposito à la Roma. Cette éventualité n’a jamais été prise en considération, sans oublier la vente de Zaniolo." Conte a les idées claires et refuse de le perdre: "Si Sebastiano continue à être aussi important pour nous, Il alternera entre l’équipe-première et la Privamera." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Selon Sky Sport, le Bosniaque qui a endossé le brassard de Capitaine face à Gubbio, reste un objectif toujours complexe pour l’Inter. Pour la Roma, si une offre de 20 millions d’euros n’est pas posée sur la table, le joueur ne sera pas vendu et sera conservé jusqu’à la fin de son contrat. De son côté, Marotta n’est pas plus perturbé que cela de voir le romain porter le brassard de capitaine. En route vers Milan, le duo Marotta et Ausilio compte offrir un attaquant à Conte pour ce 29 juillet, soit le jour de la parution du calendrier de Serie A 2019/2020. Prêt à poser les 20 millions d’euros pour Dzeko ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Edin Dzeko veut l’Inter, que l’Inter. Le Bosniaque met actuellement tout en œuvre pour être au service d’Antonio Conte. Motivé, il sait que le dernier renfort important de l’Inter reste l’attaque, l’officialisation de Nicolò Barella ayant consolidé le milieu de terrain Nerazzurro. Si les tractations vont bon train pour Romelu Lukaku, l’Inter avait cessé tout contact avec la Roma en vue du recrutement de Dzeko. Une situation que n’a pas supporté le principal intéressé qui est impatient de quitter la Roma pour porter la vareuse de l’Inter L’Inter prévenue Dzeko a toutefois tenu à informer l’Inter, que les accords conclus ne seront valides que pour cette fenêtre de mercato et non pour le mois de janvier. Le joueur pourra donc évaluer des nouvelles propositions, et même si la Chine a déjà fait part de son intérêt, pour l’heure "Cè solo l’Inter". La Roma plie Cet accord avec Dzeko, l’Inter l’a déjà entériné depuis des semaines, mais le bras de fer économique continue avec la Roma. Le Directeur Sportif Petrachi a fait savoir à Ausilio et Marotta que la valeur du joueur est à présent de 15 millions d’euros, en lieu et place des 20 millions exigés pour le bosniaque qui arrivera en fin de contrat en juin 2020. La dernière offre présentée par l’Inter avait été de 11 millions d’euros, l’écart entre l’offre et la demande est à présent de 4 millions d’euros. La Roma a également fait comprendre qu’elle ne compte pas solder d'avantage le joueur. Place à présent à une guerre d’usure étant donné que Dzeko est pressé de rejoindre Milan, alors que l’Inter peut prendre "tout son temps" avec la Roma… Histoire de lui faire comprendre qui est le Boss depuis sa tentative d’arracher Barella aux Nerazzurri. Dzeko pour 15 millions, vous validez ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Beppe Marotta est un vieux de la vieille. Payer la Roma, 20 millions d’euros pour s’attacher les services d’Edin Dzeko est inconcevable. En effet, cet argent finirait dans l’escarcelle de la Juve par un effet de jeu de domino. Comme le révèle la Gazzetta Dello Sport, l’argent récupéré par Pallotta servirait directement à financer le transfert de Gonzalo Higuain à Trigoria. Cette somme, entre les mains de Paratici offrirait Icardi à un prix dérisoire aux turinois… ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Si quelqu’un avait encore quelques doutes, il peut à présent les effacer. Edin Dzeko veut seulement et uniquement l’Inter. Comme nous le révèle le Corriere Della Sera, le comportement du joueur lors de son arrivée au stage estival de la Roma était des plus glacials, à tel point qu’il a rencontré et exprimé ses intentions au Directeur Sportif Petrachi : "Le bosniaque a été accueilli avec des chœurs de soutien et des demandes de rester à la Roma. Lui a filé tout droit pour reprendre son véhicule." Ce qui est évident, c’est que les motivations invoquées n’ont rien à avoir avec les déclarations de l’entraîneur portugais de la Roma qui avait déclaré : "Je veux que seuls les joueurs qui sont heureux restent, ceux qui sont motivés et qui veulent se battre pour la Roma. Pour moi c’est une condition fondamentale d’avoir des joueurs dévoués au Club." La réponse apportée par Dzeko à Petrachi est on ne peut plus clair : Il veut rejoindre l’Inter. Dans les prochains jours, les deux clubs vont se rencontrer afin de convenir d’une transaction mettant Edin Dzeko à disposition de Conte. L’offre de 12 millions d’euros et bien en deçà des 20 millions exigés par la Roma. En offrant à Conte, l’attaquant qu’il désire, la Roma compte profiter de cette manne financière pour recruter son objectif principal sur le mercato : Gonzalo Higuain. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Beppe Marotta est un homme qui ne laisse rien au hasard. En cas d’échec du recrutement d’Edin Dzeko, ce dernier est prêt à se diriger vers Fernando Llorente qui pourrait être bien plus qu’une solution de réserviste pour l’Inter. En effet, l’attaquant espagnol plait à Antonio Conte qui l’a déjà entraîné à la Juve et qui avait su tirer le meilleur de l'espagnol né en 1985. Ce joueur d’expérience pourrait être utile pour renforcer le rempart offensif, un poste qu’il avait également occupé à Tottenham. Quelqu'un sur qui l’on peut compter, derrière le duo désiré par les interistes : Lautaro-Lukaku. Llorente est également capable de faire sauter le verrou des défenses les plus hermétiques, preuve en est ses prestations face à Manchester City ou face à l’Ajax. Prétentions salariales Jesus Llorente, le frère et agent du joueur en fin de contrat à Tottenham révèle que Fernando souhaite parapher un contrat de 2 ans pour un salaire de 3 millions d’euros net. Si cette somme reste importante, elle rentre parfaitement dans la palette disponible des caisses Nerazzurra. De fait, si la Roma continue à exagérer pour Edin Dezko, l’Inter pourrait se diriger vers l’espagnol. Le Saviez-Vous ? Antonio Conte s’est montré extrêmement clair avec la Direction Interiste. La somme non-investie sur Dzeko pourrait être utilisée pour augmenter l’offre interiste pour Lukaku, soit une quinzaine de millions d’euros. Romelu Lukaku est plus que jamais la priorité de l’Inter de Conte. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. La vie actuelle de Nicolo Barella est loin d'être un long fleuve tranquille. Courtisé par la Roma, il ne jure que par l'Inter. Une situation qui ne convient pas au Président de Cagliari, Giulini, club pour lequel Nicolo est justement le Capitaine. Voici ce que nous révèle le quotidien romain "Il Tempo" "Hier matin, Giulini le Président de Cagliari, a communiqué au joueur et à son entourage que toute cette situation devra prendre fin au plus tard jeudi soir. Ces derniers ont jusqu'à cette date pour convaincre l'Inter d'augmenter son offre actuelle qui s'élève à 36 millions d'euros dont 4 de bonus sont à octroyer." "Les alternatives sont les suivantes en cas de non-relance de Marotta. Ou Barella accepte de rejoindre la Roma, un club où il a indiqué ne pas souhaiter signer, ou alors il restera une saison de plus en Sardaigne." "Pour l'heure, les Nerazzurri ne se sont approchés que de façon très minime de l'offre proposée par la Roma : 35 millions d'euros cash et Defrel en contre-partie technique." Que feriez-vous à la place de Marotta ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Le Président de Cagliari a voulu jouer et redistribuer les cartes, mais de Milan à Rome, il n’y a qu’une seule réelle certitude : Nicolò Barella s’est promis à l’Inter. Éléments d’explications Voici ce que nous explique le quotidien romain, Il Tempo, dans son édition du jour : "Malgré les déclarations publiques de Giulini, Barella continuera à maintenir sa promesse faite à l’Inter, celle d’épouser son projet. A Rome, personne n’était surpris par les déclarations du Président de Cagliari, ils savaient, en toute connaissance de cause, que le plus dur serait de parvenir à extirper l’idée du milieu de terrain né en 1997, dans son idée de rejoindre les Nerazzurri." "Giulini appréciait la proposition de Petrachi, à savoir une somme de 35 millions d’euros plus l’insertion de Defrel en contrepartie technique, un joueur qui séduisait le Sarde. L’Inter conserve toutefois l’avantage, surtout grâce au pressing passionnant de Conte qui a convaincu Barella au point de vue sportif du projet." "Le garçon et son agent Beltrami ont à nouveau informé Petrachi qu’ils avaient l’intention de respecter la parole donnée à Marotta, qu’il ne s’agissait pas d’une question économique, car l’offre quinquennale de la Roma était plus importante." "Vu cette situation, l’équipe basée à Trigoria a décidé de viser un nouvel objectif, en comprenant bien que Barella se sent déjà virtuellement comme un interiste. De plus, en cas d’échec dans les négociations, il se pourrait également que le joueur décide de rester de lui-même à Cagliari." Le saviez-vous ? Outre le fait qu’un accord sur le contrat a déjà été trouvé entre l’Inter et le Clan Barella, nous apprenons par Sport Mediaset que le joueur a déjà fait l’acquisition d’une maison à Milan, afin d’être encore plus au centre du projet Conte. Qui plus est, Sky Sport nous confirme également que l’Inter était l’équipe que supportait Nicolo étant enfant, et c’est également à cet égard que le joueur à décider de se lier avec l’Inter, une situation qui n’est pas près de changer : Le choix de Barella de dire oui à l’Inter reste très important. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. N’est pas un Grand d’Italie qui veut, c’est en partie la leçon à retenir pour la Roma qui a tenté de "chiper" Nicolo Barella à l’Inter. Fort de l’accord trouvé avec Giulini, la Louve a tenté le tout pour le tout avec le milieu de terrain de la Nazionale, en espérant que ce dernier briserait le pacte moral qui le lie à la Beneamata. Comme nous le révèle le Corriere Dello Sport, la Roma avait proposé une offre supérieure en tout point à celle de l’Inter. Petrachi avait offert au joueur un contrat de 5 ans, un salaire de 3 millions d’euros plus bonus, soit 500 000 euros de plus que l’offre de l’Inter. Réponse du principal intéressé Nicolò Barella veut rejoindre l’Inter, voici le résumé de la situation via La Gazzetta Dello Sport : "Nicolo a déjà exprimé sa volonté depuis longtemps et il a démontré, à plusieurs reprises, sa gratitude envers le club qui lui a permis de grandir, de se révéler au fil des années, grâce à qui il a rejoint la Nazionale. "L’été dernier, il a refusé l’offre de l’Atletico car il avait une mission à terminer, à savoir le sauvetage de Cagliari, il avait également refuser de rejoindre, pour cette même raison, le Napoli et un contrat de 4 millions d’euros par saison." Di Marzio confirme la rétractation de la Roma En effet, Gianluca Di Marzio, s’est livré sur les dernières heures qu’à connu Barella, lui qui a réitéré son intention d’épouser exclusivement la cause interiste: "La Roma a pris connaissance de la réponse du joueur et a décidé d’agir en conséquence. Actuellement, elle a relancée la piste Veretout qui évolue à la Fiorentina." "Barella a conservé son premier choix, la première équipe qui l’a contacté et le premier entraîneur qui l’a appelé : Antonio Conte. Si Giulini souhaitait faire monter les enchères via l’insertion de la Roma, à présent Petrachi, nouveau Directeur Sportif Giallorosso, étudie déjà d’autres pistes." Le Saviez-vous ? L’Inter compte faire passer la pilule à la Roma. La Louve qui met des bâtons dans les roues en vue du transfert d’Edin Dzeko au Milan Nerazzurro risque bien de tout perdre. En effet, Giuseppe Marotta a décidé de cesser toute tractation avec le club de la Capitale. Fort de l’accord établi avec Edin, le joueur sera à nouveau courtisé en janvier. En fin de contrat à l’été 2020, le joueur pourra être recruté à paramètre zéro. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Qu’on le veuille ou non, l’Inter d’Antonio Conte fait déjà peur en Italie. En effet, même si l’équipe, jusqu’alors entraînée par Spalletti, était bien loin des standards imposés par la Vieille Dame, il semble que cette dernière n’apprécie guère le fait de voir l’Inter avoir l’intention de revenir sérieusement sur le devant de la scène. La Roma tient la chandelle La saison à venir pourrait s’avérer très belle, avec la Juve de Sarri, le Napoli d’Ancelotti et l’Inter de Conte, les trois écuries pourraient disputer une saison à part, une saison bien plus palpitante que la dernière écoulée. Entre l’Inter et la Roma, les relations se détériorent. Conte en premier lieu, Dzeko prêt à rejoindre Milan, Barella qui a donné sa parole à l’Inter en déclinant l’accord obtenu entre la Louve et Cagliari…la relation diplomatique entre les deux rivaux du passé est extrêmement tendue, surtout que la bande à Marotta est prêt à faire payer la Roma à la sauce Milanaise. En effet, l’Ac Milan qui s’était inséré dans le dossier Barella a vu l’Inter lui souffler Stefano Sensi… L’Inter est donc prêt à faire payer la Roma en étant disposé à payer, selon la Gazzetta Dello Sport, la clause libératoire de Lorenzo Pellegrini, considéré comme le premier remplaçant en cas d’échec de recrutement de Barella. La Roma, de son côté à décidé de s’allier avec la Juve qui compte bien mettre des bâtons dans les roues de l’Inter afin de faire échouer le recrutement d’Edin Dzeko. En effet, l’échange Spinazzola-Luca Pellegrini a marqué la signature d’un pacte commun. Celui de parvenir à respecter les critères du fair-play-financier pour le club de la Capitale. De fait, la Roma n’est plus dans l’obligation de libérer l’attaquant désiré par Conte. Conséquence, le Club de Palotta exige à présent 20 millions d’euros et pas un euro de moins pour se passer des services du bosniaque. L’Inter qui n’a guère apprécié ce comportement à donc brandi la menace Pellegrini. Si La Roma continue à faire monter les enchères pour Barella, l’Inter a fait part de son intention de payer la clause libératoire. Vendetta L’Inter souhaite toujours recruter Nicolò Barella. Désiré par Conte, il a décidé de rejoindre l’Inter alors que Cagliari et la Roma se sont entendus sur la transaction à réaliser. Voici l’avis de la Gazzetta Dello Sport sur cette situation ô combien complexe : "Malgré ce qu’il se dit dans le quartier général milanais, Suning a pris la décision d'accélérer le tempo et de désarmer son adversaire. De fait, Beppe Marotta et Piero Ausilio, en accord avec Conte, ont décidé de stériliser la transaction de Barella. Même s’il est vrai que le joueur est partant pour rejoindre l’Inter et que son agent Alessandro Beltrami a confirmé depuis longtemps cette décision, l’Inter ne compte pas surenchérir la proposition faite à Giulini : 36 millions d’euros plus 4 de bonus avec l’intégration ou pas d’une contre partie technique. Le joueur devrait lui percevoir 2,5 millions d’euros." Pour l’heure, la situation est en arrêt total, ce lundi Marotta rencontrera Giulini. Si l’Inter vient à se rétracter, elle disposera toutefois de 36 millions d’euros à investir… Une somme qui pourrait être employée pour déforcer la Roma en payant la clause libératoire de 30 millions d’euros, payable en 2 ans, de Lorenzo Pellegrini. Un joueur dont l’agent Giampiero Pocetta a confirmé avoir reçu, dans le courant de ces dernières heures, un appel "intriguant." Il restera par contre à convaincre le joueur qui croit toujours au projet romain.... Le saviez-vous ? En cas de recrutement de Lorenzo, celui-ci retrouverait une ancienne connaissance en la personne de Stefano Sensi, ces deux derniers ont évolué ensemble à Sassuolo. Et lorsque l’on sait que Conte apprécie également énormément Pellegrini…. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. L’Inter U-17 est Championne d’Italie ! L’équipe de Zanchetta a remporté la finale l’opposant à la Roma, grâce à Sebastiano Esposito auteur d’un triplé ce jeudi soir. L’Inter dispose de l’attaquant du futur auteur d’une année mémorable, lui qui a connu cette saison la Primavera, l’Euro U-17 et effectué ses débuts en équipe première. Âgé de 17 ans, il aura marqué cette catégorie de son empreinte. Qui plus est, le portier romain, Pietro Boer a été l’auteur de parades spectaculaires, sans quoi l’Inter aurait humilié le club de la Capitale. Outre le Scudetto, l’Inter peut se féliciter de disposer en ses rangs d’une pépite qui se voit déjà prédestiner un avenir radieux. Espérons à présent que l’Inter saura gérer Esposito de la meilleure des façons qu'il soit. Qui est Esposito ? Après avoir connu l'U-17 en début de saison, Esposito est devenu une partie intégrante de la Primavera. Il s'est immédiatement présenté comme un joueur fondamental. Avec la Primavera de Madonna, il a inscrit 8 buts (3 en Serie A, 2 dans le Final Four, 2 en Coupe d'Italie et 1 en Super Coupe) Avec l'U-17, il a inscrit 16 buts en 14 matchs, dont 5 ont été inscrit des demi-finales à la Finale. Avec l'U-17 de l'Italie, il a inscrit 14 buts en 20 matchs. Il a été élu meilleur buteur de l'Euro de sa catégorie et a été inséré dans le Onze-Type de la compétition. Il a débuté en équipe première, le 14 mars 2019 à l'occasion de la confrontation entre l'Inter et l'Eintracht Francfort. Il est devenu, de la sorte, le plus jeune joueur interiste dans l'Histoire de l'Inter, en Coupe d'Europe ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. L'Inter pense actuellement à son mercato d'entrée, mais en coulisse le club pense au Mercato de sortie. Et deux joueurs importants pourraient quitter la Casa Inter, suivant des nouvelles idées proposées par Conte. Le Corriere Della Sera nous en dit plus "Les Nerazzurri, suite à l'impulsion de leur entraîneur, seraient déterminés à croire fermement en son projet. Pour satisfaire les promesses faites et prouver sa motivation, l'Inter a placé sur la liste des transferts Mauro Icardi et Radja Nainggolan. Perisic étant considéré comme intransférable." "Le nom de l'argentin a été cité avec la Roma durant les discussions relatives au transfert d'Edin Dzeko. Le problème reste que, même si la Roma serait disposée à satisfaire aux exigences de l'Inter, il faudra encore persuader l'argentin de quitter Milan. Icardi, lui ne songerait qu'à accepter une offre d'un club de haut niveau, comprenez la Juventus. Marotta rencontrera donc Wanda Nara la semaine prochaine". "De son côté, l'agent de Nainggolan a été informé que l'avenir du Ninja à l'Inter sera déterminé lors de cette session estivale. Le Belge a déjà fait savoir qu'il souhaiterait retourner à la Roma. L'Inter de son côté ne souhaite pas réaliser une moins-value, raison pour laquelle, elle n'acceptera qu'une offre à partir de 29 millions d'euros." "En regard à Perisic qui avait des envies d'ailleurs, il sera nécessaire de voir si ce dernier sera suffisamment motivé pour rester. Qui plus est, hier, Beppe Marotta et Piero Ausilio se sont envolés pour Madrid afin de discuter, avec le Real de Madrid, du retour de Kovacic." Le saviez-vous ? Conte est séduit par Mateo, interviewé à l'été 2014, voici la déclaration du natif de Lecce: "Au milieu du terrain, il y a Kovacic, c'est un potentiel Top Player. J'aime beaucoup le croate, il a les jambes, le courage et de la technique. Il aurait été très bon dans mon milieu de terrain à la Juve, peux comme lui sont capable de sortir du lot en Serie A." Validez-vous un départ du Ninja pour un retour du croate ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Mauro Icardi et Wanda Nara n’ont pas encore abdiqué et espère toujours parvenir à trouver un point de convergence avec la Direction Interiste afin de pouvoir rester à l’Inter. Voici ce que nous révèle le Corriere Dello Sport C’est une certitude, l’attaquant souhaite avoir son entretien avec Steven Zhang, afin de savoir de quelle marge de manœuvre il dispose afin de faire évoluer la situation. L’étape suivante serait celle d’aller parler avec Antonio Conte et de parvenir à le convaincre de sa pleine disponibilité à sa cause et à ses méthodologies de travail. De son côté Wanda Nara serait disposer à rendre "une arme" mais non pas à toutes les déposer. En effet, Madame Icardi serait disposée, si cela s’avère nécessaire, à renoncer à son rôle de chroniqueuse à Tiki Taka. Muraille Nerazzurra Au vu des déboires de cette saison, la Direction Interiste est extrêmement rigide et les espaces de manœuvres souhaités par le Clan Icardi sont extrêmement réduits. Pour faire simple : pour l’heure dans la Nouvelle Inter, il n’y a pas de place pour Icardi et si l’argentin pourrait s’en rendre compte, cela pourrait s’avérer bénéfique pour tous. Conte, de son côté et en accord totale avec la direction Nerazzurra. Rappelez-vous des premiers mots de Conte à l’Inter : "L’éducation, le respect et le sentiment d’appartenance sont des éléments fondamentaux…" et le comportement de l’argentin est loin de répondre à ces standards. Pour Conte, l’interêt de l’équipe prime sur l’intérêt individuel. Il semble donc que, sauf séisme, la porte du natif de Lecce restera définitivement fermée pour l’argentin. Têtu comme une mule De son côté, Mauro Icardi souhaite rester à l’Inter. Fcinter1908.it a résumé la situation du numéro neuf interiste: "La position d’Icardi n’a pas changé d’une virgule depuis des semaines. Son intention est de rester à Milan et il n’y a eu aucune avancée avec d’autres équipes. Mauro ne prend pas en considération l’idée de quitter l’Inter." "Qui plus est, il n’y a aucune intention de la part de Wanda Nara de faire un pas de côté concernant son rôle d’agent de joueur. De même, Icardi ne comprend pas pourquoi il devrait changer d’agent. Pour lui les choses sont simples : Parler avec Conte et rester à l’Inter, c’est son désir et cela le restera. A l’Inter à présent de proposer une autre éventualité à l’argentin qui pourrait le séduire." La blague du jour ? La Roma veut s’offrir Icardi C’est un fait, Icardi ne rentre plus dans les plans de l’Inter made in Conte. L’échange avec la Juventus ne parvient pas à décoller, Dybala considérant un départ à Milan comme une régression. Mais un nouveau club souhaite tenter sa chance pour s’offrir l’argentin : La Roma. Le Club de la Capitale a profité des discussions relatives au transfert de Dzeko pour effectuer des premiers sondages. Les deux clubs, cette saison encore, doivent réaliser des plus-values d’ici au 30 juin 2019. Pour l’Inter, ce ne serait pas un problème de débuter les négociations avec la Louve, mais tout dépendra de la volonté du joueur. De son côté la Roma a déjà discuté avec des intermédiaires, en attendant le retour de Wanda Nara vendredi. Un départ d’Icardi à la Louve, vous y croyez ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Après Diego Godin, le bosnien pourrait être le prochain à signer pour les nerazzurri. Son aventure désormais achevée à l'AS Roma, il pourrait arriver à l'Inter avant la fin du mois de juin pour des raisons relatives au bilan de l'exercice en cours. Il reste à évaluer si des jeunes peuvent être utilisés comme contreparties techniques mais l'affaire est en bonne voie. Le Corriere dello Sport va jusqu'à affirmer que "Dzeko s'est promis à l'Inter". Un autre signal est d'ailleurs arrivé hier. Silvano Martina, un agent FIFA très proche de Dzeko, s'est présenté au siège de l'Inter. Officiellement c'était pour régler la question du renouvellement de contrat de Daniele Padelli, qui restera le second gardien d'Handanovic, mais le crochet de Martina a aussi servi à réitérer l'intérêt des deux parties. Edin Dzeko est intéressé par la perspective de travailler avec Conte qui le voulait depuis Chelsea. L'ex-entraîneur de la sélection italienne l'aura donc dans son effectif, un an plus tard, sous les couleurs de l'Inter. ®Samus - internazionale.fr
  18. C'est quasi l'heure des bilans. Et c'est Radja Nainggolan le premier qui se livre au quotidien belge Nieuwsblad. Sa vie à Milan, ses blessures, les diables rouges, son avenir... Tout y passe. Quelles sont les différences dans la vie quotidienne entre Rome et Milan ? "C'est totalement différent qu'à Rome. Ici je peux me promener tranquillement. A Rome les tifosi sont fous dès qu'ils voient un joueur. Les milanais sont moins facilement impressionnés. C'est une ville où j'ai rapidement trouvé ma place, comme à Rome au final." Et si vous compariez la Roma à l'Inter ? "Franchement la différence n'est pas si grande. Toutes les deux tentent de réduire l'écart avec la Juventus avec un jeu offensif." La pression semble être plus forte dans les équipes milanaises pourtant ? "Ce n'est pas ce que je ressens. Mais c'est en rapport avec ma personnalité, je me fixe pas mal de pression donc je ressens moins celle du public ou des médias." Est-ce frustrant que vous n'ayez pas réussi à laisser une plus grande empreinte sur l'équipe cette saison ? "Nous nous sommes bien comportés cette année et nous sommes proches d'atteindre notre principal objectif, ce fameux ticket pour la Champions League. Bien entendu nous en sommes sortis tôt, mais au regard du parcours de nos adversaires d'alors, Tottenham et Barcelone, c'est à relativiser. J'espérais pouvoir donner plus à l'équipe, mais à cause de ma blessure lors de la préparation je n'ai jamais pu être vraiment à 100%. Je me sens toujours en forme et dynamique, ce qui est encore plus décevant. Quand ça arrive pendant l'été, on sait pertinemment que la saison sera compliquée." Pensez-vous que votre style de vie influence vos blessures ? "Il est clair que je n'ai plus vingt ans, mais ce n'est pas mon style de vie qui est la cause de ma blessure. Je me sens toujours "jeune" et tous au club peuvent le confirmer. Je suis le premier à plaisanter et à tenter de garder une atmosphère agréable au club. Ce n'est pas possible quand tu es fatigué. Mais c'est vrai qu'au cours d'une carrière tu dois faire les choses différemment. J'ai notamment changé mon programme d'entrainement au milieu de saison. En parlant avec le coach j'ai décidé de m'entrainer aussi les jours de repos. De cette façon j'ai perdu quelques kilos et mes jambes se sont renforcées. La combinaison des deux devrait faire en sorte que je subisse moins de blessures à l'avenir. C'est de la prévention." Vous avez dit que ce contrat serait le dernier pour vous. Vous vous y tenez toujours ? "C'est une question difficile. Je n'exclus plus la possibilité de continuer ma carrière après ce contrat. C'est toujours en rapport avec mon état physique, je me sens toujours bien. Tant que je peux être important à une équipe, je ne m’arrêterai pas. Supposons qu'un jour un jeune joueur meilleur sorte et prenne ma place, je la laisserai. C'est en rapport avec l'équipe. Vous devez être honnête avec vous même." C'est toujours fermé en équipe nationale ? "Je n'aime pas parlé de ce qui s'est passé l'année passée. C'est rajouter de l'huile sur le feu. Ça s'est passé comme ça, ce qui est fait est fait. J'aurais aimé avoir plus d'explications sur les raisons de mon exclusion. Ça n'a jamais été fait personnellement, c'est ce qui me dérange." Vous regardez toujours les matchs des Diables Rouges ? "Oui et pendant la Coupe du Monde je n'ai rien raté. Ce qu'ils ont fait est vraiment magnifique, les gens semblent l'oublier parfois. Obtenir une troisième place pour un petit pays comme la Belgique est vraiment très fort comme succès mondial. Je les ai encouragé et je le ferai encore." Ça vous a fait mal de les regarder ? "C'était la seule fois où c'était difficile à digérer c'est vrai. Bien entendu que j'aurais aimé être là. Chaque footballeur espère pouvoir briller dans une telle compétition." Vous semblez toujours passionné à vous en entendre parler. Un retour est-il possible ? "C'est vraiment un train qui est passé. J'ai l'impression d'avoir raté deux Coupes du Monde et pour la prochaine je serai probablement trop vieux. Je suis vraiment désolé de la façon dont les choses se sont déroulées, mais malheureusement je ne peux rien y changer." ®gladis32 - internazionale.fr
  19. Intervenu sur MC Sport, Tancredi Palmeri s’est livré sur le futur d’Antonio Conte, toujours plus proche du banc interiste pour la saison à venir. Conte a dit non à la Roma "Je ne crois pas que ce soit une surprise. Totti y a mis toute ses forces, quitte à mettre un peu de pression. La Roma ne peut pas satisfaire ses attentes, cela aurait été un coup de poker. Conte est conscient que tôt ou tard un choix devra être fait. C’est une situation analogue à celle du Napoli avec Icardi. Naples a fait une offre tout en sachant qu’il n’était pas capable de répondre à la concurrence, pour des questions de statuts, de budgets, face à d’autres clubs." Conte était un symbole de la Juve, cela pourrait-il avoir un impact s’il venait à choisir le projet interiste ? "C’est un professionnel. C’était un symbole, c’est vrai, mais en considérant l’épilogue, ce serait un grand renfort. Faire face à la Juve pour aller la battre serait un défi encore plus beau pour lui. Cette confrontation face aux bianconeri doublerait ses ambitions personnelles. Il a été maltraité et moqué lorsque Allegri a atteint, dès sa première année, la Finale de la Champion’s League. Je crois tout de même qu’un juventine sur deux changerait Allegri avec Conte." Francesca Brienza, fiancée de Rudi Garcia s’est également exprimée sur Conte et la Roma : "Je n’y ai jamais cru, maintenant cette discussion cessera. Aujourd’hui les conditions ne sont pas réunies mais un jour il pourrait entraîner la Roma. C’est Conte lui-même qui a repris la Juventus qui était 7ème au classement en réalisant un travail de refondation qui ne laisse personne indifférent. Si Conte a refusé, c’est parce que les conditions ne sont pas remplies. Il y a de grands entraîneurs qui n’acceptent pas de relever des défis plus difficiles que d’autres. Ils ne sont bons qu’à dire oui qu’aux plus intéressants." Le saviez-vous ? Spalletti serait évincé par les Nerazzurri: En effet, une évaluation aura lieu en fin de saison. Depuis le Derby, l’Inter n’a connu que deux victoires, pour deux matchs nuls et une défaite. L’Inter a également raté plusieurs balles de match pour mettre fin à la course à la Ligue des Champions. Même si l’objectif reste à la portée, le Suning ne tolérerait pas de finir derrière l’Atalanta, un club qui dispose d’un budget bien moins important que celui de l’Inter. Et pour le Suning, il s’agirait de tout, sauf d’un pas en avant comparé à la saison écoulée. Reste que selon le Corriere Dello Sport, la seule vraie obsession de Conte serait de rejoindre la Juventus, lui qui pourrait tenter de régner sur l'Europe via une équipe bien plus forte que celle qu'il a connu... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Milanais et Romains ont partagé l’enjeu dans un match ô combien important dans la course à la Ligue des Champions. Dans un match dominé par les Nerazzurri, Lautaro Martinez a eu une possibilité d’ouvrir la marque en reprenant dans la surface, un ballon de la tête. Le réflexe de Mirante dévie le ballon sur le poteau. La Louve, au terme du premier quart d’heure parvient tout de même à ouvrir le score suite à une action individuelle du "Pharaon" à la 14’. L’équipe entraînée par Ranieri décide par la suite de garer le bus. S’en suit un match très tactique au milieu de terrain. L’Inter domine mais ne parvient pas à trouver le chemin des filets. Jusqu'à l’heure de jeu où Ivan Perisic, très peu en vue jusque-là, reprends de la tête un centre en profondeur dans la surface de Danilo D’Ambrosio, à la 61’. Inter 1-1 Roma. L’Inter contrôle mieux cette fin de match, même si le sentiment général est que ce match nul satisfait les deux équipes. Place à présent à la réception de la Juventus, ce samedi 27 avril à 20h30. L’Inter dispose d’un matelas de sécurité avec cinq points d’avance sur l’Atalanta et le Milan. Suite à la défaite du Napoli, ce dernier est également à 6 longueurs des Nerazzurri, un succès au San Paolo ne laisserait plus que trois points d’écart entre le second et le troisième de Serie A. Ce championnat est décidément des plus surprenants. Toutes les écuries déçoivent, et cela vaut également pour la Juventus qui malgré son huitième titre de Serie A, a réalisé une saison moyenne en étant éliminée en Coupe d’Italie et en Ligue des Champions malgré le conséquent investissement que représente Cristiano Ronaldo. L’Interview de Spalletti "Ce score est correct car nous avons eu des occasions, mais nous avons aussi laissé des espaces. Nous n’avons pas été assez bons pour toujours jouer de façon ordonnés. Nous sommes restés avec nos deux ailes ouvertes et c’était problématique en phase défensive." "Cela reste un bon résultat, car nous étions mené au score par la Roma qui tentait régulièrement de jouer dans notre dos. En seconde mi-temps, nous étions plus ordonné malgré le risque d’être plus confus vu qu’il fallait parvenir à égaliser. Nous sommes restés posés et avons proposé une belle prestation." Perisic ? "Il y a souvent cette analyse peu subjective où un joueur peut être plus à l’aise lorsqu’il entre en jeu. Il augmente le niveau de l’équipe car il prend énormément de ballons de la tête, il parvient à trouver son équilibre. S’il pouvait être plus précis, il éviterait de rater des ballons que des joueurs de l’Inter ne peuvent pas se permettre de perdre. Malgré tout, le résultat montre qu’il a été précieux." Se montrer plus dangereux ? "Le fait de maintenir la zone occupée, des latéraux aux ailiers, permet de pouvoir jouer plus sur les flancs. Il faut ensuite plus de précision et de qualité pour les meneurs de jeu. Car derrière, il y a du trafic étant donné que le milieu romain avait reculé. Ce fut souvent le cas en seconde période. Si nous n’étions pas ordonné, lorsqu’ils reprenait le ballon, nous aurions pu nous retrouver en difficulté." Une Roma très défensive ? "Selon moi, D’Ambrosio aurait dû laisser Politano aller au un contre un. En première mi-temps, il a contraint Mateo a centrer plus que ce qu’il ne pouvait faire, qui plus est, il était en face à face avec Kolarov, même si en seconde période, ce dernier a ressenti plus de fatigue. En seconde période, nos ailiers étaient très proche de nos pointes, c’était une façon supplémentaire de jouer le duel face aux latéraux adverses." Le niveau de la Serie A ? "C’est évident que lorsque l’on doit faire un parcours, il faut savoir se montrer persuasif avec les joueurs. Parfois, on peut parler des passes remises au gardien. S’il n'a pas bon des pieds, il n’est pas apte à jouer dans une grande équipe. A l’heure actuelle, les grandes équipes recherchent un gardien qui dispose des mêmes pieds que celui d’un meneur de jeu. Selon moi, le Calcio va bien, tout dépend ensuite de l’état de forme des adversaires, au moment où tu les affrontes." "La partie face au PSV est la plus douloureuse car elle nous a fait reculer alors que nous étions dans de bonnes conditions. Mais selon moi, le Calcio va bien car il y a aussi de jeunes entraîneurs très talentueux, ils sont à la recherche d’une façon d’entraîner bien précise. Il est évident que tu peux gagner ou perdre, mais le professionnalisme doit être reconnu de façon cohérente et convaincante également par les joueurs." Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Réactions de Tramontana Inter 1-1 Roma Buteur(s) : 14’ El Shaarawy (R), 61’ Perisic (I) Inter: 1 Handanovic; 33 D'Ambrosio, 6 De Vrij, 37 Skriniar, 18 Asamoah; 20 Borja Valero, 8 Vecino; 16 Politano (84’ 11 Keita Baldé), 14 Nainggolan (54’ 9 Icardi), 44 Perisic; 10 Lautaro Martinez (79’ 15 Joao Mario) Banquette: 27 Padelli, 5 Gagliardini, 13 Ranocchia, 21 Cedric Soares, 23 Miranda, 29 Dalbert, 87 Candreva Coach: Luciano Spalletti Roma: 83 Mirante; 24 Florenzi, 5 Juan Jesus, 20 Fazio, 11 Kolarov; 4 Cristante, 42 Nzonzi; 17 Under (46’ 22 Zaniolo), 7 Pellegrini (81’ 34 Kluivert), 92 El Shaarawy; 9 Dzeko Banquette: 1 Olsen, 63 Fuzato, 8 Perotti, 14 Schick, 15 Marcano, 19 Coric, 27 Pastore, 53 Riccardi Coach: Claudio Ranieri Arbitre: Guida Var: Calvarese Averti(s): Vecino (I), Cristante (R), Zaniolo (R) Expulsé(s) : / Affluence: 60.013 tifosi ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. C’est l’information de la journée, selon SkySport UK, malgré la confirmation d’Andrea Agnelli au sujet de l’avenir de Massimiliano Allegri, Antonio Conte aurait bel et bien été contacté par la Vieille Dame après une cuisante élimination en Ligue des Champions. En effet, il n’aura pas fallu attendre plus de 24 heures et une élimination face à l’Ajax pour entendre parler déjà d’un changement important sur le banc de la Juventus. SkySport UK est sûr de son coup, la société italienne spécialisée dans le noir et blanc rêve en couleur en ayant déjà contacté Conte en vue de la saison à venir, ce qui entraînerait un départ inévitable d’Allegri. Reste à savoir comment se comportera l’Inter, étant donné que des contacts ont déjà eu lieu avec l’ancien Sélectionneur National Italie, un entraineur sur lequel Beppe Marotta fonde beaucoup d’espoir. Totti pour la Roma Durant ces dernières semaines, le nom d’Antonio Conte a été cité parmi les plus grandes écuries européennes. Si l’Inter dispose de Marotta, la Roma se montre de plus en plus insistante via Francesco Totti qui a décidé de donner de sa personne pour convaincre le Juventine de rejoindre la Capitale. Voici l’analyse du Tempo: "Le dirigeant romain a rencontré Conte en Toscane, il lui a demandé son agenda à venir, tout en soulignant clairement à l’entraineur de prendre en considération la Capitale comme une option possible. Le leccese a écouté, remercié et expliqué les paramètres qui rentrent en considération en vue de son futur choix. Un rendez-vous a d’ailleurs été fixé dans les semaines à venir au siège même du Club de Palotta, et ce afin de mettre en place une discussion des plus sérieuses." "Conte est au centre de toutes les attentions actuellement et d’importantes et prestigieuses opportunités s’ouvrent à lui : D’un retour retentissant à la Juventus en cas de départ d’Allegri, à sa signature à l’Inter, voire au Milan, même si pour celui-ci, la situation s’annonce des plus complexes. L’aventure à l’étranger pourrait être aussi prise en considération, mais pour l’heure, le Bayern de Munich ne s’est limité qu’à un simple sondage." "De son côté la Roma s’attelle actuellement à préparer un projet qui pourra convaincre Conte à tout point de vue : Aussi bien financièrement, que sur le Mercato, jusqu'à une réorganisation du Staff. Tous ces points ont été mis en évidence par l’ancien Capitaine Turinois, lui qui est ouvert à tout projet ambitieux, pour autant qu’il est la certitude qu’il pourra se battre pour la victoire finale. Votre pronostic pour Conté ? L’Inter, La Juventus, Ou La Roma ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Luciano Spalletti s’est livré en conférence d’avant-match sur la confrontation directe qui mettra au prise l’Inter à la Roma. Une victoire Nerazzurra pouvant s’avérer décisive dans la course à la Ligue des Champions. Balle de Match "Oui, elle peut l’être, car il reste 6 journées avant la fin de la saison et nous battre contre une équipe valeureuse comme la Roma signifie que l’on a réduit cet écart que nous avions ces dernières années. Nous occupons de façon stable le podium de notre championnat. Nous arriverons au match avec la corde tiré du bons côté et nous irons volontiers la tirer encore plus en notre faveur." Barcelone, Tottenham et l’Eintracht "Cela ne m’intéresse pas d’être évalué par rapport aux défaites des autres, ce qui m’intéresse ce sont les considérations objectives sur le parcours que nous avons réalisé, notre travail ; Quand tu joues la qualification pour le tour suivant, tout doit être en place à 90%." "Ce qui s’est produit pour le Napoli, pour la Juve ou même pour nous face à l’Eintracht, ne me crée aucun embarras car nous traversions une période difficile à ce moment-là. Il y a toujours des choses déterminées à retirer de façon positive de ces situations." "Jouer ce type de rencontre à ce moment-là, peut te permettre de surmonter une étape intérieure qui te motive ensuite pour les autres rencontres en championnat. Avoir joué ces matchs alors que nous n’étions pas en condition a eu des répercussions en championnat : Le professionnalisme de nos joueurs a permis de remettre les pendules à l’heure et cela m’a permis de voir sur qui je peux compter dans ce type de rencontre pour obtenir un résultat important." Borja et Brozovic "Ils seront examinés aussi aujourd’hui et même si c’est risqué, ils ont participé aux derniers entraînements. Je ferai une évaluation car si le risque est trop élevé, je devrai en parler avec mes collaborateurs, mais je pense que c’est une situation très complexe. Nous avons joué nos derniers matchs sans eux et ce fut de bons matchs, avec Gagliardini et Vecino qui ont rendu une belle copie. Il ne faut pas oublier Joao Mario qui est capable de jouer plus en retrait." La Roma "Cette rencontre peut nous permettre de remporter trois points supplémentaires à domicile, l’attention sera portée sur ces aspects. Forcément, j’ai le souvenir des dernières saisons faites sur le banc de la Roma, je serai touché, de par mon vécu, mais c’est aussi quelque chose qui me plait. " "J’en garde un bon souvenir, j'ai toujours derrière moi une ligne de conduite pour être tenté de ne pas me retourner et de vouloir revenir en arrière. J’ai connu de belles choses que je n’oublierai jamais. Je vais revoir beaucoup de personnes que je connaîtrais et je les saluerai." Icardi ou Lautaro "Les deux sont en conditions, c’est difficile de le dire aujourd’hui, je devrai faire des évaluations, mais ce sera une décision dure car les deux méritent de jouer, ce sera difficile." Totti "Cela me reste difficile d’aller le conseiller sur le futur. A la Roma, ils savent comment s’y prendre, Totti sait comment faire. Je ne préfère pas rentrer dans cette dynamique, mon rôle est tout autre. La Roma reste une grande équipe. De plus, je ne connais pas très bien la situation en profondeur." Dzeko "Si nos joueurs parle de lui, ils le considèrent comme un adversaire très dangereux. A son poste, nous avons Lautaro et Icardi et même Keita a dû s’employer à cette tâche de façon correcte. Si vous souhaitez en savoir plus sur le Mercato, vous devrez questionner Ausilio, c’est lui le professionnel qui pourra répondre à vos attentes." Perisic "J’attends beaucoup de lui, comme de l’ensemble de mes joueurs, surtout actuellement. Plus les journées diminuent, plus mes attentes sont importantes. Je m’attends à ce qu’il se comporte de façon correcte vue la période que nous traversons." Une Roma Tourmentée "Comme je l’ai déjà dit avant, la Roma, à la lumière de ces dernières rencontres que j’ai pu visionner, se présente de façon correcte. Elle a disputé de bons matchs. De façon plus générales, les difficultés vous touchent tous tôt ou tard, je dois penser à mon équipe et à faire de bonnes choses pour mon club." Classement "La réduction de l’écart est déterminée par la constance de résultats obtenus précédemment et sur notre combat face à la Roma, si nous nous basons sur les championnats précédents, c’est difficile de trouver un point d’encrage." Nous avons produit un travail qui nous a mis en condition de réaliser certaines améliorations qui nous ont permis de nous battre pour ce classement. Il est clair aussi que certaines confirmations auraient pu nous apporter tellement de choses, réaliser des résultats lors des prochains matchs pourraient nous apporter de la confiance et de la sécurité." L’écart avec la Juve et Radja Nainggolan "Ce match entre l’Ajax et la Juve représente qu’une partie, il ne représente pas une constante. L’Ajax a réalisé de bons matchs et il est en tête avec le Psv face à qui il avait perdu. Il y a des données qui s’enchevêtrent." "Dans notre Championnat, jouer comme l’Ajax serait dur, il serait difficile de l’incorporer. Entre dire : "Oui je veux gagner" et le faire en y mettant du contenu et ses composantes revient à dire qu’il y a eu un parcours incroyable réalisé par les joueurs, pas au niveau de la synthétisation, mais au niveau de la motivation de certains choix." "Là-bas, il existe une culture sportive au niveau national et des clubs. Vous allez jouer là-bas avec l’optique de toujours ramener des points à la maison, toujours via une façon très professionnelle de travail. A l’étranger par exemple, on commence sa construction en fonction de l’équipe adversaire. Zaniolo par exemple est un joueur de qualité, mais ce n’était pas le seul à rentrer dans la transaction." "Nous devions prendre des décisions pour franchir un cap supplémentaire afin de ne pas stagner et aller là où est notre place. Lors de chaque Mercato, nous devons rendre des comptes à notre actionnaire majoritaire et au Fair-Play-Financier." "J’ai pris en exemple Zaniolo car il était un des joueurs sacrifié qui a su nous permettre de recruter un joueur qui savait faire, depuis des années, la différence sur le terrain et au niveau des résultats. Parfois, pour colmater certains secteurs, il faut prendre des décisions qui tournent bien ou qui tournent mal. Mais celles-ci ont toujours été prises dans l’état d’esprit de réaliser quelque chose de bénéfique pour l’Inter." Les convoqués Inter As Roma Le saviez-vous ? La situation avance bien avec Edin Dzeko. Ce dernier aurait d'ailleurs contacté Ivan Perisic et Radja Nainggolan afin de savoir où il serait possible d'habiter dans les alentours de Milan. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...