Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'borja valero'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

23 résultats trouvés

  1. IIG

    Borja Valero

    BORJA VALERO Informations Générales : Nom : VALERO Prénom : Borja Poste : Milieu Date de naissance : 12 janvier 1985 Lieu de naissance : Madrid Pays : Espagne Taille : 175 cm Poids : 73kilos Numéro de maillot : 20 Meilleur pied : Droit Au club depuis : 2017 Position sur le terrain : Biographie : Borja Valero est formé au Real Madrid . Il ne dispute que 2 matchs avec l'équipe première du Real : un match en Ligue des champions face au Dynamo Kiev et un match de Coupe du Roi face à Écija. En 2007, il est laissé libre par le club madrilène et signe un contrat en faveur du RDC MajorqueRCD MajorqueRDVdr. Après une seule saison, il rejoint la Premier League anglaise et le club de West Bromwich Albion, pour un montant estimé à 7 millions d'euros. Le club est relégué en 2e division à l'issue de la saison. Ne souhaitant pas évoluer en D2, il est prêté en 2009-2010 à son ancien club, Majorque. Lors de cette saison, il est sacré meilleur joueur du championnat. En 2010-2011, il se voit une nouvelle fois prêté, cette fois-ci avec option d'achat, au club de Villarreal. Il est définitivement transféré à Villarreal lors de l'été 2011. Avec Villareal, Borja Valero atteint les demi-finales de la Ligue Europa en 2011 et joue des matchs de Ligue des champions dans la foulée. Cependant, Villarreal se voit relégué en D2 en 2012. En 2012, Borja Valero est acheté par le club italien de la Fiorentina. La transaction est estimée par les médias à 7 millions d'euros. Lors de la première partie de saison, il s'affirme comme un excellent passeur, en distillant 8 passes décisives en championnat. Le 11 juillet 2017, Valero s'engage officiellement pour l'Inter Milan en concluant un contrat qui s'étend jusqu'en 2020 Borja Valero est régulièrement appelé dans les sélections de jeunes : moins de 17 ans, moins de 18 ans et moins de 19 ans. Avec les moins de 19 ans espagnols, il remporte le Championnat d'Europe 2004 qui se déroule en Suisse. Borja Valero reçoit sa 1re sélection en équipe d'Espagne le 4 juin 2011, lors d'un match amical face aux USA. Il dispute 27 minutes de jeu lors de cette rencontre. Clubs : 2006-2007 : Real Madrid 2007-2008 : RCD Majorque 2008-2011 : West Bromwich 2011-2012 : Villareal 2012-2017 : Fiorentina 2017-? : Inter Milan Source : Wikipedia.fr2/5
  2. Antonio Conte et quelques joueurs se sont livrés en interview d’après-match suite à la victoire sans appel de l'Inter sur Cagliari au Meazza dans le cadre de la Coupe d'Italie. Conte à Inter TV "C’était un match fondamental et le mérite en revient aux garçons qui se sont montrés disponibles. Ce sont des garçons qui ont envie de travailler. Le fait est que ce soir, des joueurs qui ont eu peu de temps de jeu ont été alignés et ils m’ont transmis des réponses importantes et pas uniquement du point de vue de la condition physique, mais aussi au niveau technico-tactique, cela démontre le sérieux de ces hommes." "Même si quelqu’un n’a pas fait preuve de grande satisfaction, il aura tout de même fait preuve d’un grand sérieux." Sanchez ? "Alexis devait jouer ce match, il est sur le retour et il s’est inséré dans la mécanique. Il doit très certainement s’améliorer au niveau de la condition physique. Il m’a transmis de bons signaux aujourd’hui, je suis aussi très très content d’Esposito, lorsqu’il est rentré, il s’est montré immédiatement important dans l’impact." "La façon d’aborder les choses dans l’équipe s’améliore, l’équipe travaille sur son intensité, elle a encore besoin de grandir. Je pense que les garçons doivent s’habituer à toujours attaquer haut et à vouloir conquérir immédiatement le ballon. Mais c’est inévitable de ne pas savoir tenir les 90 minutes. A chaque fois que nous baissons de rythme, nous devenons passif, chaque ballon à jouer doit devenir un motif pour maintenir de la pression." Borja Valero "Mon But ? Je me le suis offert moi-même, c’est toujours beau de marquer. L’avoir fait la première fois au Meazza avec le maillot de l’Inter est une grande émotion." "L’important est de maintenir une intensité importante. Comme nous l’avons fait au début de la saison, et cela vaut aussi pour les joueurs qui ont eu moins de temps de jeu. Nous avons bien répondu et nous avons proposé un bon niveau qui s’est maintenu durant toute la rencontre." L’Atalanta ? "C’était important de passer rapidement à autre chose et de prouver notre motivation ce soir. Nous avons tout donné, tous pressés et volés des ballons importants." "Cela te facilite les matchs. J’espère continuer à évoluer à ce niveau. Ce serait parfait de le garantir jusqu’à la fin de la saison." Andrea Ranocchia "Je suis très content. Le passage de ce premier tour était important pour nous. Je suis aussi content de ma prestation individuelle et de l’équipe, et également de mon but. A présent nous devons remettre nos idées en place et penser au championnat. Nous travaillons beaucoup, même ceux qui ont moins joué ont proposé de belles choses." "Ceux qui étaient là se sont montrés prêts physiquement. Nous venons de passer un tour et un nouveau s’offre à nous. Nous devons faire mieux pour maintenir le cap, attaquer et rester devant avec la Juve. Nous travaillons sur cela, sur de grands objectifs. Marquer me fait toujours plaisir." "La Coupe d’Italie est un objectif et la remporter serait un signe." Federico Dimarco "Nous avons démarré en trombe en ouvrant la marque après 30 secondes. Le match est allé dans la bonne direction et nous rentrons à la maison avec la victoire. Pour nous qui jouons que très peu, ce n’était pas facile de jouer dès le coup d’envoi car nous n’avons pas 90 minutes dans les jambes. Mais avec les travaux que nous réalisons durant la semaine, je pense que nous avons tout de même transmis une réponse positive." "C’est toujours touchant de porter le maillot de l’Inter, surtout pour moi qui le porte depuis 11 ans, avec les équipes de jeunes." Ranocchia ? "Nous plaisantons toujours à l’entrainement." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Voici l'interview d'après match de Borja Valero : "C’est dommage de ne pas être parvenu à l’emporter, c’était le plus important. C’était très touchant de revenir au Franchi. C’était mon dernier match dans ce stade, il y avait donc tellement d’émotions. Il fallait se battre jusqu’à la dernière seconde, dommage de ne pas y être parvenu." Peut-on dire que l’Inter est fatiguée ? "Cela se voit que nous étions cuits. Nous avons tant de joueurs qui ont disputé toutes les rencontres, et tant de blessés. Mais nous ne pouvons pas chercher d’alibis ou d’excuses. Nous devons continuer à nous battre et à vouloir prendre les trois derniers points encore en jeu pour finir en beauté 2019." Que vous a dit Conte après l’élimination en Ligue des Champions ? "Il sait très bien comment on vit ce moment. C’était un match important que celui pour la Champions mais nous avons immédiatement pensé à celui de Florence. Nous devions tout de suite nous remettre à gagner et partir au combat. Nous devons le faire aussi pour retourner dans la compétition. Nous devons faire de bonnes choses en championnat. Faire le maximum pour récolter des points et retrouver la Ligue des Champions sans oublier de nous battre pour quelque chose d’important, si nous faisons cela, tout sera possible." Vous êtes blessé ? "Oui à la cuisse, j’ai eu un peu mal et j’ai demandé le changement." ®Antony Gilles - internazionale.fr
  4. Quelques joueurs se sont livrés suite à l’élimination de l’Inter en Ligue des Champions Cristiano Biraghi "C’est normal qu’il y ait tant de déception, nous avons tout donné, nous avons tout tenté, nous n’avons rien à nous reprocher. Nous nous sentirons mal ce soir, mais demain nous devrons penser au prochain match, nous ne devons pas commettre l’erreur de trop souffrir de cette défaite." "Cela fait partie du jeu, nous sommes professionnels. Dimanche soir, ce sera une belle épreuve de maturité pour nous. Nous analyserons le match et nous comprendrons ce que nous aurions pu faire de mieux. Il y a beaucoup de qualité à Barcelone, parfois nous parvenions à sortir de la pression, mais nous devions reculer. C’est notre philosophie de jeu : Parfois tu parviens à réussir à voler le ballon en pressant haut, d’autres fois tu dois courir après, car eux sont plus doués." "Florence est un terrain difficile, lorsque les grandes équipes se présentent, l’ambiance monte d’un cran et cela motive en conséquence l’équipe. Ils ne traversent pas une belle période et ils vont vouloir se donner encore plus." Borja Valero "Le public nous a soutenu jusqu’au bout du bout, nous devons le remercier. Nous aurions mérité la qualification, mais ce sont les buts qui nous ont manqué. Le jeu était un peu lent au milieu du terrain, mais nos attaquants ont été bons pour se créer des occasions." "Ce n’est pas facile ce soir, c’est un coup dur. Mais les joueurs les plus expérimentés doivent faire comprendre à leurs équipiers qu’il y a tant de chemin à parcourir. Nous avons deux matchs important avant la trêve." Milan Skriniar "Nous avons réalisé une bonne partie sous l’aspect tactique, nous nous sommes créé tant d’occasions mais nous ne sommes pas parvenu à inscrire plus d’un but. Contre des équipes de ce niveau, cela se paye. Nous aurions mérité quelque chose en plus, mais hélas, cela se termine ainsi." "Nous ne sommes pas qu’une équipe sur le terrain, mais nous sommes aussi proche hors du terrain et c’est très important. Cette défaite ne doit pas nous stopper, car nous avons encore tant de matchs et d’objectifs. Nous sommes déçu ce soir. Mais dès demain,nous devrons penser au match de dimanche, une rencontre que nous devrons gagner pour rester en tête du classement." Stefan De Vrij "Il y a tant de désillusions pour la non-qualification, mais aucun regret, nous avons tout donné, nous avons eu des occasions et nous avons tout fait pour l’emporter, mais cela n’a pas suffi." "A présent, nous devons nous relever immédiatement et regarder devant nous, en nous concentrant sur le prochain match. Les difficultés doivent nous rendre encore plus fort, nous devons aller de l’avant dans notre parcours, pour remporter les prochains matchs." Samir Handanovic "Il nous a manqué ce second but en seconde mi-temps, nous avons attaqué et eu des occasions, nous avons tout donné, tout essayé. A présent, il faut aller de l’avant. C’est une défaite qui fait mal, mais qui ne doit pas impacter le championnat." "Nous avons encore deux matchs avant la trêve, nous devons récupérer et nous relancer. Pour ce que nous avons démontré lors de cette phase de groupe, nous aurions mérité de passer, mais nous devons aller de l’avant, nous avons connu des hauts et des bas, mais nous avons disputé de belles rencontres." Le message qui fait du bien "Les défaites sont difficiles, mais nous devons relever la tête et continuer à travailler encore plus. Je suis très fier de faire partie de ce groupe" – Lautaro Martinez ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Voici les réactions de Valero, Godin et Skriniar après le nul face à la Roma, avec un avant goût de Champions League. Borja Valero "Nous avons des regrets car nous avons eu de bonnes occasions. Il faut continuer à garder les choses positives et à travailler de cette façon. Je me sens très bien parce que je me suis toujours entrainé et préparé. S'il y a encore besoin je serai à 100%. Barcelone est une équipe très forte mais nous jouerons à la maison et avec toutes nos chances de passer la phase de groupe. Ce n'est pas simple d'être prêt avec mon rythme de jeu mais je me suis toujours entrainé à fond, et sur le plan physique je suis au même niveau que mes coéquipiers." Diego Godin "Nous avons fait une bonne rencontre où nous avons tout fait pour gagner. Nous avons combattu jusqu'au bout malgré une équipe de haut niveau comme la Roma, mais on se contente d'un point. Le chemin est encore long. Nous avons la bonne attitude et nous devons rester sur cette voie." Milan Skriniar "Nous sommes un peu déçu. Nous n'avons pas pu marquer et nous aurions pu gagner ce match contre une bonne équipe." Y a-t-il un déclin physique ? "Les matchs sont toujours difficiles mais je pense que nous sommes bien préparés. Nous n'avons pas abandonné, jusqu'à la dernière minute, avec un clean sheet en gros point positif." Mardi c'est le FC Barcelone, comment préparez-vous ce choc ? "Là nous allons nous reposer puis nous allons nous préparer à gagner ce grand match. Nous devrons être à 100%." ®gladis32 - internazionale.fr
  6. "J’étais à Barcelone pour visionner le match de l’autre partie du Groupe, dans laquelle était engagé Hakimi qui est un autre de mes poulains. J’ai aussi su voir en second lieu l’Inter, j’avais su que l’équipe avait très bien joué." "Je suis content pour Borja et je suis très fier des compliments qu’il a reçu. Il attendait ce moment depuis un paquet de semaine et il a su répondre présent." Cette année, on parlait beaucoup d’un transfert, mais le choix de Borja était très clair... "C’est exact. Il avait décidé, dès le début, de rester pour se mettre à disposition de Conte. Il a travaillé énormément et il l’a fait de la meilleure des façons, dans le silence, sans protester sur le fait qu’il n’avait jamais joué. Il a attendu d’avoir l’opportunité de se mettre en valeur et il a pris la scène." "Conte a construit une Inter de très haut niveau et dans une équipe de ce calibre, c’est normal qu’il y ait une compétition très élevée, c’est pour cela qu’il se montrait concerné." Pourquoi a-t’il voulu rester à tout prix à l’Inter ? "Il tient énormément à ses couleurs, sa famille se sent bien à Milan et il aime les Tifosi Nerazzurri. Il est fier de pouvoir aider l’équipe à se battre pour conquérir des objectifs importants." L’Inter parviendra-t’elle à se qualifier en Ligue des Champions ? "Les Nerazzurri, tout comme le Borussia Dortmund, sont dans une situation très compliquée : Tout se décidera lors des dernières 90’. Mais je suis certais qu’il a aura la volonté de battre Barcelone au Meazza, ce ne sera pas simple, mais elle peut le faire." Et pour le Scudetto ? "Je suis devenu un passionné de l’Inter depuis des années, j’étais aussi l’agent d’Hector Cuper. Je serai très heureux si elle parvenait à surclasser la Juve et à remporter le titre." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Meilleur départ depuis la saison 1950/51. Première fois que nous gagnons nos sept premières rencontres à l'extérieur. Première fois que nous marquons sur nos treize premiers matchs... Un démarrage historique donc pour rester au contact de la Juventus. Antonio Conte s'est présenté en conférence de presse hier. Voici ses propos. "Nous craignions pas mal ce match contre une équipe forte, bien organisée et bien entrainée. Nous avons été féroces dans l'approche et la compréhension du jeu. Nous avons su comment bien exploiter les différentes situations et y trouver les bonnes solutions." Le championnat bat son plein avec un duel au somment. Suivre la Juve qui gagne toujours autant est plus un stress ou une stimulation ? "Ce que je dis à mes joueurs c'est d'abord voir ce que l'on fait nous. Vous n'avez pas à regarder ce qui est devant, même si ce qu'ils font est extraordinaire. Ils ont onze victoires et deux nuls et pourtant nous ne sommes qu'à un point. Ça stimule mais nous devons toujours faire de notre mieux, comme aujourd'hui. Il faut se concentrer sur soi. Je suis particulièrement heureux pour nos gars, ils sont récompensés pour le travail qu'ils accomplissent, les sacrifices qu'ils font, les longues séances tactiques... Ils récoltent ce qu'ils ont semé. Pour moi et mon staff c'est un plaisir d'aller à la Pinetina et de travailler avec eux." Vous continuez de battre des records historiques. Quelle est l'ambiance quand on regarde le classement ? "Très positive. C'est un état d'esprit qui doit nous galvaniser, et nos tifosi, car nous faisons des choses importantes. Cela dit vous savez très bien que nous ne sommes qu'au début, il n'y a que treize matchs à ce jour. Nous avons un matelas sur des équipes mieux équipées et qui travaillent avec le même entraineur depuis plus longtemps que nous. Cela doit nous rendre fiers. Si nous n'étions pas là vous auriez déjà fermé vos livres et vous auriez déjà attribué le Scudetto. Ça nous donne encore plus de force pour tenter de nous améliorer." A propos du bon accueil : "Le tifoso de l'Inter m'a accueilli d'une excellente façon et je ne peux que donner le meilleur de moi-même, les rendre fiers de l'équipe." De nombreuses confirmations sont arrivées, dont le duo d'attaque, et le clean sheet : "Cette solidité défensive c'est ce qui me rend le plus heureux. C'est très important. Si nous revenons à ce que nous étions en début de saison, totalement hermétique, nous serons plus sereins." Comment allez-vous gérer l'effectif avec l'enchainement des rencontres à venir ? Comment va Barella ? "Commençons par l'aspect positif ; Valero est rentré et a montré tout son professionnalisme et sa détermination. Il a travaillé dur, en silence et c'est très satisfaisant de voir qu'il répond présent. C'est un plaisir d'entrainer des gars comme lui ou Dimarco. Ce n'est pas simple de continuer à s'entrainer sans avoir de grandes chances de jouer. Je suis content pour eux, ils le méritent. J'espère maintenant que Barella n'a rien de grave car il est capital pour nous. Il passera des examens approfondis ce dimanche. Je veux rester positif." Parlez-nous de Lautaro : "Avec Romelu, Lautaro représente un potentiel offensif à développer. Il a 22 ans, le belge 26 et ce sont deux attaquants pour l'avenir de l'Inter, sur 7-8 ans pourquoi pas. Ils se développent de manière exponentielle. Je suis très heureux de leurs buts bien entendu, mais aussi pour le travail qu'ils fournissent à l'équipe. Ils auraient pu marquer plus ce soir mais l'équipe s'est rendue disponible pour leur apporter soutien et disponibilité." Un mot sur Icardi et Gabigol qui font plus que bien performer ? "Tout se passe au niveau des dirigeants. Cette année des joueurs comme Icardi, Nainggolan ou Perisic sont partis sans avoir d'incidences économiques positives. Nous avons peut être un trésor important." ®gladis32 – internazionale.fr
  8. Sky Sport est revenu sur la déclaration d’Antonio Conte en conférence d’après-match. "Je me suis fier à certaines situations et je n’aurais pas dû…." Mais qui sont les principaux concernés ? Selon Sky, cette phrase ne fait en aucun cas référence à un pacte rompu avec la société ou à un manque de respect envers le Club. Non, cette déclaration fait référence à une évaluation faite par Conte en personne en communion avec la Direction Interiste. Tous s’attendaient à des prestations différentes de la part de certains joueurs : Valentino Lazaro : Qui n’est que récemment rentré dans le système de rotation Borja Valero et Roberto Gagliardini : Même si lorsqu’ils sont appelés n’ont jamais commis d’erreur grave Matias Vecino : Conte s’attendait à bien plus, il s’était donné le droit d’y croire Partant de ce constat et dans l’état actuelle des choses, l’entraîneur demande une intervention de la part du club pour agir sur le mercato hivernal afin de colmater les lacunes structurelles présentes et de viser à gagner immédiatement au final. Le Saviez-vous ? Conte craint qu’une seule chose. Une chose dont il avait informé Steven Zhang en début de saison : le traumatisme d’être sorti prématurément en Ligue des Champions. Plus que le manque à gagner financièrement, l’impact mental sur les joueurs pourraient avoir un effet dévastateur. Raison pour laquelle, il n’est plus question de calculer et de gagner les deux derniers matchs de la compétition. Le Suning a entendu la déclaration de Conte. Et bien plus que d’être contre son entraîneur, certaines oreilles seront tirées en Chine. L’avenir devrait donc être meilleur... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. L’information provient de la Gazzetta Dello Sport : la présence de Matias Vecino face au Borussia Dortmund est plus qu’incertaine. Conte, avec Stefano Sensi blessé et Borja Valero écarté du projet devrait se comporter de la sorte : Résumé de l'article de la Gazzetta Dello Sport Vecino a ressenti une douleur musculaire ce matin, il passera des examens, mais sa présence ne devrait être possible mais sur le banc dans le meilleur des cas. Il est inutile de prendre des risques actuellement. Il est toujours possible de le retrouver, aux côtés de Brozovic, Roberto Gagliardini et Nicolo Barella, alors que Borja Valero ne rentre vraiment plus dans les plans de Conte. L'espagnol pourrait tout de même avoir sa place sur le banc. Si cette blessure peut être considérée comme une urgence réelle, elle ne peut pas servir d’alibi à l’équipe et doit plutôt la motiver à faire quelque chose, Brozovic est d’ailleurs sur la même longueur d’onde : "Le match face à Barcelone nous a fait comprendre que nous avons mûri et que nous sommes capable de réaliser de grandes choses. Nous avons eu nos chances, mais nous n’avons pas su les exploiter, nous en avons été puni. C’est ce qui arrive lorsque vous commettez des erreurs face aux plus fort du monde. Cela ne devra plus se produire face au Borussia, nous voulons gagner." Tuile ou pas tuile pour Conte ? Qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Ce n'est pas le plus gros dossier du mercato, mais celui de Borja Valero reste significatif et met en valeur la difficulté de se séparer de nos joueurs qui ne rentrent plus dans les plans. La Gazzetta fait le point. Montella ne souhaite qu'un homme pour remplacer Veretout parti à la Roma, c'est Borja Valero. L'espagnol qui a ses valises déjà en mains sait qu'il ne passera pas tout l'été à Milan. C'est quasi un remake car il retrouve quasi les mêmes protagonistes (comme Pradé le directeur sportif, ou Montella) que lors de son transfert de Villareal à la Viola en 2012. Majorque tente bien le tout pour le tout, mais les Valero sont liés à Florence et eux aussi ne souhaitent que cette destination. Où est le blocage ? L'Inter a acheté le joueur à hauteur de 5.5M plus 1.5M de bonus et demande 3M d'indemnités. Mais le point noir c'est qu'elle ne souhaite surtout pas contribuer à son futur salaire, beaucoup trop imposant pour être absorbé par la Fio. Les deux clubs ont des relations cordiales et malgré un long dîner entre Pradé et Ausilio, rien n'a bougé. Giuseppe Marotta et Piero Ausilio partent aujourd'hui pour rejoindre l'équipe à Nankin, le fief du groupe Suning. L'équipe loge actuellement dans un des hôtels appartenant à la famille, juste en face du siège. Autant dire que le dossier Valero va rester en stand-by un petit moment... ®gladis32 - internazionale.fr
  11. Il y a encore quelque semaine, Alejandro Camano révélait que Borja Valero resterait à l’Inter à 100%. Pourtant le scénario actuel pourrait voir le milieu de terrain espagnol rejoindre son ancienne équipe : La Fiorentina. En effet, selon Gianluca Di Marzio, le club de Rocco Commisso a rencontré la Direction Interiste pour parler du retour de Borja Valero à Florence, une ville qu’il n’a jamais oublié. Camano s’est livré à Fcinter1908.it "Borja se sent bien et est très heureux d’être à l’Inter. C’est un grand club et il dispose encore d’une année de contrat." La Fiorentina ? "Nous n’avons aucun contact. Pour lui, Florence est sa maison et il veut le meilleur pour le Club et pour la ville, mais je le répète, nous n’avons parlé avec personne" Conte ? "C’est l’un des meilleurs entraîneurs du Monde et Borja est exclusivement concentré sur l’Inter." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Le futur de Borja Valero devrait être loin de Milan. Si l’Inter l’a mis sur le marché des transferts, force est de constater que les prétendants se défilent. Voici l’analyse de Tuttosport "L’Inter demande, pour Borja Valero, une somme estimée entre 2,5 et 3 millions d’euros. Mais comme l’a démontré le retrait de la Fiorentina, ce sont les prétentions salariales du joueur qui posent problèmes : le joueur exige un contrat de 3 millions d’euros par saison." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Durant la rencontre victorieuse à Frosinone, Borja Valero a été contraint de quitter ses coéquipiers à cause d'une gêne musculaire. Après une série d'examens à l'institut Humanitas à Romazzo, les tests se sont avérés négatifs. Il n'a donc aucune lésions musculaires. La situation du milieu de terrain espagnol sera évaluée au jour le jour. ®gladis32 - internazionale.fr
  14. L'Inter reprendra le chemin des terrains samedi soir contre Frosinone. L'équipe guidée par Spalletti se prépare pour le match, puis devra rapidement se concentrer sur Tottenham en prévision de la Champions. Le milieu de terrain de l'Inter, Borja Valero, revient sur sa condition dans l'équipe aux microphones de Dazn : "Mon début de championnat a été un parcours. J'ai fait peu de jours de préparation cet été, il était donc normal que je joue peu. Petit à petit j'ai retrouvé plus d'espace. Maintenant je suis bien. On peut dire que je suis le douzième titulaire mais c'est une histoire d'équipe, pas de titulaire. J'aide comme je peux, c'est aussi beau d'entrer et d'être incisif depuis le banc. Le plus important contre Frosinone sera de se reprendre après l'Atalanta. Nous devons rester unis". "Je préfère jouer meneur de jeu parce que je touche plus la balle. Mais derrière les attaquants cela me va aussi. Les tifosi m'appellent Sindaco (ndlr : "Le Maire"). Ce surnom vient de Florence. Dans les vestiaires je suis toujours celui qui donne quelques conseils, car j'ai quelques années de plus". "Ma femme courre plus que moi. Elle s'entraîne beaucoup plus. Elle aime la course à en mourir. Elle s'entraîne pour faire des marathons importants. Je l'ai rencontrée sur MSN, j'avais 18 ans et je jouais au Real Madrid. Puis, la première fois de ma vie que je suis allé en discothèque, je l'ai rencontrée là. C'est elle qui m'a envoyé dans ce pays". "J'ai tellement de joueurs avec qui je passe du temps, comme Icardi et Boateng. On discute quand on se rencontre sur le parking. Et de temps en temps on va au restaurant ensemble". "Faire parti de la même génération que Xavi et Iniesta a été un inconvénient pour moi, parce que j'ai peu joué avec l'Espagne. Mais d'un autre côté ça a été un plaisir de jouer avec eux et d'être supporter d'une telle équipe". "Je ne sais pas si je finirai ma carrière à l'Inter. Mais après ma carrière de joueur, je ferais volontiers le métier de golfeur plutôt qu'entraîneur, même si je ne ferme aucune porte". "Mon fils était énervé quand Ronaldo est allé à la Juve, parce qu'il supportait le Réal Madrid, comme moi et ma femme".
  15. Borja Valero, annoncé titulaire ce soir, s'est exprimé aux micros des différents journalistes présents en conférence de presse d'avant-match. "Nous devons croire en nos capacités. Barcelone gère beaucoup le ballon et ce n'est pas si simple que ça de le faire. Nous essayons de le faire en championnat mais cette rencontre est différente. Reproduire leur jeu est très compliqué, c'est dans leur ADN. Ils pressent bien depuis leurs attaquants et cela vous oblige à gérer la balle de manière express." Est-ce possible de les battre ? "Bien entendu que c'est possible et nous devrons utiliser nos armes. Nous sommes conscients de leur force mais ce ne sera pas facile. Ce sont les favoris pour cette compétition il ne faut pas l'oublier. Nous sommes calmes et nous ferons notre match de cette manière." Lionel Messi serait de retour. Qu'en est-il ? "C'est le meilleur joueur du monde. Nous avons préparé la rencontre indépendamment de sa présence sur le terrain." Avez-vous peur ? "Jamais. Nous connaissons les forces du Barça mais nous avons confiance en nous. Elle est très particulière leur manière de jouer, ça nous change beaucoup. Dans nos armes il y aura ceux qui devront attendre le ballon, le récupérer et recommencer. On pourrait faire ce jeu, conserver plus le ballon. J'ai grandi au Real où, enfant, ils nous apprenaient avant tout le dribble. Je pourrais ressembler à un joueur du FC Barcelone car j'aime garder le ballon." ®gladis32 - internazionale.fr
  16. Internazionale.fr a le plaisir de vous rapporter les réactions des joueurs après la victoire éclatante contre le Genoa. Certains commentaires peuvent être en double, car nous avons répertorié un maximum de commentaires sur les différentes chaînes. Mauro Icardi, sur les réseaux sociaux (Instagram) : "Bravo les gars, grand match" pour l'attaquant argentin hier qui était préservé sur le banc en vue de la rencontre face à Barcelone ce mardi. Dalbert pour Inter TV : "Aujourd'hui la victoire était importante, l'équipe a joué avec continuité. Tout ceci naît du travail quotidien des joueurs au staff technique. Ma position sur le terrain ? Je fais ce que me demande le coach. Lors du match contre Parme je m'étais déjà fait mal au pied et c'est revenu : après examens et heureusement, rien de grave. Combien je pense donner à l'Inter sur une échelle de 1 à 10 ? 10. Pour tout ce que j'ai démontré sur le terrain". Borja Valero sur les réseaux sociaux (Twitter) : "Grande équipe ! Grand public ! Maintenant nous nous préparons pour la LDC" Joao Mario sur les réseaux sociaux (Twitter) : "Grand match de la part de tout le monde. Revenir à domicile et marquer était merveilleux". Politano sur les réseaux sociaux (Instagram) : "Quelle émotion d'entendre le rugissement de San Siro. Nous voulons continuer comme ça !" Joao Mario à Inter TV : "J'ai essayé de donner un peu de moi, j'ai réussi à aider un peu l'équipe. Nous sommes un groupe plus complet, qui a plus de solutions sur le terrain. L'effectif est important : nous avons réussi à remplacer tellement de titulaires. La mentalité doit être celle de penser un pas après l'autre. Je remercie les tifosi pour la confiance qu'ils m'ont donné. Aujourd'hui il était important de gagner : nous avons fait un grand match, je suis très content à titre personnel d'avoir marqué à San Siro. Nous devons vraiment raisonner match après match, puis nous verrons ce que nous arriverons à faire. Mercredi (ndlr: il se trompe c'est mardi) nous aurons une rencontre importante, et nous aurons besoin de tout donner pour chercher à faire quelque chose d'important". Gagliardini pour RMC Sport : "Le Genoa a bien joué contre le Milan mercredi, c'est une équipe difficile qui presse sur tout le terrain, mais avec nous ils n'ont pas eu la vie facile. Une victoire méritée et importante. Tout le monde doit se trouver prêt, pour rendre les choix du coach difficiles. Puis, c'est à lui de faire ses choix. Anti-Juve ? Nous ne pensons pas à ce genre de choses. Nous verrons plutôt vers mars-avril. Chacun a démontré qu'il sait jouer son rôle, c'est ça notre force. En début de saison nous manquions de points, mais les prestations ont toujours été là. L'équipe a toujours été convaincue. Bergame sera un autre match décisif pour nous. Marquer un doublé est quelque chose de rare pour moi. Le faire ici, avec les tifosi, c'est unique. Nous devons les remercier, plus de 67 000 à 15h un samedi je pense que c'est quelque chose dont nous pouvons nous vanter". Gagliardini à Sky Sport : "Nous nous entraînons tous bien, puis le coach choisit. Je suis un professionnel et je fais de mon mieux jour après jour. Doublé ? J'ai dans l'idée qu'à la fin, le travail paie toujours. J'ai vécu un début de saison difficile et je ne jouais pas beaucoup. Aujourd'hui je réalise un doublé, chose qui ne m'arrive jamais et j'en suis très content. Je tenais à participer à la Champions League, mais je n'ai pas été mis dans la liste. Ce sont les choix de Spalletti et du club. Je me trouverai prêt quand ils feront appel à moi. Nous sommes tous de potentiels titulaires. Quand nous sommes appelés nous répondons toujours présent, il suffit de penser à Joao Mario à Rome et à Lautaro aujourd'hui, comme à Dalbert".
  17. Milan – Avec les excellentes prestations de Cancelo, Danilo D’Ambrosio a perdu sa place de titulaire sur l’aile droite de notre défense. En effet, il serait très difficile de se passer du talent du portugais actuellement. Danilo D’Ambrosio ne sera pas placé sur le banc En effet, en vue du délicat déplacement à Spal, qui va très certainement vendre cher sa peau, Luciano Spalletti songerait de plus en plus à aligner l’international italien en lieu et place de Santon. En respect au dernier match face à la Roma, Brozovic réintégrerait notre onze de base, au dépend de Gagliardini, avec Borja Valero dans un poste plus en retrait. Les ailes défensives de l’Inter reste un problème cette saison Les performances de Cancelo, en qualité d’arrière droit, sont une bouffée d’oxygène. La situation est bien plus délicate sur notre aile gauche : Nagatomo est porté disparu, Santon reste traumatisé par ce qu’il a vécu face à la Roma et Dalbert reste un ovni. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Milan – On a pu le constater lors de ce match de Coupe d’Italie, et malgré le fait qu’il soit décrié par certains, l’Inter ne peut pas se passer de son architecte, de Borja Valero. Qu’il soit aligné en milieu ou en trequartista, il occupe une place importante et on comprend aisément les raisons de Spalletti de le titulariser malgré son âge. On peut le dire, avec Skriniar, l’espagnol est la seconde belle surprise de ce notre recrutement estival. Tout le monde est d’accord, l’Inter face à Pordenone n’a convaincu personne sur le terrain, elle aurait été éliminée que, limite, cela aurait paru logique vu la prestation. L’Inter a joué sans cerveau, sans le cerveau de son espagnol que l’on compare à l’Iniesta du pauvre ou d’un Pirlo en fin de carrière. Pourtant l’impact de Borja est bien plus important qu’il n’y parait, sans lui, l’équipe de Leonardo Colucci aurait pu réaliser l’exploit, alors qu’elle n’est "que" cinquième de Serie C. C’est vrai, le meilleur de la carrière de Borja est derrière lui et l’Inter sera surement la seule équipe qui pourra lui permettre de réaliser de grandes choses. Trentenaire, Borja mouille toujours le maillot et a l’entière confiance de Spalletti, mais Borja ne peut pas imploser et il fait qu'il se repose aussi. Mais l’œil expert de notre espagnol de 32 ans a cruellement manqué à l’Inter. Notre équipe a perdu de sa superbe sans lui, au niveau technique, de son intelligence, on aurait cru voir nos joueurs sur le terrain tourner au ralenti, comme-ci ils avaient tous du mal à digérer le dernier repas de spaghetti.... l’équipe n’était que l’ombre d’elle-même. Par chance, cette Inter a rencontré Pordenone et non la Juve au Stadium, car le Derby d’Italie aurait connu une toute autre fin. Mais lors de ce match à Turin, Borja était là et faisait le job, un travail dans l'ombre et qui est un travail ingrat. Au niveau du rapport qualité-prix, c’est l’affaire de ce Mercato. Notre architecte nous a coûté que 5M€. Il parvient à tenir le ballon et sait où trouver les espaces, voir les combler. Il peut occuper plusieurs postes dans notre milieu de terrain. Même si parfois, on voit clairement qu’il est juste, il peut, comme Pirlo, offrir un cadeau imprévu à l’un de ses équipiers, c’est un joueur capable de créer des brèches pour ses équipiers. En qualité de meneur de jeu, il est celui qui a touché le plus de ballon : 1037 et il pose également pas mal de problème à son adversaire direct, de par son pressing. Il est capable de récupérer le ballon et de le renvoyer proprement. Le travail qu’il a réalisé, dans l’ombre à Turin, dans son secteur est révélateur. Ce n’est pas le joueur qui est le plus en vue, mais l’Inter, malgré les attaques répétées de la Juve, n’était pas sous une pression à outrance et cela.....elle le doit en partie au travail de son architecte. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Milan – Hier matin, Maté est devenu officiellement un joueur de l’Inter. Le Club Nerazzurro l’a d’ailleurs confirmé sur le site officiel du club. Le joueur uruguayen a signé pour 4 ans et touchera 3M€/saison. Après avoir vécu sa seconde nuit à Milan, Matias s'est rendu à la Pinetina rencontrer ses nouveaux équipiers, parmi eux, il a retrouvé un certain……Borja Valero. L’uruguayen s’est de suite mis dans le bain de Luciano Spalletti et a réalisé son premier entrainement avec le groupe Nerazzurro. RETROUVAILLES A Appiano Gentile, les retrouvailles avec Borja Valero ont été intenses, au final les deux joueurs auront été séparés que quelques semaines. De plus, au début de l’entrainement, les caméras d’Inter Channel ont capté Vecino avec Mauro Icardi dans notre salle de gym. Il se dit que Maté portera le surnom de Caméléon. Surnom qu’il a déjà reçu à Empoli vu ses longues jambes et son rythme sur le terrain. A Florence, les uruguayens et les sud-américains avaient créer leurs groupes en se surnommant "La Banda." Sur Twitter, Mate a publié une photo de son voyage en train. Mate a également cherché à découvrir Torella del Sannio, une commune de 800 habitants de la province de Campobasso d’où sont originaires ses ancêtres avant leurs départs pour l’Uruguay. Les pages blanches ne possèdent aucun numero avec son nom de famille, mais qui sait, peut-être rencontrera-t’il un parent proche... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Florence – A la fin de son entrainement avec la Viola, Davide Astori, nouveau Capitaine et défenseur de la Fiorentina ,s’est livré sur le départ de ses deux anciens équipiers…. Le fait de rencontrer immédiatement Borja et Vecino ? "J’espère qu’ils auront quelques problèmes d’adaptation. Ce sont des adversaires et je les traiterai comme tels." Neymar ? "Cette somme peut valoir deux à trois fois la Fiorentina. C’est étrange, il faudra voir avec le Fair-Play-Financier" Kalinic ? "J’ai parlé avec Nikola, mais lui seul sait ce qu’il y a de mieux à faire." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Après 5 années de bons et loyaux services, Borja Valero quitte Florence et la Fiorentina pour rejoindre la nouvelle équipe de l'Inter de Spalletti. L'Inter à déboursé 5,4 M€ (+1,5 M€ de bonus) pour signer le milieu de terrain espagnol pour les 3 prochaines années. Il touchera 3 M€ / saison. Borja Valero a été formé au Real Madrid mais c'est bien Villareal qui a révelé le joueur qu'il est. Valero est déjà à Milan, il rejoindra le reste de l'équipe à Brunico aujourd'hui.
  22. Le joueur espagnol est arrivé hier après-midi à Milan. Aujourd'hui (10 juillet) le joueur passera sa visite médicale et rejoindra ensuite le reste de l'équipe à Brunico, là où la préparation estivale s'effectue.
  23. Milan – Borja Valero et l’Inter sont très proche. Le milieu de terrain veut faire la clarté et espère pouvoir rejoindre sa nouvelle équipe à temps pour le stage qui débutera jeudi. Borja Valero a bien fait comprendre ses intentions à la Viola, « si je reste, j’irais en tribune ». Le joueur souhaite nous rejoindre et la Fiorentina n’a pas apprécié notre façon d’abord ce dossier… Pour Borja, il souhaite débuter son aventure Nerazzurra dès le premier jour mais avant tout éviter de devoir se présenter à la visite médicale et aux tests que le club réalisera ce mercredi…. A moins d’envoyer un certificat médical ou d’avoir une dispense de la part du club, il devrait être, en théorie, au Franchi, pour partir dès samedi au Stage qui débutera à Moena. Pour le moment il n’a reçu aucune permission. L’Inter est prête à intervenir lorsque le joueur tentera le tout pour le tout Spalletti voulait déjà Borja Valero l’été passé à la Roma, mais la transaction avait été annulé suite à l’élimination lors des play-offs de la Champion’s Le natif de Certaldo est prêt à l’utiliser par-dessus tout au milieu de terrain, pour qu’il puisse être à la manœuvre et aussi disposer d’une position plus avancée. Il sera un très précieux joyaux quand son histoire d’amour avec Florence sera terminée. Rédigé par Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...