Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'coppa italia'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Groupes de produits

  • T-Shirts Collection 2020
  • T-Shirts Logos
  • T-Shirts Art Portraits

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

27 résultats trouvés

  1. Antonio Conte s’est livré à Sky Sport et à Inter Tv suite à la victoire de l’Inter, 2-1, au Giuseppe Meazza, face à une bienveillante Sampdoria Interview à Sky Sport "Il faut tuer l’adversaire, je le dis toujours à mes joueurs. Nous avions eu des occasions. Face au Napoli aussi la rencontre était limpide, nous avions énormément créé, tu fais 1-1,tu rentres à la maison et tu es sujet aux critiques." "Aujourd’hui, il fallait être déterminé, cynique, car après une action tu peux être mis sous pression. Nous sommes passés du 3-0 au 2-1, cette rencontre était pour nous vitale. Nous n’avons pas la possibilité de nous planter, nous avions eu les occasions pour faire 3-0 et nous n’en avons pas profité. Nous voulons revenir dans la course, nous sommes à 6 points et il reste 12 match." "Mon souhait est d’avoir tout le monde à disposition, je veux pouvoir jouer avec toutes nos cartes, en sachant que notre marge d’erreur est minime. Cette rencontre doit être un signal : Lorsque l’on peut tuer l’adversaire, il faut le faire." "Ce n’est pas une question de personnalité, mais si tu veux être protagoniste et gagner, tu dois apprendre à être méchant et lorsque tu as la possibilité de marquer un but, tu dois tuer l’adversaire. C’était juste de dire que nous étions hors-course pour le Scudetto, lorsque nous étions à 9 points, si nous avions remporté nos confrontations directes, nous serions à égalité avec la Juve, la différence est là, nous avons une marge de croissance et je suis satisfait de ce que j’ai vu." "Nous avons fait une belle prestation, mais si nous voulons réaliser quelque chose d’extraordinaire, nous devons être plus incisifs. Je suis très confiant, il faut être vicieux, nous devons alimenter l’espoir : Je suis satisfait de notre rempart offensif, nous avons tant créé, je pense que nous avons réalisé un bon match." "Eriksen pouvait inscrire une paire de but minimum, il doit aussi devenir plus vicieux, être déterminé à inscrire aussi des buts. Nous avons travaillé aussi bien tactiquement que techniquement avec lui. Je suis content de tous, mais j’ai trouvé le point faible. Nous avons pansé nos blessures face au Napoli, pas ce soir." "Ceux qui sont devant nous peuvent se planter, la Lazio a toute les cartes en main pour réaliser quelque chose d’extraordinaire. La Juve a prouvé sa supériorité ces dernières années, cette saison, c’est plus difficile est c’est une situation que recadre les choses de façon inattendue. Pour moi, la Juve reste une équipe très très forte, habitué à jouer avec détermination ses matchs et la Lazio peut faire quelque chose d’ important." "Nous voulions nous y insérer et briser ce cadre jusqu’au bout du bout, nous voulons nous battre pour quelque chose d’important. Nous devons penser à la victoire si nous voulons nous construire avec une mentalité conquérante, nous ne devons pas exclure d’objectifs. Je suis déçu pour la Coupe d’Italie car nous aurions mérité plus. Nous devons donner notre vie à chaque match, ne pas avoir de regret. Je suis fier d’être l’entraîneur de ces garçons." Interview à Inter Tv Le fait que j’étais marqué lors de la minute de silence ? "J’ai une profonde tristesse pour les victimes du Covid. Nous avons vécu et nous vivons d’une façon plus sereine, c’est si incroyable et inattendu et cela laisse aussi beaucoup d’amertume. Je suis tellement attristé par la vision de ces victimes en Italie mais aussi dans le Monde. C’est difficile de trouver les mots, je suis aussi triste pour la perte d’un champion et par-dessus tout d’un Homme : Mariolino Corso que j’ai eu la chance de connaitre." "C’était une personne solaire qui aimait l’Inter et c’était un plaisir de discuter avec lui. C’est triste et c’était aussi si imprévu. C’est Lele Oriali qui m’a prévenu. Je suis très proche, avec l’équipe, de la Famille. C’était un champion de Vie, une très belle personne. C’est toujours triste quand de tels champions partent." "Je pense que nous avons tout fait ce soir : C’était une prestation optimale, nous avons tant créé. Là où l’on pèche, c'est que l'on crée énormément mais que l'on inscrit seulement deux buts. Nous devons apprendre à être plus vicieux et à tuer sportivement l’adversaire. Je n’oublie pas qu’il y a une semaine à Naples, nous avons connu une situation similaire et qu’au final, ce sont eux qui ont remporté la Coupe d’Italie, pendant que nous étions entrain de manger une pizza en regardant le match à la télé." "Il faut apprendre à analyser les différences durant les phases de la rencontre. Aujourd’hui, nous aurions dû terminer le match, le tuer….A la place, sur un corner et après deux occasions incroyables pour nous, ils reviennent dans le match et la partie prend une tournure émotionnelle. Pour nous, c’était le match de notre vie. Si nous voulons garder l’espoir, qu’il soit petit, moyen ou grand, il est important pour moi que l’on croit à cet espérance. Nous devions gagner et nous devrons gagner lors de nos prochaines rencontres. Nous n’avons pas de grande marge d’erreur." "Cette équipé y croit, j’y crois, nous y croyons tous. Nous sommes accordés et nous voulons y aller jusqu’au bout du bout. Et c’est juste que cela se passe de la sorte pour une équipe comme l’Inter. C’est une situation nouvelle pour quasi tout le monde : Nous allons jouer tous les trois jours, ce qui proposera des situations anormales, nous devrons avoir de la chance aussi et je dois pouvoir compter sur tout le noyau." "Je suis très content de notre façon de travailler, de l’envie démontrée et du fait que nous y croyons. Aujourd’hui, nous avons un impératif catégorique : Ne pas gagner aujourd’hui aurait laissé trop de point de distance, avec six points de retard, nous mettons la pression sur les autres." Eriksen? "J’ai profité de cette période pour chercher à proposer et à travailler sur de nouvelles solutions tactiques, en cherchant à intégrer au mieux un joueur comme l'est Christian. Il était arrivé en janvier et je n’avais pas eu cette possibilité, il était arrivé dans une très grande méforme physique." "Aujourd’hui, il aurait pu inscrire au moins deux buts, il a les qualités pour marquer et pour faire des passes décisives. Ici, il devait marquer. Nous devons devenir encore plus vicieux et cynique si nous voulons nous battre jusqu’àu bout du bout pour quelque chose d’important." Le Scudetto? "Nous devons alimenter nos espérances et l’envie de vivre un final de championnat de la meilleure des façons, nous sommes à 6 points à 12 matchs de la fin. Pour nous, il n’est pas tolérable de nous planter. La Juve et la Lazio peuvent se planter, pas nous. Nous devrons nous montrer plus féroce devant le but et tuer le match. Si tu le fais, tu peux être plus serein durant le match et aussi reprendre des forces , au lieu de te faire secouer." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. La Serie A TIM et la Tim Cup ont vécu! Cette dernière qui a repris ses droits la semaine dernière aura donc connu ses derniers faits d’armes avec les clubs les plus importants d’Italie: L'Inter, Naples, Juve et le Milan. En effet, à partir déjà de ce mercredi 17 juin 2020 et pour la saison 2020/2021, Coca-Cola sera le sponsor officiel des deux compétitions italiennes de football Always Coca Cola Voici le communiqué officiel de la Lega Serie A: "Il s’agira d’une Finale riche d'initiatives à travers les réseaux sociaux, digitaux et de Gaming qui toucheront un public à domicile avant, durant et au terme de la rencontre. Cela consolidera également la relation débutée en décembre dernier après la Coca Cola Super Cup. Coca Cola devient le Title Sponsorphip de la Coupe d’Italie 2019-2020. La marque mondiale emblématique va aussi devenir l’Official Partner de la Lega Serie A 2020/2021." "Ce partenariat s’inscrit dans un processus de stratégie et d’internationalisation qui ont été définis comme prioritaires par la Lega Serie A et qui réaffirme la position de Coca-Cola dans le monde du Football avec des valeurs de positivités, d’inclusion et d’égalité, qui ont toujours inspiré la marque." Réactions à chaud des principaux intéressés "Nous sommes enthousiastes. Coca Cola est l’une des marques parmi les plus importantes du Monde. Cette collaboration est la conséquence d’un processus de repositionnement de la marque Serie A et de la valorisation de nos actifs commerciaux qui ont été construits ces derniers mois, en parfaite collaboration avec les 20 clubs associés." "Notre Coupe nationale, assumera encore plus ces valeurs grâce à de nombreuses initiatives de marketing et de communications qui seront proposés durant une finale qui s’inspirera toujours des valeurs de la marque." - Luigi De Servio, Administrateur Délégué de la Serie A "Depuis de nombreuses années, Coca-Cola soutient le sport et le football à travers le monde, et je crois que la Coupe d’Italie peut être une occasion supplémentaire pour unir les personnes à travers la célébration du sport le plus populaire au monde. Nous voulons recommencer à vivre de ces émotions du football comme jamais auparavant." - Alex Zigliara, General Manager de Coca Cola Prôner des valeurs égalitaires et de positivités avec la Juventus (sponsorisée par Coca-Cola) en Finale d'une compétition italienne...Comment dire.... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Un match nul a suffi au Napoli pour s'envoler vers la finale de Coppa Italia. Une reprise à la compétition à la douceur d'une soirée de juin, sans public. Une situation inédite gérée de bonne manière, selon Antonio Conte. Il l'explique dans sa conférence d'après match : "Je suis satisfait du type de match joué. C'est le football que nous voulons pratiquer ; une équipe agressive sans le ballon, et dominante avec. C'était le cas aujourd'hui. C'est dommage de ne pas être en finale, nous le méritions. Nous devons garder les choses positives pour continuer à grandir et progresser. Franchir les étapes en gardant l'ambition de nous battre pour gagner. Prenons cette colère et transformons-la en quelque chose de positif." Etes-vous satisfait du travail effectué sur Eriksen, mais aussi sur Brozovic et Barella ? "Oui beaucoup. Nous avons eu l'occasion de travailler dessus et de créer un costume sur mesure pour tous les joueurs. Eriksen a pu travailler avec nous d'un point de vue tactique et physique. Sensi peut également jouer dans cette position, avec deux milieux en soutien. J'ai aimé les phases offensives au centre du terrain ce soir." Le fait d'envoyer plusieurs joueurs en phase d'attaque, avec la capacité de tirer par exemple, offre de nombreuses variantes : "Nous sommes beaucoup plus imprévisibles en effet, mais il ne faut pas perdre notre équilibre cependant. Si aujourd'hui je devais nous donner une appréciation, je dirais que l'objectif est atteint mais que le résultat, au tableau des scores, n'est pas permis. Nous allons travailler dessus. Le chemin emprunté est le bon et nous voulons pratiquer ce genre de football, qui véhicule la passion." Y a-t-il eu un manque de fraicheur de la part de Lukaku et Lautaro ? "Je vois le verre à moitié plein, j'ai aussi vu beaucoup de sauvetages d'Ospina. C'est inévitable, il y a toujours quelque chose à améliorer, mais j'ai très peu de choses à reprocher aujourd'hui. Nous avons fait ce que nous avons travaillé à l'entrainement, tout en essayant d'améliorer ce que nous faisions auparavant. Je suis désolé pour eux, tous méritaient de jouer la finale." Satisfait des cinq remplacements possible ? "Absolument oui. Quelque chose de fou nous attend et cela peut atténuer le risque de blessure. A ce jour tout le monde est disponible et j'en suis très heureux. Je peux faire tourner, en sachant que tous savent ce qu'il doivent faire sur la pelouse." Sur le but de Mertens, il n'y a pas de défenseurs de l'Inter autour, ce sont Eriksen et Young qui sont présents. Pourquoi ? "Sur les angles les positions étaient bonnes, mais ensuite sur le développement de l'action nos joueurs se sont perdus. Nous devons comprendre ce qu'il s'est passé. Ce sont sur des détails que les différences se font." Dans quelle mesure jouer sans public affecte l'équipe ? "Nous devons être concentrés et faire de notre mieux malgré tout. Je suis désolé de jouer à huis clos mais la situation l'impose. Nous devons nous adapter en jouant de la même manière malgré cela." ®gladis32 - internazionale.fr
  4. Ce mercredi 17 juin aura lieu la Finale de la Coupe d’Italie. Celle-ci mettra aux prises la Juventus de Sarri face au Napoli de Gattuso. Si le Napoli s’est qualifié pour la finale, il le doit en grande partie à son portier Ospina. Si après deux minutes de jeu, celui-ci s'est fait surprendre comme un amateur sur un corner direct de Christian Eriksen, il sera l’auteur de nombreuses parades qui auront permis au Napoli de franchir ce dernier palier. En effet, après l’ouverture du score et mis-à-part un contre meurtrier à la 42’ qui voyait Mertens égaliser, via une relance rapide du portier Napolitain vers Insigne, l’Inter n’a eu de cesse de se montrer agressive, tentant à plusieurs reprises de tirer au but, Naples se contentant la plupart du temps de courir après le ballon. Le bus napolitain garé devant Ospina tiendra bon, même si celui-ci aura réalisé deux super parades face à Lukaku et Candreva. La seconde période sera également tintée de bleue et de noir, mais le score ne bougera plus. Ce sera donc un Napoli craintif et loin d’être convaincant qui ira défier la Juventus au Stadio Olimpico de Rome Selon vous, est-ce bénéfique (ou pas) d’avoir été éliminé en demi-finale ? En effet, l’Inter "s’évite" de la sorte un nouveau match qui aurait été intense, lui laissant une semaine pour bien aborder la rencontre face à la Sampdoria.... Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Napoli 1-1 Inter Buteur(s): 2′ Eriksen (I), 42′ Mertens (N) Napoli (4-3-3): Ospina; Di Lorenzo, Maksimovic, Koulibaly, Hysaj; Elmas (65′ Fabian), Demme, Zielinski (84′ Allan); Politano (65′ Callejon), Mertens (74′ Milik), Insigne (84′ Younes) Banc: Meret, Karnezis, Ghoulam, Luperto, Mario Rui, Fabian, Allan, Lozano, Younes, Callejon, Milik, Llorente T1: Gennaro Gattuso Inter (3-4-1-2): Handanovic; Skriniar, De Vrij (88′ De Vrij), Bastoni; Candeva (72′ Moses), Brozovic, Barella, Young (72′ Biraghi); Eriksen (88′ Sensi); Lautaro (72′ Sanchez), Lukaku Banc: Padelli, Berni, Gagliardini, Sanchez, Moses, Sensi, Ranocchia, Asamoah, Borja Valero, Esposito, Pirola, Biraghi T1: Antonio Conte Arbitre: Rocchi Averti(s): Young (I), De Vrij (I), Ospina (N) Expulsé(s): / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Voici la formation probable de l'Inter pour le match de Coppa Italia contre le Napoli de Gennaro Gattuso. Certaines présences sont escomptées, notamment le duo d'attaque de Lautaro Martinez et Romelu Lukaku avec juste derrière eux Christian Eriksen plutôt que Stefano Sensi dans un schéma qui transformerait donc l'habituel 352 en 3412. Au milieu de terrain place à Marcelo Brozovic et Nicolo Barella avec Ashley Young sur la gauche et Antonio Candreva inamovible à droite. Quelques interrogations en défense pour le trio qui se placera devant capitaine Handanovic, le seul indiscutable est Milan Skriniar qui devrait être associé à Alessandro Bastoni en fin de convalescence et de Stefan De Vrij qui pourrait être totalement rétabli. En cas de forfait, Andrea Ranocchia sera prêt à jouer à sa place. SkySport.
  6. La Rai a officialisé la grille horaire des demi-finales retour de la Coupe d’Italie. En effet, la chaîne historique italienne diffusera les trois matchs de la compétition encore à disputer: Les demi-finales et la Finale. Juve-Milan se jouera le vendredi 12 juin à 21h00 Naples – Inter se disputera le samedi 13 juin à 21h00 Pour rappel, les Nerazzurri devront impérativement inverser la tendance, eux qui ont été surpris 0-1 au Meazza lors de la manche aller. Un but signé Fabian Ruiz. Le Saviez-vous ? La Lega Serie A a adapté le règlement de la compétition pour la fin de cette saison cette saison. En cas de match nul après 90 minutes de jeu, il n'y aura pas de prolongations: Ce sera directement la séance des tirs aux buts. Cela vaut pour les deux demi-finales à disputer et la Finale qui se tiendra mercredi prochain. Validez-vous cette grille horaire et cette façon de terminer le tournoi ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. La demi-finale retour de Coupe d’Italie mettant aux prises l’Inter au Napoli, au San Paolo, approche à grand pas. Toutefois, une nouvelle peu rassurante ressort dans les colonnes du Corriere Dello Sport : "Antonio Conte doute encore de la formation." "Conte risque de ne pas présenter sur la ligne de départ De Vrij et Bastoni, les deux sont monitorés par le Staff Nerazzurro dans l’espoir d’une récupération." Le natif de Lecce anticiperait ce cas de figure, en misant actuellement sur Danilo D’Ambrosio et Andrea Ranocchia. Sur l’aile droite, nous devrions retrouver soit Antonio Candreva, soit Victor Moses ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. C’est une information de la Gazzetta Dello Sport, l’Inter est furieuse de l’élaboration du calendrier à venir, qui propose immédiatement un match couperet : Le Napoli au San Paolo, dans le cadre de la demi-finale retour de la Coupe d’Italie. Beaucoup de suggestions laissent songer à une provocation : à Naples, les Nerazzurri pourraient rentrer sur le terrain avec la Primavera. La colère est justifiée, l’Inter, dès la reprise de la compétition devra disputer au moins trois matchs. L'Inter est la seule grande équipe à disposer d’un calendrier aussi intense. La demi-finale retour face au Napoli aura lieu le 14 juin. En cas de qualification, l’Inter devrait jouer la Finale le 17 juin à Rome. Trois jours plus tard, il s’agirait de la reprise de la Serie A, en cas de confirmation, et à nouveau trois jours plus tard, aurait lieu Inter-Sampdoria. Si le championnat reprend avec les matchs en retard de la 25ème journée, l’Inter sera la seule équipe appelée à faire face à un tel tour de force. Comprenez-vous et validez-vous le comportement de la Direction Nerazzurra ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Le Gouvernement italien a marqué son accord : Le 13 juin 2020 est la date de reprise officielle de la saison du football italien. Interrompu depuis le mois de mars à cause de la Pandémie Covid-19, cette décision a été prise au terme d’une réunion où l’on retrouvait le Ministre des Sports Vincenzo Spadafora, la FIGC, les ligues et les associations des joueurs, entraîneurs et des arbitres. La Coupe d’Italie en premier ! En effet, le samedi 13 juin, c’est la Coupe d’Italie qui reprendra ses droits avec les demi-finales retour. Seront donc disputés : Juve-Milan et Napoli-Inter. La Finale de la Coupe d’Italie devrait avoir le mercredi 17 juin. Devrait, car c’est le dernier point qui doit être approuvé par la FIGC. 20 juin, reprise de la Serie A Voici les déclarations du Ministre Spadafora : "J’ai participé à une réunion avec tous les parties prenantes de la Figc. Comme je l’avais promis, le Calcio se devait de reprendre via l’autorisation du Comité Technique Scientifique sur les protocoles présentés." "Il est donc juste que le Calcio reprenne, le Comité Technique Scientifique a souligné la nécessité d’une quarantaine fiduciaire si un joueur s’avère positif. Je dispose également de garantie sur la thématique des tampons, ce qui représente quelque chose qui ne nuira en aucune façon aux besoins des citadins, il n’y a pas de canal préférentiel pour le Calcio." "Je peux vous dire, aujourd’hui, que la Serie A reprendra le 20 juin. Si le championnat venait à devoir stopper à nouveau, la Figc m’a assuré soit une tenue des playoff soit la cristallisation du classement. Je me souhaite, à titre personnel que l’on puisse donner un signal positif en faisant usage des 13 et 20 juin pour clôturer la Coupe d’Italie. Il s’agira de donner un message important étant donné qu’il ne reste que trois matchs. Nous devons toutefois attendre l’autorisation de la Figc et, comme prévu, le Service Public garantira la retransmission en clair de la Coupe d’Italie." "Des contacts sont également en cours avec les détenteurs des droits télés sur le championnat. L’espoir est que Sky offre une réponse importante, mes derniers contacts avec celui-ci, qui se sont tenus aujourd’hui, étaient positifs. La priorité doit être d’assurer le spectacle pour les italiens, en garantissant toutefois des mesures de sécurités et de l’ordre public." "Dans le même temps, le Ministre Gualtieri a ratifié en un temps record, le bonus de 230 millions d'euros pour les licenciés du monde du football. J’ai travaillé afin de garantir une sécurité totale pour tout le sport. Les horaires devront être décidés par les organismes compétents." Les dates Ce vendredi, la Lega doit fixer d’une façon ferme et définitive les jours et heures de matchs, en débutant avec l’établissement du calendrier de la Coupe d’Italie. Pour le championnat, la 27ème journée devrait avoir lieu les 20-21 juin. Le 24 juin devrait être la date définie pour les matchs en retard de la 25ème journée de Serie A : Inter-Sampdoria, Verona-Cagliari, Torino-Parma et Atalanta-Sassuolo. La date à retenir est celle du 4 juin, ou au plus tard du 8 juin, journée où le Conseil Fédéral devra établir et délimiter une ligne de conduite pour un éventuel plan B (les playoff). Le plan C étant de procéder à la cristallisation du classement. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Plus qu’un Derby d’Italie, qu’un Derby della Madonnina, qu’un Derby della Molle, l’Italie du football se retrouve au centre des projecteurs. Celle-ci, guidée par un Dal Pino jouant avec le feu au sein même de la Lega, connaîtra son avenir ce mardi 10 mars après un Conseil Fédéral extraordinaire. En effet, plusieurs voix s’élèvent pour arrêter la compétition la plus suivie de la Botte, au sein même de l’Association Italienne des Joueurs (Aic) par l’intermédiaire de son Président Damano Tomassi , en passant par Spadafora, le Ministre des Sports qui avait exigé, ce dimanche en fin de matinée, l’arrêt pur et simple du tournoi suite aux décisions historiques prise par le Gouvernement Conte. "Nous avons analysé avec profondeur le décret et nous avions demandé la suspension des matchs de ce dimanche, et de voir comment cela pourrait évoluer par la suite. Cela n’a pas été possible, nous verrons ce qu’il en résultera mardi.Il faut se rendre compte que la situation est sérieuse et grave, et que l’on ne peut décemment pas jouer au football. Le décret déclare que l’on ne peut pas s’entrelasser ni avoir de contacts comme le fond les joueurs." "C’est une constatation exagérée, mais les problèmes qui en découlent confirment que le pays n'a pas compris qu’il devait changer sa façon de vivre". Tous, aussi bien au niveau du gouvernent que des experts adressent ce message : Changer de vie, éviter les rassemblement. Aujourd’hui par contre, outre les matchs en Italie, il y a aura des rassemblement dans des locaux pour regarder les rencontres." "Nous faisons déjà face à un cas de positivité au Coronavirus dans un club professionnel : Un magasinier d’une équipe évoluant en Lega Pro et qui est aux soins intensif." - Damano Tomassi dans le cadre de 90° diffusé sur la Rai Même son de cloche du côté du Ministre des Sports Intervenu à Rai Sport, Vincenzo Spadafora, se montre très sévère en regard à la gestion de l’épidémie par la Lega qui a décidé d’envoyer les joueurs sur le terrain "Personne, au sein de la Lega Calcio ne prends ses responsabilités car il y a des intérêts économiques. Ce monde du Calcio se sent immunisé face au virus, face aux règles et face aux sacrifices que tous réalisent dans l’ensemble du pays." La Lega Calcio continue de s’enfoncer La Lega Calcio a publié ce dimanche un communiqué suite au dernier décret pris en urgence par le Conseil des Ministres, un décret sur lequel se base le Ministre des Sports, lui qui a pris la décision de contacter directement la FIGC afin d’évaluer l’arrêt définitif des championnats "La Lega Serie A a toujours respecté, avec un intérêt suprême pour la santé, toutes les indications gouvernementales relative à la gestion de l’épidémie du virus COVID-19. Et ce même lorsqu’il y eux des manifestations de façon ondulées et contrastante." "En vue de s'assurer de la mise en sécurité et de la santé des athlètes, ainsi que de tous les intendants au clubs, la Lega Serie A a tenu, de façon rapide la semaine dernière une conférence vidéo avec les médecins des clubs, sous la coordination du Professeur Casasco, pour établir des procédures et des comportement à adopter afin de préserver la santé de tous." "Aujourd’hui encore la Lega Serie A a strictement respecté ce qui est déterminé par le DPCM publié ce matin par le Premier Ministre Conte, en liaison avec le décret d'urgence de la FIGC (communiqué de presse officiel 173 / A) qui établi que toutes les rencontres doivent se disputer à huis-clos. Le retard du coup d’envoi de la rencontre Parma-Spal est attribuée à une démarche de la FIGC en regard à une demande introduite en urgence de l’Associazione Italiana Calciatori." "Contrairement aux conditions reprises dans le Decret, qui autorise les rencontres professionnelles de la Serie A Tim a évoluer à huis-Clos, l’AIC a demandé, a quelques minutes du coup d’envoi, la suspension du championnat avec la peu de voir les joueurs partir en grêve." "Il s'agit d'une demande qui a mis en péril la gestion du système déjà fort pénalisé par l’Etat d’Urgence, une demande qui menace également le paiement des salaires aux joueurs. Le Conseil de la Lega Serie A qui s’est tenu hier a provoqué le retard du coup d’envoi de la renconre du Tardni. Il a été retenu qu’il fallait respecter les indications gouvernemental prévu par le DPCM de ce matin, en poursuivant les rencontres à huis clos." "Les mêmes considérations exprimées ici s'appliquent en ce qui concerne les droits télés, où Lega, Sky et Dazn ont respecté les dispositions existantes. Les déclarations répétées et contradictoires du gouvernement ne font qu’accroître l’état général de confusion et n’aident certainement pas le système à surmonter le moment de difficulté généré par le virus." Giovanni Malago sort la sulfateuse Interviewé ce dimanche soir par Fabio Fazio dans le cadre de l’émission a 'Che Tempo Che Fa', Giovanni Malagò, Président du Coni a lancé de sérieuses accusations envers la Lega Calcio et la gestion de sa présidence "Aujourd’hui, le Conseil de la Lega a pris une décision contraire à la proposition du Ministre Vincenzo Spadafora, une décision autorisée par le DPCM. Mardi, la FIGC avait confirmé que la Lega devait assumer ses propres responsabilités." " La FIGC a exprimé ses contrariétés en regards aux gestes posés par la Lega A. Je peux leur donner un coup de main, je dis juste que tous doivent aller dans la même direction. Le Calcio ne peut pas avoir des règles différentes des autres sports d’équipe." Est-ce juste d’arrêter la Serie A de football ? "Je crois que dans tous les sports d’équipe, du football au volley en passant par le hockey et tant d’autres, tous doivent aller dans la même direction. Dès demain je travaillerai sur cet aspect. Je vais appeler les Président des Fédérations de l’ensemble des sports d’équipe à ce sujet." "La Serie A est sous gestion de la Lega, mais la Lega travaille sur base des délégations en provenance de la Fédération….Donc…" … Communiqué relatif à la tenu du Conseil Extraordinaire "Vu la demande du Ministre des Sports, entendu par le Président du Coni, Giovanni Malagò, celui-ci a pris acte de la volonté de l’établissement d'un Conseil extraordinaire de la Lega de Serie A, détentrice de l’organisation du Championnat, de respecter les prescriptions retranscrites dans le DPCM en regard à l’épidémei Covid19. Et de la volonté de cette dernière de maintenir la programmation des rencontres à huis-clos. Le Président de la FIGC, Gabriele Gravina a convoqué un Conseil Fédéral Extraordinaire qui se tiendra le mardi 10 mars 2020" - révèle l’Ansa Celui-ci se tiendra à 14h00 3 scénarios possibles : 1° Report de l’Euro 2020 La FIGC pourrait demander à l’UEFA de demander un report de l’Euro à une date à définir. Gravina souhaiterait repousser la compétition d'au moins 10 jours. En effet, la compétition doit débuter le 12 juin et les joueurs doivent être en stage international dès le 1er juin. Reporter cette compétition de façon globale permettrait à tous de ventiler les rencontres sur les périodes disponibles Aleksander Ceferin pourrait également reporter l'Euro en 2021 étant donné que plusieurs pays européens sont touchés. Si l’Uefa dit non : 2° Etablissement d’un calendrier alternatif S’il est impossible à anticiper pour l’heure, il se pourrait que la Coupe d’Italie en fasse les frais, avec un report des demi-finales/finale au mois d’août, offrant de la sorte des plages de matchs disponibles... 3*Arrêt définitif de la compétition Depuis le 23 mai 1915, période où l’Italie entrait dans la Première Guerre Mondiale, il n’y avait plus eu une telle démarche Le Conseil Fédéral prendrait la main et pourrait prendre des décisions similaires à celles connu lors du Calciopoli en 2006 : Aucune assignation du Scudetto – La Juve appréciera Le classement serait figé afin de définir les qualifiés au différentes Coupes d’Europe - En cas de fixation définitive, il s'agirait du classement actuel, et ce, en l’état : Donc pas de place pour les matchs en retards ! Aucune rétrogradation. Ce dernier point pose question étant donné que Benevento en Serie B dispose de 17 points d’avance sur son dauphin, ce club serait le plus pénalisé, tout comme certains clubs de Serie A, tandis que d’autres seraient à la fête Le Conseil Fédéral étudie également cette éventualité et est prêt à prendre les dispositions nécessaire afin de proposer un accord qui mettra tout le monde d’accord….. Pour faire simple : Bonne Chance ! De son côté, Luca Marelli, ancien arbitre de Serie A, suggère les choix suivant: Play-Off en vue de décider du Scudetto, des coupes d'Europe et du maintien Annulation pure et simple du Championnat et de la Coupe d'Italie Report à l'été 2021 de l'Euro Seriez-vous, vu l’ampleur de la situation en Italie en regard à l’épidémie, pour un arrêt pure et simple du tournoi avec le maintien des places au jour d’aujourd’hui, mais sans remise historique du Scudetto, ni même de relégation ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Sur base de la décision du Préfet de Naples, Marco Valentini, la rencontre comptant pour le match retour de la Coupe d'Italie mettant aux prises l'Inter au Napoli au San Paolo est reportée à une date à définir.... Reste une situation à régler: " 40.000 billets ont été vendu de façon concrètes et réelle en préjudice à la sécurité personnelle des citoyens." confirme Calcio&Finanza ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Après l’euphorie du Derby, la Coupe d’Italie revenait sur le devant de la scène. Malgré un non-match de la part de ses hommes, Gennaro Gattuso repart du Meazza avec une précieuse victoire signée Fabian Ruiz à la 57’. En effet, le club Napolitain avait décidé de garer le bus et de surprendre l’Inter en contre. Malgré toute la bonne volonté des Nerazzurri, ceux-ci, malgré plusieurs occasions dangereuses, ne parviendront pas à inverser la tendance. La situation n’est pas dramatique étant donné qu’il reste le match retour le 5 mars 2020. Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Inter 0-1 Napoli Buteur(s): 57’ Fabian Ruiz Inter: 27 Padelli; 37 Skriniar (46’ 33 D’Ambrosio), 6 De Vrij, 95 Bastoni; 11 Moses (74’ 7 Sanchez), 23 Barella, 77 Brozovic, 12 Sensi (66’ 24 Eriksen), 34 Biraghi; 9 Lukaku, 10 Lautaro Martinez Banc: 1 Handanovic, 35 Stankovic, 46 Berni, 2 Godin, 8 Vecino, 13 Ranocchia, 15 Young, 20 Borja Valero, 87 Candreva T1: Antonio Conte. Napoli: 25 Ospina; 22 Di Lorenzo, 19 Maksimovic, 44 Manolas, 6 Mario Rui; 8 Fabian Ruiz, 12 Elmas, 4 Demme, 20 Zielinski (83’ 5 Allan); 7 Callejon (78’ 21 Politano), 14 Mertens (73’ 99 Milik). Banc: 1 Meret, 27 Karnezis, 9 Llorente, 11 Lozano, 13 Luperto, 24 Insigne, 26 Koulibaly, 68 Lobotka. T1: Gennaro Gattuso. Arbitre: Calvarese. Var: Mariani Averti(s): Skriniar (I), Manolas (N), Conte (I), Mario Rui (N), Ospina (N) Expulsé(s) : / Affluence: 59.061 tifosi ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Antonio Conte, s’est livré à Inter TV suite à le défaite de l’Inter au Meazza face au très défensif Napoli aligné par Gennaro Gattuso: Naples a su faire preuve d’humilité face à une équipe comme l’Inter… "Gattuso avait parlé justement d’une Inter Forte, mais je le répète: A mon avis, Naples a le meilleur noyau du championnat avec la Juve, même s’il réalise une saison en deçà de ses attente. Lorsque tu bas Liverpool en Ligue des Champions, la Lazio et la Juve, cela veut dire que tu as des valeurs importantes." "Il ne faut pas oublier que le Napli était ces dernières années, le principal antagoniste de la Juve. Aujourd’hui, il a joué d’une façon très défensive : Nous avons fait face à 10 hommes derrière et Mertens qui marquait à la culotte Brozovic. Pour résumer, nous aurions mérité bien plus." L’Inter n’est parvenu que trop peu de fois à trouver de la profondeur "Le Derby nous a coûté tant de flux nerveux, cela ne fait aucun doute. Ceci étant dit, j’ai aligné 5 autres joueurs pour apporter plus d’énergies physique et mentale." "Je ne pense pas qu’il s’agisse d’un manque d’intensité, mais cela devient difficile de faire face à des équipes de qualités qui décident de se sacrifier et de joueur derrière le ballon. En phase de possession, ton adversaire peut se montrer très dangereux. " "Gattuso a été bon dans le fait de convaincre ses joueurs de tous défendre ensemble." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Alors que l'Inter est sortie perdante contre Naples à domicile, Antonio Conte s'est présenté en conférence de presse d'après match assez détendu. En tout cas plus qu'à l'accoutumée, puisqu'il a commencé par un trait d'humour : "Je suis là, comme ça vous ne direz pas que je ne suis pas venu à cause de la défaite". C'était une rencontre compliquée n'est-ce pas ? "Ils sont venus avec une idée de jeu très défensive, avec Mertens marquant Brozovic partout sur la pelouse et en fermant les espaces. Dans certains cas vous devez être plus rapide pour faire tourner le ballon et trouver des un contre un pour débloquer la situation. Félicitations à eux, la stratégie qu'ils ont mis en place a fonctionné." Vous avez tenté le 4-2-3-1 ce soir, un modulo que vous n'aviez jamais utilisé. Pourquoi ? "C'est une solution pour trouver les un contre un de Sanchez et Eriksen, pour créer la supériorité, mais le Napoli a tout bloqué. Nous avons un nouveau statut car même eux viennent ici et ferment le jeu. Il ne faut pas oublier qu'ils ont aussi battu Liverpool, la Lazio et la Juventus. Gattuso a été bon pour convaincre ses joueurs de défendre. Cela dit je pense que nous méritions mieux." Le choix du banc pour Eriksen était un choix tactique ? Un mot sur le danois ? "Oui, j'ai préféré me concentrer sur Sensi qui sait comment se comporter en phase de possession et sans le ballon. Et d'un point de vue physique Christian doit retrouver un certain rythme dans l'enchainement des rencontres. C'est définitivement un joueur de qualité. C'est un garçon sérieux, il s'entraine bien et il va devenir important pour l'équipe." Avez-vous manqué d'éclat après le derby ? "Dimanche ça nous a demandé beaucoup d'énergie pour gagner. J'ai fait cinq changements par rapport au derby donc il y avait du sang neuf. Pour moi Naples est l'équipe la plus importante du championnat derrière la Juventus. L'AC Milan jouait de manière plus libérée et avec des espaces partout, ce qui n'était pas le cas aujourd'hui. Bravo à Gennaro." Qui ira en finale entre vous deux ? "C'est le match aller et suivant ce résultat le Napoli est favori. Nous parlons d'une équipe forte, mais il y a le retour et nous jouerons nos atouts là-bas." Vous avez contesté les décisions arbitrales : "Sans commentaires, ça ne m'intéresse plus." C'est l'une des semaines les plus importantes pour le club : "Je me répète mais le derby a emporté beaucoup d'influx nerveux. Nous sommes au début de la route, du voyage. Et si quelqu'un pense que nous sommes au même niveau que ceux qui ont commandé pendant de nombreuses années, ce n'est pas le cas. Nous en sommes loin. Il faut encore travailler." ®gladis32 – internazionale.fr
  15. Quelques jours après un match de Serie A nébuleux, l’Inter d’Antonio Conte a relancé la machine en se qualifiant pour les demi-finale de la Coupe d’Italie, en s’imposant 2-1 face à la Fiorentina. Ce match, qui se produisait devant 50.000 tifosi, verra l’Inter dominer la rencontre, et accéder à un stade de la compétition qui n’avait plus été atteint depuis 4 ans. L’ouverture du score arrivera en toute fin de première mi-temps où dans une action improvisée, Lautaro réalise un parfait une deux avec Candreva qui n’a plus qu’à la pousser au fond. A l’heure de jeu, le but de Martin Caceres, fautif sur Lautaro, sera validé. La 67ème minute de jeu verra Christian Eriksen débuter sous le maillot de l’Inter et être au premières loges pour assister au but décisif d’un Nicolo Barella retrouvé L’Inter, rencontrera dans cette phase de match-aller de retour de la compétition, le Napoli. L’autre demi-finale mettra aux prises le Milan face à la Juve Le saviez-vous ? Lors de sa montée sur le terrain, afin de simplement s’y entraîner, Christian Eriksen, accompagné des réservistes a été accueilli d’une façon particulière : Le joueur a reçu effectivement une Standing Ovation de la part de toute le stade, le tout accompagné d’un chant personnalisé de la Curva. Le joueur a remercié les tifosi en les applaudissant et avec tant de pouces levé. L’aventure d’Eriksen débute sous les meilleurs hospices! Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 2-1 Fiorentina Buteur(s): 44’ Candreva (I), 60’ Caceres (F), 67’ Barella (I) Inter: 1 Handanovic; 2 Godin, 13 Ranocchia, 95 Bastoni; 87 Candreva (74’ 11 Moses), 8 Vecino, 23 Barella, 15 Young; 7 Sanchez (67’ 24 Eriksen); 10 Lautaro Martinez, 9 Lukaku (88’ 30 Esposito) Banc: 27 Padelli, 46 Berni, 20 Borja Valero, 21 Dimarco, 31 Pirola, 32 Agoume, 33 D'Ambrosio, 34 Biraghi, 37 Skriniar T1: Antonio Conte Fiorentina: 1 Terracciano; 4 Milenkovic, 17 Ceccherini, 22 Caceres; 21 Lirola (85’ 18 Ghezzal), 24 Benassi, 78 Pulgar, 5 Badelj (55’ 63 Cutrone), 29 Dalbert; 25 Chiesa (80’ 11 Sottil), 38 Vlahovic Banc: 69 Dragowski, 33 Brancolini, 6 Ranieri, 15 Olivera, 16 Eysseric, 19 Montiel, 23 Venuti, 27 Zurkowski, 93 Terzic T1: Giuseppe Iachini Arbitre: Doveri Var: Mazzoleni Averti(s) : Caceres (F), Dalbert (F), Iachini (F), Sottil (F) Expulsé(s) : / Affluence : 51.431 tifosi ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. En effet, Le "Movialista" maison Tiziano Pieri, soit un ancien arbitre de Serie A s’est livré à Rai Sport. Pour lui, Doveri a commis une erreur d’arbitrage en validant le but de Martin Caceres "Martin Caceres, l’auteur du but, n’as pas donné la possibilité à Lautaro Martinez de sauter, commettant ainsi une charge non sifflée, ce qui génère donc un but qui doit être refusé." "L’Inter a toutefois été graciée quand Doveri n’a pas pris en compte le fait que Diego Godin a ceinturé le même Caceres qui s’est retrouvé dans la surface de réparation. Il a en effet tenu compte d’une précédente faute sur Ranocchia." "Dans le cas contraire, il aurait pu siffler éventuellement un penalty pour la Fiorentina alors que le score était de 2 à 1 pour les Nerazzurri." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Après chaque match de nos nerazzurri, Internazionale.fr vous propose les notes des joueurs. Voici le bulletin de notes suite à la victoire de l'Inter sur la Fiorentina en Quart de finale de la Coupe d'Italie. Handanovic : 6.5 - Rien à faire en 1ère mi-temps, ne peut pas grand chose sur le but, bonne sortie sur Vlahovic qui maintient le nul. Godin : 6 - Ça fait du bien d'avoir un "remplaçant" de ce calibre-là même si la défense à 3 n'est pas son fort. Un peu trop lent dans les sorties balle au pieds. Ranocchia : 6.5 - Bonne prestation de l'ancien capitaine. Un glissement qui aurait pu coûter cher mais bien rattrapé. On ressent la différence entre De Vrij et lui. Bastoni : 6.5 - Bon pressing haut de sa part. Le plus en-jambe de l'arrière-garde nerazzurra. Candreva : 7 - Convainquant sur son aile droite. Quand on le laisse se reposer un peu, on voit tout de suite la différence. (Meilleur) Barella : 7.5 - Rôle qui à la base, n'est pas le sien. Sans Brozovic, Valero ou Eriksen, l'organisation du jeu lui revient. Un peu poussif au début mais il a su prendre ses marques dans ce rôle. Et quel but ! En première intention, en allongeant ses pas avant le tir ce qui complique encore plus la tâche, bravo ! Vecino : 6.5 - Mauvaise entame de match avec une passe venu des bas-fond de son éventail de capacités. Mais petit à petit, il prend ses marques et on retrouve les insertions en avant dont il a le secret et les centimètres dans les 16 mètres adverses. Young : 7 - Aussi bon du côté gauche que du côté droit. La vitesse, le placement offensif et défensif sont appréciables. (Moins bon) Sanchez : 5 - Il est mis dans un poste qui n'est pas le sien, trequartista. Beaucoup, beaucoup de déchets dans ses contrôles et ses passes. On ne lui en veut pas, ce n'est pas son rôle. Mais il va falloir assurer le travail devant pour les 2 prochains matchs. Lukaku : 6 - Pas beaucoup de ballons jouables sans organisateur de jeu mais toujours aussi impressionnant dans les protections de balle. Il continue de s'améliorer dans le jeu dos au but, dont il n'est pas expert. On voit la patte Conte. Lautaro : 6.5 - Bons mouvements avec et sans ballon et on voit qu'il veut se faire pardonner du rouge de dimanche. Il ne gêne pas beaucoup/assez Caceres sur le but de la Viola. Eriksen : 6 - Ovation du stade pour l'entrée en jeu du nouveau top player. Prestation pas folle pour sa première, mais pas négative non plus, il rapporte la moyenne à la maison. Moses : non noté. - Première pour lui également. Pas eu le temps ni l'opportunité de montrer grand chose. Esposito : non noté - Pas beaucoup de minute mais on voit l'envie stratosphérique de Sebastiano. Une occasion raté à mettre à son actif. Conte : 7 - Il a fait ce qu'il a pu avec ce qu'il avait. On a senti le manque au milieu de terrain mais on comprend son choix de ne pas mettre Eriksen dès le début après 1 entrainement avec ses nouveaux coéquipiers. Les changements étaient justes et au bon moment. On ne peut pas reprocher à l’entraîneur de tarder pour faire des changements en coupe avec l'ombre des prolongations qui est présent. Rédigé par AM - Internazionale.fr
  18. Antonio Conte et quelques joueurs se sont livrés en conférence d’après-match suite à a qualification de l’Inter en demi-finale de la Coupe d’Italie Antonio Conte Pensez-vous à un autre investissement en attaque ou Eriksen peut-il jouer en attaque ? "Eriksen ne peut pas jouer attaquant, il peut occuper tous les postes au milieu du terrain, mais il ne peut pas être attaquant. C’est mon jugement technique. Je ne m’attends à rien, nous avons travaillé de façon intelligente et fonctionnelle pour améliorer le noyau." Les objectifs étaient de viser Young, Moses et Eriksen. Il est aussi juste que le Club et moi-même nous exprimions sur cela. Je peux dire que cela me convient et le club pourrait ne pas être d’accord." "Nous allons chercher à faire de notre mieux, comme nous l’avions toujours fait jusqu’à présent. Nous avons réalisé un mercato fonctionnel, je veux remercier Politano et Lazaro pour leur professionnalisme. Ce sont des garçons qui se mettaient à disposition et je tenais à les remercier." Comment l’arrivée d’Eriksen changera l’Inter ? "Il ne s’est entraîné avec nous qu’hier. J’ai du le catapulter sur le terrain. Je n’ai jamais fait ça, car les joueurs doivent avant rentrer et assimiler notre idée du football. Aujourd’hui, j’ai improvié le modulo, en tenant compte du fait que Borja Valero et Sensi étaient indisponibles." "Je n’avais que Vecino et Barella, j’ai donc forcé la situation. Ce modulo peut s’avérer être une solution adaptée avec lui en Trequartista, mais il peut occuper n’importe quel poste : Il voit le jeu, il est intelligent. Dès demain, il va comprendre et assimiler les mouvements à respecter." Barella peut-il jouer en Regista ? "C’est un joueur éclectique il peut jouer où il veut au milieu. Aujourd’hui, il l’a très bien joué, en s’insérant bien aussi dans les contres. Il retrouve son niveau d’avant sa blessure. Sensi paie cette condition physique, comme lui l’a payé. Il est en pleine croissance, il s’est montré très bon devant la défense. C’est une solution qui pourrait s’avérer accommodante." Sur le match "Vu ce que nous avons créé, c’est une victoire méritée. Nous sommes heureux d’aller en demi-finale et d’affronter une équipe de qualité comme le Napoli. Nos voulons aller de l’avant dans toutes les compétitions, pour acquérir de l’expérience et nous améliorer." "Aujourd’hui, c’était une partie importante pour aller de l’avant. Cela peut arriver de faire des matchs nul. Après Cagliari, j’ai dis au garçons que nous avions obtenus plusieurs occasions pour tuer cette rencontre, comme cela s’est produit aussi ce soir." "Nous devons récupérer quelques joueurs : Vecino et Barella étaient les uniques opérationnel. J’ai du forcer l’entrée au jeu d’Eriksen qui est avec nous depuis hier. Il a de la personnalité, il a élevé le niveau de qualité. Je me souhaite de récupérer les joueurs blessés car nous avons moyens de rester au contact." Eriksen attaquant ? "Cela devient difficile, même s’il adapte facilement. Il est très intelligent, il parvient toujours à se trouver au bon endroit. Aujourd’hui, avec ce modulo, il a montré savoir occuper le poste de Trequartista pour faire face aux absences de Brozovic et Sensi. Eriksen peut occuper plusieurs postes." Barella? "Il grandit, lui tout comme Sensi après sa blessure, a besoin de jouer pour retrouver le rythme de la rencontre. Il a réalisé aujourd’hui une très belle partie, aussi bien dans le milieu à deux, que devant la défense. C’est un joueur intelligent avec des qualités et de l’énergie. Il sait tirer de l’extérieur du grand rectangle et marquer des buts, comme il l’avait déjà prouvé face à Vérone." Trois attaquants ? "C’était un choix forcé, à cause du fait que je n’avais que deux milieu à disposition. Nous verrons dans le futur, si Eriksen parviendra à recouvrir ce rôle de Trequartista. Mais il y faut y travailler plus. J’ai pris connaissance de certains problèmes qu'hier et j’ai du faire des modifications. C’est une option possible, mais nous devrons y travailler bien plus." Diego Godin "Nous nous sommes bien trouvé dans ce 3-4-1-2. Dans ce mano à mano, nous avons pris le meilleur. La Fiorentina s’est bien défendue. Nous avions des difficultés à trouver des espaces, à nous créer des occasions de but. Mais au final, nous avons persévéré et nous l’avons emporté. A présent, nous allons disputer la demi-finale." Le second but ? "C’est un très beau but, il y a tant de travail derrière cette action. Nous travaillons toutes les semaines les différents déplacement dans ce genre de phase de jeu. Aujourd’hui, nous avons aussi fait une belle prestation défensive. Nous sommes sur la bonne route, et nous devons continuer à suivre ce chemin." Antonio Candreva "Nous avons réalisé une excellente partie. Nous tenions à passer ce tour. Dès demain, nous penserons au championnat, ce sera un match à l’extérieur qui s’avèrera difficile." Ma célébration ? "C’était un délire avec Lautaro, je l’avais déjà réalisé face à la Spal à domicile." Le 3-4-1-2? "Nous avions travaillé depuis plusieurs jours sur une telle alternative. Ce résultat t’apporte de la confiance, surtout après les trois matchs nul enregistré. Nous repartons d’ici" Nicolò Barella Vous ne marquez que des buts splendides..... "Je dois apprendre à en inscrire des plus simples. La victoire était, forcément, ce qu’il nous manqué lors de ces dernières matchs. Aujourd’hui nous la voulions tant, nous la méritions. Parfois, nous ne parvenons pas à récolter ce que nous venons de semer. Mais nous sommes heureux." Le Napoli en demi-finale ? "Je m’attends à un match difficile, lorsque tout se resserre, cela devient difficile. Mais c’est notre objectif et nous y tenons. Cela me fait plaisir d’avoir marqué dans toutes les compétitions." "Ce n’est pas tant pour un record, mais pour le fait de voir mes buts venir en aide à l’équipe. Eriksen est un très grandissime joueur, et il nous aidera à encore plus élever notre niveau. Il est bien accepté." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. L’Inter se prépare, malgré une belle gueule de bois, à débuter un mois décisif dans sa saison. Si le mercato viendra très certainement en aide à Conte, Suning a revu ses ambitions à la hausse : L’Europa League, la Coupe d’Italie, mais aussi le Sprint en Serie A, Suning veut tout remporter. Et l’Inter aura fort à faire jusqu’au 1er mars, jour de Juventus-Inter..... Février L’Inter a besoin de renforcer son noyau et le pourquoi est bien expliqué, étant donné que les Nerazzurri feront front à trois compétitions. Elle débutera alors une période intense et riche d’enseignements, en un seul mot décisive, qui débutera ce mercredi 29 janvier, à Milan face à la Fiorentina pour se terminer le dimanche 1er mars, à l’Allianz Stadium face à la Juve. Entre ces deux rencontres, des matchs délicats qui auront un impact sur la saison nerazzurra. Les Coupes Débutons par la Coppa, si l’Inter l’emporte face à la Fiorentina, Handanovic et les siens retrouveront les demi-finales, une situation que l’Inter n’avait plus connu depuis 2015-2016, avec la possibilité de voir la finale en cas de succès sur le Napoli. En Europa League, l’Inter ira en Bulgarie le 20 avant de jouer la manche retour le 27 février. Ce premier tour semble absolument à la portée de l'Inter, mais Il faudra prendre en considération que le match retour ira de pair avec le déplacement à Turin face à la Juve. Il convient donc pour les Nerazzurri de déjà s’imposer lors du match aller pour y envisager, un éventuel turn-over. Scudetto Avant cette finale au Stadium, les garçons de Conte auront un calendrier assez chargé : L’Udinese le 2 février à l’extérieur, la Sampdoria le 23 à Milan sans oublier le Derby le 9 février face au Milan de Zlatan et l’affiche face à la Lazio, surprenante troisième, le 16 février. Si l’Inter rentre dans un mois de vérité. Suning, propriétaire du club, souhaite soulever un trophée ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Comme à l'accoutumée, Daniele Mari, directeur de Fcinter1908.it a donné des notes aux joueurs au sortir de la victoire probante en Coppa Italia contre le Cagliari de Maran. Handanovic 6 : Il n'a fait que prendre froid. Il s'est cependant fait surprendre par deux missiles qu'il n'a pu que suivre des yeux. L'un s'est écrasé sur le poteau, l'autre a fini au fond des filets. Godin 6 : Il gère tranquillement jusqu'à l'erreur de positionnement qui mène au but de Oliva, mais ce n'est qu'un détail. Ranocchia 7 : Il est présent pour contrer des tirs dans la surface, même si il est moins bien placé sur le but des sardes. Mais il aura au moins la satisfaction de marquer un but qui clôt les débats. Mérité. Skriniar 6,5 : Il sue probablement plus lors des entraînements. Une gestion sans encombre. Lazaro 6 : Quelques gestes, quelques percées. Un peu de timidité et de crainte probablement le fruit des récentes performances ponctuées de sifflets des tifosi, il doit croire plus en lui-même. Borja Valero 7 : Nouveau match, nouveau but. Il montre qu'il ne fait pas partie du décor et se révèle bien plus utile que Conte l'avait peut-être imaginé. Brozovic 6,5 : Il joue sur la pointe des pieds. Dirige l'équipe tel un maestro et Conte lui donne du repos dès que possible. Un repos mérité. Barella 7,5 : Peut-être l'absence qui a le plus pesé dans l'absolu. Il s'offre deux passes décisives et le dynamisme habituel. Quelles que soient les recrues, la présence de Nicolo sur le terrain ne fera aucun doute. Dimarco 7 : La surprise de la soirée. Des contrôles précis, des longs ballons, des centres exquis. Il fait même marquer Lukaku mais la VAR lui enlève cette passe décisive. Une belle surprise néanmoins. Lukaku 8 : Une tornade, un tsunami qui massacre toute l'équipe de Cagliari. Quasiment Gulliver, tout simplement inarrêtable. Sanchez 6,5 : Un retour de bon augure. La forme physique n'est évidemment pas optimale, mais le chilien cherche constamment à combiner avec Lukaku et est très mobile sur le terrain. Biraghi 6 : Il arrive à point nommer pour servir une passe décisive à Ranocchia. Esposito 6 : Il régale le stade en servant superbement Sensi devant les cages. Sensi 6 : Il entre juste pour retrouver le rythme des matches. Conte 7 : L'Inter agresse son adversaire et ne concède que 10-15 minutes de jeu. Elle montre du sérieux et surtout une application continue. La marque de fabrique de Conte. ®Samus - internazionale.fr
  21. Romelu Lukaku s’est offert à lui seul Cagliari en Coupe d’Italie. Auteur du but le plus rapide de la compétition, en à peine 21 secondes, il aura inscrit un second but injustement refusé pour un hors-jeu fantôme. Partie remise à la 22ème ou Borja Valero, dans le petit rectangle offre le 2-0 à l’Inter. A la reprise, Big Rom fait parler la poudre en inscrivant son second but de la tête à la 49'. Si Cagliari parvient à réduire la marque par Oliva à la 73’, Ranocchia mettra un terme à la fête à la 81’. Place à présent au déplacement à Lecce avant de rencontrer à nouveau les Sardes à Milan. L’Inter, au tour suivant, affrontera le vainqueur de la rencontre opposant la Fiorentina à l’Atalanta. Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Inter 4-1 Cagliari Buteur(s): 26”Lukaku, 49’ Lukaku (I), 22’ Borja Valero (I), 73’ Oliva (C), 81’ Ranocchia (I) Inter: 1 Handanovic; 2 Godin, 13 Ranocchia, 37 Skriniar; 19 Lazaro, 23 Barella, 77 Brozovic (70’ 12 Sensi), 20 Borja Valero, 21 Dimarco (78’ 34 Biraghi); 7 Sanchez (69’ 30 Esposito), 9 Lukaku Banc: 27 Padelli, 46 Berni, 6 de Vrij, 10 Lautaro Martinez, 31 Pirola, 32 Agoume, 87 Candreva, 95 Bastoni T1: Antonio Conte Cagliari: 90 Olsen; 24 Faragò, 40 Walukiewicz, 19 Pisacane, 22 Lykogiannis; 18 Nandez (80’ 14 Birsa), 17 Oliva, 21 Ionita (80’ 10 Joao Pedro); 29 Castro (46’ 6 Rog), 4 Nainggolan; 9 Cerri Banc: 1 Rafael, 28 Cragno, 8 Cigarini, 15 Klavan, 33 Pellegrini, Simeone T1: Rolando Maran Arbitre: Chiffi Var: Di Paolo Averti(s) : Lykogiannis (C), Godin (I), Sensi (I) Expulsé(s) : / Affluence : 28 914 Tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Antonio Conte et quelques joueurs se sont livrés en interview d’après-match suite à la victoire sans appel de l'Inter sur Cagliari au Meazza dans le cadre de la Coupe d'Italie. Conte à Inter TV "C’était un match fondamental et le mérite en revient aux garçons qui se sont montrés disponibles. Ce sont des garçons qui ont envie de travailler. Le fait est que ce soir, des joueurs qui ont eu peu de temps de jeu ont été alignés et ils m’ont transmis des réponses importantes et pas uniquement du point de vue de la condition physique, mais aussi au niveau technico-tactique, cela démontre le sérieux de ces hommes." "Même si quelqu’un n’a pas fait preuve de grande satisfaction, il aura tout de même fait preuve d’un grand sérieux." Sanchez ? "Alexis devait jouer ce match, il est sur le retour et il s’est inséré dans la mécanique. Il doit très certainement s’améliorer au niveau de la condition physique. Il m’a transmis de bons signaux aujourd’hui, je suis aussi très très content d’Esposito, lorsqu’il est rentré, il s’est montré immédiatement important dans l’impact." "La façon d’aborder les choses dans l’équipe s’améliore, l’équipe travaille sur son intensité, elle a encore besoin de grandir. Je pense que les garçons doivent s’habituer à toujours attaquer haut et à vouloir conquérir immédiatement le ballon. Mais c’est inévitable de ne pas savoir tenir les 90 minutes. A chaque fois que nous baissons de rythme, nous devenons passif, chaque ballon à jouer doit devenir un motif pour maintenir de la pression." Borja Valero "Mon But ? Je me le suis offert moi-même, c’est toujours beau de marquer. L’avoir fait la première fois au Meazza avec le maillot de l’Inter est une grande émotion." "L’important est de maintenir une intensité importante. Comme nous l’avons fait au début de la saison, et cela vaut aussi pour les joueurs qui ont eu moins de temps de jeu. Nous avons bien répondu et nous avons proposé un bon niveau qui s’est maintenu durant toute la rencontre." L’Atalanta ? "C’était important de passer rapidement à autre chose et de prouver notre motivation ce soir. Nous avons tout donné, tous pressés et volés des ballons importants." "Cela te facilite les matchs. J’espère continuer à évoluer à ce niveau. Ce serait parfait de le garantir jusqu’à la fin de la saison." Andrea Ranocchia "Je suis très content. Le passage de ce premier tour était important pour nous. Je suis aussi content de ma prestation individuelle et de l’équipe, et également de mon but. A présent nous devons remettre nos idées en place et penser au championnat. Nous travaillons beaucoup, même ceux qui ont moins joué ont proposé de belles choses." "Ceux qui étaient là se sont montrés prêts physiquement. Nous venons de passer un tour et un nouveau s’offre à nous. Nous devons faire mieux pour maintenir le cap, attaquer et rester devant avec la Juve. Nous travaillons sur cela, sur de grands objectifs. Marquer me fait toujours plaisir." "La Coupe d’Italie est un objectif et la remporter serait un signe." Federico Dimarco "Nous avons démarré en trombe en ouvrant la marque après 30 secondes. Le match est allé dans la bonne direction et nous rentrons à la maison avec la victoire. Pour nous qui jouons que très peu, ce n’était pas facile de jouer dès le coup d’envoi car nous n’avons pas 90 minutes dans les jambes. Mais avec les travaux que nous réalisons durant la semaine, je pense que nous avons tout de même transmis une réponse positive." "C’est toujours touchant de porter le maillot de l’Inter, surtout pour moi qui le porte depuis 11 ans, avec les équipes de jeunes." Ranocchia ? "Nous plaisantons toujours à l’entrainement." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Le tirage de la Coupe d'Italie a été effectué et nous connaissons à présent les différents adversaires que l'Inter rencontrera sur son chemin. Les Nerazzurri débuteront la compétition en 8e de finale : Huitième de finale contre Cagliari ou la Sampdoria (ou Arezzo, Turris, Ravenne, Sanremese, Chievo ou Crotone). Quart de finale avec en favoris l'Atalanta ou la Fiorentina. Demi-finale avec en favoris Naples ou la Lazio. Finale avec en favoris Juventus, Rome ou Milan. Premier match programmé pour le 15 ou 22 janvier 2020.
×
×
  • Créer...