Aller au contenu
Calendrier

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'coppa italia'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

15 résultats trouvés

  1. Après l’euphorie du Derby, la Coupe d’Italie revenait sur le devant de la scène. Malgré un non-match de la part de ses hommes, Gennaro Gattuso repart du Meazza avec une précieuse victoire signée Fabian Ruiz à la 57’. En effet, le club Napolitain avait décidé de garer le bus et de surprendre l’Inter en contre. Malgré toute la bonne volonté des Nerazzurri, ceux-ci, malgré plusieurs occasions dangereuses, ne parviendront pas à inverser la tendance. La situation n’est pas dramatique étant donné qu’il reste le match retour le 5 mars 2020. Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Inter 0-1 Napoli Buteur(s): 57’ Fabian Ruiz Inter: 27 Padelli; 37 Skriniar (46’ 33 D’Ambrosio), 6 De Vrij, 95 Bastoni; 11 Moses (74’ 7 Sanchez), 23 Barella, 77 Brozovic, 12 Sensi (66’ 24 Eriksen), 34 Biraghi; 9 Lukaku, 10 Lautaro Martinez Banc: 1 Handanovic, 35 Stankovic, 46 Berni, 2 Godin, 8 Vecino, 13 Ranocchia, 15 Young, 20 Borja Valero, 87 Candreva T1: Antonio Conte. Napoli: 25 Ospina; 22 Di Lorenzo, 19 Maksimovic, 44 Manolas, 6 Mario Rui; 8 Fabian Ruiz, 12 Elmas, 4 Demme, 20 Zielinski (83’ 5 Allan); 7 Callejon (78’ 21 Politano), 14 Mertens (73’ 99 Milik). Banc: 1 Meret, 27 Karnezis, 9 Llorente, 11 Lozano, 13 Luperto, 24 Insigne, 26 Koulibaly, 68 Lobotka. T1: Gennaro Gattuso. Arbitre: Calvarese. Var: Mariani Averti(s): Skriniar (I), Manolas (N), Conte (I), Mario Rui (N), Ospina (N) Expulsé(s) : / Affluence: 59.061 tifosi ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Antonio Conte, s’est livré à Inter TV suite à le défaite de l’Inter au Meazza face au très défensif Napoli aligné par Gennaro Gattuso: Naples a su faire preuve d’humilité face à une équipe comme l’Inter… "Gattuso avait parlé justement d’une Inter Forte, mais je le répète: A mon avis, Naples a le meilleur noyau du championnat avec la Juve, même s’il réalise une saison en deçà de ses attente. Lorsque tu bas Liverpool en Ligue des Champions, la Lazio et la Juve, cela veut dire que tu as des valeurs importantes." "Il ne faut pas oublier que le Napli était ces dernières années, le principal antagoniste de la Juve. Aujourd’hui, il a joué d’une façon très défensive : Nous avons fait face à 10 hommes derrière et Mertens qui marquait à la culotte Brozovic. Pour résumer, nous aurions mérité bien plus." L’Inter n’est parvenu que trop peu de fois à trouver de la profondeur "Le Derby nous a coûté tant de flux nerveux, cela ne fait aucun doute. Ceci étant dit, j’ai aligné 5 autres joueurs pour apporter plus d’énergies physique et mentale." "Je ne pense pas qu’il s’agisse d’un manque d’intensité, mais cela devient difficile de faire face à des équipes de qualités qui décident de se sacrifier et de joueur derrière le ballon. En phase de possession, ton adversaire peut se montrer très dangereux. " "Gattuso a été bon dans le fait de convaincre ses joueurs de tous défendre ensemble." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Alors que l'Inter est sortie perdante contre Naples à domicile, Antonio Conte s'est présenté en conférence de presse d'après match assez détendu. En tout cas plus qu'à l'accoutumée, puisqu'il a commencé par un trait d'humour : "Je suis là, comme ça vous ne direz pas que je ne suis pas venu à cause de la défaite". C'était une rencontre compliquée n'est-ce pas ? "Ils sont venus avec une idée de jeu très défensive, avec Mertens marquant Brozovic partout sur la pelouse et en fermant les espaces. Dans certains cas vous devez être plus rapide pour faire tourner le ballon et trouver des un contre un pour débloquer la situation. Félicitations à eux, la stratégie qu'ils ont mis en place a fonctionné." Vous avez tenté le 4-2-3-1 ce soir, un modulo que vous n'aviez jamais utilisé. Pourquoi ? "C'est une solution pour trouver les un contre un de Sanchez et Eriksen, pour créer la supériorité, mais le Napoli a tout bloqué. Nous avons un nouveau statut car même eux viennent ici et ferment le jeu. Il ne faut pas oublier qu'ils ont aussi battu Liverpool, la Lazio et la Juventus. Gattuso a été bon pour convaincre ses joueurs de défendre. Cela dit je pense que nous méritions mieux." Le choix du banc pour Eriksen était un choix tactique ? Un mot sur le danois ? "Oui, j'ai préféré me concentrer sur Sensi qui sait comment se comporter en phase de possession et sans le ballon. Et d'un point de vue physique Christian doit retrouver un certain rythme dans l'enchainement des rencontres. C'est définitivement un joueur de qualité. C'est un garçon sérieux, il s'entraine bien et il va devenir important pour l'équipe." Avez-vous manqué d'éclat après le derby ? "Dimanche ça nous a demandé beaucoup d'énergie pour gagner. J'ai fait cinq changements par rapport au derby donc il y avait du sang neuf. Pour moi Naples est l'équipe la plus importante du championnat derrière la Juventus. L'AC Milan jouait de manière plus libérée et avec des espaces partout, ce qui n'était pas le cas aujourd'hui. Bravo à Gennaro." Qui ira en finale entre vous deux ? "C'est le match aller et suivant ce résultat le Napoli est favori. Nous parlons d'une équipe forte, mais il y a le retour et nous jouerons nos atouts là-bas." Vous avez contesté les décisions arbitrales : "Sans commentaires, ça ne m'intéresse plus." C'est l'une des semaines les plus importantes pour le club : "Je me répète mais le derby a emporté beaucoup d'influx nerveux. Nous sommes au début de la route, du voyage. Et si quelqu'un pense que nous sommes au même niveau que ceux qui ont commandé pendant de nombreuses années, ce n'est pas le cas. Nous en sommes loin. Il faut encore travailler." ®gladis32 – internazionale.fr
  4. Quelques jours après un match de Serie A nébuleux, l’Inter d’Antonio Conte a relancé la machine en se qualifiant pour les demi-finale de la Coupe d’Italie, en s’imposant 2-1 face à la Fiorentina. Ce match, qui se produisait devant 50.000 tifosi, verra l’Inter dominer la rencontre, et accéder à un stade de la compétition qui n’avait plus été atteint depuis 4 ans. L’ouverture du score arrivera en toute fin de première mi-temps où dans une action improvisée, Lautaro réalise un parfait une deux avec Candreva qui n’a plus qu’à la pousser au fond. A l’heure de jeu, le but de Martin Caceres, fautif sur Lautaro, sera validé. La 67ème minute de jeu verra Christian Eriksen débuter sous le maillot de l’Inter et être au premières loges pour assister au but décisif d’un Nicolo Barella retrouvé L’Inter, rencontrera dans cette phase de match-aller de retour de la compétition, le Napoli. L’autre demi-finale mettra aux prises le Milan face à la Juve Le saviez-vous ? Lors de sa montée sur le terrain, afin de simplement s’y entraîner, Christian Eriksen, accompagné des réservistes a été accueilli d’une façon particulière : Le joueur a reçu effectivement une Standing Ovation de la part de toute le stade, le tout accompagné d’un chant personnalisé de la Curva. Le joueur a remercié les tifosi en les applaudissant et avec tant de pouces levé. L’aventure d’Eriksen débute sous les meilleurs hospices! Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 2-1 Fiorentina Buteur(s): 44’ Candreva (I), 60’ Caceres (F), 67’ Barella (I) Inter: 1 Handanovic; 2 Godin, 13 Ranocchia, 95 Bastoni; 87 Candreva (74’ 11 Moses), 8 Vecino, 23 Barella, 15 Young; 7 Sanchez (67’ 24 Eriksen); 10 Lautaro Martinez, 9 Lukaku (88’ 30 Esposito) Banc: 27 Padelli, 46 Berni, 20 Borja Valero, 21 Dimarco, 31 Pirola, 32 Agoume, 33 D'Ambrosio, 34 Biraghi, 37 Skriniar T1: Antonio Conte Fiorentina: 1 Terracciano; 4 Milenkovic, 17 Ceccherini, 22 Caceres; 21 Lirola (85’ 18 Ghezzal), 24 Benassi, 78 Pulgar, 5 Badelj (55’ 63 Cutrone), 29 Dalbert; 25 Chiesa (80’ 11 Sottil), 38 Vlahovic Banc: 69 Dragowski, 33 Brancolini, 6 Ranieri, 15 Olivera, 16 Eysseric, 19 Montiel, 23 Venuti, 27 Zurkowski, 93 Terzic T1: Giuseppe Iachini Arbitre: Doveri Var: Mazzoleni Averti(s) : Caceres (F), Dalbert (F), Iachini (F), Sottil (F) Expulsé(s) : / Affluence : 51.431 tifosi ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. En effet, Le "Movialista" maison Tiziano Pieri, soit un ancien arbitre de Serie A s’est livré à Rai Sport. Pour lui, Doveri a commis une erreur d’arbitrage en validant le but de Martin Caceres "Martin Caceres, l’auteur du but, n’as pas donné la possibilité à Lautaro Martinez de sauter, commettant ainsi une charge non sifflée, ce qui génère donc un but qui doit être refusé." "L’Inter a toutefois été graciée quand Doveri n’a pas pris en compte le fait que Diego Godin a ceinturé le même Caceres qui s’est retrouvé dans la surface de réparation. Il a en effet tenu compte d’une précédente faute sur Ranocchia." "Dans le cas contraire, il aurait pu siffler éventuellement un penalty pour la Fiorentina alors que le score était de 2 à 1 pour les Nerazzurri." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Après chaque match de nos nerazzurri, Internazionale.fr vous propose les notes des joueurs. Voici le bulletin de notes suite à la victoire de l'Inter sur la Fiorentina en Quart de finale de la Coupe d'Italie. Handanovic : 6.5 - Rien à faire en 1ère mi-temps, ne peut pas grand chose sur le but, bonne sortie sur Vlahovic qui maintient le nul. Godin : 6 - Ça fait du bien d'avoir un "remplaçant" de ce calibre-là même si la défense à 3 n'est pas son fort. Un peu trop lent dans les sorties balle au pieds. Ranocchia : 6.5 - Bonne prestation de l'ancien capitaine. Un glissement qui aurait pu coûter cher mais bien rattrapé. On ressent la différence entre De Vrij et lui. Bastoni : 6.5 - Bon pressing haut de sa part. Le plus en-jambe de l'arrière-garde nerazzurra. Candreva : 7 - Convainquant sur son aile droite. Quand on le laisse se reposer un peu, on voit tout de suite la différence. (Meilleur) Barella : 7.5 - Rôle qui à la base, n'est pas le sien. Sans Brozovic, Valero ou Eriksen, l'organisation du jeu lui revient. Un peu poussif au début mais il a su prendre ses marques dans ce rôle. Et quel but ! En première intention, en allongeant ses pas avant le tir ce qui complique encore plus la tâche, bravo ! Vecino : 6.5 - Mauvaise entame de match avec une passe venu des bas-fond de son éventail de capacités. Mais petit à petit, il prend ses marques et on retrouve les insertions en avant dont il a le secret et les centimètres dans les 16 mètres adverses. Young : 7 - Aussi bon du côté gauche que du côté droit. La vitesse, le placement offensif et défensif sont appréciables. (Moins bon) Sanchez : 5 - Il est mis dans un poste qui n'est pas le sien, trequartista. Beaucoup, beaucoup de déchets dans ses contrôles et ses passes. On ne lui en veut pas, ce n'est pas son rôle. Mais il va falloir assurer le travail devant pour les 2 prochains matchs. Lukaku : 6 - Pas beaucoup de ballons jouables sans organisateur de jeu mais toujours aussi impressionnant dans les protections de balle. Il continue de s'améliorer dans le jeu dos au but, dont il n'est pas expert. On voit la patte Conte. Lautaro : 6.5 - Bons mouvements avec et sans ballon et on voit qu'il veut se faire pardonner du rouge de dimanche. Il ne gêne pas beaucoup/assez Caceres sur le but de la Viola. Eriksen : 6 - Ovation du stade pour l'entrée en jeu du nouveau top player. Prestation pas folle pour sa première, mais pas négative non plus, il rapporte la moyenne à la maison. Moses : non noté. - Première pour lui également. Pas eu le temps ni l'opportunité de montrer grand chose. Esposito : non noté - Pas beaucoup de minute mais on voit l'envie stratosphérique de Sebastiano. Une occasion raté à mettre à son actif. Conte : 7 - Il a fait ce qu'il a pu avec ce qu'il avait. On a senti le manque au milieu de terrain mais on comprend son choix de ne pas mettre Eriksen dès le début après 1 entrainement avec ses nouveaux coéquipiers. Les changements étaient justes et au bon moment. On ne peut pas reprocher à l’entraîneur de tarder pour faire des changements en coupe avec l'ombre des prolongations qui est présent. Rédigé par AM - Internazionale.fr
  7. Antonio Conte et quelques joueurs se sont livrés en conférence d’après-match suite à a qualification de l’Inter en demi-finale de la Coupe d’Italie Antonio Conte Pensez-vous à un autre investissement en attaque ou Eriksen peut-il jouer en attaque ? "Eriksen ne peut pas jouer attaquant, il peut occuper tous les postes au milieu du terrain, mais il ne peut pas être attaquant. C’est mon jugement technique. Je ne m’attends à rien, nous avons travaillé de façon intelligente et fonctionnelle pour améliorer le noyau." Les objectifs étaient de viser Young, Moses et Eriksen. Il est aussi juste que le Club et moi-même nous exprimions sur cela. Je peux dire que cela me convient et le club pourrait ne pas être d’accord." "Nous allons chercher à faire de notre mieux, comme nous l’avions toujours fait jusqu’à présent. Nous avons réalisé un mercato fonctionnel, je veux remercier Politano et Lazaro pour leur professionnalisme. Ce sont des garçons qui se mettaient à disposition et je tenais à les remercier." Comment l’arrivée d’Eriksen changera l’Inter ? "Il ne s’est entraîné avec nous qu’hier. J’ai du le catapulter sur le terrain. Je n’ai jamais fait ça, car les joueurs doivent avant rentrer et assimiler notre idée du football. Aujourd’hui, j’ai improvié le modulo, en tenant compte du fait que Borja Valero et Sensi étaient indisponibles." "Je n’avais que Vecino et Barella, j’ai donc forcé la situation. Ce modulo peut s’avérer être une solution adaptée avec lui en Trequartista, mais il peut occuper n’importe quel poste : Il voit le jeu, il est intelligent. Dès demain, il va comprendre et assimiler les mouvements à respecter." Barella peut-il jouer en Regista ? "C’est un joueur éclectique il peut jouer où il veut au milieu. Aujourd’hui, il l’a très bien joué, en s’insérant bien aussi dans les contres. Il retrouve son niveau d’avant sa blessure. Sensi paie cette condition physique, comme lui l’a payé. Il est en pleine croissance, il s’est montré très bon devant la défense. C’est une solution qui pourrait s’avérer accommodante." Sur le match "Vu ce que nous avons créé, c’est une victoire méritée. Nous sommes heureux d’aller en demi-finale et d’affronter une équipe de qualité comme le Napoli. Nos voulons aller de l’avant dans toutes les compétitions, pour acquérir de l’expérience et nous améliorer." "Aujourd’hui, c’était une partie importante pour aller de l’avant. Cela peut arriver de faire des matchs nul. Après Cagliari, j’ai dis au garçons que nous avions obtenus plusieurs occasions pour tuer cette rencontre, comme cela s’est produit aussi ce soir." "Nous devons récupérer quelques joueurs : Vecino et Barella étaient les uniques opérationnel. J’ai du forcer l’entrée au jeu d’Eriksen qui est avec nous depuis hier. Il a de la personnalité, il a élevé le niveau de qualité. Je me souhaite de récupérer les joueurs blessés car nous avons moyens de rester au contact." Eriksen attaquant ? "Cela devient difficile, même s’il adapte facilement. Il est très intelligent, il parvient toujours à se trouver au bon endroit. Aujourd’hui, avec ce modulo, il a montré savoir occuper le poste de Trequartista pour faire face aux absences de Brozovic et Sensi. Eriksen peut occuper plusieurs postes." Barella? "Il grandit, lui tout comme Sensi après sa blessure, a besoin de jouer pour retrouver le rythme de la rencontre. Il a réalisé aujourd’hui une très belle partie, aussi bien dans le milieu à deux, que devant la défense. C’est un joueur intelligent avec des qualités et de l’énergie. Il sait tirer de l’extérieur du grand rectangle et marquer des buts, comme il l’avait déjà prouvé face à Vérone." Trois attaquants ? "C’était un choix forcé, à cause du fait que je n’avais que deux milieu à disposition. Nous verrons dans le futur, si Eriksen parviendra à recouvrir ce rôle de Trequartista. Mais il y faut y travailler plus. J’ai pris connaissance de certains problèmes qu'hier et j’ai du faire des modifications. C’est une option possible, mais nous devrons y travailler bien plus." Diego Godin "Nous nous sommes bien trouvé dans ce 3-4-1-2. Dans ce mano à mano, nous avons pris le meilleur. La Fiorentina s’est bien défendue. Nous avions des difficultés à trouver des espaces, à nous créer des occasions de but. Mais au final, nous avons persévéré et nous l’avons emporté. A présent, nous allons disputer la demi-finale." Le second but ? "C’est un très beau but, il y a tant de travail derrière cette action. Nous travaillons toutes les semaines les différents déplacement dans ce genre de phase de jeu. Aujourd’hui, nous avons aussi fait une belle prestation défensive. Nous sommes sur la bonne route, et nous devons continuer à suivre ce chemin." Antonio Candreva "Nous avons réalisé une excellente partie. Nous tenions à passer ce tour. Dès demain, nous penserons au championnat, ce sera un match à l’extérieur qui s’avèrera difficile." Ma célébration ? "C’était un délire avec Lautaro, je l’avais déjà réalisé face à la Spal à domicile." Le 3-4-1-2? "Nous avions travaillé depuis plusieurs jours sur une telle alternative. Ce résultat t’apporte de la confiance, surtout après les trois matchs nul enregistré. Nous repartons d’ici" Nicolò Barella Vous ne marquez que des buts splendides..... "Je dois apprendre à en inscrire des plus simples. La victoire était, forcément, ce qu’il nous manqué lors de ces dernières matchs. Aujourd’hui nous la voulions tant, nous la méritions. Parfois, nous ne parvenons pas à récolter ce que nous venons de semer. Mais nous sommes heureux." Le Napoli en demi-finale ? "Je m’attends à un match difficile, lorsque tout se resserre, cela devient difficile. Mais c’est notre objectif et nous y tenons. Cela me fait plaisir d’avoir marqué dans toutes les compétitions." "Ce n’est pas tant pour un record, mais pour le fait de voir mes buts venir en aide à l’équipe. Eriksen est un très grandissime joueur, et il nous aidera à encore plus élever notre niveau. Il est bien accepté." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. L’Inter se prépare, malgré une belle gueule de bois, à débuter un mois décisif dans sa saison. Si le mercato viendra très certainement en aide à Conte, Suning a revu ses ambitions à la hausse : L’Europa League, la Coupe d’Italie, mais aussi le Sprint en Serie A, Suning veut tout remporter. Et l’Inter aura fort à faire jusqu’au 1er mars, jour de Juventus-Inter..... Février L’Inter a besoin de renforcer son noyau et le pourquoi est bien expliqué, étant donné que les Nerazzurri feront front à trois compétitions. Elle débutera alors une période intense et riche d’enseignements, en un seul mot décisive, qui débutera ce mercredi 29 janvier, à Milan face à la Fiorentina pour se terminer le dimanche 1er mars, à l’Allianz Stadium face à la Juve. Entre ces deux rencontres, des matchs délicats qui auront un impact sur la saison nerazzurra. Les Coupes Débutons par la Coppa, si l’Inter l’emporte face à la Fiorentina, Handanovic et les siens retrouveront les demi-finales, une situation que l’Inter n’avait plus connu depuis 2015-2016, avec la possibilité de voir la finale en cas de succès sur le Napoli. En Europa League, l’Inter ira en Bulgarie le 20 avant de jouer la manche retour le 27 février. Ce premier tour semble absolument à la portée de l'Inter, mais Il faudra prendre en considération que le match retour ira de pair avec le déplacement à Turin face à la Juve. Il convient donc pour les Nerazzurri de déjà s’imposer lors du match aller pour y envisager, un éventuel turn-over. Scudetto Avant cette finale au Stadium, les garçons de Conte auront un calendrier assez chargé : L’Udinese le 2 février à l’extérieur, la Sampdoria le 23 à Milan sans oublier le Derby le 9 février face au Milan de Zlatan et l’affiche face à la Lazio, surprenante troisième, le 16 février. Si l’Inter rentre dans un mois de vérité. Suning, propriétaire du club, souhaite soulever un trophée ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Comme à l'accoutumée, Daniele Mari, directeur de Fcinter1908.it a donné des notes aux joueurs au sortir de la victoire probante en Coppa Italia contre le Cagliari de Maran. Handanovic 6 : Il n'a fait que prendre froid. Il s'est cependant fait surprendre par deux missiles qu'il n'a pu que suivre des yeux. L'un s'est écrasé sur le poteau, l'autre a fini au fond des filets. Godin 6 : Il gère tranquillement jusqu'à l'erreur de positionnement qui mène au but de Oliva, mais ce n'est qu'un détail. Ranocchia 7 : Il est présent pour contrer des tirs dans la surface, même si il est moins bien placé sur le but des sardes. Mais il aura au moins la satisfaction de marquer un but qui clôt les débats. Mérité. Skriniar 6,5 : Il sue probablement plus lors des entraînements. Une gestion sans encombre. Lazaro 6 : Quelques gestes, quelques percées. Un peu de timidité et de crainte probablement le fruit des récentes performances ponctuées de sifflets des tifosi, il doit croire plus en lui-même. Borja Valero 7 : Nouveau match, nouveau but. Il montre qu'il ne fait pas partie du décor et se révèle bien plus utile que Conte l'avait peut-être imaginé. Brozovic 6,5 : Il joue sur la pointe des pieds. Dirige l'équipe tel un maestro et Conte lui donne du repos dès que possible. Un repos mérité. Barella 7,5 : Peut-être l'absence qui a le plus pesé dans l'absolu. Il s'offre deux passes décisives et le dynamisme habituel. Quelles que soient les recrues, la présence de Nicolo sur le terrain ne fera aucun doute. Dimarco 7 : La surprise de la soirée. Des contrôles précis, des longs ballons, des centres exquis. Il fait même marquer Lukaku mais la VAR lui enlève cette passe décisive. Une belle surprise néanmoins. Lukaku 8 : Une tornade, un tsunami qui massacre toute l'équipe de Cagliari. Quasiment Gulliver, tout simplement inarrêtable. Sanchez 6,5 : Un retour de bon augure. La forme physique n'est évidemment pas optimale, mais le chilien cherche constamment à combiner avec Lukaku et est très mobile sur le terrain. Biraghi 6 : Il arrive à point nommer pour servir une passe décisive à Ranocchia. Esposito 6 : Il régale le stade en servant superbement Sensi devant les cages. Sensi 6 : Il entre juste pour retrouver le rythme des matches. Conte 7 : L'Inter agresse son adversaire et ne concède que 10-15 minutes de jeu. Elle montre du sérieux et surtout une application continue. La marque de fabrique de Conte. ®Samus - internazionale.fr
  10. Romelu Lukaku s’est offert à lui seul Cagliari en Coupe d’Italie. Auteur du but le plus rapide de la compétition, en à peine 21 secondes, il aura inscrit un second but injustement refusé pour un hors-jeu fantôme. Partie remise à la 22ème ou Borja Valero, dans le petit rectangle offre le 2-0 à l’Inter. A la reprise, Big Rom fait parler la poudre en inscrivant son second but de la tête à la 49'. Si Cagliari parvient à réduire la marque par Oliva à la 73’, Ranocchia mettra un terme à la fête à la 81’. Place à présent au déplacement à Lecce avant de rencontrer à nouveau les Sardes à Milan. L’Inter, au tour suivant, affrontera le vainqueur de la rencontre opposant la Fiorentina à l’Atalanta. Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Inter 4-1 Cagliari Buteur(s): 26”Lukaku, 49’ Lukaku (I), 22’ Borja Valero (I), 73’ Oliva (C), 81’ Ranocchia (I) Inter: 1 Handanovic; 2 Godin, 13 Ranocchia, 37 Skriniar; 19 Lazaro, 23 Barella, 77 Brozovic (70’ 12 Sensi), 20 Borja Valero, 21 Dimarco (78’ 34 Biraghi); 7 Sanchez (69’ 30 Esposito), 9 Lukaku Banc: 27 Padelli, 46 Berni, 6 de Vrij, 10 Lautaro Martinez, 31 Pirola, 32 Agoume, 87 Candreva, 95 Bastoni T1: Antonio Conte Cagliari: 90 Olsen; 24 Faragò, 40 Walukiewicz, 19 Pisacane, 22 Lykogiannis; 18 Nandez (80’ 14 Birsa), 17 Oliva, 21 Ionita (80’ 10 Joao Pedro); 29 Castro (46’ 6 Rog), 4 Nainggolan; 9 Cerri Banc: 1 Rafael, 28 Cragno, 8 Cigarini, 15 Klavan, 33 Pellegrini, Simeone T1: Rolando Maran Arbitre: Chiffi Var: Di Paolo Averti(s) : Lykogiannis (C), Godin (I), Sensi (I) Expulsé(s) : / Affluence : 28 914 Tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Antonio Conte et quelques joueurs se sont livrés en interview d’après-match suite à la victoire sans appel de l'Inter sur Cagliari au Meazza dans le cadre de la Coupe d'Italie. Conte à Inter TV "C’était un match fondamental et le mérite en revient aux garçons qui se sont montrés disponibles. Ce sont des garçons qui ont envie de travailler. Le fait est que ce soir, des joueurs qui ont eu peu de temps de jeu ont été alignés et ils m’ont transmis des réponses importantes et pas uniquement du point de vue de la condition physique, mais aussi au niveau technico-tactique, cela démontre le sérieux de ces hommes." "Même si quelqu’un n’a pas fait preuve de grande satisfaction, il aura tout de même fait preuve d’un grand sérieux." Sanchez ? "Alexis devait jouer ce match, il est sur le retour et il s’est inséré dans la mécanique. Il doit très certainement s’améliorer au niveau de la condition physique. Il m’a transmis de bons signaux aujourd’hui, je suis aussi très très content d’Esposito, lorsqu’il est rentré, il s’est montré immédiatement important dans l’impact." "La façon d’aborder les choses dans l’équipe s’améliore, l’équipe travaille sur son intensité, elle a encore besoin de grandir. Je pense que les garçons doivent s’habituer à toujours attaquer haut et à vouloir conquérir immédiatement le ballon. Mais c’est inévitable de ne pas savoir tenir les 90 minutes. A chaque fois que nous baissons de rythme, nous devenons passif, chaque ballon à jouer doit devenir un motif pour maintenir de la pression." Borja Valero "Mon But ? Je me le suis offert moi-même, c’est toujours beau de marquer. L’avoir fait la première fois au Meazza avec le maillot de l’Inter est une grande émotion." "L’important est de maintenir une intensité importante. Comme nous l’avons fait au début de la saison, et cela vaut aussi pour les joueurs qui ont eu moins de temps de jeu. Nous avons bien répondu et nous avons proposé un bon niveau qui s’est maintenu durant toute la rencontre." L’Atalanta ? "C’était important de passer rapidement à autre chose et de prouver notre motivation ce soir. Nous avons tout donné, tous pressés et volés des ballons importants." "Cela te facilite les matchs. J’espère continuer à évoluer à ce niveau. Ce serait parfait de le garantir jusqu’à la fin de la saison." Andrea Ranocchia "Je suis très content. Le passage de ce premier tour était important pour nous. Je suis aussi content de ma prestation individuelle et de l’équipe, et également de mon but. A présent nous devons remettre nos idées en place et penser au championnat. Nous travaillons beaucoup, même ceux qui ont moins joué ont proposé de belles choses." "Ceux qui étaient là se sont montrés prêts physiquement. Nous venons de passer un tour et un nouveau s’offre à nous. Nous devons faire mieux pour maintenir le cap, attaquer et rester devant avec la Juve. Nous travaillons sur cela, sur de grands objectifs. Marquer me fait toujours plaisir." "La Coupe d’Italie est un objectif et la remporter serait un signe." Federico Dimarco "Nous avons démarré en trombe en ouvrant la marque après 30 secondes. Le match est allé dans la bonne direction et nous rentrons à la maison avec la victoire. Pour nous qui jouons que très peu, ce n’était pas facile de jouer dès le coup d’envoi car nous n’avons pas 90 minutes dans les jambes. Mais avec les travaux que nous réalisons durant la semaine, je pense que nous avons tout de même transmis une réponse positive." "C’est toujours touchant de porter le maillot de l’Inter, surtout pour moi qui le porte depuis 11 ans, avec les équipes de jeunes." Ranocchia ? "Nous plaisantons toujours à l’entrainement." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Le tirage de la Coupe d'Italie a été effectué et nous connaissons à présent les différents adversaires que l'Inter rencontrera sur son chemin. Les Nerazzurri débuteront la compétition en 8e de finale : Huitième de finale contre Cagliari ou la Sampdoria (ou Arezzo, Turris, Ravenne, Sanremese, Chievo ou Crotone). Quart de finale avec en favoris l'Atalanta ou la Fiorentina. Demi-finale avec en favoris Naples ou la Lazio. Finale avec en favoris Juventus, Rome ou Milan. Premier match programmé pour le 15 ou 22 janvier 2020.
  13. Après Marcelo Brozovic, Lautaro Martinez s'est confié sur Instagram concernant la dure nuit de jeudi qui a vu l'Inter se faire éliminer de la Coppa Italia aux tirs aux buts contre la Lazio, à San Siro. En partie à cause d'un penalty manqué par le Toro mais aussi de son action loupée en fin de temps réglementaire. Il regarde à présent en avant, non sans regret cependant quant à l'issue de ce match : "Quand on se manque de cette manière, on se sent toujours mal après, écrit-il. Mais les erreurs de ce genre te font grandir, progresser. Je suis très triste pour hier soir, mais il faut continuer à avancer. Il reste énormément de matchs à jouer et nous nous relèverons tout de suite pour tout donner à nouveau et revenir à un cycle victorieux." ®Samus - internazionale.fr
  14. Milan – La logique de Fabio Caressa est résumé dans ce titre. Ce dernier s’est penché sur le Derby qui se tiendra le 27 décembre au Meazza dans le cadre de la Coupe d’Italie Si le Milan avait besoin de réaliser ce stage ? "Non, il n'était absolument pas utile" Si les Rossoneri peuvent remporter le Derby ? "Tout peut arriver, la preuve, vu son mercato, il était dit de l’Inter qu’elle ne ferait pas de bonnes choses en championnat.. " Qui doit quitter le Milan en janvier ? "Gattuso est l’homme juste car il a radicalisé quelques une de ses valeurs : Le travail et l’appartenance, il doit encore s’attarder sur l’aspect technico-tactique. Les rumeurs sur sa démission découlent du fait que cela ne tourne pas comme il le veut, il a un objectif, une vision et il avait besoin d’organiser ce stage avec l’équipe, il faut parler clairement. La plus grande difficulté pour le Milan, c’est d’avoir pris beaucoup de joueurs, cela leur a fait perdre leurs propres rôles dans l’équipe et cela a aussi redimensionné l’image du club." L’Inter ? “Je ne vois pas de projet, il y en avait un dans une certaine mesure, puis l’UEFA est arrivée et cela a bloqué le Mercato. Ils peuvent recruter, mais ils savent qu’ils peuvent aussi se prendre des amendes pour non-respect du Fair-Play-Financier. Tant de choses ont été dites, il y a eu certaines dépenses, mais cela fait deux sessions de suite que l’Inter reste discrète sur le Mercato." "L’équipe a ressenti le contre-coup de son match en Coupe d’Italie, mais au final, cela n’aurait pas dû avoir d’impact avec un match à disputer par semaine. Spalletti est arrivé avec d’autre promesses, il lui manque certaines choses pour parvenir à faire le saut de qualité, un homme qui sait prendre le meilleur sur son adversaire. Ciciretti n’en est pas capable, Pastore non plus, il reste Di Maria, mais tout le monde connait son prix et ce qui peut en découler…". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...